15/09/2010

12/09/10: notre camarade Belkacem nous a quittés ...

Le PTB - Charleroi plus particulièrement endeuillé ...:
  
 

In memoriam Belkacem Chilali

Belkacem Chilali nous a quittés ce samedi 4 septembre 2010. Son amie Myriam De Ly lui rend hommage.

Des hommes comme toi, il n'y en a pas deux

 

Tu étais un combattant, Belkacem, un homme de la solidarité, un homme de la masse. Tu es né en Algérie, près de Tizi Ouzou, près des montagnes de Djurdjura et tu avais en toi la force de ceux qui veulent déplacer des montagnes. Très jeune, tu as combattu le colonialisme français en Algérie dans les rangs du FLN. C'est une période qui t'a fortement marqué.

Tu as été mineur de fond dans la région de Charleroi et tu étais délégué de la FGTB. Et tu mobilisais tes troupes pour la grève quand il y avait des problèmes.

Un jour, tu es allé frapper à la porte de la Braise, de la FGTB et du MOC, lorsque ton beau-frère s’est retrouvé enfermé dans le centre fermé de Vottem. Lors d'une conférence de presse à Gosselies, tes amis belges ont témoigné leur estime pour toi, pour Mourad, pour la famille.

Tu parlais avec tout le monde, tu défendais tout le monde. Comme Annie, cette femme habitant ta rue, agressée de multiples fois par son ex-mari. Alors que tu étais déjà alité, tu m'as demandé d'aller voir une femme algérienne à qui on avait retiré ses papiers de séjour et sa pension de survie.

Tu étais dans les manifs des sans-papiers, dans les manifs des syndicats; avec ton casque FGTB, ton keffieh, tes drapeaux... Et évidemment tu étais toujours là pour la Palestine ou contre la guerre en Irak.

Depuis le début de l'année, ta maladie s'est aggravée, mais tu ne te plaignais pas. Tu continuais de venir aux activités de la Plate-forme Charleroi-Palestine. Comme à cette action symbolique au Colruyt où tu avais rempli ton caddy de patates israéliennes... Le 31 mai, le jour même de l'attaque israélienne contre la flottille pour Gaza, tu m’a téléphoné :  « Myriam, si tu vas à Bruxelles pour une action, je viens avec toi », et nous sommes partis ensemble...

Je ne pourrais pas compter le nombre de manifs, de mobilisations que nous avons faites ensemble. Nous sommes allés plusieurs fois en Flandre aussi, comme lors de la visite de solidarité avec les travailleurs de Ford Genk.
Tu n'étais pas un triste non plus, Belkacem. Qu'est-ce que nous avons rigolé avec tes blagues ! Tu me disais : « Il fait plus propre en Flandre. On va demander aux Flamands de venir nettoyer les rues en Wallonie... »

Et toujours tu prenais la parole au micro, au mégaphone, à haute voix... Même devant de jeunes lycéens en grève contre la guerre en Irak. Et ce n'était pas toujours facile de t'arrêter... Toujours tu étais là avec un tract ou une pétition en main. Tu marchais beaucoup, de Gosselies  à Marchienne, et sur la route, tu interpellais les gens. Tu as fait un travail gigantesque pour le PTB. Tu ne supportais pas le racisme, le colonialisme et tu avais des répliques toutes prêtes pour ceux qui parlaient en ce sens.

Tu as une famille formidable, Belkacem, avec ta doctoresse Menoune, ton infirmière Tassadith, tes fils, beau-fils et belles-filles et tes petits-enfants que tu adorais. Nous leur présentons nos sincères condoléances.

Belkacem, mon ami, un homme comme toi, on ne l'oublie pas. Car ce sont des hommes de ta trempe qui font changer le monde.

Myriam De Ly

12:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, actualité, algérie, charleroi, ptb, silence, politique, belgique, social, solidarite | |  Imprimer | | |

04/09/2009

06/08/2009: COURCELLES: encore une triste nouvelle: ma mère Yvonne MESSE, a/militante communiste, s'est éteinte à son tour ce mardi 04 août 2009, après une longue hospitalisation de 65 jours...

 
COURCELLES: encore une triste nouvelle: ma mère Yvonne MESSE, a/militante communiste, s'est  éteinte à son tour ce mardi 04 août  2009, après une longue hospitalisation de 65 jours...
 
Ma mère, en compagnie de mon père, ne connut pas non plus une existence toujours facile ...
Elle est née à Pont-à-Celles le 09 novembre 1919, dans une famille nombreuse, d'un père belge (Oscar MESSE) et d'une mère française (Marie-Rose FAUCHART, née à Caudry, dans le Nord). D'un première mariage, son père avait déjà 2 filles: Madeleine et Alice. De son second mariage, il eut 4 filles: Yvonne, Renée, Raymonde et Fernande.
Ainée, elle, ma mère dut très tôt s'occuper de ses soeurs, plus jeunes.
C'était encore l'époque où l'on n'avait pas toujours l'occasion de terminer son cycle de 6 années d'école primaire. Les enfants des grosses familles pauvres se rendaient encore en classe en sabots et encore enfants, ils partaient "à briques" ... Ma mère en compagnie de ses parents dut y aller également dans le Nord de la France et ensuite elle fut "mise en service" dans une famille bourgeoise, menée par une femme arrogante et avare... 
Fin des années '30, elle décide de partager son existence avec mon père Roger ROMAIN avec qui elle se marie le 23 septembre 1939. Mon futur père était mobilisé pour la guerre depuis le 1er septembre 1939...
Pour pouvoir se marier, il dut obtenir l' accord de son commandant de régiment et obtint ... 1 jour de congé.
Dès lors, elle s'installe chez ses beaux-parents, une famille de chiffonniers, de pères en fils. C' est chez eux que je naquis le 02 avril 1940.
10 mai 1940, c'est la guerre et mon père est au front. Mes grands-parents, ma mère et moi, âgé d'à peine 6 semaines, évidemment, nous embarquons bien inutilement dans le flot des réfugiés fuyant les Allemands en évacuant vers la France, jusqu'au-delà de Valenciennes, au milieu des combats et des bombardements, au travers de communes en ruines et de maisons détruites et abandonnées...
Le 2 mai 1940, à la fin de la campagne des 18 jours, mon père est prisonnier des Allemands dans les Flandres et s'évadent, avec un compagnon, d'une colonne pédestre de prisonniers de guerre en route pour 4 ans vers les stalags de l'Allemagne nazie. De braves flamands leur donnent des vêtements civils et ils peuvent ainsi regagner leurs domiciles en Wallonie.
Dès ce moment, mon père devint réfractaire au travail en Allemagne et doit donc se cacher pendant une bonne partie de la guerre. Pour vivre, en cachant aussi des Juifs, ils fabriquent des savonnettes qu'ils vont revendre au porte à porte dans d'autres régions du pays, y compris Bruxelles
1943, encouragés par ses parents, mon père suit leur voie et devint membre du Parti communiste clandestin...
Dès la fin de la guerre, il trouve enfin un peu de travail: comme garde de nuit des convois militaires Us à la douane de Charleroi, il descend par la suite dans les égouts pour les nettoyer, s'engage ensuite comme mineur du fond au Charbonnage de Mariemont-Bascoup où périrent en 1950, lors d'un coup de grisou, 38 de ses ex-compagnons de travail, dont ses 2 beaux-frères, Pierre STANSON et Henri CHIRAC.
Août 1945 naît ma soeur Marie-Claire qui décèdera malheureusement en décembre 1945 des suites d'une infection pulmonaire. Ma mère fut très affectée par son dècès et ne s'en remettra jamais complètement ...
Vers 1946-1945, mon père parvint à quitter le charbonnage et entre aux Acec comme planeur de toles à la chaudronnerie, jusqu'à la prise de sa pré-pension en 1975... Il prend part aux luttes ouvrières aux côtés de ses compagnons de travail, grâce à une puissante FGTB, poussée par une très forte section d'entreprise du Parti communiste. Mon père devient délégué syndical jusqu'à son départ...
A la même époque, mon père succède à Gustave DUBOIS, en tant que secrétaire politique de la puissante section communiste de COURCELLES. Dès lors, ma mère partage toutes ses activités militantes aux Parti et au sein du Rassemblement des Femmes pour la Paix. Elle devint aussi une ardent militante et fait souvent équipe lors des campagnes du Parti et du RFP avec Lucienne GLINEUR-DECHAMP, l'épouse du député communiste courcellois.
Ce sont de très nombreuses réunions en soirée et tous nos dimanches sacrifiés pendant des années (on travaille encore à ce moment 6 jours sur 7 dans les entreprises).
Tout gosse, je vis dans ce milieu militant, j'y grandis et j'y prend gout également. Mais c' est encore une autre histoire à écrire ...
Dans le quartier de la Réguignies, Hamal et des Fonds de Corbeaux, mon père recrute 80 nouveaux membres cotisants au Parti et reçoit les félicitations nationales comme l'un des meilleurs recruteurs... Dans ce quartier, avec ma mère, il diffuse chaque dimanche plus de 60 "Drapeau Rouge", journal du Parti.
C'est le début de la Guerre Froide, de la campagne anti-soviétique et anti-communiste acharnée et la Révolution chinoise et le Parti y perd malheureusement des plumes en influence et en militants...
Mon père reprend une tournée de diffeur militant dans le quartier du Trieu des Agneaux et ma mère une autre dans le quartier de Forrière et de Sart lez Moulin où elle recueille énormément de sympathie et chaque mois mes parents diffusent en plus jusqu'à 80 exemplaires de la revue soviétique "L'Urss en reconstruction" devenue ensuite "L'Union soviétique".
Pour parvenir à cela, "j'hérite" tout gosse de la tournée dominicale de mes parents dans les quartiers Hamal, Fonds de Corbeaux. Je la garderai, jus'en 1990, époque où je suis "suspendu" (sic) anti-statutairement du Parti pour mes divergences politiques au plan international et mes sympathies ptbistes...
Chaque soir, ma mère et moi, à l'écoute de Radio Moscou, Radio Prague, Radio Budapest, Ce Soir en France, nous nous tenons informés des événements internationaux.
Ma mère restera une militante très active jusqu'au début des années '50.
Elle sera encore présente en participant encore activement à la campagne électorale de 1961 qui connut une importante avancée électorale grâce l' excellent travail des militants communistes lors de la grande grève du Million qui dura plus de 6 semaines contre la fameuse Loi unique du Psc Gaston EYSKENS. Déclenchée à Charleroi par les communistes, elle s'étendra à tout le pays...
Le début et la décennie '50 ne furent pas faciles pour les communistes: après la "Crise de Berlin", viennent la campagne mondiale de signatures au bas de l' Appel de Stockholm contre la bombe atomique, la grande grève contre Léopold III, la guerre de Corée, Suez, Budapest et en Belgique la grève des métallos, la grève des mineurs, le soutien au Fln lors de la guerre d' Algérie, le soutien aux indépendantistes du Congo, etc...
C' est aussi en 1952, que mon père est élu est élu au Conseil communal de Courcelles et y rejoint Goeorges GLINEUR jusqu'en 1958... 1952, mes parents font construire leur propre maison, rue de Gouy, là où je suis né et où j'habite encore aujourd'hui.
Malheureusement, de santé fragile, ma mère abandonna l'action politique au lendemain de ma démobilisation du service militaire fin septembre 1961. Mais elle n' en restera pas moins profondément communiste jusqu'au bout de sa vie.
Le 6 octobre 1972, je me marie à mon tour à l' âge de 32 ans et le 02 mai 1973, naît mon fils Stéphane ROMAIN.
En 1974, j'agrandi la maison de mes parents afin d'y avoir mon propre appartement et je divorce. J'élève mon fils, avec l'aide de mes parents.
1975, mon père devient pré - pensionné des Acec et mes parents peuvent enfin espérer vivre une vie plus ou moins tranquille. 
Hélas, fin 1995, ma mère subit plusieurs opérations chirurgicales à la colonne vertébrale et au bassin et en deviendra handicapée.
Et le plus grand de nos malheurs arrive: mon fils Stéphane périt tragiquement le 1er mai 1998, en gare de Forest, après avoir célébré la veille de ses 25 ans, avec ses collègues de la Poste locale où il était facteur.
Dès lors, ma mère ne cessera plus de diminuer physiquement et moralement de chagrin.
De 2001 à 2005, ma mère perd successivement ses trois soeurs plus jeunes et restera la dernière en vie.
Septembre 2002, c' est mon père qui a un accident cérébral qui le rend handicapé à son tour.
Une des dernières conséquences: il entre de nouveau à l'hôpital le 11 mars 2009, y reste 35 jours et rentre pour un mois de convalescence à la maison où il fêtera ses 94 ans en famille. Hélas, il retourne de nouveau à l'hôpital et décède le lundi 1er juin 2009, après une véritable agonie de 10 jours...
Ma mère est donc veuve à 89 ans, ce qu'elle ne saura jamais. En effet, entrée à l'hôpital de 27 mai 2009, elle décède à son tour ce mardi 04 août 2009, au bout de 69 jours.
Ses derniers 48 heures, elle mourra en rappelant sans cesse le nom de son petit fils qui n' est jamais sorti de sa mémoire.
Et voilà donc la fin de mes deux parents.
Ce vendredi midi, l'on assistera donc à sa crémation et vers 14,30 heures, ses centres seront enterrées dans le nouveau cimetière de Courcelles...
 
RoRo
(Roger ROMAIN fils)
 
écrit en souvenir de mes deux parents et plus particulièrement
en hommage à ma mère à l'occasion de son décès et de ses funérailles.
 
 

05:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, communisme, romain, belgique, ptb, pc | |  Imprimer | | |

03/06/2009

03/06/2009: COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi Ier juin 2009 ...


COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi  Ier juin 2009 ...


Début mars, je vous avais informé du ralentissement de mes activités Internet en raison de l'hospitalisation d'un de mes parents.
Finalement après 2 hospitalisations en un mois de convalescence difficile, mon père s' est finalement éteint, à l'âge de 94ans, ce lundi-soir 1er juin 2009, à l'Hôpital Vésale de Montigny-le-Tilleul, à l'issue d'une pénible agonie. Et ma mère Yvonne MESSE, 89 ans, y est hospitalisée à son tour.
 
Brièvement que fut mon père.
 
Roger ROMAIN père est né le 25 avril 1915, dans le quartier de La Docherie à Marchienne-au-Pont, au sein d'une famille de chiffonniers de père en fils ...
En 1923, la famille vient s' établir à COURCELLES dans le quartier des Fonds de Corbeau (l'ex-rue de Gouy) où elle s' est définitivement ancrée.
Outre celle d'un modeste ouvrier d'usine et comme ouvrier mineur de fond à la Libération, la vie de mon père fut aussi une longue période de militant syndicaliste et communiste, pendant plus de
30 ans.
 
Dans son enfance, ses parents le mirent en pension chez les frères à Manage.
Son adolescence pendant les années "30 fut difficile: la crise, le chômage, la recherche d' emplois toujours précaires (Beaume-Arpent, les Ateliers Pélerin, Jouret, Montagne, etc, etc...), l' arrivée de la guerre...
 
Le 1er septembre 1939, il est mobilisé. Sous les drapeaux, il se marie le même mois et le 02 avril 1940, je nais à Courcelles. Le 10 mai 1940, mes grands-parents, ma mère et moi-même, nous nous retrouvons sur le chemin de l' évacuation vers la France, sous les bombes allemandes et au milieu des combats.
 
Le 29 mai 1940, mon père est prisonnier des Allemands jusqu'au 06 juin 1940. Il s' évade d'un convoi de prisonniers en route vers l' Allemagne et échappera ainsi à 4 années de stalag...
 
1943, comme ses parents, il devient membre du Parti communiste clandestin. La famille et dans le quartier, on cache des Juifs et leur procure du ravitaillement. Le quartier à la limite de Courcelles-Trazegnies est propice à l'organisation de la Résistance (les PA et l' AS que rejoint mon oncle Fernand, avant de partir pour l'Irlande et participer au débarquement).
Mon père se cache pratiquement toute la guerre car il est réfractaire au travail obligatoire en Allemagne au service de l' économie nazie.
 
A la Libération, il trouve du travail comme gardien de nuit à la Douane de Charleroi pour surveiller les convois militaires Us en partance pour l' Allemagne. Il descend ensuite avec un de ses beaux-frères nettoyer les égoûts... Il s' engage aussi comme mineur de fond. Il parvient à se faire démobiliser du charbonnage en 1947 grâce à sa carte de membre du Pcb. Il sauvera ainsi sa vie, car le 11 mai 1950, deux de ses beaux-frères, Henri Chirac et Pierre Stanson sont tués en compagnie de 36 autres mineurs dans son ex-taille, lors de la catastrophe de Mariemont-Bascoup.
 
En 1947, il succède à Gustave Dubois, comme secrétaire politique de l'importante section communiste de Courcelles. Entré aux Acec de Charleroi, il deviendra délégué syndical Fgtb à la Chaudronnerie.
 
Commence toute la période de guerre-froide et d'anti-communisme forcené. Les communistes y font face avec beaucoup d'intransigeance, d' acharnement, d' attachement aux principes et
d' internationalisme. Ce seront la création de l'Otan, la Révolution chinoise, les événements  de Berlin, le réarmement de l'Allemagne, la grève contre Léopold III et l'assassinat de Julien Lahaut président du Parti communiste, la guerre de Corée, la contre-révolution hongroise et bien d' autres événements.
 
1952, il est élu au Conseil communal de Courcelles et y siège aux côtés du député communiste Georges Glineur.
 
1960-61, éclate en décembre la grande grève du million pendant plus d'un mois contre la Loi unique du Psc Gaston Eyskens. Chaque jour, mon père manifeste en moto pour ouvrir la manifestation
journalière des travailleurs des Acec au travers des rues de Charleroi. Au service militaire, je suis aussi à ses côtés avec ma moto pendant toute ma semaine de congés de Noël. Nous y vendons Le Drapeau Rouge et mon père revient à Courcelles pour participer aux piquets locaux. Il est arrêté par un de nos gendarmes bien connus. Emmené à la caserne de Charleroi, il est relâche aussitôt grâce à l'intervention du bourgmestre socialiste dissident Robert Sampos qui était solidaire dans la grève. Le 1er janvier 1961, je suis muté pour achever mon service militaire en Allemagne et y perdre inutilement 9 mois supplémentaires de ma propre existence. Quant à ma famille elle est finalement recherchée par la gendarmerie et doit se terrer par précautions jusqu'à la fin de la grève sur instructions du Parti.
 
1963, son père Fernand Baude, surnommé Moustache, est assassiné dans la maison où je suis né par un voleur.
 
1964, Roger Romain père est de nouveau élu au Conseil communal, en compagnie de Georges Glineur et Marcel Leduc. Le député Glineur devient échevin des travaux au sein de la nouvelle majorité socialiste-communiste. C' est le député Ps Ernest Glinne qui deviendra bourgmestre. Des 15 mandataires communaux de cette époque, seul Ernest Glinne, toujours conseiller communal actuellement, et mon père étaient les derniers survivants.
 
Fin des années '60, RRP deviendra aussi membre du Comité fédéral de Charleroi du Parti communiste.
 
1974, en raison de problèmes familiaux mon père quitte la vie active de militant à Courcelles.  30 années de militantisme auront passé.
 
1975, il part en prépension à 60 ans et s' efforcera de vivre tranquillement.
 
Hélas, le 1er Mai 1998, mon fils Stéphane décède lors d'un accident (???) en gare de BRUXELLES-Forest, la veille de ses 25 ans, après avoir célébré son anniversaire avec ses camarades de la Poste de Forest.
 
Les années qui suivront suite à ce décès ne seront plus des plus joyeuses évidemment.
 
2002, mon père est hospitalisé à la suite d'une trombose cérébrale et est finalement décédé ce lundi 1er juin 2009 en soirée ...
 
Roger Romain (fils)
en souvenir de mon père

12:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, communisme, presse, hainaut, romain, belgique, ptb, wallonie, pc, syndicalisme | |  Imprimer | | |

26/04/2009

25/04/2009: 7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

J' en informe tous mes amis sur Internet et Facebook et je les invite

à voter PTB +, tête de liste, ou par préférence pour l'un ou l'autre
de ses candidats.

L' essentiel est de progresser, de gagner, tous ensemble, pour marquer le ras-le-bol général
 des travailleurs de notre pays face à la dictature capitaliste et la faillite du système !
L'avenir reste successivement le Socialisme véritable, et ensuite : LE COMMUNISME !

Roger ROMAIN

21:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, europe, presse, actualite, wallonie, charleroi, elections, romain, courcelles, histoire, hainaut, medias, silence, ptb | |  Imprimer | | |

01/04/2009

31/03/2009: Chanson tout sur le ptb, sur l'air du zizi de Pierre Perret...

 

Chanson tout sur le ptb, sur l'air du zizi de Pierre Perret

Un camarade de Mons a réalisé une chanson sur le parti qui est bien marrante.

 

REFRAIN : TOUT TOUT TOUT, vous saurez tout sur l'PTB
              le seul parti de gauche qui défend tous les travailleurs,
              le seul parti de gauche qui ose attaquer tous les riches,
              TOUT TOUT TOUT TOUT, vous saurez TOUT sur l'PTB
 
Couplets: 1. Afin que nous soyons les plus forts augé augé
                 on nous donne des cours pour nous défendre augé augé
                 on apprend toutes les choses que le monde patronal
                 veut faire avaler à tous les ouvriers
                 on ne travaille jamais assez
                 et l'usine va bientôt fermer !
 
              2. Le patron de l'usine qui arrive augé augé
                  dans sa grosse voiture sportive augé augé
                  nous explique que nous devons bientôt restructurer car
                  l'usine est en danger et il faut la sauver !
                  Il faut diminuer tous les salaires
                  et faire plus d'heures et se taire !
 
              3. Un père de famille est convoqué augé augé
                  chez son gros patron tout énervé augé augé
                  celui-ci lui explique qu'on n'a plus besoin de lui
                  car il n'est plus très compétitif !
                  l'ouvrier pense soudainement, comment va-t-il payer ses créances ?
 
              4. Un ptit immigré se présente augé augé
                  et demande pour travailler augé augé
                  le patron lui dit que oui mais à une seule condition
                  qu'il travaille sans rechigner et sans modération
                  et sans hésiter le patron lui fait un contrat bidon
 
              5. Enfin en terme de conclusion augé augé
                  les camarades du PTB augé augé
                  ont droit à beaucoup d'éloges et beaucoup d'applaudissements
                  car ils ont ô oui vraiment un fameux courage !
                  Le PTB est un petit parti
                  que nous allons tous faire grandir !

11:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, histoire, belgique, ptb, politique, socialisme, elections, chants, courcelles | |  Imprimer | | |

20/03/2009

20/03/2009: COURCELLES et les élections européennes et régionales du 07/06/2009 en Belgique "démocratique": parrainage et discriminations électorales ...

COURCELLES et les élections européennes et régionales du 07/06/2009 en Belgique "démocratique": parrainage et discriminations électorales ...
 
 
Pour pouvoir déposer sa liste de candidats aux élections européennes, dans la partie francophone du pays, le Ptb doit récolter quelque 6.000 signatures de parrainage auprès des électeurs. Idem pour la Flandre.
Ce travail est épargné aux pseudos grands partis "démocratiques", les calottins "humanistes", les libéraux, les "socialistes", les verts, voire même les faschos... qui peuvent se contenter de faire signer 5 parlementaires ...
Vous pouvez donc aider le Ptb+, en signant personnellement ses listes de parrainage, voire participer en récoltant d' autres signatures dans votre entourage: famille, voisins, compagnons de travail et/ou d'école, etc...
Pour l'entité de COURCELLES (Courcelles, Souvret, Trazegnies, Gouy-lez-Piéton, Bois du Sart), je récolte ces signatures jusqu'à la fin mars 2009.
Vous pouvez me faire signe si vous voulez aider, signer, récolter également  ...
Merci à tous et merci à ceux qui ont déjà signé  !
Le Ptb est un parti qui monte la pente, doucement, mais sûrement !
Roger Romain
 

21:09 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : politique, silence, medias, europe, euro-dictature, ptb, elections, romain, courcelles, histoire, democratie, presse, actualite | |  Imprimer | | |

04/02/2009

03/02/2009: Mais quand ce cirque de Bruxelles va-t-il enfin s'arreter ?

Note de RoRo: en ce qui concerne COURCELLES, 1.785 signatures ont été recueillies sur papier à ce jour, grâce à l'aide de commerçants et de nombreux pétitionnaires-collaborateurs bénévoles. Merci à tous, nous continuons !!!

Sent: Tuesday, February 03, 2009 12:36 AM
Subject: Mais quand ce cirque de Bruxelles va-t-il enfin s'arreter ?

Nouvelles de la campagne 6 pourcent de TVA sur l'énergie
::
2 février 2009
 

Cher(e) signataire de la pétition,
 
« Où reste donc cette TVA à 6 % sur l'énergie ? » Au 16, rue de la Loi, le Premier ministre Leterme a presque avalé son café de travers quand il a découvert en tout et pour tout… 13 143 e-mails dans sa boîte à messages. Donc, si on est sûr d'une chose, c'est que le message est bien arrivé à Bruxelles.

Et nous continuons, avec une nouvelle campagne. Car il est clair que Leterme et Van Rompuy ne se soucient guère de notre facture d'énergie. La course à la planque et nous vider les poches, ça, ils connaissent, par contre. Quel cirque ! C'est pourquoi nous voulons faire une liste des priorités de la population et organiser sur Internet un sondage d'opinion auprès de 10 000 personnes. Donnez-nous votre avis, faites valoir réellement votre voix. Cela ne vous prendra même pas cinq minutes.
Halte au gâchis politique, et remplissez ce sondage. Car nous estimons que votre avis a vraiment de l'importance.

Tom De Meester
Responsable de l'initiative
www.6pourcent.be

Donnez votre avis et gagnez un week-end

Indiquez vos priorités, donnez-nous votre avis. Puisque vous allez y consacrer deux ou trois minutes, vous voudrions vous donner quelque chose en retour. Complétez le sondage d'opinion et gagnez un bon Bongo : un séjour d'une nuit, avec petit déjeuner, pour deux personnes, dans un endroit pittoresque de votre choix.

Aidez-nous à collecter 200 000 signatures, invitez vos amis

Le cap des 200 000 signatures est en vue. Aidez-nous à le franchir. Demandez à vos amis de signer la pétition sur notre site. Un tout petit effort et le résultat sera garanti !

À propos de ce bulletin

Inscrire |

 
Parti du Travail 2008 - Bd M.Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contactez le webteam



--
Envoyé par Romain dans
Dans les pays de l' Euro-dictature capitaliste ... le 2/03/2009 04:40:00 PM

13:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, presse, information, television, solidaire, belgique, bruxelles, euro-dictature, gouvernement, finance, medias, silence, ptb, politique, tva, actualite, capitalisme | |  Imprimer | | |

14/10/2008

14/10/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité...

COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité

 

BELGIQUE: Ramener la tva sur l' énergie (le gaz, l' électricité, le mazout de chauffage) de 21 % (taux des produits de luxe, dont le caviar, le champagne, les cigares, le foie gras,...)  à 6% (taux des produits de consommation courante et indispensable), c' est ce que réclament et veulent les signataires de notre pétition... D' autant plus que l' actuel gouvernement, à participation Mr, Cdh et "socialiste" trouve des milliards d' euros en une seule nuit pour voler au secours du terrorisme bancaire capitaliste ...
RoRo
 
Dernier décompte: ce mardi 14/10/2008: 1.031 signatures récoltées à Courcelles ... Sans compter, les signataires par Internet, directement sur http://6pourcent.be, dans tout le pays... Bravo les Courcellois ...! 
RoRo
 

 

 
 
 
COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS... !
 
-UN SUCCÈS en très peu de temps: déjà 1.031 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre, les docteurs José Tordeur, Noël Haveaux,...
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (qui sera remise à jour régulièrement et progressivement) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et chez qui                  VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46, 6180       "
-       "         LA TRADITION, place Roosevelt 66 (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-Café "A L'Orange", coin des rues Rectem et Delval, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT ! 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal 
roger.romain@skynet.be                                                                                

Tél: 0495.470042

 

.

23:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, actualite, belgique, banque, courcelles, capitalisme, cdh, charleroi, democratie, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, histoire, hainaut, information, ptb, medias, mr, ps, prix, petitions, politique, romain, tva, syndicats, social, silence, television | |  Imprimer | | |

27/09/2008

24/09/2008: Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Comme on le sait, la pétition www.6pourcent.be réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le gaz, l’ électricité, le mazout de chauffage, marche très bien à Courcelles.
    Au dernier bilan : 609 signatures déjà récoltées en quelques semaines. Et un peu partout dans la localité, on continue à pétitionner et à signer avec l’aide de commerçants volontaires d’ailleurs ...
    C’était évidemment à prévoir : des personnes refusent de signer. Leur argument : « ce sont les riches qui vont en profiter aussi... ! ».
    C’est en partie vrai, en tenant compte cependant que les riches, eux, ont de toute manière de quoi payer quel que soit le prix de l’énergie et le montant de la tva... Ce n’est pas cela qui les retiendra...
    Cet argument est avant tout propagé par les ministres du gouvernement des riches et des capitalistes pour ne pas donner satisfaction à cette revendication de plus en plus populaire. Parmi eux, les sieurs Reynders, Magnette et cie, qui eux ne comptent pas évidemment parmi les pauvres ni les bas revenus, comme on le sait.
    D’ ailleurs avec un tel raisonnement, il ne serait même plus nécessaire de lutter contre le coût de la vie de plus en plus cher ... Pourquoi ? Mais si les prix tombent, ce sont encore une fois les riches qui vont en profiter le plus puisque ce sont eux qui ont le plus d’argent pour acheter et le plus gros pouvoir d’achat ...
    Tant pis, si en attendant de plus en plus de gens n’ont plus assez de fric pour se nourrir, se déplacer, payer leurs médicaments indispensables, se chauffer, s’éclairer, payer le loyer, les frais d’ études des gosses et recourent de plus en plus nombreux à l’emprunt, s’endettent donc, pour faire face à ces dépenses les plus élémentaires et les plus indispensables !
    Un franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde, je ne cesse de le répéter. Un exemple : dans les circonstances actuelles, si la tva est réduite à 6 %, j’économiserai annuellement quelque 20 000 frs belges  (500 euros) sur l’énergie. Pour un riche, un Reynders, Magnettes et cie, c’est une bagatelle 500 euros. Pour moi, et beaucoup d’autres, c’est la moitié de ma pension mensuelle qui m’est indispensable pour (sur)vivre face à la vie de plus en plus chère.
    Alors, signons les amis: cette revendication est éminemment sociale.


Roger Romain, lettres@solidaire.org

12/09/2008

12/09/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !

COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !
 
-UN PREMIER BILAN (arrêté au 13/09/2008) de la PÉTITION réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le mazout, le gaz, l' électricité:
 
 
-UN SUCCÈS en très temps de temps: déjà 544 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre.
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (à compléter) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et où VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne
cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46,   
-          "       LA TRADITION, rue Churchill (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-CAFE DES QUATRE CHEMINS, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT !
 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal
 
http://romaindecourcelles.spaces.live.com/                                                                                          

roger.romain@skynet.be

Tél: 0495.470042

23:11 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petitions, prix, television, solidaire, actualites, belgique, charleroi, courcelles, capitalisme, cdh, histoire, hainaut, information, medias, mr, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, social, silence, exploitation capitaliste, vie chere, gouvernement, wallonie, pays-noir | |  Imprimer | | |

06/09/2008

03/09/2008: COURCELLES : excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...

 

COURCELLES :  excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...
 
 
A COURCELLES: le démarrage de la pétition connaît déjà un grand succès.
 
Les gens signent pour la plupart spontanément sur le comptoir des commerçants. Ils sont déjà informés et d' accord avec la pétition. Pas besoin de discuter pour convaincre.
 
Pourquoi ce premier succès rapide ?:
 
-de plus en plus de commerçants s' engagent volontairement, font signer et ne cessent de réclamer des listes, voire le tract-affichette-fenêtre ou affiche plus grand format... Les commerçants sont en contact avec de + en + de clients qui ont de + en + difficile de payer et qui réduisent de + en + leurs achats en raison du coût de la vie de + en + cher et d' une fiscalité sans cesse aggravée par tous les pouvoirs en place. Nous les remercions car ils ont compris que leur intérêt est du côté des petits.
 
Et ce, contrairement aux politiciens du régime et aux médias qui voudraient faire croire le contraire tout en essayant de culpabiliser ... les consommateurs sur tous les plans. Exemple, ce Defeyt, dirigeant écolo, "économiste", président du Cpas de Namur qui a voulu prouver que le pouvoir d' achat de la population n' est pas en train de dégringoler par référence à une certaine période antérieure...
 
Informés les gens ?
 
-d'abord par leur porte-monnaie
 
-ensuite par une distribution militante de tracts que nous menons progressivement dans les différents quartiers de la localité et qui va continuer à s' étendre. Cette information commence d' ailleurs à faire tache d'huile dans les localités immédiatement limitrophes de Courcelles...
 
Alors ? Mettons-nous au boulot partout. Plus nous amplifierons la contestation et plus vite nos gouvernants devront céder et prendre des mesures radicales. La discussion sur Bhv, ne remplit pas nos assiettes. Les gens en ont assez. De + en + d'ailleurs, ils accusent l' Europe, l' euro et comprennent que les multinationales sont derrière et nos gouvernants, tous partis confondus, sont à leur solde car ils ne cessent de saigner les petits, en appliquant les doigts sur la couture du pantalon les injonctions de l' Euro-dictature capitaliste dans laquelle ils n'ont pas cessé de nous y introduire, vendant notre indépendance et notre souveraineté nationales, créant de plus en plus un nouvel empire totalitaire...
 
RoRo
03/09/2008

20:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, medias, prix, politique, ptbromain, resistance, social, silence, histoire, information, vie chere, wallonie, actualite, belgique, charleroicourcelles, capitalisme, bhv, petitions, ptb, presse, ps, syndicats, television, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, hainaut | |  Imprimer | | |

29/08/2008

29/08/2008: Cette fois, c'’est l’'année de la pétition à Courcelles !

Cette fois, c'’est l’'année de la pétition à Courcelles !

Avec l'aide de Marc, Sophie et Myriam.

 

 

La pétition « 6% de TVA pour le gaz et l’électricité » du PTB, je l’ai d'abord un peu personnalisée. En y ajoutant "le mazout de chauffage", mon adresse personnelle et celle de ma compagne Mariette, mes sites Internet, mon numéro de téléphone, mon adresse e-mail et une phrase indiquant que 100.000 premiers signatures ont déjà été remises à Leterme et qu'il faut donc continuer à signer massivement...

Il y a plus de 11.000 maisons à Courcelles. Sophie a d' abord effectué un premier tirage de 500 exemplaires du texte de la pétition, ensuite un second de 1.000 et nous allons incessamment passer à un 3e tirage de 1.000 exemplaires supplémentaires...

Nous les distribuons massivement dans la commune, accompagnés de la dernière circulaire affichette du Ptb Nous le faisons de la main à la main aux relations personnelles, parents, connaissances et amis, aux voisins,. Nous allons aussi rue par rue au porte-à-porte, aux commerçants. Notre but est d’abord d'informer d' abord ensuite de rechercher l'aide d’autres nouveaux collaborateurs. On peut faire boule de neige en mettant d’autres personnes  dans le coup. C'est nous qui devons aller d'une manière permanente vers les gens. Nous ne devons pas espérer et attendre trop longtemps le contraire pour grandir.

Et cela marche: des signatures tombent toutes seules dans ma boîtes aux lettres, des commerçants me téléphonent pour me réclamer des listes supplémentaires à remplir: une boulangerie-pâtisserie, un cabaretier et un magasin de confection à Courcelles-Trieu, un cabaretier de Trazegnies. Et je vais en contacter et en trouver d’autres: fleuristes, libraires, cafés, etc... Un militant du Pc à Trazegnies a prévu de faire sa rue au porte-à-porte.
Des gens me disent "Je n'ai pas encore signé, mais je suis au courant, passe-moi ta feuille et ton bic!". La preuve que l'information a déjà circulée et continue à circuler de bouche à oreille et par la lecture des circulaires déjà distribuées.

De temps en temps, je fais le tour des pare-brises des voitures stationnées sur la grande place de Courcelles-Trieu et même lorsque je vais faire mes courses au Carrefour de Jumet et ailleurs.
Prochain objectif: le marché hebdomadaire du mercredi-matin à Courcelles-Trieu. Des centaines de gens y viennent de partout en voitures, trams et bus, de toutes les communes environnantes: Chapelle, Gosselies, Roux, Jumet, Pont-à-Celles,.... Une occasion d’essaimer ailleurs, de dépasser les limites courcelloises...

Toucher un maximum et faire participer un maximum de gens, découvrir partout et patiemment un renfort de pétitionnaires pour nous aider et frapper un grand coup dans la région avec des milliers de signatures. C’est aussi une manière de construire le Ptb.

Roger Romain

19/08/2008

Ps: Je remercie également les commerçants de plus en plus nombreux qui participent volontairement au succès de l'opération pétition dans le "Grand-Courcelles"

28/08/2008

28/08/2008: COURCELLES: FOREVER à La Glacerie: faudra-t-il s' en contenter ???


COURCELLES: FOREVER à La Glacerie: faudra-t-il s' en contenter ???
 -La procédure serait donc terminée ?

 

-Pour certains, la fameuse "démocratie" aura bien
fonctionné: 2 réunions d'information de la population ont été convoquées et
l'idée que nous avions formulée d'une matinée "portes ouvertes" a été suivie par
la société ...

 

-Une première que certains pensaient de pure
formalité,  à l' Hôtel de Ville, le mercredi 25 janvier 2006 à 18 hrs, réunissant
quelque 80 personnes...

 

-Cela ne pouvait suffire: la population (alertée
chaque fois par PCC-Ptb+) et des riverains du quartier ont exigé une
seconde réunion, dans une salle des Ecoles de La Glacerie. Elle fut convoquée
pour le mercredi 17 octobre 2007, pratiquement en même temps qu'une séance
extraordinaire, convoquée par le Bourgmestre sur ... un autre sujet, la même
soirée ...

 

-Deux réunions qui ont connu un rare succès de
participation au cours desquelles les riverains ont fait part de leur opposition
ou posé des questions très pertinentes...

 

-Le Collège Ps-Mr aurait été très mal vu s'il n'
avait pas tenu compte de l'inquiétude de toute une population d'un quartier,
causée par la manipulation de produits chimiques à 100 mètres d' habitations, à
+/- 200 mètres d'une école, dans des entrepôts situés dans une rue dangereuse
car difficile d' accès pour de gros poids-lourds routiers.

 

-Il y avait beaucoup de bonnes raisons, d'
imprécisions et d'insuffisances révélées par les enquêtes officielles et
spécialisées: le Collège a donc émis un avis négatif, car en plus il y avait
bien sûr aussi lieu de tenir compte que cette multinationale, capable de
desservir tout le Benelux et une partie de la France où elle a des
ramifications, a mis les autorités et la population, une fois de plus, devant un
fait accompli.

 

-Mais de gros intérêts et investissements sont en
jeu (Forever, c' est presque un monopole
dans les plus grandes surfaces de vente): la multinationale est allée en recours
devant la Région wallonne où les partis "démocratiques" au pouvoir n'ont rien à
refuser aux entreprises patronales capitalistes, même étrangères
...

 

-Le permis est donc accordé à FOREVER ... pour 28
cuves de stockage de produits chimiques et ses activités de transformation et de
conditionnement qui normalement auraient dû trouver place à l'intérieur d' un
zoning à au-moins un km d'un quartier populeux et habité, muni de plusieurs
voies d' accès faciles, entrées et sorties différentes...

 

-Dangereuse, cette entreprise l' est: sa capacité
de production journalière de plusieurs milliers de contenants
est connue et révélée d' ailleurs sur son site Internet.

 

-Comment cette entreprise chimique est atterrie en
plein milieu du quartier de COURCELLES-Glacerie ? Mystère et boule de gomme
!

 

-Peut être qu'un certain duo Wagner - Van Cau
pourrait nous en dire un peu plus ... ???

 

-A noter qu'il existe encore une
possibilité de recours éventuel devant le Conseil d'État contre la
décision de la Région wallonne; un recours d'un délai de 60 jours à
partir du 22 juillet 2008. A ce propos, l' avis officiel du bourgmestre
Alex SOEUR n' en parle pas, il y est seulement question sur celui-ci de la date
de FIN de l'AFFICHAGE de l'AVIS de recours au 28 août 2008 ... Vraiment pas
question pour la Commune d' agiter trop de monde à ce sujet par une meilleure
information, complémentaire et plus complète... !

 

-Les riverains curieux, inquiets et/ou désireux
de poursuivre éventuellement l'action d'opposition par un
recours contre cette présence dangereuse dans le quartier ont
donc intérêt à se rendre d'urgence auprès du service environnement de la Commune
afin de consulter le dossier...

 

-Je le répète, la garantie de sécurité à 100
pourcents, cela n' existe pas. L'actualité toute récente le prouve par
l'incendie de plusieurs entreprises de la région de Charleroi, forçant même
à l' évacuation de la population dans certains cas.

 

-Un excellent moyen pour la
population de La Glacerie de connaître les risques qu' elle court serait d'
exiger de FOREVER quelle informe publiquement pour quels montants cette
entreprise est couverte par les assurances pour ses installations, les risques
et l'indemnisation de la population voisine en cas de problème
... Il n' y a pas tellement longtemps, j'ai vu un transporteur
lourd brûler sur le Viaduc autoroutier de Viesville. Impressionnant, comme
d'ailleurs le dernier incendie chez Keizer visible à des kms à la ronde.
Imaginons un bref instant un tel incendie d'un camion ou pendant les
chargements des manutentions chez FOREVER ... Qui sait ???

 

-Bref, souhaitons donc une route sans problème à
FOREVER. Dans le cas contraire, la population saura mettre la main sur les
responsables ...

 

Roger ROMAIN

a/conseiller communal

 

28/08/2008
 
 

21:47 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdhdemocratie, caitalisme, histoire, hainaut, information, wallonie, medias, mr, presse, ps, ptb, romain, silence, television, actualite, belgique, charleroi, courcelles, communes | |  Imprimer | | |

27/08/2008

27/08/2008: Jeux Olympiques : ces femmes qui sauvent l'honneur du sport belge...

Jeux Olympiques : ces femmes qui sauvent l'honneur du sport belge

Tia Hellebaut et les relayeuses du 4 X 100 m Kim Gevaert, Olivia Borlée, Élodie Ouedraogo et Hanna Marïen ont gagné les seules médailles belges des JO. Elles sauvent l'honneur d'un sport belge affaibli par la division communautaire.

David Pestieau

 

L'unité fait la force. L'équipe féminine du 4x100 mètres nous en donne un merveilleux exemple. (Photo Xinhua)

On n'y croyait plus… Mais la Belgique reviendra bel et bien avec une médaille d'argent et une médaille d'or de Beijing. Un petit baume au cœur des passionnés de sport belge.

Que la médaille d'or soit obtenue par une femme connue pour sa sportivité, son sens de la solidarité enchantera ceux qui aiment le sport avec un grand S.
Que la médaille d'argent soit obtenue en équipe, par des femmes francophones et néerlandophones, signataires l'an passé de la pétition « Sauvons la solidarité » (pour le maintien de la sécurité sociale dans un cadre fédéral) ravira aussi ceux qui aspirent à une Belgique unie et solidaire.

Ces derniers jours, le manque de politique sportive ambitieuse mais aussi la division communautaire ont été pointés par nombre d'experts sportifs.

« Quand on regarde ces athlètes qui ont réalisé des performances de haut niveau (comme Justine Hennin ou Kim Gevaert, ndlr), on se rend compte qu'il s'agit toujours d'individus qui avaient un talent exceptionnel, des entraîneurs exceptionnels, des ambitions, et qui ont réussi leur parcours malgré les structures du sport belge ou en dehors de celles-ci », pointe Robert Vandewalle, champion olympique de judo à Moscou (1980). Et il ajoute : « La régionalisation du pays n'a pas été favorable au sport. »

Jacques Rogge, président belge du Comité Olympique international, confirme que « la communautarisation est un handicap (pour le sport) parce qu'elle éparpille les connaissances et les compétences. ».

Jacques Borlée, ancien coureur, entraîneur et père des frères Kevin et Jonathan Borlée (présents au relais 4 X 400 m) et d'Olivia Borlée, une des relayeuses du 4 X 100 m, lui ne mâchait pas ses mots : « en se divisant, on ne cesse de s'affaiblir ». Et il parle d'expérience : « Je dois me battre face à des aberrations constantes. Il y a un terrible problème d'expertise en Belgique à tous niveaux. En travaillant de manière séparée, les Communautés s'affaiblissent de manière incroyable. La force qu'on a eue, nous, c'est de travailler avec les néerlandophones depuis cinq ans, de vivre avec eux, Kim (Gevaert) et Tia (Hellebaut, championne de saut en hauteur, ndlr) et leur entourage, de voir ce qu'ils faisaient. On a pris ce train-là. Dans ce pays, à force de diviser, chacun vit dans son coin sans bénéficier de l'expérience et de la richesse des autres. Du coup, chaque sport est très faible, pauvre. Et cela me pose problème. » (1)

Tout ceci ne met pas le premier ministre Leterme, chantre de la régionalisation, à l'abri de quelques contradictions :
« C'est vrai que l'éparpillement des moyens et l'opacité des structures mènent à un manque d'efficacité et de rendement. C'est sûr qu'avec la communautarisation il y a eu peut-être ici et là une utilisation double dans l'encadrement, les infrastructures et les entraîneurs », avoue-t-il (2).

Mais il se déclare contre toute refédéralisation du sport. La solution pour lui est de renforcer la coupole belge pour assurer une meilleure coordination : « La coupole belge devrait peut-être renforcée, pour apporter encore plus d'attention aux sportifs de haut niveau. » Mais pour ajouter tout de suite : « Le sport en général, le sport pour tous, est une matière communautaire irréversible. »

Après vingt ans de communautarisation, la division linguistique a montré sa faillite en matière de sport, son inefficacité et la multiplication de structures inefficaces. Et la seule réponse du premier ministre est : il faudrait développer une coupole de coordination au-dessus de ce qui a été divisé.

Mais pourquoi ne pas simplement refédéraliser le sport… Ce serait mieux en terme de « bonne gouvernance » chère à Monsieur Leterme. Et surtout mieux pour offrir une politique sportive réellement au service des gens.

Car nul n'a démontré pourquoi un athlète néerlandophone devait avoir un autre traitement qu'un athlète francophone, encore moins s'il habite dans la même ville Bruxelles…
 
(1)    Le Soir, 21 août
(2)    De Morgen, 18 août

21:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, romain, silence, television, solidaire, actualite, information, sport, belgique, histoire, societe, ptb, presse, bruxelles, courcelles, capitalisme, europe | |  Imprimer | | |

23/08/2008

23/08/2008: pour s'inscrire à ma liste de diffusion d'infos courcelloises et régionales ...

Nouvelle liste de diffusion: http://fr.groups.yahoo.com/group/romainroger/messages

Bonjour,
voici comment faire pour rejoindre ma nouvelle liste de diffusion:
 
Infos politiques relatives à Courcelles, Charleroi et sa Région, le Hainaut, la Wallonie, la Belgique, la vie sociale, économique et syndicale
 
Merci et bienvenue à tous les amis qui donneront suite en y adhérant !
 
RoRo
  Adresses mail du groupe
Envoyer un message :romainroger@yahoogroupes.fr
S'inscrire :romainroger-subscribe@yahoogroupes.fr
Désinscription :mailto:romainroger-unubscribe@yahoogroupes.fr

et roger.romain@skynet.be
Fondateur de la liste :romainroger-owner@yahoogroupes.fr

23:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, mensonges, medias, ptb, presse, propagande, politique, revolution, rsf, social, silence, television, actualite, belgique, bruxelles, hainaut, charleroi, courcelles, menard, cia, histoire, collon, solidaire, information, wallonie | |  Imprimer | | |

16/08/2008

14/08/2008: Maîtriser le raz-de-marée communautaire ...

 -------- Message original --------

Sujet: Syninfo 14 août- Maîtriser le raz-de-marée communautaire
Date: Thu, 14 Aug 2008 10:38:27 +0200
Répondre à :: syninfo@ptb.be
Pour :: roger.romain@skynet.be


Infos syndicales

SYNINFO


du PTB

14 août 2008
* voor de nederlandstalige versie hier klikken
* version imprimable cliquer ici;;;



Fin juillet, à l'occasion des Fêtes Gantoises, 'Sauvons la solidarité' a reçu le prix de la démocratie.
(Sur la photo: les syndicalistes Guy Tordeur et Hendrik Vermeersch - photo Indymedia)

 

Rudy De Leeuw et Luc Cortebeek réagissent au scénario de quasi-scission. Ils défendent le maintien de notre modèle social (photo www.csc-en-ligne.be)


DISCUSSION COMMUNAUTAIRE :
NOUS POUVONS ENCORE MAÎTRISER LE RAZ-DE-MARÉE

POUR UN GOUVERNEMENT QUI S'OCCUPE DES BESOINS DES GENS

 

Chère militante syndicale,
Cher militant syndical,

Vous étiez en vacances, au mois de juillet ? Pour le 15 juillet, le gouvernement Leterme nous avait promis de faire quelque chose pour le pouvoir d'achat des gens.
Mais, le 15 juillet, rien ne s'est passé sur ce plan et Leterme a remis sa démission au roi... Celui-ci l'a refusée et a désigné trois " nouveaux négociateurs ". Où en sommes-nous aujourd'hui ?


Leterme-De Wever :
pas de dialogue mais une confrontation entre les communautés

Après treize mois de stratégie du pourrissement, Leterme a " démontré " ce qu'il voulait voir démontrer durant tout ce temps : que des négociations sur le plan fédéral n'étaient plus possibles. C'est pourquoi le cartel Leterme-De Wever veut désormais un dialogue de communauté à communauté. Ces entretiens doivent aboutir à une nouvelle " structure d'État confédérale " dont le centre de gravité se situera au sein des entités fédérées.
Les extrémistes flamands et francophones du type De Wever et Maingain ont gagné. Depuis presque quatre cents jours, ils tiennent en otages l'ensemble des partis politiques. L'un veut laisser pourrir la situation pour arriver à la scission de la Belgique. L'autre incite les francophones de Bruxelles et de la périphérie à mépriser les néerlandophones.


Le confédéralisme, une étape vers la scission de la Belgique

La quasi-totalité du monde politique - et en Wallonie aussi - accepte aujourd'hui qu'à terme, la Flandre et la Wallonie deviennent des États pour ainsi dire indépendants.
Qui peut croire que les trains rouleront mieux entre Anvers et Charleroi ou entre Ostende et Liège si la SNCB est régionalisée ? Qui peut croire que les chômeurs wallons trouveront plus facilement du travail en Flandre si le VDAB, le FOREM et ACTIRIS s'en occupent chacun de leur côté ? Qui peut croire que la crise financière frappera moins fort si la Flandre et la Wallonie ont chacune leur ministre des Finances ?

 

Le président De Leeuw de la FGTB s'en prend vertement au dialogue entre communautés.
Le président Cortebeeck de la CSC : " Harceler les gens là où ils ont entièrement raison peut avoir des conséquences très graves "

N'est-il pas bon, alors, que les Communautés discutent entre elles ? Pas dans ce cas, car Leterme et De Wever veulent de la sorte dépouiller l'État fédéral Belge et glisser le pouvoir vers les Régions. Ce ne sera plus le gouvernement fédéral qui sera le patron dans ces négociations, mais bien les ministres-présidents Peeters (Flandre) et Demotte (Wallonie).

Le président Luc Cortebeeck de la CSC : " Contempler son propre nombril entraîne des problèmes de société. Voyez donc l'ancienne Yougoslavie. Harceler les gens là où ils ont entièrement raison peut avoir des conséquences très graves... Les petites entités ne peuvent tenir un modèle social. " (Visie, 27-7-2008.)

Le président De Leeuw de la FGTB a réagi de manière virulente à ce scénario de quasi-scission : " Un tel dialogue va aboutir à une histoire "nous-eux" et va dresser les communautés l'une contre l'autre. Il faut éviter cette discorde. Les dangers du dialogue sont énormes. Il ne s'agit vraiment pas de mettre notre modèle social hors jeu. " (De Morgen, 18-7-2008.)

 

Les patrons flamands veulent une Flandre séparée
... pour supprimer l'index, réduire l'impôt sur les sociétés, limiter les indemnités de chômage dans le temps ...

Le groupe progressiste flamand 'Vooruitgroep' réagit vertement contre ce scénario confédéral : " Il règne en Flandre un silence assourdissant sur le modèle social flamand préconisé. On réagit à peine aux appels permanents de la droite pour une baisse des impôts sur les sociétés, pour la concurrence fiscale, pour la suppression de l'index ou pour la limitation des allocations de chômage dans le temps. Quel progrès social apporterait une Flandre autonome ? Nous ne sommes pas du tout convaincus que des compétences flamandes homogènes apportent une meilleure vie aux gens ... "Les gens" deviennent ainsi un instrument dans la lutte concurrentielle contre "les gens" de l'autre région. " 
(lire plus: De Morgen et La Libre Belgique, 22-7-2008.)

 

Où va-t-on avec la sécurité sociale fédérale, le droit du travail et la CCT ?

L'ensemble de la question communautaire est un levier destiné à appliquer, tant en Flandre, à Bruxelles qu'en Wallonie, une politique qui ne sera absolument pas " profitable aux gens ".
Le CD&V souhaite que 80 % de l'impôt sur les personnes aille aux Régions. La Flandre - en tant que région la plus riche - recevra davantage de moyens. Elle pourra décider de sa propre initiative combien ira à la Wallonie et pour combien de temps. Ce seront les Régions qui décideront dans quelle mesure elles seront solidaires, et non plus l'État fédéral. Il s'agit d'une exigence du patronat flamand du VOKA et de l'UNIZO, qui verrait volontiers disparaître cet argent dans ses propres poches.

Nous ne voulons pas d'un début d'apartheid, mais nous voulons la collaboration et la tolérance.
Et des mesures qui rapprochent plus encore les régions l'une de l'autre.
(lire plus sur notre site)

 

Soutenez l'appel de Sauvons la solidarité

www.sauvonslasolidarite.be

 


Appel à la mobilisation de la principale centrale de travailleurs de la FGTB

" Le gouvernement n'a pas répondu aux revendications syndicales concernant le pouvoir d'achat ... Les notes de chauffage et d'électricité n'ont pas cessé de grimper. Les frais de déplacement pour aller travailler et conduire les enfants à l'école explosent en même temps que le coût des caddies dans les magasins ", écrit la Centrale générale de la FGTB dans un communiqué de presse. (lire le communiqué)
La Centrale met en garde, pour les prochaines négociations salariales, contre la norme salariale et les accords all-in. Aussi demande-t-elle qu'en septembre l'ensemble de la FGTB continue à œuvrer pour une mobilisation puissante en faveur du pouvoir d'achat.


Communiqué de presse du PTB :
" Le prix maximal social de l'énergie augmente de 30 % "

Pour les 220 000 familles les plus vulnérables, le tarif social augmente fortement. L'électricité a augmenté de 30 % et le gaz de 48 %, même. Outre la diminution de 21 à 6 % du tarif de la TVA, le PTB veut également bloquer les tarifs sociaux. (lire le communiqué)

 

Avec nos salutations amicales,
Jef Bruynseels
Johnny Coopmans
Jo Cottenier

Inscrivez-vous à Syninfo, la lettre d’infos syndicales du PTB
Communiquer s.v.p. les donées à syninfo@ptb.be avec mention "inscription"

*Nom, prénom :
*E-mail :
Adresse :
Syndicat et secteur :
Fonction :
Entreprise/Lieu de travail :

23:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, societe, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, silence, television, actualite, agenda, belgique, bhv, courcelles, capitalisme, cdh, mr | |  Imprimer | | |

24/07/2008

23/07/2008: Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...

Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...
 
Ce mardi 22 juillet 2008, j' ai rentré 1.500 litres de mazout...
Le prix ?  1.361,56 euros (dont 236,30 euros de tva, dans les caisses de l' État et du gouvernement pour boucler ses budget et comptes annuels), soit 54.925 Fbelges
Pour beaucoup de salariés, cela représente 1 mois de salaire et, pour beaucoup de pensionnés et/ou chômeurs, 1 à 2 mois de revenus...
Et avec 1.500 litres de mazout, beaucoup de petites gens ne pourront passer l'hiver (modéré ou dur ???) .
Le 07 février 2008, pour 1.500 litres, j' ai payé 1.036,22 euros... Un prix déjà démesuré ...
Différence: + 325,34 euros, soit 13.124,18 Fbelges
De quoi rentrer de vacances: début septembre, ce sera pour beaucoup la rentrée scolaire, le moment de remplir les cuves, Electrabel qui va envoyer sa facture annuelle et tout le reste qui augmente sans cesse...
On va faire de plus en plus grise mine et se rendre compte que nous allons crever avec le capitalisme "social" et "à visage humain" à l'occidental (par rapport au capitalisme sauvage qui est revenu au pouvoir, il y a quelque 20 ans dans les pays socialistes de l' Est européen).
De quoi aussi se rendre compte que le capitalisme n' a jamais rien eu de social, ni d'humain, ni de démocratique, ...
Ni les partis intégrés, opportunistes et réformistes qui le servent d' ailleurs: pendant que les politicailleurs calotins, socialistes, libéraux, verts, du Nord et du Sud de la Belgique, discutaillent depuis plus d' 1 an sur BHV et la réforme institutionnelle voulue principalement par le patronat flamand, de plus en plus de gens sombrent dans la misère. Si la tva de luxe à 21% payée sur mes 1.500 litres était réduite à 6%, par la grâce gouvernementale, j' aurais payé 168,79 euros de taxe en moins, soit 6.809 Fbelges ... De quoi faire réfléchir sur la nécessité de réduire la taxe sur l'énergie, gaz, électricité, mazout, de 21 à 6 %, comme tous les produits de nécessité courante, et de signer toutes les pétitions et participer à toutes les mobilisations et actions allant dans ce sens...
Ca va craquer les amis ! Le capitalisme, les multinationales et l' Euro-dictature, nous réservent des lendemains qui chantent ... 
RoRo
 

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verts, ecolo, cdh, bhv, syndicats, courcelles, capitalisme, democratie, medias, mr, societe, socialisme, presse, ps, politique, ptb, romain, social, silence, television, europe, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, information, actualite, belgique | |  Imprimer | | |

09/07/2008

07/07/2008: Ptb: Quand le Forem prend des allures d'agences intérimaire !

Subject: Ptb 07/07/2008: Quand le Forem prend des allures d'agences intérimaire !

Quand le Forem prend des allures d’agences intérimaire !

M.L. DE COMAC-HERSTAL

J’ai 23 ans et j’habite à Herstal, une commune dont 22 % des jeunes sont au chômage (quand ils ont la chance de percevoir les allocations). Dès la fin de ma scolarité, souhaitant vraiment intégrer le monde du travail, je me suis inscrit à une formation Forem-CEFORA en « inspecteur de chantiers » pour le domaine du nettoyage.

De cette formation a découlé un stage qui m’a permis d’être engagé dans une entreprise de nettoyage en tant que gestionnaire de chantiers. « Bien », me direz-vous ? Mais la réalité de cet emploi est tout autre.

J’avais un contrat de 15 h/semaine et j’en faisais 40 h (non-payées) pour que tous les chantiers tournent comme le voulait le directeur. Je démarrais parfois à 4 h 30 du matin pour revenir chez moi vers 22 h.
J’ai décidé de quitter cette entreprise après quatre mois quand une offre d’emploi dans une fonction similaire à la commune de Herstal s’est présentée. Contrat à durée indéterminée avec 14 jours d’essai, je m’occupais de la gestion de 54 techniciennes de surfaces et de l’entretien de 62 bâtiments communaux. Tout s’est bien déroulé.

En tout cas les trois premiers mois (…). Après avoir été licencié par le pouvoir politique socialiste de la commune de Herstal, sur base d’un rapport mensonger et peu scrupuleux, j’ai décidé de tourner la page et je me suis inscrit dans une formation en « tourneur-fraiseur ». J’ai eu la chance de réussir les tests et d’être pris dans un module de formation qui débutera en septembre.

Entre-temps, j’ai reçu une convocation du Forem qui me conviait à une séance d’information sur le travail saisonnier de cueilleur de fruits.

« Vous cherchez un emploi ? Le travail saisonnier de cueilleur de fruits est la solution. » (…).

Je me suis donc rendu sur place (…). Les conditions de travail étaient les suivantes : Cueillir les fruits dans le Limbourg sur une durée de deux mois maximum, avec un salaire de 3 000 € net (pour les deux mos) car il n’y a pas de retenue ONSS, donc vous ne cotisez pas à la sécurité sociale. Vous disposez d’un contrat de travail renouvelable tous les jours, donc vous n’avez pas intérêt à avoir une baisse de régime un jour car on vous dira de rester chez vous le lendemain. Une fois la séance terminée tout le monde s’est levé et a pris la porte.

Un mois plus tard, je reçois un coup de téléphone d’une dame du Forem qui me demande si je suis toujours intéressé par la cueillette de fruits. En essayant de maîtriser ma colère, je lui ai répondu poliment : « Ecoutez madame, non, je n’ai jamais été intéressé par le travail saisonnier de cueilleur de fruits. Ce que j’aimerais, c’est trouver un emploi stable, de longue durée, qui me permette de redémarrer dans la vie et de pouvoir faire des projets à long terme (maisons, enfants….) »

Elle m’a répondu que c’était bien pour me faire un peu d’argent en attendant. Je lui ai rétorqué que je préférais mettre mon temps à profit dans la recherche d’un emploi sérieux et pas d’un boulot pour étudiants et pensionnés.

La conversation téléphonique s’est achevée et je me suis dit que j’allais très certainement avoir des nouvelles de l’Onem. Malgré mes craintes, je suis fier de moi car j’ai tenu à boycotter ce système du Forem qui ne propose aux gens que la précarité et collabore ainsi à la promotion des petits jobs sans avenir.


21:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, democratie, belgique, capitalisme, euro-dictature, exploitation capitaliste, histoire, information, medias, ptb, presse, romain, syndicats, social | |  Imprimer | | |

02/07/2008

01/07/2008: les nouvelles du PTB et de Solidaire ...




-------- Message original --------
Date: 2 Jul 2008 13:10:12 +0200
De: PTB <webteam@ptb.be>
Pour :: roger.romain@skynet.be



les nouvelles du PTB
::
1 juillet 2008
 

Les médicaments dix fois moins chers aux Pays-Bas: à quand le modèle kiwi chez nous ?

Les pharmaciens tiraient la sonnette d’alarme au début de la semaine. Ils sont de plus en plus confrontés à des clients qui ne peuvent plus payer leurs médicaments. Le gouvernement Leterme n’a pas réagi. Pourtant, il existe une solution. Et à portée de main. À partir du 1er juillet, aux Pays-Bas, les médicaments vont être de 90 à 95 % moins chers, grâce au modèle kiwi.

Action jerrycanes vides : « Des réponses maintenant, sinon nous reviendrons »

« TVA énergie : de 21 à 6 %, pour une fiscalité équitable » : la banderole ouvre le cortège de la FGTB ce 30 juin. Celle-ci veut encore faire pression sur le gouvernement avant le 15 juillet.

Réforme de l’État : le 15 juillet, le terminus pour Leterme ?

Depuis des mois, Yves Leterme annonce une solution aux problèmes communautaires pour le 15 juillet. Si ça ne marche pas, nous risquons une nouvelle crise gouvernementale. À quoi devons-nous nous attendre cet été ?

Combien la réforme fiscale de Reynders va vous coûter

Le ministre des Finances prétend défendre notre pouvoir d’achat grâce à son projet de réforme fiscale. Mais il se permet contre-vérités, omissions, non-dits… Et cadenasse sa « rage taxatoire » : celle d’une TVA profondément injuste. Une analyse de Marco Van Hees.

Université marxiste : un monde en crise(s)

Du 20 au 24 août se tiendra l’université marxiste d’été à Waterloo. L’occasion de découvrir l’analyse marxiste sur la crise, le socialisme, le nationalisme.



À propos de ce bulletin

Inscrire | désinscrire ou modifier le profil de votre inscription

 
Parti du Travail de Belgique 2008 | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contacter le webteam

20:37 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exploitation capitaliste, medias, mr, ptb, romain, silence, television, actualite, belgique, bhv, courcelles, capitalisme, cdh, dictature, democratie, otan, politique, ps, euro-dictature, finance, gouvernement, histoire, information, presse | |  Imprimer | | |

07/04/2008

06/04/2008: Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin...

" de soutenir les économies d'’énergie."

Cela devient un véritable cinéma pour tenter de culpabiliser de plus en plus le consommateur, la population, les travailleurs.
Question: quel propriétaire de sa maison, parfois  depuis  30, 40, 50 ans, est disposé à entamer des travaux coûteux (rentables dans seulement  6, 7, 8 ans) pour isoler complètement sa maison, remplacer ses vitres,  installer des capteurs solaires sur le toit, remplacer son chauffage au charbon/mazout par un chauffage central munis de régulateurs et thermostats à tous les radiateurs ... ? Les sdf, les chômeurs, les minimexés, les jeunesd qui se marient, les familles qui n'ont qu'un seul petit salaire ou une petite pension. ? En Belgique, 70% des retraités natteignent pas 1.250 euros par mois au bout de leur carrière professionnelle ...
Malgré toutes les aides publiques (formalités administratives et bureaucratiques incluses ...), cela doit se compter sur les doigts...
Sauf ceux, bien sûr, qui ont encore les moyens de se faire construire une nouvelle habitation de quelques 250.000 euros, car ayant de très gros revenus et un emploi garanti ...
"Ils" se foutent de plus en plus de nos g..., en cette période de ceinture et de vaches de plus en plus maigres pour plusieurs millions de Belges ...
Les Wallons sont quelque 3 millions.
Le samedi 23 juin 2007, "La Nouvelle Gazette" de Charleroi titrait:
ENERGIE/prix
-128.000 ménages dans le rouge.
-de plus en plus de Wallons ne parviennent plus à payer leurs factures d'électricité
-Une famille wallonne sur 11 dans le rouge:
1.200.000 rappels en 2006
   260.000 familles concernées
   162.000 ont reçu un recommandé
   128.000 plans de paiement
     10.000 compteurs à budgent
        5.500 coupures de gaz, dont 3.000 à Charleroi et 827 à Liège ...
 

RoRo


Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin

Après 9 mois, nous avons enfin un gouvernement. Mais il ne s'’occupe pas du problème n° 1 de l'’homme de la rue : le pouvoir d'’achat. Malgré les fins de mois difficiles. Malgré la manifestation syndicale du 15 décembre. Malgré les grèves de janvier.

David Pestieau et Mark Kennes

Ces derniers mois, une vague de grèves pour le pouvoir d'’achat a traversé le pays. Les ouvriers d'’Ekol à Houthalen voulaient obtenir un euro d’'augmentation de l'’heure.

Salaires

Le gouvernement Leterme 1er veut appliquer une norme salariale stricte (un blocage des salaires) pour que « l’'évolution des coûts salariaux soit plus avantageuse que celle de nos principaux partenaires commerciaux ». Autrement dit, faire en sorte que nos salaires soient plus bas que ceux de nos voisins allemands, français et néerlandais.

Pour les allocations sociales et les pensions, le gouvernement propose :

– d’'appliquer le mécanisme de liaison au bien-être pour les allocations sociales
– d' augmenter les pensions les plus basses
Mais cela uniquement si le budget de l'’État le permet. Or, comment le budget pourrait-il le permettre si, d'’un autre côté, le gouvernement a garanti à 100 % que la politique de cadeaux aux patrons continuera ?

Les cadeaux aux patrons se feront grâce :
• à de nouvelles réductions des cotisations patronales. Une réduction qui dépasse pourtant déjà les six milliards d’'euros par an ;
• au renforcement des avantages fiscaux pour les entreprises, que ce soit pour encourager le travail en équipe et de nuit ou pour encourager les heures supplémentaires ;
• à la prolongation des intérêts notionnels qui coûtent pourtant plus de deux milliards d’euros.

Contrôle des prix et pouvoir d’'achat

Le gouvernement propose :
• d’'installer un observatoire des prix ;
• de stimuler la concurrence sur le marché de l’'énergie ;
• de soutenir les économies d'’énergie.

Qu’'en est-il de ces mesures dans la réalité ?
    D’'un côté, Leterme 1er met sur pied un « nouvel observatoire des prix » de l’'énergie alors que de l’'autre, il refuse de mettre en pratique les conseils d’'un organe déjà existant, la CREG. En  effet, la CREG a proposé le 18 janvier 2008 des propositions concrètes afin de diminuer les factures familiales, entre autres par une régulation plus stricte des tarifs des gestionnaires de réseaux et par la diminution de la TVA de 21 à 6 % sur le gaz et l'’électricité. Toutes ces propositions ont été refusées par le gouvernement Leterme 1er.
    Si la CREG est déjà impuissante actuellement, un « observatoire des prix » ne pourra pas non plus limiter l’'augmentation des prix, puisque :
• Electrabel et Distrigaz refusent de donner des informations au sujet de la composition de leur prix au nom du secret d'’entreprise ;
• le gouvernement précédent a enlevé à la CREG toute compétence de limiter les augmentations de prix.

    En matière de contrôle des prix de l’'alimentation, les mêmes critiques sont applicables.

    Quant à la concurrence sur le marché de l'’énergie, on constate ce que celle-ci a rapporté : des hausses de prix.
    Et last but not least, la seule mesure proposée est de développer les économies d’'énergie : en clair, mettez un pull en plus…

Bref, rien n’'est prévu, si ce n’'est des mesurettes du fonds énergie qui ne s’'appliquent qu’'aux couches les plus précarisées de la population. Ces « chèques énergie » sont d'’ailleurs basés sur une forme de charité, charité à laquelle il faut prouver qu’'on a droit à coup de fiche salariale et de documents multiples.

Essence et diesel

Ici non plus, aucune mesure réelle n'’est proposée, même pas la limitation des accises touchées par l'’État avec les hausses des prix.


23:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : social, finance, injustice, actualite, belgique, cdh, courcelles, democratie, histoire, medias, mr, politique, presse, ps, ptb, romain, silence, solidaire, gouvernement | |  Imprimer | | |

06/04/2008

http://www.solidaire.org du 02 avril 2008

1 avril 2008 12:48 | Il y a 5  jour(s) |

60 ministres en Belgique : trop c’est trop ?

15 ministres et 7 secrétaires d’Etat : le gouvernement Leterme 1er a fait fort. Aujourd’hui, il y a 60 cabinets ministériels en Belgique, tous gouvernements confondus. Un record.

David Pestieau

 

Avec le nouveau gouvernement, on atteint le chiffre d’ un ministre pour 166 000 habitants. Outre le gouvernement fédéral, le gouvernement flamand compte dix ministres, le wallon neuf ministres, le bruxellois huit (dont trois secrétaires d’Etat), celui de la Communauté française sept et le germanophone quatre. Ce qui fait 60 postes ministériels répartis entre 56 personnes car 4 ministres wallons sont en même temps ministres à la Communauté française…
    La Belgique compte dans ses parlements 534 députés et sénateurs. Et dans les dix provinces, il y a 10 gouverneurs, 60 députés permanents (les « ministres » provinciaux) et 737 conseillers provinciaux.

Pourquoi ?

Pour le gouvernement Leterme 1er, des fonctions de secrétaires d’Etat ont été créées uniquement pour satisfaire les appétits des partis au pouvoir.
    Le FDF Clerfayt est nommé secrétaire d’Etat comme… adjoint au ministre des Finances, Reynders, qui est par ailleurs son président de parti. Et un autre secrétaire d’Etat, Carl Devlies (CD&V), est en charge de la « coordination de la lutte contre la fraude ».
    Trois ministres pour la même tâche ? Les fonctionnaires du ministère qui se plaignent régulièrement de sous-effectif auraient préféré qu’on engage des gens et qu’on leur donne des moyens pour combattre réellement la fraude fiscale… Car sur le terrain, pas question de tripler les effectifs. Un fonctionnaire sur trois seulement devrait être remplacé lors de son départ à la retraite.
    Le nombre astronomique de 60 ministres vient surtout des réformes successives de l’État qui ont poussé à l’extrême le morcellement des compétences. Ce qui mène à beaucoup d’inefficacité et de gaspillage. « Avant 1980 et les débuts de l’Etat fédéral, le gouvernement national était composé de 30 à 40 ministres », confirme Jean Faniel, chercheur au CRISP.1

Sept ministres pour la santé : efficace ?

Les associations, dont Médecine pour le Peuple, qui demandent la gratuité du vaccin contre la grippe doivent s’adresser à sept ministres différents. Ceux-ci doivent se mettre d’accord dans une conférence interministérielle regroupant les ministres de six gouvernements différents…
    La meilleure preuve de l’absurdité de la régionalisation de toute une série de compétences, c’est que, pour toutes ces questions, il faut désigner des commissions de concertation, convoquer des réunions de coordination. Et donc dépenser encore de l’argent…
    La solution ? Diminuer le nombre de ministres en centralisant certaines compétences. Et refédéraliser une série de compétences qui sont actuellement éparpillées entre le fédéral et le régional…

1  Sud-Presse, le 21 mars 2008



Des ministres qui coûtent cher
Yves Leterme et ses cinq vice-premiers ministres devraient gagner un peu moins de 210 000 euros brut par an.
 
Quant aux seize autres ministres et secrétaires d’Etat, ils recevraient entre 190 000 et 200 000 euros brut par an. L’addition de sept secrétaires d’Etat aux quinze ministres fait monter l’ardoise des dépenses de nos ministres de 1,33 million d’euros. Sans compter la multiplication des coûts suite à la multiplication des cabinets ministériels, chauffeurs,...

Nom
CompétenceSalaire annuel brut estiméSalaire net mensuel estimé
Leterme1er ministre fédéral210 0008 580
Reynders
   
Ministre fédéral
Finances - réformes institutionnelles
210 0008 580
OnkelinxMinistre fédéral
Santé - affaires sociales
210 0008 580
Dewael
   
Ministre fédéral
Intérieur
210 0008 580
Milquet
   
Ministre fédéral
Emploi - égalité des chances
210 0008 580
Vandeurzen
   
Ministre fédéral
Justice
210 0008 580
DevliesSecrétaire d’état
Fraude fiscale
190 0007 830
ClerfaytSecrétaire D’état
Adjoint aux Finances
190 0007 830
Et les 14 autres (De Crem, De Gucht, Michel, Laruelle, Magnette, Arena, Wathelet,…) 14 x 190 00014 x 7 830
Total

4 030 000

11:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, romain, histoire, democratie, politique, presse, medias, silence, ps, mr, cdh, actualite, solidaire, ptb | |  Imprimer | | |

28/02/2008

Une syndicaliste courcelloise dans "Solidaire" ...

Evelyse BEGON habite rue de Forrière à Courcelles. C' est une syndicaliste bien connue dans le secteur de la distribution. Aux dernières élections, elle figurait sur la liste des candiddats Ptb+PCC à Courcelles...

« Nous faisons un syndicalisme de contact, proche des gens »
Elections sociales, jour J-102 :: Evelyse Begon, déléguée aux magasins Champion

« Coincés entre le patron et le client, les travailleurs n'ont plus d'espace démocratique », dit Evelyse Begon. Pourtant, elle est certaine que les choses peuvent changer.

Germain Mugemangango
23-01-2008

« Au début, il y avait très peu de femmes dans le syndicat », explique Evelyse Begon. Aujourd'hui, elle représente ses affiliés jusqu'au niveau national. (Photo Solidaire, Germain Mugemangango)

- Cliquez sur la photo pour l'agrandir -

Nom : Begon
Prénom : Evelyse
Age : 30 ans... de syndicalisme, un fils de 26 ans
Employée dans la grande distribution, chez Champion. Déléguée principale CNE. Présente aussi dans les instances du secteur commerce et de l’interpro CNE, au niveau régional et national.


Comment vous êtes-vous lancée dans le syndicat?

Evelyse Begon. Je me suis rendu compte que nos conventions collectives de travail étaient moins bonnes qu’ailleurs car nous n’étions pas sortis du paternalisme patronal. Au début, il y avait très peu de femmes dans le syndicat. Encore moins dans le commerce. J’ai dû faire face à pas mal d’hostilité. Comme femmes syndicalistes, on ne voyait que les déléguées de la sidérurgie, qui étaient mal perçues.

 

Que veulent les travailleurs des grands magasins ?

Evelyse Begon. Les gens veulent une augmentation de leur pouvoir d’achat. Actuellement, il existe des conventions qui remplacent le paiement des heures supplémentaires par des bons à dépenser dans le magasin. C’est une rétribution illégale, sur laquelle le patron ne paye pas de cotisations sociales. Nous n’avons pas signé ça. La CNE veut des augmentations de pouvoir d’achat sans toucher à la sécu.

Nous voulons aussi des contrats plus stables et avec plus d’heures. Il y a très peu de temps pleins dans notre secteur. Par exemple, dans mon magasin, il n’y a que 7 temps pleins sur un total de 42 employés. Nous nous battons pour obtenir des contrats de plus de 20 h. Si tu es mi-temps, tu touches seulement la moitié du salaire. C’est aussi le cas si tu es malade ou si tu es en fin de carrière. Pourtant, pour toi le pain coûte le même prix. Nous devons éviter que les gens qui arrêtent de travailler se retrouvent plus pauvres qu’en travaillant. Si tu as un mari pour t’aider financièrement, ça peut aller, mais de plus en plus de familles sont monoparentales.

Il y a bien trop de contrats à durée déterminée chez nous. On commence d’abord comme intérimaire. Ensuite, ce sont les contrats à durée déterminée, avec un maximum de quatre contrats sur deux ans. On peut aussi tomber dans le système du contrat de remplacement. Tu remplaces dans n’importe quel magasin les personnes qui sont en maladie ou qui partent en crédit-temps. Ça peut durer des années. Tu peux donc te retrouver dehors après des années car tu n’as toujours pas de contrat stable.

L’aménagement de la fin de carrière reste aussi une priorité pour nous. Dans ce cadre, nous avons obtenu du crédit-temps. Ça permet à des femmes usées par le travail de se remettre un peu. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, nous faisons un travail pénible. Mais ce crédit-temps n’est pas encore un droit pour tous. Ça se négocie individuellement.

 

Quelles sont vos relations avec les autres centrales syndicales ?

Evelyse Begon. Lors de la lutte contre le pacte de solidarité entre les générations, nous avons travaillé en front commun avec le Setca1. Chez nous, les relations sont constructives entre les deux syndicats. Je discute régulièrement avec la déléguée principale Setca. On peut être en désaccord, mais lorsque nous prenons une position commune, je peux lui faire confiance pour qu’elle la défende devant le patronat. De toute manière, les deux syndicats ont les mêmes objectifs, même si les moyens utilisés sont parfois un peu différents.

Nous avons aussi de bonnes relations avec la délégation ouvrière CSC. Ce n’est pas évident, car il y a plusieurs endroits où c’est plus compliqué.

 

Votre bilan des quatre dernières années ?

Evelyse Begon. Nous avons obtenu de bonnes conventions et résolu pas mal de cas particuliers. Il y a une évolution idéologique au sein de la délégation. Depuis la lutte contre le pacte de solidarité entre les générations, on peut lancer des mots d’ordre de grève et les gens les suivent. Avant, nous étions obligés de faire des piquets. Nous avons aussi obtenu une augmentation salariale de 20 euros pour les contrats temps plein (avec pro rata pour les temps partiels).

Dans notre délégation, nous avons comme principe de rester au boulot. Si tu ne fais plus le boulot toi-même, c’est impossible de bien défendre de meilleures conditions de travail. Nous faisons un syndicalisme de contact. C’est de là que nous viennent les nouveaux délégués. Il faut être comme eux. Proche des gens.

 

Avec votre expérience, quels conseils donneriez-vous à ceux et celles qui se présentent pour la première fois aux élections sociales ?

Evelyse Begon. La plus grande satisfaction que je retire de mes mandats syndicaux c’est l’amitié et la confiance que me portent ceux que je représente.

Les gens ont légitimement peur pour leur emploi. Le syndicaliste doit savoir porter leurs revendications, être leur porte-parole. Le syndicaliste doit savoir prévoir à long terme. Il vaut mieux par exemple se battre pour le maintien de la sécu plutôt que donner des chèques-repas qui ne donnent pas lieu à une cotisation sociale.

Nos défis pour l’avenir seront le rajeunissement du syndicat par l’obtention des contrats stables et la découverte de nouvelles forces, la lutte contre l’individualisation des relations de travail et le combat pour ramener la démocratie au sein de l’entreprise.

1 Le Setca est la centrale syndicale de la FGTB pour les employés

Les supermarchés Champion

Evelyse Begon. Les 36 magasins Champion sont situés à Charleroi, dans le Brabant Wallon et à Mons. C’étaient au départ des magasins qui ressemblaient plutôt à des épiceries, tenues par la famille fondatrice, les Mestdagh, qui restent les principaux actionnaires. Le premier supermarché a été ouvert en 1955. Par la suite, les supermarchés se sont multipliés. Ça représente environ 1 000 employés et 500 ou 600 ouvriers. Il y a un seul fournisseur central pour tous les magasins. Un quart des actions est détenu par des Français, qui sont également actionnaires chez Carrefour. Au conseil d’entreprise, le Setca (FGTB) a cinq mandats et la CNE quatre. Mais aux dernières élections sociales la CNE avait plus de voix. C’est le mode de calcul des attributions des sièges qui a bénéficié au Setca.

1001 façons d’être syndicaliste

Les élections sociales auront lieu du 5 au 18 mai 2008. Dans plus de 6 000 entreprises, 1 400 000 travailleurs éliront leurs représentants au conseil d’entreprise et au comité pour la protection et la prévention au travail. Solidaire vous en présente quelques-uns, actifs dans différents secteurs et reflets de différentes sensibilités. Car il y a bien des façons d’être syndicaliste. Vous retrouverez cette série de portraits deux fois par mois.

19:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidarite, politique, courcelles, romain, histoire, actualite, syndicats, social, capitalisme, ptb, communes, oppression capitaliste | |  Imprimer | | |

23/02/2008

La pilule anticholestérol beaucoup moins chère grâce au modèle kiwi

Cinq ans après que le médecin du PTB Dirk Van Duppen a déclenché les hostilités, le médicament le plus courant contre le cholestérol, le Zocor, ne coûte plus qu’un cinquième du prix pratiqué en 2003.

Gaston Van Dyck
09-01-2008

-84 %... Tant pour l’assurance-maladie (l’Inami) que pour les 466 000 personnes qui doivent prendre des médicaments contre le cholestérol, la guerre lancée par le médecin du PTB Dirk Van Duppen est devenue une bénédiction.


Tant pour l’assurance-maladie (l’Inami) que pour les 466 000 personnes qui doivent prendre des médicaments contre le cholestérol, la guerre lancée par le médecin du PTB Dirk Van Duppen est devenue une bénédiction. Le prix public des simvastatines est descendu à 31 euros depuis le 1er janvier. Du coup, l’Inami économise jusqu’à 20 millions d’euros par an et les patients dépensent au total 5 millions d’euros de moins pour leur médicament.

La guerre a débuté en juillet 2003. Et déjà le 1er août, le prix du Zocor, de loin le réducteur de cholestérol le plus vendu, est passé de 184 à 123,50 euros. En partie parce que le brevet du médicament arrivait à expiration. Le 1er janvier 2006, nouvelle baisse de moitié : de 123,50 à 58 euros. Et le 1er janvier 2008, la boîte de 98 pilules de 40 mg de Zocor ne coûte plus que 31 euros au lieu de 58, soit une diminution de 46 %.

Tout ça grâce au souffle chaud du modèle kiwi lancé par le docteur Van Duppen il y a cinq ans. Il est bien sûr très content de cette évolution, mais estime surtout que c’est un encouragement à poursuivre. « Pour moi, l’exemple montre surtout que nous avons payé ces médicaments beaucoup trop cher et que le modèle kiwi fonctionne réellement. Et une application complète de l’idée permettrait une économie encore plus grande. En Nouvelle-Zélande, la firme MSD vend son Zocor à 12 euros ! », constate-t-il avec modestie.

Demotte n’est pas allé jusqu’au bout

La diminution du prix des simvastatines a été décidée par le ministre Demotte avant qu’il devienne ministre-président de la Région wallonne. Mais il n’a mis en œuvre qu’une version allégée du modèle kiwi. Son appel d’offres ne concernait que les médicaments dont le brevet a expiré. En plus, il a changé les procédures en cours de route, provoquant le retrait de la plupart des producteurs de médicaments génériques. Seule la multinationale américaine MSD a répondu avec sa marque Zocor.

Et puisque MSD présentait son Zocor à 31 euros, le ministre Demotte a « fait un geste » : contre l’avis des experts de la commission de remboursement des médicaments, il a donné le feu vert au remboursement du prétendu nouveau médicament Inegy de MSD. Un remède très cher (197,6 euros) sans vraie nouveauté. Inegy est simplement la fusion de deux médicaments en un : le réducteur de cholestérol simvastatine et l’ezetimibe (connu sous la marque Ezetrol).

Cette transaction entre MSD et Demotte permettra à cette préparation hors de prix de dominer le marché. Parce que des scientifiques conseillent de diminuer encore les valeurs limites de cholestérol et de prescrire dès lors soit des doses plus fortes de statines soit une combinaison de réducteurs de cholestérol. Et surtout parce que MSD utilisera habilement ces données avec insistance dans ses publicités.

 

19:45 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capitalisme, courcelles, politique, social, syndicats, solidarite, economie, belgique, actualite, histoire, romain, ptb | |  Imprimer | | |

20/01/2008

Lire SOLIDAIRE du mercredi 16/01/2008 ..

Solidaire n° 3 - 16/01/2008

Solidaire
La une

Éditorial
Janvier 2008 : le festival du rire et de la peur
David Pestieau

Nouvelles des entreprises
En bref
Procès aéroport de Zaventem :: Johnny Deneyer, délégué CSC Transcom
Johnny Coopmans
Des pensionnés attaquent une loi devant la Cour constitutionnelle
Gaston Van Dyck
Charleroi :: 650 emplois de moins dans la région
Myriam De Ly
ISS Audi Bruxelles :: Victoire pour 15 travailleurs menacés
Riet Dhont

Belgique
Budget :: Où trouver de l’argent pour le pouvoir d’achat ?
Marco Van Hees
Valkeniers :: L’ancien patron portuaire devient patron du Vlaams Belang
Gaston Van Dyck
Antiterrorisme :: L’avis de l’avocat Raf Jespers
Mark Kennes
Note Verhofstadt :: No future pour la Sécu et la Belgique
Herwig Lerouge
Série « Belgique, ne me quitte pas » (17) :: Mateo Alaluf, sociologue (ULB)
Laura León Fanjul
Pétition Sauvons la solidarité chez les fonctionnaires flamands
Free Van Doorslaer

International
Ex-agent de la CIA et ami de Cuba, Philip Agee est décédé
Grégory D’Hallewin*
En bref
Gambie et Sénégal :: Un voyage d’immersion
Kristien Samson
Irak :: Le mythe d’une guerre civile religieuse
Protestation communiste contre la visite de Bush à Jérusalem
Forum social mondial :: 24 h d’actions partout dans le monde
Bert De Belder

Régions
Genk :: Enquête santé sur les conséquences de la pollution atmosphérique
Free Van Doorslaer
Bureau de poste Deurne :: Le conseil de district soutient la motion du PTB+
Dirk Van Duppen
Liège :: Fermeture de bureaux de Poste
Adam Miron
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Pas grand-chose de disponible
Le dessin de Matiz

Interview
Ken Loach à propos de son dernier film It’s a Free World...
Mark Kennes

Quoi de neuf docteur ?
Quoi de neuf docteur Leen ?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Boudewijn De Groot :: Un enfant prodige de 63 ans
Sophie Van den Eynde

L'avocat vous répond
Frais d’avocat de la partie adverse


Solidaire n° 2 - 09/01/2008

Solidaire
La une

Éditorial
2008 : les menaces et les espoirs

Nouvelles des entreprises
Carrefour Cointe (Liège) :: Viré le soir du réveillon
Nadia Moscufo
Le lancer de PC par des personnalités
Fermeture Vishay Bruxelles :: L’année commence mal pour 91 travailleurs
Riet Dhont

Santé
La pilule anticholestérol beaucoup moins chère grâce au modèle kiwi
Gaston Van Dyck
Le sport, c’est bon pour la santé

Syndicats
Elections sociales J-117 :: Portrait de Martin Willems, délégué chez Mobistar
David Pestieau

Belgique
Energie :: Suivre l’évolution des prix ou imposer un contrôle ? Plus qu’une nuance
Tom De Meester
Avez-vous reçu votre facture fiscale plus tôt ?
Marco Van Hees
Enseignement :: Le ministre la joue de façon très sordide
Mark Kennes
Alerte antiterroriste :: Josy Dubié (Ecolo) réagit
Marco Van Hees
Le 8e Congrès du PTB entre dans sa phase finale :: « Envie de goûter au renouveau du PTB ? Venez le 2 mars »
David Pestieau
Le 8e Congrès vu de l’intérieur
Série « Belgique, ne me quitte pas » (16) :: Professeur Eric Corijn (VUB)
Mark Kennes
Procès AEL :: Précédent dangereux contre le mouvement syndical et progressiste
David Pestieau et Axel Bernard
Un membre parmi 2 856 membres :: Frank Govaert (34 ans) Sint-Amandsberg (Gand)
Lieve Bossuyt

International
Kenya :: Des « querelles tribales » ou une lutte contre l'injustice et la pauvreté?
Tony Busselen
L’assassinat de Benazir Bhutto : les USA dansent sur un volcan au Pakistan
Tony Busselen
En bref
Colombie :: La libération des otages échoue
Pol De Vos
Amérique du Sud et Caraïbes :: Quatrième sommet Petrocaribe
Erwin Carpentier

Régions
Zelzate :: Le PTB offre aux familles un cadeau de Noël de 50 à 80 euros
Karel Van Bever
La Louvière ::  Sept euros pour aller à la piscine, c’est trop
Marco Van Hees
Liège :: Action de Noël du PTB contre la vie chère
Alice Bernard
Conseil Communal Herstal :: Un budget flou et antisocial
Adam Miron
Herstal :: Gare à l’électrosmog
Franz Verdel
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Titre service
Le dessin de Matiz

Quoi de neuf docteur ?
Quoi de neuf docteur Eric ?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Phara De Aguirre :: Sagace, audacieuse et de retour
Sophie Van den Eynde

15:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, belgique, histoire, actualite, presse, silence, ptb, politique | |  Imprimer | | |

06/12/2007

SOLIDAIRE du 05/12/2007 ...

Solidaire n° 49 - 05/12/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Le 15 décembre pour sauver le pouvoir d’achat et la solidarité

Nouvelles des entreprises
Ghislenghien :: Où en est l’aide aux victimes ?
Riet Dhont
Fer blanc contre ligne à chaud? Un faux débat
Hubert Hedebouw
Ferblatil-ArcelorMittal Liège :: Chronique d’une mort esseulée
En bref
FN Herstal :: Arrêt de travail contre la vie chère
François Ferrara
Zaventem :: Procès après une grève à l’aéroport
Johnny Coopmans

Santé
Suis-je trop gros(se) ou trop mince ?

Belgique
Enseignement :: Files d’attente dans les écoles secondaires
Dirk De Block
Série « Belgique, ne me quitte pas » (14) :: Rik Vermeersch (FGTB) et Guy Tordeur (CSC) à propos de Sauvons la solidarité
Gaston Van Dyck et Mark Kennes
PTB :: Une membre parmi 2 815
C’est notre histoire :: L’ABC du marxisme en quelques leçons
Maria McGavigan

International
Venezuela :: Chávez perd le référendum sur la nouvelle constitution
Pol De Vos
Changement climatique :: Les mérites et les faiblesses du film d’Al Gore
Thierry Warmoes
Le commerce des droits d’émissions de CO2 n’empêchera pas le réchauffement
Thierry Warmoes
Russie :: Entre Poutine et Kasparov, la Russie recherche démocratie
Jef Bossuyt
En bref
Protection syndicale :: Journée d’action Stop the killings
Wim De Ceukelaire
Annapolis :: Bush veut créer un État palestinien à côté d’Israël : mais où ?
Luc Vancauwenberge

Jeunes
Enseignement :: Dangereux décret de financement en Flandre
Koen Hostyn
Grèves étudiantes France :: Après le CPE, les étudiants se font de nouveau entendre
Vincent Duthoy
Pays-Bas :: Plus de cours, pour une qualité moindre ?
Sophie Van den Eynde
Bloque Collective Noël 2007

Régions
Zelzate :: Sept propositions PTB+ acceptées à l’unanimité
Karel Van Bever
Liège :: Le patron de la Poste répond au PTB
Raoul Hedebouw
Genk :: La Ville accepte la proposition de vaccination
Herstal :: Le PTB, un parti décidément fréquentable !
Franz Verdel
Ça s'est passé près de chez vous

Dossier
Les chiffres choc
Syndicats Manifestation le 15 décembre
Les partis socialistes passent au détecteur syndical
David Pestieau
Action PTB « Touche pas à mes patates » le 15 décembre
Touche pas à mes patates :: Dix points du PTB contre la vie chère et pour la solidarité
David Pestieau

Quoi de neuf docteur ?
Quoi de neuf docteur Leen ?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Jon Stewart :: L’incontestable roi de la satire politique
Mark Kennes


Solidaire n° 48 - 28/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
SOS pouvoir d’achat

Nouvelles des entreprises
En bref
VW-Audi Forest :: Un an après, nous ne pouvons rien oublier
STIB Bruxelles :: Refus du plan Drivers
Lucien Materne
Arcelor-Mittal Sidmar :: Le plan d’économies « Formule 1 » : une course vers des licenciements ?
Dirk Goemaere

Syndicats
FGTB Verviers :: Décès de Marc Bourguet
Cathy Craen

Belgique
L’orange bleue ne veut pas entendre parler d’un prix plafond pour l’énergie
Tom De Meester
Nouveau procès DHKP-C :: Le procureur requiert 7 ans de prison contre Bahar
Axel Bernard
In memoriam :: Walter De Bock, un des meilleurs journalistes d’investigation
Herwig Lerouge
Série « Belgique, ne me quitte pas » (13) :: Guido Fonteyn, journaliste
Mark Kennes
Racisme :: Lucas Catherine, spécialiste du Moyen-Orient et de l’Islam, contre l’Islamophobie
Thierry Limpens
Finie, l’école qui affiche «complet» deux ans à l’avance ?

International
France :: Un patron révèle le programme secret de Sarkozy: retour à avant 1945
David Pestieau
Ce que les Irakiennes pensent de leurs « libérateurs »
Marc Botenga
Irak-Afghanistan :: Les mercenaires sèment la terreur
Marc Botenga
En bref
Finlande :: La Colère blanche remporte la victoire contre le gouvernement
Marc Botenga
Soutien aux victimes du cyclone au Bangladesh

Régions
Hoboken :: Mécontent de la gestion communale anversoise, le PTB+ rejette le budget
Gaston Van Dyck
Ça s'est passé près de chez vous
Liège et Gand :: Actions pour les bureaux de poste de quartier
Deurne :: BAM se moque de la population
Mark Kennes

Cartoons
Cartoon • Wonderwoman
Le dessin de Matiz

Quoi de neuf docteur ?
Quoi de neuf docteur Eric ?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Benoît Poelvoorde :: Il y aura des retombées si on se sépare
Laura León Fanjul

L'avocat vous répond
Mon noyer


Solidaire n° 47 - 21/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Vie chère : il est temps d’agir !

Nouvelles des entreprises
En bref
Janssen Pharmaceutica :: Grève contre 700 licenciements
Gaston Van Dyck
Un CD-ROM sur la grève de VW

Santé
Le tétanos

Syndicats
Pouvoir d'achat :: La csc tire la sonnette d'alarme
Sara Vanobbergen
Orange bleue :: La FGTB mobilise
Alice Bernard et Gaston Van Dyck
La Louvière :: L’augmentation des prix, on en a soupé
Michel Mommerency

Belgique
Jumelage :: Des Zelzatois rencontrent des Louviérois
Série « Belgique, ne me quitte pas » (12) :: Des étudiants organisent 'Les Belges s’embrassent'
Mark Kennes et Laura León Fanjul
Bruxelles :: 35 000 personnes marchent pour l’unité
Julien Versteegh et Vincent Bevernage
La Belgique : enfer ou paradis fiscal ?
L’université marxiste d’hiver :: Que peut nous apprendre le marxisme sur l’actualité ?
Maria McGavigan

International
France :: Grève nationale et mécontentement étudiant face à un Sarkozy décidé
Julien Versteegh
Vive altercation entre le président vénézuélien Hugo Chavez et le roi d’Espagne
Pol De Vos
Portrait Naomi Klein :: Choc et capitalisme du désastre
Julien Versteegh
En bref
Guatemala :: Quand le travail syndical peut vous coûter la vie
Cheminots Allemagne :: Négociations en cours pour une importante hausse salariale
Tony Busselen

Jeunes
Comac en action contre le réchauffement climatique
Jouwe Vanhoutteghem, Pieter Jan Caes, Breght Vandenberghe, Thierry Warmoes et Wouter Vandamme

Régions
ALZ Genk :: Moins de chrome dans l’air, cela nous intéresse
Free Van Doorslaer
Charleroi :: Marche pour Sadia Sheikh, contre le racisme
Charleroi :: Un petit saint Nicolas au grand cœur
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • TVA
Le dessin de Matiz

Quoi de neuf docteur ?
Quoi de neuf docteur Leen ?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Film Mon meilleur ennemi :: Klaus Barbie, boucher nazi, puis agent de la CIA
Peter Mertens
8eme Festival de Cinéma d’ATTAC :: Sous le signe de la dignité des peuples

22:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, colonialisme, courcelles, romain, actualite, presse, silence, ptb, politique, syndicats, venezuela, environnement, ecologie, usa, israel, sionisme, imperialisme, guerre | |  Imprimer | | |

23/11/2007

SOLIDAIRE du mercredi 21/11/2007

Solidaire n° 47 - 21/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Vie chère : il est temps d’agir !

Nouvelles des entreprises
En bref
Janssen Pharmaceutica :: Grève contre 700 licenciements
Gaston Van Dyck
Un CD-ROM sur la grève de VW

Syndicats
Pouvoir d'achat :: La csc tire la sonnette d'alarme
Sara Vanobbergen
Orange bleue :: La FGTB mobilise
Alice Bernard et Gaston Van Dyck
La Louvière :: L’augmentation des prix, on en a soupé
Michel Mommerency

Belgique
Jumelage :: Des Zelzatois rencontrent des Louviérois
Série « Belgique, ne me quitte pas » (12) :: Des étudiants organisent 'Les Belges s’embrassent'
Mark Kennes et Laura León Fanjul
Bruxelles :: 35 000 personnes marchent pour l’unité
Julien Versteegh et Vincent Bevernage
La Belgique : enfer ou paradis fiscal ?
L’université marxiste d’hiver :: Que peut nous apprendre le marxisme sur l’actualité ?
Maria McGavigan

International
France :: Grève nationale et mécontentement étudiant face à un Sarkozy décidé
Julien Versteegh
Vive altercation entre le président vénézuélien Hugo Chavez et le roi d’Espagne
Pol De Vos
Portrait Naomi Klein :: Choc et capitalisme du désastre
Julien Versteegh
En bref
Guatemala :: Quand le travail syndical peut vous coûter la vie
Cheminots Allemagne :: Négociations en cours pour une importante hausse salariale
Tony Busselen

Jeunes
Comac en action contre le réchauffement climatique
Jouwe Vanhoutteghem, Pieter Jan Caes, Breght Vandenberghe, Thierry Warmoes et Wouter Vandamme

Régions
ALZ Genk :: Moins de chrome dans l’air, cela nous intéresse
Free Van Doorslaer
Charleroi :: Marche pour Sadia Sheikh, contre le racisme
Charleroi :: Un petit saint Nicolas au grand cœur
Quoi de neuf docteur ?
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • TVA
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Le tétanos

Presse et lettres
Lettres

Culture
Film Mon meilleur ennemi :: Klaus Barbie, boucher nazi, puis agent de la CIA
Peter Mertens
8eme Festival de Cinéma d’ATTAC :: Sous le signe de la dignité des peuples


Solidaire n° 46 - 14/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Orange bleue, de l’antisocial à la division : nee bedankt, non merci

Nouvelles des entreprises
Salaires :: En deux ans, chaque salarié a perdu 750 euros
Jo Cottenier
La Poste :: Lutte contre le « plan stratégique »
Portrait Dany Van Cauwenbergh :: D’analphabète de l’informatique à webmaster
Imelda Haesendonck
Enquête Securex :: Les travailleurs plus âgés doivent pouvoir récupérer plus longtemps
Free Van Doorslaer
En bref
Délocalisation Vishay Evere :: Nous voulons le maintien d’une activité industrielle à Bruxelles
Alice Bernard

Santé
Quoi de neuf docteur ?

Belgique
Les cinq travaux antisociaux que mijote l’orange bleue
Jo Cottenier
Communautaire :: Six réponses pour décoder la crise
David Pestieau
Quelques raisons pour participer à la marche pour l’unité du 18 novembre
Herwig Lerouge
Budget :: Les intérêts notionnels menacent les finances publiques
Marco Van Hees
Série « Belgique, ne me quitte pas » (11) :: Le journaliste Paul Goossens
Thomas Blommaert et Peter Mertens

International
Interview :: Evo Morales, président de la Bolivie
Roberto Zanini*
Afghanistan :: La lutte antiterroriste tue des innocents
Roland Marounek
En bref
Venezuela :: Chavez, président à vie ?
Allemagne :: Grève des conducteurs de trains
Guy Durail
Hongrie :: La direction communiste condamnée à 2 ans avec sursis
Le changement climatique :: Le réchauffement planétaire n’a rien d’un canular géant
Breght Vandenberghe et Thierry Warmoes

Régions
Manage - La Louvière :: Une famille de cinq enfants dans un logement insalubre
Marco Van Hees
Liège :: Mobilisation populaire pour La Poste
Adam Miron
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Sarkozy
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

L'avocat vous répond
Avoir raison et obtenir raison


Solidaire n° 45 - 07/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Ensemble-Samen

Nouvelles des entreprises
En bref
Bayer Lanxess :: Rencontre avec Levi Sollie (délégué FGTB)
Joris Van Gorp
Volvo Cars Gand :: Deux jours de grève contre la pression au travail
Tom De Meester
Grève générale B-Cargo :: Mobilisation pour la défense de l’emploi
Tony Pirard

Belgique
Bruxelles-Hal-Vilvorde :: Propsitions du PTB
Bruxelles-Hal-Vilvorde :: Les questions sur BHV qu’on ne pose jamais
Lucien Materne
Six chiffres, six arguments choc pour sauver la solidarité
David Pestieau
Le chantage d'Electrabel entrave la liberté d’expression
Mark Kennes
Énergie :: Greenpeace contre « Eletrobel »
Mark Kennes
Malines se muerait-elle en Charleroi-sur-Dyle ?
Gaston Van Dyck
Série « Belgique, ne me quitte pas » (10) :: Anne Morelli, historienne
Arnaud Staquet
PTB :: Une membre parmi 2 753
Nicole Materne

International
Turquie :: À contre-courant des nationalismes turc et kurde
Tony Busselen
11.11.11 :: Sur la brèche pour la souveraineté alimentaire
Arno Roblares
En bref
Différences de vues sur l’Iran
Pol De Vos

Jeunes
Comac Gand :: Des petits cœurs et une signature ouvrent l’année académique
Wouter Van Damme

Régions
La journaliste Bénédicte Vaes est décédée
Quoi de neuf docteur ?
Flémalle :: Naissance d’une nouvelle section du PTB
Alice Bernard
Liège Ste-Marguerite :: Dernier « merci » au personnel du bureau de poste
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Le prix des carburants
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
La vaccination contre le cancer du col de l'utérus remboursée?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Homer Simpson :: La meilleure création comique de notre époque
Mark Kennes

Femmes
Remettre la réduction du temps de travail à l’ordre du jour
Courir du matin au soir
80 femmes mettent au tapis le géant Sidmar
Venez rejoindre les Marianne
Marianne fête la journée internationale de la femme

21:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, belgique, histoire, actualite, presse, silence, democratie, liberte, capitalisme, ptb, politique, france, espagne, charleroi, fascisme, usa | |  Imprimer | | |

09/11/2007

pour lire SOLIDAIRE du mercredi 07 novembre 2007

 Solidaire n° 45 - 07/11/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Ensemble-Samen

Nouvelles des entreprises
En bref
Bayer Lanxess :: Rencontre avec Levi Sollie (délégué FGTB)
Joris Van Gorp
Volvo Cars Gand :: Deux jours de grève contre la pression au travail
Tom De Meester
Grève générale B-Cargo :: Mobilisation pour la défense de l’emploi
Tony Pirard

Belgique
Bruxelles-Hal-Vilvorde :: Propsitions du PTB
Bruxelles-Hal-Vilvorde :: Les questions sur BHV qu’on ne pose jamais
Lucien Materne
Six chiffres, six arguments choc pour sauver la solidarité
David Pestieau
Le chantage d'Electrabel entrave la liberté d’expression
Mark Kennes
Énergie :: Greenpeace contre « Eletrobel »
Mark Kennes
Malines se muerait-elle en Charleroi-sur-Dyle ?
Gaston Van Dyck
Série « Belgique, ne me quitte pas » (10) :: Anne Morelli, historienne
Arnaud Staquet
PTB :: Une membre parmi 2 753
Nicole Materne

International
Turquie :: À contre-courant des nationalismes turc et kurde
Tony Busselen
11.11.11 :: Sur la brèche pour la souveraineté alimentaire
Arno Roblares
En bref
Différences de vues sur l’Iran
Pol De Vos

Jeunes
Comac Gand :: Des petits cœurs et une signature ouvrent l’année académique
Wouter Van Damme

Régions
La journaliste Bénédicte Vaes est décédée
Quoi de neuf docteur ?
Flémalle :: Naissance d’une nouvelle section du PTB
Alice Bernard
Liège Ste-Marguerite :: Dernier « merci » au personnel du bureau de poste
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Le prix des carburants
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
La vaccination contre le cancer du col de l'utérus remboursée?

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Homer Simpson :: La meilleure création comique de notre époque
Mark Kennes

Femmes
Remettre la réduction du temps de travail à l’ordre du jour
Courir du matin au soir
80 femmes mettent au tapis le géant Sidmar
Venez rejoindre les Marianne
Marianne fête la journée internationale de la femme


Solidaire n° 44 - 31/10/2007

Éditorial
Un mois de vérité

Nouvelles des entreprises
La Poste :: Nouveau plan d’entreprise, nouveau métier en vue
Edith Janssens
SNCB :: Action contre le service minimum
David Para
En bref
Stib Bruxelles :: Plan nouveau drivers
Lucien Materne

Santé
Santé :: Un médicament pour les yeux trente fois trop cher
Gaston Van Dyck
Anvers :: On ne rit pas avec la grippe
Gaston Van Dyck

Syndicats
Interview :: Serge Demeuse, secrétaire FGTB-Alimentation à Liège
François Ferrara

Belgique
Crise communautaire :: L’orange-bleue pourrit, la résistance mûrit
David Pestieau
Gouvernement :: L’Orange bleue et le développement durable
Thierry Warmoes
Chauffage :: Augmentation des prix
Gaston Van Dyck
Série « Belgique, ne me quitte pas » (9) :: Marc Moulin, auteur, compositeur et chroniqueur
David Pestieau et Julien Versteegh
Le droit de vote accordé par peur de la contagion russe
Herwig Lerouge
Aux origines du Parti communiste belge
Herwig Lerouge
Élections :: Les dépenses se sont élevées à 20,5 millions d’euros
Mark Kennes
Affaire DHKP-C :: Rassemblement le 8 novembre 2007 à 14 h
Axel Bernard

International
Italie :: Un million de manifestants contre la précarité
Tony Busselen
Interview :: Ncumisa Kondlo du Parti Communiste d’Afrique du Sud (SACP)
P.F. Kazungu
Afrique du Sud :: Résistance contre gouvernement néo-libéral
P.F. Kazungu
Pétition : solidarité avec les communistes en Hongrie
Grande-Bretagne :: Accord entre postiers et Royal Mail
Peter Avis
En bref
Amérique – Irak: correspondance via le rail belge
Pol De Vos

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Lommel :: Des mesures contre les hausses des prix
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Halloween
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Souad Massi :: La Tracy Chapman du monde arabe
Laura León Fanjul

L'avocat vous répond
La nouvelle loi sur le divorce : les pensions alimentaires


Solidaire n° 43 - 24/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Orange bleue : service maxi pour les fortunés, mini pour les autres ?

Nouvelles des entreprises
En bref
Droit de grève :: L'accord de l'orange bleue sur le service minimum
Riet Dhont
Bayer – Anvers :: Non à l’externalisation
Fiat • Bruxelles :: Licenciement de 25 travailleurs
Riet Dhont et Raymond
Fortis Belgique :: Instauration du salaire au mérite
Alice Bernard

Belgique
Justice :: L’orange bleue et la réforme de la Protection de la jeunesse
Joke Callewaert
Communautaire :: Des électeurs actifs pour la Belgique
Série « Belgique, ne me quitte pas » (8) :: L’Ecrivain Tom Lanoye
Thomas Blommaert
Réchauffement climatique :: Journée internationale d’action du 8 décembre
Thierry Warmoes
Extrait :: Vingt ans d’accueil des demandeurs d’asile
Emploi :: Kifkif organise une bourse interculturelle de l’emploi
Mark Kennes
La proposition du PTB+ pour le vaccin antigrippal donne la fièvre au Vlaams Belang
Gaston Van Dyck

International
Le dangereux nouveau traité européen
Herwig Lerouge
11.11.11. :: La campagne contre les accords de libre-échange
Bert De Belder
Interview :: Roberto Tardío du ministère de la Santé bolivien
Pol De Vos
En bref
Chine :: Congrès du Parti communiste
Tony Busselen

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Liège :: Action pour le maintien d’un bureau de poste
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Charleroi - Malines
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Payer moins chez le spécialiste après y avoir été envoyé par le généraliste

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Danny Glover :: Je suis un enfant du mouvement des droits civiques
Mark Kennes

10:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidaire, presse, silence, politique, ptb, social, actualite, romain, courcelles, histoire, belgique, democratie, liberte, imperialisme | |  Imprimer | | |

30/10/2007

SOLIDAIRE du mercredi 24/10/2007 ...

Solidaire n° 43 - 24/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Orange bleue : service maxi pour les fortunés, mini pour les autres ?

Nouvelles des entreprises
En bref
Droit de grève :: L'accord de l'orange bleue sur le service minimum
Riet Dhont
Bayer – Anvers :: Non à l’externalisation
Fiat • Bruxelles :: Licenciement de 25 travailleurs
Riet Dhont et Raymond
Fortis Belgique :: Instauration du salaire au mérite
Alice Bernard

Belgique
Justice :: L’orange bleue et la réforme de la Protection de la jeunesse
Joke Callewaert
Communautaire :: Des électeurs actifs pour la Belgique
Série « Belgique, ne me quitte pas » (8) :: L’Ecrivain Tom Lanoye
Thomas Blommaert
Réchauffement climatique :: Journée internationale d’action du 8 décembre
Thierry Warmoes
Extrait :: Vingt ans d’accueil des demandeurs d’asile
Emploi :: Kifkif organise une bourse interculturelle de l’emploi
Mark Kennes
La proposition du PTB+ pour le vaccin antigrippal donne la fièvre au Vlaams Belang
Gaston Van Dyck

International
Le dangereux nouveau traité européen
Herwig Lerouge
11.11.11. :: La campagne contre les accords de libre-échange
Bert De Belder
Interview :: Roberto Tardío du ministère de la Santé bolivien
Pol De Vos
En bref
Chine :: Congrès du Parti communiste
Tony Busselen

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Liège :: Action pour le maintien d’un bureau de poste
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Charleroi - Malines
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Payer moins chez le spécialiste après y avoir été envoyé par le généraliste

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Danny Glover :: Je suis un enfant du mouvement des droits civiques
Mark Kennes


Solidaire n° 42 - 17/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Porte-monnaie : une espèce à protéger

Nouvelles des entreprises
Sidérurgie - Liège :: 100 000 tonnes de fer blanc en moins
Hubert Hedebouw
En bref
Anvers :: Action spontanée chez Bayer/Lanxess
Sita Recycling Services :: 24 h de solidarité le 11 octobre
Alice Bernard
Rousselot Gand :: Cinquante emplois menacés
Philiep De Vuyst

Belgique
Energie :: Les gestionnaires de réseau augmentent les tarifs
Tom De Meester
17 octobre :: Journée mondiale de résistance contre l’extrême pauvreté
Koen Calliauw
Démocratie :: Interview de Peter De Smet (Greenpeace)
Mark Kennes
Série « Belgique, ne me quitte pas » (7) :: Marc Goblet, président de la FGTB Liège-Huy-Waremme
Raoul Hedebouw
Naturalisation : les restrictions pénaliseront les plus faibles
Orange bleue :: Accord sur les sans-papiers et la naturalisation
Procès Van Themsche :: L’avis de l'avocate du ptb Zohra Othman
David Pestieau

International
France :: Sarkozy-Fillon : risque de régression sociale sans précédent
Alex Pozetti
Zoom sur la procédure de licenciement néerlandaise
Pays-Bas :: Le gouvernement veut réformer la loi sur les licenciements
Jo Cottenier
Interview :: Leila Shahid, représentante de la Palestine en Belgique
Bert De Belder
En bref
Irak :: Vers l’unification de la résistance ?
Marc Botenga

Régions
Charleroi :: Les « Mariannes » apprennent le néerlandais
Myriam De Ly
Genk :: Problème de logement
Harrie Dewitte
Ça s'est passé près de chez vous

Dossier
Octobre 1917 : les jours qui ébranlèrent le monde
Julien Versteegh

Cartoons
Cartoon • Miroir, miroir, mon beau miroir
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait :: Le belge Nic Balthazar et son premier long métrage Ben X
Sophie Van den Eynde

L'avocat vous répond
La législation sur les divorces


Solidaire n° 41 - 10/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Tout le monde au travail

Nouvelles des entreprises
En bref
Projet d’accord Carrefour :: Personne ne sera obligé de partir
SNCB :: Le nettoyage ne sera pas privatisé
Riet Dhont
Poste :: L’Europe impose la libéralisation totale pour 2011
Marco Van Hees
Poste :: Aux Pays-Bas et en Allemagne, la libéralisation casse les salaires
Edith Janssens

Santé
Santé :: Campagne de vaccination « La grippe, c’est pas une blague »
Mark Kennes & Free Van Doorslaer
Médecine pour le Peuple primé dix fois

Belgique
Energie :: L’essence plus chère depuis le 1er octobre
Marco Van Hees
Pétition :: Plus de 60 000 signatures pour «Sauvons la Solidarité»
Série « Belgique, ne me quitte pas » (6) :: Stephan Vanfleteren, photographe pour De Morgen
Thomas Blommaert
Le procès Van Themsche est aussi le procès de l’extrême droite
Portrait :: Marie-Claire Houard
François Ferrara
Fortunes :: Elles ont doublé en sept ans
La Sécu est bien à l’agenda des négociations du gouvernement
David Pestieau

International
Hongrie :: Le parti communiste en prison ?
Jef Bossuyt
En bref
L’ancien agent de la CIA, Philip Agee sera l'invité d’honneur de Che Presente
Bert De Belder
Equateur :: Nouvelle victoire de la gauche
Pol De Vos
Conférence :: La révolution d’Octobre a nonante ans
Burkina Faso :: Thomas Sankara, assassiné il y a 20 ans
Accident d’avion au Congo :: Les enfants appellent à l’aide

Régions
Hoboken :: Le second de la fraction SP.a démissionne
Jan Franssen
Quoi de neuf docteur ?

Dossier
Crise immobilière américaine : bientôt en Belgique ?
François Ferrara & Henri Houben

Cartoons
Cartoon • Davignon 75
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Prendre sa tension soi-même ?

Presse et lettres
Lettres

18:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, politique, presse, silence, belgique, ptb, communisme, hainaut, charleroi, capitalisme | |  Imprimer | | |

26/09/2007

26/09/2007: Pour lire SOLIDAIRE ce mercredi ...

Solidaire n° 38 - 26/09/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Time is money

Nouvelles des entreprises
Duferco Charleroi :: 800 à 1 000 emplois menacés
Johnny Coopmans & Myriam De Ly
Sidmar :: Deux déléguées des femmes d'ouvrage parlent de leur victoire
Dirk Goemaere et Riet Verspreet
L’avis du PTB :: Les vraies raisons de la fermeture de Carsid
Janssen Pharmaceutica (J&J) :: Une lourde restructuration
Gaston Van Dyck
Janssen Pharmaceutica (J&J) :: Interview de Stan Hens, secrétaire du Setca (employés FGTB)
Will Broex
Janssen Pharmaceutica (J&J) :: Et que font nos hommes politiques ?
En bref

Belgique
Série « Belgique, ne me quitte pas » (5) :: Eddy Boutmans (Groen !), ex-secrétaire d’état
Gaston Van Dyck
Histoire :: Aux origines de la question linguistique
Herwig Lerouge
Justice :: Reprise du procès DHKP-C à Anvers
Axel Bernard
Energie :: Action contre la hausse des prix
Tom De Meester
Luminus suit la lumière d’Electrabel
Tom De Meester
PTB-TV : Débat entre Tom De Meester (PTB) et Bart Martens (SP.a)
Gand :: Une école primaire organise des échanges linguistiques

International
France :: Bernard Kouchner menace l'Iran
Marc Botenga
La Chine investit au Congo, le FMI menace
France :: Sarkozy crée la machine à remonter le temps
Tony Busselen
En bref
Israël :: Gaza toujours sous blocus
Luc Vancauwenberge

Régions
Charleroi :: 23 700 Carolos attendent leurs sacs poubelle
Julien Versteegh
Seraing :: Travailleurs et riverains d'Agriphar au conseil communal
Alice Bernard
Conseil communal Herstal :: Motion pour le bureau de poste
Quoi de neuf docteur ?

Dossier
Le presse-citron d’or est attribué à H&M
Le presse-citron : le classement général
Le presse-citron: onze critères, onze champions
Marco Van Hees
Le presse-citron: ce qu’ils disent de notre enquête

Cartoons
Cartoon • Paris
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Pollution intérieure

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Keny Arkana :: Une rappeuse qui a « La Rage »
Laura Leon Fanjul


Solidaire n° 37 - 19/09/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Faut-il se préparer au séparatisme ?

Nouvelles des entreprises
Intérim : les employeurs violent la loi
Marco Van Hees et Mark Kennes
En bref
Carsid Charleroi :: Dialogue syndicats-riverains
Myriam De Ly
ArcelorMittal - Gand (Ex-Sidmar) :: Soixante femmes font plier le géant de l’acier
InBev Belgium :: La « Blanche » de retour à Hoegaerden

Santé
Témoignage :: Vivre avec la sclérose en plaques

Belgique
Crise communautaire :: Pourquoi la Belgique est un plus pour l’homme de la rue
David Pestieau
Energie :: Les dessous de la fusion GDF-Suez
Marco Van Hees
Série « Belgique, ne me quitte pas » (4) :: Freddy Willockx (SP.a), bourgmestre de Saint-Nicolas-Waes
Gaston Van Dyck
Interview :: Le journaliste Dirk Barrez sur les hausses de prix
Mark Kennes
Politique d’asile :: Un psychologue témoigne
Riet Dhont
Livre :: La guerre de 40-45 peut encore parler aux ados

International
Grèce :: Importante progression des communistes grecs au Parlement
Cécile Chams
Interview :: Frank Willems, le regard critique d’un spécialiste de la Chine
Dirk Nimmegeers
En bref
Liban :: Solidarité avec les réfugiés palestiniens
Portrait José Maria Sison :: Un guérillero poète féru de karaoké
République Tchèque :: Les maires refusent une base radar US
Maroc :: Mécontents, les Marocains ont boudé les élections
Luc Vancauwenberge

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Zelzate :: Impôt sur les déchets : une attaque mesquine contre les portefeuilles
Karel Van Bever
Herstal :: Assemblée contre la fermeture d’un bureau de poste
Adam Miron
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Le prix du gaz
Cartoon • Arena

Presse et lettres
Lettres

L'avocat vous répond
Un contrat étudiant ou un vrai contract?


Solidaire n° 36 - 12/09/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Elections à la présidence du SPA: retour à gauche?

Nouvelles des entreprises
Duferco va-t-il fermer la cokerie ?
En bref
ArcelorMittal - Gand (ex-Sidmar) :: Les femmes d’ouvrage poursuivent leur grève
Mark Kennes
VW-Audi Bruxelles :: Confidence de l’ancien directeur du personnel: je ne suis pas l’ami des syndicats !
Johan Gehlen
Glaverbel Mol :: Fête du personnel
Will Broex

Belgique
Série « Belgique, ne me quitte pas » (3) :: Anne Demelenne, secrétaire générale de la FGTB
David Pestieau
Energie :: Power4You fournit de l’énergie bon marché aux familles
Tom De Meester
Exclusif :: Notre enquête « presse-citron » sur les grandes sociétés
Marco Van Hees
3 000 km à vélo pour la solidarité dans le monde
Riet Dhont
Crise communautaire :: Cinq questions sur Bruxelles-Hal-Vilvorde
David Pestieau et Lucien Materne
L’amiante intoxique-t-elle les élèves ?
Marco Van Hees
Enseignement :: A peine 10 % des plus pauvres se retrouvent dans le général
Mark Kennes

International
En bref
Darfour :: Entretien avec une femme médecin belgo-soudanaise
Tony Busselen
Irak :: Chaque mois, 30 000 civils sont tués
Marc Botenga
Irak :: Les mercenaires plus nombreux que les soldats américains
Marc Botenga
Royaume-Uni :: Echec de la politique « à chacun sa maison »
Tony Busselen
Incendies Grèce :: Elections législatives ce 16 septembre
Cécile Chams

Régions
Charleroi :: Sidérurgie, pollution, santé, emploi
Myriam De Ly
Quoi de neuf docteur ?

Dossier
Liberté d’expression et d’association : aujourd’hui menacées, demain punissables ?
Ruben Ramboer

Cartoons
Cartoon • Voyages scolaires
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
La grippe n’est pas une farce !

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Leonardo DiCaprio :: Comment Peter Pan a fini par devenir adulte
Thomas Blommaert

21:42 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, silence, capitalisme, syndicats, social, politique, belgique, solidaire, histoire, romain, courcelles, hainaut, charleroi, ptb, presse, communisme | |  Imprimer | | |

20/09/2007

20/09/2007: Forever - Courcelles-Glacerie: l' enquête publique est désormais ouverte: Disons Non à Forever ! ...

Forever - Courcelles-Glacerie: l' enquête publique est désormais ouverte: Disons Non à Forever !


Cette fois, ça y est mes ami(e)s: l'enquête publique visant à accorder l' autorisation de catégorie 1 à la multinationale Forever est ouverte: courez vite lire les affiches officielles apposées rue de La Glacerie. Vous avez jusqu' au 19 octobre 2007 pour faire valoir vos remarques, vos oppositions. Après, il sera trop tard.
Vos oppositions, il y a de quoi: de gros travaux sur tout le côté pair de la rue sont prévus pour 6 mois. Les panneaux d' interdiction d' arrêts et de stationnements sont déjà placés... Ils deviennent très pressés tout d' un coup...
Pour le reste, il se confirme que Forever est bien une entreprise chimique hautement dangereuse. Visant l' entreposage, la manutention de produits vendus à usage domestique et/ou industriel, non seulement au plan local, régional, national, mais dans tout le Bénélux et  au-delà. L' entreprise demande ainsi l' autorisation d'extension.
On va y trouver quoi ?: 4 m3 de produits comburants, 199 m3 de substances dangereuses pour l' environnement, 200,657 m3 + 233 m3 de substances corrosives ou irritantes, 55 m3 de peintures, - 1 tonne de produits dangereux, 28 cuves de stockage de produits chimiques, 5 chaudières de 1.355 kw, 720 m3  + 236 m3 de liquides inflammables de deux catégories, 152 m3 de substances toxiques...
Il s' agit donc bien de produits chimiques, d' aucuns toxiques, d' autres inflammables, dangereux pour l' environnement et sans doute explosifs dans certains cas.
Et tout cela dans un quartier populeux, à circulation plus que difficile pour des poids lourds, à 150 - 200 mètres d' une école communale.
Il faut donc dire NON, s' organiser pour empêcher cela. Une première étape: quel avis va donner le Collège ?
Le moment est en tout cas venu pour les riverains de s' organiser :
-placer nos affichettes disant à FOREVER d' aller faire cela ailleurs (il y a des zonings pour cela)
-sortir de nouvelles pétitions massives, collectives et/ou individuelles.
-réclamer sans tarder du Collège qu' il convoque dare-dare une réunion publique: non pas à 18,30 hrs, mais à 19,30 hrs - 20 hrs. Non pas à l' Hôtel de ville, mais dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour permettre au maximum de riverains d' être présents.
Souvenez-vous, l' actuel maïeur prétendait il y a à peine un an, qu' il serait avec le Ps, enfin à l' écoute de la population...
Que vont faire également les échevins et élus des autres partis présents au Collège et/ou Conseil communal.
Pour ce qui me concerne personnellement, avec le Ptb+, je reprends la campagne d' opposition résolue à cette autorisation et à la poursuite de telles activités à La Glacerie. Toutes les aides et initiatives d' autres personnes et/ou riverains seront les bienvenues ... Nos moyens étant limités, recopiez déjà cette première info, si vous le pouvez ... Merci !
Un premier piège à déjouer: "ils" vont bien sûr assurer que toutes les mesures de sécurité sont prises... Jusqu' au jour où l' on s' aperçoit que la sécurité 100%, cela n' existe pas... Et nous serons une fois de plus mis devant des faits accomplis, au nom de l' emploi ... et des intérêts d' une multinationale...
Roger ROMAIN
20/09/2007
Courrier antérieur:
-------- Message original --------
Sujet: Réf. : CoDiff: Forever - Courcelles-Glacerie
Date: Thu, 9 Aug 2007 08:47:19 +0200
De: Muriel.Matthys@COURCELLES.BE
Pour :: Romain <roger.romain@skynet.be>
Copie à :: Veronique.Gontier@COURCELLES.BE
Forever - Courcelles-Glacerie: le dossier avance, avance, avance, et ... pendant tout ce temps la société poursuit ses activités comme si de rien n' était  ! Pourquoi donc se presser ... ???
RoRo



Monsieur Romain,

En novembre 2006, les services de la Région Wallonne DPA nous ont informés que le dossier introduit par la société Forever  était incomplet.

Suite à ce courrier , l'Administration a demandé à la Société de fournir les compléments.

En mai 2007, rappel était fait à la Société afin de savoir où en était son dossier.

Le responsable de la société est en train de collationner les documents manquants  car tous ces documents doivent être fournis en une seule fois.

Bien à vous
A votre service.


Muriel MATTHYS
Service Environnement
Administration Communale
Avenue Jean Jaurès, 2
6180 COURCELLES
Tél.: 071/46 69 31
Fax. : 071/ 46 99 87




Romain <roger.romain@skynet.be>

08/08/2007 19:47

       
        Pour :        "courcelles-Veronique.Gontier" <Veronique.Gontier@COURCELLES.BE>
        cc :        
        Objet :        CoDiff:                  Forever - Courcelles-Glacerie



Chère Madame,
Si depuis la mémorable réunion publique de quelque 80 riverains, réunis à l' Hôtel de Ville de Courcelles le 25 janvier 2006, vous possédez des éléments nouveaux, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir m' en aviser.
Car de très nombreux habitants de La Glacerie me font part de leur étonnement quant aux lenteurs et le manque d' informations qui entourent ce dossier.
Forever en plein milieux d' un quartier populeux et à quelque 200 mètres à peine d' une école primaire communale ..., c' est pourquoi je compte réagir de nouveau dans les prochaines semaines auprès de la population. UNE ANNEE S'EST DE NOUVEAU ECOULEE DEPUIS VOTRE COURRIER REPRIS CI-DESSOUS ... ET TOUT LE MONDE IGNORE SI FOREVER REPOND AUJOURD'HUI AUX CONDITIONS DE SECURITE OU NON. Il semble d' ailleurs aussi que la procédure d' informations de la population prévue par la législation en vigueur ne semble guère respectée, ou du moins que certains prennent le temps "nécessaire" à bien des niveaux de responsabilités...
Merci de votre bienveillance et de votre vigilance !
Roger ROMAIN
a/conseiller communal.

 
----- Original Message -----
From:
Veronique.Gontier@COURCELLES.BE
To:
roger.romain@skynet.be
Sent: Friday, August 18, 2006 2:25 PM
Subject: FOREVER PRODUCTS


Monsieur Romain,


Faisant suite à votre visite, j'ai collecté quelques informations relatives à la demande de permis de la société Forever products.


Il n'y pas de délai spécifique à respecter entre l'étude d'incidence sur l'environnement et l'introduction de la demande de permis de classe 1, cette information nous est confirmée par la Division de la Prévention et des Autorisations de la Région Wallonne à Charleroi.


Le dossier de demande n'est pas encore introduit à la Commune, la Police de l'Environnement de Charleroi en a été avertie et va contrôler la bonne évolution du dossier.


A votre service.


Véronique GONTIER
Commune de Courcelles,
Eco-conseillère & Responsable Energie
Téléphone :  071/46.99.24
Téléfax       : 071/46.99.87
 

18:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, ecolo, presse, ps, actualite, belgique, capitalisme, charleroi, courcelles, romain, histoire, communes, elections, environnement, hainaut, silence, politique, ptb, resistance, ucpw | |  Imprimer | | |