24/11/2006

22/11/2006: Le fascisme s'installe aux USA

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : mercredi 22 novembre 2006 13:54

Objet : Le fascisme s'installe aux USA - Fascism is growing in the US

 


Pour vous abonner ou vous désabonner, m'envoyer votre nouvelle adresse ou vos commentaires : pueblo@sympatico.ca
To subscribe or unsubscribe, to send me your new address or your comments: pueblo@sympatico.ca

Para suscribirse o de-suscribirse, enviarme su nueva dirección o sus comentarios: pueblo@sympatico.ca


 

Comment le fascisme est en train de s'installer aux États-Unis

 

Voici une petite nouvelle publiée dans le coin supérieur gauche de la page 14 du journal gratuit Métro de Montréal du 21 novembre 2006 :

 

Capter «Al-Manar peut coûter cher

Un homme de 53 ans, Saleh Elahawi, a été inculpé hier aux États-Unis de soutien à une organisation terroriste pour avoir permis à des foyers américains de capter Al-Manar, la chaîne satellite du Hezbollah libanais, considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis.  Il encourt jusqu'à 110 ans de prison.

 

Voici la définition du mot «fascisme» par l'Internationale communiste (7ème Congrès, 1935) :

 

«Le fascisme au pouvoir est [...] la dictature terroriste ouverte des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier.  La variété la plus réactionnaire du fascisme, c'est le fascisme de type allemand.  Il s'intitule impudemment national-socialisme sans avoir rien de commun avec le socialisme.  Le fascisme hitlérien, ce n'est pas seulement un nationalisme bourgeois, c'est un chauvinisme bestial.  C'est un système gouvernemental de banditisme politique, un système de provocation et de tortures à l'égard de la classe ouvrière et des éléments révolutionnaires de la paysannerie, de la petite bourgeoisie et des intellectuels.  C'est la barbarie médiévale et la sauvagerie.  C'est une agression effrénée à l'égard des autres peuples et des autres pays.

Le fascisme allemand apparaît comme la troupe de choc de la contre-révolution internationale, comme le principal fomentateur de la guerre impérialiste, comme l'instigateur de la croisade contre l'Union soviétique, la grande patrie des travailleurs du monde entier.

Le fascisme, ce n'est pas une forme de pouvoir d'État qui, prétendument, «se place au-dessus des deux classes, du prolétariat et de la bourgeoisie» [...]  Le fascisme, c'est le pouvoir du capital financier lui-même.  C'est l'organisation de la répression terroriste contre la classe ouvrière et la partie révolutionnaire de la paysannerie et des intellectuels.  Le fascisme en politique extérieure, c'est le chauvinisme sous sa forme la plus grossière, cultivant une haine bestiale contre les autres peuples [...]»

[Georges Dimitrov - Oeuvres choisies - Éditions sociales ]

 

 

Le caractère de classe du fascisme :

 

Faut-il rappeler :

 

- que le «Patriot Act» et les soi-disant loi anti-terroristes sont des lois anti-démocratiques qui font fi des droits et libertés des civils fondamentales, de l'Habeas Corpus, des procédures judiciaires établies?

 

- que le gouvernement des États-Unis a suspendu l'Habeas Corpus aux citoyens d'autres pays sur son territoire.  Un étranger peut être considéré "combattant", être arrêté, jugé par une cour spéciale, emprisonné et exécuté?

 

- que les États-Unis et Israël, ainsi que les alliés des États-Unis (Canada, Grande-Bretagne, etc.) utilisent la torture ou permettent aux États-Unis d'utiliser la torture?

 

- que le gouvernement du Canada a remis des Canadiens d'origine arabe aux autorités états-uniennes, qui les ont torturés?

 

- le gouvernement des États-Unis vient d'officialiser la torture?

 

- que les États-Unis, Israël et leurs alliés envahissent des pays et bombardent des populations civiles : Panama (6 000 civils bombardés en 1990), Yougoslavie, Irak (100 000 civils bombardés), etc.;

 

Faut-il rappeler que ces puissances détruisent tout ce qui permet la vie (infrastructure électriques, d'eau potable, hôpitaux, usines, etc.) dans les pays qu'ils envahissent?

 

Faut-il rappeler qu'ils utilisent un vocabulaire mensonger ("frappes chirurgicales", "dommages collatéraux", etc.) pour faire croire qu'ils ne visent que des installations et non des civils, c'est-à-dire qu'ils respectent les conventions visant à rendre les guerres plus humaines (Conventions de Genève) et qu'ils ne pratiquent pas du terrorisme d'État?

 

Faut-il rappeler qu'en 1945, les Alliés ont utilisé le terrorisme d'État à Desden ("Bomber" Harris qui a brûlé vivant des milliers de citoyens/ennes allemands/andes) et que les USA ont utilisé pour la première fois la bombe atomique à Hiroshima et à Nagasaki, alors qu'ils se préparaient à la Guerre froide contre l'URSS et les communistes?

 

Faut-il rappeler que la Guerre froide, que Winston Churchill a lancée par son discours à Fulton, était du terrorisme d'État contre la Grèce (la résistance grecque, qui avait libéré le pays des nazis, ne voulait remettre ses armes à l'impérialisme britannique et voulait établir une démocratie populaire dans leur pays qu'ils avaient si vaillamment défendu du fascisme)?

 

Faut-il rappeler la succession de nouvelles guerres impérialistes de menace, de conquête et d'occupation déclenchées par l'États de la "coalition" impérialiste États-Unis-Royaume-Uni contre des pays, des nations et des peuples à des fins politiques, pratiquant le terrorisme d'État?

 

Faut-il rappeler que le gouvernement Harper est le plus ferme allié des États-Unis dans ses plan de conquête du monde?

 

Comment définir la nouvelle forme d'impérialisme ouvert des États-Unis, qui conduit l'humanité à la barbarie?  Peut-on parler de fascisme?  Une publication du Parti communiste du Canada utilise l'expression «protofascisme», qui contient le préfixe «proto», du grec «prôtos», qui signifie «premier, primitif, rudimentaire».

 

Le fascisme ou le protofascisme s'installe peu à peu dans le monde.

 

Un débat urgent est nécessaire par les intellectuels honnêtes, par les politologues objectifs, par les démocrates sincères, par les médias comme «Le monde diplomatique».

 

Ce débat est des plus pertinents, des plus urgents, des plus cruciaux.

 

Car le fascisme s'installe aux États-Unis.

 

Antonio Artuso, Montréal - pueblo@sympatico.ca - 22 novembre 2006

18:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : usa, imperialisme, fascisme, terrorisme, colonialisme, barbarie, capitalisme, oppression capitaliste, mccarthysme, repression, flicage, actualite, histoire, presse, silence, romain, courcelles, damocratie, liberte | |  Imprimer | | |