14/12/2009

14/12/09: BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...


BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...
 
Aujourd'hui, les hommes "politiques" se vendent et/ou s'achètent comme une vulgaire marchandise, indépendamment de l' emballage...
Ainsi, Jean-Louis LEJEUNE voudrait se lancer à son tour. Son langage est somme toute assez juste : "Aujourd'hui pour arriver à quelque chose, il faut faire de la politique. Tout en dépend !".
Comme il possède des convictions très profondes, la nouvelle "vedette" ajoute : "J' attends des propositions, on verra ... !".
PS, Cdh, Mr ou Ecolo ?  Autrement dit: quel parti autoproclamé démocratique a une place de député, sénateur, parlementaire européen (voire ministre ?) en trop à lui offrir ???
LEJEUNE n' a pas dit s'il envisage de payer lui-même la taxe "récupel" ...
Fini la lutte des classes ...   Tous dans l'même sac pour le bien commun ... du capitalisme multinational  !
RoRo

20:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, democratie, mr, capitalisme, silence, cdh, medias, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/09/2009

29/08/2009: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


From: Roger Romain
Sent: Saturday, August 29, 2009 11:17 PM
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] (suite) 

ELECTRABEL: un véritable racket ... ! 


  Merci de ton message instructif, Cher Ami ...
"Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente. "
 
Oui, bien sûr: à part le fait que naguère, les "chers clients, abonnés" n' avaient pas tous ces emmerdes. Mon habitation a été construite en 1952 et nous avons vécu pendant quelque 55 ans sans problème ( s ). Avec l' Euro-dictature, les "libéralisations" capitalistes, la libre concurrence, j' en connais qui vont chaque année changer de compagnie d'assurances, changer de société de télédistribution, de fournisseur gsm, changer de banque, changer de fournisseur d' électricité, ... "Ils" sont occupés à nous faire devenir dingues...
Mais les gens se rassurent et sont vite contents : une connaissance, m' a dit "ici, nous sommes en "démocratie", on peut aau-moins dire ce que l'on pense !". J' aurais dû ajouter : et manifester son mécontentement une fois par semaine dans les rues de Bruxelles, ça ne fait pas trembler le régime en place...   En "Démocratie", il faut de temps en temps laisser sortir la vapeur des casseroles à pression et ensuite tout rentre dans l'ordre ... capitaliste des choses. 
RoRo
 
 
 


From: Gil ....
Sent: Friday, August 28, 2009 11:53 PM
To: romainroger Mod é rateur
Subject: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


Réponse à : ELECTRABEL: un véritable racket ... !
Ah, Romain, " c’est un peu court, jeune homme, on pourrait dire bien des choses en somme… "
(c’est comme cela que Cyrano de Bergerac répondait, selon l’auteur Edmond Rostand, à celui qui lui avait dit : " votre nez, il est… long ! ", et il enchaînait avec la " tirade des nez ").
Voici donc la tirade de ’"Electrabel et la libéralisation du marché".
Épisode 1 : On apprend vers 2006 que les communes belges vont avoir un gros problème avec la libéralisation, parce que nos vieilles factures d’électricité comportaient une ristourne aux communes en tant qu’intercommunales de distribution de l’électricité d’ Electrabel, monopole privé (sauf quelques communes liégeoises qui avaient constitué un producteur intercommunal, la SPE, " société publique d’électricité ") et que cela arrondissait largement leur budget.
Épisode 2 : On apprend vers 2006 que Electrabel propose aux communes un contrat exclusif de fourniture de leur population pour quelques décennies avec ristourne importante pour la commune : espoir de contourner la directive européenne et les lois belges de libéralisation.
Épisode 3 : on apprend que la libéralisation du marché a ces conséquences : vous allez devoir payer deux services : le service de distribution locale, qui est une institution publique, et le service de production, qui est une institution commerciale privée. En principe, la concurrence entre privés devrait faire baisser la part " production " (le monopole privé d’Electrabel va s’écrouler) de votre facture. Idéalement, vous achèterez vote électricité comme vos communications GSM, On apprend aussi que l’expérience de certains pays et aussi de la région flamande, libéralisée avant les wallons et les bruxellois, ne montre pas du tout cette diminution.
Épisode 4 : en principe, la libéralisation commence en Wallonie le 1er janvier 2007 : donc à l’échéance de votre prochaine facture annuelle (en mars pour moi), et Electrabel doit vous informer que vous pouvez faire option pour le distributeur de votre choix, ou rester (" par défaut ", si on ne fait rien) abonné aux conditions " de base " de l’opérateur " historique " Electrabel. D’ailleurs dès l’automne, on a commencé à voir des commerciaux dans les grandes surfaces, qui vous ont proposé des contrats " avantageux " " pour votre prochaine échéance ". Au printemps, Electrabel vous envoie une belle lettre vous informant que il y a libéralisation, et que si vous ne faites rien, il fera toujours son plus bel effort pour vous servir " aux meilleurs conditions " comme par le passé. Dans la même semaine, Electrabel vous envoie une autre lettre pour vous informer que vous avez tout intérêt à quitter votre abonnement historique et adopter un nouvel abonnement Electrabel, plus vert, plus moderne, et moins cher ! Bref, à " de meilleures conditions que nos meilleures conditions " ! On se fout de nous…
Épisode 5 : Fin février 2007, on relève les index, comme d’habitude. Et j’attends la facture annuelle. Soudain, on apprend par les médias que Electrabel aurait des problèmes pour établir les factures mais que, pas de souci, on l’aura en mai et que c’est la même chose. Pour ceux qui ont pris un abonnement à la concurrence, c’est un peu le bordel : ils n’ont pas de preuve de fin de contrat avec Electrabel, etc. Et PERSONNE ne tape sur les doigts d’Electrabel, surtout pas les médias…
Épisode 6 : Au mois de mai 2007, la facture Electrabel, enfin arrivée, vous apprend que vos relations avec l’intercommunale de distribution sont terminés depuis le 31 décembre, et que l’index de cette date est XXXXX. Pure invention d’index ! Comme je note mon compteur régulièrement, j’ai pu voir une surévaluation de consommation flagrante : c’est toujours cela que les producteurs concurrents n’auront pas en payement alors que vous allez le leur consommer en l’ayant payé à Electrabel  ! Et que la structure du calcul est pour 2007 différent : une part " production Electrabel " et une part " distribution publique " font un total de xxx, un prix au kWh un peu plus cher qu’en 2006. Pour ma part, on me dit que mon index final de février a été transmis par la société Elia. Or il est faux et largement surévalué ! Je me renseigne. La société Elia me dit que mon index n’est pas arrivé, mais qu’ils n’ont donc rien transmis. Je fais rectifier et Electrabel m’envoie une facture dont l’index est juste mais dont les bases de calcul en 2006 (redevance, etc.) sont modifiées, à leur profit bien sûr ! Heureusement, je leur devais encore un peu d’euros en plus de mes acomptes, et ma protestation écrite… les a fait taire définitivement et abandonner leur facture.
Fin du premier cycle : " avec la libéralisation, le château Kafka maintient ses beaux restes ".
Deuxième cycle : " la libéralisation vous promet encore bien des surprises "
Épisode 7 : vous pensez bien qu’en mai 2007, je décide de quitter mon opérateur historique. Je consulte le site Web ‘de service public’ CWAPE et leur outil de simulation. Celui-ci me demande de préciser ma localité (tiens, mon intercommunale est toujours présente pour définir le montant des prix de " distribution ", pas de concurrence européenne à ce niveau-là. Bon, je préférerais le néolibéralisme total ou j’admets ce clientélisme partisan local ? Pas de réponse prévue par le site Web !). Avec ma consommation, le fournisseur ESSENT est le plus avantageux pour la part " production " de la facture. Prudent, je choisis le contrat d’un an, j’accepte la domiciliation et sa réduction de tarif, la prime d’arrivée, etc.
Épisode 8 : J’ai signé dès juin mais le contrat ne commence qu’en août 2007. Tout se passe bien. Le contrat se reconduit tacitement en août 2008. Boum ! Augmentation des acomptes. Je téléphone : oui on vous envoie le formulaire. Je le remplis, bien qu’il est écrit : " toute demande est inutile si la différence d’acompte demandée n’est pas de 10 % au minimum ". Je n’ai pas de réponse. L’acompte me paraît avoir été réduit avec trois mois de retard…
Épisode 9 : en octobre, on m’annonce que mon contrat va se renouveler en février avec un nouveau tarif, dépendant du pétrole (au plus haut en été 2008 !). Je ne lis pas les tarifs, je fais rectifier l’erreur de date, pour reporter l’échéance à août 2009. Plusieurs contacts téléphoniques me donnent finalement une approbation orale. Dois-je faire confiance ?
Épisode 10 : la méfiance est bonne conseillère : je lis mon contrat et je découvre qu’une augmentation de tarif doit être annoncée avec trois mois d’avance et possibilité de renonciation. Et effectivement, en mai 2009, je reçois une offre mirobolante de réduction des tarifs si je souscris un abonnement de trois ans. Mais en tous petits caractères, je découvre que le tarif annuel est nouveau et que si je suis un désaccord avec ces nouveaux tarifs et ces offres promotionnelles, je dois envoyer une lettre de rupture par recommandé. Si vous avez bien suivi, vous découvrez que ESSENT, le héros du 2e cycle, a retrouvé les méthodes du héros du premier cycle, ELECTRABEL : perturbation des dates annuelles, brouillard autour des niveaux de tarifs, etc. En fait, en étudiant mieux les tarifs sur le site public de la CWAPE, je découvre que le producteur avantageux de 2007 augmente ses tarifs de 10% en 2009 et n’est plus du tout concurrentiel (tout comme Electrabel).
Fin du deuxième cycle et conclusion
J’ai changé de producteur cet été 2009 ; et j’ai du me battre sur la date de clôture et sur l’index de transmission.
J’en conclus que la libéralisation apporte du brouillard dont les producteurs profitent dans tous les sens. Mais aussi que le monopole privé était cher auparavant, et reste cher actuellement (car une bonne partie des ménages ne changera pas de contrat). J’ai fait le moins mauvais choix du moment, mais ma vigilance (dont je me passerais bien) peut être en défaut à tout moment.
Ce qui a disparu avant tout, c’est le rapport de force Electrabel – élus politiques et représentants sociaux. Il était biaisé par le financement discret des communes. Mais aujourd’hui nos représentants sont à la CWAPE, et les concurrents producteurs n’ont plus de comptes à rendre (seul le tarif " opérateur historique " est négociable). La résistance individuelle est mieux informée, mais plus faible qu’une résistance collective !
Signalons que le gouvernement a obligé ELECTRABEL en 2008 a vendre des outils de production pour réduire son monopole (ce qui était demandé par l’Europe) mais il l’a vendu à des sociétés étrangères non concurrentes sur le marché belge. Le gouvernement n'agit pas pour des motifs sociaux, mais suite à des plaintes des concurrents d'Electrabel...
Donc la puissante société monopolistique triche toujours avec les projets " de concurrence parfaite " concoctée par les néo-libéraux européens.
Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente.
Et pour info : je suis en France, et j’ai reçu des vendeurs de " Direct Energie " qui voulaient voir mes factures (avec toutes mes données bancaires !) et me faire signer un contrat nouveau. Or : 1/ cette société vend de l’énergie EDF en attendant de produire sa propre énergie au gaz ; 2/ elle prétend qu’elle n’a aucun contrôle sur les techniques de vente de ses vendeurs sous-traitants ! 3/ On n’a pu me remettre aucun dépliant, et les forums Internet décrivent des dizaines d’arnaques au contrat : en fait, vous pouvez le dénoncer dans les huit jours par recommandé, mais vous n’avez aucun document et on vous a endormi en disant que c’est " à l’essai " et résiliable " par téléphone " (toujours occupé). Bref, la libéralisation est balbutiante (les droitiers protègent le service public EDF !) mais les arnaques sont déjà florissantes...
Amicalement (vous ferez les commentaires plus politiques d'évidence)
Chabian
 
ELECTRABEL: un véritable racket ... !
 
Je suis un client obligé d' Electrabel pour ma consommation d' Electricité ...
 
Pour 2 années antérieures consécutives, ma consommation annuelle d' électricité a diminué.
 
Ce fut le cas en 2008 pour les 12 mois écoulés.
 
Au moment du décompte annuel 2008, j'étais en crédit. Malgré cela, "ils" ont augmenté mes acomptes mensuels OBLIGATOIRES pour les mois à venir...
 
En 2009, ma consommation a de nouveau diminué par rapport à 2008. Je viens de recevoir mon décompte annuel pour les 12 mois écoulés.
 
Malgré mes acomptes augmentés, ma consommation en diminution, je ne suis plus en crédit, mais en débit de 105,08 euros à payer avant le O6 septembre 2009, sinon gare aux frais de rappels et de sommations prohibitifs à la limite de la légalité portés à votre compte par Electrabel en cas de retard de paiement ... indépendamment des raisons justifiées ou non.
 
ELECTRABEL, malgré la libéralisation imposée par l' Euro-dictature capitaliste et nos gouvernants valets, le jeu de la concurrence, son électricité "verte", malgré ses super-bénéfices, Electrabel est une société de racket pour ses clients ...
 
RoRo
écrit le 27 août 2009

15:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, europe, mr, euro-dictature, capitalisme, wallonie, silence, cdh, medias, electrabel | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/11/2008

16/11/2008: Quelques réflexions personnelles...

Quelques réflexions personnelles:
 
C'est la récession économique mondiale, les Ami(e)s, qui fait penser et pencher de plus en plus vers celle d' avant-guerre au temps où aux Usa les milliardaires et/ou spéculateurs et joueurs des casinos ruinés se suicidaient en se jetant par les fenêtres des gratte-ciel du capitalisme où ils possédaient leurs luxueuses suites tout confort, ... genre Dubaï d'aujourd'hui.
 
Le capitalisme bancaire et spéculatif est au bord du gouffre. Partout des usines ferment définitivement leurs portes ou se mettant partiellement en chômage économique, dans certains cas déjà pour 6 mois...
 
Des dizaines de milliers de travailleurs supplémentaires volent au chômage et la crise s'aggrave surtout pour les plus pauvres et tous les pays pillés par le colonialisme et l'impérialisme ricano-occidental. Le nombre de chômeur va doubler même aux Usa, paradis du système économique en place depuis trop  longtemps.
 
Normal, la crise débute principalement de là: Bush et  ses effroyables et ruineuses guerres impérialistes et colonialistes à la conquête du Monde qui endettent "l' Amérique", les spéculations financières et immobilières, la libre concurrence effrénée et anarchique où les plus gros requins avalent les plus petits. Une guerre sans lois entre capitalistes eux-mêmes...
 
Qui va  donc devoir payer ?
 
Des centaines de milliards d' euros et/ou de dollars d' argent public ont donc été trouvés comme par enchantement pour voler au secours des banques multinationales. Il faudra faire la même chose pour le secteur immobilier, l'industrie automobile occupant des centaines de milliers de travailleurs et sous-traitants, secteur où la concurrence est incroyable pour vendre toujours plus de bagnoles sur des marchés sur-saturés. Or, sans croissance, le capitalisme du profit immédiat se casse la gueule. Et nous avec, quitte à devoir bouffer  toujours plus de saloperies inutiles. C' est "l'économie réelle" (sic) ... !
 
Les valets du capitalisme aux abois vont nous présenter toutes les factures pour continuer à donner du fric aux multinationales richissimes non plus pour "créer des emplois", mais pour sauver ceux qui existent encore, et continuer à se sucrer d'abord...
 
La machine est en marche ...
 
-au 1er février 2009, la Sncb augmente une fois de plus ses tarifs d'une moyenne de 5,9%. Voyager en train, va devenir un luxe, conclut "La Nouvelle Gazette" de Charleroi. Pour tous ceux qui ne bénéficient pas de réductions tarifaires, voyager en train, ou en bus, est DÉJÀ un luxe depuis longtemps ...
 -notons que 6%, c'est cependant dans la norme, s'il faut en croire la nouvelle augmentation accordée à la famille royale de Belgique en 2009... Attention, 6% d' augmentation pour le Roi et à chaque membre de sa sainte famille, cela ne signifie pas 10, 15 ou 20.000 frs belges en plus par an, mais ça se traduit en plusieurs millions d' euros (1 euro = 40,3399 f.belges).
 
-à CHARLEROI, on annonce une nouvelle augmentation de la fameuse taxe communale impopulaire sur les immondices. On ne sait pas encore combien. Il est vrai que les ristournes versés annuellement aux communes par Dexia, les compagnies de gaz et d'électricité, etc, vont se réduirent comme des peaux de chagrin alors que toutes les charges financières continuent à s'agraver (exemple la police unique voulue réformée par tous les partis "démocratiques et qui a déjà coûté la peau des fesses aux communes du royaume).
 
"Ne faites pas payer les riches, Sire ! Faites payer les pauvres, car ils sont les plus nombreux ... !"
 
Allez les Verts, allez ... !
 
Congrès des Verts en Allemagne, vu sur Euronews ce dimanche...
 
La co-présidente Roth gesticule à la tribune et s'écrie: "Chers Amis' avec vous, je vais lutter contre le populisme de droite et ... de gauche, véritable(s) poison(s) pour la "Démocratie" ! Et toute la claque applaudit dans la salle ...
 
Pas un seul congressiste colo-colo pour s' d'abord, en Allemagne et ailleurs, à lutter contre les multinationales et l' Euro-dictature capitalistes, car c' est eux qui nous exploitent et vont écrier : "Et on commençait nous faire crever ?".
 
On peut toujours rêver de la part de tous les intégrés du capitalisme d' extrême-droite, de droite, du centre et/ou de ... "gauche" !
 
RoRo

01/09/2008

31/08/2008: L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...

L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...
 
Pour rassurer complètement les habitants éventuellement alarmés et facilement apeurés, je me permettrai de rappeler tout simplement que nos ministres et toutes nos autorités "compétentes" veillent avec vigilance ...
 
Ainsi, il y a quelques années à peine, un de nos gouvernements "démocratiques" a fait distribuer GRATUITEMENT à tous les Belges qui le demandaient via leur pharmacien, une boîte de 10 comprimés de 65 mgs d'iodure de potassisum "à n'utiliser qu'en cas d' accident nucléaire" ...   Ces comprimés sont à peine périmés depuis mars/avril ... 2008.
Faut-il en rire ou en pleurer ???
 
RoRo
 
31/08/2008

21:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie, medias, societe, presse, romain, television, actualite, bruxelles, charleroi, courcelles, communes, capitalisme, democratie, cdh, ps, mr, ecolo, verts, droits de l homme, sante, euro-dictature, gouvernement, histoire, hainaut, information, silence, belgique, nucleaire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/07/2008

23/07/2008: Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...

Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...
 
Ce mardi 22 juillet 2008, j' ai rentré 1.500 litres de mazout...
Le prix ?  1.361,56 euros (dont 236,30 euros de tva, dans les caisses de l' État et du gouvernement pour boucler ses budget et comptes annuels), soit 54.925 Fbelges
Pour beaucoup de salariés, cela représente 1 mois de salaire et, pour beaucoup de pensionnés et/ou chômeurs, 1 à 2 mois de revenus...
Et avec 1.500 litres de mazout, beaucoup de petites gens ne pourront passer l'hiver (modéré ou dur ???) .
Le 07 février 2008, pour 1.500 litres, j' ai payé 1.036,22 euros... Un prix déjà démesuré ...
Différence: + 325,34 euros, soit 13.124,18 Fbelges
De quoi rentrer de vacances: début septembre, ce sera pour beaucoup la rentrée scolaire, le moment de remplir les cuves, Electrabel qui va envoyer sa facture annuelle et tout le reste qui augmente sans cesse...
On va faire de plus en plus grise mine et se rendre compte que nous allons crever avec le capitalisme "social" et "à visage humain" à l'occidental (par rapport au capitalisme sauvage qui est revenu au pouvoir, il y a quelque 20 ans dans les pays socialistes de l' Est européen).
De quoi aussi se rendre compte que le capitalisme n' a jamais rien eu de social, ni d'humain, ni de démocratique, ...
Ni les partis intégrés, opportunistes et réformistes qui le servent d' ailleurs: pendant que les politicailleurs calotins, socialistes, libéraux, verts, du Nord et du Sud de la Belgique, discutaillent depuis plus d' 1 an sur BHV et la réforme institutionnelle voulue principalement par le patronat flamand, de plus en plus de gens sombrent dans la misère. Si la tva de luxe à 21% payée sur mes 1.500 litres était réduite à 6%, par la grâce gouvernementale, j' aurais payé 168,79 euros de taxe en moins, soit 6.809 Fbelges ... De quoi faire réfléchir sur la nécessité de réduire la taxe sur l'énergie, gaz, électricité, mazout, de 21 à 6 %, comme tous les produits de nécessité courante, et de signer toutes les pétitions et participer à toutes les mobilisations et actions allant dans ce sens...
Ca va craquer les amis ! Le capitalisme, les multinationales et l' Euro-dictature, nous réservent des lendemains qui chantent ... 
RoRo
 

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verts, ecolo, cdh, bhv, syndicats, courcelles, capitalisme, democratie, medias, mr, societe, socialisme, presse, ps, politique, ptb, romain, social, silence, television, europe, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, information, actualite, belgique | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/04/2008

26/04/2008: WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !

WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !
Le logement social est dans un bien triste état en Wallonie: délabré de plus en plus, des finances en difficultés, des milliers de demandeurs en attente pendant des mois, voire des années...
Pas trop de désespoir cependant, nos partis pseudos démocratiques, qui ont tellement bien géré le secteur, en spéculant sur les subventions (voire en remplissant certaines poches), vont bien trouver LA solution.
Ainsi, une délégation de responsables et mandataires du Mr, Kubla en tête, vient d' aller étudier la question ... à Reims.
Là, pas de problèmes pour nos réformateurs libéraux: à Reims, tout va bien et à neuf, bien entretenu: le logement SOCIAL est en grande partie privatisé...
Dès lors, le sieur KUBLA estime que nous devons en tirer les enseignements pour la Wallonie ...
Et, à mon très humble avis, surtout des interrogations...
A Reims, qui décide:
-des conditions d' attribution,
-des conditions de revenus,
-des modalités de logement, de la réglementation,
-des organes de gestion et de décisions,
-et surtout, du montant des loyers et des charges, de leur fixation ???
Pas de doute: à Reims, les gestionnaires PRIVES (des sociétés immobilières ???) sont des bienfaiteurs complètement désintéressés qui y vont de leur poche ... Ils n'ont bien sûr pas pour but principal de réaliser de plantureux profits sur les loyers des classes sociales les plus modestes, les plus démunies, les plus pauvres...
Gare, les amis: la privatisation du logement SOCIAL pointe AUSSI à l'horizon. Nos libéraux francophones enfoncent le premier clou... Le secteur du logement SOCIAL peut encore devenir juteux. A l' exemple de Reims et de la France sarkozyste, on pourrait faire avec
un euro privatisé 4-5 fois plus et mieux qu' avec un euro ordinaire wallon...
RoRo

20:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, actualite, presse, media, privatisation, social, mr, politique, romain, ps, cdh, ecolo, logement, courcelles, histoire, wallonie, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/01/2008

Alerte antiterroriste :: Josy Dubié (Ecolo) réagit ...

Le supposé projet d’évasion de Nizar Trabelsi aurait été lié à de supposées menaces d’attentats. Sur quels éléments se base-t-on, demande le sénateur Josy Dubié.

Marco Van Hees
09-01-2008

Josy Dubié, sénateur Ecolo: « La police n’a même pas trouvé un pétard mouillé » (Photo Solidaire, Mehdi Mniai)

- Cliquez sur la photo pour l'agrandir -


Tout commence le 21 décembre, lorsque la section terrorisme de la police fédérale, le parquet fédéral puis le Premier ministre Guy Verhofstadt annoncent l’arrestation de 14 personnes qui auraient eu l’intention de faire libérer Nizar Trabelsi. Cet ancien joueur de foot purge une peine de dix ans de prison pour avoir projeté un attentat contre la base militaire de Kleine Brogel.

Le même jour, l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (OCAM) affirme disposer d’éléments selon lesquels « un attentat pourrait être en cours de préparation » en Belgique. Verhofstadt confirme. Par contre, dans une lettre publiée le 23 décembre par La Dernière Heure, Trabelsi déclare qu’aucun attentat ne se prépare.

Au réveillon du nouvel an, les mesures de sécurité et la présence policière sont renforcées dans la capitale. Le traditionnel feu d’artifice est annulé. L’alerte sera finalement maintenue jusqu’au 3 janvier.

Josy Dubié, que nous avons contacté, s’interroge sur ces mesures. « La police lance un grand coup de filet, mais les 14 personnes arrêtées sont libérées le lendemain. Elle procède à de vastes perquisitions à la recherche d’explosifs, mais ne trouve même pas un pétard mouillé. Elle fouille la prison d’Arlon cellule par cellule, sans le moindre résultat. »

Le sénateur écolo pose donc la question aux autorités : « Quels éléments vous ont amenés à prendre ces mesures ? » Logiquement, c’est au Comité R, chargé de surveiller les organes de renseignements, de mener l’enquête. Dubié demande donc à ses cinq collègues sénateurs siégeant dans le Comité de suivi du Comité R de relayer ses questions.

« Le problème, c’est que lorsque des conclusions sont transmises aux membres du Comité de suivi, ceux-ci sont tenus à la confidentialité. Cela dit, même si Ecolo n’en fait pas partie, d’autres membres de l’opposition s’y trouvent. Je suppose donc que si des faits graves apparaissaient, ils en parleraient. »

Ce qui chiffonne surtout le sénateur, c’est qu’ « au lendemain des perquisitions, le président du collège des procureurs généraux [Cédric Visart de Bocarmé] a lancé un appel au renforcement des lois antiterroristes. Je me demande donc si tout cela n’est pas une mise en condition pour faire passer un nouveau train de mesures encore plus liberticides… »

22:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actulite, courcelles, belgique, presse, silence, democratie, berlgique, politique, ecolo, romain, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/12/2007

07/12/2007: 6 mois de cirque communautaire...


En tout cas, 6 mois après les élections, la brouille s' envenime entre les partis de l' orange (les calottins) - bleue (les libéraux), du Nord et du Sud et une solution n' est toujours pas en vue. La querelle éclate même entre les partis des clans opposés du Nord et du Sud. La démonstration est faite de ce que la droite, dont d' aucuns sont sépartistes et nationalistes, peut offrir au pays. Ces partis pseudo-démocratiques sont occupés à se déconsidérer auprès de bien des électeurs qui ont voté à droite. Et si on revotait tout simplement ???  Evidemment, ce serait une véritable catastrophe pour d' aucuns ... "Socialistes" et Ecolos attendent derrière la porte ... Serait-ce mieux ??? Les "socialistes" sont déjà dans la galère depuis 1999, avec les libéraux et le pays va on ne peut plus mal, du moins pour les plus faibles et bien des catégories de travailleurs. Que peut encore offrir également le réformisme ???

RoRo


-------- Message original --------
Sujet: Le cdH en appelle au sang-froid et à l'unité des francophones
Date: Fri, 7 Dec 2007 13:39:59 +0100


Contact
07.12.2007

Le cdH en appelle au sang-froid et à l'unité des francophones


Le cdH, très étonné des propos lus et entendus ce matin, en appelle au sang-froid et à l'unité des francophones et non à leur division.

Les Belges ont besoin de sortir de la crise et non de la voir s'approfondir sans raisons. Ils ont besoin d'un gouvernement au plus tôt et de responsables politiques constructifs et responsables dépassant les préoccupations électoralistes et particratiques.

Le cdH se refuse donc de réagir à une nouvelle charge infondée du MR, utilisant cette fois pour occulter, soit une soudaine nervosité soit un changement de choix politique, un reportage réalisé en toute indépendance par des journalistes de la RTBF et filmant en coulisses des moments de vie non publics durant les négociations.

Par ailleurs, le cdH rappelle au besoin qu’il a négocié avec les libéraux pendant 5 mois sans relâche, conclu plusieurs accords sur 8 chapitres de programme, déposé des dizaines de propositions constructives et a dit « oui » à la note institutionnelle finale du formateur de lundi dernier. Déceler dans ce cas une pseudo non-volonté d’aboutir relève de l’absurde... L'orange bleue a chuté sur les revendications excessives de la N-VA et sur rien d’autre !


-                                                                                                                                                                                                    

00:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, democratie, ps, politique, romain, courcelles, actualite, presse, ecolo, social, histoire, cdh, mr, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

17/10/2007

17/10/2007: COURCELLES: c' est finalement 90 personnes qui ont signé la lettre collective de Madame Mariette DUJACQUIER dans le cadre de l' enquête "FOREVER PRODUCTS" ...

COURCELLES: c' est finalement 90 personnes qui ont signé la lettre collective de Madame Mariette DUJACQUIER dans le cadre de l' enquête "FOREVER PRODUCTS" ...

COURCELLES: Forever Products et l' action des riverains de La Glacerie, Wartonlieu et de La Motte ...

L' enquête publique "Forever Products" est toujours en cours dans ces trois quartiers de Courcelles-Motte, Glacerie et Wartonlieu .
Elle se terminera obligatoirement ce vendredi 19 octobre 2007, à 10 heures, après 20 mois de silence et de non-information de la population ...
C' est pourquoi les riverains ont réclamé, avec raison, la convocation par le Collège et dans leur quartier, d' une réunion publique d' information et de consultation de la population.
Cette réunion se tiendra effectivement ce mercredi 17 octobre 2007, à 19 heures, dans une classe de l' Ecole de La Glacerie.
Difficile en effet d' ignorer une demande-pétition signée par 191 personnes en quelques jours à peine ...
C' est donc un résultat de l' action mobilisatrice des habitants, obtenue sans l' aide d' aucun média... A part des question orales et autres remarques de passage, le fond du problème n' a toujours pas été débattu en profondeur au sein du Conseil communal ... Les élus attendent quoi exactement pour prendre position ... ?
La réunion devrait donc réussir une importante participation de gens tant les réactions et les inquiétudes sont nombreuses en raison de l' implantation de cette entreprise chimique au beau milieu d' un quartier populaire, aux voies de circulation difficiles, à quelques pas à peine d' une école primaire communale...
Ce dimanche 13 octobre 2007, une lettre collective réunissant 63 signatures supplémentaires sera encore transmise au Collège communal. En voici sa teneur:

"Monsieur le Bourgmestre,
"Mesdames et Messieurs les Echevins,

"Enquête publique "FOREVER PRODUCTS"

"   La première réunion publique a eu lieu à l' Hôtel de Ville le 25 janvier 2006 en rassemblant quelque 80 personnes du quartier.
"   A la suite de cette réunion, vous avez reçu de la part de nombreux riverains des remarques et questions, soit par lettres individuelles, soit par pétitions collectives (des centaines de signatures!)..
"   Pendant 20 mois de silence complet, aucune information, aucune explication, aucune réponse de votre part, ni de "FOREVER, ni de son Bureau d' études.
"   Pourtant, nous restons inquiets, non seulement en raison des actvités chimique de "FOREVER" sur le site, mais aussi et surtout en raison de tout ce qui y entre et y (re)sort par poids lourds entiers, en plein quartier populeux et à quelques pas d' une école communale, à destination de tout le Bénélux, et au-delà ...
"   Le 14 septembre 2007, à 13 heures, un camion-remorque brûlait sur l' autoroute de Wallonie, à l' entrée du Viaduc de Viesville.
"   Ce n' était pas beau à voir: à l' arrivée des pompiers, il ne restait déjà plus qu' une carcasse calcinée, noircie, toujours en flammes. Pourtant, ce camion ne transportait pas des produits nocifs, chimiques, inflammables, toxiques, explosifs, ...
"   Imaginons que ce cas puisse se reproduire lors d' une explosion d' un camion devant la sortie de l' école par exemple ...
"   FOREVER aura 60 emplois, les riverains de La Glacerie risquent d' avoir 60 cadavres ...
"    Les patrons de FOREVER diront :
Nous n' avons rien à voir avec cette explosion, nous respectons toutes les normes actuelles (?) de sécurité, nous avons reçu toutes les autorisations requises, c' est l' entreprise de transport, voir le chauffeur, qui est responsable !!
"    C' est pourquoi nous maintenons notre opposition aux activités chimiques de "FOREVER" et espérons que toutes nos remarques et questions antérieures restent valables dans le dossier.
"    Ce n' est pas la place d' une entreprise chimique en plein milieu de notre quartier quand on songe qu' il n' est même plus permis aujourd'hui de maintenir l' existence sur la place Roosevelt d' une simple friterie, par exemple, car ont vient de découvrir que les friteries traditionnelles nuisent à l' environnement, que des bonbonnes pourraient exploser, causant des incendies, dégâts et victimes...
"   La place de "FOREVER" est ailleurs: sur un zoning, à distances respectables des habitations, avec des voies routières et d' accès modernes et sans entraves ...
"   "FOREVER" est d' autant plus dangereux que d' autres sociétés et entrepôts, pour lesquels il n' y a pas d' enquête, sont également présents et voisins sur le même site ... On n' en parle évidemment pas à la population ...
"   Pourrions-nous également savoir quelle compagnie d' assurances couvre l' entreprise FOREVER et pour quels montants ? Ce simple renseignement nous donnera une idée, une évaluation faite par "FOREVER" elle-même, de l' ampleur des risques encourus ... ???
"   En espérant un avis défavorable du Collège et des autres autorités successives sur ce dossier, nous vous prions d' agréer, Mesdames, Messieurs les Bourgmestre et Echevins, nos sincères salutations.
"   Courcelles, le 06 octobre 2007.


suivent 90 signatures...

RoRo
Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....


On le sait depuis le dernier Conseil communal, à la suite de la question orale posée conjointement par les conseillers Clersy et Taquin: la réunion réclamée  par 191 riverains-signataires aura lieu ce mercredi 17 octobre 2007, dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour discuter de l' enquête publique en cours avec les responsables communaux et de Forever...
Le hasard fait parfois étonnamment les choses: le receveur communal est malade. Le Collège convoque une réunion extraordinaire du Conseil communal, le même jour, à la même heure, pour désigner un remplaçant, s'il faut en croire l' information affichée sur le site Ecolo...
C' est donc en grand nombre que nos élus communaux auront la possibilité de venir discuter directement avec les riverains de La Glacerie... puisqu'ils devront se trouver au même moment à deux endroits différents...
C' est sans doute pour être mieux "à l' écoute des Courcellois" ? Peut être que quelques élus de l' opposition s'en étonneront ???

RoRo
De quoi foutre la bisbouille supplémentaire, les Ecolos informent depuis hier sur leur site que la réunion serait convoquée pour ... 20 heures, passant ainsi outre de la convocation officielle adressée aux riverains il y a une dizaine de jours par l' Echevin des Travaux Christian Hansenne qui lui a bien convoqué pour 19 heures comme prévu initialement ...
De plus en plus amusante (ou grave?) l' anarchie actuelle dans la gestion communale courcelloise....
Une preuve supplémentaire: je renvoie à l' article commentaire, publié ce 17 octobre 2007 dans "TANQUE VIVE" par l' Ucpw et relatif à la dernière séance du Conseil communal et aux finances courcelloises. Point de vue que je partage entièrement...
RoRo

11:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, presse, communes, ecolo, courcelles, romain, actualite, democratie, ps, mr, ucpw, politique, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |

15/10/2007

15/10/2007: Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....

Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....


On le sait depuis le dernier Conseil communal, à la suite de la question orale posée conjointement par les conseillers Clersy et Taquin: la réunion réclamée  par 191 riverains-signataires aura lieu ce mercredi 17 octobre 2007, dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour discuter de l' enquête publique en cours avec les responsables communaux et de Forever...
Le hasard fait parfois étonnamment les choses: le receveur communal est malade. Le Collège convoque une réunion extraordinaire du Conseil communal, le même jour, à la même heure, pour désigner un remplaçant, s'il faut en croire l' information affichée sur le site Ecolo...
C' est donc en grand nombre que nos élus communaux auront la possibilité de venir discuter directement avec les riverains de La Glacerie... puisqu'ils devront se trouver au même moment à deux endroits différents...
C' est sans doute pour être mieux "à l' écoute des Courcellois" ? Peut être que quelques élus de l' opposition s'en étonneront ???

RoRo

21:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, belgique, hainaut, charleroi, politique, communes, democratie, actualite, silence, presse, ps, mr, environnement, ecolo | |  Facebook | |  Imprimer | | |

12/10/2007

12/10/2007: COURCELLES, après l' audit INTERNE, aura son audit EXTERNE: C' est quoi les sociétés d' audit ?

COURCELLES, après l' audit INTERNE, aura son audit EXTERNE:  C' est quoi les sociétés d' audit ?

S'il faut en croire ce qui se dit et se propose au Conseil communal, ce qui s' écrit dans "La Nouvelle Gazette", ce que réclame le groupe Ecolo et notre nouvia maïeur (et sans doute aussi l' Ucpw?) , COURCELLES, commune heureuse, pourrait avoir droit à son audit EXTERNE... On s' en dispute la paternité de la proposition parmi nos joyeux élus ...
Pour rappel, un audit INTERNE a déjà eu lieu, commandé par le bourgmestre, paraît-il. C' est lui qui aurait permis de mettre à jour certaines anomalies au point d' entraîner la démission (voire la chute ?) du Président de l' Union socialiste communale et de provoquer ... le ramdam actuel au sein du Ps et du groupe "socialiste" du Conseil communal...
Mené par des fonctionnaires compétents, il est à espérer qu' il n' en aura rien coûté pour les finances communales ... (?), déjà à plat.
Il apparaît cependant insuffisant pour mettre tous nos mandataires d' accord quant aux résultats financiers désastreux de la défunte majorité Ps-Cdh qui a mené les affaires de la Commune de 2000  à 2006.  Et oui, on oublie de rappeler que le Ps était accoquiné pour 6 ans au Psc-Cdh (qui a gagné 1 élu le 8 octobre 2006, on se demande bien pourquoi ?, et qui fait aujourd'hui le gros dos dans l' opposition, face au Mr, autre larron de circonstance) .
A son arrivée au pouvoir, Alex SOEUR aura dû constater que les caisses communales étaient vides pratiquement. Plus de fric, je comprends son désir d' en savoir un peu plus, en sus de la propagande électorale du Ps... servie dans nos boîtes aux lettres !
Mais, ça ne suffit pas: un audit EXTERNE devrait être commandé. L' ennui: il en couterait 75.000 euros à la Commune  (3 millions de fb !)... C' est pas rien !
Car, je suppose que de tels audits ne sont pas menés par des fonctionnaires et/ou mandataires de l' Etat, des Régions, des communes, mais que l' on s' adresse généralement à des sociétés PRIVEES d' expertises financières et administratives (?), hautement "spécialisées".
Ces experts, qui se déplacent, qui viennent mettre le nez, pendant des heures, des jours, des semaines, des mois, dans les affaires et la comptabilité, des entreprises privées ou publiques, des asbl, des communes, des sociétés de logements et/ou sportives, de toutes les institutions publiques, doivent coûter un  "osse" et leurs bureaux doivent réaliser en ce moment des affaires en or ...
Qui n' a pas son audit ? Qui veut son audit ? Qui propose un audit ?
C' est devenu une mode: Ecolo vient encore de proposer un audit pour examiner la gestion de l' Enseignement provincial en Hainaut ...
En ce moment, quand un parti "démocratique" de l' opposition veut mettre en difficultés un autre parti "démocratique" de la majorité, il propose  un audit ... A tort ou à raison ? Dans certains cas oui, dans d' autres non !
On y trouve quoi dans certains cas, dans les conclusions de l' audit ?: une mauvaise gestion, des tripotages budgétaires, le constat du mauvais rendement de certaines taxes insuffisamment rentables, des agents en surnombre, des subsides injustifiés et octroyés par générosité orientée politiquement et parfois, on met la main sur l' un ou l' autre mandataire et/ou fonctionnaire qui s' est copieusement arrosé et/ou favorisé...
Résultats: c' est l' électeur_contribuable_consommateur qui passe au presse-citron...
RoRo


 Envoyez vos réactionsréagirImprimerimprimerEnvoyer par e-mailenvoyer

lundi, 12 avril 2004, 8h51


C'est pas la crise pour tout le monde [partie 7] • Comment les sociétés d'audit contrôlent les comptes... et organisent la fraude

Quatre firmes se partagent le marché mondial de l'audit. Elles sont chargées de contrôler la régularité des comptes des sociétés. Une commission sénatoriale américaine a montré qu'en réalité, elles vendent elles-mêmes à leurs clients des techniques de fraude.

Henri Houben
14-04-2004

Scène quotidienne à New York. Il fut un temps où les impôts servaient à redistribuer les richesses. Du moins, c'était l'argument officiel. Aujourd'hui, on voit l'inverse: la taxation est utilisée pour aggraver les déséquilibres de revenus. Et la fraude en est un moyen essentiel. (Photo Solidaire, Roland Teirlinck)


«La vente de produits fiscaux potentiellement abusifs ou illégaux est devenue une activité lucrative aux Etats-Unis. Et certaines entreprises professionnelles, comme les sociétés d'audit, les banques, les sociétés de conseil en investissements et les firmes de loi sont des participants majeurs dans la vente massive de ces produits fiscaux génériques à de multiples clients.».

Cette citation n'est pas la conclusion d'un rapport d'une quelconque organisation altermondialiste fustigeant l'évasion fiscale aux Etats-Unis. Elle est issue du document officiel d'une commission sénatoriale américaine mise sur pied suite à la retentissante banqueroute d'Enron, qui avait révélé le laxisme de la société d'audit Arthur Andersen (aujourd'hui liquidée). La commission a enquêté un an sur les pratiques des sociétés d'audit. Ce qu'elle a découvert dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer.

Etant donné la diversité des opérations, la commission sénatoriale s'est concentrée sur une seule société, KPMG, la prenant comme cas particulier.

Première constatation de la commission: KPMG a un département dont le but est de créer des produits fiscaux. Officiellement, il s'agit de livrer des conseils sur les taxes aux différents clients qui le demandent. Dans la réalité, ce sont des procédés sophistiqués (lire p. 11) pour échapper à l'impôt qui sont vendus de façon agressive.

KPMG et ses principaux dirigeants savent que ce sont des opérations soit illégales, soit abusives (c'est-à-dire dont le but n'est pas de créer une nouvelle activité, mais seulement de ne pas payer les taxes). Néanmoins, ils ne les présentent pas pour vérification aux organismes publics de contrôle. Et ils ne s'en soucient finalement que fort peu car dans les cas où ces infractions sont jugées, les sanctions sont faibles.

Les clients de KPMG signent une clause
de non-divulgation

KPMG fait signer une clause de non-divulgation aux clients. Ce qui alimente certainement les suspicions sur la manoeuvre. Celle-ci implique la société d'audit (KPMG), une société de conseil en investissements, une ou plusieurs banques et un cabinet d'avocats, qui confirmera au besoin la légalité des opérations. Tous sont dans le coup. Et KPMG approuvera les comptes comme société d'audit. Le tour est joué pour les obligations légales. Ce, moyennant une commission versée par le client à tous ces participants dans l'évasion fiscale.

Mais les organismes de contrôle de l'Etat ne vont pas rester dupes longtemps. Seulement, ils doivent prouver leurs allégations. Ce qui demande des investigations d'autant plus fastidieuses que le montage financier est complexe, impliquant de nombreuses sociétés, souvent même des firmes «écrans», installées éventuellement dans des paradis fiscaux.

Dès que le processus d'enquête est enclenché, KPMG nie tout en bloc et refuse de donner les documents nécessaires à l'organe de contrôle. La société d'audit fait tout ce qui lui est possible pour entraver la procédure.

Et quand finalement le jugement est prononcé et condamne l'opération, KPMG arrête la vente de son produit et le change légèrement. De cette façon, cela apparaît comme un nouveau produit, demandant une nouvelle investigation de l'organisme de contrôle.

Le plus grand redressement de l'histoire des Etats-Unis

En même temps, KPMG continue de se donner une image d'intégrité et de pureté pour ses différents clients. Dans son rapport 2003 et malgré les interrogations de plus en plus nombreuses des instances publiques, elle n'hésite pas à écrirequ'elle voit le fait d'avoir des clients prestigieux «comme la confirmation de notre intégrité».

La commission d'enquête a pu mettre la main sur des documents internes de KPMG qui démontrent le double langage de ses dirigeants.

KPMG est, par exemple, la société d'audit de Xerox. Or, cette multinationale de la photocopie a dû réaliser le plus grand redressement comptable de l'histoire des Etats-Unis. L'organisme de contrôle boursier, la SEC (Standard Exchange Commission) a déclaré que KPMG avait aidé Xerox à gommer 3 milliards de dollars de ses résultats entre 1997 et 2000. Le géant du matériel de bureau a payé, en 2002, une indemnité de 10 millions de dollars à la SEC, soit la plus grande sanction jamais commise dans la fraude comptable américaine. Et six directeurs ont dû verser 22 millions de dollars comme pénalité.

«La fraude fiscale est une véritable
industrie de masse»

Ceci, c'est pour KPMG. Mais les autres sociétés d'audit ont des pratiques identiques. Les produits fiscaux sont vendus aussi massivement. Ils impliquent d'autres banques, d'autres entreprises de conseil en investissements, d'autres sociétés d'avocats. Et ils sont tout autant illégaux ou abusifs. Ce qui pousse la commission d'enquête à cette conclusion: la fraude fiscale est une véritable industrie de masse aux Etats-Unis.

L'organisme de contrôle a établi des estimations d'après les investigations qu'il mène. En ne prenant en compte que les grandes firmes, soit celles qui ont des actifs supérieurs à 250 millions de dollars, les affaires en cours montrent une évasion fiscale d'environ 33 milliards de dollars, essentiellement sur la période de 1993 à 2002. Mais ce qui n'a pas encore fait l'objet d'enquête pourrait révéler une fraude portant sur 52 milliards. Ce qui fait un manque à gagner pour les impôts américains de 85 milliards de dollars.

De 1993 à 1999, le montant éludé s'élève en moyenne entre 11,6 milliards et 15,1 milliards de dollars par an. En comparaison, la somme totale des profits avant impôt en 2002 se chiffre à 904 milliards de dollars, sur lesquels sont prélevés 195 milliards de taxes. Dès lors, la fraude correspond à 6, 7 ou 8% du total des impôts. Et, encore, ceci est sans doute une sous-évaluation étant donné que les mesures sont prudentes et se fondent sur une définition stricte de l'évasion fiscale.

Il est particulièrement scandaleux qu'en même temps, le gouvernement américain - comme d'autres dans le monde, en particulier en Europe - lance des réformes fiscales qui avantagent surtout ceux qui disposent de véritables fortunes, ceux qui peuvent le plus facilement éluder l'impôt. En même temps, il réduit les dépenses sociales en faveur des plus démunis. Cette affaire fiscale est matière à inégalités sociales.

Il fut un temps où les impôts servaient à redistribuer les richesses. Du moins, c'était l'argument officiel. Même si c'était relatif, cela avait un certain fondement. Aujourd'hui, on voit l'inverse: la taxation est utilisée pour aggraver les déséquilibres de revenus. Et la fraude en est un moyen essentiel.

> Top

L'audit: une mission publique accomplie par le privé

- Cliquez sur le dessin pour l'agrandir -


Qu'est-ce que l'audit? Qui sont les «Big Four»? Que faire pour combattre la fraude?

Une société d'audit est une firme qui vérifie, au nom des autorités publiques, les comptes des entreprises. Il s'agit de voir si leur manière de procéder correspond bien aux normes comptables et à la légalité. Mais les sociétés d'audit sont privées. Ce sont des associations qui, à côté des activités d'audit, vendent également des conseils en tout genre.

Le monde de l'audit est extrêmement concentré. Il y a peu, cinq firmes géraient l'essentiel de la vérification comptable à l'échelle internationale: Arthur Andersen, PricewaterhouseCoopers, Ernst & Young, Deloitte & Touche et KPMG. C'étaient les Big Five.

Avant que la faillite d'Enron n'éclate. Une banqueroute où la société d'audit, en l'occurrence Arthur Andersen, a laissé faire les fraudes comptables. Ainsi, Enron plaçait une partie de sa dette dans des sociétés contrôlées par ses employés et, de cette façon, présentait des chiffres continuellement en progression pour bénéficier de l'appui de la Bourse. Arthur Andersen, également impliquée dans les problèmes de Worldcom et de Vivendi, a été liquidée, malgré ses 85.000 salariés au niveau mondial. Restent les Big Four.

KPMG est donc une de ces firmes. Géante, elle emploie 100.000 personnes (dont 1.000 en Belgique) et a un chiffre d'affaires de 12,2 milliards de dollars pour 2003, répartis en 5,7 milliards pour les activités d'audit, 3,3 milliards pour les avis sur les impôts et 3,1 milliards pour les autres conseils.

KPMG est une société d'associés, de droit suisse, mais dont le siège central est basé à Amsterdam. Elle a pour client des entreprises tels que Intel, Xerox, Bayer, BP ou des banques comme la Deutsche Bank et la Morgan Chase. Un symbole de la mondialisation.

Les sociétés d'audit aident les entreprises clientes à falsifier leurs comptes pour, selon les cas, hausser artificiellement le résultat bénéfice afin de soutenir le cours en Bourse (comme pour Enron) ou, à l'inverse, pour réduire leur bénéfice imposable. Les produits incriminés par la Commission d'enquête sénatoriale américaine ayant enquêté sur KPMG (voir page 10) font partie des revenus de la section «taxes» du groupe d'audit et sont parmi les plus populaires de ce département.

Comment l'Etat
pourrait combattre
la fraude fiscale?

Dans ces conditions, on comprend que les dirigeants d'entreprise ne soient pas de chauds partisans de la transparence financière. Ce qui est moins normal, c'est que les gouvernements continuent, contre vents et marées, à refuser cette transparence.

Pourtant, la forte concentration internationale des sociétés d'audit montre qu'un contrôle à grande échelle des transactions des multinationales serait possible. Il s'agirait d'abord de séparer complètement les activités de conseil aux entreprises et l'audit: il est en effet aberrant qu'une société contrôlant les comptes d'une firme soit aussi celle qui la conseille. Mais plus fondamentalement, les missions d'audit devraient être exclusivement accomplies par des sociétés publiques et non plus par des groupes privés. Que faut-il de plus que la démonstration de leurs agissements frauduleux par une commission sénatoriale américaine pour leur retirer de telles compétences?

Evidemment, une lutte efficace contre la fraude implique encore d'autres mesures. Par exemple: augmenter les moyens et le personnel des organismes de contrôle fiscal (comme l'Inspection spéciale des impôts en Belgique), renforcer les pouvoirs de contrôle du personnel sur les entreprises via le conseil d'entreprise, rendre publics les documents comptables et fiscaux des entreprises (comme le sont actuellement les seuls comptes annuels) et, bien sûr, lever le secret bancaire. Car une série de transactions des firmespassent par les banques. La levée du secret bancaire assurerait donc la «traçabilité» des opérations financières des entreprises.

> Top

Une construction financière complexe

Petit aperçu (en plus simplifié) d'un des procédés créés par les sociétés d'audit, dont KPMG, pour échapper à l'impôt.

Prenons un capitaliste qui doit payer des impôts sur un revenu de 10 millions de dollars. Il est approché par KPMG et par une société d'investissement liée à cette dernière. Ceux-ci proposent leur produit.

Le capitaliste va d'abord créer une société A grâce à un apport en capital de 700.000 dollars. Ceci correspond à 7% du montant qui doit échapper à l'impôt.

La société A demande un crédit à une banque, qui est dans le coup, pour 25 millions de dollars. Celle-ci pratique un taux supérieur au marché, par exemple 16%, et ajoute un crédit de 10 millions, soit le montant qui doit échapper au fisc. Cela fait donc 35 millions.

Avec cet argent, la société A crée une nouvelle firme, la société B, dont elle apporte 90% du capital. Les 10% restants sont avancés par la société d'investissement qui avait approché le capitaliste.

Une série de transactions sont réalisées et, en fin de compte, la société d'investissement décide de se retirer de la firme B, entraînant la dissolution de celle-ci. La société A se retrouve avec une perte qui doit correspondre aux 10 millions devant échapper à l'impôt. Comme elle appartient au capitaliste, celui-ci déclare la perte de 10 millions, ce qui lui permet de ne pas devoir payer d'impôt sur ce montant. Pour un taux de 40%, cela lui fait un gain de 4 millions.

Il doit verser la commission aux différents partenaires: en général, 2,75% pour la société d'investissement, 1,25% pour la société d'audit (KPMG), 1,25% pour la banque créditrice et une somme qui peut se monter à 50.000 dollars (ou davantage) pour le cabinet d'avocats contacté par KPMG afin d'assurer la légalité de l'opération. Evidemment, KPMG en profite aussi pour approuver les comptes.

Finalement, ces différentes sociétés empochent 1,8 million. Le capitaliste, lui, gagne 4 millions moins 1,8 million et moins sa mise de 0,7 million. Soit 1,5 million.

> Top

Et en Belgique?

La Belgique est-elle épargnée par l'action frauduleuse des sociétés d'audit? Il est permis d'en douter puisque ce sont les quatre mêmes sociétés qu'on retrouve partout dans le monde. Il suffit d'examiner qui audite la plupart des sociétés du Bel 20 (qui font référence à la Bourse de Bruxelles). On retrouve les incontournables Ernst & Young (Almanij, Barco, Belgacom, KBC, Mobistar), PricewaterhouseCoopers (Dexia, Fortis, Omega Pharma, Umicore), Deloitte & Touche (Bekaert, Cofinimmo, Delhaize, Electrabel, GBL, Solvay) et KPMG (Agfa-Gevaert, Colruyt, Interbrew)

KPMG est aussi l'ancien auditeur des comptes de Lernout & Hauspie (L&H), la société de technologie vocale d'Ypres à l'origine d'un scandale du type de celui d'Enron. Aujourd'hui, un tribunal de Boston exige que KPMG livre ses documents de travail relatifs à l'audit de L&H. KPMG refuse, se retranchant derrière le secret professionnel. Qu'a-t-elle à cacher?



 

21:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, actualite, belgique, communes, politique, capitalisme, democratie, presse, silence, ps, mr, cdh, ecolo, ucpw, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/10/2007

09/10/2007: COURCELLES: le Conseil communal du 04 octobre 2007: fatigant pour tout le monde ...

COURCELLES: le Conseil communal du 04 octobre 2007: fatigant pour tout le monde ...

Le Conseil communal de COURCELLES s' est réuni le jeudi 04 octobre 2007.
Rien de bien saillant n' en est sorti.
Certains parmi le public disent de plus en plus: "C'est Bouglione, c' est du cinéma ... !"
Moi, je dis tout simplement: c' est le ronronnement collectif habituel entre les représentants des partis pseudo-démocratiques, dont certains représentants se grattent pour se faire rire. Que pourraient-ils encore offrir ou promouvoir de neuf, de progressiste ... ? C' est l' usure d' un système dans 589 communes du pays ...
Je relèverai donc à peine quelques actes et décisions qui nous concernent directement dans notre vie de tous les jours ...

LE FN SE RÉTRÉCIT:
Résultats des bisbouilles internes et démêlés du Président du FN avec la Justice, Monsieur Roland Goffin jette l' éponge à Courcelles (A Charleroi, depuis le 8 octobre 2006, une conseillère a déjà fait de même..., pour rappel). Il annonce qu' il a remis sa carte au Fn et qu' il siégera désormais comme conseiller indépendant ... Il n' est plus en phase avec la gestion et les idées (?) du parti ... Du coup, certains le voient déjà se reconvertir et entrer dans un parti "démocratique" du capitalisme...
Le groupe Fn ne compte donc plus que 2 conseillères qui, sans grande expérience politique, ne feront guère le poids au sein du Conseil ...
Sale coup pour le parti et pour ces 10% d' électeurs déçus pour la plupart et qui ont bêtement voté à Courcelles pour ce parti raciste d' extrême-droite, en disant "Avec eux, ça va changer ...!".
C' était en effet Monsieur Goffin qui avait tiré la charrette procédurière et s' était tapé tout le boulot éléctoral pour faire entrer ce parti au Conseil, obtenant 3 élus, on se demande bien pourquoi et comment ...
En attendant, avec Monseiur Goffin (sorti du Fn) et Monsieur Cigna (exclu du Mr), nous voilà désormais avec 2 conseillers indépendants... Mais indépendants de quoi, en fait ? A mon avis, dans les 5 ans à venir, nous risquons de voir encore d' autres bouleversements qui cadrent, évidemment, en 'démocratie', avec la volonté exprimée dans l' isoloir par bien des électeurs ...

ADMINISTRATEUR de "A CHACUN SON LOGIS" ?
Il fallait désigner 10 administrateurs, élus ou non-élus, présentés par les groupes politiques, pour représenter la Commune de Courcelles dans la société de logement social.
Bizarre, bizarre: suivant une certaine clé de répartition "démocratique", concocté en haut - lieu,
-le Ps, 12 conseillers sur 29 (grand perdant des communales !), a droit à 6 administrateurs (la majorité absolue ...!)
-le Mr, 5 élu sur 29 (il a déjà perdu des plumes en la personne de Cigna!), a droit à 2 administrateurs...
-l'ensemble de l' opposition, 12 élus sur 29, a droit à 2 administrateurs (1 Psc-Cdh, 1 Ecolo)...
Le Fn (3 élus) n' a droit à aucun représentant, car ce n' est pas un parti démocratique ...
Effectivement, un raciste ne peut être un démocrate, même s' il a été démocratiquement élu.... Un "stalinien" ne peut être qu' un dictateur ... Un partisan, intégré de la dictature capitaliste, qu' il soit Ps, Mr, Cdh ou Ecolo, ne peut être qu' un "démocrate" auto-proclamé ... C' est à mourir de rire !
Un peu de retenue et une meilleure connaissance de l' Histoire, chez tous ces "démocrates" ronronneurs, ne ferait pas de mal... Pour être "démocrate", il suffit de faire allégeance au capitalisme pur ou mou. Dans ce cas, le groupe parlementaire est même largement subventionné par les institutions fédérales et régionales, avec le fric des contribuables, et les médias "sécurisés" sont à ses bottes...
Donc 8 administrateurs Ps-Mr, 2 administrateurs pour toute l' opposition réunie Cdh, Ucpw, Ecolo, Indépendants, Fn ... Ca, c' est de la "démocratie" ... !

"FOREVER PRODUCTS" à La Glacerie:
La fond du problème n' a toujours pas été examiné en profondeur, ni débattu, par le Conseil.
Certains, vite contents, y voient une bonne affaire du fait que la Société Forever met ses dossiers en ordre, même si pas mal de riverains verraient avec bonheur Forever aller mener ses activités chimiques ailleurs, au sein d' un zoning approprié, par exemple ...
Monsieur Clersy (Ecolo) et Madame Taquin (Mr) ont posé une question orale: à savoir si une réunion publique d' information des riverains serait convoquée effectivement par le Collège AVANT la clôture de l' enquête publique comme le réclame une pétition des habitants comportant 191 signatures, réunies en quelques jours. Elle sera convoquée, après 20 MOIS DE SILENCE, pour le 17 octobre 2007, a 19 heures, dans une salle des Ecoles de La Glacerie. La première réunion a eu lieu à l' Hôtel de Ville le 25 janvier 2006, même si l' Echevin Hansenne, sans doute pris par la fatigue, a affirmé que c' était en novembre, sans d' ailleurs préciser de quelle année ...
Cette réunion n' aurait pas été convoquée, s'il n' y avait pas eu l' opposition et la mobilisation des riverains, car évidemment la procédure, voir Monsieur Soeur selon "La Nouvelle Gazette", ne les y oblige plus ...

LES FRITERIES, place Roosevelt, c' est fini !
En 67 ans, j' ai toujours connu 1 ou 2 friteries sur la place du Trieu...
C' est fini: en haut-lieu, on a subitement découvert que les "baraques à frites" ne cadrent plus avec l' environnement, que des bonbonnes peuvent exploser, que les friteries peuvent s' enflammer ...
Bref, dans la pratique, elles ne peuvent donc plus être construites qu' en dur, en sites propres, voir des sites aménagés et mis en soumission (comme à Charleroi) que par les communes elles-mêmes dans les faits ...
Bref, c' est la place du Trieu, qui avec le "Festival aux Moules" parti à Chappelle-Godarville, se vide un peu plus, sans que cela ne chagrine aucun de nos élus qui ont décidé, au point 11 de l' ordre du jour, de l' expulsion de la friterie "pour occupation illicite du domaine public...". Bof ! Il faut vivre avec son temps ...

LA "GESTION COMMUNALE":
Elle se poursuit. Au point 20.02.a), le conseiller communal Ecole Christophe Clersy a interpellé pratiquement pour rien sur "la situation politique communale".
Pas de problème: le maïeur restera en place malgré les tirages dans son groupe politique, le Ps. Les 3 échevins Ps, dont le médiateur demande la démission, ne le feront pas. Ils restent bien à leur place, dans leurs fonctions. Et l' ambiance serait même meilleure qu' avant au sein du Collège. Leur retirer leur signature? Au fond, c' est complètement idiot, il faudra continuer à les payer pour ne plus rien foutre. Et les autres échevins devront se répartir leur boulot. Alors, autant qu' ils continuent à boulotter... D' autant que les 3 échevins, jurent qu' ils n' ont fait que leur travail au service du populo...
Des problèmes au Ps?  On va surmonter cela ... A moins que le judiciaire ne vienne pertuber tout cela ...?
Tout au juste, on discute encore sur les finances et la manière d' interpréter comptes et budgets. La majorité a approuvé le compte communal 2006. Dans le public, on se demande toujours si le déficite du compte est celui de l' année 2006 ou le déficit cumulé de tous les exercies annuels de la Commune depuis 1830. C' est mon cas, car je n' ai pas bien compris. Nos conseillers eux ont des façons divergentes d' interpréter et comprendre tout cela. L' ex-échevin de finances Pol Quériat verrait même le déficit prévu virer au boni.
Ce que je sais, c' est que le budget communal 2008 n' existe toujours pas, que la commune vit, en octobre 2008 (du jamais vu !), sous le régime des douzièmes provisoires, que la taxe à l' Ipp a déjà vu sa part communale augmenter de 10% (Les "chers" électeurs constateront cela sur leur facture de l' an prochain... en attendant tout le reste).
Présent en séance, l' actuel receveur communal et très mal pris, est venu expliquer ses difficultés de gestion informatique et expliquer en fait qu' au compte 2006, il n' a fait qu' enregistrer les droits constatés... C' est-à-dire les recettes et dépenses réelles sur lesquelles la Commune peut effectivement compter par rapport aux prévisions budgétaires prévues par le Conseil antérieurement...
RoRo

00:43 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, courcellles, romain, histoire, actualite, presse, silence, politique, ps, mr, cdh, fn, ecolo, ucpw, democratie, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/09/2007

20/09/2007: Forever - Courcelles-Glacerie: l' enquête publique est désormais ouverte: Disons Non à Forever ! ...

Forever - Courcelles-Glacerie: l' enquête publique est désormais ouverte: Disons Non à Forever !


Cette fois, ça y est mes ami(e)s: l'enquête publique visant à accorder l' autorisation de catégorie 1 à la multinationale Forever est ouverte: courez vite lire les affiches officielles apposées rue de La Glacerie. Vous avez jusqu' au 19 octobre 2007 pour faire valoir vos remarques, vos oppositions. Après, il sera trop tard.
Vos oppositions, il y a de quoi: de gros travaux sur tout le côté pair de la rue sont prévus pour 6 mois. Les panneaux d' interdiction d' arrêts et de stationnements sont déjà placés... Ils deviennent très pressés tout d' un coup...
Pour le reste, il se confirme que Forever est bien une entreprise chimique hautement dangereuse. Visant l' entreposage, la manutention de produits vendus à usage domestique et/ou industriel, non seulement au plan local, régional, national, mais dans tout le Bénélux et  au-delà. L' entreprise demande ainsi l' autorisation d'extension.
On va y trouver quoi ?: 4 m3 de produits comburants, 199 m3 de substances dangereuses pour l' environnement, 200,657 m3 + 233 m3 de substances corrosives ou irritantes, 55 m3 de peintures, - 1 tonne de produits dangereux, 28 cuves de stockage de produits chimiques, 5 chaudières de 1.355 kw, 720 m3  + 236 m3 de liquides inflammables de deux catégories, 152 m3 de substances toxiques...
Il s' agit donc bien de produits chimiques, d' aucuns toxiques, d' autres inflammables, dangereux pour l' environnement et sans doute explosifs dans certains cas.
Et tout cela dans un quartier populeux, à circulation plus que difficile pour des poids lourds, à 150 - 200 mètres d' une école communale.
Il faut donc dire NON, s' organiser pour empêcher cela. Une première étape: quel avis va donner le Collège ?
Le moment est en tout cas venu pour les riverains de s' organiser :
-placer nos affichettes disant à FOREVER d' aller faire cela ailleurs (il y a des zonings pour cela)
-sortir de nouvelles pétitions massives, collectives et/ou individuelles.
-réclamer sans tarder du Collège qu' il convoque dare-dare une réunion publique: non pas à 18,30 hrs, mais à 19,30 hrs - 20 hrs. Non pas à l' Hôtel de ville, mais dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour permettre au maximum de riverains d' être présents.
Souvenez-vous, l' actuel maïeur prétendait il y a à peine un an, qu' il serait avec le Ps, enfin à l' écoute de la population...
Que vont faire également les échevins et élus des autres partis présents au Collège et/ou Conseil communal.
Pour ce qui me concerne personnellement, avec le Ptb+, je reprends la campagne d' opposition résolue à cette autorisation et à la poursuite de telles activités à La Glacerie. Toutes les aides et initiatives d' autres personnes et/ou riverains seront les bienvenues ... Nos moyens étant limités, recopiez déjà cette première info, si vous le pouvez ... Merci !
Un premier piège à déjouer: "ils" vont bien sûr assurer que toutes les mesures de sécurité sont prises... Jusqu' au jour où l' on s' aperçoit que la sécurité 100%, cela n' existe pas... Et nous serons une fois de plus mis devant des faits accomplis, au nom de l' emploi ... et des intérêts d' une multinationale...
Roger ROMAIN
20/09/2007
Courrier antérieur:
-------- Message original --------
Sujet: Réf. : CoDiff: Forever - Courcelles-Glacerie
Date: Thu, 9 Aug 2007 08:47:19 +0200
De: Muriel.Matthys@COURCELLES.BE
Pour :: Romain <roger.romain@skynet.be>
Copie à :: Veronique.Gontier@COURCELLES.BE
Forever - Courcelles-Glacerie: le dossier avance, avance, avance, et ... pendant tout ce temps la société poursuit ses activités comme si de rien n' était  ! Pourquoi donc se presser ... ???
RoRo



Monsieur Romain,

En novembre 2006, les services de la Région Wallonne DPA nous ont informés que le dossier introduit par la société Forever  était incomplet.

Suite à ce courrier , l'Administration a demandé à la Société de fournir les compléments.

En mai 2007, rappel était fait à la Société afin de savoir où en était son dossier.

Le responsable de la société est en train de collationner les documents manquants  car tous ces documents doivent être fournis en une seule fois.

Bien à vous
A votre service.


Muriel MATTHYS
Service Environnement
Administration Communale
Avenue Jean Jaurès, 2
6180 COURCELLES
Tél.: 071/46 69 31
Fax. : 071/ 46 99 87




Romain <roger.romain@skynet.be>

08/08/2007 19:47

       
        Pour :        "courcelles-Veronique.Gontier" <Veronique.Gontier@COURCELLES.BE>
        cc :        
        Objet :        CoDiff:                  Forever - Courcelles-Glacerie



Chère Madame,
Si depuis la mémorable réunion publique de quelque 80 riverains, réunis à l' Hôtel de Ville de Courcelles le 25 janvier 2006, vous possédez des éléments nouveaux, je vous serais très reconnaissant de bien vouloir m' en aviser.
Car de très nombreux habitants de La Glacerie me font part de leur étonnement quant aux lenteurs et le manque d' informations qui entourent ce dossier.
Forever en plein milieux d' un quartier populeux et à quelque 200 mètres à peine d' une école primaire communale ..., c' est pourquoi je compte réagir de nouveau dans les prochaines semaines auprès de la population. UNE ANNEE S'EST DE NOUVEAU ECOULEE DEPUIS VOTRE COURRIER REPRIS CI-DESSOUS ... ET TOUT LE MONDE IGNORE SI FOREVER REPOND AUJOURD'HUI AUX CONDITIONS DE SECURITE OU NON. Il semble d' ailleurs aussi que la procédure d' informations de la population prévue par la législation en vigueur ne semble guère respectée, ou du moins que certains prennent le temps "nécessaire" à bien des niveaux de responsabilités...
Merci de votre bienveillance et de votre vigilance !
Roger ROMAIN
a/conseiller communal.

 
----- Original Message -----
From:
Veronique.Gontier@COURCELLES.BE
To:
roger.romain@skynet.be
Sent: Friday, August 18, 2006 2:25 PM
Subject: FOREVER PRODUCTS


Monsieur Romain,


Faisant suite à votre visite, j'ai collecté quelques informations relatives à la demande de permis de la société Forever products.


Il n'y pas de délai spécifique à respecter entre l'étude d'incidence sur l'environnement et l'introduction de la demande de permis de classe 1, cette information nous est confirmée par la Division de la Prévention et des Autorisations de la Région Wallonne à Charleroi.


Le dossier de demande n'est pas encore introduit à la Commune, la Police de l'Environnement de Charleroi en a été avertie et va contrôler la bonne évolution du dossier.


A votre service.


Véronique GONTIER
Commune de Courcelles,
Eco-conseillère & Responsable Energie
Téléphone :  071/46.99.24
Téléfax       : 071/46.99.87
 

18:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, ecolo, presse, ps, actualite, belgique, capitalisme, charleroi, courcelles, romain, histoire, communes, elections, environnement, hainaut, silence, politique, ptb, resistance, ucpw | |  Facebook | |  Imprimer | | |

19/09/2007

18/09/2007: Belgique "démocratique": il y a aujourd'hui 100 jours que les Belges ont voté pour les partis pseudos démocratiques (Chambre et Sénat)...


Belgique "démocratique": il y a aujourd'hui 100 jours que les Belges ont voté pour les partis pseudos démocratiques (Chambre et Sénat)...

Et toujours pas de gouvernement...: les dirigeants (explorateurs, formateurs, informateurs, détonateurs, séparateurs, exploseurs, récupérateurs, inventeurs, connaisseurs, diviseurs...) des partis "démocratiques" s' étripent entre Flamands, Wallons, Bruxellois, pour savoir comment ils vont continuer à dépecer la Belgique, au profit du capitalisme... Les vrais problèmes économiques et sociaux de la population et de la masse des travailleurs,  ils s' en foutent. L' essentiel était de se faire élire, de servir le système et le parti....
Un véritable cinéma: rouges ("socialistes"), oranges (Psc-Cdh-calottins), bleux (libéraux), verts (écologistes), tous candidats au pouvoir, dans une coalition arc-en-ciel, olive, kaki, orange-bleue, caramelle, chocolat, ou n 'importe quoi,.. ils sont tous candidats  et attendent la nomination de ministres....
Belges, vous avez voté utile et pour des vedettes: attendez du cinéma pour 4 ans et ouvrez vos porte-monnaie. Ca va trinquer ...!
Seuls les faschos du Fn (Front nazi) et Vb, rigolent et attendent leur heure , comme naguère Degrelle et cie... Le dégoût ne cesse de grandir parmi la population ...
RoRo

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, actualite, presse, politique, silence, democratie, liberte, mr, ps, ecolo, fn, belgique, romain, cdh, euro-dictature | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/06/2007

20/06/2007: Courcelles: Interpellation relative à l’installation d’une antenne GSM sur un pylône électrique à proximité des rues Daxhelet, Wauters, de la Science, de l’'Avenir ...

 -------- Message original --------
Sujet: pour info
Date: Wed, 20 Jun 2007 12:28:26 +0200
De: CLERSY Christophe <christophe.clersy@ecolo.be>
Pour :: roger romain <roger.romain@skynet.be>


 

Interpellation relative à l’installation d’une antenne GSM sur un pylône électrique à proximité des rues Daxhelet, Wauters, de la Science, de l’'Avenir

 

Plusieurs riverains des rues Daxhelet, Wauters, de la Science, de l’'Avenir m'’ont contacté ces derniers jours afin de me signaler qu’'une antenne GSM venait de prendre place sur le pylône électrique jouxtant leur jardin.

 

J’ai dû annoncer à ces personnes que l'’enquête publique avait pourtant bel et bien eu lieu comme le prévoient les dispositions – minimalistes – prévues par la Région wallonne.

 

Ces citoyens ont vivement regretté que le panneau relatif à l’'enquête publique ait été si peu visible, qu'’aucun article ne soit paru dans un toutes-boîtes… bref, ils ont le sentiment d’'être mis devant le fait accompli.

 

Cette situation n'’est pas nouvelle : rappelez-vous de l'’installation de l’antenne GSM au coeœur de la Cité Thône où les panneaux relatifs à l’enquête avaient été installés au milieu d’'une ruelle qui n'’est plus empruntée…

 

Rappelez-vous encore de l’'école communale de Gouy-lez-Piéton où le Directeur de l'’établissement et les parents des élèves n’'avaient pas été consultés alors qu'’une antenne s’apprêtait à fleurir au coeœur de la cour de récréation de son établissement…

 

L'’histoire se répète et je crains que les avis défavorables donnés un peu mollement par le Collège communal ne suffisent pas à enrayer ce phénomène.

 

Je constate en effet que si le Collège communal remet, comme il l'’avait signalé aux membres du conseil communal, systématiquement des avis négatifs au Ministre de tutelle, ceux-ci ne sont jamais motivés. Cette information m'’a été communiquée par plusieurs employés de l’'administration communale. Quant au Ministre Antoine, il se contente de dire que ses compétences se limitent à l'’aspect urbanistique et que les questions de santé publique ne sont pas de son ressort. Il casse donc systématiquement les décisions prises par le Collège communal.

 

C’'est pourquoi, dans l'’attente que la motion de police administrative que j’avais déposée et qui vise à interdire ce type d'’antennes à moins de 300m des habitations soit soumise au vote, je souhaite que le Collège communal se prononce quant aux éléments suivants :

 

1. Attendu que le Ministre Antoine dissocie toujours les problèmes urbanistiques des problèmes de santé publique et qu'’il refuse d'’envisager la problématique des champs électromagnétiques de manière globale, je suggère que le Collège communal motive les avis qu’'il rend dans le cadre de ce type d'’enquête en mettant en avant le principe de précaution mais aussi des éléments d’ordre urbanistique afin que le Ministre se penche avec un peu de sérieux sur ces dossiers.

 

2. Je souhaite que nous avancions au plus vite sur les propositions que j'’avais déposées plus de 6 mois afin que la publicité relative aux permis d’'environnement soit plus importante. Soucieux d'’associer les citoyens au mécanisme décisionnel dans les dossiers relatifs au permis d’'environnement, il nous semble en effet important de prendre des mesures visant à renforcer l’'écoute et  l'’information du citoyen.

 

3. Quelles sont les intentions du Collège par rapport à la proposition d’'ordonnance de police administrative visant à interdire ce type d’antennes à moins de 300m des habitations et ce, après avoir pris connaissance du rapport de la commission de l’'environnement consacrée à ce dossier ?

 

Je vous remercie.

 

Christophe CLERSY

 

Christophe CLERSY,

permanent régional ECOLO Charleroi-Thuin

conseiller communal ECOLO à Courcelles

Tél. : 071 / 23 80 20

Fax : 071 / 23 80 29

GSM : 0476 / 86 87 57

E-Mail : christophe.clersy@ecolo.be

Website : www.courcelles.ecolo.be

22:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, courcelles, politique, ecolo, democratie, histoire, romain, environnement, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

19/06/2007

19/06/2007: Réflexions personnelles: le Ps, l' opposition politique et les "Affaires" à CHARLEROI ...


Réflexions personnelles: le Ps, l' opposition politique et les "Affaires" à CHARLEROI ...

Au fond, je ne peux m' empêcher, par une petite expérience personnelle, voyant l' évolution des choses et des événements, de me poser certaines questions au sujet des "affaires" qui touchent le Parti "socialiste" et l' opinion publique (les chers élecfteurs!) à CHJARLEROI, et aussi quant au rôle de ces échevins et de ... l' opposition "démocratique"...
Depuis le 1er janvier 1977 (date d' entrée en application des fusions de nos communes), le Grrrrand-Charleroi s' est donné une solide majorité communale "socialiste". Et dès le début, des caïds "socialistes" furent hissés à la tête de la Ville: Lucien Harmegnies et ensuite Jc Van Cauwenberghe Jr qui hérite du prestige interne de papa-son-père André Van Cau, ex échevin Psb de Claude Hubeaux (Plp), ex sénateur-secrétaire d' Etat, ex-président de la Fédération Psb.
Il fallait donc s'attendre, pendant les 30 ans qui suivirent, à certains écarts, certaines dérives, certains abus de pouvoir, dus à l' exercice et à "l'usure" d' un pouvoir sans partage de ce parti unique. A ses début", l' hebdomadaire carolorégien de Charleroi, "Le Métropolitain", qualifiat déjà Van Cau Jr de tsarévitch et de maïeur bleu-rosé ...
Mais en "démocratie" capitaliste, il existe quand même (Charleroi dispose de 51 élus!) une certaine opposition, même si elle fut réduite, annihilée et multi-partite. Pendant ces 30 ans, cette opposition fut: Psc, libérale, wallonne, communiste, écolo, et même ... Fn, tous mélangés.
Elle disposait AUSSI de certains pouvoirs de contrôle ...
Mon père fut à COURCELLES conseiller communal communiste de 1952 à 1958 (majorité absolue Psb) et de 1964 - 1970 (majorité "socialiste"-communiste).
Je fus personnellement conseiller communal communiste à COURCELLES  de 1970 (élu à 30 ans !) à 1994 (4 majorités absolues "socialistes" successives).
Pendant ces années, la Loi communale disait notamment, en son article 69:
"Aucun acte, aucune pièce, concernant l 'administration, ne peut être soustraite à l' examen des membres du conseil".
Dans la nouvelle Loi communale de 1988, cet article relatif à l' examen des pièces, des actes et des décisions communaux devint l' article 84.
A COURCELLES, dès que les élus communistes d' opposition voulaient en savoir un peu plus, ils se rendaient à la Commune consulter les pièces, et notamment au Secrétariat communal, en vertu de cet article, pour consulter NOTAMMENT les PROCES VERBAUX DU COLLEGE (pour rappel, il est question aujourd' hui à Charleroi de faux procès-verbaux du Collège!).
Ce fut à certains moments très dérangeant ce contrôle des élus communistes courcellois, à tel point qu' à une certaine époque un certain député-bourgmestre "socialiste", aujourd'hui élu Ecolo, prit la décision d' interdire la consultation des procès-verbaux et actes du Collège échevinal, tant qu'ils n' avaient pas été approuvés lors d' une séance suivante du Collège ... Question, pour l' opposition de ne pas pouvoir rendre publiques trop rapidement certaines décisions de la majorité pouvant se révéler dérangeantes ... Cela s' appelle faire de la procédure pour cacher l' essentiel, le fond des problèmes et gagner du temps ...
A CHARLEROI 2006 - 2007, il aura fallu, semble-t-il, qu' un certain document dérangeant tombe entre les mains d' un conseiller libéral qui en voulait et qui prit la dicision de le publier sur son site Internet pour déclencher "les affaires"... Une aubaine !
Car AVANT, quel rôle jouait la vingtaine de conseillers d' opposition, toutes tendances confondues (actuellement Cdh, Mr, Ecolo, Fn) ???
La "Justice" me semble la jouer un peu facile, se limiter à un seul parti, comme si tout était pur ailleurs. Je dis cela sans être un défenseur des magouilles du Ps. L' ensemble des partis "démocratiques" joue un véritable cirque.
Un seul moyen d' en sortir à CHARLEROI: renouveler l' ensemble des élus, au cours de nouvelles élections communales. Mais cela, ils doivent en avoir tous la trouille, sans savoir qui pourrait l' emporter ...
RoRo

21:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, belgique, hainaut, charleroi, courcelles, actualite, politique, presse, histoire, democratie, elections, mr, cdh, fn, ecolo | |  Facebook | |  Imprimer | | |

07/06/2007

07/07/2007: COURCELLES: une fois de plus les panneaux électoraux....

COURCELLES: une fois de plus les panneaux électoraux....

Les boufons-pleins-d'-fric (attention: on pourrait  écrire et confondre avec bouffons en français. Le terme ne signifie pas la même chose qu'en wallon, mais il conviendrait quand même) des 4 partis "démocratiques", tous les jours et toutes les nuits,  collent et surcollent dans la commune. La plupart du temps, ils collent surtout à l' emplacement des "petites listes" qui ne cessent de grignoter de plus en plus leur électorat ...
La véritable démocratie consiste pourtant à donner aussi la parole aux autres, et non pas à les masquer, les étouffer, pour les faire taire et disparaître.
Cdh: il ne respecte pas grand chose chez les autres à Courcelles (surtout pas le Ptb+, comme devant l'école de La Glacerie). Il paraît pourtant que les anciens calottins du Psc seraient devenus aussi "humanistes" que leurs compères "socialistes" et/ou "libéraux" (??)
Evidemment, il n' y a pas qu'à Courcelles-Glacerie que cela se passe. C' est ainsi sur tous les panneaux d' affichage à COURCELLES et ailleurs. Pour faire ce boulot, de véritables équipes de volontaires grassement rémunérés sont actives en permanence...
Généreusement subventionnés par l' Etat et les Régions, les partis auto-proclamés "démocratiques" !  C' est donc à cela que sert aussi le fric de TOUS les contribuables.
Evidemment, à COURCELLES, ce serait trop demander aux responsables communaux (l' Echevin en charge principalement) que chaque parti dispose enfin d' un panneau propre, surmonté de son numéro. Quelle économie de fric et d' énergie pour tout le monde si cela pouvait entrer en application. Bref, si cela ne se fait pas, nous en reviendrons aux prochaines élections à l' affichage sauvage et à l' affichage-poteau ... Mais nous souhaitons pourtant et pour notre part que cela change en pratique, car nous sommes respectueux du bien public et du dégoût grandisssant de la part de nombreux habitants... qui ne croient plus aux farces qui se déroulent à leurs dépens. "Tous les mêmes", ils disent les gens de plus en plus ! Nos "démocrates" feraient bien d' ouvrir leurs pavillons ... de temps en temps.
RoRo

--

Roger ROMAIN – candidat Ptb+ au Sénat le 10 juin 2007 - B6180 Courcelles

20:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, ps, fn, ecolo, cdh, mr, ptb, histoire, belgique, romain, politique, elections, environnement, ecologie, presse, solidaire, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/06/2007: pour lire SOLIDAIRE de ce mercredi ....



Charleroi : le scoop électoral : élections législatives du 10 juin 2007 : Mémé Loubard entre en politique : Elle sera n°2 de la liste Ptb pour la Chambre : voir « La Nouvelle Gazette du 03/04/2007 …

Par ailleurs : 2 Courcellois seront candidats sur les listes Ptb+ :

-Evelyse BEGON , quartier de Forrière,  issue d’ une vieille famille communiste, déléguée syndicale Cne dans le secteur de la distribution-alimentation, juge sociale du travail, 52 ans

6e candidate à La Chambre, province du Hainaut

-Roger ROMAIN, quartier de Courcelles-Nord, a/conseiller communal pendant 24 ans, retraité, webmaster communiste, une très longue expérience politique et de dévouement au service de la population, 67 ans

10e candidat au Sénat, en Wallonie et à Bruxelles.  Une occasion aussi de réveiller les souvenirs et sympathies de très vieilles connaissances et compagnons de combat…

Solidaire n° 23 - 06/06/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Le vote utile

Nouvelles des entreprises
Sonaca-Gosselies • Des affaires  dans une entreprise de la Région wallonne?
Johnny Coopmans
Esco • Herstal: grève pour l’égalité sociale
En bref
AGC • Fleurus: avec deux millions de boni, la direction a de quoi payer
Germain Mugemangango

Santé
Santé • Pour que tout le monde vive aussi longtemps que les riches
Raoul Hedebouw
Médicaments • Le kiwi : un original, beaucoup de copies
David Pestieau

Belgique
[Portrait] Abdou, son GSM, ses gâteaux, le foulard et Led Zeppelin
Myriam De Ly
Programme PTB+: sept mesures pour doper votre pouvoir d’achat
Pourquoi ils voteront PTB+ le 10 juin
Le PTB+ dans les médias
Charleroi • Ces politiciens qui gagnent beaucoup plus que vous

Julien Versteegh
Fonds de soutien liste 8
Elections • PTB+ : un vote utile… pour soutenir la gauche d’Ecolo

International
Venezuela • La télévision est-elle interdite?
Pol De Vos
Palestine • Ils veulent faire de nous des ignorants. Nous ne nous laisserons pas faire
Luc Vancauwenberge
Palestine • La Banque mondiale sonne l’alarme
Sébastien Seutin
En bref
Philippines • Un dirigeant paysan au Parlement
Elections • Aide au développement: le tiers monde mérite un plus grand soutien
Bert De Belder

Régions
Charleroi • Claudine Mahy chante les « affaires » carolos
Germain Mugemangango
Malonne - Namur • Les habitants maintiennent leur bureau de poste
Quoi de neuf docteur ?

Cartoons
Cartoon • C4
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Témoignage • Dans la foire aux fausses promesses
Lettres

Culture
Film Sicko • Les soins de santé aux USA sont moins bons qu’au Canada ou à… Cuba
Leen Swinnen

L'avocat vous répond
Le médecin contrôle




Solidaire n° 22 - 30/05/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Les affaires : un électrochoc est nécessaire

Nouvelles des entreprises
La Poste: une journée de travail normale...
Le baromètre des postiers est partout au mécontentement
Gaston Van Dyck
En bref
Nexans • Huizingen; comme un voleur dans la nuit
Jan Vancoppenolle
AGC Fleurus • Le Hainaut ne peut plus se permettre de perdre des emplois
Germain Mugemangango

Belgique
[Portrait] 900 kilomètres de désert à vélo jusque Bagdad
Will Broex
Emploi • La géniale invention du professeur Verhofstadt : la trancheuse de job
Benjamin Pestieau
Le PTB+ propose «Fixe-job» pour un emploi qui ne vous lâche pas
Jo Cottenier
Foire des Millionnaires (vue de l’intérieur) • Incursion dans le monde des (très) riches
Marco Van Hees
Foire des Millionnaires (vue de l’extérieur) • Si vous payez des cacahuètes, vous aurez des Robin des Bois
Dieter Boone
Elections • Le 10 juin, voterez-vous pour une politique de paix ?
Pol De Vos
Elections: douze petits trucs à faire avant le sprint final
Chômage des jeunes: des emplois précaires à la mer du Nord
David Van Peteghem & Dominique Vanden Bossche
Cet été, l’Université marxiste fait peau neuve
Maria McGavigan
Fonds de soutien liste 7
Campagne de soutien 2007 • Grâce à vos cartes de soutien, nous payons nos dépliants électoraux
Comment voter ?
Vous pourrez voter partout pour «les gens d’abord»
Le PTB+ dans les médias
Seraing • Débat sur Internet entre Alain Mathot (PS) et Raoul Hedebouw (PTB+)
Alice Bernard

International
En bref
Népal • Un communiste ministre de la Santé
Bert De Belder

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Rapatriement forcé empêché grâce à la mobilisation
Myriam De Ly
Arrêt défavorable à BASF

Dossier
En vacances, découvrez les propositions PTB+ qui marchent à l’étranger
Marco Van Hees

Cartoons
Cartoon • Reynders
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

L'avocat vous répond
J’aimerais aller voter le 10 juin, mais...


Solidaire n° 21 - 23/05/2007

Solidaire
La une

Éditorial
J-18 : déplacer le centre de gravité vers la gauche

Nouvelles des entreprises
Mittal-Arcelor Liège • La fonte coulera à nouveau à Seraing
Raoul Hedebouw
En bref
La Poste • Opération «Boîtes aux lettres vides» le 25 mai prochain
Gaston Van Dyck
Derkenne-Coulinne • Liège: trois jours de grève pour obtenir... l’application de la loi
Alice Bernard
Secteur bancaire • Est-il discriminatoire de payer plus un travailleur âgé ?
Gaston Van Dyck
Emploi • Manque-t-on vraiment de certains métiers ?
Jo Cottenier

Belgique
Elections: le hit-parade des fausses promesses
David Pestieau & Marco Van Hees
[Portrait] Le sergent Garcia d’Alost
Gaston Van Dyck
Elections • Sept manières d'aider le PTB+
Elections • Faites le test électoral sur la VRT avec le PTB+
Mark Kennes
Fonds de soutien liste 6
Logement • Loyers normaux aux Pays-Bas, faramineux en Belgique
Mark Kennes
Les médias et le PTB
Allo, le PTB ? • Et si le PTB+ participait à l’administration de la commune ?
Marxisme • Pierre et Jacques, deux égoïstes aux destinées différentes
Benjamin Pestieau

International
Kalithéa (Athènes) - Grèce: nous faisons un travail de fourmis
Cécile Chams
En bref
Séminaire communiste international • Protester, mais pour faire des propositions
Tony Busselen
Afrique du Sud • La plus grande grève depuis la suppression de l’apartheid
Tony Busselen
Allemagne • Loi antiterrorisme contre protestataires du G8
Deutsche Telekom AG • Une grève qui compromettrait le G8
Pol De Vos

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Réchauffement
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Le diabète

Presse et lettres
Lettres


Roger ROMAIN –  candidat Ptb+ au Sénat le 10 juin 2007 - B6180 Courcelles

15:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, belgique, histoire, elections, ptb, solidaire, mr, ps, cdh, fn, ecolo, democratie, capitalisme, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

04/06/2007

03/06/2007: La Poste se fout de nous ...


La Poste se fout de nous ...



Inoxérablement, la Banque de la Poste poursuit sa politique de fermeture de 277 bureaux de Poste en Belgique.
On connaît la chanson: "la Poste ouvre des points de vente" chez des commerçants.
Par exemple, la Poste se vante d' avoir ouvert un point Poste au Magasin Carrefour de JUMET (une grande surface évidemment). On pourra se fournir en timbres-Poste, en timbres Kilopost, en timbres fiscaux. Et bon sang, déposer son courrier, retirer des paquets, des envois recommandés, des plis judiciaires, effectuer des versements limités.
Pour le reste, pour toutes les autres opérations,  les habitants du coin devront courrir quelques kilomètres plus loin et continuer à faire la file devant les guichets... à GOSSELIES, JUMET-Gohyssart, ou  JUMET-Station. Pourquoi ? Tout simplement parce que si la Poste a ouvert un point Poste chez Carrefour, elle a fermé (elle oublie sciemment de la dire), le Bureau de Poste nouveau qui fonctionnait de l' autre côté de la rue, presque en face de la sortie du parking de Carrefour.
Je signale que pour ce qui concerne les plis judiciaires et d' autres opérations indiscrètes, les agents et fonctionnaires des bureaux de Poste étaient assermentés. Chez Carrefour, ce sont des caissières qui s'occuperont de vous, en plus de leurs activités normales.
"Nous devons faire face à la concurrence" dit La Poste marchandisée d' aujourd'hui.
Fort bien, mais demandons un peu aux dirigeants de la Poste s' ils sont pour ou contre l' appartenance de la Belgique à l' EURO-DICTAURE des multinationales capitalistes.  Demandons leur un peu s' ils sont pour ou contre la marchandisation et la privatisations des services publics imposées par l'  EURO-DICTATURE et nos gouvernants Ps, Cdh, Mr et cie...
On connaît aussi la chanson "C'est pas nous, c' est l' Europe"..., le grand machin capitaliste qui compte déjà  quelque 500 millions d' êtres humains à qui on a rarement demandé leur avis, voire pas du tout ...
Bref, l' attitude de la direction de La Poste est une attitude hypocrite comme dans beaucoup d' autres domaines ...
Le 10 juin, il faudra aussi songer aux milliers de travailleurs de La Poste qui vont se retrouver sur le pavé, sacrifiés sur l' autel de l' Europe et du capitalisme, de la rentabilité, de la concurrence à outrance, de la restructuation des services.
RoRo
--

Roger ROMAIN – candidat Ptb+ au Sénat le 10 juin 2007 - B6180 Courcelles

18:53 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poste, belgique, histoire, courcelles, politique, elections, romain, eurodictature, europe, ptb, ps, mr, cdh, ecolo, capitalisme, presse | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/02/2007

22/02/2007: CHARLEROI: un immense trou de plus d' un milliard de francs belges à combler. Qui va payer, à votre avis ?

CHARLEROI: un immense trou de plus d' un milliard de francs belges à combler. Qui va payer, à votre avis ?

 

Il y a 3-4 jours, ils tiraient vraiment une drôle de gueule, sur TéléSambre, les représentants des trois partis « démocratiques » (Ps-Mr-Cdh) qui constituent désormais la nouvelle majorité à la tête de CHARLEROI , première commune de Wallonie …

 

Il y avait de quoi, après une majorité sans partage du parti unique « socialiste », depuis la fusion des communes en 1976-77, ils doivent annoncer un déficit budgétaire colossal de 26 millions d’ euros…    1,040  milliard  de francs belges, vous avez bien lu !

 

Campagne électorale oblige : pas question, PARAIT-IL, de faire combler ce trou immense par la population. Ca c’ est bien nouveau : les 3 partis solides comme le roc, disent en choeur : « La Région wallonne doit faire un geste pour Charleroi ! ».

 

Ca va donc être facile : Ps et Cdh dirigent ensemble la Région wallonne, où il viennent de trouver quelque 50 milliards de francs belges supplémentaires pour aider les multinationales capitalistes dans le cadre du Plan Marshall. Ils peuvent semble-t-il maintenant penser à un nouveau plan Marshall pour aider les communes wallonnes, le logement social, les infrastructures, et la population…

 

Et l’ échevin Mr Olivier Chastel est Vice-Président de la Chambre des Représentants. A ce titre, il est un grand ami de Guy Verhofstadt, premier-ministre, et de Didier Reynders, ministre fédéral des finances et par ailleurs président du Mr.

 

C’ est donc eux ensemble qui, aux différents niveaux du pouvoir, tiennent les cordons qui peuvent délier la bourse, si nos patrons ne se montrent pas trop rapaces pour quelques temps.

 

RoRo

11:15 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, ps, mr, cdh, ecolo, ptb, silence, communes, social, solidarite, luttes, syndicats, capitalisme, oppression capitaliste, belgique, charleroi, courcelles, romain, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/02/2007

20/02/2007: Courcelles: A CHACUN SON LOGIS : une belle avancée dans la défense des locataires !

 

A CHACUN SON LOGIS : une belle avancée dans la défense des locataires !

 

Je rappelle encore une fois que les arriérés, contrairement à ce qui a été avancé par « A Chacun son Logis », ne portent pas sur 5 ans, mais bien sur 6 ans.

Les locataires ont reçu une note récapitulative, à laquelle était jointes les notes années 2000, 2001, 2002, 2003 , 2004 ET 2005 . Cela fait bien 6 années : 2000 et 2005 étant inclus, l’ année 2006 et les suivantes restants d’ ailleurs à couvrir. Il y a même lieu donc de croire que les tarifs des charges supplémentaires vont être réadaptées en conséquence vers le haut pour les années à venir. Très chère l’ entretien des chauffe-eau et des plantations (il faudrait d’ ailleurs se mettre d’ accord sur ce dont il s’ agit !) à COURCELLES, car les plantations et chauffe-eau sont le point essentiel des charges réclamées !

Avec une véritable union à gauche, et avec les locataires, il faut et on peut gagner cette bataille.

La nécessité de relancer le logement social, à Courcelles et ailleurs, est une évidence. Il suffit de distribuer des tracts dans les cités pour se rendre compte de leur délabrement prononcé, de la vétusté, des négligences d’ entretien, de l’ appauvrissement, d’ un climat de laisser-aller qui atteint de moral.

Van Cau et Di Rupo ont trouvé des centaines de millions d’ euros dans le cadre du Plan Marshall pour venir en aide une fois de plus aux patrons des multinationales capitalistes. Il est urgent de défendre un plan Marshall pour venir en aide au logement social et aux communes wallonnes.

Relancer la construction, entretenir nos communes, nos services publics, développer l’ aide sociale, les loisirs, … cela crée aussi de l’ emploi. Des maisons, en bon état, cela se loue, cela se (re)vend, les sommes investies finissent par rapporter financièrement en en terme d’ emplois. Ce n’ est pas de l’ argent perdu !

RoRo

 

 

 

De : Perfecto Denis [mailto:denis@perfecto.be]
Envoyé : lundi 19 février 2007 20:46
À : roger.romain@skynet.be
Objet : A chacun son logis

 

Chèr Mr Romain,

N’ayant pas pu consulter mes mails avant ce lundi soir, je viens seulement de découvrir l’avancée du dossier “A chacun son logis”.

Et quelle avancée!!! En plus du reportage RTL, ci-joint/ci-dessous vous trouverez les articles de la DH et Nouvelle gazette traitant également de l’affaire.

Suite au projet d’interpellation que j’avais fait parvenir à Mr Clersy ce vendredi soir, mais également au fait que Mr Tangre avait  également été interpellé par des locataires de son côté, notre interpellation au Conseil de ce lundi 26 février est devenue commune aux groupes ECOLO-UCPW.

Les faits que vous avanciez ont bel et bien été confirmés. Vu la tournure actuelle de l’affaire dans le sens voulu, il ne me semble plus nécessaire de nous rencontrer ce mercredi soir comme convenu au téléphone.

Vous trouverez ci-joint l’ordre du jour du Conseil en attendant de vous envoyer l’interpellation “A chacun son logis” dès que je serai en possession de la version finale que je devrais recevoir encore aujourd’hui.

Au plaisir de vous rencontrer lors de la prochaine séance du conseil, et en espérant que les locataires obtiendront gain de cause, ce dont je ne doute plus, veuillez recevoir, Mr Romain mes salutations distinguées.

Cordialement

Denis THIRY
Locale ECOLO Courcelles
0495933319

------ Message transféré
De?: "CLERSY Christophe" <christophe.clersy@ecolo.be>
Date?: Mon, 19 Feb 2007 09:39:32 +0100
À?: "Tim Kairet" <timkairet@online.be>, <denisthiry@belgacom.net>, "Denis THIRY" <denis@perfecto.be>, "MEERHAEGHE Isabelle" <Isabelle.MEERHAEGHE@ecolo.be>

* LA DERNIÈRE HEURE *

---

Chacun son Logis à la charge

Les locataires de la société de logements sociaux se voient réclamer des charges des cinq dernières années

COURCELLES Douche froide pour les locataires de la société coopérative de logements sociaux Chacun son Logis à Courcelles : ils viennent de recevoir un courrier portant à leur connaissance le nouveau décompte des charges et celui-ci est plutôt salé... parce qu'il porte en fait sur les cinq dernières années.

Selon le parti d'opposition de l'Union Communale Progressiste et Wallonne (UCPW), cette démarche est purement illégale. Le groupe du conseiller communal Robert Tangre invite d'ailleurs les locataires à refuser de payer et à se joindre à une action en justice : "La moyenne des sommes réclamées se situe entre 500 et 100 euros alors que la toute grande majorité des locataires sociaux ont des revenus proches du minimum vital : c'est inadmissible ! La société est incapable dans ses courriers de dire sur quelle base juridique est fondé ce calcul astronomique. Pire, l'article du code civil sur lequel se base la direction pour réclamer le réajustement de ces charges est sérieusement remis en doute par l'avocat que nous avons chargé du dossier" explique Robert Tangre. Le code wallon du logement impose en effet un décompte annuel des charges mais ne prévoit pas un tel rétroacte sur cinq années : "la demande serait dès lors en partie prescrite selon notre avocat" précise encore notre interlocuteur. Ce point concernant des charges trop faibles par rapport au prix vérité avait été soulevé par l'audit commandité par la SWL.

V. D.

http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=685812
<http://www.dhnet.be/dhjournal/archives_det.phtml?id=685812>

---

 
Christophe CLERSY,
permanent régional ECOLO Charleroi-Thuin
conseiller communal
ECOLO à Courcelles
Tél. : 071 / 23 80 20
Fax : 071 / 23 80 29
GSM : 0476 / 86 87 57
E-Mail : christophe.clersy@ecolo.be
<mailto:christophe.clersy@ecolo.be>
Website : www.courcelles.ecolo.be <http://www.courcelles.ecolo.be/>


10:35 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, romain, actualite, presse, ucpw, ptb, ecolo, ps, logement, democratie, social, communes, luttes, solidarite, capitalisme, oppression capitaliste, environnement, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/02/2007

01/02/2007: COURCELLES: Ca y est les amis nous ne sommes plus seuls à protester contre la fermeture du Bureau postal de la gare de Courcelles - Motte ..

COURCELLES: "La Poste à votre Service !", privatisée belgo-suédoise, ferme son bureau à la Gare de COURCELLES-Motte : 

 

On le sait, j’ ai déjà informé, sans qu’il y ait jusqu’ici la moindre réaction, la moindre mobilisation, de la part de nos chers élus des partis autoproclamés « démocratiques » … En attendant, les habitants des quartiers de la Motte et de La Glacerie sont de plus en plus nombreux à apposer nos affichettes-fenêtres, faute de mieux et d’ initiatives concrètes de la part de ceux qui en ont les moyens au travers de leurs appareils et de leurs élus.

Les gens protestent et « La Poste à Votre Service», bien obligée, réagit en distribuant une lettre toute platonique, aux chers clients du quartier, disant : « Votre bureau de Poste de la Gare de la Motte à Courcelles fermera ses portes définitivement le 26 février 2007. C’ est la fin du bail de cet immeuble qui nous conduit à prendre cette décision. Ce que cela signifie pour vous ? Presque rien. Votre compte et tous vos services bancaires seront transférés automatiquement au bureau de poste de Courcelles Trieux. Nous y répondrons à toutes vos questions bancaires et financières que vous pouvez vous poser. Maddalena Alessi, responsable de votre nouveau bureau de poste »  

Les services de la Poste ne sont donc plus réservés qu’ à ceux qui ont les moyens de se déplacer toujours plus loin, de se relier à Internet et/ou qui possèdent un compte bancaire … à la Banque de La Poste… 

Peut-on mieux se foutre du monde et de la population de La Motte, de La Glacerie, de Sart lez Moines, et des gens de passage ??? La fin d’ un bail ne peut-il être renégocié et signé de nouveau ??? 

Cela devient de plus en plus amusant de « vivre » à COURCELLES, en voie de désertification sociale et publique … 

 

RoRo (31/01/2007)   Affichons le verso de cet texte à nos fenêtres, svp.    Merci !

 

COURCELLES: Ca y est les amis nous ne sommes plus seuls à protester contre la fermeture du Bureau postal de la gare de Courcelles - Motte ..

 

J’  ai lu avec plaisir la réaction de l’  Ucpw, publiée en page 2 de Tan Que Vive de ce 31 janvier 2007.

Je m’  en réjouis et j’  en approuve pleinement l’initiative et le contenu. C’  est ce que nous recherchons : constituer un  front le plus large possible contre cette fermeture et toute la politique de privatisations des partis au pouvoir, de l’ Euro-dictature et de tous les partis intégrés au système et aux multinationales capitalistes.

Il reste maintenant à connaître l’  attitude des autres partis prétendument démocratiques qui exercent, ou ont exercé, le pouvoir à COURCELLES : le Ps, le Mr, le Psc-Cdh.  Jusqu’ ici Ecolo, ne semble pas avoir réagi et avoir fait bouger ses mandataires. On verra avec curiosité. Nous pouvons encore gagner contre cette fermeture et la volonté de La Poste privatisée si nous faisons front. La Poste a, avant tout, une obligation de service public et de respecter toute la poudre aux yeux que ces managers n’  arrêtent pas de nous lancer aux yeux pour accaparer une clientèle qui pourrait être assez crédule pour lui faire confiance.

Faisons front, maintenons la pression sur les mandataires. Partout dans le pays, on s’oppose à la politique de La Poste visant à fermer des dizaines de Bureaux postaux. La population se mobilise et un cas a même été porté, et remporté, devant les tribunaux… La Poste annonce actuellement un bilan triomphal, réalisé sur notre dos à tous et celui de son personnel de plus en plus exploité. C’  est le moment de lui rappeler qu’  elle a été créée avant tout pour servir la population.

Et les syndicats des postiers, ils pensent quoi et attendent quoi pour réagir également face à ces fermetures, en commun avec la population et ses mandataires les plus progressistes ???

RoRo

(01/02/2007)

20:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poste, courcelles, nelgique, hainaut, charleroi, romain, histoire, actualite, presse, silence, europe, euro-dictature, capitalisme, oppression capitaliste, democratie, liberte, syndicats, social, politique, resistance, solidarite, ps, mr, cdh, ecolo, ucpw | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/01/2007

20/01/2007: Il n' y a pas qu' à COURCELLES-Motte que la nouvelle POSTE capitaliste ferme un bureau: à COURTRAI aussi, mais là la population et les élus s'organisent ...

Il n'  y a pas qu' à COURCELLES-Motte que la nouvelle POSTE capitaliste ferme un bureau: à COURTRAI aussi, mais là la population et les élus s'organisent ...

 

 

Courtrai • Lancement du comité d’action « Notre poste restera ! »

La Poste fermera à terme deux bureaux d’un quartier populaire. Riverains et syndicats se serrent les coudes pour le maintien de « nos petites postes ».

Jan Noordijk
17-01-2007

La Poste vise les bureaux de Courtrai 5, rue de Stasegem, et Courtrai 4, chaussée de Bruges. Courtrai 5 (« Saint-Jean »), surtout, se situe dans un très vieux quartier. Il y passe encore 500 clients tous les trois jours, dont quelques entreprises de la ZI de Stasegem car, pour eux, « notre petite poste » signifie un énorme gain de temps, sans problème de parking. Pour les personnes âgées du quartier, la fermeture est encore plus grave : il est si difficile de se rendre dans le centre. Dans leur petit bureau, ils peuvent toujours se procurer des timbres et, chemin faisant, tailler une bavette avec l’une ou l’autre connaissance. D’ici peu, il leur faudra aller au Delhaize où ils se sentiront sans doute obligés de faire quelques courses. Et leur pension mensuelle ? Le grand patron de La Poste, Johnny Thijs, avec ses 830 000 euros par an, s’en fiche pas mal. Vont-ils devoir aller toucher leur pension dans un point Poste, avec risque d’agression à la clé ?

Pour le 1er mars, dans toute la Flandre occidentale, La Poste compte fermer 12 bureaux, dont celui de Moen (Zwevegem), près de Courtrai. Ici, les gens devront aller 10 km plus loin, à la poste de Zwevegem, située le long d’une route à gros trafic et quasiment sans possibilité de parking.

Comme alternative, l’administration communale a proposé à La Poste l’ancienne maison communale de la rue de l’Église, à Moen. Proposition que La Poste a déclinée avec arrogance, tranchant qu’il n’y aurait plus d’activités postales à Moen.

Les politiciens locaux participent à l’action

Entre-temps, une pétition lancée à Moen a déjà été signée par plusieurs politiciens locaux, tant du SP.a que du CD&V et du VLD.

Le comité d’action « Notre poste restera ! » est convaincu que les deux bureaux peuvent encore avoir de beaux jours devant eux. Une soirée info a d’ailleurs rassemblé une soixantaine de personnes.

À Courtrai aussi, les habitants passent à l’action. Les gens du voisinage du bureau de poste de Saint-Jean se serrent déjà les coudes en compagnie des deux grands syndicats. Le week-end dernier, ils ont lancé une pétition. Le 24 janvier, ils remettront les signatures à Johnny Thijs. Tous les mandataires locaux du Parlement fédéral et flamand ont été mis au courant et appelés à réagir. Leurs réactions seront reprises sur 3 000 tracts. Cela ne fait donc que commencer.

14:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, actualite, capitalisme, oppression capitaliste, charleroi, social, belgique, hainaut, democratie, europe, euro-dictature, cdh, ps, mr, ecolo, pt, presse, silence, solidarite, resistance, syndicats, politique | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/12/2006

01/12/2006: PETITION: à Charleroi et à Courcelles, nous réclamons la suppression des taxes "déchets" ...

PÉTITIONS: à Charleroi et à Courcelles, nous réclamons la suppression des taxes "déchets" ...

 

COURCELLES :

Ce 1er décembre 2006, à l’ instar de ce que font le Ptb et Médecine pour le Peuple à Charleroi, nous lançons à COURCELLES une vaste pétition pour la suppression de la taxe « Déchets » : 100 euros par ménage, 50 euros par isolé. Des millions de Fb sont prélevés, pompés, chaque année dans nos poches par la majorité en place pour faire face aux factures de plus en plus lourdes à payer par la commune à l’ Icdi, cette intercommunale à scandales. C’ en est assez des taxes de plus en plus lourdes et de plus en plus nombreuses. Les travailleurs, la population, ont de plus en plus de mal à supporter les charges du capitalisme qui réalise de profits de plus en plus fabuleux, grâce aux multinationales, aux délocalisations, aux privatisations, à une exploitation des plus en plus sauvage et à l’ Euro-dictature des patrons et des banquiers. VW : 4.000 travailleurs à la porte et des milliards de Fb de profits toujours en hausse … ! Des gouvernants qui ne cessent de faire des cadeaux aux multinationales sur notre dos … sous le prétexte de « sauver » et/ou développer l’ emploi ( ???) alors que l’ on introduit de plus en plus de machines ruineuses qui nous tuent …

Les « socialistes » ? Nulle part, dans l’ Euro-dictature, ils ne mettent plus en cause le système capitaliste d’ exploitation de l’ homme par l’ homme. Ils sont pour, complètement intégrés, ils ne présentent plus aucune différence avec les autres. Leur « socialisme » consiste seulement à nous répartir les miettes qui tombent des tables, des assiettes … du capitalisme… A l' heure actuelle, continuer à croire que la sicialo-démocratie européenne peut encore apporter aux travailleurs autres choses que des réformettes, acceptées par le régime, c' est de l' utopie. Tan que cela dure … !

Des textes de pétitions peuvent être obtenus chez Roger Romain, a/conseiller communal, avenue de Wallonie 127, 6180 Courcelles (tél : 0495.47.00.42) ou e-mail : roger.romain@skynet.be . Des affichettes-fenêtre seront bientôt disponibles également sur demande.

A CHARLEROI, près de 10.000 signatures de Carolos ont été récoltées en deux-trois mois. La situation est identique à COURCELLES : nous devons donc réagir collectivement et solidairement contre les pompistes du capitalisme, qu’ils soient « de gauche » ou de droite  !

Il nous faut des signatures et nous recherchons de plus en plus de collaborateurs pour faire signer massivement : nos parents, nos voisins, nos connaissances, nos amis, à Courcelles, Gouy, Souvret, Trazegnies, Bois du Sart…

Au boulot les amis ! Tous solidaires contre cette taxe injuste qui touche indifféremment tous les ménages, alors qu’ 1 franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde. Entre un revenu mensuel de 30.000 Fb et un revenu mensuel de 300.000 Fb (En moyenne, c’ est +/- le cumul d’ un bourgmestre d’ une commune comme Courcelles, par exemple !), la différence est de 1 à 10… Ce sont donc les plus petits qui trinquent le plus, comme toujours …

RoRo

19:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, ecolo, courcelles, belgique, hainaut, charleroi, democratie, capitalisme, oppression capitaliste, social, syndicats, communisme, ps, mr, ptb, ucpw, actualite, histoire, presse, silence, politique, solidarite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/11/2006

SOLIDAIRE n°46 - 29/11/2006

n°46 - 29/11/2006

Solidaire
La une

Éditorial
Que vont devenir nos enfants, Monsieur?

Nouvelles des entreprises
Kraft Liège • «Ils font du fric et puis s’en vont»
Alice Bernard

AMP Anvers • La direction obligée d‘accorder des chèques-repas aux intérimaires

Violea Anvers • Le délégué sanctionné peut reprendre le travail
Raf Vandecasteele

SNCB Anvers • Les machinistes demandent des horaires «humains»
Tony Pirard

Belgique
Prison de Bruges • Des traitements inhumains maintenus malgré une décision de justice
Marco Van Hees

International
Philippines • Des syndicalistes belges brandiront 760 photos

Venezuela • Chavez, favori des présidentielles
Ringo Guzman

En bref

Le Portugal accueille 63 délégations de partis communistes
Baudouin Deckers

Afghanistan • Les soldats belges sont-ils en danger?
Pol De Vos

Les Pays-Bas, leader en matière de libéralisation et de flexibilité
Jo Cottenier

Régions
Charleroi: «L’argent détourné doit revenir à l’enseignement»
Frank Venmans

Dossier
Les coûts salariaux ne font pas la différence

Des délégués d’IG-Metall en visite de solidarité à VW-Forest
David Pestieau

Vw • Trois scénarios, dont pas un en faveur des travailleurs

VW • La restructuration en quelques lignes
Jo Cottenier

VW - Forest • Pour sauver l’emploi, c’est pas l’argent qui manque
Marco Van Hees

VW • Le ministre veut des semaines de 48 h dans l’automobile
Tom De Meester & Stefan Dewilde

VW • Et pendant ce temps, rue de la Loi…
David Pestieau

Congrès métallo • «Nous ne voulons pas d’une société kleenex»
Johnny Coopmans

VW • Manifestation pour l’emploi, samedi 2 décembre

Dossier • Arrêter les licenciements, c’est possible

Des ouvriers de VW témoignent

Cartoons
Cartoon • La Poste et VW
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Culture
[Portrait] Tom Waits s’en prend à Bush
Thomas Blommaert

19:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : solidaire, presse, silence, communisme, ptb, ps, ecolo, cdh, mr, politique, courcelles, social, syndicats, capitalisme, oppression capitaliste, europe, euro-dictature, resistance, socialisme, actualite, justice, afghanistan, charleroi, romain | |  Facebook | |  Imprimer | | |

29/11/2006: Bruxelles: Place de la Monnaie à Bruxelles de 15 h à 19 h: st nicolas pour les enfants emprisonnés dans les centres fermés de la "Démocratie" capitaliste belge ...

BELGIQUE: Bruxelles:   Place de la Monnaie à Bruxelles de 15 h à 19 h:     st nicolas pour les enfants emprisonnés dans les centres fermés de la "Démocratie" capitaliste belge ...

 

 

 

De : CRER Bxl [mailto:coordsanspapiersbxl@yahoo.fr]
Envoyé : lundi 27 novembre 2006 16:46

Objet : st nicolas à la monnaie

 

APPEL à la solidarité 

 

Stand d’information /sensibilisation

ce mercredi 29 novembre 06

Place de la Monnaie à Bruxelles de 15 h à 19 h

 

St Nicolas sera là et les enfants feront des dessins à distribuer aux enfants enfermés dans les centres fermés, lors de la manifestation  du 3 décembre.

 

Vous êtes tous  bienvenus et amenez vos enfants !!!!

 

Nous ferons aussi une récolte de carte téléphonique (X-call-5 euros) que la délégation, qui va renter dans le centre le 3 décembre, distribuera aux parents enfermés pour leur permettre d’avoir des contacts avec l’extérieur.

 

 

 

Les centres fermés, réalité inacceptable dans notre pays, doivent être supprimés et les enfants libérés

 

DIMANCHE 3 DECEMBRE

Marche de la gare de Nosseghem au Centre Fermé de Steenokkerzeel127bis 14h

(Train Gare du Nord Bruxelles 13h44 direction Leuven)

 

Des enfants en prison ? Inacceptable !!!

Manifestation de St.-Nicolas au centre fermé 127bis à Steenokkerzeel

 

Les centres fermés, réalité inacceptable dans notre pays, doivent être supprimés et les enfants libérés

 

 

Dans le cadre de la fête enfantine de St-Nicolas, nous organisons pour la 3ème année une manifestation au centre fermé de Steenokkerzeel 127bis où sont enfermés entre 40 et 70 enfants.

 

Nous dédions cette journée à tous les enfants et plus particulièrement à Tumba, 7 ans, qui a subi avec sa maman 3 tentatives d’expulsions violentes, avant d’être finalement toutes deux expulsées ce 22 septembre. Tumba a énormément souffert lors de sa détention, comme en attestent les différents témoignages récoltés et un certificat accablant de MSF.

Leur avocat écrivait : « À chacune de mes visites, j'ai pu constater que les conclusions prises par le Centre de guidance de l’ULB dès 1999, considérant que l’enfermement des mineurs en centre fermé constituait de la « maltraitance psychologique » comportant des conséquences inévitables sur le développement de l’enfant, étaient horriblement exactes ». Et de témoigner en ces termes :

 

 « Pour Tumba, cela a commencé par faire pipi au lit et se réveiller en panique avec des cauchemars terribles. Ensuite, elle a commencé à agresser verbalement chaque adulte en lui criant : «  a-t-on le droit d'enfermer des enfants ? ». Enfin, elle s’est arrêtée de parler. »

 

Rappelons aussi la condamnation de l’État belge par la Cour européenne des Droits de l’Homme, concernant Tabitha, une petite Congolaise de 5 ans, expulsée seule vers le Congo.

La Cour européenne a conclu, unanimement, à la violation de l'article 5 §4 (droit à la liberté et à la sûreté) par l'État belge!!! Parlant des autorités belges, la Cour a déclaré qu’ « à ses yeux, pareille détention (celle de Tabitha) fait preuve d'un manque d'humanité et atteint le seuil requis pour être qualifiée de traitement inhumain ».

 

 

Nous envoyons ci-joint l’appel, déjà signé par plusieurs associations.

Un stand d’information/sensibilisation sur la place de la Monnaie à Bruxelles aura lieu le mercredi 29 novembre de 16h à 19h. Toute participation/soutien est la bienvenue.

 

Pour en faire une journée de « Fête », nous cherchons des groupes de musique, des clowns, des ballons. Toutes les propositions sont les bienvenues.

 

Nous appelons à une récolte de jouets et de cartes téléphoniques (X Call-5 euros) pour permettre aux prisonniers de téléphoner et leur offrir un contact avec l’extérieur.

 

Nous invitons les groupes de France, des Pays-Bas, etc.  à participer à cette manifestation contre les centres fermés et l’enfermement d’enfants en Europe et à diffuser l’appel européen. http://www.nominorsindetention.org/position.html )

 

 

Pour les cartes de téléphone, vous pouvez verser sur le compte CRER – Triodos  523 – 0801898 – 74

 

Pour déposer les jouets tel 0473628733.

 

Contact : 0473628733    0496403309  coordsanspapiers° yahoo.fr

 

 

Veuillez diffuser cet appel le plus largement possible, dans tous les secteurs ( écoles, enfants, parents, enseignants), pour que nous soyons nombreux et variés à nous exprimer et à dénoncer.

 

http://regularisation.canalblog.com

 

C.R.E.R. – Bruxelles : INFO  -  http://regularisation.canalblog.com/

Tél : 0496 40 33 09 - 0473 62 87 33

 

Manifestation du 1 mai : http://1maimanif.canalblog.com/

 

Soutien a la CRER au N° Triodos  :  523 - 0801898 - 74

19:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, euro-dictature, repression, capitalisme, oppression capitaliste, democratie, liberte, justice, actualite, presse, silence, histoire, romain, courcelles, politique, ps, mr, cdh, ecolo, colonialisme, fascisme, 127bis, sans-papiers, immigres, solid, belgique, racisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

25/11/2006

21/11/2006: COURCELLES: 6 années pour apprendre enfin à réfléchir ...

COURCELLES: 6 années pour apprendre enfin à  réfléchir ...

 

 

 

 

Grugés, trompés, bernés, une fois de plus, jusqu’ à la lie, les chers électeurs qui ont participé d’ une manière ou d’ une autre à la campagne électorale des pseudos partis « démocratiques », de l’ un ou l’ autre de leurs candidats, et qui leur ont donné leur voix à C0OURCELLES. J’  avais pourtant prévenu. Quoi qu’ il en soit : la comédie post-électorale se poursuit. Un véritable cirque, du jamais connu jusqu’ ici au plan local courcellois.

 

Fin de la semaine dernière, on a appris que le Députation permanente a finalement validé les résultats électoraux courcellois, refusant les recours introduits par certains.

 

Bonne chance donc à Axel SOEUR :   on verra ce qu’  il va faire à la tête d’  une équipe Ps toujours plus à droite, comme en témoigne l’  alliance conclue avec le Mr, AVANT MEME, et indépendamment, des résultats électoraux !

 

Les électeurs vont trinquer et ils ne seront certainement pas mieux écoutés pour autant, malgré ses promesses électorales et celles du Ps.

 

Un nouvel exemple, dû à une lettre-circulaire de Monsieur Michel DEBACKER, trouvée tardivement dans ma boîte aux lettres, ce mardi-matin 21 novembre 2006, à propos du zoning :

 

« Comme vous le savez sûrement les dirigeants de la commune ont donné un avis favorable à l ’ implantation d’ une société de fabrication de produits divers. Cette société disposera d’  une unité de mélange et de différents dépôts (20 tonnes de produits corrosifs, nocifs ou irritants, 2 tonnes de produits toxiques, 10 tonnes de produits dangereux pour l’  environnement, 30.000 litres de liquides inflammables, 30.000 litres de détergents …)

 

Tant le bourgmestre que les échevins ne daignent répondre à nos différents courriers. Mieux même, ils orchestrent une vraie campagne de désinformation.

 

Pourtant près de 750 personnes ont par leur signature démontré qu’  elles étaient contre cette implantation. Une société du zoning a même intenté un recours auprès de la région.

 

Ce lundi, lors du conseil communal, plusieurs conseillers communaux interpelleront le collège des bourgmestre et échevins ».

 

J’  ajoute à ceci que c’  est toujours le mutisme complet également  pour ce qui concerne l’  entreprise FOREVER implantée, elle, à La Glacerie, et ce depuis la mémorable réunion tenue le 25 janvier 2006  l’  Hôtel de Ville.

 

Quant à Aurelio Cigna, lui, selon la presse, il serait tout simplement exclu du Mr par la Fédération libérale (malgré ses 838 préférences) qui aurait en outre décidé de placer sa section courcelloise sous tutelle.

 

Sous tutelle ? C’  est très révélateur de la grande capacité politique et administrative des élus et dirigeants locaux du Mr.   Claudy BASTIN, candidat de la liste Alc, n’  avait pas nécessairement tapé à côté de la plaque. Sous tutelle fédérale, on ne saurait délivrer un meilleur certificat d’  incapacité à la section Mr courcelloise avant même qu’  elle n’  entre dans la majorité communale.

 

Pour CIGNA, il ne lui reste plus qu’  à siéger en tant qu’  élu indépendant. En restant ainsi dans l’  opposition,  il ne devra pas la fermer sur ordres de ses propres et ex-amis libéraux et nouveaux alliés « socialistes ».

 

Que c’  est  beau leur « démocratie » !  L’  immense majorité des électeurs va donc avoir 6 années pour commencer à réfléchir. La leçon pourrait être profitable à longue échéance …

 

RoRo (21 novembre 2006)

21:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, hainaut, charleroi, politique, presse, silence, actualite, elections, elections 2006, ps, mr, cdh, ecolo, ptb, alc, ucpw, fn, democratie, propagande | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/11/2006

16/11/2006: Courcelles, pour l' Histoire ...

Ah oui, pour être complet et faciliter les choses, il convient d’ ajouter et de préciser que les élus communistes restituaient statutairement (donc obligatoirement !) 75 % (ensuite 70%) de leurs jetons de présence (conseillers) ou traitement (échevin, président Cap) aux différents échelons du Parti (section, fédération) et que les montants perçus étaient au-moins 4-5 fois moindres qu’ aujourd’hui)… Chez la plupart des mandataires, traitement signifie d' ailleurs cumul de traitements. La « démocratie » a évolué depuis lors …

 

 

 

En 1958, le Psb courcellois, pourtant majoritaire, a éclaté à Courcelles, à la suite déjà de querelles intestines, d’ une lutte des places…

Trois élus « socialistes » (Sampos, Meunier, Dechamps), laissés sur le carreau, malgré leurs voix de préférence, ont fait dissidence et se sont alliés avec les libéraux et les catholiques. Résultats : c’  est une alliance hétéroclite et de droite qui a dirigé notre commune de 1958 à 1964.

Octobre 1964, complètement anéantis, certains dirigeants Psbistes sont allés chercher le jeune député Ernest GLINNE à Forchies-la-Marche et ils l’ ont catapulté tête de liste à Courcelles.  Pour sauver leur situation interne et récupérer leur majorité perdue...

Ce ne fut pas déterminant et suffisant : le Psb obtint 7 élus, les communistes 3 élus (+ 2), Georges Glineur (réélu), Roger Romain père (qui fut déjà conseiller communal de 1952 à 1958) et Marcel Leduc. La droite libérale-catholique obtint 5 élus.

Il fallait donc composer : une alliance Psb-droite, ou une alliance Psb-Pc ( ?).

Les communistes ont mis aussitôt la pression et ce fut fort heureusement l’  ouverture à gauche qui prévalut au sein du Psb.

Nous avons aussitôt négocié de parti à parti, élaboré un programme de majorité et réparti les responsabilités : 1 échevin communiste (ce fut Georges Glineur qui devint échevin des travaux) et la Présidence de la Cap (Ce fut Fernand Grimart).

C’ est le Parti communiste, comme il se devait, qui a désigné ses responsables (sinon, il y aurait eu rupture immédiate). Pas le Psb ! A cette époque, on discutait programme et politique. Je me rappelle cette réunion mémorable au sein du Parti pour la désignation du président de la Cap. Nos regards se sont portés immédiatement sur Fernand Grimart. Non, non, je suis trop âgé (65 ans), je viens d’ arriver au Parti (depuis la grève de 60-61), je n’ ai aucune expérience de mandataire, de gestionnaire. Nous avons dit : Fernand, tu seras Président et le camarde fut un excellent mandataire, un président regretté par beaucoup.

Chez nous les communistes, il n’ était pas question de remplacer la lutte politique, la lutte des classes, par la lutte des places et de nous soumettre aux décisions, aux exclusions, à la dictature d’ un autre parti, future alliance ou pas...

Malgré d’ énormes difficultés, la majorité socialiste-communiste de 1964 à 1970 fut certainement une des meilleures majorités de l’ après-guerre. Aux élections d’ octobre 1970, les résultats furent 11 élus Ps (+4), 4 élus Pc (+1). La droite fut laminée : 1 élu  Plp, 1 élu Rw…

Malheureusement : les « socialistes » refusèrent la reconduction de l’ alliance à gauche et restaurèrent la dictature du parti unique et Courcelles retomba dans la routine pour la suite… Et la fusion des communes de 1976 n’ a rien arrangé, rien facilité …

Ceci pour l’ Histoire.

RoRo

 

 

 

 

Monsieur Romain,

 

Si ce n’était aussi triste pour la démocratie, je pourrais vraiment rire de ce qui se passe.  En effet, ce sont les socialistes qui décident pour le MR Courcellois ! Je savais déjà qu’en tant qu’opposition, on ne les avait pas beaucoup entendu…. Et cela ne m’encourage pas beaucoup à penser que les choses vont changer à Courcelles avec un MR à la botte du PS !

Bien à vous

Marion HAINAUT

 


De : Roger Romain [mailto:roger.romain@skynet.be]
Envoyé : mercredi 15 novembre 2006 21:50
À : Roger Romain
Objet : COURCELLES: DROIT DE REPONSE

 

Les choses ne s’ arrangent guère à COURCELLES : Aurelio CIGNA continue à poser problème au sein de la future coalition Ps-Mr et au sein même de son propre parti.

Ajoutons à cela la bisbouille qui se déroule également entre les deux principaux rivaux au sein même du Ps pour la désignation du futur mayeur et on aura une image de la détérioration complète des mœurs politiques au sein des partis pseudo-démocratiques, dans notre commune et ailleurs.

C’  est la vie politique elle-même qui fout le camp, au profit des rivalités et des intérêts personnels de candidats de plus en plus carriéristes en mal de votes de préférences ... Partout les élections communales ont d’ ailleurs démontré un véritable vide politique, un véritable manque d’ analyses et de recherche de solutions aux véritables problèmes de la population.

RoRo

 

 

 

De : Aurelio.Cigna [mailto:aurelio.cigna@a-cigna.be]
Envoyé : mercredi 15 novembre 2006 15:09
À : Roger Romain
Objet : TR: DROIT DE REPONSE

 

Cher Monsieur Romain,

Je tiens tout d’abord à vous remercier de votre soutien dans ce qui m’arrive.  Je profite de l’occasion pour vous transmettre un article du « Soir » de ce jour où vous comprendrez la cabale dont je fais l’objet.  Je suis à votre écoute pour toute question et encore merci.

Aurelio cigna

 

 

DROIT DE REPONSE :

 

Madame, monsieur,

 

J’apprends par la presse télévisée (télésambre) et radiophonique (vivacité) et écrite (sud presse) … que je serais exclus du MR.

 

A ce jour, je n’ai fait l’objet d’aucune notification officielle émanant du mouvement réformateur me signifiant mon exclusion.

 

Au travers du droit de réponse que la loi m’autorise, j’aimerais que vous puissiez notifier avec effet immédiat que je ne suis pas exclu du mouvement réformateur à ce jour.

 

A titre indicatif je vous transmets copie d’un article du soir de ce jour, qui témoigne d’une manière officielle la confirmation du déni de la démocratie au sein de la section locale du MR de Courcelles.

 

Bien à Vous

 

Aurélio Cigna

 

22:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, presse, silence, ps, mr, alc, ucpw, ptb, cdh, fn, ecolo, democratie, actualite, politique, romain, histoire, charleroi, hainaut, belgique, elections, elections 2006 | |  Facebook | |  Imprimer | | |

05/11/2006

06/11/2006: COURCELLES: à propos des scandaleuses dépenses électorales, nous jouons cartes sur table, car la population a le droit de savoir. Et les partis pseudos démocratiques courcellois ? Nous les mettons au défi d’ en faire autant !

 

COURCELLES: à propos des scandaleuses dépenses électorales, nous jouons cartes sur table, car la population a le droit de savoir. Et les partis pseudos démocratiques courcellois ? Nous les mettons au défi d’ en faire autant ! Pour ce qui nous concerne, à Courcelles, nous en faisons donc une affaire politique qui devrait en embarrasser plus d’ un …

 

 

On le sait les partis du système capitaliste assaisonnent leur « démocratie » à toutes les sauces. Subsidiés par des entreprises privées, des multinationales, … (et pas n’ importe lesquelles comme on l’ a appris à la lumière de certaines affaires et de certains scandales), ils se sont attribués un système électoral inique et de faveur, le monopole de la propagande sur les chaînes publiques d’ informations lors des campagnes électorales, ainsi que la bonne volonté des chaînes privées et de tous les autres médias du capitalisme, excluant « les autres » listes et partis. Ils ont décidé d’ un quorum électoral à atteindre pour avoir droit à un élu au niveau législatif. Dans les pouvoirs publics, ils bénéficient de la collaboration voulue et/ou obligée de beaucoup de membres du personnel là où ils détiennent le pouvoir, la direction.

Sans doute aussi jaloux de la Liste civile dont bénéficie la Royauté, nos partis intégrés se sont aussi accordé une confortable dotation parlementaire, en subsides annuels et en personnel. De quoi disposer de suffisamment d’  oseille pour garantir leur maintien institutionnalisé au pouvoir et la réélection de leurs dirigeants et mandataires cumulards.

Certaines campagnes électorales devenant trop dispendieuses et scandalisant de plus en plus de contribuables-électeurs, ils ont finalement dû décider d’ une limitation quasi incontrôlable de leurs dépenses : dans les 30 jours des élections, ils s’ imposent de déposer un relevé récapitulatif des dons reçus et des dépenses électorales effectuées, aux greffes de différents tribunaux de première instance d’ arrondissements du pays. Ils se contrôlent sans doute entre eux et/ou bien ces déclarations doivent pourrir, dormir, au fond de bien des tiroirs. Le public est « démocratiquement » tenus à l’ écart de ce qu’ ils veulent bien déclarer. Pour les curieux, les règles à suivre se trouvent sur le site officiel électoral de Wallonie.be. Ces règles sont aussi applicables aux « petites » listes évidemment, qui n’ont pas d’ élus, qui n’ont pas l’ audience des médias, qui ne sont pas généreusement subsidiés par les pouvoirs publics et/ou corrompus, arrosés, par de généreux donateurs privés, les sponsors du capitalisme. C’ est le cas pour le Ptb+.

Nous allons donc innover : la liste PTB+PCC à Courcelles publie OFFICIELLEMENT sa déclaration de dépenses électorales, et met les différents partis autoproclamés démocratiques de COURCELLES d’  en faire autant.

Cette déclaration est signée en principal par Roger ROMAIN , tête de liste, déposant et témoin effectif au Bureau principal. Elle est contresignée par l’ ensemble de nos 12 candidats locaux.

 

On le sait, nos résultats électoraux à COURCELLES (pour les communales) et au district de FONTAINE – SENEFFE (pour les provinciales) ont été les suivants :

Les voix du Ptb: 09/10/1994:     394      ( 2,43 %) 

                                     08/10/2000:     315      ( 1,95 %)

                                     08/10/2006:     284      ( 1,66 %)          

A la Province du Hainaut, les résultats du Ptb+ sont les suivants dans les différents districts en 2006 (les pourcentages entre parenthèses sont ceux de 2000) : Boussu 1,17% (contre 1,20%), Charleroi 2,50% (contre 1,52%), Châtelet 1,18% (contre 1,17%), Dour 1,21% (0,85%), Fontaine-Seneffe 1,58% (0,95%), La Louvière 4,59% (contre 1,03%), Mons 1,55% (contre 1,03).

Dans  tout le pays, à l' exception de 5 districts, l'  avancée du Ptb est quasi générale dans tous les districts provinciaux où il se présente.

Pour obtenir nos 284 voix à Courcelles, nous avons donc dépensé quelque 195 euros (7.866 francs belges) ! Même pas le coût d’  une seule annonce hebdomadaire dans « Tan Que Vivre » …

Pour obtenir 1,58 % des voix à Fontaine-Seneffe, nous n’  avons fait aucune campagne électorale, nous n’  avons pas dépensé 1 iota, 1 cent d’ euro, ni obtenu aucun don, aucun subside en nature ou en espèces.

En guise d’  affichage, nous avons utilisé une cinquantaine d’ affiches non-électorales (donc qui fait l’ objet de notre campagne permanente, sous le thème « Les Gens d’ abord, pas le profit). Une cinquantaine d’ affichettes numéro 11 ont été copiés avec notre matériel régional.

 

 

 

 

 

 

 

Province : Hainaut_____________________________________ Canton électoral : Fontaine - Seneffe_________________

Commune :  COURCELLES_____________________________

Modèle de déclaration des dépenses électorales consenties par une liste se présentant aux élections pour le renouvellement des conseils communaux

 

Dénomination, sigle et numéro d’ordre de la liste :

Parti du Travail de Belgique + Présence Communiste Courcelloise.................................

PTB+PCC....................................................................................................................................

Liste 11.........................................................................................................................................

 

Montant maximum autorisé de dépenses : .................................................................................

correspondant à ……………………………… électeurs inscrits.

 

            Le soussigné, candidat en tête de la liste mentionnée ci-dessus, déclare que ladite liste a consenti les dépenses électorales énumérées ci-après pour l’élection dont la nature et la date sont mentionnées ci-dessus :

 

 

 

Aucun de nos candidats à Courcelles n’ a dû consentir des dépenses personnelles, ni effectuer de telles dépenses, à l’ exception de Roger Romain qui a pris en charge les dépenses de la liste.

 

Roger Romain

Tête de liste,

Témoin effectif au Bureau principal.

 

(signature)

 

 

 

 

Rubrique 1.     Dépenses et engagements financiers afférents à des prestations de services ou à des fournitures en vue de la communication de messages verbaux, écrits, sonores et visuels.

                        Indiquer par type de message le moyen de communication utilisé (radio, télévision, presse écrite 1, tracts, affiches, panneaux de moins de 4 m² …), la date de la communication et le montant de la dépense en distinguant, si c’est possible, le coût des fournitures et celui des prestations de services elles-mêmes utilisées pour la communication.

                        Formulaires : de collecte des signatures de parrainage : 25 euros

                        Tracts :          - coût de la fourniture ;

                        tracts de présentation individuelle des candidats                       

                        Mariette Dujacquier (300), Gaetano Buscemi (100), Begon Evelyse (100),   Daniel Leduc (100), Mylène Deprèter (100), Didier De Swert (300), Sébastien Depasse (200), soit 1.200 circulaires, imprimées au moyen de notre matériel informatique (pc + imprimante) : soit 150,00 euros.

                                               - coût de l’expédition par exemple par la Poste : néant

                        Télévision :    - coût de la production; néant

                                              - coût de la communication. néant  

 

Rubrique 2.     Dépenses relatives à des prestations de services rémunérées non reprises à la rubrique 1.  néant

                        Indiquer par prestation de services, le prestataire et le montant de la prestation.  néant

 

Rubrique 3.     Dépenses relatives à l’acquisition ou à la location de biens ou de fournitures non visées à la rubrique 1. néant

          Indiquer par objet, l’identité des biens ou fournitures et le montant de l’acquisition ou de la location. Si la distinction entre la prestation de services et la fourniture n’est pas possible, le montant global est repris à la rubrique 2. néant

 

Rubrique 4.     Autres dépenses non visées aux rubriques 1 à 3.

                        Par exemple, les dépenses effectuées par une tierce personne au profit de la liste. 

                        Reçus gratuitement de l’organisation centrale du PTB 3.000 tracts, recto –verso, format A4, impression noir sur blanc, présentant notre liste de candidats courcellois, avec commentaires locaux , ainsi que 2.000 circulaires de propagande générale Ptb+     J’ ai personnellement versé 20 euros à titre de soutien personnel au Fonds électoral du PTB+ en remerciements.

Montant total des rubriques 1 à 4 : ……… 195,00 euros…(25 + 150 + 20)……………….

 

Rubrique 5.     Dépenses reprises sous les rubriques 1 à 4 utilisées pour le financement de la campagne électorale d’un ou de plusieurs candidats déterminés de la liste 2.


 

 

 

Rubrique 6.     Dépenses reprises sous les rubriques 1 à 4, financées ou payées par un ou plusieurs candidats déterminés, et imputées sur les dépenses de la liste avec l’accord du (de la) candidat(e) figurant en tête de liste 3.  Aucun des 12  candidats de ma liste n’ a dû consacrer des dépenses personnelles.

 

N.B. Les rubriques 5 et 6 sont mentionnées pour information de manière à faciliter le contrôle et concernent des dépenses déjà incluses dans les rubriques 1 à 4.

 

 

          Le (la) soussigné(e) déclare que les dépenses mentionnées dans les rubriques 1 à 4 constituent la totalité des dépenses et engagements financiers consentis par la liste lors de l’élection du 08 octobre 2006……………………………….

 

 

Fait à  Courcelles…., le           06 novembre .. 2006.

 

..................                                       ...........................                           …………..

 

                                                           (noms et signatures)

 

 

 

 

 

 

Le document ci-dessous est contresigné par l’ ensemble de nos douze candidats courcellois. Cliquer sur le jpg en attaché …

 

 

 

 

 




1 Préciser le journal ou le périodique, la date, la nature et le coût de la publication.

2 Indiquer le nom du (ou des) candidat(s) concerné(s) et le montant utilisé à son (leur) profit.

3 Indiquer le nom du (ou des) candidat(s) concerné(s) et les dépenses que celui-ci (ceux-ci) a (ont) payées au profit de la liste.

22:03 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : propagande, actualite, courcelles, histoire, romain, belgique, charleroi, hainaut, elections, elections 2006, democratie, liberte, presse, silence, politique, ptb, ps, mr, cdh, alc, ucpw, ecolo, fn | |  Facebook | |  Imprimer | | |

31/10/2006

09/10/2006: Courcelles et ailleurs: les résultats électoraux et ceux du Ptb+

Les voix du Ptb: 09/10/1994:     394      ( 2,43 %)  à Courcelles

                                     08/10/2000:     315      ( 1,95 %)

                                     08/10/2006:     284      ( 1,66 %)          

En fait, c' est toute la gauche et la fausse "gauche" qui reculent à Courcelles. Le Ps perd encore 2 élus et ne récupère donc pas la majorité absolue. Les écolos perdent 1 siège et l' Ucpw 1 siège.

Certains Courcellois ont préféré élire 3 Fn et 1 Psc-Cdh en plus (on se demande bien pourquoi ?).

Le parti raciste (qui a présenté une liste incomplète de 11 candidats, qui n' a pas distribué 1 seul tract, ni collé 1 seule affiche, dont le programme communal est complètement inconnu, voire inexistant) entre pour la première fois au Conseil communal dès sa première tentative réussie.

Une consolation: Le Mr progresse légèrement en voix, mais pas assez pour gagner un élu supplémentaire. C' est donc pour lui le statut quo en sièges et un échec de ses ambitions.

Les racistes du Fn et le Psc-Cdh profitent ainsi de la dépolitisation créée par les partis autoproclamés "démocratiques". Les candidats dans leur ensemble, plus préoccupés à se faire élire grâce à leur fric et à leur bobine sur un maximum d' affiches, se sont bien gardés de rechercher les CAUSES réelles du chômage, de l' insécurité, du dépérissement communal et social et d' avancer des SOLUTIONS. Par exemple: où aller charger l' argent de leur démagogie électorale ?

Grugés, bernés, une fois de plus, les électeurs !  C' est la POPULATION elle même qui va faire les frais de ses (ces) choix complètement apolitiques.

Pour en revenir à la liste Ptb+PCC: nous faisons aussi les frais d' une loi et d' une procédure électorales complètement anti-démocratiques mises au point par les partis du système pour éliminer leurs concurrents nouveaux et de leur mainmise sur les médias publics (Un exemple: en 3 mois, nous n' avons pas eu droit à 1 seconde sur les antennes de TéléSambre) et d' une absence de moyens financiers qui ne nous a pas permis de toucher l' ensemble de la population courcelloise ... Notre campagne électorale n' a pu se faire en réalité que sur ce seul site Internet ... C' est évidemment insuffisant, face aux moyens mis en oeuvre par tous nos "démocrates" pour  vous TROMPER, vous ROULER. Les vrais problèmes ne font que commencer. Notre combat va se poursuivre.

RoRo

COURCELLES: que va faire le Ps après ces élections: de nouveau une alliance à droite, ou constituer une majorité à "gauche" ??? 

4 possibilités de majorité s’ offrent au Ps : 

Ps + Ecolo : 12 sièges + 3 = 15 sièges sur 29 

Ps + Mr     : 12 sièges + 6=  18 sièges sur 29 (dans ce cas le Ps introduit le loup dans la bergerie) 

Ps + Cdh   : 12 sièges + 4 = 16 sièges sur 29 (dans ce cas, le Psc-Cdh va pouvoir continuer à le plumer) 

Ps + Ecolo + Ucpw : 12 sièges + 3 + 1 = 16 sièges sur 29 (ce serait probablement la meilleures solution, mais elle coûtera plus chère) 

A moins que le Ps ne mette en œuvre des accords conclus éventuellement, avec certains, à l’ insu des électeurs AVANT de voter … 

Qui va l' emporter: la vieille, ou la nouvelle garde ? C' est le combat des chefs et des prétendants ...

Bref qui vivra verra …

 

Autres résultats électoraux du Ptb+

En Wallonie, pour la première fois, le Ptb obtient 1 élu à Seraing, 1 élu à La Louvière et il conforte ses 2 élus sortants à Herstal, augmentant ses voix et pourcentage.

A la Province du Hainaut, les résultats du Ptb+ sont les suivants dans les différents districts en 2006 (les pourcentages entre parenthèses sont ceux de 2000) : Boussu 1,17% (contre 1,20%), Charleroi 2,50% (contre 1,52%), Châtelet 1,18% (contre 1,17%), Dour 1,21% (0,85%), Fontaine-Seneffe 1,58% (0,95%), La Louvière 4,59% (contre 1,03%), Mons 1,55% (contre 1,03).

Dans  tout le pays, à l' exception de 5 districts, l' avancée du Ptb est quasi générale dans tous les districts provinciaux où il se présente.

Le Ptb+ est maintenant présent dans 8 communes (au lieu de 3) et triple donc le nombre de ses élus. C' est une très belle avancée.

12:07 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silence, courcelles, romain, histoire, belgique, hainaut, charleroi, ptb, ps, cdh, ecolo, ucpw, alc, fn, elections, elections 2006, presse | |  Facebook | |  Imprimer | | |