16/01/2010

16/01/10: COURCELLES: souvenirs d' "Èl Catula", vî militant communiste ...

Sent: Saturday, January 16, 2010 5:06 PM
Subject: [romainroger]

 

Cher Roger,
 
Connaissant le respect que tu avais de mon grand-père, tu trouveras un texte en "copie jointe" , extrait d'un mémoire que j'ai fait sur ma famille.
Peut-être que certain de tes amis et sympathisants seraient heureux de découvrir qui était "El Catula" dont tu parles quelques fois avec beaucoup d'amiration.
 
Bien à toi et surtout porte-toi bien.
 
Claudy



Èl Catula « Pa’ Bastin » comme toute la famille l’appelait, était un homme moyennement grand, au caractère calme mais obstiné, sa vie s’est déroulée entre la mine, sa famille, l’entretien de son jardin et de ses cultures de tabac , récolté pour son usage personnel, mais qu’il vendait aussi aux amis et voisins ( les accisiens étaient plus laxistes à l’époque et ne repartaient jamais les mains ni les poches vides . . . de tabac !). Il était taiseux, très peu expansif, mais tous les ans, fin automne , il se faisait une joie d’organiser une grande fête réunissant toute sa famille (que personne n’eut osé manquer !), à l’occasion de l’abatage du cochon, qu’il élevait et soignait avec une attention que certains parmi sa descendance auraient pu envier ! Il s’évertuait à découper le lascar avec beaucoup de précaution pour ne pas abîmer les morceaux, qu’ils distribuaient le plus équitablement possible entre ses cinq enfants, devenus chefs de famille. Mis a part un petit rôti et 2 ou 3 petites côtes, il ne gardait pour lui que quelques bas-morceaux en disant « C’èst bén assèz come çà, pou s’què dju mind’je co !» (1). Il habitait seul « ô fond dèl coumèn’» (2), impasse située en haut de la rue Bayet à Courcelles, et passant tous les jours en face de chez lui pour me rendre à l’école, je lui rendais presque quotidiennement visite pour lui dire bonjour et lui ramener du Trieu, quelques menues courses plus ou moins urgentes et cela malgré l’indifférence et la froideur qu’il manifestait à mon égard. Cette attitude qui me peinait un peu, lui était dictée par ses convictions politiques (nous y reviendrons) car en ces temps, les flamands étaient toujours un peu considérés comme des étrangers et des slogans tel que «1 flamind = 1 chômeû wallon »(3) , était toujours dans les mémoires, et n’étais-je pas à ses yeux ; « èl djoûne dèl flamindje !»(4). Son habitation située à l’écart de tout charroi lui permettait, lorsque le temps s’y prêtait, de se reposer en « trônant » sur son trottoir, semblable à ces figurines de plâtre qui représentent « les vieux du temps passé », sauf que lui il ne portait plus le sarrau bleu. Il pouvait rester des heures assis sur sa chaise à fond de paille, méditant dans le calme qu’offrait le fond de son impasse, en fumant «son» tabac dans une grande pipe de bruyère en forme d’esse, qui lui descendait jusqu’au nombril et qu’il tenait d’une main aux doigts bruns et recuits par le fourneau de sa pipe. Cette sérénité contrastait terriblement avec l’homme aux convictions bien définies, qu’il avait défendues et propagées avec exaltation et détermination, lors de réunions ou de meetings souvent houleux. N’avait-il pas été à la base de l’instauration de la première cellule courcelloise du Parti communiste, dans les rangs duquel il avait milité toute sa vie d’ouvrier (bien soutenu dans son action par ma grand-mère !). Il avait épousé ma grand-mère Alphonsine Dehon, d’origine boraine . Ils avaient eu 5 enfants, dont mon père René. Ma grand-mère était politiquement aussi engagée (sinon plus) que lui . Après sa retraite, il recevait toujours régulièrement ses amis partisans, qui plus jeunes, continuaient « La Lutte », je me rappelle bien de ces visites qui devenaient vite très animées et dont l’ambiance m’attirait. Ces débats animés me tétanisaient et ont probablement été le ferment de mon attirance pour la vie associative et politique et c’est peut-être une des rares bonne chose que je doive à « Pa Bastin ». Quelques jours avant sa mort, sa compagne lui demanda « René, s’ i vos –arivoû n’saqwès, qwés qui dju d’vreû fé avoû l’drapia ? »(5). Sachant sa fin proche ; il lui répondit : « vos l’mètrèz d’ssus m’bwèss’, eyèt s’is vèneûs a l’ètermint vos l’yeû don’rèz »(6). Le 1er. drapeau du P.C. local avait été confectionné et brodé par ma grand-mère Alphonsine, c’était un beau drapeau, rouge bien sûr, et brodé de lettre or. Il recouvrit le cercueil, accompagna « Pa Bastin » jusqu’à sa dernière demeure et fut remis à Mer. Georges Glineur, chef de file d’une importante délégation représentante du P.C. et composée d’une vingtaine d’ex-compagnons, qui avaient tenus à lui rendre les honneurs. Et paradoxe, le Curé de la Motte (l’abbé Suys), qui avait voulu témoigner par sa présence aux funérailles, du respect qu’il portait à « René du Catula » fut la cible d’une «pique» du genre « eh curè, vos n’avèz nén peû qu’i n’ vène vos satchî les ôrtias dè l’ nût »(7), lancée grossièrement par un ultra anti-clérical. Le foudroyant d’un regard d’acier et avec beaucoup de sang-froid, notre Mer. le Curé lui rétorqua : « Non, car lui (en insistant sur le –lui-), c’était un brave homme, un vrai ! » Longtemps après sa mort les anciens qui parlaient de lui le surnommait encore ; « René du Catula, èl comuniss’ »(8). Malgré que cet homme n’aie jamais eu envers moi le moindre geste gentil, ni manifesté à mon égard le moindre sentiment de filiation, je le respectai car pour moi, il incarnait le chef de clan, le « Patriarche ». Maintenant encore il représente pour moi l’homme courageux qui a su, sans se voiler la face, combattre et défendre ses convictions en œuvrant pour la défense des droits des travailleurs. N’ayant reçu de sa part le moindre signe de bon accueil et de semblant d’amitié, je ne m’y suis jamais vraiment attaché, il n’a jamais été pour moi un « pèpère », mais tout simplement « Pa Bastin » pour lequel j’éprouve surtout et toujours beaucoup d’admiration et une certaine fierté d’avoir reçu de lui (a son insu !), quelques uns de ses chromosomes qui m’ont orienté vers l’engagement politique. Heureusement, nous n’avons pas vécu notre vie d’adulte à la même époque, car nos différences de convictions auraient été j’en suis persuadé ; source et projections d’ « Etincelles »( 9). NOTES : 1- C’est bien assez comme cela ; pour ce que je mange encore. 2- Au fond de la « Coumène », lieu-dit attribué à cette impasse. 3- 1 flamand = 1 chômeur wallon !. 4- L’enfant de la flamande. 5- René, s’il vous arrivait quelque chose (la mort !), que devrai-je faire avec le drapeau ? 6- Vous le mettrez sur ma boite (cercueil !) et si ils viennent a l’enterrement (ces amis du Parti), vous leurs donnerez. 7- Eh Curé, vous n’avez pas peur qu’il (le mort) vienne vous tirer les orteils de la nuit. 8- Le Communiste. 9- l’ « Etincelle » hebdomadaire édité par le Parti Communiste.

20:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, politique, courcelles, communisme, hainaut, romain, belgique, wallonie, pc, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

14/08/2009

14/08/2009: le décès et les funérailles d' Ernest GLINNE ...

NOTE DE SERVICE N° 21

 

 

 

            Nous apprenons le décès de Monsieur Ernest GLINNE, Conseiller communal.

 

            Les funérailles auront lieu le lundi 17 août 2009.

 

 

      Levée du corps au funérarium DEMIERBE/JONCKERS,  avenue Jean Jaurès, 50, à 10h10'

(Visites le samedi et dimanche de 16h à 18h)

 

Cérémonie d'hommage à la Posterie à 10h30'

 

Crématorium de Gilly à 12h30'

 

Dispersion des cendres à Gilly ou à Forchies la Marche.

 

  

 

                                                                   Courcelles, le 11 août 2009.

 

 

 

 

                                                                  Le Secrétaire communal,

 

 

 

                                                                  C. HENRY.

 

 

Note de RoRo:

j'ajoute qu'Ernest GLINNE fut

-député national

-ancien Ministre de l' Emploi et du Travail

-député socialiste européen, il fut président du groupe au P.E.

-bourgmestre de COURCELLES

-membre du Bureau national du Psb

-vice-président de la Fédération Ps de Charleroi

-présenté à diverses reprises comme homme de gauche et rebelle

au sein du Parti "socialiste". Je reviendrai sans doute sur le sujet

dès que possible, car il fut aussi à bien des égards un anti-soviétique et anti-communiste de combat.

Cela n' empêche, l'homme était très intelligent, très instruit, très combatif et travailleur. Il a droit à mon plus profond respect fraternel, car COURCELLES, perd, après Georges GLINEUR, député communiste qui siégea 50 ans, au sein du Conseil communal local, une de ses très grandes pointures politiques locales, régionales, nationales et même internationales.

Il laisse beaucoup de traces à Courcelles, certaines très à propos, d' autres sujettes à critique et à discussion, du moins de mon point de vue de communiste l' ayant connu depuis la fin de 1961, dès le lendemain de mon service militaire et l' ayant très souvent affronté pendant mes 24 années de présence au sein du Conseil communal de

Courcelles.

Sa vie politique et ses choix furent assez souvent chaotiques ...

Un de ses derniers choix un peu surprenant,  toutefois motivé par son attachement à la culture francophone et à la France, fut son récent ralliement électoral à RWF ...

Mes dernières rencontres avec Ernest remontent aux funérailles de mon père le 05 juin 2009, et lors de la séance d'hommage du Conseil communal de Courcelles qui suivit.

Comme tout le monde, adversaires et amis, je suis très troublé et peiné par un départ aussi inopiné.  

Ces derniers temps, nous nous étions cependant très rapprochés sur certains points de vue, actions et prises de position.

Pas mal de mandataires et ex-mandataires Ps courcellois lui doivent leur carrière, ce qui ne les a cependant pas empêché de le decevoir et de le lâcher ... au point de le pousser dehors.

 


--
Envoyé par Romain dans Dans les pays de l' Euro-dictature capitaliste ... le 8/14/2009 11:23:00 AM

17:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, politique, actualite, courcelles, france, hainaut, ps, romain, belgique, europe, wallonie, pc | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2009

16/07/2009: COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...

COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...
 
Enfin, une excellente mesure destinée à assurer la sécurité routière, la protection de la voirie rénovée récemment et des biens des riverains, ainsi que le retour à un peu de tranquillité (le boucan, les maisons qui tremblent aux passage des poids lourds, etc...): des panneaux de signalisation viennent d' être installés, aux entrées de la rue du Nord (rond-point de Ste Rosette et carrefour avec l'avenue de Wallonie), interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes (sauf fournisseurs).

Pour une fois, merci aux autorités communales d' avoir pris cette bonne décision, mais il aura fallu plusieurs années de difficultés, de doléances, pour être entendus et y parvenir ...

RoRo
a/conseiller communal

22:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, presse, hainaut, ps, romain, belgique, mr, wallonie, cdh, medias, communes, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

03/06/2009

03/06/2009: COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi Ier juin 2009 ...


COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi  Ier juin 2009 ...


Début mars, je vous avais informé du ralentissement de mes activités Internet en raison de l'hospitalisation d'un de mes parents.
Finalement après 2 hospitalisations en un mois de convalescence difficile, mon père s' est finalement éteint, à l'âge de 94ans, ce lundi-soir 1er juin 2009, à l'Hôpital Vésale de Montigny-le-Tilleul, à l'issue d'une pénible agonie. Et ma mère Yvonne MESSE, 89 ans, y est hospitalisée à son tour.
 
Brièvement que fut mon père.
 
Roger ROMAIN père est né le 25 avril 1915, dans le quartier de La Docherie à Marchienne-au-Pont, au sein d'une famille de chiffonniers de père en fils ...
En 1923, la famille vient s' établir à COURCELLES dans le quartier des Fonds de Corbeau (l'ex-rue de Gouy) où elle s' est définitivement ancrée.
Outre celle d'un modeste ouvrier d'usine et comme ouvrier mineur de fond à la Libération, la vie de mon père fut aussi une longue période de militant syndicaliste et communiste, pendant plus de
30 ans.
 
Dans son enfance, ses parents le mirent en pension chez les frères à Manage.
Son adolescence pendant les années "30 fut difficile: la crise, le chômage, la recherche d' emplois toujours précaires (Beaume-Arpent, les Ateliers Pélerin, Jouret, Montagne, etc, etc...), l' arrivée de la guerre...
 
Le 1er septembre 1939, il est mobilisé. Sous les drapeaux, il se marie le même mois et le 02 avril 1940, je nais à Courcelles. Le 10 mai 1940, mes grands-parents, ma mère et moi-même, nous nous retrouvons sur le chemin de l' évacuation vers la France, sous les bombes allemandes et au milieu des combats.
 
Le 29 mai 1940, mon père est prisonnier des Allemands jusqu'au 06 juin 1940. Il s' évade d'un convoi de prisonniers en route vers l' Allemagne et échappera ainsi à 4 années de stalag...
 
1943, comme ses parents, il devient membre du Parti communiste clandestin. La famille et dans le quartier, on cache des Juifs et leur procure du ravitaillement. Le quartier à la limite de Courcelles-Trazegnies est propice à l'organisation de la Résistance (les PA et l' AS que rejoint mon oncle Fernand, avant de partir pour l'Irlande et participer au débarquement).
Mon père se cache pratiquement toute la guerre car il est réfractaire au travail obligatoire en Allemagne au service de l' économie nazie.
 
A la Libération, il trouve du travail comme gardien de nuit à la Douane de Charleroi pour surveiller les convois militaires Us en partance pour l' Allemagne. Il descend ensuite avec un de ses beaux-frères nettoyer les égoûts... Il s' engage aussi comme mineur de fond. Il parvient à se faire démobiliser du charbonnage en 1947 grâce à sa carte de membre du Pcb. Il sauvera ainsi sa vie, car le 11 mai 1950, deux de ses beaux-frères, Henri Chirac et Pierre Stanson sont tués en compagnie de 36 autres mineurs dans son ex-taille, lors de la catastrophe de Mariemont-Bascoup.
 
En 1947, il succède à Gustave Dubois, comme secrétaire politique de l'importante section communiste de Courcelles. Entré aux Acec de Charleroi, il deviendra délégué syndical Fgtb à la Chaudronnerie.
 
Commence toute la période de guerre-froide et d'anti-communisme forcené. Les communistes y font face avec beaucoup d'intransigeance, d' acharnement, d' attachement aux principes et
d' internationalisme. Ce seront la création de l'Otan, la Révolution chinoise, les événements  de Berlin, le réarmement de l'Allemagne, la grève contre Léopold III et l'assassinat de Julien Lahaut président du Parti communiste, la guerre de Corée, la contre-révolution hongroise et bien d' autres événements.
 
1952, il est élu au Conseil communal de Courcelles et y siège aux côtés du député communiste Georges Glineur.
 
1960-61, éclate en décembre la grande grève du million pendant plus d'un mois contre la Loi unique du Psc Gaston Eyskens. Chaque jour, mon père manifeste en moto pour ouvrir la manifestation
journalière des travailleurs des Acec au travers des rues de Charleroi. Au service militaire, je suis aussi à ses côtés avec ma moto pendant toute ma semaine de congés de Noël. Nous y vendons Le Drapeau Rouge et mon père revient à Courcelles pour participer aux piquets locaux. Il est arrêté par un de nos gendarmes bien connus. Emmené à la caserne de Charleroi, il est relâche aussitôt grâce à l'intervention du bourgmestre socialiste dissident Robert Sampos qui était solidaire dans la grève. Le 1er janvier 1961, je suis muté pour achever mon service militaire en Allemagne et y perdre inutilement 9 mois supplémentaires de ma propre existence. Quant à ma famille elle est finalement recherchée par la gendarmerie et doit se terrer par précautions jusqu'à la fin de la grève sur instructions du Parti.
 
1963, son père Fernand Baude, surnommé Moustache, est assassiné dans la maison où je suis né par un voleur.
 
1964, Roger Romain père est de nouveau élu au Conseil communal, en compagnie de Georges Glineur et Marcel Leduc. Le député Glineur devient échevin des travaux au sein de la nouvelle majorité socialiste-communiste. C' est le député Ps Ernest Glinne qui deviendra bourgmestre. Des 15 mandataires communaux de cette époque, seul Ernest Glinne, toujours conseiller communal actuellement, et mon père étaient les derniers survivants.
 
Fin des années '60, RRP deviendra aussi membre du Comité fédéral de Charleroi du Parti communiste.
 
1974, en raison de problèmes familiaux mon père quitte la vie active de militant à Courcelles.  30 années de militantisme auront passé.
 
1975, il part en prépension à 60 ans et s' efforcera de vivre tranquillement.
 
Hélas, le 1er Mai 1998, mon fils Stéphane décède lors d'un accident (???) en gare de BRUXELLES-Forest, la veille de ses 25 ans, après avoir célébré son anniversaire avec ses camarades de la Poste de Forest.
 
Les années qui suivront suite à ce décès ne seront plus des plus joyeuses évidemment.
 
2002, mon père est hospitalisé à la suite d'une trombose cérébrale et est finalement décédé ce lundi 1er juin 2009 en soirée ...
 
Roger Romain (fils)
en souvenir de mon père

12:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, communisme, presse, hainaut, romain, belgique, ptb, wallonie, pc, syndicalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

26/04/2009

25/04/2009: 7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

J' en informe tous mes amis sur Internet et Facebook et je les invite

à voter PTB +, tête de liste, ou par préférence pour l'un ou l'autre
de ses candidats.

L' essentiel est de progresser, de gagner, tous ensemble, pour marquer le ras-le-bol général
 des travailleurs de notre pays face à la dictature capitaliste et la faillite du système !
L'avenir reste successivement le Socialisme véritable, et ensuite : LE COMMUNISME !

Roger ROMAIN

21:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, europe, presse, actualite, wallonie, charleroi, elections, romain, courcelles, histoire, hainaut, medias, silence, ptb | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/04/2009

09/04/2009: voyage coûteux aux frais de la princesse ...

Note de RoRo: voyage  aux frais de la Princesse: pas très souhaitable en période de crise, bien sûr. Mais aussi en période électorale...
Le Ptb a bien raison quant à lui de mener sa campagne électorale sur le thème : Stop au cirque politique !
On remarquera que l' ami Jean-Claude Van Cau de Charleroi est du voyage: il aime donc toujours faire parler de lui.
 
 
 

From: Actu24 - Toute l'info en direct
Sent: Thursday, April 09, 2009 3:59 PM
Subject: Le PS ne cautionne pas le voyage californien


Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.
 
 
 

Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.

Le PS dit regretter l'organisation de cette mission en cette période de crise. C'est une question de décence vis-à-vis des citoyens, dit-il.

A l'avenir, le PS souhaite encadrer davantage les missions à l'étranger pour garantir un travail parlementaire irréprochable. Pour ce faire, il proposera un règlement plus strict et plus transparent permettant de réduire les coûts. Il prévoit également des mesures internes pour les missions de ses parlementaires dans le cadre de la rénovation de la charte déontologique du parti.

Le PS regrette aussi que cette polémique puisse jeter le discrédit sur tout le travail des députés et notamment des députés wallons. Les parlementaires sont en effet tous amenés à partir un jour à l'étranger. Dans la majorité des cas, ces missions ont pour objectif d'établir des relations de travail et de réflexion avec d'autres pays. Ainsi, toute la législation belge d'interdiction des mines anti-personnelles a nécessité une mission au Cambodge, afin que les parlementaires puissent prendre connaissance de la réalité de terrain, explique encore le communiqué.

Le président du parlement wallon José Happart (PS) s'est envolé samedi à destination d'Albuquerque en compagnie de Michel Lebrun (cdH), Jean-Claude Van Cauwenberghe (PS), Jean-Pierre Dardenne (MR), René Thissen (cdH) et Maurice Bayenet (PS).

Accompagnés de leurs épouses, ces parlementaires sillonneront la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique jusqu'au 15 avril. Ce voyage a créé la polémique: participation des compagnes, indemnités journalières de 150 euros, intérêt de la mission, durée de celle-ci, etc...

AFP

16:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, romain, cdh, gouvernement, courcelles, histoire, actualite, belgique, wallonie, hainaut, charleroi, presse, medias, silence, democratie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/02/2009

22/02/2009: Ptb: « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le Bourgmestre?»

From: PTB+ Hainaut
Sent: Sunday, February 22, 2009 5:02 PM
Subject: Grève du personnel de la Ville et du CPAS à La Louvière. « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le bourgmestre?»


« Indécent, ce préavis de grève, à l'heure où des milliers de travailleurs perdent leur emploi »,...
 
 
 
 
22 février 2009 17:02 | Il y a 2 jours |

Grève du personnel de la Ville et du CPAS à La Louvière. « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le Bourgmestre?»

« Indécent, ce préavis de grève, à l'heure où des milliers de travailleurs perdent leur emploi », dit Jacques Gobert, le bourgmestre PS de La Louvière. Pourtant, le 12 février, les travailleurs ont croisé les bras pour le pouvoir d'achat, l'emploi de qualité et de meilleures conditions de travail.

Michel Mommerency

 

 

« Les chèques repas, la ville les a quand même accordés », s'exclame le bourgmestre. « On ne les a toujours pas en poche », répondent les travailleurs. Et pour cause. La Louvière, ville fort endettée, doit présenter un budget en équilibre au gouvernement wallon. Si la majorité PS-MR-UDSC a inscrit 810.000 € dans le budget communal 2009 pour ces chèques, ceux-ci s'y trouvent comme seuls responsables du déficit pour la même somme dans les comptes. Comme pour dire à la Région wallonne : « Si vous imposez l'équilibre, les chèques repas, vous n'avez qu'à les biffer »!  Jacques Gobert copie Ponce Pilate!

Ce sont pourtant les conditions de travail de plus en plus mauvaises qui suscitent le grand mécontentement du personnel.
En novembre, celui-ci a dû batailler pour obtenir des nominations dans les catégories inférieures du personnel, plutôt que chez de nouveaux cadres.
Depuis janvier, au CPAS, les infirmières qui prestaient 8 h par jour, un weekend sur deux, devront en faire 11 (et peut-être 12, carrément illégal) un weekend sur trois, tout en restant 'appelables' un deuxième weekend. Une proposition, déjà rejetée deux fois par l'ensemble des infirmières, que le CPAS veut imposer tout de même. « Impossible, disent les infirmières, « cette charge physique et morale est trop grande. »
Les assistantes sociales ont trop de dossiers à gérer.  
Et si on engageait? « On est dans les normes », dit Gobert. « Trop basses », répond le personnel. En plus, le CPAS a économisé 500.000 € en 2008 sur le dos du personnel en ne remplaçant pas à temps des malades et certains départs naturels.  

« Je favorise le service public, plutôt que le transfert au privé », dit Jacques Gobert. En principe,  un bon service public, cela devrait se remarquer aussi dans les ateliers des travailleurs de la ville. Pourtant, il faut s'y battre pour une brosse, pour des vêtements de travail adaptés. Les pneus lisses des voitures de service sont monnaie courante, alors que le projet onéreux des « mouchards » pour surveiller le personnel n'a été retiré que sous la pression des grèves. Les chefs? « Brimades, aucun dialogue ou respect ».   
Les femmes de nettoyage s'insurgent contre les services coupés qui les occupent le matin de  « 6h à 9 h », et puis de « 15 h30 à 19 h 30 ». Elles sont appelées à des « formations », mais sur les lieux de travail, il vaut parfois mieux apporter ses propres produits. Il fait -12 C° dehors, pas de chance, il faut laver sans eau chaude. Et quand les canalisations pètent, sans eau froide! Les déplacements avec sa propre voiture se font sans indemnité.

La ville a commandé  une grande enquête auprès du personnel sur le « bien-être au travail». Pour faire oublier qu'on n'écoute pas les travailleurs? Sous l'effet de la grève, de nouvelles concertations sont quand même annoncées. L'inspection sociale entendra aussi les infirmières. On attend avec impatience la décision de la Région wallonne sur les chèques repas.
 
(photo déjà envoyée: de Michel Mommerency)
Les ouvriers au piquet devant l'atelier de la Rue de Belle Vue.
« Moins de bling-bling à la surface »,  plus pour le social et le service public ».   

21:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, wallonie, hainaut, ps, syndicats, social, romain, histoire, silence, belgique, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/02/2009

13/02/2009: dans Solidaire: Wannes Van de Velde sur Charleroi ...

Wannes Van de Velde sur Charleroi‏

Voilà la chanson de Wannes sur Charleroi, traduit de l'anversois au néerlandais et puis en français (pour mes "élèves". C'est sur son dernier CD "In de maat van de seizoenen".




Charleroi


Op een heuvel in de Walen,  op een maartse regendag
Sur une colline en Wallonie, un jour de pluie en mars
heb ik ooit een stad gevonden die op mij te wachten lag
j’ai trouvé un jour une ville qui était en train de m’attendre
gelijk een zachte minnares met warme handen
comme une amante avec des mains chaudes
Klimmend langs haar stijle straten, ben ik haar opgegaan
Grimpant le long de ses rues montantes, je me suis confondue avec elle
‘k ben gaan dolen tussen d’ huizen, die daar stil te dromen staan
Je suis allé errer entre ses maisons, qui sont là, en train de rêver
en langs winkels met hun taal van alle landen
et le long des magasins avec la langue de tous les pays




    En de vaderlandse regen
    Et la pluie nationale
    cette sacrée drache nationale
die vriendelijke zegen
    cette bénédiction agréable
    in eindeloze val
    dans une chute infinie
    deed de stenen donker glanzen
    faisait briller les pierres sombrement
      lijk een Malageense wijn ;
    comme un vin de Malaga
    witte wolkenflarden flirtten
    des bribes de nuages blancs
    met de torens van de mijn
    avec les tours de la mine










Over de daken van de loodsen klinkt een donkere litanie
Au-delà des toits des remises, on entend une litanie
De moëddzin weeft zijn trage lange lijnen poëzie
Le muezzin tisse ses lignes longues lentes de poésie
draagt Mohammed in zijn stem van rijpe vijgen.
et amène Mohammed dans sa voix de figues mûres
Langs de sporen slapen treinen, leeg en uitgeprocedeerd,
Le long des voies, les trains dorment, vides et en fin de vie,
te vervallen in de nevel, en door katten g’occupeerd
en train de tomber en ruine dans la brume, et occupés par des chats
die daar ‘s avonds op ‘t perron liggen te zwijgen.
qui viennent là le soir sur le perron se couchés en silence.


‘t Is er allemaal versmolten : vlaming, waal en siciliaan,
Tout y est mélangé : le flamand, le wallon, le sicilien
griek en turk aan één tafel, bij de pita-marokkaan
grec et turc à une table, chez le marocain du pita
fluiten liedjes van Lemaire of Salvatore.
Et ils sifflent des chansonnettes de Lemaire ou de Salvatore.
Hoofdstad van het land van kolen, ‘t is voorwaar geen paradijs,
La capitale du pays du charbon n’est en vérité pas un paradis
maar deze plaats heeft duizend kleuren, ook al zeggen ze : z’is grijs,
mais cette ville a mille couleurs, bien qu’ils dissent : elle est grise
en z’heeft haar eigen stem kunnen bewaren
et elle a pu conserver sa propre voix


Op een heuvel in de Walen, onder grillig wolkenspel,
Sur une colline en Wallonie, sous un jeu de nuages capricieux
heb ik ooit een stad gevonden, somber lijk een citadel
j’ai trouvé un jour une ville, sombre comme une citadelle
tussen stilgevallen kolenwasserijen.
parmi les lavoirs de charbon qui sont à l’arrêt
Klimmend langs haar stijle straten, ben ik naar de top gegaan,
Grimpant le long de ses rues montantes, je suis allée au sommet
waar een trotse campanile stond te wijzen naar de maan
où un tour fier était en train de montrer la lune
die haar spiegelde in ‘t zwart van de kasseien.
qui la réflétait dans le noir des paves.

20:29 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, wallonie, belgique, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

05/02/2009

05/02/2009: COURCELLES: bientôt la loi martiale ...

COURCELLES: bientôt la loi martiale ...
 
Une bande de jeunes, désoeuvrés sans doute, sème la "terreur" chez les habitants de Trazegnies: un chauffeur de bus agressé, deux voitures incendiées, etc ... Parmi cette bande de jeunes délinquants, des gosses de ... 9 ans.
 
Le problème des jeunes n' est pas isolé à l'entité de COURCELLES.
 
Il y a 589 communes en Belgique.
 
Mais à COURCELLES, nous avons un bourgmestre "socialiste" qui a accumulé 2 années de pouvoir et d' expérience "à l'écoute de la population" et qui est, sans doute, atteint de Sarkomania-karshérisme. Le couvre-feu est donc instauré pour les jeunes dans les cités à partir de 22 heures et les rassemblements de plus de 5 personnes interdits dans toute l' entité de 30.000 habitants.
 
Pas question pour le maïeur de décharger 4-5 policiers de toute autre tâche que celle de mener une enquête approfondie et discrète jusqu'à la découverte des jeunes terreurs.
 
Pourtant notre police-gendarmerie unique, sans cesse renforcée, coûte la peau des fesses aux communes et ne devrait donc pas manquer de moyens.
 
Le bourgmestre a donc pris sur lui, en bon "responsable", de s' en prendre à toute la population, et la jeunesse de toute la commune en prticulier, en limitant la liberté de mouvement pour tous. Un héros ! On se croirait revenu au temps de l'occupation ...
 
Que se passera-t-il si un groupe de 6-7 personnes honnêtes, si 2-3 jeunes calmes, se font pincer après 22 heures ?
 
Ce sera Breendonk ou Guantanamo ?
 
Quoi qu'il en soit la mesure suscite des pour et des contre, évidemment.
 
Sur Internet, certains dénoncent la racaille, le 1/4 monde (sous-entendu les insolvables, les assistés, les chômeurs, les sdf, tous ces gens qui se font un plaisir de devenir des assistés sociaux à charge des habitants...). Des voix s'élèvent déjà dans les médias pour que ces mesures soient étendues à l'ensemble du pays. Sans doute des émules de Le Pen et/ou Degrelle, car tout cela est du pain béni pour ce qui reste du Fn à COURCELLES.
 
La Belgique est patronale et capitaliste depuis 1830. Elle a bénéficié d'une main d'oeuvre exploitée à outrance et parmi les plus qualifiées au monde. Elle a pillé le Congo pendant 80 ans de colonialisme des plus cruels. Elle est donc devenue un des pays parmi les plus riches/habitant au monde. Le luxe s' étale à la vitrine de nos magasins.
 
L'Etat belge a distribué aux patrons des centaines de milliards de francs/belges d'argent public pour "sauver" et moderniser les charbonnages, ensuite la sidérurgie. créé des zonings, ... Aujourd'hui l' Etat vole au secours des banquiers et demain ce sera le tour des multinationales de la construction et de l'automobile, en attendant ce qui va suivre... Aujourd'hui, la mode n'est plus de donner des cadeaux aux multinationales pour "créer des emplois" (sic), mais tout simplement pour maintenir ceux qui existent encore ...
 
Dans ces conditions ne devrait-on pas se poser une fois pour toutes simplement la question de savoir pourquoi il y a encore un quart-monde qui n'arrête pas de gonfler dans la Belgique pseudo "démocratique" où la société se déglingue, l'agressivité et tous les égoïsmes ne cessent  de grandir de même que l'intolérance ?
 
Ne devrait-on pas se poser la question du rôle joué par la télévision ? Les guerres, les destructions, les tueries, kgb, terrorisme, Cia, violence, on ne nous sert plus que cela, sous l'influence des films et navets de séries anglo-saxons. Nous vivons de plus en plus sous le signe de l'american way of live, à l' exemple du Texas. La Belgique ne doit pas avoir beaucoup plus d'habitants que la Ville ... de Chicago.
 
La plupart des Wallons ne se reconaissent plus dans ce pays de magouilleurs et de rackets. Il faut effectivement être à l'écoute de ce que les gens disent, essayer de comprendre et trouver des solutions collectives.
 

21:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberte, medias, occupation, police, presse, ps, repression, romain, silence, societe, television, actualite, belgique, courcelles, trazegnies, bruxelles, capitalisme, colonialisme, charleroi, democratie, euro-dictature, histoire, hainaut, information, jeunesse, chomage, social | |  Facebook | |  Imprimer | | |

14/10/2008

14/10/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité...

COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité

 

BELGIQUE: Ramener la tva sur l' énergie (le gaz, l' électricité, le mazout de chauffage) de 21 % (taux des produits de luxe, dont le caviar, le champagne, les cigares, le foie gras,...)  à 6% (taux des produits de consommation courante et indispensable), c' est ce que réclament et veulent les signataires de notre pétition... D' autant plus que l' actuel gouvernement, à participation Mr, Cdh et "socialiste" trouve des milliards d' euros en une seule nuit pour voler au secours du terrorisme bancaire capitaliste ...
RoRo
 
Dernier décompte: ce mardi 14/10/2008: 1.031 signatures récoltées à Courcelles ... Sans compter, les signataires par Internet, directement sur http://6pourcent.be, dans tout le pays... Bravo les Courcellois ...! 
RoRo
 

 

 
 
 
COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS... !
 
-UN SUCCÈS en très peu de temps: déjà 1.031 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre, les docteurs José Tordeur, Noël Haveaux,...
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (qui sera remise à jour régulièrement et progressivement) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et chez qui                  VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46, 6180       "
-       "         LA TRADITION, place Roosevelt 66 (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-Café "A L'Orange", coin des rues Rectem et Delval, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT ! 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal 
roger.romain@skynet.be                                                                                

Tél: 0495.470042

 

.

23:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, actualite, belgique, banque, courcelles, capitalisme, cdh, charleroi, democratie, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, histoire, hainaut, information, ptb, medias, mr, ps, prix, petitions, politique, romain, tva, syndicats, social, silence, television | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/10/2008

23/09/2008: COURCELLESs: interpellation d' Ernest Glinne sur "LES « GENS DU VOYAGE > ET LA NECESSITE DE CONTROLE" . MESURES COMMUNALES D’ACCUEIL ET DE CONTROLE

 -------- Message original --------

Sujet : Pour le Conseil Communal du 30.09.08 à Courcelles
Date : Tue, 23 Sep 2008 19:16:13 +0200
De : Ernest Glinne <ernest_glinne@hotmail.fr>
Pour : roger romain <roger.romain@skynet.be>



INTERPELLATION < SUR LES « GENS DU VOYAGE > ET LA NECESSITE DE                       .               MESURES COMMUNALES D’ACCUEIL ET DE CONTROLE

_____________________________________________________________________

 

L’appellation « gens du voyage » désigne et couvre essentiellement DEUX catégories.

1)       Les tziganes, « bohémiens », « romanichels » et plus généralement les « Roms » d’Europe centrale et orientale, venus de l’Inde lointaine voici un millier d’années. Ils vivent en collectivités marginales plus ou moins compactes dans cette zone géographique. Le mot «  survivent » est plus adéquat, vu la longue tradition de discrimination subie au cours des siècles sous une série variable de régimes politiques – ottoman, tsariste, fasciste, communiste, « parlementaire »…- et de confessions pour eux étrangères allant de l’église orthodoxe à l’islam, par ces populations dont le nombre est estimé à huit millions au moins dans l’actuelle Union européenne des vingt-sept Etats membres , pour atteindre quinze millions au moins dans l’Europe au sens large. Ils seraient deux millions en Roumanie( d’où le mot « rom ») , huit cent cinquante mille en Bulgarie, quelques centaines de milliers au moins en Tchéquie, en Hongrie et en Pologne et autres pays voisins. Depuis l’élargissement de l’Union européenne vers l’Est, ils seraient sept cent mille en Espagne, quatre cent mille en France,  deux cent mille en Italie et environ vingt mille en Belgique. Ils n’ont jamais eu d’Etat ou d’organisation politique qui leur fût propre, malgré de fragiles tendances récentes à l’intégration. Les ghettos leur sont imposés plus qu’ils ne les souhaitent et leurs précaires conditions d’existence en font massivement des parias en termes de formation, de scolarisation, de santé, d’hygiène, etc. L’entrée – à mon sens trop précipitée, notamment au regard de l’ampleur de la corruption – de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’Union en janvier 2007 a créé le droit à la libre circulation et amplifié fortement, faute d’espérances dans « leurs » pays, le choix de l’émigration en flux continus vers l’Ouest. Ils y créent des problèmes et on leur en crée, sous des clichés négatifs grossissant souvent les difficultés réelles au-delà des constatations objectives.

2)       Les itinérants issus des populations ouest-européennes et donc non-roms, plus des Roms ayant fait souche. Ils sont de quinze à vingt mille en Belgique ( Flamands, Wallons, Bruxellois .. et Français en référence aux plaques d’immatriculation de véhicules). Ils vivent eux aussi en déplacements saisonniers , improvisés et/ou contraints. Ils dérangent eux aussi . Ils ont plus que les Roms, dont ils sont parfois des descendants – Django Reinhardt est né à Liberchies et a fait mondialement honneur à la Wallonie  ; et Sainte Marie de la Mer illustre la Camargue – droit à un accueil correct autant que contrôlé. Les arrivées inattendues d’itinérants provoquent en beaucoup de communes des allergies, suspicions et réflexes de peur concernant la sécurité des personnes physiques et des biens publics et privés. EN CECI, LES DEUX CATEGORIES DE « GENS DU VOYAGE » SONT EN EGALITE DE MAUVAIS TRAITEMENT. LES BONS COTES SONT HYPOTHEQUES PAR LES MAUVAIS.

 

La catégorie des Roms mérite quelques commentaires. D’abord parce que le nazisme a mis juifs et gitans dans le même filet d’anéantissement. Le camp de concentration de Lety, en République tchèque, a fait disparaître beaucoup de gitans, plus que d’autres lieux d’assassinat industriel . Le site n’en a pas moins été converti en grande porcherie !! Dans certains pays de l’Union européenne d’aujourd’hui, des enfants roms ont été « scolarisés » en hôpitaux psychiâtriques…Quoiqu’il faille mesurer les énormes difficultés créées aux abords de Rome, Milan et Naples – notamment-, une décision politique du gouvernement Berlusconi, d’ailleurs condamnée par le Parlement européen ( résolution du dix juillet dernier ) fait problème. Un décret applicable pendant un an, c.à.d. jusqu’au quinze octobre prochain, et des ordonnances du premier ministre – le tout en contradiction avec la loi – fait que, « vu l’état d’urgence », les Roms, tout jeunes enfants compris, soient l’objet d’un recensement comportant le prélèvement d’empreintes digitales, non pas pour des comportements délictueux, mais en référence à l’appartenance ethnique..Ainsi commença l’étoile jaune ! La Belgique , à l’intervention de la police de Gand, a procédé le cinq octobre mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf, < en raison de la concentration de demandeurs d’asile de nationalité slovaque > dans cette ville, à une expulsion importante de ces Roms… et a pour ce fait été condamnée le cinq février deux mills deux par la Cour européenne des droits de l’homme, quatre articles de la Convention européenne sur lesdits droits ayant été violés au cours des procédures..En France, le bidonville rom de Saint-Ouen ( Seine-Saint Denis ) , « hébergeant » jusqu’à sept cents personnes, a été récemment rayé de la carte : une centaine de « résidents » ont été repris dans un programme d’insertion et d’installation, beaucoup ont été ou se sont dispersés et un certain nombre sont rentrés en Roumanie avec une prime de retour. En contraste, la loi française impose en principe aux collectivités locales de plus de cinq mille habitants l’installation de points d’accueil aménagés.

 

Devant le problème des «  gens du voyage » en général, IL NE FAUT ETRE, A MON SENS, NI CANDIDE, NI NEGATIVISTE, NI BIEN SUR RACISTE. IL S’AGIT DE REGLEMENTER POUR ENCADRER, RASSURER ET CONTROLER EN CONFORMITE AVEC LE RESPECT DU AUX VALEURS HUMANISTES EUROPEENNES.  La méthode Berlusconi est plus spectaculaire qu’efficace et contrarie l’ordre public démocratique européen. Tout problème posé au niveau local ne peut ignorer ni le « global », ni l’encadrement institutionnel européen et international qui le domine et dont le point saillant est pour nous à ce jour le colloque organisé à Bruxelles le seize septembre dernier à l’initiative de la Commission européenne, avec de multiples participations issues de la vie politique et de la société civile. La bibliographie annexée renvoie aux éléments documentaires d’un débat aussi essentiel que méconnu dont la Maison de l’Europe se fera volontiers distributrice. La présente note se situe, ceci dit, dans le contexte de l’intérêt communal.

 

Des incitations à bien agir chez nous

 

Le Gouvernement wallon de l’époque « arc-en-ciel », sous l’impulsion du Ministre Thierry Detienne, a incité les villes et communes, avec un accompagnement de subsides, à créer des espaces d’accueil dûment aménagés. Namur ( projet d’équipement en cours), Louvain-la-Neuve (idem), Bastogne ( terrain équipé avec enclos, à deux kilomètres du centre/ville, accessible après versement d’une caution remboursable de cent euros), Sambreville ( initiative engagée ), Hotton ( projet en cours après un bon débat en conseil communal ), Mons ( une semaine d’actions culturelles et de discussions), Verviers ( au stade embryonnaire : achat d’un terrain en cours ) ont réagi lentement, mais positivement. Ce n’est pas beaucoup.. L’actuel Gouvernement wallon a cependant installé en septembre deux mille sept un groupe de travail interministériel chargé de déposer en cet automne  des propositions actualisées visant à susciter des démarches nouvelles au niveau municipal, notamment  grâce à des subsides concernant, non seulement le coût d’aménagements, MAIS AUSSI LES CHARGES DE GESTION. Le Centre de médiation des gens du voyage en Wallonie ( CMGVW, rue des Relis Namurwès 1 , 5000 Namur ) a été associé à la réflexion, avec d’autres acteurs. La Région de Bruxelles/19 communes s’est jusqu’ici tenue à des autorisations temporaires et limitées, selon «  le choix du prince local ». La Flandre a mis quelques terrains à la disposition des « voyageurs » avec en certains cas des équipements de qualité. Courcelles se grandirait en s’inscrivant dans le nouveau programme en fin de gestation, pour agir concrètement  l’an prochain, avec une inscription symbolique au budget et d’éventuelles modifications budgétaires. Fontaine-l’Evêque ( même Zône de police des Trieux ), Pont-à-Celles, Chapelle-lez-Herlaimont pourraient être co-participantes, la Ville de Charleroi n’étant apparemment pas, pour sa part, motivée par des coopérations périphériques. Le Fonds social européen pourrait être « mis à contribution » par un assouplissement de ses critères en suivi du colloque de la Commisssion du seize septembre et en accord avec la Région wallonne.  Ne disposant pas encore des délibérations décisionnelles des conseils ou collèges des villes et communes wallonnes susmentionnées, je dépose en annexe I une note bibliographique et en annexe II un projet-martyr de délibération.

 

                                                                                                        Ernest Glinne

                                                                                                   (22 septembre 2008)

 

21:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, romain, belgique, hainaut, actualite, presse, communes, democratie, liberte, euro-dictature | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/09/2008

24/09/2008: Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Comme on le sait, la pétition www.6pourcent.be réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le gaz, l’ électricité, le mazout de chauffage, marche très bien à Courcelles.
    Au dernier bilan : 609 signatures déjà récoltées en quelques semaines. Et un peu partout dans la localité, on continue à pétitionner et à signer avec l’aide de commerçants volontaires d’ailleurs ...
    C’était évidemment à prévoir : des personnes refusent de signer. Leur argument : « ce sont les riches qui vont en profiter aussi... ! ».
    C’est en partie vrai, en tenant compte cependant que les riches, eux, ont de toute manière de quoi payer quel que soit le prix de l’énergie et le montant de la tva... Ce n’est pas cela qui les retiendra...
    Cet argument est avant tout propagé par les ministres du gouvernement des riches et des capitalistes pour ne pas donner satisfaction à cette revendication de plus en plus populaire. Parmi eux, les sieurs Reynders, Magnette et cie, qui eux ne comptent pas évidemment parmi les pauvres ni les bas revenus, comme on le sait.
    D’ ailleurs avec un tel raisonnement, il ne serait même plus nécessaire de lutter contre le coût de la vie de plus en plus cher ... Pourquoi ? Mais si les prix tombent, ce sont encore une fois les riches qui vont en profiter le plus puisque ce sont eux qui ont le plus d’argent pour acheter et le plus gros pouvoir d’achat ...
    Tant pis, si en attendant de plus en plus de gens n’ont plus assez de fric pour se nourrir, se déplacer, payer leurs médicaments indispensables, se chauffer, s’éclairer, payer le loyer, les frais d’ études des gosses et recourent de plus en plus nombreux à l’emprunt, s’endettent donc, pour faire face à ces dépenses les plus élémentaires et les plus indispensables !
    Un franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde, je ne cesse de le répéter. Un exemple : dans les circonstances actuelles, si la tva est réduite à 6 %, j’économiserai annuellement quelque 20 000 frs belges  (500 euros) sur l’énergie. Pour un riche, un Reynders, Magnettes et cie, c’est une bagatelle 500 euros. Pour moi, et beaucoup d’autres, c’est la moitié de ma pension mensuelle qui m’est indispensable pour (sur)vivre face à la vie de plus en plus chère.
    Alors, signons les amis: cette revendication est éminemment sociale.


Roger Romain, lettres@solidaire.org

12/09/2008

12/09/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !

COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !
 
-UN PREMIER BILAN (arrêté au 13/09/2008) de la PÉTITION réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le mazout, le gaz, l' électricité:
 
 
-UN SUCCÈS en très temps de temps: déjà 544 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre.
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (à compléter) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et où VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne
cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46,   
-          "       LA TRADITION, rue Churchill (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-CAFE DES QUATRE CHEMINS, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT !
 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal
 
http://romaindecourcelles.spaces.live.com/                                                                                          

roger.romain@skynet.be

Tél: 0495.470042

23:11 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petitions, prix, television, solidaire, actualites, belgique, charleroi, courcelles, capitalisme, cdh, histoire, hainaut, information, medias, mr, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, social, silence, exploitation capitaliste, vie chere, gouvernement, wallonie, pays-noir | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/09/2008

24/08/2008: interpellation pour le prochain Conseil " sur le sort du Fonds d'impulsion à la politique d'intégration ( FIPI ) "

----- Original Message -----
Sent: Friday, August 15, 2008 6:14 PM
Subject: interpellation pour le prochain Conseil " sur le sort du Fonds d'impulsion à la politique d'intégration ( FIPI ) "

A L' ATTENTION DU COLLEGE COMMUNAL
_____________________________________
 
CHE(E)RS COLLEGUES, voici une proposition d' interpellation
 
" Le Fonds d' impulsion à la politique d' intégration", mieux connu sous son sigle FIPI, est financé par les bénéfices
nets de la Loterie nationale, la répartition de l'avoir disponible étant déterminée par le Gouvernement fédéral, c.à.d.
concrètement aujourd'hui par les Ministres Reynders et Milquet. L' attribution des encouragements pécuniaires s' est trouvée retardée en 2008,
NOTAMMENT en raison d'un éventuel transfert de la responsabilité et du partage au niveau
des communautés et régions dans le cadre de l'hypothétique révision institutionnelle et du chaos permanent qui la caractérise. Indépendamment
du choix des pouvoirs compétents, des parlementaires fédéraux de la " gauche plurielle"
se sont inquiétés du montant menacé et par ailleurs insuffisant du FIPI, dont le rôle doit rester important à l'égard des problèmes de cohésion
sociale dans les quartiers populaires des villes grandes et moyennes. Des actions sociales
d' intégration et de cohabitation - volets éducatif et culturel compris- doivent rester prioritaires ALORS QUE LEUR
DOTATION DE 2008 ET EN PERIL..
J' aimerais donc obtenir réponse aux questions ci-après.
1) Quelles ont été , au cours des récentes années qui ont précédé et suivi l'arrêt du subsidiement par notre Conseil du Centre régional d'intégration
culturelle de Charleroi ( CRIC ) , les montants reçus du FIPI et quels sont nos services locaux gestionnaires de l'ensemble des charges dites d'intégration?
Sous quelle(s) responsabilité(s) scabinales -l'éventail de celles-ci, relevant peu rationnellement de plusieurs "couronnes " ( combien d' échevin(e)s ne se
partagent-ils pas la responsabilité culturelle lato sensu )- ,la politique d' intégration - pour nos habitants wallons comme pour les
immigrés - s' est-t-elle et se trouve-t-elle mise en oeuvre? Le Bourgmestre a la responsabilité officiellement déclarée et d'ailleurs indispensable de la
" transversalité "..
2) N' est-il pas opportun de soutenir par une résolution présentée par le Collège communal au Conseil les groupes parlementaires fédéraux
( ECOLO, PS, CDU assurément ) qui se sont préoccupés et s'activent en faveur du maintien, voire de l'accroissement, du financement du FIPI et de l
a  politique d'intégration ? ".
 
Bien cordialement...

21:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, capitalisme, democratie, ps, mr, communes, belgique, charleroi, hainaut, medias, presse, information, television, silence, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

03/09/2008: COURCELLES : excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...

 

COURCELLES :  excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...
 
 
A COURCELLES: le démarrage de la pétition connaît déjà un grand succès.
 
Les gens signent pour la plupart spontanément sur le comptoir des commerçants. Ils sont déjà informés et d' accord avec la pétition. Pas besoin de discuter pour convaincre.
 
Pourquoi ce premier succès rapide ?:
 
-de plus en plus de commerçants s' engagent volontairement, font signer et ne cessent de réclamer des listes, voire le tract-affichette-fenêtre ou affiche plus grand format... Les commerçants sont en contact avec de + en + de clients qui ont de + en + difficile de payer et qui réduisent de + en + leurs achats en raison du coût de la vie de + en + cher et d' une fiscalité sans cesse aggravée par tous les pouvoirs en place. Nous les remercions car ils ont compris que leur intérêt est du côté des petits.
 
Et ce, contrairement aux politiciens du régime et aux médias qui voudraient faire croire le contraire tout en essayant de culpabiliser ... les consommateurs sur tous les plans. Exemple, ce Defeyt, dirigeant écolo, "économiste", président du Cpas de Namur qui a voulu prouver que le pouvoir d' achat de la population n' est pas en train de dégringoler par référence à une certaine période antérieure...
 
Informés les gens ?
 
-d'abord par leur porte-monnaie
 
-ensuite par une distribution militante de tracts que nous menons progressivement dans les différents quartiers de la localité et qui va continuer à s' étendre. Cette information commence d' ailleurs à faire tache d'huile dans les localités immédiatement limitrophes de Courcelles...
 
Alors ? Mettons-nous au boulot partout. Plus nous amplifierons la contestation et plus vite nos gouvernants devront céder et prendre des mesures radicales. La discussion sur Bhv, ne remplit pas nos assiettes. Les gens en ont assez. De + en + d'ailleurs, ils accusent l' Europe, l' euro et comprennent que les multinationales sont derrière et nos gouvernants, tous partis confondus, sont à leur solde car ils ne cessent de saigner les petits, en appliquant les doigts sur la couture du pantalon les injonctions de l' Euro-dictature capitaliste dans laquelle ils n'ont pas cessé de nous y introduire, vendant notre indépendance et notre souveraineté nationales, créant de plus en plus un nouvel empire totalitaire...
 
RoRo
03/09/2008

02/09/2008

02/09/2008: COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...

COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...
 
-J'ai assisté à cette amusante séance publique du Conseil communal au cours de laquelle il fut question de la désignation, sans vote et grands débats, d'un attaché de cabinet pour le bourgmestre...
 
-Dans notre commune, de 30.000 habitants, presque au bord de la faillite financière, SOEUR, le novia maïeur, estime avoir droit à un attaché de cabinet, au même titre que le Premier ministre ... puisque le Code wallon de la prétendue "démocratie" locale le lui permet dorénavant. Et il ne s' en prive donc pas ...
 
-Dès lors, le personnage désigné, assis parmi le public, fut comme un ambassadeur venu présenter ses lettres de créances, invité à prononcer un laïus devant le Conseil communal, ce qu'il fit avec une certaine hauteur.
 
-Très attentif à ce qui se dit et se fait au Conseil, à peine terminé, il quitta presque immédiatement la salle avant la fin de la séance...
 
-Depuis lors, en tant que simple citoyen courcellois, mais quand même ancien conseiller, et n'ayant pas très bien compris l'événement, je ne cesse de m'interroger sur le rôle réel, les attributions, les pouvoirs d' un attaché mayoral aux dimensions de notre modeste commune..
 
-Est-il simplement désigné ailleurs, révocable, ou est-il nommé par le Conseil comme tous les membres du personnel communal et tombe-t-il sous le contrôle de ce dernier ? S'agit-il d'un agent statutaire prévu dans le cadre ?
 
-Est-il payé ? Par qui ? Et pour quel traitement supplémentaire à celui qu'il perçoit déjà du Cpas ? 
 
-Quels sont ses pouvoirs ?
 
-Naguère, le premier personnage de la commune, en dehors du bourgmestre élu pour 6 ans pas nécessairement répétitifs, était en fait le Secrétaire communal, le plus haut chef administratif. Qu'en est-il aujourd'hui ? A quoi sert-il encore le Secrétaire, puisque, paraît-il, contrairement aux membres membres du personnel nommés par le Conseil, l' attaché de cabinet de Monsieur le Bourgmestre, serait le seul personnage externe à pouvoir assister d' autorité aux séances du Collège et autorisé, sans doute, à mettre le nez partout dans les dossiers de la Commune, au nom du bourgmestre ?
 
-Et en fin de compte, le travail administratif et politique du bourgmestre, qui jouit pourtant d'un confortable traitement mensuel proche de celui d'un fonctionnaire de haut niveau, serait-il devenu tellement important qu'il aurait maintenant besoin d'un assistant et conseiller extérieur (jusqu'à quel point et dans quelles directions)?
 
-Mais comme je le suppose, tout cela ne regarde pas les simples citoyens - contribuables - électeurs, il est possible que les 28 autres élus supplémentaires au bourgmestre, de la majorité comme de l'opposition, doivent quand même commencer à réfléchir à ces questions. Quoique, pour se faire élire, le mayeur a promis d' être à l'écoute de la population. Je suppose aussi qu'il ne lui est donc déjà plus possible d' être partout et que dès lors, il est devenu nécessaire pour lui de se faire remplacer de temps à autre....
 
-Mais un attaché de cabinet, outre un salaire, il est à supposer aussi que cela nécessité des frais de fonctionnement matériel (à charge du budget communal, ou à prélever sur le traitement du bourgmestre ?). Il n'y a plus qu' à espérer que Bourgmestre et attaché ne réclament pas à leur tour l' attribution d'un secrétaire particulier chacun ... Alors là, on sombrerait dans le luxe qui entoure les pachas ... Nous avons de la chance quand même: le bourgmestre ne dispose pas encore d'une voiture de fonction, avec chauffeur ...
 
RoRo
02/09/2008

19:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, politique, belgique, communes, capitalisme, cdh, charleroi, courcelles, democratie, medias, mr, presse, romain, silence, television, ucpw, actualite, finances, histoire, hainaut, information, wallonie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/09/2008

31/08/2008: L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...

L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...
 
Pour rassurer complètement les habitants éventuellement alarmés et facilement apeurés, je me permettrai de rappeler tout simplement que nos ministres et toutes nos autorités "compétentes" veillent avec vigilance ...
 
Ainsi, il y a quelques années à peine, un de nos gouvernements "démocratiques" a fait distribuer GRATUITEMENT à tous les Belges qui le demandaient via leur pharmacien, une boîte de 10 comprimés de 65 mgs d'iodure de potassisum "à n'utiliser qu'en cas d' accident nucléaire" ...   Ces comprimés sont à peine périmés depuis mars/avril ... 2008.
Faut-il en rire ou en pleurer ???
 
RoRo
 
31/08/2008

21:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie, medias, societe, presse, romain, television, actualite, bruxelles, charleroi, courcelles, communes, capitalisme, democratie, cdh, ps, mr, ecolo, verts, droits de l homme, sante, euro-dictature, gouvernement, histoire, hainaut, information, silence, belgique, nucleaire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

30/08/2008

29/08/2008: Le nucléaire? propre (ouais), pas cher (ouais), ET PAS SUR (ça, c'est certain !...

Pourtant, toutes ces installations à base nucléaire

ne sont pas de "conception soviétique" ...

Qu'en est-il donc des garanties de sécurité

100% de conception capitaliste occidentale ???

Un Tchernobyl en Belgique et/ou à la frontière

française et il faudra évacuer toute la population

dans un rayon de 500 kms à la ronde,jusqu'à

 Dusseldorf, le nord de la France, le

Luxembourg, les Pays-Bas, le sud de l' Angleterre.

Nous n' aurons même plus de problèmes

Flamands-Wallons: la Belgique ne sera plus

qu'un désert ... !

RoRo


-------- Message original --------

Sujet : Le nucléaire? propre (ouais), pas cher (ouais), ET PAS SUR(ça, c'est certain !)
Date : Fri, 29 Aug 2008 11:02:56 EDT
De : Xarlo@aol.com

 

 

Réseau "Sortir du nucléaire" -Fédération de 830 associations

Communiqué de presse du 29 août 2008

Contact presse : 06.64.100.333

http://www.sortirdunucleaire.org/

Belgique, Espagne,Allemagne, Autriche, Slovénie, Ukraine, France…

L'Europe frappée par des accidents nucléaires

Interdiction aujourd’hui de consommer deslégumes et du lait àFleurus en Belgique !

La France, qui a passé un été très radioactif avec de multiples

évènements en particulier au Tricastin, est loin d'être le seul pays

d'Europe frappé par les incidents et accidents nucléaires. Des

scandales de grande ampleur font même la UNE actuellement dans certains

pays.

En Belgique, un accident de niveau 3 s'est produit le 24 août

à l'Institut des radioéléments (IRE) de Fleurus. Comme d'habitude

dès qu'il s'agit de nucléaire, l'alerte a été donnée en retard, les

conséquences ont d'abord été minimisées par

l'Agence fédérale belge de Contrôle nucléaire (AFCN), mais on

apprend aujourd'hui que la fuite radioactive est plus importante

qu'annoncé au départ et que la consommation des légumes du jardin et du

lait est maintenant interdite, en attendant peut-être de nouvelles

révélations...

En Espagne, un important incendie s'est déclaré, le 24 aoûtaussi, à la centrale nucléaire Vandellos II (Catalogne) qui est arrêtéedepuis. Une trentaine d'incidents ont eu lieu depuis le début del'année dans les centrales espagnoles. En avril dernier, on a apprisqu'une fuite radioactive avait eu lieu 6 mois plus tôt (!) à lacentrale d’Asco I (Catalogne) dont l'exploitant encourt de lourdessanctions.

 

En Allemagne à Asse, la population a appris fin juinqu'une contamination de grande ampleur était en cours depuis des annéesdans une mine de sel ou 126 000 fûts de déchets nucléaires ont étéstockés. La mine était présentée comme "stable depuis 70 millionsd'années" et "quasi-imperméable", mais les déchets baignent aujourd'huidans un véritable lac souterrain dont la contamination menace degrandes nappes phréatiques.

 

En Autriche, un incident s'est produit dans la nuit du 2 au3 août dans les laboratoires de l'Agence internationale del'énergie atomique (AIEA), à 35 km de Vienne. Ce n'est que par chancequ'un accident grave n'a pas eu lieu.

 

En Ukraine, une fuite d'eau radioactive a provoqué l'arrêt d'unréacteur à la centrale nucléaire de Rivné (ouest de l'Ukraine) le10 juin.

 

En Slovénie, une fuite radioactive le 4 juin à lacentrale nucléaire de Krsko a entraîné une alerte européenne (les 26autres pays de l'Union ont été contactés en urgence) avant que lagravité de la situation ne soit minimisée, sans que personne ne sachevraiment ce qui s'était passé.

 

La France, enfin, a été frappée cet été par de multiplesincidents à la Socatri-Areva (Bollène, Vaucluse ; grave fuited'uranium le 7 juillet), à la FBFC-Areva (Romans-sur-Isère,Drôme ; découverte le 18 juillet de contaminations par une canalisationrompue depuis des années), à la Centrale nucléaire EDF du Tricastin(Drôme ; 100 salariés contaminés le 23 juillet) et à celle de St-Alban(Isère ; 15 salariés contaminés le 20 juillet), à nouveau à la Socatri-Areva(aveu le 6 août de rejets illégaux depuis des semaines de carbone 14radioactif) et à la Comurhex-Areva (Pierrelatte, Drôme ; aveule 21 août de contaminations par une canalisation rompue elle aussidepuis des années).

 

Le Réseau "Sortir du nucléaire " appelle l'opinion publiqueinternationale à prendre conscience de la gravité des contaminationsdéjà occasionnées par l'industrie nucléaire, et de la possibleimminence d'une véritable catastrophe nucléaire dont les conséquencesseraient incommensurables.  Il ne faut pas faire confiance aux diverses"autorités de sûreté", qui contribuent à cacher la vérité, et il fautfermer les installations nucléaires avant que le pire ne se produise.

Contact presse : 06 64 100 333.


                                                    

22:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nucleaire, mensonges, capitalisme, democratie, euro-dictature, medias, societe, presse, romain, silence, television, actualite, belgique, bruxelles, charleroi, courcelles, exploitation capitaliste, histoire, gouvernement, information, wallonie, hainaut | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/08/2008

28/08/2008: COURCELLES: FOREVER à La Glacerie: faudra-t-il s' en contenter ???


COURCELLES: FOREVER à La Glacerie: faudra-t-il s' en contenter ???
 -La procédure serait donc terminée ?

 

-Pour certains, la fameuse "démocratie" aura bien
fonctionné: 2 réunions d'information de la population ont été convoquées et
l'idée que nous avions formulée d'une matinée "portes ouvertes" a été suivie par
la société ...

 

-Une première que certains pensaient de pure
formalité,  à l' Hôtel de Ville, le mercredi 25 janvier 2006 à 18 hrs, réunissant
quelque 80 personnes...

 

-Cela ne pouvait suffire: la population (alertée
chaque fois par PCC-Ptb+) et des riverains du quartier ont exigé une
seconde réunion, dans une salle des Ecoles de La Glacerie. Elle fut convoquée
pour le mercredi 17 octobre 2007, pratiquement en même temps qu'une séance
extraordinaire, convoquée par le Bourgmestre sur ... un autre sujet, la même
soirée ...

 

-Deux réunions qui ont connu un rare succès de
participation au cours desquelles les riverains ont fait part de leur opposition
ou posé des questions très pertinentes...

 

-Le Collège Ps-Mr aurait été très mal vu s'il n'
avait pas tenu compte de l'inquiétude de toute une population d'un quartier,
causée par la manipulation de produits chimiques à 100 mètres d' habitations, à
+/- 200 mètres d'une école, dans des entrepôts situés dans une rue dangereuse
car difficile d' accès pour de gros poids-lourds routiers.

 

-Il y avait beaucoup de bonnes raisons, d'
imprécisions et d'insuffisances révélées par les enquêtes officielles et
spécialisées: le Collège a donc émis un avis négatif, car en plus il y avait
bien sûr aussi lieu de tenir compte que cette multinationale, capable de
desservir tout le Benelux et une partie de la France où elle a des
ramifications, a mis les autorités et la population, une fois de plus, devant un
fait accompli.

 

-Mais de gros intérêts et investissements sont en
jeu (Forever, c' est presque un monopole
dans les plus grandes surfaces de vente): la multinationale est allée en recours
devant la Région wallonne où les partis "démocratiques" au pouvoir n'ont rien à
refuser aux entreprises patronales capitalistes, même étrangères
...

 

-Le permis est donc accordé à FOREVER ... pour 28
cuves de stockage de produits chimiques et ses activités de transformation et de
conditionnement qui normalement auraient dû trouver place à l'intérieur d' un
zoning à au-moins un km d'un quartier populeux et habité, muni de plusieurs
voies d' accès faciles, entrées et sorties différentes...

 

-Dangereuse, cette entreprise l' est: sa capacité
de production journalière de plusieurs milliers de contenants
est connue et révélée d' ailleurs sur son site Internet.

 

-Comment cette entreprise chimique est atterrie en
plein milieu du quartier de COURCELLES-Glacerie ? Mystère et boule de gomme
!

 

-Peut être qu'un certain duo Wagner - Van Cau
pourrait nous en dire un peu plus ... ???

 

-A noter qu'il existe encore une
possibilité de recours éventuel devant le Conseil d'État contre la
décision de la Région wallonne; un recours d'un délai de 60 jours à
partir du 22 juillet 2008. A ce propos, l' avis officiel du bourgmestre
Alex SOEUR n' en parle pas, il y est seulement question sur celui-ci de la date
de FIN de l'AFFICHAGE de l'AVIS de recours au 28 août 2008 ... Vraiment pas
question pour la Commune d' agiter trop de monde à ce sujet par une meilleure
information, complémentaire et plus complète... !

 

-Les riverains curieux, inquiets et/ou désireux
de poursuivre éventuellement l'action d'opposition par un
recours contre cette présence dangereuse dans le quartier ont
donc intérêt à se rendre d'urgence auprès du service environnement de la Commune
afin de consulter le dossier...

 

-Je le répète, la garantie de sécurité à 100
pourcents, cela n' existe pas. L'actualité toute récente le prouve par
l'incendie de plusieurs entreprises de la région de Charleroi, forçant même
à l' évacuation de la population dans certains cas.

 

-Un excellent moyen pour la
population de La Glacerie de connaître les risques qu' elle court serait d'
exiger de FOREVER quelle informe publiquement pour quels montants cette
entreprise est couverte par les assurances pour ses installations, les risques
et l'indemnisation de la population voisine en cas de problème
... Il n' y a pas tellement longtemps, j'ai vu un transporteur
lourd brûler sur le Viaduc autoroutier de Viesville. Impressionnant, comme
d'ailleurs le dernier incendie chez Keizer visible à des kms à la ronde.
Imaginons un bref instant un tel incendie d'un camion ou pendant les
chargements des manutentions chez FOREVER ... Qui sait ???

 

-Bref, souhaitons donc une route sans problème à
FOREVER. Dans le cas contraire, la population saura mettre la main sur les
responsables ...

 

Roger ROMAIN

a/conseiller communal

 

28/08/2008
 
 

21:47 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdhdemocratie, caitalisme, histoire, hainaut, information, wallonie, medias, mr, presse, ps, ptb, romain, silence, television, actualite, belgique, charleroi, courcelles, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/08/2008

23/08/2008: pour s'inscrire à ma liste de diffusion d'infos courcelloises et régionales ...

Nouvelle liste de diffusion: http://fr.groups.yahoo.com/group/romainroger/messages

Bonjour,
voici comment faire pour rejoindre ma nouvelle liste de diffusion:
 
Infos politiques relatives à Courcelles, Charleroi et sa Région, le Hainaut, la Wallonie, la Belgique, la vie sociale, économique et syndicale
 
Merci et bienvenue à tous les amis qui donneront suite en y adhérant !
 
RoRo
  Adresses mail du groupe
Envoyer un message :romainroger@yahoogroupes.fr
S'inscrire :romainroger-subscribe@yahoogroupes.fr
Désinscription :mailto:romainroger-unubscribe@yahoogroupes.fr

et roger.romain@skynet.be
Fondateur de la liste :romainroger-owner@yahoogroupes.fr

23:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, mensonges, medias, ptb, presse, propagande, politique, revolution, rsf, social, silence, television, actualite, belgique, bruxelles, hainaut, charleroi, courcelles, menard, cia, histoire, collon, solidaire, information, wallonie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

17/07/2008

08/08/2008: 52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle...

Sent: Thursday, July 17, 2008 6:42 PM
Subject: 52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle: le 8 août 2008

52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle: le 8 août 2008
09,45 hrs: Grand'Place de Marcinelle: dépôts de fleurs aux Victimes du Travail
10,30 hrs: Cimetière de Marcinelle: recueillement aux monuments Aux Mineurs et Sacrifice des Mineurs italiens
11,30 hrs: Dépôts de fleurs par les Associations de Mineurs au monument aux Victimes
12,00 hrs: réception du Consulat d' Italie au Bois du Cazier

22:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, romain, wallonie, hainaut, charleroi, droits de l homme, actualite, information, exploitation capitaliste | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/02/2008

Conditions de travail sur les chantiers ...

Chantiers Charleroi :: 90 % de contrats illégaux et cinq euros de l’heure

Descente syndicale sur le chantier de l’hôpital de Charleroi à Lodelinsart, le 24 novembre dernier. En cause, le travail au noir de travailleurs étrangers.

Germain Mugemangango
13-02-2008

Nous avons rencontré Carlo Briscolini, secrétaire régionale adjoint centrale générale FGTB Charleroi et Marc Moreau, secrétaire régional CSC bâtiments industries pour explique le sens de leur demande.

 

Que se passe-t-il sur le chantier de l’hôpital de Charleroi ?

Carlo Briscolini. Le chantier de l’hôpital civil de Charleroi est un immense chantier où deux cents travailleurs sont occupés de manière permanente dont cent à cent cinquante travailleurs dans le cadre du détachement (voir plus bas, ndlr). La plupart sont des Portugais sous-payés. En Belgique, le manoeuvre a un barème de 11,60 euros de l’heure au minimum. Dans l’ensemble des manoeuvres et travailleurs qualifiés, il y a 90 % de contrats illégaux. Ils gagnent entre 5 et 9 euros de l’heure. Ils n’ont pas les autres avantages sociaux du secteur. Cela fait des marges bénéficiaires gigantesques.

C’est connu de tout le monde que les règles ne sont pas appliquées. L’inspecteur des lois sociales de Charleroi devrait pouvoir aller voir les vraies fiches de paie au Portugal pour voir ce qui est effectivement payé mais il ne peut pas le faire. Après l’Europol judicaire, il devrait être possible d’avoir une Europol sociale. Mais ici, il s’agit d’un client public. Il s’agit de l’intercommunale (ISPPC) présidée par le MR Olivier Chastel. Un tel client devrait être moralement plus responsable qu’un privé.

Marc Moreau. Il y a 170 00 ouvriers qui travaillent dans la construction. On estime qu'il faut y ajouter 50 000 polonais dont la plupart travaillent illégalement. C’est un phénomène grandissant qui s’attaque à la sécu, à l’emploi. Même ceux qui travaillent légalement sont payés moins cher. Les prix des marchés sont tirés vers le bas. L’entreprise honnête est poussée à ne pas respecter la loi. Ou alors, elle paie moins cher ses travailleurs de manière illégale.

 

D’où vient le problème ?

Carlo Briscolini. C’est le résultat d’une directive européenne dite de détachement. C’est l’utilisation de travailleurs qui viennent pour un travail spécifique et une durée spécifique. C’est une problématique qui frappe les travailleurs au niveau européen. C’est très répandu dans la construction.

Il y a des règles. L’élément essentiel est qu’on doit appliquer les conventions collectives de travail et les salaires du pays qui donne le travail. Dans le cas du chantier de l’hôpital, il s’agit bien sûr de la loi belge en la matière. On s’aperçoit depuis un certain nombre d’années que cette partie de la législation est bafouée de plus en plus. Ce qui entraîne dans toute l’Europe une dérégulation du marché. Il y a même une pression pour que les entreprises honnêtes ne respectent plus les règles. C’est parfois le seul moyen d’obtenir le marché.

À côté de ça, l’administration et le contrôle des lois sociales sont sous équipés en matière de personnel et de moyens pour aller jusqu bout des enquêtes. Nous menons une campagne plus globale à Charleroi sur le sujet. Une fois par an nous tentons de détecter un certain nombre de chantiers qui présentent des signes fraude. Nous faisons l’action pour signaler entre autres ces entreprises à l’inspection sociale.

Marc Moreau. À Lodelinsart, le donneur d’ordre public a fait la sourde oreille. En Belgique, le client n’est pas tenu responsable de ce qu’il se passe sur le chantier. La seule obligation qui lui incombe c’est qu’il doit désigner pour les chantiers publics un fonctionnaire qui doit aller sur le chantier tous les jours vérifier la légalité des travailleurs. Dans les faits ça ne se fait pas. Il y a tellement peu de fonctionnaires que ce n’est pas possible. C’est donc une obligation qui a été complètement abandonnée.

Nous aimerions inclure dans la loi une responsabilité solidaire pour ce qu’il se passe sur le chantier comme infraction sociales. Les grands clients n’en veulent pas et les entreprises non plus.

 

Quelles solutions proposez-vous ?

Carlo Briscolini. Nous ne sommes pas contre la venue de ces travailleurs immigrés en Belgique. Mais ça doit se faire dans les règles.

De plus, il faut avoir une politique proactive pour mettre au travail les personnes en Belgique intéressées par le secteur de la construction. Ce qui est grave c’est qu’ils sont encore moins intéressés par la formation des jeunes maintenant.

Marc Moreau. Nous avons été à la réunion de la cellule d’arrondissement qui doit poursuivre ce type de fraude. Nous avons été chez l’auditeur du travail et nous avons été très mal accueillis. Pourtant nous avons beaucoup d’informations qui viennent des travailleurs et des syndicalistes.

Nous avons donc décidé de faire une initiative informelle avec les acteurs intéressés. Les services d’inspections, l’Onss, l’Onem et les partenaires sociaux. Pas les finances, pas le monde juridique non plus.

Nous voulons faire respecter le règlement des travailleurs en détachement. Et aller beaucoup plus loin en chassant les négriers. Ça a pris une nouvelle ampleur. Pour éviter le classement sans suite ou les enquêtes tardives.

Nous voulons mettre en évidence les mécanismes qui permettent à ces gens d’échapper au contrôle pour à l’avenir proposer des modifications de la loi. Nous voulons aussi mener des actions de sensibilisation vers les travailleurs et les entreprises. Nous voulons aussi avec le syndicat nous porter partie civile par rapport à certains dossiers.

 

Connaissez-vous d'autres exemples ?

Marc Moreau. Au-delà du respect de la convention collective de la construction, il y a aussi des gens qui sont extrêmement exploités. Par exemple, il y a une filière brésilienne du travail (des faux Portugais). Ils ont de faux papiers qu’ils arrivent à remplacer par de vrais papiers. Dès qu’ils arrivent ici, on leur confisque leurs papiers et on les fait travailler pendant six mois ou un an. On les fait dormir sur chantier.

En cas d’accident, ça devient vite dramatique. En construction, chaque travailleur a un accident tous les cinq ans. En cas de travail au noir sur un chantier, c’est de l’esclavage.

Carlo Briscolini. Je sais que les grosses entreprises d’ici ont formé des sociétés là-bas pour prospecter le marché. C’est le seul moyen d’avoir les travailleurs que l’on cherche. Une société de toiture avec une vingtaine d’homme avait obtenu un gros marché dans le cadre des logements sociaux. Ils ont fait venir en ligne directe une société polonaise en détachement de 50 personnes. Un sous-traitant plus gros que la société principale. Douteux comme arrangement !

15:39 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, actualite, belgique, hainaut, charleroi, politique, capitalisme, injustice, democratie, syndicats, social, solidarite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

17/02/2008

12/02/2008: COURCELLES: signalisation routière: "ils" se foutent de nous ...

COURCELLES: signalisation routière: "ils" se foutent de nous ...


Vous habitez cité "Confort", les Fonds de Corbeaux, le P'tit-Courcelles, le Scaude, la rue du Nord, rue Hamal, voire même ailleurs ...
Vous devez vous rendre à GOSSELIES, donc passer de l' autre côté de la ligne de chemin de fer et du canal Charleroi-Bruxelles ???
Vous avez 3 solutions directes: emprunter l' autoroute de Wallonie, descendre la rue Churchill et passer les ponts du chemin de fer et du canal à Courcelles-Motte ou ..., pour une raison ou l' autre, rouler rue de Viesville et passer le canal à l' écluse de Viesville.
Je vous déconseille vivement cette 3me solution: arrivé à l' écluse de Viesville, après avoir parcouru déjà plusieurs kilomètres, plus moyen de passer de l' autre côté du canal, because: travaux ! Et cela dure déjà depuis quelque 4 mois (fin des travaux prévue fin mars 2008!).
A l'écluse, vous n' avez plus que le choix: rebrousser chemin, ou continuer une dizaine de kilomètres supplémentaires, via Pont-à-Celles, pour passer de l' autre côté du canal et revenir vers Gosselies...
Les sans-gêne qui mènent les travaux (entrepreneur et/ou responsables de la signalisation et de la coordination des travaux à la Commune de Courcelles) n'ont pas prévu les mesures pour informer et guider utilement les automobilistes...
Si, coin des rues Churchill et Glacerie, carrefour de Wartonlieu, sommet des rues Glacerie et Viesville, 1 panneau flêché indique ... "Pont-à-Celles" et c' est tout.
Suivant la flêche, vous arrivez à l' écluse (infranchissable) de Viesville et ensuite à La Chaussée, si vous continuez votre route. La rue Belle Vue, à la ferme aux 4 chemins de la rue Hamal, doit sans doute être devenue désaffectée elle aussi pour arriver à cet endroit de Pont à Celles (?).
Certains ne doivent plus beaucoup se casser la nénette au sein de l' Administration communale de Courcelles (dirigée par la nouvelle majorité Ps-Mr) et il ne faut plus s'étonner de rien, lorsque l'on voit comment les travaux de construction du rond-point ont été menés, avenue de Wallonie, à hauteur de Taxi-Post. La rue complètement coupée en deux pendant près d'une année ...
A propos de ce rond-point et de celui de la rue de Seneffe (à la sortie de l' autoroute), cela promet bien du plaisir à l' avenir: le Ministre fédéral flamand "compétent" va permettre aux camions-remorques de 28 mètres de long (actuellement 18 mètres au maximum) de circuler sur les routes en Belgique. Des itinéraires vont être testés. Gare pour nos ronds-points, les riverains, les finances communales courcelloises, s' ils peuvent venir un jour jusqu' au zoning de Courcelles ...
RoRo

21:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, charleroi, communes, histoire, actualite, ps, mr, democratie, hainaut | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/02/2008

16/02/2008: COURCELLES: A propos de la firme EDOBE qui désire installer un dépôt de produits dangereux, rue du Luxembourg »...

COURCELLES:  A propos de la firme EDOBE qui désire installer un dépôt de produits dangereux, rue du Luxembourg »

Comme, je l' ai déjà signalé (voir ci-dessous), une mise au point "A l' attention des riverains proches de la société EDOBE" a été distribuée ce mardi dans les boîtes aux lettres, notamment avenue de Wallonie, à l' initiative du bourgmestre Axel SOEUR.

J' en suis tombé des nues. J' habite de l' autre côté de la rue, juste en face de la société Johnson et Johnson, cette société multinationale ricaine qui bénéficie de toutes les attentions de Di Rupo et de notre mayeur, dans le cadre du fameux plan Marshall notamment CAR j' ignorais les projet d' extension de cette société, et l' existence d' une pétition, tellement l' information à la population a été bien faite par la Commune de COURCELLES. Notre nouvia mayeur avait promis, avec son parti, d' être à l'écoute des Courcellois. Apparemment, il est plutôt à l' écoute des patrons: c' est sans doute l' existence d' une pétition qui doit le mettre en rogne et le faire réagir, sortir d' une certaine torpeur (???).
Cette pétition, personnellement, je l' aurais signée sans aucun problème, sans hésitation, si j' en avais eu connaissance:
1) l' information de la population a été méconnue, comme d' h'abitude
2) des promesses, au temps des projets de relance du zoning provoquée par le projet Verlipack, avaient été données, verbalement il est vrai, qu'il n'y aurait pas d' activités polluantes sur le sité, pour mieux tromper les riverains. (A ce propos j' étais présent lors d' une réunion publique convoquée à l' Hôtel de Ville, à propos des futurs dépôts chimiques de l' entreprise Wtc, lorsque, avec un certain aplomb, la déléguée d' Igretec a répondu à une question: "Nous pouvons tout faire sur ce zoning, même installer une usine sidérurgique, si nous le voulons ...!").
3) les sociétés ricaines qui veulent s'implanter en Belgique, en Wallonie, à Courcelles, doivent savoir que notre langue est le français, et non pas l' anglais. La multinationale en question, milliardaire, doit bien avoir les moyens de se payer un bon traducteur, n' en déplaise à Monsieur Axel Soeur et à certains de ses conseillers. Ce fait est un signe de mépris de la part de l' entreprise.
4) Emplois nouveaux ... ou emplois déplacés ? Nous ne croyons plus à ces multinationales, qui nous promettent des emplois "nouveaux" tout en pompant notre fric, et des facilités, auprès de l' Europe, des Etats nationaux, des Régionaux, des intercommunales, des communes: Renault ferme à Vilvoorde alors qu'elle ouvre une nouvelle usine à Moscou, Nokia ferme à Bochum alors qu' elle ouvre une nouvelle usine en Roumanie, J&J promet des emplois à Courcelles alors qu'elle liquide plus de 600 emplois en Flandre. Verlipack lui même a prouvé que son dossier était à ce point "sérieux" que paraît-il après avoir lancé le projet à Courcelles, il est allé s'installer en Flandre où les Ministres régionaux se montrent plus favorables et moins regardant aux dossiers et projets du capitalisme ... Verlipack a renoncé à Courcelles, lorsque la Région wallone l' a prié de revoir sa copie, de mettre son dossier en ordre avec les exigences régionales. Ces firmes étrangères ne sont pas des sociétés philanthropes: elles s' installent là où elles peuvent le mieux remplir leurs caisses et leurs coffres-forts, indépendamment de l' environnement, de l' exploitations de milliers de travailleurs.
5) J' attends toujours que l'on fournisse à la population courcelloise  un bilan chiffré , en plus et en moins, de ce que rapporte, ou ne rapporte pas à la Commune de Courcelles, l' existence de ce zoning et de sa destruction environnementale que d' aucuns envisagent encore d' étendre prochainement en y consacrant des dizaines d' hectares de terres agricoles à Courcelles-Wartonlieu.
6) Comme 90% des riverains concernés, je ne possède pas les connaissances intellectuelles et chimiques nécessaires, pour me prononcer ou non, sur le bien-fondé de la demande. Les problèmes surgissent toujours lorsqu'il est trop tard, à un moment où éclatent de plus en plus d' incendies dans ce genre d' entreprises chimiques, où la population doit être évacuée. La solution apportée à l' existence de la société chimique Forever en plein centre du quartier de la Glacerie, à quelques pas d' une école, me conforte dans cette position, de même que cet article supplémentaire que je viens aussi de découvrir, de la part du conseiller communal Ucpw Robert Tangre que j' approuve entièrement.
RoRo




A propos de la firme EDOBE qui désire installer un dépôt de produits dangereux, rue du Luxembourg »
Lors du conseil communal du 28 janvier, l'UCPW relayait l'avis des riverains du zoning de Courcelles en développant l'interpellation reprise ci-dessous.
L’entreprise EDOBE SA sise Lennebeke Marelaan 6 à St Stevens Woluwe désirerait ouvrir un dépôt pour produits chimiques ayant les propriétés chimiques suivantes : nocifs, toxiques, comburants, irritants, dangereux pour l’environnement, rue de Luxembourg, zoning de Courcelles.
Une enquête publique est donc ouverte actuellement pour l’obtention d’un permis d’environnement.
Si mes informations sont bonnes et je vais tenter de les confirmer, la sa EDOBE serait une filiale de la sa Johnson et Johnson, spécialisée dans les produits pharmaceutiques et installée à proximité.
Certains riverains ont reçu un avis distribué par la commune mais pas tous (Cité Confort, avenue de Wallonie, rue de Viesville) ; ces derniers n’auraient rien reçu alors que la fameuse affiche jaune a été placardée dans leur rue devant l’ancienne école communale de Reguignies.
Récemment, suite à une interpellation de mes amis ECOLO, il nous avait été promis :
  • De veiller à informer le plus largement possible la population (donc parfois dépasser les fameux 50 m de rayon autour du lieu pour lequel la demande est adressée.)
  • Un affichage plus important avait été promis. Ici, il n’y avait qu’une affiche.
     
  • Une parution plus large dans les journaux publicitaires locaux. Heureusement que Tan que vive existe.
Il est aussi recommandé à la population d’aller consulter le dossier au service des travaux. Là vous sont obligeamment offerts à consultation un dossier composé de quelques rares feuillets en français qui font objet de la demande. Et le pour fond me direz-vous, qu’en est-il ? Il existe bien, joint à ces feuillets, un épais volume de données techniques rédigé en …. anglais.
Permettez –moi de vous demander de qui on se moque? L’entreprise, si elle a son siège en Flandre doit savoir que ses interlocuteurs seront le pouvoir régional wallon, les décideurs communaux,  wallons eux aussi, et les Courcellois qui sont des Wallons. C’est discourtois, c’est inqualifiable sinon méprisable pour les Wallons que nous sommes s’exprimant en français.

Il semblerait qu’outre l’impérialisme économique nord américain que nous devons subir, nous serions maintenant obligés de subir un impérialisme linguistique donc culturel.

Chers Collègues, sans discuter sur le fond du dossier, que notre commune rentre un avis défavorable sur le non usage de la langue pratiquée dans notre région, par simple respect que nous exigeons POUR NOUS et cela même si des données techniques figurent dans le document qui nous soumis, dossier donc incompréhensible pour la plupart de nos concitoyens qui, eux, ont le droit d’être alarmés par les qualificatifs employés pour décrire les produits qui y seraient stockés : «  NOCIFS, TOXIQUES, COMBURANTS, IRRITANTS, DANGEREUX pour l’ENVIRONNEMENT ……. Et l’HOMME AUSSI,  je crois.
Lors de la discussion, Le bourgmestre et l'échevin des travaux font remarquer que si le tract communal n'a pas été distribué partout, des affiches ont cependant été apposées tout autour du zoning.
Elles ont, sans doute été arrachées, pensent-ils. Ils signalent que la demande de permis d'environnement est valable pour les établissements de catégorie II mais que la rédaction d'un tel document est de nature à effrayer les gens vu les qualificatifs employés.

L'entreprise fait bien partie du groupe Johnson et Johnson et demande une extension de l'entreprise existante et les produits qui y seraient stockés ne sont pas potentiellement dangereux ( C'est d'ailleurs le constat d'un membre de l'UCPW, ingénieur chimiste de sa profession, qui est allé consulter les dossiers rédigés en anglais et qui nous certifie que les produits employés sont majoritairement des produits utilisés en salle d'opération.
En conclusion: les autorités courcelloises regrettent toutefois le fait que le document accompagnant la demande soit rédigé en anglais. Cela justifierait l'avis négatif que le collège devrait rendre sur le dossier.
Puisque le siège social de la firme EDOBE est située en Flandre, à proximité de Zaventem, croyez-vous que les autorités communales n'importe quelle des communes flamandes accepteraient un dossier rédigé en français?
Par respect pour leur langue.... Par respect pour notre langue.

Ma note antérieure:


COURCELLES: dossier Cidex, zoning et Johnson & Johnson ...

Notre cher et novia mayeur de Courcelles Axel SOEUR part en guerre...
La société multinationale ricaine Johnson & Johnson, installée sur le zoning  vient d' introduire un dossier d' extension de ses activités... et il semble qu'il y a quelques petits problèmes (?)

160 nouveaux emplois à la clé, dit noss mayeur ... ! Je vais revenir sur sa récente information distribuée aux riverains concernés (notamment avenue de Wallonie) ce mardi 12 février 2008, dès que j' aurai un peu de temps. Emplois vraiment nouveaux ou ... emplois déplacés ???
En attendant, selon l' info du bourgmestre, le produit qui sera stocké, dans les installations de J&J, est du Cidex et dérivés.
Je me suis donc, en un premier temps, déjà penché un peu sur ce produit, en tapant tout simplement le mot "Cidex" sur Google. Et voici quelques élements que j' ai trouvés. Si vous êtes plus curieux que notre mayeur qui pratique couramment cette langue universelle qu' est l' anglais, je vous engage fortement à faire comme moi:

un premier dossier qui ne manque pas d'intérêt (mais les liens sur Internet sont nombreux relatifs à ce produit et de nature à relancer bien des questions, sans doute chez les gens spécialisés).

http://www.destexhe.be/dossier_cidex.htm

En cliquant en outre sur le lien ci-dessous, je vous rappelle un peu et modestement ce qu' est J&J et sa spécialisation particulière dans la création d' emplois "nouveaux" en Flandres, au travers de l' activité de certaines de ses filiales ...:

http://courcelles.skynetblogs.be/post/5031446/27092007-co...

Pour en savoir encore plus sur cette société:




Bonne lecture et recherches !

RoRo


--

20:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : capitalisme, environnement, ps, hainaut, democratie, politique, charleroi, courcelles, romain, communes, histoire, actualite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/02/2008

13/02/2008: COURCELLES: dossier Cidex, zoning et Johnson & Johnson ...

COURCELLES: dossier Cidex, zoning et Johnson & Johnson ...

Notre cher et novia mayeur de Courcelles Axel SOEUR part en guerre...
La société multinationale ricaine Johnson & Johnson, installée sur le zoning  vient d' introduire un dossier d' extension de ses activités... et il semble qu'il y a quelques petits problèmes (?)

160 nouveaux emplois à la clé, dit noss mayeur ... ! Je vais revenir sur sa récente information distribuée aux riverains concernés (notamment avenue de Wallonie) ce mardi 12 février 2008, dès que j' aurai un peu de temps. Emplois vraiment nouveaux ou ... emplois déplacés ???
En attendant, selon l' info du bourgmestre, le produit qui sera stocké, dans les installations de J&J, est du Cidex et dérivés.
Je me suis donc, en un premier temps, déjà penché un peu sur ce produit, en tapant tout simplement le mot "Cidex" sur Google. Et voici quelques élements que j' ai trouvés. Si vous êtes plus curieux que notre mayeur qui pratique couramment cette langue universelle qu' est l' anglais, je vous engage fortement à faire comme moi:

un premier dossier qui ne manque pas d'intérêt (mais les liens sur Internet sont nombreux relatifs à ce produit et de nature à relancer bien des questions, sans doute chez les gens spécialisés).

http://www.destexhe.be/dossier_cidex.htm

En cliquant en outre sur le lien ci-dessous, je vous rappelle un peu et modestement ce qu' est J&J et sa spécialisation particulière dans la création d' emplois "nouveaux" en Flandres, au travers de l' activité de certaines de ses filiales ...:

http://courcelles.skynetblogs.be/post/5031446/27092007-co...


Bonne lecture et recherches !

RoRo

http://users.skynet.be/roger.romain/Sommario.html

20:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, histoire, actualite, social, belgique, communes, syndicats, capitalisme, hainaut, democratie, ps, romain, charleroi, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

26/01/2008

Marre de jouer les Mac Gyver ...

Charleroi :: Le personnel communal en grève

Barrages filtrants, ce 15 janvier, aux grands carrefours de Charleroi. Sept cents agents communaux sensibilisent les citoyens sur les difficultés rencontrées pour assurer le service au public.

Sara Vanobbergen
23-01-2008

Alain Laforet, de la Centrale Générale des Services Publics (CGSP) est satisfait de l’action. « Notre but principal était de sensibiliser les citoyens et les usagers des services publics sur les difficultés que rencontre actuellement le personnel communal pour rendre le service public que les citoyens sont en droit d’attendre de la Ville. Au départ à 6 h 15 on était déjà 450 personnes. Nous nous sommes ensuite répartis en 9 piquets différents aux points de distribution pour diffuser notre tract aux citoyens carolos. Beaucoup d’agents nous ont rejoints directement au piquet. Je dirais qu’au total 700 à 800 personnes ont participé. Cela s’est très bien passé. Un chauffeur du TEC nous a même ouvert ses portes, pour qu’on distribue notre tract aux passagers. »

 

Quelles difficultés rencontrez-vous exactement ?

Alain Laforet. Partout, nous ne pouvons pas fonctionner correctement. Notre outil de travail se détériore. Certains services ne comptent plus que la moitié de leur personnel, des services entiers sont décapités. Les services internes ne savent plus suivre, soit par manque de personnel, soit par manque de matériel : informatique dépassée, véhicules immobilisés, retards dans les approvisionnements, magasins quasi vides, bons de commande en retard.

Nous en avons marre de jouer les Mac Gyver pour réparer une chaudière dans une école ou une douche dans une piscine. Il n’est pas possible de faire un bon travail avec une telle pénurie de matériel. Des retards énormes se sont accumulés. Cela devient insupportable pour les travailleurs de passer pour des gens qui ne font pas bien leur boulot.

 

Votre volonté est pourtant de bien servir les citoyens…

Alain Laforet. Depuis deux ans, nous avons traversé les troubles politico judiciaires sans broncher, en tentant calmement de continuer notre travail. Depuis maintenant 6 mois, la nouvelle équipe au pouvoir nous a affirmé que nos conditions de travail allaient s’améliorer, que la communication allait s’instaurer, bref, que cela allait aller mieux. Mais nous ne voyons rien venir, ou si peu!

Aujourd’hui nous avons voulu faire passer le message que nous voulons bien faire notre travail. Nous voulons être performants, nous voulons redonner à la Ville et son personnel une image d’efficacité et de professionnalisme. Mais pour cela il faut vraiment que l’outil de travail s’améliore.

 

Quelle sera la suite de ces actions?

Alain Laforet. Une rencontre avec la Ville de Charleroi est programmée pour le 24 janvier. Là, on verra si notre action d’aujourd’hui a permis de nous faire entendre. Franchement je crois que oui. En fonction de cette rencontre, on fera rapport au personnel qui décidera de la suite.

20:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, syndicats, courcelles, romain, belgique, actualite, communes, politique, presse, silence, ps, cdh, mr, capitalisme, democratie, social, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

19/01/2008

10/01/2008: COURCELLES: rues Jean Friot, Vanderick, Wallonie, Hamal, ...: Le Moyen Age, toujours plus cher face à ... des caisses ommunales vidées.


Cher Jules,
Hier, j' ai transmis aux Courcellois 2 invitations:
-une pour signer une pétition de protestation contre la fermeture des Bureaux de Poste de COURCELLES-Souvret et COURCELLES-Trazegnies.
Car il me semble que chacun de nos prétendus partis "démocratiques", représentés au Conseil communal, y va chacun de son côté, tandis que d'autres s' abstiennent de toute action publique...
-une pour appuyer une pétition d'une habitante de la rue Vanderick protestant contre l' état de sa rue.
Tu appuies dans un message-réponse, tout en me disant, AVEC RAISON,  et nous à la rue Jean Friot ... ???
Sois certain que je n'oublierai pas de (re)plonger sur les lieux, tout en te précisant et te rappelant ce qui suit:
Il semble que les 29 élus pour lesquels 99% de la population coucelloise ont voté en octobre 2006 s' en occupent et que le dossier d'amélioration POURRAIT aboutir assez rapidement... (???).
J' ai (re)consulté le site officiel Internet de notre commune à ce sujet. Voici ce qu'il en dit:


Ordre du jour du Conseil communal de Courcelles du 27/08/2007:
8.Mode de passation de marchés et fixation des conditions:
a) travaux de renouvèlement de la toiture de la piscine de Courcelles (dossier remanié).
b) Travaux d'égouttage et d'amélioration de la voirie - rue jean Friot à Courcelles.
c) Achat d'un élévateur à Nacelle à monter sur tracteur.
d) Achat de mobilier, d'équipement et de rayonnages pour le nouveau bâtiment du chantier communal.

Quant à connaître, la décision prise cela reste pour moi un mystère ... Le site courcelllois dit ceci:

Ce qui est dit sur le site de la Commune de Courcelles à propos des réunions du Conseil communal:

Regard sur le Présent - faire du présent une réalité ==> Les Ordres du Jour & les Procès-Verbaux

Les membres du conseil communal se réunissent régulièrement pour débattre de nombreuxs sujets

Chaque onglet reprendra les débâts à une date donnée.

Il reprendra :

  • L'Ordre du Jour complet
  • Le Procès Verbal de la séance publique
    • soit complet
    • soit point par point

L'Ordre du Jour

Les ordres du jour seront mis à jour au fur et à mesure des modifications.

La première parution sera publiée après réception de l'ordre du jour par les membres du conseil.

Les Procès-Verbaux

Les PV seront publiés après approbation par le conseil communal.

Pour votre facilité, vous pourrez consulter ou imprimer l'ensemble soit en une seule fois, soit point par point

......car ou bien nos 29 élus n' approuvent pas très vite les PV, ou bien les liens du site fonctionnent vraiment très mal, ou bien je suis le roi des abrutis incapable de manipuler leurs hyperliens et de m'y retrouver, ce qui est bien possible après tout.... (???)

Pour rappel, moi j' ai dit, j' ai fait, j' ai cérit ceci AVANT, ou PENDANT, ou APRES la campagne électorale communale à propos de ta rue Jean Friot:


Ce que j' ai écrit pendant la campagne électorale:

03/10/2006:
COURCELLES: les "incivilités": rue Jean Friot, Gouy, cité Renard, rue Glacerie, Monument Guerrard, ... et ailleurs ... 170 candidats, répartis sur 8 listes concurrentes, se présentent à COURCELLES, aux élections communales, … Du jamais vu … Parmi tout ce beau monde, il y a 29 élus, appartenant à 5 partis autoproclamés « démocratiques », sortants et à (ré)élire éventuellement. Tous meilleurs les uns que les autres. Il y a même 11 concurrents se présentant sur une liste d’  un parti se réclamant du racisme et de l’  extrême – droite, sans que cela ne dérange le moins du monde certaines âmes tellement sensibles … Comme la vérité a ses droits : seule la tête de liste Ecolo, s’ est proclamé preneur pour envisager, en réponse à ma proposition, une action unitaire pour faire barrage au danger raciste … Sans suite du côté Ps, Ucpw… Nous ferons les comptes à ce sujet, dès ce lundi 9 octobre, s’ il y a vraiment lieu …  170 candidats (en dehors de ceux du Ptb+), qui, apparemment n’'  ont plus grand-chose à proposer, que des broutilles. Parmi elles, la recherche des fameuses « incivilités », et leur répression, est à la mode, pour amuser et entretenir la galerie. Je me suis aussi mis au travail.  Ce mardi, j’  étais de nouveau sur le dessus de la rue Jean Friot : -une voirie, composée de pavés du temps des diligences … -de l’ eau qui dévale en permanence d’ un côté à l’ autre de la rue, passant sur le côté de certaines habitations, pour aboutir dans les jardins en contrebas, charriant le trop-plein de certaines fosses sceptiques, car en ce début du 21e siècle, après des décennies de majorité « socialiste », il n’ y a toujours pas d’ égouttage public… Devant certaines maisons, en ce début du mois d’  octobre, ça pue : je conseille aux collectionneurs de sortir les masques à gaz qu’ ils ont pu récupérer de la guerre ’14-’18. En juillet/août, cela doit être simplement intenable, sous les chaleurs estivales… Dimanche-soir, j’  étais, avec Mariette, à Gouy-lez-Piéton :-à part les voitures qui n’  arrêtent pas de circuler rue de Luttre, je me suis dit : « Mais, c’  est digne du Mezzogiorno italien du début des années ’70 : plus rien ne vit…. ». -lundi après-midi, j’  ai failli me casser la gueule (pardon un pied !) sur les pavés du trottoir du bas de la rue des Libertaires, cité Renard, tellement c’  est entretenu et réparé en temps voulu … A Courcelles même, dans la descente de la rue de La Glacerie, venant des Quatre chemins de Wartonlieu, c’ est là que mon chien dépose ses crottes, en attendant une contredanse d’ un « steward » (sic) en uniforme d’ Aurelio Cigna (Mr) tellement c’ est propre : les gens n’ ont même plus envie d’ y laisser tomber un mégot de cigarette, un chewing-gum, un sachet de frites souillé, ou quoi que ce soit d’ autre, tellement les pouvoirs publics ont encore le sens de la « civilité », du civisme, du simple entretien, du respect de ce qui est commun et … public. De quoi garder encore un peu de moral, en attendant la désignation de la prochaine majorité et du prochain mayeur … Il va y avoir du boulot pour ramener la joie de vivre … 

RoRo

Ce que j' ai écrit sur mon site après les élections du 8 octobre 2007:

Objet : COURCELLES: après les élections : le cirque et des lendemains qui ne chantent guère ! 

Courcelles (comme ailleurs), on ne vote plus pour ou contre un parti « Al coupète du numéro untel…), on ne vote plus « gauche » contre droite, exploités contre exploiteurs, on ne vote plus pour ou contre un programme POLITIQUE, classes contre classes….  On vote pour des bobines, pour des portraits, des fruits, des couleurs, des légumes (violets, orangés, oliviers, rosés, bleus,…), des gens « expérimentés » qui ont fourni leurs preuves sur le terrain (avec notre fric … !) et « on » participe tous à une vaste comédie, un véritable cirque, orchestré par les partis autoproclamés « démocratiques ». Les autres :  « les petits partis », les « extrémistes », les « révolutionnaires », les sectaires, les ultras, les dogmatistes, les « dangereux », les « gauchistes », les « aventuriers », les « ultras », les « dépassés d’ un autre âge»,  on les exclut … Bref, la "démocratie", sauce capitaliste, c' est le meilleurs moyen de ne rien changer. C' est pourquoi, tous nos farfelus de la politique, tous nos prétendants, sont tous (???) "démocrates",...

Pendant 3 mois de campagne électorale, les seuls écrits, analyses, réflexions de fond sur la situation de COURCELLES et des COURCELLOIS ont été écrits, produits, par Robert TANGRE  (Ucpw), Ernest GLINNE (Ecolo), Roger ROMAIN (Ptb+PCC). Avec les résultats que l’ on connaît … Les autres ont surtout produit du vent, de la démagogie faite de promesses qui ne seront pas tenues, ont affiché leur portrait accompagné de slogans creux (Dans le genre" En votant pour moi, je fais plaisir à un ami ...! Affichez donc ma binette !". Les partis pseudos « démocratiques » ont réussi à transformer, à COURCELLES comme ailleurs, la vie politique en un vaste cirque. Et le plus étonnant, c’ est que ça marche. Reconnaissons toutefois que le Fn fait exception. « Eux », ils n’ ont rien fait, rien dit, rien promis, ils sont pour la plupart inconnus, n’ ont aucun programme. Il suffit que leurs candidats appartiennent à un parti raciste,  et fascisant (rexiste, comme on disait avant guerre!) … pour décrocher du premier coup 3 élus. Bref, il reste aux Courcellois à peine 6 ans, pour subir, râler, regretter, reconnaître que …, réfléchir, espérer mieux et faire mieux la prochaine fois… Mais pourra-t-on un jour faire changer "les gens" eux mêmes et leur manière de voir les choses ?

En attendant, si vous avez des réflexions qui en valent la peine, c’ est avec plaisir que je les ajouterai ci-dessous. Vous pouvez m’ écrire   roger.romain@skynet.be  Les attaques non-prouvées et anonymes, mettant en jeu la vie privée de personnes, élus, ou candidats, seront toutefois exclues.

               

     

(cliquer sur les encadrés, svp: les liens fonctionnent).

rue Jean Friot à COURCELLES: c' est toujours bien le moyen - âge. Ajoutez à cela la puanteur: été (lorsqu'il y a 35°) comme hiver, de l' eau coule

en permanence et serpente du haut vers le bas, charriant le trop - plein de certaines fosses sceptiques, car il n' y a toujours pas d' égouttage public. Alors finalement,

pour qui ont voté ces riverains mécontents et auprès de qui vont - ils s' adresser et protester maintenant ???

pour consulter et vérifier, cliquer ici


 

Sans compter la campagne d'information que nous avons menée, par tracts et affichage, dans ta rue AVANT la campagne électorale 'pour simple rappel).


Voilà, Cher Jules, relis bien tout ceci et réfléchis avec les autres ...
Très bonne soirée !
RoRo


--

11:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, democratie, ps, cdh, ecologie, romain, histoire, communes, belgique, hainaut, charleroi, politique, mr, fn, environnement | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/01/2008

Ce n' était pas la clientèle habituelle attendant sagement son tour durant 20, 30 ou 40' devant les guichets de la Poste de COURCELLES-Trieu, ce mardi 15/01/2008.


Ce n' était pas la clientèle habituelle attendant sagement son tour durant 20, 30 ou 40' devant les guichets de la Poste de COURCELLES-Trieu, ce mardi 15/01/2008. Des dizaines d' habitants sont venus protester avec raison contre la fermeture des bureaux de Souvret et de Trazegnies, en présence de la presse ... et d'élus principalement de gauche représentant la Commune et de nombreux syndicalistes... à l' appel du Comité des Aînés. Une pétition de 2.200 protestataires a en outre été remise au Percepteur des Postes...


15 janvier 21:13
(http://romaindecourcelles.spaces.live.com/)
Vie chère, chômage, toujours plus d' impôts, délocalisations, rentabilité, privatisations, fermetures d' entreprises et de biens publics, répression, flexibilité, marché libre et libre concurrence, anarchie économique, gaspillage des richesses naturelles, productivité et surconsommation (pour d' aucuns!): je ne cesserai pas de rappeler que tout cela est l' oeuvre des multinationales et de l' Euro-dictature capîtaliste que pratiquement l' ensemble des partis pseudos démocratiques mettent en place depuis 60 ans pour servir avant tous les intérêts patronaux sur le dos des travailleurs et de la population. Aujourd'hui, nos gouvernants et politiciens nationaux osent crier "C' est pas nous, c' est l' Europe", éludant bien sûr les responsabilités de leur parti politique et leurs propres responsabilités. C' est de l'hypocrisie ! Il faut agir contre eux également, au lieu de voter continuellement pour eux pour les élire...

 

05:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, hainaut, charleroi, romain, histoire, actualite, poste, democratie, politique, capitalisme, oppression capitaliste, europe, euro-dictature, communes, solidarite, social, syndicats | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/01/2008

11/01/2008: COURCELLES et le rond-pont de l' avenue de Wallonie, à hauteur de TaxiPost ...

COURCELLES et le rond-pont de l' avenue de Wallonie, à hauteur de TaxiPost:

Ca y est les ami(e)s:
-le rond-pont, à hauteur de TaxiPost, avenue de Wallonie est ENFIN en voie d' achèvement sur le terrain. On va bientôt pouvoir passer et circuler librement dans toute "l'avenue"de Wallonie... (Cui va piano, va sano et lontano !)
"Avenue": définition: allée d' arbres ou rue large ET  plantée d' arbres ...
Il était grand temps:
-les riverains étaient à cran et dans l' expectative depuis 1 an: le début des travaux annoncé fin avril 2006 par l' Echevin des travaux, postulant le poste de bourgmestre (campagne électorale communale oblige!), fut en fait repoussé fin janvier 2007 pour arrêter quelques semaines à peine plus tard: impossible de poursuivre, certains impétrants étaient en cause, paraît-il (???).
-l'avenue de Wallonie est donc coupée en deux depuis presque une année. Impossible de l'utiliser complètement, dans un sens comme dans l' autre, sans devoir se détourner rue du Nord, Ste Rosette, rue de Binche. Pas même un passage minimum pour les riverains, les fournisseurs, les services de secours et/ou d'urgence, les destinataires du zoning, ce qui, de mon temps, était une clause obligatoire prévue dans les cahiers des charges ...
-non-informés sur les causes, les responsabilités et les délais, certains riverains râlent, vont demander des comptes, de même que les derniers commerçants subsistant au Scaude qui voient leur clientèle chuter...
DU JAMAIS VU à COURCELLES ! Même du temps des majorités absolues complètement rosées...
Reste maintenant à savoir:
-les fautes, les erreurs éventuelles, les mauvais calculs et estimations, ont été commis par qui et quel en est leur(s) montant(s) ?
-en régime capitaliste, le temps perdu, cela se paie chèrement: tout cela va être payé par qui et avec quelle(s) caisse(s), sur le dos de qui? Ou va-t-on aboutir à des "arrangements" ... (???)
Je parie qu'il sera difficile d'obtenir une réponse claire à ces questions ... Ce serait sans doute mettre en cause l'incurie administrative de certains gestionnaires ou non. Enfin on verra, mais moi (sans être contre-révolutionnaire!), dans ce domaine, je suis pour la "glasnost", autrement dit la transparence...(clarté due à l'absence de dissimulation ou de mensonge)
RoRo
(11/01/2008)

Ps: Par la même occasion, je remercie les Courcellois qui ont déjà signé ma pétition protestant contre la fermeture des Bureaux de Poste de COURCELLES-Souvret et COURCELLES-Trazegnies en 2008. Il faut se mobiliser au maximum contre cette nouvelle décision prise au-dessus de nos têtes et dont nous serons les seuls à faire les frais pour le biens des possédants et des exploiteurs capitalistes...

23:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, belgique, capitalisme, communes, courcelles, histoire, romain, hainaut, charleroi, actualite, presse, silence, politique, euro-dictature, democratie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/01/2008

09/01/2008: Signons la pétition contre la fermeture des Bureaux de Poste de COURCELLES-Souvret et COURCELLES-Trazegnies. Merci !




-------- Message original --------
Sujet: Pétition : Contre la fermeture des Bureau de Poste de Courcelles-Souvret et Courcelles-Trazegnies
Date: Wed, 9 Jan 2008 15:13:59 +0100 (CET)
De: LaPetition.be <confirmation@lapetition.be>
Pour :: Romain Roger <roger.romain@skynet.be>


Bonjour,

Je voudrais attirer ton attention sur un sujet qui me tient à coeur.

Si toi aussi tu y es sensible je t'encourage à aller signer la pétition et à faire suivre cet Email à tes contacts.

Adresse de la pétition :
http://www.lapetition.be/petition.php?petid=1527

Pétition : Contre la fermeture des Bureaux de Poste de Courcelles-Souvret et Courcelles-Trazegnies

Monsieur le Percepteur des Postes
de & à
B6180 COURCELLES-Trieu

PÉTITION:

Depuis qu' elle est de plus en plus en voie de de privation et de marchandisation, imposée par l' Euro-dictature capitaliste et appliquée par nos gouvernant et politiciens nationaux complètement et servilement soumis, la Poste "belge", appelée maintenant "Banque de la Poste", est de plus en plus désorganisée et de plus en chère, pour des services de plus en plus mal assurés et inadaptés:
-enlèvement sournois des boîtes postales dans nos quartiers
-courrier de plus en plus mal distribué
-compression du personnel pour cause de salaires et de rentabilité
-éloignement de la population par la suppression de plus en plus de Bureaux postaux (Gouy-lez-Piéton et Courcelles-Motte pour ne parler que de notre entité)
Et voici que nous apprenons maintenant la fermeture en 2008 des bureaux de Souvret et Trazegnies, alors que les files d' attente ne cessent de s' allonger devant vos guichets au Trieu, mécontentant de plus en plus de gens.
Il ne restera plus qu'un seul Bureau, à Courcelles-Trieu, pour 30.000 habitants, ce qui est scandaleux pour les personnes isolées et éloignées, âgées, handicapées et/ou malades, pauvres et/ou ne disposant pas d'un moyen personnel de transport.
Nous protestons énergiquement contre ces nouvelles fermetures qui ne seront pas à l' avantage publicitaire de la "Banque de la Poste" et nous nous y opposons fermement tout en vous rappelant que même privatisée, la Banque de la Poste a toujours des obligations de service public vis-à-vis de la population.
Nous vous demandons de transmettre cette pétition à vos instances hiérarchiques et vous en remercions. Pour rappel, elle fait suite à plusieurs centaines de signatures qui vous ont déjà été remises contre la suppression du Bureau de Courcelles-Motte, toujours pas remplacé par un point-Poste à proximité immédiate.
Roger ROMAIN
a/conseiller communal
B6180COURCELLES
et les co-signataires.



Merci à toi.



Roger Romain



http://www.lapetition.be/petition.php?petid=1527

17:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, histoire, belgique, actualite, hainaut, charleroi, politique, presse, courcelles, silence, capitalisme, oppression capitaliste, communes, social, syndicats, europ, euro-dictature | |  Facebook | |  Imprimer | | |