01/04/2009

31/03/2009: Chanson tout sur le ptb, sur l'air du zizi de Pierre Perret...

 

Chanson tout sur le ptb, sur l'air du zizi de Pierre Perret

Un camarade de Mons a réalisé une chanson sur le parti qui est bien marrante.

 

REFRAIN : TOUT TOUT TOUT, vous saurez tout sur l'PTB
              le seul parti de gauche qui défend tous les travailleurs,
              le seul parti de gauche qui ose attaquer tous les riches,
              TOUT TOUT TOUT TOUT, vous saurez TOUT sur l'PTB
 
Couplets: 1. Afin que nous soyons les plus forts augé augé
                 on nous donne des cours pour nous défendre augé augé
                 on apprend toutes les choses que le monde patronal
                 veut faire avaler à tous les ouvriers
                 on ne travaille jamais assez
                 et l'usine va bientôt fermer !
 
              2. Le patron de l'usine qui arrive augé augé
                  dans sa grosse voiture sportive augé augé
                  nous explique que nous devons bientôt restructurer car
                  l'usine est en danger et il faut la sauver !
                  Il faut diminuer tous les salaires
                  et faire plus d'heures et se taire !
 
              3. Un père de famille est convoqué augé augé
                  chez son gros patron tout énervé augé augé
                  celui-ci lui explique qu'on n'a plus besoin de lui
                  car il n'est plus très compétitif !
                  l'ouvrier pense soudainement, comment va-t-il payer ses créances ?
 
              4. Un ptit immigré se présente augé augé
                  et demande pour travailler augé augé
                  le patron lui dit que oui mais à une seule condition
                  qu'il travaille sans rechigner et sans modération
                  et sans hésiter le patron lui fait un contrat bidon
 
              5. Enfin en terme de conclusion augé augé
                  les camarades du PTB augé augé
                  ont droit à beaucoup d'éloges et beaucoup d'applaudissements
                  car ils ont ô oui vraiment un fameux courage !
                  Le PTB est un petit parti
                  que nous allons tous faire grandir !

11:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, histoire, belgique, ptb, politique, socialisme, elections, chants, courcelles | |  Imprimer | | |

24/07/2008

23/07/2008: Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...

Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...
 
Ce mardi 22 juillet 2008, j' ai rentré 1.500 litres de mazout...
Le prix ?  1.361,56 euros (dont 236,30 euros de tva, dans les caisses de l' État et du gouvernement pour boucler ses budget et comptes annuels), soit 54.925 Fbelges
Pour beaucoup de salariés, cela représente 1 mois de salaire et, pour beaucoup de pensionnés et/ou chômeurs, 1 à 2 mois de revenus...
Et avec 1.500 litres de mazout, beaucoup de petites gens ne pourront passer l'hiver (modéré ou dur ???) .
Le 07 février 2008, pour 1.500 litres, j' ai payé 1.036,22 euros... Un prix déjà démesuré ...
Différence: + 325,34 euros, soit 13.124,18 Fbelges
De quoi rentrer de vacances: début septembre, ce sera pour beaucoup la rentrée scolaire, le moment de remplir les cuves, Electrabel qui va envoyer sa facture annuelle et tout le reste qui augmente sans cesse...
On va faire de plus en plus grise mine et se rendre compte que nous allons crever avec le capitalisme "social" et "à visage humain" à l'occidental (par rapport au capitalisme sauvage qui est revenu au pouvoir, il y a quelque 20 ans dans les pays socialistes de l' Est européen).
De quoi aussi se rendre compte que le capitalisme n' a jamais rien eu de social, ni d'humain, ni de démocratique, ...
Ni les partis intégrés, opportunistes et réformistes qui le servent d' ailleurs: pendant que les politicailleurs calotins, socialistes, libéraux, verts, du Nord et du Sud de la Belgique, discutaillent depuis plus d' 1 an sur BHV et la réforme institutionnelle voulue principalement par le patronat flamand, de plus en plus de gens sombrent dans la misère. Si la tva de luxe à 21% payée sur mes 1.500 litres était réduite à 6%, par la grâce gouvernementale, j' aurais payé 168,79 euros de taxe en moins, soit 6.809 Fbelges ... De quoi faire réfléchir sur la nécessité de réduire la taxe sur l'énergie, gaz, électricité, mazout, de 21 à 6 %, comme tous les produits de nécessité courante, et de signer toutes les pétitions et participer à toutes les mobilisations et actions allant dans ce sens...
Ca va craquer les amis ! Le capitalisme, les multinationales et l' Euro-dictature, nous réservent des lendemains qui chantent ... 
RoRo
 

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verts, ecolo, cdh, bhv, syndicats, courcelles, capitalisme, democratie, medias, mr, societe, socialisme, presse, ps, politique, ptb, romain, social, silence, television, europe, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, information, actualite, belgique | |  Imprimer | | |

07/12/2006

11/12/2006: CHARLEROI: Je dois comparaître devant le juge de paix...

BELGIQUE: CHARLEROI:  Je dois comparaître devant le juge de paix... L’ Ordre féodal des Médecins poursuit ses attaques contre les médecins progressistes …

 

 

De : Sofie Merckx [mailto:sofiemerckx@euphonynet.be]
Envoyé : mercredi 6 décembre 2006 23:34

Objet : Je dois comparaitre devant le juge de paix...

 

Cher(e) ami(e),

 

lundi 11 décembre à 9h00 je dois comparaître devant le juge de paix au palais de justice de Charleroi car je refuse de payer ma cotisation à l’ordre des médecins.

 

Pourquoi je ne paie pas cette cotisation ?

 

Je ne paie pas ma cotisation comme protestation car :

 

q       L’ordre défend une organisation commerciale des soins de santé. Il écrivait déjà en 1996: «Une assurance maladie à deux niveaux semble inévitable. On assure à chacun une offre minimum de soins indispensables. Le reste devrait être couvert par une cotisation personnelle».

q       L’ordre des médecins privilégie l’intérêt du médecin au détriment du patient . L'article 71 du Code de déontologie dit par exemple qu'un médecin peut demander un supplément d'honoraire en fonction de sa "renommée". Il est alors logique que certains chirurgiens refusent d'opérer quelqu'un qui ne veut pas payer de supplément. Est-ce cela l'intérêt du patient ?

q       L’ordre n’est pas soumis à un contrôle démocratique.

 

Depuis les années '80 beaucoup de personnes ont contesté le rôle de l’ordre des médecins , mais aucune proposition de loi, ni réforme n’a abouti à de réels changements.

 

Nous, médecins pour le peuple nous pensons que cette situation a assez perduré. Nous demandons tout simplement qu’on ne soit plus obligé par la loi d’adhérer à une organisation dont on ne partage nullement les fondements. L’ordre peut alors perdurer comme organisation libre. En annexe vous trouvez notre point de vue sur l’évolution du rôle de l’ordre des médecins.

 

Qu’est-ce que je risque ?

 

Je risque d’être condamnée a payer les sommes dues.

 

Pourquoi est-il important d’être présent ?

 

Sachez que depuis des années les médecins des provinces de Limbourg,de Liège et d’Anvers qui refusent de payer leurs cotisations ne sont plus poursuivi par l’ordre.

Ce n’est-que quand nous sommes soutenues que l’ordre recule.

 

 

Rendez-vous :

 

Lundi 11 décembre 2006

 

8h30

 

Palais de justice de Charleroi : entrée Boulevard De Fontaine.

 

Donnez-moi votre avis

 

Sofie

 

Dr Merckx Sofie

Rue babotterie 87

6001 Marcinelle

Inami 1-18820-05-004

tel: 071/ 47.64.96

GSM: 0473/73.55.25

20:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, belgique, hainaut, charleroi, democratie, libertensocial, solidarite, resistance, justice, repression, capitalisme, oppression capitaliste, euro-dictature, presse, silence, actualite, histoire, romain, courcelles, politique, ptb, communisme, socialisme, ps, mr | |  Imprimer | | |

28/11/2006

SOLIDAIRE n°46 - 29/11/2006

n°46 - 29/11/2006

Solidaire
La une

Éditorial
Que vont devenir nos enfants, Monsieur?

Nouvelles des entreprises
Kraft Liège • «Ils font du fric et puis s’en vont»
Alice Bernard

AMP Anvers • La direction obligée d‘accorder des chèques-repas aux intérimaires

Violea Anvers • Le délégué sanctionné peut reprendre le travail
Raf Vandecasteele

SNCB Anvers • Les machinistes demandent des horaires «humains»
Tony Pirard

Belgique
Prison de Bruges • Des traitements inhumains maintenus malgré une décision de justice
Marco Van Hees

International
Philippines • Des syndicalistes belges brandiront 760 photos

Venezuela • Chavez, favori des présidentielles
Ringo Guzman

En bref

Le Portugal accueille 63 délégations de partis communistes
Baudouin Deckers

Afghanistan • Les soldats belges sont-ils en danger?
Pol De Vos

Les Pays-Bas, leader en matière de libéralisation et de flexibilité
Jo Cottenier

Régions
Charleroi: «L’argent détourné doit revenir à l’enseignement»
Frank Venmans

Dossier
Les coûts salariaux ne font pas la différence

Des délégués d’IG-Metall en visite de solidarité à VW-Forest
David Pestieau

Vw • Trois scénarios, dont pas un en faveur des travailleurs

VW • La restructuration en quelques lignes
Jo Cottenier

VW - Forest • Pour sauver l’emploi, c’est pas l’argent qui manque
Marco Van Hees

VW • Le ministre veut des semaines de 48 h dans l’automobile
Tom De Meester & Stefan Dewilde

VW • Et pendant ce temps, rue de la Loi…
David Pestieau

Congrès métallo • «Nous ne voulons pas d’une société kleenex»
Johnny Coopmans

VW • Manifestation pour l’emploi, samedi 2 décembre

Dossier • Arrêter les licenciements, c’est possible

Des ouvriers de VW témoignent

Cartoons
Cartoon • La Poste et VW
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Culture
[Portrait] Tom Waits s’en prend à Bush
Thomas Blommaert

19:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidaire, presse, silence, communisme, ptb, ps, ecolo, cdh, mr, politique, courcelles, social, syndicats, capitalisme, oppression capitaliste, europe, euro-dictature, resistance, socialisme, actualite, justice, afghanistan, charleroi, romain | |  Imprimer | | |

01/11/2006

01/11/2006: SOLIDAIRE nouveau est arrivé ... !

 

n°42 - 01/11/2006

Éditorial
Le nouveau Solidaire: aidez-le à grandir

Nouvelles des entreprises
En bref

New Holland • Zedelgem: la FGTB gênée par une action politique

SNCB • Hainaut: Chez nous, 41 conducteurs sur 47 seront pensionnés dans dix ans
Marco Van Hees

Prison de Verviers • Qui menace le plus la sécurité du personnel?

Emploi • «Vous n’avez pas besoin d’un boucher à votre journal?»
Marco Van Hees

Syndicats
Congres CSC • Paroles de militants à propos de la solidarité
Jef Bruynseels

Belgique
Scandales Charleroi • De l’argent pour l’école et la propreté détourné au bénéfice du privé?
Germain Mugemangango

La fortune des 20 plus riches familles a augmenté de 34%
Marco Van Hees

Assurances • Sabrez le champagne, nous ne vous mettons pas dehors
Thomas Blommaert

Nouveau miracle technologique: le hold-up sans fil

Le feu pourrait passer à l’orange pour les actes racistes
Thomas Blommaert

Energie • A Bruxelles, Lampiris vampirise
Cécile Chams

International
Campagne 11.11.11 • La pauvreté, c’est nos oignons!
Joacquim Da Fonseca

Allemagne • Plus de 200 000 manifestants contre la pension à 67 ans

Qu’en serait-il avec… Lisbonne?
Ward Coenegrachts

En bref

Le docteur Lise en stage en Bolivie

Photo de la semaine

Régions
Ça s'est passé près de chez vous

Dossier
Que sont devenus les héritiers de la Sabena?
Nicole Materne, Stan Van Hulle & Marco Van Hees

Cartoons
Cartoon • Seigneur Van Cau
Le dessin de Matiz

Interview
Interview • Jean-Claude Defossé cherche, trouve et dérange
Julien Versteegh

Presse et lettres
Expresso

Lettres

Bien joué - Carton rouge
Coca-Cola: grève contre les bousillages de la direction

Gouvernement: un coeur qui bat pour les entreprises

Culture
Clint Eastwood, le cow-boy au double visage
Julien Versteegh

L’homme fort du FC Brussels tacle un des siens
Thomas Blommaert

20:07 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, presse, histoire, silence, actualite, solidaire, romain, courcelles, ptb, socialisme, communisme, syndicats, social, solidarite, politique | |  Imprimer | | |

14/10/2006

14/10/2006: Fontaine l' Evêque,Charleroi et région: les joies du "socialisme" libéralisé ...

A CHARLEROI et sa région, la Justice a volontairement mis à l' arrêt certaines enquêtes: le temps de VOTER dimanche dernier.

 

Heureusement pour le PS, la casse aurait pu être encore plus dramatique.

 

Dès ce lundi 09 octobre 2006, à peine connus les premiers résultats, la machine judiciaire s' est remise route. Les dossiers étaient quand même prêts ...

 

Ca n' a pas tardé: c' est maintenant le bourgmestre "socialiste" sortant et descendu, également président d' AquaSambre et autres..., qui vient de rejoindre aussi la nouvelle Maison du Peuple de Jamioulx.

 

Je viens seulement de comprendre pourquoi dimanche-dernier le PS avait tellement besoin de renouveau, d' une bonne relève et d' une bonne purge.

 

Il nous reste à espérer que les nouveaux élus sauront résister aux joies du "socialisme" libéralisé ...

 

RoRo

22:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : elections, elections 2006, belgique, charleroi, hainaut, courcelles, romain, histoire, actualite, presse, silence, ps, socialisme, democratie | |  Imprimer | | |

02/10/2006

02/10/2006: Les élections sur et avec TéléSambre ...

Les élections sur et avec TéléSambre ... 

 

J’ ai très peu suivi les débats électoraux sur TéléSambre, la chaîne publique d’ informations régionales et locales, tant ils me barbent.  Rtl - Tvi, c’ est du tout cuit … !

 

Ces débats n’ étant réservés qu’ aux partis autoproclamés « démocratiques », c’ est partout le même ronronnement collectif, les mêmes constats, les mêmes problèmes, le même manque de moyens, les mêmes questions, les mêmes politicailleurs locaux : Ps, Mr, Cdh, Écolos et quelques autres sortants.. à  réélire. Seule différence d’ une commune à l’ autre, la couleur de la majorité en place.

 

Avec quelle sauce, voulez-vous avaler les mêmes frites : mayonnaise, moutarde, américaine, … ? Fortement, ou moins, épicée ?

 

Heureusement, ils ont quelques tartes à la crème :

 

-la sécurité : voulez-vous un flic supplémentaire à chaque coin de rue ? Dans ce cas, il faut engager, recruter, et du fric…

 

Ou bien alors, une caméra tous les 100 mètres ferait l’ affaire et serait moins coûteuse, dans une société de plus en plus fliquée, surveillée, épiée, filmée, fichée, écoutée ( ?). Au diable, la vie privée, la « démocratie », les libertés individuelles. Seule comptent encore les libertés d’ entreprendre et d’ exploiter. .. !

 

-les incivilités, désormais de plus en plus intentionnellement à l’ ordre du jour et à la mode :

 

Question : une crotte de chien, sur un trottoir, en plein centre de Charleroi, doit-elle être réprimée plus sévèrement et chèrement qu’ à la rue Trieu de Brabant à Courcelles ?

 

Un mégot jeté par terre est-il plus nocif et terrible qu’ un feu de cheminée ?

 

Comment doit-on décoller les chewings-gums et recycler les paquets de frites ?

 

Bref, dès le lundi 9 octobre 2006, la gestion de notre belle société « libre » et « démocratique » sera plus comestible et tout rentrera dans l’ ordre. Un véritable cirque à l’ image d’ une société orchestrée et qui se dégonfle. Pour les véritables problèmes sociaux, économiques, financiers, éducatifs, et la recherche de leurs causes et de leurs solutions, rendez-vous dans 6 ans, avec les mêmes partis et les mêmes médias...

 

RoRo

23:19 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, capitalisme, alc, communisme, courcelles, cdh, democratie, ecolo, elections, elections 2006, ecologie, flicage, histoire, liberte, mr, politique, presse, ps, ptb, propagande, romain, silence, social, socialisme, sondage, ucpw, fn | |  Imprimer | | |

23/09/2006

23/09/2006: COURCELLES : élections : sécurité, police de proximité, agents de quartier, …

 

COURCELLES : élections : sécurité, police de proximité, agents de quartier, …

 

Les policiers sont de plus en plus nombreux, de mieux en mieux équipés, harassés de paperasserie bureaucratique, de plus en plus motorisés, mais … de moins en moins présents, pour assurer notre tranquillité.

 

Pourtant, nous disposons maintenant d’  une police (  gendarmerie  !) unique, fruit des cogitations et d’ un accord unanime entre les partis  autoproclamés « démocratiques » et qui nous coûte la peau des fesses, de même qu’ aux communes.

 

Les agents de police de quartier sont de plus en plus absents, de moins en moins connus de tous et de moins en moins joignables. Il est loin le temps où, à n’ importe quel moment de la journée et de la nuit, en semaine comme le week-end, l’  on pouvait rencontrer 2 gendarmes, à pied ou en vélo, que nous évitions d’ ailleurs en changeant de trottoirs, d’  accotements, tellement ils nous inspiraient de la sympathie...

 

UN PROBLEME SERIEUX chez vous ? Il est loin aussi le temps où en moins d’ une demi-heure, vous voyiez, à n’ importe quel moment de la nuit ou de la journée, arriver à pied, le commissaire Dumont, Druine, Rosy, ou un des adjoints, en personne sur les lieux …

 

POUR LES ANCIENS , et les jeunes qui l’ apprendront : j’ ai voté pour la première fois début des années ’60. Comment nous parvenaient nos convocations électorales ? A COURCELLES, c’  était par l’ agent de police de quartier qui venait nous les apporter à domicile, en main propre.  Aujourd’ hui ? Elles nous parviennent par la Poste. Comme dans notre « démocratie, le vote reste obligatoire (même si les instituts de sondages capitalistes fabriquent les résultats à l’ avance et même si TOUS nos politiciens font tous le même travail à peu de choses près), si la convocation se perd en route : démerdez-vous !  Plus le temps pour ce genre de contact direct l’  agent de police de quartier ! …

 

C’  était lui aussi qui venait, à domicile recenser les chiens.  Mais, comme la taxe provinciale rapportait moins que ce qu’  elle coûtait, fini la taxe.  Et la visite annuelle de l’  agent de quartier avec …

 

L’  INSECURITE ?  Je reste persuadé que si l’  ensemble des jeunes trouvait du boulot à la sortie de l’  école, elle diminuerait de 50 pourcents. Alors, nos flics retrouveraient du temps pour faire autre chose que des pv qui et se perdent dans des tiroirs, après avoir servi à faire des statistiques…

 

Mais remettre les jeunes, les inactifs, au boulot, ce n’  est pas le rôle financier des communes. Le but des commune, c’  est avant tout de nous rendre des services : instruction, administration, culture, entretien, social, environnement, et bien sûr … sécurité de proximité dans les quartiers, au service direct de la population.

 

Mais ceux qui servent les maîtres capitalistes multinationaux, savent très bien que de grandes révoltes, de grands mouvements sociaux et populaires, se préparent (l’  exemple des banlieues françaises le prouve). Dès lors, ils préparent la répression et les répétitions (rappelez-vous aussi  l’  exemple du sauvage matraquage scandaleux des étudiants dans les rue de LIEGE , alors qu’ ils manifestaient pacifiquement), par le flicage, le fichage, les écoutes téléphoniques, le filmage permanent de la population, la censure du courrier et de l’ Internet,  la formation de Robocops super-équipés (voir Bruxelles), sous le prétexte de réprimer le banditisme.   Pour notre part, ce n’  est pas ce genre de police – là que nous voulons et que nous réclamons .

 

 

Roger ROMAIN,

1er candidat de la liste Ptb+Pcc, n° 11 à Courcelles

1er candidat de la liste Ptb+, n°10, à La Province   

13:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, histoire, courcelles, presse, silence, actualite, democratie, liberte, politique, ps, mr, cdh, ecolo, ucpw, alc, fn, ptb, belgique, hainaut, charleroi, oppression capitaliste, capitalisme, communisme, socialisme, europe, euro-dictature, social, syndicats, fascisme, flicage | |  Imprimer | | |

20/09/2006

20/09/2006: à COURCELLES: PAS DE PROMESSES ÉLECTORALES !

à COURCELLES:  PAS DE  PROMESSES  ÉLECTORALES !

 

(nous laissons toute cette démagogie aux autres ...)

      

NOTRE CAMPAGNE  ÉLECTORALE ?  

nous l' appuyons sur les quartiers populaires:

 

en soutenant les revendications légitimes des riverains

- à La Glacerie: affaire FOREVER               

- avenue de Wallonie, rues de Seneffe, de Viesville, Scaude: circulation, voirie, sécurité, zoning, ... 

- cité "Confort": une cité qui se meurt ...

- rue Jean Friot: qui vit encore une voirie du Moyen Age ...

- place Philippot: un coin oublié par "nos" élus communaux, ...

et on va nous voir aussi ailleurs, dans d' autres rues, d' autres quartiers, aux côtés de la population ...

 

NOS  QUARTIERS  MORIBONDS doivent revivre;

Ils sont les véritables noyaux d' un CONTRE - POUVOIR politique, populaire et réellement démocratique.

 

LES ÉLUS ? Nous voulons AGIR avec les gens pour les faire bouger, pour qu' ils rendent des comptes, qu' ils tiennent leurs promesses électorales, qu' ils nous informent, nous consultent, qu' ils sortent enfin de la routine et de la bureaucratie institutionnalisée qui déshumanise toute notre société.

 

Nous voulons les mettre au pied du mur, assurer le contrôle des élus, au cours de réunions publiques régulières d' information et de consultation de la population. Nous voulons participer aux décisions et non plus subir !

 

LES GENS en ont effectivement marre:

- des parvenus de la politique,

- de payer de plus en plus de taxes pour des communes de plus en plus pauvres, des services de plus en plus chers, voire réduits de plus en plus,

- des écoles, des bureaux de Poste, des hôpitaux, des gares, des entreprises, bureaux et magasins fermés, supprimés, délabrés et en ruines, de moins en moins entretenus, des rues en mauvais états,

- des jeunes qui n' ont plus que la rue comme loisirs,

-  d’  un enseignement de plus en plus bradé, mal orienté, et cher, dès l’ école primaire communale,

-  d’  une police - gendarmerie  unique, mal « réformée », mais ruineuse pour les finances communales, de plus en plus absente, invisible, dans nos quartiers abandonnés,

-  des bus qui ne circulent plus régulièrement qu’  aux heures de pointe, ou de devoir en changer pour pouvoir parcourir tout simplement  10, ou … 5 kms, alors que le capitalisme allongent toujours plus les distances à parcourir pour les déplacements au travail,

- de trier et payer les immondices de plus en plus à la place des véritables pollueurs,

- d' une nature et d' un environnement de plus en plus dégradés, pollués, bruyants, des espaces verts et naturels qui disparaissent, démolis par les promoteurs et les entrepreneurs,

- de devoir "vivre" dans quantités de maisons sociales mal entretenues et qui deviennent insalubres, à la limite de taudis ...?

- d' une société de plus en plus fichée, fliquée, figée, neutralisée: qui a remarqué que les panneaux d' affichage public communal ont progressivement disparu des différents coins de la commune ? Qui a pris cette décision et pourquoi ? Qui a protesté ?  De même contre la disparition progressive des boîtes postales dans nos quartiers par La Poste en voie de privatisation ???

 

OÜ PRENDRE L' ARGENT ?

Les multinationales et l’ Euro-dictature capitalistes ont mis la main sur le pays, son Administration, son économie, sa politique, ses gouvernants.

Elles PRIVATISENT nos services publics et réalisent des profits fabuleux, jamais atteints auparavant, des milliards d' euros de bénéfices annuels, ... Elles font la loi sans aucune limite à leur pouvoir absolu.

IL FAUT LES FAIRE CRACHER AUSSI pour aider à la réalisation des besoins sociaux, populaires et des communes.

 

VOUS AVEZ DONC LE CHOIX: élire:

- des mandataires opportunistes, intégrés, participationnistes, routiniers, qui gèrent le système en place et qui se servent ... et qui, par leurs magouilles permanentes, ont favorisé la création du front nazi.

-OU BIEN des mandataires qui agissent et qui luttent CONTRE le vieux système en place, AVEC VOTRE AIDE et A VOS COTES, pour doter nos communes de moyens nouveaux, suffisants, de développement et de relance communale.

SEULS LES COMMUNISTES du PTB, aux côtés de leurs alliés progressistes,  AGISSENT  EN CE SENS.

 

En leur donnant DES ÉLUS à COURCELLES et ailleurs, vous renforcerez leur combat, leur donnerez plus de force et de moyens.

VOTEZ à COURCELLES : PTB + PCC (liste n° 11)

(Parti du Travail de Belgique + Présence communiste courcelloise)

 

Notre campagne électorale ?

- à Courcelles: http://courcelles.skynetblogs.be

                      http://users.skynet.be/roger.romain/cc.html

- dans le pays: http://www.jechoisisptb.be/

- dans notre journal hebdomadaire: http://www.solidaire.org et http://www.ptb.be/solidaire.htm

 

Liste des candidats pour Coucelles (PTB+PCC)

  1. Roger Romain
  2. Mariette Dujacquier
  3. Frans Van De Meerssche
  4. Dominique Buscemi
  5. Gaetano Buscemi
  6. Evelyse Begon
  7. Daniel Leduc
  8. Mylène Deprèter
  9. Didier De Swert
  10. Nathalie Cooleman
  11. Sébastian Depasse
  12. Muriel Vander Stucken

16:07 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, presser, courcelles, histoire, romain, elections, silence, elections 2006, ps, mr, cdh, ecolo, fn, ptb, ucpw, communisme, socialisme, democratie, hainaut, charleroi, politique, propagande | |  Imprimer | | |

16/09/2006

16/09/2006: COURCELLES: élections: ILLÉGAUX LES ÉCOLOS ? Le conseiller Psc-Cdh Robert PIRMOLIN a ouvert la chasse aux canards ...

 

COURCELLES: élections: ILLÉGAUX LES ÉCOLOS ? Le conseiller Psc-Cdh Robert PIRMOLIN a ouvert la chasse aux canards ...

 

Beaucoup d' arguments sont bons en campagne électorale et on fouille bien souvent les fonds de tiroir pour en tirer les meilleurs...

Ainsi dans ses mémoires n°6, Robert PIRMOLIN, 73 ans, candidat Psc-Cdh nous explique qu' Écolo (un parti d' opposition courcelllois) aurait tenu des festivités au 36 rue du Marais à Souvret, qui fut notamment le local de l' ex-FC SOUVRET.

Sacrilège: pour ceux qui l' avaient oublié, l' Administration communale aurait signé une lettre, miraculeusement retrouvée dans une mémoire perdue, disant textuellement: "Il est exact que les installation du club de football de la rue du Marais n' ont pas fait l' objet d' un permis de d' urbanisme...

Dès lors, le conseiller PIRMOLIN (qui était lui dans la majorité sortante) en conclut que les Écolos, ces sales gamins, se rencontrent et s' amusent dans l' ILLÉGALITÉ. De quoi ouvrir peut être une chasse aux "terroristes", suivant nos nouvelles lois d' exception voulues par l' ordre bushien en campagne pour 50 années...

Mais à 66 ans, je crois aussi me souvenir que bien des militants et adeptes de l' ex-parti catholique ont l' habitude de fréquenter les églises. Dès lors, j' en arrive à me demander si à l' époque la construction de ces imposants monuments féodaux a aussi fait l' objet d' une autorisation d' urbanisme (?)

S' il leur arrive d' encore se rendre de temps en temps à l' église, Monsieur Pirmolin et ses amis, se feraient-il bénir dans l' ILLÉGALITÉ. J’ en arrive aussi à me demander si tous les curés de village disposent aussi d’ une autorisation en bonne et due forme pour … sonner les cloches …

Mais quel folklore, au sein des (et avec les)  partis autoproclamés "démocratiques" ...

RoRo

22:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, presse, silence, elections, elections 2006, romain, courcelles, histoire, belgique, hainaut, charleroi, communisme, socialisme, ps, cd, mr, ecolo, ptb, fn, ucpw, alc | |  Imprimer | | |

15/09/2006: COURCELLES: Aurelio CIGNA, conseiller communal Mr, recherche déjà des recettes supplémentaires... Est-il question de faire payer les riches ???

 

COURCELLES: Aurelio CIGNA, conseiller communal Mr, recherche déjà des recettes supplémentaires... Est-il question de faire payer les riches ???

 

Dans un précédent article, j' écrivais: "Et si Aurelio Cigna devenait notre futur échevin des finances ?".

Et effectivement, il doit y croire: il est déjà à la recherche de recettes supplémentaires, côté ... des amendes.

Elles rapportent beaucoup moins que ce qui a été prévu au rayon des recettes budgétaires communales: à peine "quelques centaines d' euros sur 3 ans ont été perçus pour verbaliser" certains contrevenants ...

Pourquoi ?: "les 5 agents constatateurs ont été nommés il y a quelques mois, mais sont occupés dans le cadre d' un contrat au sein de la commune (ce qui ne leur permet pas d' assurerune tâche complémentaire). Ils ne sont donc pas en priorité sur le terrain et leur visibilité ne leur permet pas d' assurer le caractère PREVENTIF (?) de leur mission"...

Je ne suis actuellement plus élu et je n' ai donc pas eu à me prononcer sur le "règlement général de police administrative voté le 9 décembre 2002 et mis en application à partir de 2003", mais j' ai quand même une petite anecdote, au conditionnel, à raconter:

Il y a quelques mois, deux préposés en civil - une femme et un homme- se serait pointés, "au nom de la Commune", chez une coiffeuse ayant grand pignon sur rue.

Motif: des sacs pmc, déposés par l' un des voisins, n' auraient pas été enlevés par l' Icdi (pourquoi ?) et étaient restés sur le trottoir devant chez elle.

Qu'à cela ne tienne: sans aucun discernement, au bout de 2 jours, les sacs doivent être enlevés, sinon c' est une amende d' autant d' euros par sac...

Est-ce ce genre "d' incivisme" qu' Aurelio CIGNA entend réprimer, au nom de l' ordre, de la propreté, de l' environnement, pour augmenter les recettes ? Et jusqu' à quelle auteur, car il y a gros à parier que certains agents pourraient vouloir se faire des primes...

Je suis au moins d' accord avec lui lorsqu' il souhaite "que chaque habitant de l' entité puisse disposer d' un exemplaire (du règlement) pour connaître ses droits et obligations pour le bien de tous" ... Car pendant que nous polluons en petit, certains polluent en grand. Les Ricains, par exemple: 5 % de la population mondiale, polluent 30% de la planète à eux seuls... 

Qu' à cela ne tienne: moi, je voudrais aussi connaître les droits et les limites d' investigation des agents en question, car il y a PREVENTION et INQUISITION.

Dans certaines communes (je crois que c' est le cas à LIEGE), les partis "démocratiques" sont allés jusqu' à engager des fouilleurs de poubelle.  Limitation aux recettes budgétaires positives: c' est qu' en même la population locale qui paie ... leurs salaires !

 

RoRo

19:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, silence, elections, elections 2006, ps, cdh, ecolo, mr, fn, ptb, ucpw, romain, belgique, courcelles, hainaut, charleroi, democratie, communisme, socialisme, actualite | |  Imprimer | | |

15/09/2006

14/09/2006: COURCELLES: élections: conclusions un peu hâtives dans "La Nouvelle Gazette" ...

 

COURCELLES: élections: conclusions un peu hâtives dans "La Nouvelle Gazette" ...

 

« La Nouvelle Gazette » consacrait une page entière aux élections dans l’ entité de COURCELLES le mercredi 13/09/2006.

 

S’il faut croire l’  auteur (ou les auteurs ?) de cette page, tout se jouerait donc simplement,  le 8 octobre 2006, entre les partis qui se partagent les 29 sièges du Conseil communal depuis 2000 : le Ps, le Mr, Écolo, le Psc-Cdh et l’ Ucpw.

 

Le Ps, 14 élus, voudrait récupérer sa majorité absolue et les candidats Sœur, Quériat, Hansenne, espèrent devenir  tous   3  mayeur. Hélas, il n’  y a qu’ un poste, bien rémunéré,  à occuper !

 

Le Mr, poussé par Cigna, se sent des ailes. Mais il y a une dissidence Alc….

 

L’  Ucpw se voit passer de 2 à 3 élus … Il y a donc une fameuse descente, depuis 1994, à enrayer …, avec un Parti « communiste » qui n’  est malheureusement plus qu’ un nom de circonstance sur le papier de Tan Que Vive …

 

Écolo mise toujours sur l’  effet Ernest Glinne, mais notre ancienne gloire « socialiste », nationale et européenne commence à prendre de l’  âge et brigue sans doute un dernier mandat après une carrière bien remplie.

 

Bref, si tous gagnent cependant, ça ne pourra être qu’ au détriment du Cdh qui reste persuadé d’ avoir fait du bon travail, malgré son échevine qui abandonne le plan communal et risque de laisser ses successeurs en déroute.

 

Mais les choses ont aussi bien changé à COURCELLES depuis 6 ans : 8 partis se présentent désormais aux électeurs (une liste de plus par rapport à 2000) et il risque d’  y avoir quelques surprises qui ne seront pas nécessairement des meilleurs pour tout le monde tant il y a des déçus (il faut écouter les gens parler … !) des résultats et de pratiques en cours au sein de partis autoproclamés « démocratiques ».

 

On est toutefois interloqué quand même par diverses données fournies par la gazette à propos de COURCELLES :

 

-le taux des demandeurs d’  emplois (par rapport à la population active) est de 24 %.

 

-800 demandes de logements sociaux restent insatisfaites (population : 29.721 habitants).

 

-le revenu annuel moyen/habitant est de : 10.759 euros. Il n’  y a vraiment pas de quoi se vanter : ça fait à peine 434.017 francs belges annuellement  .  Avec lesquels, il faut « vivre » : payer les loyers, rembourser la voiture et lui donner à boire, remplir la citerne de mazout pour se chauffer, payer la tva sur tout ce qu’  on achète, payer toutes les autres taxes, redevances et cotisations de « solidarité », les assurances, élever les enfants et se sacrifier pour leurs études, se vêtir, se nourrir avec des prix qui n’ arrêtent pas de monter et un index neutralisé, se soigner en passant régulièrement chez les pharmaciens en équilibrant aussi le budget des hôpitaux publics ou privés… 

 

La pension minimale mensuelle, à 65 ans, une carrière complète de 45/45, d’  un isolé est de 939,27 euros dans ce pays (37.890 francs belges). Si vous multipliez ce chiffre par douze mois, sans ajouter le pécule de vacances, nous en arrivons à 454.680 fb pour année. Montant taxable. Tous confondus, pauvres, riches, travailleurs, chômeurs, minimexés, commerçants,  les Courcellois vivent  donc tous en moyenne avec l’  équivalent d’  un revenu de pensionné isolé au taux minimum…

 

Et tout cela avec des « socialistes » au pouvoir depuis des décennies, dans un pays les plus riches du monde/habitant où les multinationales capitalistes font des milliards d’  euros de profits annuels. Bref, un pays de plus en plus pillé de l’ étranger, quoi !

 

Ce ne sera vraiment pas le moment pour les futurs élus, de « gauche » et/ou de droite d’  encore  aggraver la pression fiscale communale sur le dos de la population.

 

Quant au logement social, j’  ai récemment montré, il y a quelques semaines, photos à l’  appui, l’ état lamentable de délabrement de certains « maisons » … A la limite de taudis … !

 

RoRo

13:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, communisme, socialisme, democratie, belgique, hainaut, charleroi, courcelles, actualite, romain, histoire, elections, presse, silence, ps, alc, ucpw, mr, fn, ptb, cdh, elections 2006 | |  Imprimer | | |

10/09/2006

08/09/2006: LES R.M.I. (RÉSEAUX DE MILITANTS/ANTES DE L'INFORMATION)

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : vendredi 8 septembre 2006 19:29
Objet : Les RMI (réseaux de milintants/antes de l'information)

 


Vous voulez cesser de recevoir mes messages?  Changer ou ajouter une adresse?  Écrivez-moi : pueblo@sympatico.ca
Do you want to stop receiving messages?  Change or add an e-mail address?  Write to: pueblo@sympatico.ca

¿No quiere más recibir mis mensajes?  ¿Quiere cambiar o añadir una dirección?  Escribame: pueblo@sympatico.ca



LES R.M.I. (RÉSEAUX DE MILITANTS/ANTES DE L'INFORMATION)

CUBA, INTERNET ET LE RÔLE QUE CHACUN DE NOUS PEUT JOUER

 

Pour combattre la désinformation et les campagnes d'intoxication des médias, certains militants/antes deviennent de véritables agences de nouvelles.

Ils constituent des «RMI», des «réseaux de militants/ants de l'information» (nom que je propose).

Les «R.M.I.» se donnent une ou plusieurs tâches : (1) écrire; ou (2) traduire; ou (3) diffuser.

Certains réseaux se donnent les trois tâches à la fois.

Les réseaux «Écrire, traduire, diffuser» informent et mobilisent des centaines de personnes et groupes (250 dans mon cas).

 

Les messages de ces réseaux peuvent être :

- des analyses sur la situation actuelle;

- des appels à des actions de solidarité (conférences, manifestations, soirées culturelles et politiques, pétition par Internet, etc.);

- demandes de traduction;

- information sur les activités d'autres groupes de résistance (Nos impôts pour la paix, Lawyers against War, etc.);

- témoignages, reportages, interview, poèmes, etc.;

- vidéo

 


 

RÉSEAUX DE MILITANTS/ANTES DE L'INFORMATION DÉJÀ EXISTANTS :

 

Je connais plusieurs réseaux de militants de l'information :

Je participe à plusieurs d'entre eux :

 

1) le réseau international «SolidNet» : dirigé par le Parti communiste grec, il diffuse les communiqués des différents partis communistes et ouvriers du monde partout à travers le monde;

 

2) le «Collectif de traduction» de Montréal : groupe de traducteurs/trices vient de former pour aider les organisations progressistes, anti-impérialistes et anti-guerre qui ne recoivent pas de subventions mais font un bon travail de défense des droits de la personne et des peuples;

 

3) le nouveau collectif d'information et d'action sur le Venezuela, qui diffuse en français en vue des prochaines élections, en traduisant des textes de «Rebellión» et «Hands-Off Venezuela»;

 

4) le réseau «InformAction» de Michel Collon;

 

5) les partis communistes, ouvriers et progressistes :

- le Parti communiste du Québec (section du Parti communiste du Canada) et la Ligue de la jeunesse communiste, qui vient d'être créée au Québec ;

- le Parti de Travail de Belgique (et son réseau de rédaction, de traduction et de diffusion de textes);

- Le Parti communiste du Brésil;

- Les Parti communistes d'Israël, du Liban, les partis palestiniens, etc.

 

6) différents groupes de solidarité de Montréal (Chili, Cuba, Venezuela, etc.)

 


 

QUELQUES-UNES DES NOMBREUSES MÉTHODES DE DÉSINFORMATION :

 

MÉTHODE 1 : SE DIRE NEUTRE MAIS NE PAS ÊTRE OBJECTIF :

 

Les médias doivent être objectifs mais ne doivent pas être neutres.

1) ils doivent être objectifs, présenter les points de vue contraires, refléter la réalité sans que leurs points de vue ne déforment la réalité.

2) ils ne doivent pas être neutres devant l'injustice, ils doivent être engagés afin de promouvoir la justice sociale.

 

MÉTHODE 2 : LA SOI-DISANT NEUTRALITÉ DES MÉDIAS - DONNER LA VERSION JUSTE ET RÉPÉTER LA VERSION MENSONGÈRE POUR QUE LE PUBLIC RESTE TOUJOURS DANS LE DOUTE :

 

De temps à autres, les contribuables qui paient ces services ont le droit, comme à une aumône, à une émission "équilibrée", qui fait connaître la situation lamentable du peuple palestinien, entre autres peuples.  Les gens alors réfléchissent aux deux versions (palestinienne et sioniste) et ne savent pas quoi choisir.

 

MÉTHODE 3 : BOMBARDER LE PUBLIC EN NE LUIDONNANT LE PLUS SOUVENT QUE LA VERSION MENSONGÈRE :

 

Le bulletin électronique «Journal Liban» affirme avec raison : «Les médias occidentaux ont de tout temps accepté les versions de l'armée israélienne et fermant les oreilles aux autres sources».

Au Québec et au Canada, les médias sont clairement une machine de propagande.

À part quelques rares journalistes et quelques rares articles le peuple canadien est soumis au bombardement constant des médias.

 

 

MÉTHODE 4 : DÉPOLITISATION - DÉCROCHAGE ET ANALPHABÉTISME POLITIQUE :

 

Les médias oublient trop souvent de se pencher en détail sur les causes historiques :

- Comment expliquer la Révolution soviétique, des pays de l'Est, chinoise, vietnamienne, cubaine, sans expliquer les conditions?

 

- Comment expliquer Israël sans expliquer l'action des trois groupes terroristes Haganah, Stern et Irgoun, qui ont participé à la création de l'État d'Israël sont également terroristes, et l'État d'Israël est une création terroriste ; le rôle du journaliste Théodore Hertzl, fondateur du sionisme; l'opposition des théologiens juifs au sionisme; l'opposition du Bund (organisation socialiste de travailleurs juifs d'Europe) contre le sionsime?

Les personnes qui s'intéressent un peu aux nouvelles, finissent pas se demander :

a) si le peuple palestinien n'est pas coupable;

b) s'il y aura jamais justice en Palestine;

c) s'il y a quelque chose à comprendre de toutes ces batailles apparemment sans issue de l'humanité.

Fatalisme : ils abandonnent tout effort de compréhension, ne croient plus à rien et haussent les épaules.  Ils pensent, comme les médias veulent, que la politique est une saleté et qu'il n'y a pas de solution.

 

MÉTHODE 5 : LA DÉMONISATION DES LEADERS, DES MOUVEMENTS, DES GOUVERNEMENTS QUI COMBATTENT LE MENSONGE, LE FASCISME ET LA GUERRE :

 

Désinformation et intoxication de la population : à l'heure des nouvelles de radio ou de télévision, nous écoutons des locuteurs et des locutrices attaquer de leur voix glaciale les gouvernements cubain, iranien, palestinien.

 

Je me souviens très bien de les avoir entendus/ues, à plusieurs reprises, se demander s'il fallait ou non tuer Yasser Arafat.  Il est finalement mort, mais les média n'ont jamais expliqué pourquoi.

 

Le ciblage de l'énnemi, la démonisation, la satanisation : La voix glaciale de nos locuteurs locutrices dénigre gouvernements, mouvements de Résistance, leaders, politiques : les ennemis de l'impérialisme US sont systématiquement bien identifié irakien, palestien, libanais, le FIS, le Hamas, le Hezbollah, le Fatah (jusqu'à sa corruption et sa dissolution), le Panama de Noriega (1991) avant le bombardement de 3 000 à 8 000 civils par l'aviation (un crime contre l'humanité, du terrorisme (massacre de civils pour une cause politique) de l'impérialisme US.

 

MÉTHODE 6 : L'APPEL AU "PATRIOTISME CANADIEN" EN FAVEUR DE L'IMPÉRIALISME US :

Radio-Canada est devenue une véritable machine de propagande, une machine de guerre au service de l'impérialisme étatsunien.

 

Les peuples québécois et canadien, qui financent les deux réseaux de leurs taxes, ont le droit à une information objective.

 

Plusieurs les lecteurs/trices se joignent à cette lutte pour une information objective du public canadien en défense de la vérité, de la démocratie, du niveau de conscience sociale de la population canadienne.

 

De tristes années de fascisme et de guerre attendent les peuples du Canada et du monde si la population ne prend pas conscience de la désinformation et de l'intoxication de la population québécoise et canadienne par nos médias.

 

Nous devons souligner que le nouveau premier ministre du Canada, Stephen Harper et son gouvernement conservateur minoritaire, constitue un danger pour la souveraineté du Canada, pour la paix et la sécurité à travers le monde et un appui aux politiques de fascisme et de guerre des États-Unis.

 

SE TAIRE C'EST ÊTRE COMPLICE!

 

Antonio Artuso - Montréal (Québec) Canada - pueblo@sympatico.ca

11:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, communisme, courcelles, cuba, collon, histoire, israel, politique, presse, ptb, propagande, romain, sionisme, silence, solidaire, solidarite, socialisme | |  Imprimer | | |

08/09/2006

07/09/2006: COURCELLES : l’ ambiance électorale (suite) :

COURCELLES : l’  ambiance électorale (suite) :

 

La dégringolade « socialiste » se précise …

 

Au-moins 8 listes auront été déposées à Courcelles ce jeudi7 et ce vendredi 8 septembre 2006, s’il n’ y a pas de surprise(s), devant le Bureau électoral principal communal..

Un record ! Qui ne doit pas servir le Ps qui a vu fondre son pourcentage électoral comme suit, en 3 élections successives : 1988 : 52,5% (16 sièges), 1994 : 47,9% (17 sièges), 2000 : 41,9% (14 sièges). Note : certaines personnes pourront s’  étonner qu’ en 1994, en voyant fondre ses voix de 4,6%, le Ps ait pu gagner 1 siège. C’  est dû à une loi électorale qui n’  a rien de démocratique puisqu’ elle favorise toujours le parti le plus fort, au détriment des autres listes…

Mais qu’  en est-il  aujourd’hui de l’  audience Ps ? : on ne peut crier au miracle ces 6 dernières années de gestion Ps-Cdh et en plus l’ environnement n’ est pas des meilleurs. A CHARLEROI (225.000 habitants !), le Ps verrait son pourcentage électoral glisser comme suit : 1988 : 63,8%,  1994 : 54%,  2000 : 51,4%,  2006 : 31,6% (selon les sondages). Une raclée historique : la cogestion capitaliste avec les libéraux et les scandales permanents ne rapportent pas au Ps : elles font surtout le jeu des libéraux et … des racistes fascisants du FN …

 

Robert TANGRE regrette …

 

Le Ps dégringole et va certainement avoir besoin d’  alliés pour former sa prochaine majorité, s’  il veut rester au pouvoir. Avec le Psc-Cdh ? Pas sûr : le conseiller – candidat Robert PIRMOLIN grince des dents et il n’ est pas certain que la tête de liste RICHARD Xavier retrouve son sourire de l’ an 2000, tant la « bonne » entente avec les copains « socialistes » est facile … !

 

Robert TANGRE (Ucpw), lui, pose ses conditions, sans attendre les résultats électoraux : il ne ferait pas alliance « avec n’ importe qui (et sans programme) ! Pas question de composer avec la vieille garde socialiste ». Il ne s’  en sent pas capable.  Bien sûr, la vielle garde, c’   est jamais l’  avenir ! C’  est plutôt le passé décadent… Mais Axel SOEUR , qui veut enfin être à l’ écoute des Courcellois, c’ est la vieille ou la jeune garde Ps ?  Jeune ou pas : l’  actuel bourgmestre descendant André TRIGAUT ne cacherait pas son désaccord avec le classement de la liste Ps. Une sorte de coup d’ État … Ca se faisait déjà au temps où le Ps organisait des Pools ouverts à toutes les organisations de l’ Action commune socialiste … Ca ne date donc pas d’ aujourd’hui …

 

Mais ce que regrette surtout le plus Robert, c’  est de ne pas être parvenu à présenter avec Écolo une liste alternative. Ce serait l’  entente parfaite avec les Écolos à Charleroi et à La Louvière et rapporte aux « communistes » reconvertis du Pc.

 

Par contre, à HERSTAL, les ex-Pc présenteraient un ou deux candidats indépendants sur une liste Ptb+ » (Le Drapeau Rouge n°13, juillet – août 2006). Là en effet, le Ptb fait 7,2% et décroche 2 élus en 2.000. Et le Ptb+ envisage de faire mieux le 8 octobre 2006. Ca pourrait redonner des idées à Robert TANGRE pour … 2012. Il vaut parfois mieux regarder, et s’  unir, à gauche plutôt qu’  à droite : Staline est mort en 1953 ! Mais les « gauchistes », les « sectaires », les « extrémistes », pour Robert … !!! ???

 

(« à suivre, pour les dernières nouvelles de demain ! », comme disait Geneviève Taboui, sur « Radio Luxembourg », à une certaine époque)

 

RoRo12

10:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, cdh, ecolo, ucpw, communjisme, socialisme, presse, silence, fn, politique, actualite, belgique, hainaut, charleroi, courcelles, romain, histoire, ptb, elections 2006 | |  Imprimer | | |

07/09/2006

07/09/2006: Chavez, pétrole, Bush, Amérique latine : comprendre et débattre

Vous désinscrire ? Changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement: http://www.michelcollon.info/mailinglist.php

Chavez, pétrole, Bush, Amérique latine : comprendre et débattre

Le débat se développe autour de « Bruxelles - Caracas »,
nouveau film sur le Venezuela


Chers amis,

Ces 4 faits vous ont certainement frappé dans les infos récentes :
-
N° 1 : Bush avait ses plans tout prêts pour reprendre le contrôle de Cuba si Castro mourait.
-
N° 2 : Bush surarme la Colombie, mais s'indigne quand l'armée vénézuélienne remplace ses (très) vieux fusils. Que prépare-t-il ?
-
N° 3 : Bush a nommé un nouveau patron de la CIA pour « traiter » le Venezuela et Cuba. Perturbera-t-il la réélection de Chavez en décembre prochain ?
-
N° 4 : Seul Chavez a retiré son ambassadeur d'Israël : que peuvent en apprendre le monde arabe et aussi le tiers-monde ?

Echéances d'automne :
En cette rentrée, quelques échéances importantes en Amérique Latine où tout semble de plus en plus lié :
-
Lula (octobre) et Chavez (décembre) seront-ils réélus ?
-
Evo Morales tiendra-t-il ses promesses et/ou se fera-t-il agresser ?
-
Quel avenir se prépare pour Cuba ?
-
L'Amérique latine s'unira-t-elle pour échapper aux USA et s'allier notamment au monde arabe ?

Pas d'alternative ?
Le monde a connu quelques exemples de belle résistance, ces derniers temps. Pourtant, en Europe en tout cas, un certain pessimisme, un certain fatalisme restent dominants. Pas d'alternative à la mondialisation actuelle ? Et à ces guerres de plus en plus fréquentes ?
C'est là que le Venezuela, et le nouveau film « Bruxelles-Caracas » sont importants. Chavez apporte-t-il une alternative quand il dit : « Pour éliminer la pauvreté, il faut donner le pouvoir aux pauvres » ? Et est-ce appliqué sur le terrain ou bien est-ce du bla bla politique ?

Un film qui stimule le débat général
Ce film, réalisé par Vanessa Stojilkovic, permet à toutes sortes de publics de découvrir le Venezuela. Ce pays dont on commence à parler un peu, mais auxquels tous les médias ne veulent pas forcément du bien !
Ce film permet de comprendre pourquoi Bush veut absolument renverser Chavez, et pourquoi il risque de passer bientôt à l'action. La CIA a reçu des hommes « nouveaux », des budgets énormes, des moyens en tous genres pour éliminer l'homme à abattre. Le « droit à l'alternative », ça concerne aussi l'Europe où la question sociale devient urgente et préoccupante.
Quelques petites présentations du film ont déjà eu lieu en avant-première. Les réactions sont très enthousiastes. Sur le Venezuela comme sur le film :
-
Nathalie : « Film vraiment formidable. J'ai appris beaucoup sur cette démocratie participative. Donne envie de les aider. Mais la censure médiatique ici est terrible et pèse sur la solidarité. » Merci ! »
-
Jean-Luc :« Redonne un peu espoir. »
-
Antonio : « Des actions de ce type servent énormément à ouvrir les esprits et les horizons des gens. »
-
Jean-Marc : « Notre monde a bien besoin d'autres regards que ceux des mass-medias. »
-
Rebecca : « Un pavé dans la mare! Si plein de gens voyaient ça, ce serait même dangereux pour certains, mais plein d'espoir pour tant d'autres ! »

Attention, ce film peut vous être utile !
Vous vous intéressez à l'Amérique latine, au tiers-monde ou de façon générale aux alternatives à la mondialisation actuelle ? Vous regrettez le manque de vrais débats à la télé et dans les médias ?
Vous avez deux possibilités :
1.
ACHETER LE DVD (77 minutes, 10 euros), le montrer à vos amis, en discuter, envoyer vos remarques, questions, ou critiques au site www.film-bruxelles-caracas.info (ouverture le 20/9)
2.
ORGANISER UNE PROJECTION - DEBAT dans votre ville ou votre association. Une tournée est en préparation en France, Belgique, Suisse pour octobre et novembre. A certains débats, participera également Eva Golinger, avocate new-yorkaise, qui sort bientôt en français son livre best-seller « Code Chavez - La CIA contre le Venezuela ». Nous conseillons de se dépêcher pour réserver une date, et pour préparer au mieux les soirées et la mobilisation. Nous mettons à votre disposition des modèles d'affiches et d'invitations aux soirées, ainsi que notre expérience pour la mise sur pied de ces débats. Contacts : michel.collon@skynet.be
Ne manquez pas de signaler à vos amis étrangers que le film Bruxelles - Caracas existe aussi en espagnol et en néerlandais, et bientôt en anglais, italien, etc... Même adresse de contact.

Voilà, merci pour votre intérêt, merci pour vos suggestions et bon débat !

MICHEL COLLON

10:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, ameriqaue, belgique, capitalisme, communisme, cuba, courcelles, democratie, elections, europe, euro-dictature, histoire, imperialisme, liberte, mexique, politique, presse, romain, collon, silence, socialisme, social, usa | |  Imprimer | | |

05/09/2006

25/08/2006: COURCELLES: après un siècle de majorité "socialiste", pourquoi le Ps (et la population...) devrait-il encore attendre ... ???

 

COURCELLES: après un siècle de majorité "socialiste", pourquoi le Ps (et la population...) devrait-il encore attendre ... ???

 

« Une commune à ‘"l'écoute de ses citoyens … »  nous disent les premières circulaires électorales du Parti « socialiste », qui viennent de sortir … ». « Un Courcellois égale un Courcellois … », ce qui est fort heureux.

 

Simples slogans électoraux ?   Mais non : le Ps vient d’  avoir une révélation, « une nouvelle vision de la gestion communale, une volonté de tenir compte de l’  avis de chacun, d’  impliquer chaque Courcellois, Gouytois, Souvretois ou Trazegnien, dans le développement de sa commune et, à terme, d’  inscrire Courcelles dans une véritable logique de démocratie participative ».

 

Ah, enfin du neuf se disent les habitants de certains quartiers qui revendiquent, qui piétinent, depuis des mois, sans la moindre réaction de la majorité « socialiste » et « démocrate »-« humaniste » en place, tels ceux des « Fonds de Corbeau ». Ah, si : une lettre personnelle, à en-tête de l’  Administration communale, signée par le seul échevin des travaux, Christian Hansenne, en date du 7 avril 2006, qui nous promettait le début des travaux d’  aménagement d’ un rond-point dans l’ avenue de Wallonie, au niveau de TaxiPost, pour le 18 avril 2006.  L’  échevin a-t-il confondu les dates inscrites dans son dossier, ou avait-il bu un verre de trop le 7 avril 2006 ??? Ce qui peut arriver …

 

Nul ne le sait, mais l’  échevin nous demandait notre compréhension pour enfin voir « supprimer le trafic des poids lourds dans la rue de Seneffe et l’  avenue de Wallonie ». Qué !

 

La patience des riverains a cependant des limites. Alors, ils appuient la demande d’  une réunion publique des riverains, convoquée par le Collège échevinal dans le plus bref délai. Pas besoin d’  attendre le résultat des élections puisque le Ps règne sur cette commune depuis certainement un siècle…

Une bonne occasion pour le Ps de mettre IMMEDIATEMENT en pratique ses promesses électorales…

RoRo

 

 

 

 

AFFICHETTE-FENËTRE sur demande: Roger  ROMAIN, a/conseiller communal,  avenue de Wallonie 127,  à  6180 Courcelles (Tél: 071.46.36.81.)             candidat PTB  + PCC     

(25/08/2006)

11:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, charleroi, communisme, courcelles, democratie, elections, environnement, hainaut, histoire, politique, presse, ps, ptb, romain, silence, propagande, solidarite, socialisme | |  Imprimer | | |

29/08/2006

SOLIDAIRE n° 31 du 30 août 2006

Solidaire n° 31 du 30 août 2006

30-08-2006

L'énergie 20% moins chère, c'est possible

Votre facture de gaz et d'électricité est salée. Et la libéralisation annoncée pour le 1er janvier 2007 en Wallonie et pour le 1er juillet 2007 à Bruxelles ne va pas l'alléger. Le PTB avance deux propositions pour la rendre 20% moins chère. Une entreprise communale de l'énergie et une réduction de la TVA de 21 à 6%.

> Lire l'article

Molenbeek: «Nous voulons au maximum 15 élèves par classe»

«Moi, je n'ai jamais pu étudier...» dit un papa dans l'enquête réalisée par le PTB à Molenbeek. La situation des écoles y est alarmante. Réaction de Dirk De Block, n°2 sur la liste PTB aux élections communales.

> Lire l'article

Paul Pataer explique sa rupture avec le SP.a

«Gravement malade.» Tel est le diagnostic du sénateur honoraire et conseiller CPAS gantois Paul Pataer (67 ans) à propos du SP.a, parti au sein duquel il a été actif durant plus de vingt ans. Pataer s'en est allé. «Le débat politique au sein du SP.a a quasiment disparu.»

> Lire l'article

Près de 1.000 emplois menacés par Agfa-Gevaert en Belgique

Euphorie à la Bourse: Agfa-Gevaert annonce la suppression de 1.990 emplois, dont 945 en Belgique. Réactions des délégués.

La Nouvelle-Orléans, un an après l'ouragan Katrina

Le 29 août 2005, l'ouragan Katrina faisait 2.000 victimes à La Nouvelle-Orléans. Un an après, le Dr Geert Van Moorter de Médecine pour le Tiers Monde a voulu savoir où en était la situation.

> Lire l'article

Et en plus...

21:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capitalisme, charleroi, hainaut, histoire, actualite, belgique, communime, courcelles, democratie, elections, guerre, liban, israel, liberte, mr, palestine, politique, presse, ps, ptb, romain, resistance, sionisme, silence, solidaire, socialisme, social, solidarite, syndicats, terror | |  Imprimer | | |

28/08/2006

28/08/2006: Bush, une politique de type fasciste - 70ème anniversaire du Front populaire

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : lundi 28 août 2006 17:15
Objet : Bush, une politique de type fasciste - 70ème anniversaire du Front populaire

 

-- Original Message -----

From: Workers Party of Belgium

Sent: Monday, August 21, 2006 5:16 AM


Voici un texte très intéressant qui mérite d'être connu. Son auteur a fait deux interventions bien documentées sur le sujet au Séminaire communiste international (Bruxelles) en 2000 et 2006. Voir www.wpb.be/icm.htm.  Jean Pestieau - Parti du Travail de Belgique


 

70ème  ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE :
APPRENDRE DU PASSÉ POUR LUTTER AU PRÉSENT !

Interview de Jean-Luc SALLE (*), Secrétaire général de l’URCF,
au Journal ALGER REPUBLICAIN  (**)
25 mai 2006
www.urc.net , urcf@wanadoo.fr



Quelles sont les sources du danger fasciste dans les années 30 ?

 Le fascisme  a constitué la réponse des cercles monopolistes les plus réactionnaires à la Révolution d’Octobre 17,  à l’existence dans ces années-là de l’URSS qui précisément achevait  la construction des bases économiques du socialisme et  enfin à  la peur  permanente du capital de la « contagion » révolutionnaire !

D’autres facteurs sont indissociables de la consolidation du fascisme et de sa poussée. La crise économique suite au krach de 1929 frappait l’ensemble du capitalisme, accentuant sa crise générale inaugurée en 1917, aiguisant les contradictions inter
- impérialistes. La   préparation de la guerre revenait au premier plan, tout d’abord contre l’URSS pour reconquérir l’immense marché perdu mais aussi pour organiser un repartage du monde, au détriment des États rivaux. Les forces du fascisme, allemand en tête, liées aux monopoles les plus bellicistes étaient celles qui se positionnaient clairement pour une politique d’agressions, pour une nouvelle déflagration mondiale afin de conquérir « l’espace vital » nécessaire à leur déploiement impérialiste, à la recherche du surprofit  pour l’oligarchie financière.

Le capitalisme en crise signifiait la paupérisation croissante du prolétariat, la ruine de beaucoup d’éléments des couches moyennes rurales et urbaines. Pour encadrer et limiter le mécontentement résultant de cette situation, le mouvement fasciste financé et orienté par les monopoles avait pour mission de  rallier ces  couches moyennes à la politique impérialiste par un « anti-capitalisme » verbal et de façade dirigé contre la finance « cosmopolite » au nom du rêve de la petite
- bourgeoisie d’un « capitalisme organisé », « défenseur des petits possédants contre les gros » !

Sur le plan politique, à cette époque, le mouvement ouvrier et les partis communistes bénéficiaient d’un grand capital de sympathies. Les partis fascistes visaient à briser par la « terreur blanche » les luttes de classes, le mouvement ouvrier et  gréviste, afin de faciliter la mise en œuvre de la stratégie de la  bourgeoisie monopoliste. L’oligarchie financière,  source matérielle du fascisme, considérait aussi comme obstacle à la réalisation de ses objectifs, la survivance des normes démocratiques
- bourgeoises qui « reconnaissaient » (non sans répressions et violences)  une relative liberté d’expression aux forces ouvrières et syndicales. Le fascisme, c’est l’instauration d’un régime de terreur étendu à toutes les forces démocratiques, afin que la collaboration de classes, le chauvinisme national barbare, la haine des « peuples inférieurs » deviennent  un mode de pensée obligatoire.

Démagogie sociale et nationalisme exacerbé telles sont les armes idéologiques du fascisme dans ces années-là, écrasement et suppression de toutes les libertés, tels sont les résultats de la politique fasciste !

Beaucoup d’historiens estiment que le danger fasciste était moindre en France, qu’en était-il en réalité ?

A l’exception louable et fondée d’Annie Lacroix
- Riz (***), l’historiographie française considère les groupes fascistes nationaux comme trop groupusculaires et caricaturaux pour avoir suscité un quelconque danger. Dans cette optique, le fascisme est un produit d’importation. Cette thèse, selon nous, n’est pas juste.  En France, l’oligarchie financière poursuivait les mêmes objectifs de classe que ses homologues alliées/rivales : écraser le mouvement ouvrier pour réaliser la baisse drastique des salaires, conjurer la révolution, satisfaire le maximum de profits. Le mouvement fasciste le plus puissant : « les croix de feu » constituait une organisation paramilitaire composée principalement d’anciens combattants. Le monopoliste Coty, l’une des  plus  grandes fortunes du pays, leur assurait, entre autres, des fonds importants en permanence. Les « croix de feu »  ciblaient les « affairistes », dénonçaient les scandales financiers (affaire Stavisky), le parlementarisme comme le «  régime des copains et des coquins ». Leur politique visait  à établir un exécutif fort. En 1934, ce groupe et ses alliés (plus de 2 millions de personnes) adoptèrent une stratégie de prise du pouvoir fondée sur un coup de force. En janvier des commandos fascistes avaient attaqué le siège de « l’Humanité » et avaient subi une défaite.  Le 6 février, les « croix de feu » marchèrent sur le Palais-Bourbon pour le prendre d’assaut en rééditant la marche victorieuse de Mussolini. Le PCF avait appelé à contre-manifester : « Tout doit être mis en œuvre dans les ateliers, sur les chantiers pour convaincre les ouvriers socialistes et confédérés (de la CGT réformiste de Jouhaux. Note JLS) de la nécessité d’un front unique puissant ». Les mots d’ordre étaient clairs : contre le danger fasciste et la vie chère !  Les manifestations et grèves du 8, 9, 12 février constituèrent de grandes journées de lutte contre le fascisme et brisèrent son offensive. L’hostilité et les réticences des dirigeants réformistes au front unique furent vaincues à la fois par la créativité des masses et par  l’aspiration grandissante à l’unité de combat. Le putsch rampant était anéanti mais le danger fasciste demeurait puisque ses racines sociales n’avaient pas été extirpées.

Quelles sont les composantes et les objectifs du Front Populaire ?

A danger international, riposte internationale ! L’Internationale Communiste allait après de riches débats en son sein aboutir à son VIIème Congrès  à définir la tactique appropriée pour battre le fascisme. Il s’agissait d’une tactique nouvelle pour réaliser une stratégie qui demeurait invariable : révolution socialiste dans les
États impérialistes, national - démocratique dans les pays colonisés.

Le fascisme est défini comme la dictature terroriste ouverte des monopoles les plus réactionnaires et bellicistes. Ce n’est pas, précisait Dimitrov dirigeant de l’Internationale, simplement une forme de substitution d’un gouvernement bourgeois par un autre mais une nouvelle forme de dictature du capital monopoliste.

Les objectifs tactiques des partis communistes et du mouvement ouvrier étaient revus à la lumière des nouvelles conditions objectives de luttes : l’alternative (provisoire) n’était  pas entre dictature du prolétariat ou démocratie bourgeoise mais entre fascisme ou défense/développement  des droits et libertés démocratiques.  « Détour » tactique qui visait à appliquer le concept léniniste de lien entre lutte pour la démocratie et lutte pour le socialisme mais détour nécessaire car les couches moyennes étaient attirées par la démagogie fasciste ce qui aurait isolé le prolétariat,  l’aurait livré à la terreur de l’oligarchie financière et permis ainsi la victoire fasciste.

L’Internationale définissait  les forces motrices du Front Populaire antifasciste : son ciment résidait  dans l’unité ouvrière, dans le front unique prolétarien. La classe ouvrière était la classe la plus intéressée à l’extirpation du danger fasciste mais pas la seule. Cette unité ouvrière acquise,  alors il était possible de jeter les bases d’une large alliance ouverte aux couches moyennes urbaines et rurales, aux intellectuels progressistes pour créer le Front Populaire antifasciste. Sur le plan politique, cela se traduisait par l’alliance tactique des partis communistes avec les partis sociaux-démocrates  et toutes les forces démocratiques.

Le programme de ce Front devait se fonder sur la lutte résolue et effective du danger fasciste, sur l’épuration de l’appareil d’
État des éléments factieux, l’extension des libertés démocratiques, la satisfaction des revendications sociales, l’amitié avec l’URSS pour combattre le danger de guerre. Bien sûr, cette tactique devait être liée stratégiquement au combat révolutionnaire pour le socialisme et constituait un nouveau mode de transition, l’expérience des démocraties populaires après 1945, illustra le bien-fondé de cette tactique d’union antifasciste.

Et en France ?

Le PCF joua un rôle pionnier dans l’élaboration pratique de la tactique de Front Populaire. Staline dira à Maurice Thorez : « vous avez trouvé une nouvelle clé pour ouvrir l’avenir ! ». Là aussi, le rôle des masses fut déterminant. L’aspiration à l’unité était remarquable mais n’aurait pas suffit sans l’intervention à la base des forces du travail. De 1934 à 1936, cette unité populaire se construisit dans les grèves, les manifestations contre le danger fasciste et la vie chère et eut raison des manœuvres dilatoires incessantes des directions réformistes plus que réticentes au front unique.

Une plate-forme commune fut signée entre PCF et SFIO, l’alliance fut étendue au parti radical, parti charnière de la IIIème République et qui influençait considérablement les couches moyennes. L’unité syndicale organique devint une réalité avec la fusion de la CGT et de la CGT-U résultat du combat unitaire permanent de cette dernière. Le poids politique de la classe ouvrière était considérablement renforcé. Aux élections législatives de 1936, le PCF popularisa son programme antifasciste  en trois axes principaux : la lutte contre l’oligarchie financière, base sociale du danger fasciste, la taxation du grand capital afin de satisfaire les revendications sociales, l’union populaire fondée sur des comités de base  dans les entreprises et dans les villages et villes. Le résultat, on le sait vit la victoire des forces démocratiques et la progression du PCF qui atteignit 15 % des suffrages exprimés.

Quels sont les conquêtes et acquis du Front Populaire ?

Avant même le second tour des élections législatives, la classe ouvrière entra en lutte pour la satisfaction de ses revendications, elle qui subissait depuis des années une lourde baisse des salaires.  En mai 1936, 120 000 métallos des usines  Renault, Hispano, Citroën, suivis par les travailleurs du bâtiment et des mines entrèrent en grève. Le mouvement allait se généraliser. Le PCF et »L’Humanité » appelèrent à amplifier la lutte qui se généralisa à l’ensemble du monde du travail.

Le nouveau gouvernement de Front Populaire dirigé par L. Blum (SFIO) dut sous la pression du mouvement gréviste négocier les « accords de Matignon » avec les syndicats et le patronat : hausse générale des salaires, conventions collectives, amélioration des conditions de travail. Dispositif enrichi par le vote à l’Assemblée Nationale des 40 heures de travail hebdomadaire et la reconnaissance des congés payés de deux semaines. Permettez-moi, une anecdote personnelle :  mon grand-père  m’a souvent conté l’émotion à son usine, les plus anciens pleuraient  et sa joie immense de ne pas aller au « turbin » durant quinze jours ! Citons aussi, de nombreuses créations artistiques comme « La vie est à nous » qui tracèrent avec sensibilité les grands combats du Front Populaire.

Bien sûr, dès relâchement de la lutte, la bourgeoisie monopoliste n’eut  de cesse de reprendre ce qu’elle a dû concéder contrainte et forcée. Les « 40 H. » ne furent pas appliquées durant des décennies et il fallut d’autres grèves pour les gagner !

La question coloniale n’est-elle pas un des échecs du Front Populaire ?

Le programme du Front populaire comprenait une seule phrase sur les colonies et appelait à la création d’une commission d’enquête parlementaire sur la situation politique, économique, « morale » des territoires colonisés. Le dirigeant bourgeois
Clemenceau disait que pour enterrer un problème, il fallait créer une commission ! La SFIO et les radicaux étaient des tenants déclarés du colonialisme. Leurs promesses consistaient à « humaniser » un système oppressif en accordant liberté d’expression, de la presse, et abrogation du code de l’indigénat. Aucune de ses promesses ne fut tenue. Le communiste Jean Barthel envoyé en Algérie constatait : «  A l’intérieur de la population indigène, le problème principal n’est pas fascisme ou antifascisme mais impérialisme ou anti-impérialisme ». Le régime colonial français n’avait rien à envier aux horreurs fascistes. Le VII ème  Congrès de l’Internationale avait tracé ainsi les perspectives du combat des peuples coloniaux : « Dans ces pays, la principale tâche des communistes est de travailler à la création d’un Front Populaire anti-impérialiste ».

Le PCF eut de grands mérites dans la mise en œuvre du front Populaire mais la montée du danger fasciste mit fin prématurément à la
bolchevisation du parti, à sa critique radicale de l’héritage du mouvement ouvrier français fait outre de sa grande combativité, de légalisme, de parlementarisme, de nationalisme.

Ces tendances lourdes ressurgirent dans le Front Populaire et dans la Résistance et furent d’ailleurs autocritiquées par  M. Thorez. Certaines déclarations furent contre-productives : au Congrès d’Arles (1937), l’affirmation selon  laquelle l’intérêt de l’Algérie réside dans l’union avec la France du Front Populaire (alors que la France restait une puissance coloniale
- impérialiste), les analyses théoriques sur la « nation algérienne en formation » (donc pas mûre pour l’indépendance !). Le léninisme fut insuffisamment assimilé pour développer une alliance de combat antifasciste et anti-impérialiste avec les peuples coloniaux qui avaient pourtant  le même ennemi : l’oligarchie financière française. Aurait été nécessaire en Algérie un  Front unique anticolonial qui passait  alors par une alliance avec l’Étoile Nord - Africaine de Messali Hadj et par des actions communes avec les nationaux - réformistes.

La thèse ancienne non critiquée de Jaurès sur « la mission historique universelle de la France » opérait. On n’avait pas rompu dans les faits  avec la thèse de la Seconde Internationale selon laquelle la métropole libère au préalable  la colonie ! Ne sous-estimait-on pas le caractère impérialiste de la France, en affirmant que l’indépendance des
États colonisés ferait le jeu du fascisme et de l’impérialisme allemand ? A cette question, l’URCF répond par l’affirmative.

Le front Populaire eut une fin peu glorieuse, quelles en sont selon-vous les causes ?

Dans l’histoire de l’humanité, le primat va aux formes de luttes extra
- parlementaires pour obtenir des avancées progressistes. La pression populaire baissa en intensité, après la victoire électorale. Dés lors, la SFIO (qui ne s’était ralliée au Front Populaire que sur la pression de ses adhérents)et  les radicaux eurent  pleinement, sous couvert de « pause », le loisir de s’adonner à la « gestion loyale du système capitaliste » selon le mot de Blum.

La trahison du Front Populaire espagnol par la « non-intervention » alors qu’hitlériens et fascistes italiens apportaient leur appui sanglant  à Franco était signe que SFIO et radicaux voulaient en finir avec leurs promesses de 1936. Ce fut l’URSS et les milliers de communistes français et du monde entier qui  engagés dans les Brigades Internationales portèrent le drapeau de l’internationalisme prolétarien, trahi une fois de plus par la social-démocratie.

Les combinaisons parlementaires se succédaient, orientant la France, toujours plus à droite. Le PCF lutta contre ce courant mais ne parvint pas à relancer les comités populaires de base, tant les traditions délégataires  étaient et restent fortes dans notre pays. Munich, l’interdiction du PCF la drôle de guerre, autant d’épisodes de la  trahison permanente  des « élites » bourgeoises. La chambre du front Populaire, moins les votes  des députés communistes et quelques rares socialistes finira par accorder les pleins pouvoirs à Pétain ! A ceux qui se passionnent pour les enjeux électoraux, l’histoire se charge de rappeler que ce sont bien les masses en action qui font l’histoire, que tout relâchement dans les luttes conduit les parlementaires même de « gauche » à trahir les engagements pris  alors que s’exerçait la pression populaire !

Beaucoup d’observateurs trouvent des analogies entre aujourd’hui et la période des années 30, êtes-vous d’accord avec cette vision ?

Oui. La politique de guerre de l’administration Bush est une politique internationale de type fasciste. Le nouvel Ordre mondial Impérialiste ressuscite la colonisation sous d’autres formes dans les 
États du « Tiers - Monde ». La fascisation des institutions bourgeoises, partout, bat son plein : télé - surveillance ; vigie - pirate avec le déploiement de l’armée ; état d’urgence en France avec la réactivation d’un décret colonial ; restriction drastique des libertés démocratiques sous couvert de « lutte contre le terrorisme » ; loi CESEDA qui discrimine les populations  et instaure un apartheid « à la française » avec l’ « immigration choisie ». Enfin, toute politique de fascisation nécessite l’anticommunisme, c’est le cas avec le « rapport Lindbläd » qui appelle au reniement révisionniste des communistes sous peine d’interdiction.  Cette criminalisation de  communisme développe un véritable maccarthysme en Europe. On voit que la lutte contre la « bête immonde » est plus que jamais d’actualité. Prenons garde aussi aux formes nouvelles de fascisation. La dictature des monopoles a depuis longtemps liquidé les traits principaux de la démocratie bourgeoise. Partout, l’oligarchie s’appuie sur des exécutifs « forts » dotés d’immenses pouvoirs, organisant l’alternance entre néo-libéraux et sociaux - libéraux, sans risque pour le système d’exploitation comme en Italie avec Berlusconi/Prodi, aux États - Unis avec démocrates/républicains, en France avec Sarkozy/Ségolène Royal.

Le néo-libéralisme, c’est à dire la stratégie mondiale des monopoles  crée une véritable terreur économique en liquidant tous les acquis liés à la victoire sur le fascisme, en paupérisant les travailleurs du monde entier. Un vaste Front populaire est nécessaire pour défendre et développer   les droits démocratiques et sociaux, contre le néo-libéralisme et  la politique de guerre de l’impérialisme. Enfin, il est important de combattre pour  le droit inaliénable de chaque peuple à choisir librement sa propre voie de développement.

Capitalisme ou barbarie impérialiste ?, plus que jamais, nous pensons que l’avenir de l’humanité réside dans la  révolution anticapitaliste, l’avènement d’une société socialiste sans exploitation salariale ni oppression nationale où les producteurs de richesses sociales seront enfin les maîtres !


(*) Jean-Luc Sallé est le secrétaire général de l’Union des Révolutionnaires  Communistes de France est le directeur politique du journal  « Intervention Communiste ».  Il prépare la sortie pour septembre de deux ouvrages : « Réflexions sur la construction du Parti Communiste »,  « Leçons d’avenir : tactique et stratégie des communistes de l’URCF».
(**) Alger républicain, hebdomadaire. Journal d'information fondé en 1938, édité par SARL "S.I.E. Alger républicain", algerep@eepad.dz . Proche du Parti communiste algérien sans toutefois y etre affilié, il a été interdit en 1939, 1955 et 1965.
(***) Annie Lacroix- Riz est professeur d'Histoire contemporaine à l'Université Paris VI - Denis Diderot, http://www.historiographie.info

22:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : communisme, courcelles, democratie, paris, politique, presse, ps, silence, solidarite, actualite, urss, usa, guerre, imperialisme, ptb, romain, resistance, capitalisme, france, flicage, histoire, liberte, social, socialisme, syndicats, espagne, fascisme | |  Imprimer | | |