08/03/2010

05/03/10: CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

 

CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

RoRo
 

Willy Claes (SP.a) reste au conseil d’administration de Carrefour

Dehaene (CD&V) chez AB InBev, Willy Claes chez Carrefour, Karel Van Miert chez Philips… bon nombre d’hommes politiques des grands partis ne rechignent pas à entamer une seconde carrière chez un tueur d’emplois.

Tom De Meester

« Nous ne pouvons tolérer ce bain de sang social », écrit Gennez sur le site du SP.a. « Ensemble, nous pouvons intervenir contre les grands patrons qui jouent avec nos emplois. » Mais un de ces grands patrons « jouant avec nos emplois » n’est autre que Willy Claes, gros ponte du SP.a « à la retraite » ; ancien ministre et ancien patron de l’Otan. Depuis deux ans, il siège au conseil d’administration de Carrefour Belgique. Après les 1 672 licenciements, il a fait savoir qu’il n’était « pas l’homme à s’enfuir quand il y avait le feu ». « Appelons les choses par leur nom », corrige le professeur Carl Devos. « Un siège au conseil d’administration, ça paie bien. »

Willy, l’amateur de planques

Chez le concurrent Delhaize, un administrateur se fait entre 80 000 et 90 000 euros par an. Pour assister en moyenne à 7 ou 8 assemblées. Pour gagner la même chose, une caissière de Carrefour doit travailler 7 ou 8 ans ! On présume que Claes touche également quelque 10 000 euros par assemblée… Pas étonnant qu’il s’accroche à sa planque.

En tant qu’administrateur chez AB InBev, Dehaene (CD&V) a droit, outre son fixe d’environ 80 000 euros par an, à un bonus annuel de 9 000 options d’actions (environ 130 000 euros). La présidente du CD&V Marianne Thyssen attache beaucoup d’importance aux postes dans les CA des grandes entreprises. « Une entreprise a également une fonction sociale – l’emploi, pour n’en citer qu’une – sur laquelle l’homme politique peut imprimer sa marque », a déclaré Thyssen le 23 janvier dans une interview accordée au Nieuwsblad.

20:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, actualite, courcelles, presse, television, ps, romain, mr, capitalisme, silence, cdh, medias, carrefour, exploitation, crise, finance | |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/03/2010

08/01/10: Les comiques, les "joyeux" du capitalisme "social" et "à visage humain"...


Les comiques, les "joyeux" du capitalisme "social" et "à visage humain": André ANTOINE, ce soir 8 janvier 2010, sur Rtl-Tvi ...
 
 
 
"Nous sommes au début de la rigueur... !"
 
L' austérité, c' était du Belge ...
 
La rigueur, c' était français ...
 
Les Belges ont déjà connu la crise, le "bout du tunnel",  l' austérité depuis quelque 30 ans: 8 gouvernements Wilfried Maertens, suivi du Jean-Luc De Haene (plus les suivants...!),  et de son plan global ...
 
Nous quittons maintenant, selon André ANTOINE, ministre Psc-Cdh du Budget en Région wallonne (majorité Ps_Cdh_Ecolo), l' austérité pour ... la rigueur (sic) !
 
Dans le passé, Guy Spitaels (président "socialiste" Ps) avait déjà dit: "ce sera dur, mais les Wallons s' en sortiront ... !"
 
RoRo

22:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, courcelles, romain, belgique, cdh, crise, gouverbement | |  Facebook | |  Imprimer | | |

14/12/2009

14/12/09: BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...


BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...
 
Aujourd'hui, les hommes "politiques" se vendent et/ou s'achètent comme une vulgaire marchandise, indépendamment de l' emballage...
Ainsi, Jean-Louis LEJEUNE voudrait se lancer à son tour. Son langage est somme toute assez juste : "Aujourd'hui pour arriver à quelque chose, il faut faire de la politique. Tout en dépend !".
Comme il possède des convictions très profondes, la nouvelle "vedette" ajoute : "J' attends des propositions, on verra ... !".
PS, Cdh, Mr ou Ecolo ?  Autrement dit: quel parti autoproclamé démocratique a une place de député, sénateur, parlementaire européen (voire ministre ?) en trop à lui offrir ???
LEJEUNE n' a pas dit s'il envisage de payer lui-même la taxe "récupel" ...
Fini la lutte des classes ...   Tous dans l'même sac pour le bien commun ... du capitalisme multinational  !
RoRo

20:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, democratie, mr, capitalisme, silence, cdh, medias, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/09/2009

29/08/2009: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


From: Roger Romain
Sent: Saturday, August 29, 2009 11:17 PM
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] (suite) 

ELECTRABEL: un véritable racket ... ! 


  Merci de ton message instructif, Cher Ami ...
"Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente. "
 
Oui, bien sûr: à part le fait que naguère, les "chers clients, abonnés" n' avaient pas tous ces emmerdes. Mon habitation a été construite en 1952 et nous avons vécu pendant quelque 55 ans sans problème ( s ). Avec l' Euro-dictature, les "libéralisations" capitalistes, la libre concurrence, j' en connais qui vont chaque année changer de compagnie d'assurances, changer de société de télédistribution, de fournisseur gsm, changer de banque, changer de fournisseur d' électricité, ... "Ils" sont occupés à nous faire devenir dingues...
Mais les gens se rassurent et sont vite contents : une connaissance, m' a dit "ici, nous sommes en "démocratie", on peut aau-moins dire ce que l'on pense !". J' aurais dû ajouter : et manifester son mécontentement une fois par semaine dans les rues de Bruxelles, ça ne fait pas trembler le régime en place...   En "Démocratie", il faut de temps en temps laisser sortir la vapeur des casseroles à pression et ensuite tout rentre dans l'ordre ... capitaliste des choses. 
RoRo
 
 
 


From: Gil ....
Sent: Friday, August 28, 2009 11:53 PM
To: romainroger Mod é rateur
Subject: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


Réponse à : ELECTRABEL: un véritable racket ... !
Ah, Romain, " c’est un peu court, jeune homme, on pourrait dire bien des choses en somme… "
(c’est comme cela que Cyrano de Bergerac répondait, selon l’auteur Edmond Rostand, à celui qui lui avait dit : " votre nez, il est… long ! ", et il enchaînait avec la " tirade des nez ").
Voici donc la tirade de ’"Electrabel et la libéralisation du marché".
Épisode 1 : On apprend vers 2006 que les communes belges vont avoir un gros problème avec la libéralisation, parce que nos vieilles factures d’électricité comportaient une ristourne aux communes en tant qu’intercommunales de distribution de l’électricité d’ Electrabel, monopole privé (sauf quelques communes liégeoises qui avaient constitué un producteur intercommunal, la SPE, " société publique d’électricité ") et que cela arrondissait largement leur budget.
Épisode 2 : On apprend vers 2006 que Electrabel propose aux communes un contrat exclusif de fourniture de leur population pour quelques décennies avec ristourne importante pour la commune : espoir de contourner la directive européenne et les lois belges de libéralisation.
Épisode 3 : on apprend que la libéralisation du marché a ces conséquences : vous allez devoir payer deux services : le service de distribution locale, qui est une institution publique, et le service de production, qui est une institution commerciale privée. En principe, la concurrence entre privés devrait faire baisser la part " production " (le monopole privé d’Electrabel va s’écrouler) de votre facture. Idéalement, vous achèterez vote électricité comme vos communications GSM, On apprend aussi que l’expérience de certains pays et aussi de la région flamande, libéralisée avant les wallons et les bruxellois, ne montre pas du tout cette diminution.
Épisode 4 : en principe, la libéralisation commence en Wallonie le 1er janvier 2007 : donc à l’échéance de votre prochaine facture annuelle (en mars pour moi), et Electrabel doit vous informer que vous pouvez faire option pour le distributeur de votre choix, ou rester (" par défaut ", si on ne fait rien) abonné aux conditions " de base " de l’opérateur " historique " Electrabel. D’ailleurs dès l’automne, on a commencé à voir des commerciaux dans les grandes surfaces, qui vous ont proposé des contrats " avantageux " " pour votre prochaine échéance ". Au printemps, Electrabel vous envoie une belle lettre vous informant que il y a libéralisation, et que si vous ne faites rien, il fera toujours son plus bel effort pour vous servir " aux meilleurs conditions " comme par le passé. Dans la même semaine, Electrabel vous envoie une autre lettre pour vous informer que vous avez tout intérêt à quitter votre abonnement historique et adopter un nouvel abonnement Electrabel, plus vert, plus moderne, et moins cher ! Bref, à " de meilleures conditions que nos meilleures conditions " ! On se fout de nous…
Épisode 5 : Fin février 2007, on relève les index, comme d’habitude. Et j’attends la facture annuelle. Soudain, on apprend par les médias que Electrabel aurait des problèmes pour établir les factures mais que, pas de souci, on l’aura en mai et que c’est la même chose. Pour ceux qui ont pris un abonnement à la concurrence, c’est un peu le bordel : ils n’ont pas de preuve de fin de contrat avec Electrabel, etc. Et PERSONNE ne tape sur les doigts d’Electrabel, surtout pas les médias…
Épisode 6 : Au mois de mai 2007, la facture Electrabel, enfin arrivée, vous apprend que vos relations avec l’intercommunale de distribution sont terminés depuis le 31 décembre, et que l’index de cette date est XXXXX. Pure invention d’index ! Comme je note mon compteur régulièrement, j’ai pu voir une surévaluation de consommation flagrante : c’est toujours cela que les producteurs concurrents n’auront pas en payement alors que vous allez le leur consommer en l’ayant payé à Electrabel  ! Et que la structure du calcul est pour 2007 différent : une part " production Electrabel " et une part " distribution publique " font un total de xxx, un prix au kWh un peu plus cher qu’en 2006. Pour ma part, on me dit que mon index final de février a été transmis par la société Elia. Or il est faux et largement surévalué ! Je me renseigne. La société Elia me dit que mon index n’est pas arrivé, mais qu’ils n’ont donc rien transmis. Je fais rectifier et Electrabel m’envoie une facture dont l’index est juste mais dont les bases de calcul en 2006 (redevance, etc.) sont modifiées, à leur profit bien sûr ! Heureusement, je leur devais encore un peu d’euros en plus de mes acomptes, et ma protestation écrite… les a fait taire définitivement et abandonner leur facture.
Fin du premier cycle : " avec la libéralisation, le château Kafka maintient ses beaux restes ".
Deuxième cycle : " la libéralisation vous promet encore bien des surprises "
Épisode 7 : vous pensez bien qu’en mai 2007, je décide de quitter mon opérateur historique. Je consulte le site Web ‘de service public’ CWAPE et leur outil de simulation. Celui-ci me demande de préciser ma localité (tiens, mon intercommunale est toujours présente pour définir le montant des prix de " distribution ", pas de concurrence européenne à ce niveau-là. Bon, je préférerais le néolibéralisme total ou j’admets ce clientélisme partisan local ? Pas de réponse prévue par le site Web !). Avec ma consommation, le fournisseur ESSENT est le plus avantageux pour la part " production " de la facture. Prudent, je choisis le contrat d’un an, j’accepte la domiciliation et sa réduction de tarif, la prime d’arrivée, etc.
Épisode 8 : J’ai signé dès juin mais le contrat ne commence qu’en août 2007. Tout se passe bien. Le contrat se reconduit tacitement en août 2008. Boum ! Augmentation des acomptes. Je téléphone : oui on vous envoie le formulaire. Je le remplis, bien qu’il est écrit : " toute demande est inutile si la différence d’acompte demandée n’est pas de 10 % au minimum ". Je n’ai pas de réponse. L’acompte me paraît avoir été réduit avec trois mois de retard…
Épisode 9 : en octobre, on m’annonce que mon contrat va se renouveler en février avec un nouveau tarif, dépendant du pétrole (au plus haut en été 2008 !). Je ne lis pas les tarifs, je fais rectifier l’erreur de date, pour reporter l’échéance à août 2009. Plusieurs contacts téléphoniques me donnent finalement une approbation orale. Dois-je faire confiance ?
Épisode 10 : la méfiance est bonne conseillère : je lis mon contrat et je découvre qu’une augmentation de tarif doit être annoncée avec trois mois d’avance et possibilité de renonciation. Et effectivement, en mai 2009, je reçois une offre mirobolante de réduction des tarifs si je souscris un abonnement de trois ans. Mais en tous petits caractères, je découvre que le tarif annuel est nouveau et que si je suis un désaccord avec ces nouveaux tarifs et ces offres promotionnelles, je dois envoyer une lettre de rupture par recommandé. Si vous avez bien suivi, vous découvrez que ESSENT, le héros du 2e cycle, a retrouvé les méthodes du héros du premier cycle, ELECTRABEL : perturbation des dates annuelles, brouillard autour des niveaux de tarifs, etc. En fait, en étudiant mieux les tarifs sur le site public de la CWAPE, je découvre que le producteur avantageux de 2007 augmente ses tarifs de 10% en 2009 et n’est plus du tout concurrentiel (tout comme Electrabel).
Fin du deuxième cycle et conclusion
J’ai changé de producteur cet été 2009 ; et j’ai du me battre sur la date de clôture et sur l’index de transmission.
J’en conclus que la libéralisation apporte du brouillard dont les producteurs profitent dans tous les sens. Mais aussi que le monopole privé était cher auparavant, et reste cher actuellement (car une bonne partie des ménages ne changera pas de contrat). J’ai fait le moins mauvais choix du moment, mais ma vigilance (dont je me passerais bien) peut être en défaut à tout moment.
Ce qui a disparu avant tout, c’est le rapport de force Electrabel – élus politiques et représentants sociaux. Il était biaisé par le financement discret des communes. Mais aujourd’hui nos représentants sont à la CWAPE, et les concurrents producteurs n’ont plus de comptes à rendre (seul le tarif " opérateur historique " est négociable). La résistance individuelle est mieux informée, mais plus faible qu’une résistance collective !
Signalons que le gouvernement a obligé ELECTRABEL en 2008 a vendre des outils de production pour réduire son monopole (ce qui était demandé par l’Europe) mais il l’a vendu à des sociétés étrangères non concurrentes sur le marché belge. Le gouvernement n'agit pas pour des motifs sociaux, mais suite à des plaintes des concurrents d'Electrabel...
Donc la puissante société monopolistique triche toujours avec les projets " de concurrence parfaite " concoctée par les néo-libéraux européens.
Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente.
Et pour info : je suis en France, et j’ai reçu des vendeurs de " Direct Energie " qui voulaient voir mes factures (avec toutes mes données bancaires !) et me faire signer un contrat nouveau. Or : 1/ cette société vend de l’énergie EDF en attendant de produire sa propre énergie au gaz ; 2/ elle prétend qu’elle n’a aucun contrôle sur les techniques de vente de ses vendeurs sous-traitants ! 3/ On n’a pu me remettre aucun dépliant, et les forums Internet décrivent des dizaines d’arnaques au contrat : en fait, vous pouvez le dénoncer dans les huit jours par recommandé, mais vous n’avez aucun document et on vous a endormi en disant que c’est " à l’essai " et résiliable " par téléphone " (toujours occupé). Bref, la libéralisation est balbutiante (les droitiers protègent le service public EDF !) mais les arnaques sont déjà florissantes...
Amicalement (vous ferez les commentaires plus politiques d'évidence)
Chabian
 
ELECTRABEL: un véritable racket ... !
 
Je suis un client obligé d' Electrabel pour ma consommation d' Electricité ...
 
Pour 2 années antérieures consécutives, ma consommation annuelle d' électricité a diminué.
 
Ce fut le cas en 2008 pour les 12 mois écoulés.
 
Au moment du décompte annuel 2008, j'étais en crédit. Malgré cela, "ils" ont augmenté mes acomptes mensuels OBLIGATOIRES pour les mois à venir...
 
En 2009, ma consommation a de nouveau diminué par rapport à 2008. Je viens de recevoir mon décompte annuel pour les 12 mois écoulés.
 
Malgré mes acomptes augmentés, ma consommation en diminution, je ne suis plus en crédit, mais en débit de 105,08 euros à payer avant le O6 septembre 2009, sinon gare aux frais de rappels et de sommations prohibitifs à la limite de la légalité portés à votre compte par Electrabel en cas de retard de paiement ... indépendamment des raisons justifiées ou non.
 
ELECTRABEL, malgré la libéralisation imposée par l' Euro-dictature capitaliste et nos gouvernants valets, le jeu de la concurrence, son électricité "verte", malgré ses super-bénéfices, Electrabel est une société de racket pour ses clients ...
 
RoRo
écrit le 27 août 2009

15:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, europe, mr, euro-dictature, capitalisme, wallonie, silence, cdh, medias, electrabel | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2009

16/07/2009: COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...

COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...
 
Enfin, une excellente mesure destinée à assurer la sécurité routière, la protection de la voirie rénovée récemment et des biens des riverains, ainsi que le retour à un peu de tranquillité (le boucan, les maisons qui tremblent aux passage des poids lourds, etc...): des panneaux de signalisation viennent d' être installés, aux entrées de la rue du Nord (rond-point de Ste Rosette et carrefour avec l'avenue de Wallonie), interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes (sauf fournisseurs).

Pour une fois, merci aux autorités communales d' avoir pris cette bonne décision, mais il aura fallu plusieurs années de difficultés, de doléances, pour être entendus et y parvenir ...

RoRo
a/conseiller communal

22:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, presse, hainaut, ps, romain, belgique, mr, wallonie, cdh, medias, communes, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/04/2009

09/04/2009: voyage coûteux aux frais de la princesse ...

Note de RoRo: voyage  aux frais de la Princesse: pas très souhaitable en période de crise, bien sûr. Mais aussi en période électorale...
Le Ptb a bien raison quant à lui de mener sa campagne électorale sur le thème : Stop au cirque politique !
On remarquera que l' ami Jean-Claude Van Cau de Charleroi est du voyage: il aime donc toujours faire parler de lui.
 
 
 

From: Actu24 - Toute l'info en direct
Sent: Thursday, April 09, 2009 3:59 PM
Subject: Le PS ne cautionne pas le voyage californien


Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.
 
 
 

Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.

Le PS dit regretter l'organisation de cette mission en cette période de crise. C'est une question de décence vis-à-vis des citoyens, dit-il.

A l'avenir, le PS souhaite encadrer davantage les missions à l'étranger pour garantir un travail parlementaire irréprochable. Pour ce faire, il proposera un règlement plus strict et plus transparent permettant de réduire les coûts. Il prévoit également des mesures internes pour les missions de ses parlementaires dans le cadre de la rénovation de la charte déontologique du parti.

Le PS regrette aussi que cette polémique puisse jeter le discrédit sur tout le travail des députés et notamment des députés wallons. Les parlementaires sont en effet tous amenés à partir un jour à l'étranger. Dans la majorité des cas, ces missions ont pour objectif d'établir des relations de travail et de réflexion avec d'autres pays. Ainsi, toute la législation belge d'interdiction des mines anti-personnelles a nécessité une mission au Cambodge, afin que les parlementaires puissent prendre connaissance de la réalité de terrain, explique encore le communiqué.

Le président du parlement wallon José Happart (PS) s'est envolé samedi à destination d'Albuquerque en compagnie de Michel Lebrun (cdH), Jean-Claude Van Cauwenberghe (PS), Jean-Pierre Dardenne (MR), René Thissen (cdH) et Maurice Bayenet (PS).

Accompagnés de leurs épouses, ces parlementaires sillonneront la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique jusqu'au 15 avril. Ce voyage a créé la polémique: participation des compagnes, indemnités journalières de 150 euros, intérêt de la mission, durée de celle-ci, etc...

AFP

16:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, romain, cdh, gouvernement, courcelles, histoire, actualite, belgique, wallonie, hainaut, charleroi, presse, medias, silence, democratie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/11/2008

16/11/2008: Quelques réflexions personnelles...

Quelques réflexions personnelles:
 
C'est la récession économique mondiale, les Ami(e)s, qui fait penser et pencher de plus en plus vers celle d' avant-guerre au temps où aux Usa les milliardaires et/ou spéculateurs et joueurs des casinos ruinés se suicidaient en se jetant par les fenêtres des gratte-ciel du capitalisme où ils possédaient leurs luxueuses suites tout confort, ... genre Dubaï d'aujourd'hui.
 
Le capitalisme bancaire et spéculatif est au bord du gouffre. Partout des usines ferment définitivement leurs portes ou se mettant partiellement en chômage économique, dans certains cas déjà pour 6 mois...
 
Des dizaines de milliers de travailleurs supplémentaires volent au chômage et la crise s'aggrave surtout pour les plus pauvres et tous les pays pillés par le colonialisme et l'impérialisme ricano-occidental. Le nombre de chômeur va doubler même aux Usa, paradis du système économique en place depuis trop  longtemps.
 
Normal, la crise débute principalement de là: Bush et  ses effroyables et ruineuses guerres impérialistes et colonialistes à la conquête du Monde qui endettent "l' Amérique", les spéculations financières et immobilières, la libre concurrence effrénée et anarchique où les plus gros requins avalent les plus petits. Une guerre sans lois entre capitalistes eux-mêmes...
 
Qui va  donc devoir payer ?
 
Des centaines de milliards d' euros et/ou de dollars d' argent public ont donc été trouvés comme par enchantement pour voler au secours des banques multinationales. Il faudra faire la même chose pour le secteur immobilier, l'industrie automobile occupant des centaines de milliers de travailleurs et sous-traitants, secteur où la concurrence est incroyable pour vendre toujours plus de bagnoles sur des marchés sur-saturés. Or, sans croissance, le capitalisme du profit immédiat se casse la gueule. Et nous avec, quitte à devoir bouffer  toujours plus de saloperies inutiles. C' est "l'économie réelle" (sic) ... !
 
Les valets du capitalisme aux abois vont nous présenter toutes les factures pour continuer à donner du fric aux multinationales richissimes non plus pour "créer des emplois", mais pour sauver ceux qui existent encore, et continuer à se sucrer d'abord...
 
La machine est en marche ...
 
-au 1er février 2009, la Sncb augmente une fois de plus ses tarifs d'une moyenne de 5,9%. Voyager en train, va devenir un luxe, conclut "La Nouvelle Gazette" de Charleroi. Pour tous ceux qui ne bénéficient pas de réductions tarifaires, voyager en train, ou en bus, est DÉJÀ un luxe depuis longtemps ...
 -notons que 6%, c'est cependant dans la norme, s'il faut en croire la nouvelle augmentation accordée à la famille royale de Belgique en 2009... Attention, 6% d' augmentation pour le Roi et à chaque membre de sa sainte famille, cela ne signifie pas 10, 15 ou 20.000 frs belges en plus par an, mais ça se traduit en plusieurs millions d' euros (1 euro = 40,3399 f.belges).
 
-à CHARLEROI, on annonce une nouvelle augmentation de la fameuse taxe communale impopulaire sur les immondices. On ne sait pas encore combien. Il est vrai que les ristournes versés annuellement aux communes par Dexia, les compagnies de gaz et d'électricité, etc, vont se réduirent comme des peaux de chagrin alors que toutes les charges financières continuent à s'agraver (exemple la police unique voulue réformée par tous les partis "démocratiques et qui a déjà coûté la peau des fesses aux communes du royaume).
 
"Ne faites pas payer les riches, Sire ! Faites payer les pauvres, car ils sont les plus nombreux ... !"
 
Allez les Verts, allez ... !
 
Congrès des Verts en Allemagne, vu sur Euronews ce dimanche...
 
La co-présidente Roth gesticule à la tribune et s'écrie: "Chers Amis' avec vous, je vais lutter contre le populisme de droite et ... de gauche, véritable(s) poison(s) pour la "Démocratie" ! Et toute la claque applaudit dans la salle ...
 
Pas un seul congressiste colo-colo pour s' d'abord, en Allemagne et ailleurs, à lutter contre les multinationales et l' Euro-dictature capitalistes, car c' est eux qui nous exploitent et vont écrier : "Et on commençait nous faire crever ?".
 
On peut toujours rêver de la part de tous les intégrés du capitalisme d' extrême-droite, de droite, du centre et/ou de ... "gauche" !
 
RoRo

14/10/2008

14/10/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité...

COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS: dernier bilan: 1031 signatures récoltées dans la localité

 

BELGIQUE: Ramener la tva sur l' énergie (le gaz, l' électricité, le mazout de chauffage) de 21 % (taux des produits de luxe, dont le caviar, le champagne, les cigares, le foie gras,...)  à 6% (taux des produits de consommation courante et indispensable), c' est ce que réclament et veulent les signataires de notre pétition... D' autant plus que l' actuel gouvernement, à participation Mr, Cdh et "socialiste" trouve des milliards d' euros en une seule nuit pour voler au secours du terrorisme bancaire capitaliste ...
RoRo
 
Dernier décompte: ce mardi 14/10/2008: 1.031 signatures récoltées à Courcelles ... Sans compter, les signataires par Internet, directement sur http://6pourcent.be, dans tout le pays... Bravo les Courcellois ...! 
RoRo
 

 

 
 
 
COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS... !
 
-UN SUCCÈS en très peu de temps: déjà 1.031 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre, les docteurs José Tordeur, Noël Haveaux,...
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (qui sera remise à jour régulièrement et progressivement) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et chez qui                  VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46, 6180       "
-       "         LA TRADITION, place Roosevelt 66 (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-Café "A L'Orange", coin des rues Rectem et Delval, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT ! 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal 
roger.romain@skynet.be                                                                                

Tél: 0495.470042

 

.

23:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, actualite, belgique, banque, courcelles, capitalisme, cdh, charleroi, democratie, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, histoire, hainaut, information, ptb, medias, mr, ps, prix, petitions, politique, romain, tva, syndicats, social, silence, television | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/09/2008

24/09/2008: Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Comme on le sait, la pétition www.6pourcent.be réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le gaz, l’ électricité, le mazout de chauffage, marche très bien à Courcelles.
    Au dernier bilan : 609 signatures déjà récoltées en quelques semaines. Et un peu partout dans la localité, on continue à pétitionner et à signer avec l’aide de commerçants volontaires d’ailleurs ...
    C’était évidemment à prévoir : des personnes refusent de signer. Leur argument : « ce sont les riches qui vont en profiter aussi... ! ».
    C’est en partie vrai, en tenant compte cependant que les riches, eux, ont de toute manière de quoi payer quel que soit le prix de l’énergie et le montant de la tva... Ce n’est pas cela qui les retiendra...
    Cet argument est avant tout propagé par les ministres du gouvernement des riches et des capitalistes pour ne pas donner satisfaction à cette revendication de plus en plus populaire. Parmi eux, les sieurs Reynders, Magnette et cie, qui eux ne comptent pas évidemment parmi les pauvres ni les bas revenus, comme on le sait.
    D’ ailleurs avec un tel raisonnement, il ne serait même plus nécessaire de lutter contre le coût de la vie de plus en plus cher ... Pourquoi ? Mais si les prix tombent, ce sont encore une fois les riches qui vont en profiter le plus puisque ce sont eux qui ont le plus d’argent pour acheter et le plus gros pouvoir d’achat ...
    Tant pis, si en attendant de plus en plus de gens n’ont plus assez de fric pour se nourrir, se déplacer, payer leurs médicaments indispensables, se chauffer, s’éclairer, payer le loyer, les frais d’ études des gosses et recourent de plus en plus nombreux à l’emprunt, s’endettent donc, pour faire face à ces dépenses les plus élémentaires et les plus indispensables !
    Un franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde, je ne cesse de le répéter. Un exemple : dans les circonstances actuelles, si la tva est réduite à 6 %, j’économiserai annuellement quelque 20 000 frs belges  (500 euros) sur l’énergie. Pour un riche, un Reynders, Magnettes et cie, c’est une bagatelle 500 euros. Pour moi, et beaucoup d’autres, c’est la moitié de ma pension mensuelle qui m’est indispensable pour (sur)vivre face à la vie de plus en plus chère.
    Alors, signons les amis: cette revendication est éminemment sociale.


Roger Romain, lettres@solidaire.org

12/09/2008

12/09/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !

COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !
 
-UN PREMIER BILAN (arrêté au 13/09/2008) de la PÉTITION réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le mazout, le gaz, l' électricité:
 
 
-UN SUCCÈS en très temps de temps: déjà 544 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre.
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (à compléter) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et où VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne
cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46,   
-          "       LA TRADITION, rue Churchill (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-CAFE DES QUATRE CHEMINS, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT !
 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal
 
http://romaindecourcelles.spaces.live.com/                                                                                          

roger.romain@skynet.be

Tél: 0495.470042

23:11 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petitions, prix, television, solidaire, actualites, belgique, charleroi, courcelles, capitalisme, cdh, histoire, hainaut, information, medias, mr, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, social, silence, exploitation capitaliste, vie chere, gouvernement, wallonie, pays-noir | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/09/2008

29/08/2008: COURCELLES - ARTOGNE: des remarques-réponses de Claudy BASTIN à propos des questions posées par le conseiller communal courcellois Ernest Glinne...

COURCELLES - ARTOGNE: des remarques-réponses de Claudy BASTIN à propos des questions posées par le conseiller communal courcellois Ernest Glinne...
RoRo



Claude Louis bastin a écrit :


Cher Ernest, bonjour à toi,
 
Nous ne pouvons que féliciter ton initiative, mais il serait peut-être judicieux (et intéressant!) d'avoir aussi des informations concernant  le volet financier , depuis la création ,  de ce jumelage avec Artogne , car il est de notoriété publique  que beaucoup de "facilités financières communalesauraient été accordées à certains Courcellois, qui confondraient fonctions représentatives et vacances personnelles (à la belle montagne surplombant Artogne !).
 
Pour gouverne, le budget voté et alloué pour couvrir les frais courcellois de ce jumelage fût de  1.200.000 FB !!!!!
 
Tu comprendras ma révolte et mon amertume concernant cette affaire car nous savons qu'aucun des subsides (sollicités!) n'a jamais été accordé par l'Administration communale, au Comité des Fêtes communales du Trieu, organisateur pendant plus de 15 ans des relations et retrouvailles avec nos amis bretons.
 
J'avais en son temps, tenté de convaincre le MR  d'interpeller au sujet de ce jumelage ; le "chef de groupe" de l'époque (J.C. Meurée) s'y est opposé (on ne doit pas offenser ses amis !!!) et manque de pot , à ce moment, nous bénéficions d'une période de temps très sec et tu sais que les limaces ne montrent un semblant d'activité que par temps de pluie ....
 
Bien à toi et surtout porte toi bien.
 
Claude Bastin.
 
 


Date: Sat, 16 Aug 2008 21:20:00 +0200
From: roger.romain@skynet.be
To:
Subject:  COURCELLES: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE

ARTOGNE (Italie):   http://www.comune.artogne.bs.it/
commune jumelée avec Courcelles: nous attendrons donc d'en savoir un peu plus à l'occasion de cette initiative d' Ernest GLINNE, conseiller communal courcellois ...
RoRo



-------- Message original --------
Sujet: Fw: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE
Date: Sat, 16 Aug 2008 15:42:38 +0200
De: ernest glinne <ernest.glinne@skynet.be>


 
----- Original Message -----
Sent: Saturday, August 16, 2008 3:39 PM
Subject: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE

A L' ATTENTION DU COLLEGE COMMUNAL
_____________________________________
 
 
J' AIMERAIS CONNAITRE, OUTRE LE NOMBRE D' HABITANTS, LES NOMS ET APPARTENANCES POLITIQUES
DES MEMBRES DU " MUNICIPIO ", D' ARTOGNE, AINSI QUE:
1) L' ETIQUETTE POLITIQUE DE L' AUTORITE DE TUTELLE DONT RELEVE CETTE COMMUNE;
2) LA DOTATION BUDGETAIRE ACCORDEE PAR LE BUDGET D' ARTOGNE - POUR LES EXERCICES 2007 ET 2008 - AU JUMELAGE COURCELLES-GUEMENE/PENFAO-ARTOGNE.
A L' OCCASION DE LA CEREMONIE QUALIFIABLE DE SYMPATHIQUE ET TECHNIQUEMENT REUSSIE DE JUILLET DERNIER, J' AI PU APPRENDRE QUE LE CONSEIL D' ARTOGNE SERAIT DOMINE PAR DES PARTIS
DE LA DROITE DURE ET DE L' EXTREME-DROITE. LE FAIT QUE LA SYNDACO S' APPELLE LORENZETTI ET
SERAIT RELATIVEMENT INDEPENDANTE DE SA MAJORITE NE JUSTIFIE PAS TOUT.
 
JE RAPPELLE QUE LORSQUE LE CONSEIL MUNICIPAL DE GUEMENE-PENFAO S' EST VU DOMINE PAR LA DROITE NON DEMOCRATIQUE, LE JUMELAGE A ETE TEMPORAIREMENT GELE ( à mon initiative d' ailleurs..).
 
IL NE SUFFIT PAS DE PORTER UN INSIGNE ANTIFASCISTE AU REVERS D' UN VESTON OU D' UN HABIT POUR
ETRE COHERENT...

21:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, politique, romain, silence, television, information, artogne, belgique, charleroi, courcelles, communes, cdh, democratie, medias, mr, euro-dictature, histoire, wallonie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/09/2008

02/09/2008: COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...

COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...
 
-J'ai assisté à cette amusante séance publique du Conseil communal au cours de laquelle il fut question de la désignation, sans vote et grands débats, d'un attaché de cabinet pour le bourgmestre...
 
-Dans notre commune, de 30.000 habitants, presque au bord de la faillite financière, SOEUR, le novia maïeur, estime avoir droit à un attaché de cabinet, au même titre que le Premier ministre ... puisque le Code wallon de la prétendue "démocratie" locale le lui permet dorénavant. Et il ne s' en prive donc pas ...
 
-Dès lors, le personnage désigné, assis parmi le public, fut comme un ambassadeur venu présenter ses lettres de créances, invité à prononcer un laïus devant le Conseil communal, ce qu'il fit avec une certaine hauteur.
 
-Très attentif à ce qui se dit et se fait au Conseil, à peine terminé, il quitta presque immédiatement la salle avant la fin de la séance...
 
-Depuis lors, en tant que simple citoyen courcellois, mais quand même ancien conseiller, et n'ayant pas très bien compris l'événement, je ne cesse de m'interroger sur le rôle réel, les attributions, les pouvoirs d' un attaché mayoral aux dimensions de notre modeste commune..
 
-Est-il simplement désigné ailleurs, révocable, ou est-il nommé par le Conseil comme tous les membres du personnel communal et tombe-t-il sous le contrôle de ce dernier ? S'agit-il d'un agent statutaire prévu dans le cadre ?
 
-Est-il payé ? Par qui ? Et pour quel traitement supplémentaire à celui qu'il perçoit déjà du Cpas ? 
 
-Quels sont ses pouvoirs ?
 
-Naguère, le premier personnage de la commune, en dehors du bourgmestre élu pour 6 ans pas nécessairement répétitifs, était en fait le Secrétaire communal, le plus haut chef administratif. Qu'en est-il aujourd'hui ? A quoi sert-il encore le Secrétaire, puisque, paraît-il, contrairement aux membres membres du personnel nommés par le Conseil, l' attaché de cabinet de Monsieur le Bourgmestre, serait le seul personnage externe à pouvoir assister d' autorité aux séances du Collège et autorisé, sans doute, à mettre le nez partout dans les dossiers de la Commune, au nom du bourgmestre ?
 
-Et en fin de compte, le travail administratif et politique du bourgmestre, qui jouit pourtant d'un confortable traitement mensuel proche de celui d'un fonctionnaire de haut niveau, serait-il devenu tellement important qu'il aurait maintenant besoin d'un assistant et conseiller extérieur (jusqu'à quel point et dans quelles directions)?
 
-Mais comme je le suppose, tout cela ne regarde pas les simples citoyens - contribuables - électeurs, il est possible que les 28 autres élus supplémentaires au bourgmestre, de la majorité comme de l'opposition, doivent quand même commencer à réfléchir à ces questions. Quoique, pour se faire élire, le mayeur a promis d' être à l'écoute de la population. Je suppose aussi qu'il ne lui est donc déjà plus possible d' être partout et que dès lors, il est devenu nécessaire pour lui de se faire remplacer de temps à autre....
 
-Mais un attaché de cabinet, outre un salaire, il est à supposer aussi que cela nécessité des frais de fonctionnement matériel (à charge du budget communal, ou à prélever sur le traitement du bourgmestre ?). Il n'y a plus qu' à espérer que Bourgmestre et attaché ne réclament pas à leur tour l' attribution d'un secrétaire particulier chacun ... Alors là, on sombrerait dans le luxe qui entoure les pachas ... Nous avons de la chance quand même: le bourgmestre ne dispose pas encore d'une voiture de fonction, avec chauffeur ...
 
RoRo
02/09/2008

19:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, politique, belgique, communes, capitalisme, cdh, charleroi, courcelles, democratie, medias, mr, presse, romain, silence, television, ucpw, actualite, finances, histoire, hainaut, information, wallonie | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/09/2008

31/08/2008: L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...

L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...
 
Pour rassurer complètement les habitants éventuellement alarmés et facilement apeurés, je me permettrai de rappeler tout simplement que nos ministres et toutes nos autorités "compétentes" veillent avec vigilance ...
 
Ainsi, il y a quelques années à peine, un de nos gouvernements "démocratiques" a fait distribuer GRATUITEMENT à tous les Belges qui le demandaient via leur pharmacien, une boîte de 10 comprimés de 65 mgs d'iodure de potassisum "à n'utiliser qu'en cas d' accident nucléaire" ...   Ces comprimés sont à peine périmés depuis mars/avril ... 2008.
Faut-il en rire ou en pleurer ???
 
RoRo
 
31/08/2008

21:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie, medias, societe, presse, romain, television, actualite, bruxelles, charleroi, courcelles, communes, capitalisme, democratie, cdh, ps, mr, ecolo, verts, droits de l homme, sante, euro-dictature, gouvernement, histoire, hainaut, information, silence, belgique, nucleaire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

29/08/2008

29/08/2008: Cette fois, c'’est l’'année de la pétition à Courcelles !

Cette fois, c'’est l’'année de la pétition à Courcelles !

Avec l'aide de Marc, Sophie et Myriam.

 

 

La pétition « 6% de TVA pour le gaz et l’électricité » du PTB, je l’ai d'abord un peu personnalisée. En y ajoutant "le mazout de chauffage", mon adresse personnelle et celle de ma compagne Mariette, mes sites Internet, mon numéro de téléphone, mon adresse e-mail et une phrase indiquant que 100.000 premiers signatures ont déjà été remises à Leterme et qu'il faut donc continuer à signer massivement...

Il y a plus de 11.000 maisons à Courcelles. Sophie a d' abord effectué un premier tirage de 500 exemplaires du texte de la pétition, ensuite un second de 1.000 et nous allons incessamment passer à un 3e tirage de 1.000 exemplaires supplémentaires...

Nous les distribuons massivement dans la commune, accompagnés de la dernière circulaire affichette du Ptb Nous le faisons de la main à la main aux relations personnelles, parents, connaissances et amis, aux voisins,. Nous allons aussi rue par rue au porte-à-porte, aux commerçants. Notre but est d’abord d'informer d' abord ensuite de rechercher l'aide d’autres nouveaux collaborateurs. On peut faire boule de neige en mettant d’autres personnes  dans le coup. C'est nous qui devons aller d'une manière permanente vers les gens. Nous ne devons pas espérer et attendre trop longtemps le contraire pour grandir.

Et cela marche: des signatures tombent toutes seules dans ma boîtes aux lettres, des commerçants me téléphonent pour me réclamer des listes supplémentaires à remplir: une boulangerie-pâtisserie, un cabaretier et un magasin de confection à Courcelles-Trieu, un cabaretier de Trazegnies. Et je vais en contacter et en trouver d’autres: fleuristes, libraires, cafés, etc... Un militant du Pc à Trazegnies a prévu de faire sa rue au porte-à-porte.
Des gens me disent "Je n'ai pas encore signé, mais je suis au courant, passe-moi ta feuille et ton bic!". La preuve que l'information a déjà circulée et continue à circuler de bouche à oreille et par la lecture des circulaires déjà distribuées.

De temps en temps, je fais le tour des pare-brises des voitures stationnées sur la grande place de Courcelles-Trieu et même lorsque je vais faire mes courses au Carrefour de Jumet et ailleurs.
Prochain objectif: le marché hebdomadaire du mercredi-matin à Courcelles-Trieu. Des centaines de gens y viennent de partout en voitures, trams et bus, de toutes les communes environnantes: Chapelle, Gosselies, Roux, Jumet, Pont-à-Celles,.... Une occasion d’essaimer ailleurs, de dépasser les limites courcelloises...

Toucher un maximum et faire participer un maximum de gens, découvrir partout et patiemment un renfort de pétitionnaires pour nous aider et frapper un grand coup dans la région avec des milliers de signatures. C’est aussi une manière de construire le Ptb.

Roger Romain

19/08/2008

Ps: Je remercie également les commerçants de plus en plus nombreux qui participent volontairement au succès de l'opération pétition dans le "Grand-Courcelles"

16/08/2008

14/08/2008: Maîtriser le raz-de-marée communautaire ...

 -------- Message original --------

Sujet: Syninfo 14 août- Maîtriser le raz-de-marée communautaire
Date: Thu, 14 Aug 2008 10:38:27 +0200
Répondre à :: syninfo@ptb.be
Pour :: roger.romain@skynet.be


Infos syndicales

SYNINFO


du PTB

14 août 2008
* voor de nederlandstalige versie hier klikken
* version imprimable cliquer ici;;;



Fin juillet, à l'occasion des Fêtes Gantoises, 'Sauvons la solidarité' a reçu le prix de la démocratie.
(Sur la photo: les syndicalistes Guy Tordeur et Hendrik Vermeersch - photo Indymedia)

 

Rudy De Leeuw et Luc Cortebeek réagissent au scénario de quasi-scission. Ils défendent le maintien de notre modèle social (photo www.csc-en-ligne.be)


DISCUSSION COMMUNAUTAIRE :
NOUS POUVONS ENCORE MAÎTRISER LE RAZ-DE-MARÉE

POUR UN GOUVERNEMENT QUI S'OCCUPE DES BESOINS DES GENS

 

Chère militante syndicale,
Cher militant syndical,

Vous étiez en vacances, au mois de juillet ? Pour le 15 juillet, le gouvernement Leterme nous avait promis de faire quelque chose pour le pouvoir d'achat des gens.
Mais, le 15 juillet, rien ne s'est passé sur ce plan et Leterme a remis sa démission au roi... Celui-ci l'a refusée et a désigné trois " nouveaux négociateurs ". Où en sommes-nous aujourd'hui ?


Leterme-De Wever :
pas de dialogue mais une confrontation entre les communautés

Après treize mois de stratégie du pourrissement, Leterme a " démontré " ce qu'il voulait voir démontrer durant tout ce temps : que des négociations sur le plan fédéral n'étaient plus possibles. C'est pourquoi le cartel Leterme-De Wever veut désormais un dialogue de communauté à communauté. Ces entretiens doivent aboutir à une nouvelle " structure d'État confédérale " dont le centre de gravité se situera au sein des entités fédérées.
Les extrémistes flamands et francophones du type De Wever et Maingain ont gagné. Depuis presque quatre cents jours, ils tiennent en otages l'ensemble des partis politiques. L'un veut laisser pourrir la situation pour arriver à la scission de la Belgique. L'autre incite les francophones de Bruxelles et de la périphérie à mépriser les néerlandophones.


Le confédéralisme, une étape vers la scission de la Belgique

La quasi-totalité du monde politique - et en Wallonie aussi - accepte aujourd'hui qu'à terme, la Flandre et la Wallonie deviennent des États pour ainsi dire indépendants.
Qui peut croire que les trains rouleront mieux entre Anvers et Charleroi ou entre Ostende et Liège si la SNCB est régionalisée ? Qui peut croire que les chômeurs wallons trouveront plus facilement du travail en Flandre si le VDAB, le FOREM et ACTIRIS s'en occupent chacun de leur côté ? Qui peut croire que la crise financière frappera moins fort si la Flandre et la Wallonie ont chacune leur ministre des Finances ?

 

Le président De Leeuw de la FGTB s'en prend vertement au dialogue entre communautés.
Le président Cortebeeck de la CSC : " Harceler les gens là où ils ont entièrement raison peut avoir des conséquences très graves "

N'est-il pas bon, alors, que les Communautés discutent entre elles ? Pas dans ce cas, car Leterme et De Wever veulent de la sorte dépouiller l'État fédéral Belge et glisser le pouvoir vers les Régions. Ce ne sera plus le gouvernement fédéral qui sera le patron dans ces négociations, mais bien les ministres-présidents Peeters (Flandre) et Demotte (Wallonie).

Le président Luc Cortebeeck de la CSC : " Contempler son propre nombril entraîne des problèmes de société. Voyez donc l'ancienne Yougoslavie. Harceler les gens là où ils ont entièrement raison peut avoir des conséquences très graves... Les petites entités ne peuvent tenir un modèle social. " (Visie, 27-7-2008.)

Le président De Leeuw de la FGTB a réagi de manière virulente à ce scénario de quasi-scission : " Un tel dialogue va aboutir à une histoire "nous-eux" et va dresser les communautés l'une contre l'autre. Il faut éviter cette discorde. Les dangers du dialogue sont énormes. Il ne s'agit vraiment pas de mettre notre modèle social hors jeu. " (De Morgen, 18-7-2008.)

 

Les patrons flamands veulent une Flandre séparée
... pour supprimer l'index, réduire l'impôt sur les sociétés, limiter les indemnités de chômage dans le temps ...

Le groupe progressiste flamand 'Vooruitgroep' réagit vertement contre ce scénario confédéral : " Il règne en Flandre un silence assourdissant sur le modèle social flamand préconisé. On réagit à peine aux appels permanents de la droite pour une baisse des impôts sur les sociétés, pour la concurrence fiscale, pour la suppression de l'index ou pour la limitation des allocations de chômage dans le temps. Quel progrès social apporterait une Flandre autonome ? Nous ne sommes pas du tout convaincus que des compétences flamandes homogènes apportent une meilleure vie aux gens ... "Les gens" deviennent ainsi un instrument dans la lutte concurrentielle contre "les gens" de l'autre région. " 
(lire plus: De Morgen et La Libre Belgique, 22-7-2008.)

 

Où va-t-on avec la sécurité sociale fédérale, le droit du travail et la CCT ?

L'ensemble de la question communautaire est un levier destiné à appliquer, tant en Flandre, à Bruxelles qu'en Wallonie, une politique qui ne sera absolument pas " profitable aux gens ".
Le CD&V souhaite que 80 % de l'impôt sur les personnes aille aux Régions. La Flandre - en tant que région la plus riche - recevra davantage de moyens. Elle pourra décider de sa propre initiative combien ira à la Wallonie et pour combien de temps. Ce seront les Régions qui décideront dans quelle mesure elles seront solidaires, et non plus l'État fédéral. Il s'agit d'une exigence du patronat flamand du VOKA et de l'UNIZO, qui verrait volontiers disparaître cet argent dans ses propres poches.

Nous ne voulons pas d'un début d'apartheid, mais nous voulons la collaboration et la tolérance.
Et des mesures qui rapprochent plus encore les régions l'une de l'autre.
(lire plus sur notre site)

 

Soutenez l'appel de Sauvons la solidarité

www.sauvonslasolidarite.be

 


Appel à la mobilisation de la principale centrale de travailleurs de la FGTB

" Le gouvernement n'a pas répondu aux revendications syndicales concernant le pouvoir d'achat ... Les notes de chauffage et d'électricité n'ont pas cessé de grimper. Les frais de déplacement pour aller travailler et conduire les enfants à l'école explosent en même temps que le coût des caddies dans les magasins ", écrit la Centrale générale de la FGTB dans un communiqué de presse. (lire le communiqué)
La Centrale met en garde, pour les prochaines négociations salariales, contre la norme salariale et les accords all-in. Aussi demande-t-elle qu'en septembre l'ensemble de la FGTB continue à œuvrer pour une mobilisation puissante en faveur du pouvoir d'achat.


Communiqué de presse du PTB :
" Le prix maximal social de l'énergie augmente de 30 % "

Pour les 220 000 familles les plus vulnérables, le tarif social augmente fortement. L'électricité a augmenté de 30 % et le gaz de 48 %, même. Outre la diminution de 21 à 6 % du tarif de la TVA, le PTB veut également bloquer les tarifs sociaux. (lire le communiqué)

 

Avec nos salutations amicales,
Jef Bruynseels
Johnny Coopmans
Jo Cottenier

Inscrivez-vous à Syninfo, la lettre d’infos syndicales du PTB
Communiquer s.v.p. les donées à syninfo@ptb.be avec mention "inscription"

*Nom, prénom :
*E-mail :
Adresse :
Syndicat et secteur :
Fonction :
Entreprise/Lieu de travail :

23:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, societe, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, silence, television, actualite, agenda, belgique, bhv, courcelles, capitalisme, cdh, mr | |  Facebook | |  Imprimer | | |

26/07/2008

26/07/2008: la contribution foncière à payer en rentrant de vacances, en plus du chauffage, de la rentrée scolaire, et tout le reste ???

Oui, à propos de tous ceux qui vont rentrer de vacances:  une Courcelloise me dit que cette année elle a reçu la contribution foncière (la taxe sur l'immobilier) à payer 2 mois en avance par rapport à 2007. Il vaut mieux ne plus attendre le facteur et ouvrir nos boîtes aux lettres ...: il n'y a plus que de la pub et 90% de mauvaises nouvelles et d' emmerdements de toutes natures administratives et autres ...
L'équipe Leterme, Reynders, Di Rupo, sait surtout s'y prendre pour faire rentrer notre fric dans les caisses de l' Etat et "aider" les multinationales milliardaires ...
RoRo

Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...
 
Ce mardi 22 juillet 2008, j' ai rentré 1.500 litres de mazout...
Le prix ?  1.361,56 euros (dont 236,30 euros de tva, dans les caisses de l' État et du gouvernement pour boucler ses budget et comptes annuels), soit 54.925 Fbelges
Pour beaucoup de salariés, cela représente 1 mois de salaire et, pour beaucoup de pensionnés et/ou chômeurs, 1 à 2 mois de revenus...
Et avec 1.500 litres de mazout, beaucoup de petites gens ne pourront passer l'hiver (modéré ou dur ???) .
Le 07 février 2008, pour 1.500 litres, j' ai payé 1.036,22 euros... Un prix déjà démesuré ...
Différence: + 325,34 euros, soit 13.124,18 Fbelges
De quoi rentrer de vacances: début septembre, ce sera pour beaucoup la rentrée scolaire, le moment de remplir les cuves, Electrabel qui va envoyer sa facture annuelle et tout le reste qui augmente sans cesse...
On va faire de plus en plus grise mine et se rendre compte que nous allons crever avec le capitalisme "social" et "à visage humain" à l'occidental (par rapport au capitalisme sauvage qui est revenu au pouvoir, il y a quelque 20 ans dans les pays socialistes de l' Est européen).
De quoi aussi aussi se rendre compte que le capitalisme n' a jamais rien eu de social, ni d'humain, ni de démocratique, ...
Ni les partis intégrés, opportunistes et réformistes qui le servent d' ailleurs: pendant que les politicailleurs calotins, socialistes, libéraux, verts, du Nord et du Sud de la Belgique, discutaillent depuis plus d' 1 an sur BHV et la réforme institutionnelle voulue principalement par le patronat flamand, de plus en plus de gens sombrent dans la misère. Si la Tva de luxe à 21% payée sur mes 1.500 litres était réduite à 6%, par la grâce gouvernementale, j' aurais payé 168,79 euros de taxe en moins, soit 6.809 Fbelges ... De que faire réfléchir sur la nécessité de réduire la taxe sur l'énergie, gaz, électricité, mazout, de 21 à 6 %, comme tous les produits de nécessité courante, et de signer toutes les pétitions et participer à toutes les mobilisations et actions allant dans ce sens...
Ca va craquer les amis ! Le capitalisme, les multinationales et l' Euro-dictature, nous réservent des lendemains qui chantent ... 
RoRo
 

22:47 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : medias, prix, syndicats, vi chere, social, actualite, belgique, euro-dictature, courcelles, capitalisme, societe, presse, ps, mr, romain, television, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, histoire, cdh, courcellesmedias | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/07/2008

23/07/2008: Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...

Le prix du mazout de chauffage: scandaleusement et spéculativement toujours plus haut ...
 
Ce mardi 22 juillet 2008, j' ai rentré 1.500 litres de mazout...
Le prix ?  1.361,56 euros (dont 236,30 euros de tva, dans les caisses de l' État et du gouvernement pour boucler ses budget et comptes annuels), soit 54.925 Fbelges
Pour beaucoup de salariés, cela représente 1 mois de salaire et, pour beaucoup de pensionnés et/ou chômeurs, 1 à 2 mois de revenus...
Et avec 1.500 litres de mazout, beaucoup de petites gens ne pourront passer l'hiver (modéré ou dur ???) .
Le 07 février 2008, pour 1.500 litres, j' ai payé 1.036,22 euros... Un prix déjà démesuré ...
Différence: + 325,34 euros, soit 13.124,18 Fbelges
De quoi rentrer de vacances: début septembre, ce sera pour beaucoup la rentrée scolaire, le moment de remplir les cuves, Electrabel qui va envoyer sa facture annuelle et tout le reste qui augmente sans cesse...
On va faire de plus en plus grise mine et se rendre compte que nous allons crever avec le capitalisme "social" et "à visage humain" à l'occidental (par rapport au capitalisme sauvage qui est revenu au pouvoir, il y a quelque 20 ans dans les pays socialistes de l' Est européen).
De quoi aussi se rendre compte que le capitalisme n' a jamais rien eu de social, ni d'humain, ni de démocratique, ...
Ni les partis intégrés, opportunistes et réformistes qui le servent d' ailleurs: pendant que les politicailleurs calotins, socialistes, libéraux, verts, du Nord et du Sud de la Belgique, discutaillent depuis plus d' 1 an sur BHV et la réforme institutionnelle voulue principalement par le patronat flamand, de plus en plus de gens sombrent dans la misère. Si la tva de luxe à 21% payée sur mes 1.500 litres était réduite à 6%, par la grâce gouvernementale, j' aurais payé 168,79 euros de taxe en moins, soit 6.809 Fbelges ... De quoi faire réfléchir sur la nécessité de réduire la taxe sur l'énergie, gaz, électricité, mazout, de 21 à 6 %, comme tous les produits de nécessité courante, et de signer toutes les pétitions et participer à toutes les mobilisations et actions allant dans ce sens...
Ca va craquer les amis ! Le capitalisme, les multinationales et l' Euro-dictature, nous réservent des lendemains qui chantent ... 
RoRo
 

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : verts, ecolo, cdh, bhv, syndicats, courcelles, capitalisme, democratie, medias, mr, societe, socialisme, presse, ps, politique, ptb, romain, social, silence, television, europe, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, information, actualite, belgique | |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/07/2008

01/07/2008: les nouvelles du PTB et de Solidaire ...




-------- Message original --------
Date: 2 Jul 2008 13:10:12 +0200
De: PTB <webteam@ptb.be>
Pour :: roger.romain@skynet.be



les nouvelles du PTB
::
1 juillet 2008
 

Les médicaments dix fois moins chers aux Pays-Bas: à quand le modèle kiwi chez nous ?

Les pharmaciens tiraient la sonnette d’alarme au début de la semaine. Ils sont de plus en plus confrontés à des clients qui ne peuvent plus payer leurs médicaments. Le gouvernement Leterme n’a pas réagi. Pourtant, il existe une solution. Et à portée de main. À partir du 1er juillet, aux Pays-Bas, les médicaments vont être de 90 à 95 % moins chers, grâce au modèle kiwi.

Action jerrycanes vides : « Des réponses maintenant, sinon nous reviendrons »

« TVA énergie : de 21 à 6 %, pour une fiscalité équitable » : la banderole ouvre le cortège de la FGTB ce 30 juin. Celle-ci veut encore faire pression sur le gouvernement avant le 15 juillet.

Réforme de l’État : le 15 juillet, le terminus pour Leterme ?

Depuis des mois, Yves Leterme annonce une solution aux problèmes communautaires pour le 15 juillet. Si ça ne marche pas, nous risquons une nouvelle crise gouvernementale. À quoi devons-nous nous attendre cet été ?

Combien la réforme fiscale de Reynders va vous coûter

Le ministre des Finances prétend défendre notre pouvoir d’achat grâce à son projet de réforme fiscale. Mais il se permet contre-vérités, omissions, non-dits… Et cadenasse sa « rage taxatoire » : celle d’une TVA profondément injuste. Une analyse de Marco Van Hees.

Université marxiste : un monde en crise(s)

Du 20 au 24 août se tiendra l’université marxiste d’été à Waterloo. L’occasion de découvrir l’analyse marxiste sur la crise, le socialisme, le nationalisme.



À propos de ce bulletin

Inscrire | désinscrire ou modifier le profil de votre inscription

 
Parti du Travail de Belgique 2008 | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contacter le webteam

20:37 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exploitation capitaliste, medias, mr, ptb, romain, silence, television, actualite, belgique, bhv, courcelles, capitalisme, cdh, dictature, democratie, otan, politique, ps, euro-dictature, finance, gouvernement, histoire, information, presse | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/07/2008

30/06/2008: Un nouveau pétard mouillé pour justifier les lois liberticides...


Mais il faut quand même de temps en temps rappeler quelques réalités: si mes souvenirs sont bons, l' ancienne Ministresse Ps de la "Justice" qui a fait voter cette saloperie de loi anti-"terroristes", pour faire plaisir au massacreur de Washington, ne serait-ce pas une appelée          Laurette Onkelinx ... ????
Elle en pense donc quoi aujourd'hui puisque, si je ne me trompe, elle serait encore Vice-premier ministre ...
RoRo

-------- Message original --------
Sujet: [Difpol_mbietlot] La "bande" a bon dos
Date: Mon, 30 Jun 2008 14:01:39 +0200
De: Mathieu Bietlot <mathieu.bietlot@gmail.com>
Pour :: <difpol_mbietlot@pimentsrouges.be>


Bonjour,Si vous n’avez pas lu La Libre Belgique de ce week-end et ne l’avez pas reçu par d’autres canaux, vous trouverez ci-dessous une carte blanche relative à l’« affaire » Secours Rouge, à cette mise en scène qui se dégonfle dès qu’on déconstruit tous les bruits qui ont circulé à son propos.   Ce texte a déjà été soutenu par une centaine de signataires. Il est encore possible de le signer via http://s5s.hautetfort.com/ ou en directement envoyant un courriel à s-5-s@allmansland.net.Deux personnes (Bertrand Sassoye et Jean-François Legros) sont encore incarcérées dans le cadre de cette histoire.L’esprit critique, la dénonciation des dispositifs antiterroristes et la solidarité restent de rigueur !Mathieu La « bande » a bon dosUn nouveau pétard mouillé pour justifier les lois liberticidesLe 5 juin, la Belgique était tirée du sommeil par une nouvelle « alerte terroriste ». Quelques personnes avaient été réveillées un peu plus tôt. A 5h, des unités « anti-terroristes » débarquaient chez Wahoub Fayoumi, Pierre Carette, Betrand Sassoye, Virgine D. (relâchée le soir même) et Constant Hormans pour les appréhender et perquisitionner chez eux. Abdallah Ibrahim Abdallah, lui aussi recherché, se rendit de lui-même au commissariat. Le 6 juin, c’était au tour de Jean-François Legros d’être interpellé.Des arrestations sans convocation préalable, menées par des policiers cagoulés, armés et n’hésitant pas à braquer leurs armes sur des mineurs. PC, GSM et quantité de documents saisis. Ecoutes téléphoniques, surveillance des déplacements et des comptes bancaires. Des « suspects » transportés, sirènes hurlantes, visage masqué et menottes aux poings vers un lieu secret, sans possibilité de contact avec leurs proches ni avec des avocats, soumis à un régime de détention spécial… Ces méthodes laissaient entendre que de dangereux individus auraient été interceptés.Au compte-gouttes, le Parquet fédéral divulgua des « informations » dont le relais médiatique suscita des interprétations délirantes, nourries d’amalgames, d’anachronismes, de sensationnalisme et de fantasmes. Il fût ainsi question de deux anciens membres des CCC qui n’auraient pas respecté leurs conditions de libération et auraient eu l’intention de se reformer ou de « replonger dans le terrorisme » via une organisation italienne — qui n’existe pas en tant que telle et qui n’a fait l’objet d’aucune condamnation (c’est l’hypothétique intention de créer cette organisation qui est à l’instruction en Italie). Le scénario de tous les dangers fut entretenu par les descriptions des autres personnes interpellées : deux redoutables « grands bandits » et un mystérieux « Libanais », une journaliste présentée par pure spéculation comme la compagne de Carette. Selon l’hypothèse du Parquet fédéral, des explosifs auraient été retrouvés dans la « planque » de Sassoye ; une réunion aurait rassemblé les « suspects » et des « terroristes » italiens ; la justice italienne aurait transmis des écoutes téléphoniques compromettant les militants belges ; des courriels émis par Sassoye étaient cryptés…Mais ces « preuves » ne résistent pas à l’analyse. Et les pièces du « dossier terroriste » s’écroulent les unes après les autres…Les CCC n’existent plus depuis 1986. Les faits et gestes de leurs ex-militants sont connus de tous, notamment de leurs agents de probation qui n’ont jamais signalé de contravention à leurs conditions de libération. Carette, mis dans le même panier que Sassoye pour créer l’amalgame « CCC », n’est en fait pas lié à l’enquête qui a suscité les arrestations. Il a d’ailleurs été libéré ce 18 juin par le tribunal d’application des peines.Les « explosifs » trouvés lors de la perquisition à la brasserie où travaille Sassoye n’étaient que de simples feux d'artifice achetés pour une fête de mariage.La « réunion » où certains inculpés auraient rencontré des « terroristes » italiens s’est avérée une conférence publique dans un café du centre-ville dont la vidéo a  été postée par ses organisateurs sur Internet.Les écoutes téléphoniques italiennes relatives aux militants belges semblent en réalité n’avoir jamais existé : la justice italienne a seulement transmis des comptes rendus « d’écoutes d’environnement » dans un café, où sont évoqués des « flamands efficaces » sans aucun nom cité. Aucun des arrêtés de juin n’est d’ailleurs néerlandophone.Quant au cryptage des courriels, il s’agit d’un procédé non seulement légal, mais aussi conseillé face au piratage et pratiqué par des banques, des ONG…Il apparaît que les données rassemblées et la surveillance intrusive effectuée pendant un an grâce aux « méthodes particulières de recherche » n’ont pas révélé un seul élément justifiant cette opération musclée. Rien, si ce n’est quatre photos d’identité retrouvées sous des salades en Italie. Rien qui légitime arrestation ou détention préventive : une simple convocation par la juge aurait suffi.C’est d’ailleurs ce qu’a confirmé la Chambre du conseil le 11 juin et la chambre des mises en accusation le 26 juin en décidant de libérer trois des quatre inculpés. Mais par l’acharnement du Parquet, qui  « veut donner une chance à l’enquête » (sic), quatre personnes restent poursuivies et l’une d’entre elle (Sassoye) est toujours incarcérée. Toute ressemblance avec l’affaire DHKP-C – qui malgré les acquittements se voit repartie pour être jugée une quatrième fois – est purement fortuite…Pour nous, la question n’est pas de se positionner par rapport aux idées défendues par ces cinq personnes. Leur organisation (Secours Rouge) développe des activités publiques et légales de solidarité avec des victimes de la répression politique. Leur démarche s’inscrit dans une optique marxiste mais, jusqu’à nouvel ordre, cela n’est pas (encore) illicite dans un Etat de droit.Nous ne pouvons accepter la répression de ces militants en raison de leurs seules idées et sympathies, pas plus que le message adressé à la population sur leur dos. La justice n’a rien à leur reprocher, si ce n’est des « délits » d’opinion, de solidarité et d’association, institués par les lois anti-terroristes en vigueur depuis 2003, alors que la Constitution et les conventions internationales garantissent ces droits fondamentaux.Il serait aussi trop facile de se désintéresser du sort des « cinq solidaires » sous prétexte du passé judiciaire de certains. Ils ont été jugés et la justice ne revient pas sur la chose jugée. Ressortir leur passé aujourd’hui n’a d’autre objectif que d’effrayer la population autour d’un scénario monté de toutes pièces par le Parquet fédéral.Il faut arrêter cette nouvelle mise en scène menée au nom de la « lutte anti-terroriste ». On se rappellera que, jusqu’ici, toutes les menaces invoquées à ce titre se sont révélées inconsistantes (la dernière en date étant l’alerte de niveau 4 qui a perturbé les fêtes de fin d’année). Les premières affaires montrent que le Parquet a d’abord essayé d’asseoir la légitimité de ces dispositifs en s’attaquant à des figures supposées moins populaires : communistes, étrangers, musulmans ou anciens auteurs de faits d’armes. S’agirait-il d’inquiéter la population pour mieux pouvoir la rassurer ensuite et justifier les dispositifs non démocratiques et les budgets colossaux déployés au nom du contrôle des populations et de la guerre au terrorisme ?Les lois anti-terroristes sont des lois d’exception, liberticides. Elles permettent de criminaliser l’opinion politique, le militantisme et la solidarité. De plus, elles sont superflues : les actes qu’elles sont censées réprimer le sont déjà par d’autres dispositions du droit pénal. Ces lois sont dangereuses et produisent des effets néfastes, actuellement bien plus que les prétendues menaces terroristes. Si nous ne réagissons pas, ce sera demain n’importe quelle organisation politique, syndicale, non gouvernementale ou altermondialiste, n’importe quel citoyen engagé ou ayant simplement parlé au cousin de la belle-sœur de l'oncle d'un suspect lointain qui pourra être surveillé, qualifié de terroriste et arrêté. Liste des signataires :Ligue des droits de l'homme
UDEP-Bruxelles
Mouvement International de la Réconciliation - Internationale des Résistants à la Guerre (MIR-IRG)
Manuel Abramowicz - Auteur, militant citoyen et délégué syndical CGSP-FGTB
France Arets - Porte-parole du CRACPE (Collectif de Résistance Aux Centres Pour Etrangers)
Laurent Arnauts - Avocat
Joëlle Baumerder - Directrice de La Maison du Livre
Anne Bautier - Psychologue
Emilien Baglio - D'autres Mondes, forum social à la liégeoise
Juliette Beghin - Criminologue ULB
Jean-Louis Berwart - Avocat
Mathieu Bietlot - Société belge des amis d'Aragon
Francis Bismans - Professeur de sciences économiques à l'Université de Nancy2, secrétaire général du Mouvement socialiste
Gueric Bosmans - Fédération bruxelloise des jeunes socialistes
Yannick Bovy - Journaliste
Gwenaël Breës - Journaliste et vidéaste
Didier Brissa - www.missurecoute.be, Une Autre gauche
Maia Chauvier - Comédienne
Claude Debrulle - Juriste et échevin d'Ittre
Didier de Laveleye - Anthropologue
Céline Delforge - Député régionale Ecolo
Chris Den Hond - Reporter, LCR
Vincent De Raeve - Accompagnateur syndical FGTB, écrivain
Freddy Dewille - Conseiller communal du groupe Gauche Anderlues
Didier Dirix - Secrétaire régional Enseignement, FGTB-CGSP Liège
Paul-Emile Dupret - Juriste, GUE/NGL, Parlement européen
Pascal Durand - Professeur à l'ULG
Séverine Dusollier - Professeur FUNDP (Namur)
Julien Dohet - Historien du mouvement ouvrier
Pierre Eyben - Secrétaire politique de la Fédération de Liège du PC
Oscar Flores - CRER
Pascale Fonteneau - Ecrivain
Cristina Gay - Co-porte-parole Une Autre Gauche
Jean Flinker - Membre du CLEA
Pierre Galand - Professeur ULB
Michèle Gilkinet - Présidente de GRAPPE (Groupe de Réflexion et d’Action Pour une Politique Ecologique)
Corinne Gobin - Directrice du GRAID, ULB
José Gotovitch - Historien, chargé de cours honoraire en Histoire ULB
Eric Grandjean - Enseignant
Michel Grétry - Journaliste RTBF
Daniel Hélin - Chanteur
Bernard Hengchen - Maître assistant à la Haute Ecole Charleroi Europe, éditeur de la revue Travailler le social
Francis Houart - LCR-Bruxelles, membre d'ATTAC
Denis Horman - LCR
Marc Jacquemain - ULG
Thierry Jacques - Président du MOC
David Jamar - Chercheur ULB
Jean-Jacques Jespers - journaliste, chargé de cours à l’ULB
Catherine Kestelyn - Déléguées syndicale SETCa Bruxelles
Bahar Kimyongür - Inculpé du procès DHKP-C
Jean-Marie Klinkenberg - Professeur à l'ULG
David Lannoy - Jeunes FGTB
Pierre Lannoy - Chargé de cours ULB
Catherine Lemaître - Conseillère communale Ecolo bruxelles
Arnaud Levêque - Permanent FGTB namur
Cédric Libert - Membre du secrétariat de la Fédération bruxelloise des jeunes socialistes
Karim Majoros - Militant Ecolo
Francis Martens - Psychanalyste
Philippe Mary - Professeur ULB
Gregory Marzec - Secrétaire Centrale-génarale FGTB Charleroi
Jacky Morael - Ancien secrétaire fédéral d'Ecolo, Ministre d'Etat
Anne Morelli - Professeure à l'ULB
Carla Nagels - ULB
Christine Pagnoulle - Chargée de cours à l'Université de Liège, membre d'ATTAC-Liège
Jorge Palma - Chercheur ULG
Jean-Claude Paye - Sociologue
Julien Pieret - Juriste ULB
Jean-François Pontégnie - Co-porte-parole Une Autre Gauche
Yke Raxola - Musicien
Michel Recloux - Bibliothécaire
Nadine Rosa-Rosso - Enseignante et auteur
Yannick Samzun - Secrétaire général du PAC
François Schreuer - Journaliste
Claire Scohier - Criminologue ULB
Miguel Oliveira Silva - Permanent Interprofessionnel FGTB Sud-Hainaut
Olivier Starquit - Militant associatif
Maxime Steinberg - Historien
Isabelle Stengers - Philosophe, ULB
Annick Stevens - Philosophe
Michel Sylin - Chargé de cours ULB
Edgar Szoc - Chercheur
Olivier Taymans - Journaliste
Lise Thiry - Sénatrice honoraire
Cedric Tolley - Sociologue
Nathalie Trussart - ULB
Julien Uyttebroek - Historien et journaliste
Philippe Uyttebroek
- Délégué syndical, président CGSP enseignement - régionale de Bruxelles
Dan Van Raemdonck - Professeur ULB et VUB
David Vercauteren - Groupe de Recherche et de Formation Autonomes (GReFA)
Grégoire Wallenborn - Chercheur ULB

22.06.2008

Signatures individuelles

Vincent DEVAUX, enseignant Philippe Santini, Etudiant et membre d'Attac-ULBLuc TAMBEUR, InstituteurLaurence Blésin, Chercheure UCLStephane Ginsburgh, Musicien (Bruxelles)Gilles Maufroy,Membre d'Attac-ULB, Membre du Bureau des Etudiants Administrateurs-ULB Françoise Janssens, EnseignanteCéline Deschietere, musicienne et juriste, BruxellesThierry Delforge, délégué CGSP-Enseignement-BxlCéline Serrad, photographeOlivier Bony, Coordinateur du Bar des ClandestinsDominique DE LAET, citoyenne belgeEric Smeesters, CinéasteFrançois Bouchardeau, HB EditionsIvan Fox - ActeurJacques FoschiaMichel LemboNathalie Melis, Rédactrice web et traductriceResier Patrick, délégué syndical ULBSaid LamkademSara  Meurant, dessinatriceMilena Strange, Photographe

Xavier May

21:35 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, medias, mr, p resse, ps, politique, repression, romain, propagande, silence, democratie, europe, euro-dictature, fascisme, gouvernement, information, liberte, television, actualite, belgique, capitalisme, dictature, cdh, justice, courcelles, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/06/2008

14/02/2008: La Poste

La Poste

Depuis la privatisation de La Poste, les facteurs ont vu leur métier se dévaloriser pour ne plus devenir qu’un citron à presser. Le public ne s’y trompe pas, les services qui étaient rendus par les agents étaient positifs : opérations bancaires diverses, ventes de produits… Le temps de le faire a été supprimé au bénéfice des publicités toutes boites. À l’heure actuelle, les facteurs ne sont plus que des bêtes de charges bonnes à transporter du papier, quel que soit le temps, ils doivent remplir les poches des actionnaires privés étrangers. Mais où va-t-on, où est le service public là-dedans ? Là où l’argent prime, l’être humain n’a plus aucune valeur. Tout fout le camp en Belgique, vous le savez par la télé, elle va mourir exsangue. Je plains la génération future, bonjour le stress. Cpas, associations sdf et resto du cœur vont avoir du boulot, eux.

Emile Defrise

lu dans "Solidaire"

21:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poste, politique, finances, gouvernement, romain, courcelles, histoire, actualite, belgique, capitalisme, presse, silence, ps, cdh, mr | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/06/2008

19/06/2008: Energie: le lavage des cervelles ....


Extrait : "2. « Une réduction de la TVA profitera surtout aux riches »
    Selon Reynders, étant donné qu’une famille aisée consomme plus d’énergie qu’une famille de travailleurs, une réduction de la TVA sur le gaz et l’électricité profitera surtout aux plus riches. Et c’est Didier Reynders lui-même qui le dit, cet homme qui en 2001 lors de sa précédente réforme fiscale a supprimé les tranches barémiques de 52,5 % et 55 % permettant ainsi aux riches de devenir encore plus riches ! Une réforme qui a coûté des milliards d’euros, dont la plus grosse partie est allée aux 10  % les plus riches."
Je ne cesse de le répéter: en fait ce raisonnement  des Reynders, Leterme et du "socialiste" Magnette", et...,  est totalement faux et est surtout destiné à brouiller les pistes et les cervelles... 1 franc n' a pas la même valeur pour tout le monde.
Démonstration:
-retraité isolé de 68 ans, après une carrière professionnelle équivalente à  48 années de travail, je perçois une pension mensuelle de quelques 40.000 frs belges (donc 1.000 euros, dans cette monnaie de singe... et des banquiers de l' Euro-dictature capitaliste).
-les ministres intégrés du capitalisme Reynders, Leterme, Magnette et tous les autres de la même galère..., perçoivent par exemple 400.000 frs belges (donc 10.000 euros, car ils sont infiniment mieux payés...)
Le rapport est donc de 1 à 10...
Donc lorsque je dépense 1 fr, nos ministres et tous leurs semblables peuvent dépenser 10 francs...
Si l'on ramène la Tva de 21 à 6%, à consommation égale (il y a un minimum au-moins pour tout le monde!), supposons que les ministres et moi-même récupèreront sur leur consommation de mazout de chauffage  500 euros par an.
Avec ces 500 euros, les ministres pourront se permettre la bagatelle d'un gueuleton supplémentaire sur l' année, mais pour tous les pensionnés dans mon cas, cela représente un demi mois de pension indispensable pour vivre, voire survivre pour certains ...
C' est toute la différence. Lorsque l'on est vraiment "socialiste" (même à la sauce des temps modernes...), l'on devrait savoir et comprendre que permettre à des centaines de milliers de gens une économie de 500 euros par an est bel et bien une mesure éminement sociale (surtout par les temps qui courent...), quitte à permettre 1 gueuleton annuel supplémentaire aux riches ... qui après tout ne représentent pas la majorité de la population...
RoRo
6 juin 2008 17:43 | Il y a 3  jour(s) |

Les 6 pourcent contre Reynders et Leterme

Leterme et Reynders, qui se disent pourtant fervents partisans d’une diminution des impôts, sont contre la réduction de la TVA sur l’énergie. Réaction à 4 de leurs mensonges.

Tom De Meester

1. « Dans le cadre de l’Europe, la Belgique ne peut décider seule une réduction de la TVA sur l’énergie »
    Foutaise. La pétition du PTB se concentre expressément sur le gaz et l’électricité, et ce pour une bonne raison. En effet, la législation européenne en matière de TVA permet à chaque état-membre d’appliquer un taux de TVA réduit pour le gaz et l’électricité. ’article 102 de la directive 2006/112/CE du Conseil européen du 28 novembre 2006 n’impose qu’une seule condition, à savoir « qu’il n’en résulte aucun risque de distorsions de concurrence ».
    Ce qui n’est pas le cas du mazout puisque pour réduire la TVA sur le mazout, il faut l’accord de tous les autres états-membres. Qu’est-ce qui empêche le gouvernement belge d’aborder cette question au niveau européen ? Nous verrons bien ce que Reynders et Leterme feront lors du sommet européen des 19 et 20 juin prochains à Bruxelles. La hausse des prix de l’énergie est à l’ordre du jour.

2. « Une réduction de la TVA profitera surtout aux riches »
    Selon Reynders, étant donné qu’une famille aisée consomme plus d’énergie qu’une famille de travailleurs, une réduction de la TVA sur le gaz et l’électricité profitera surtout aux plus riches. Et c’est Didier Reynders lui-même qui le dit, cet homme qui en 2001 lors de sa précédente réforme fiscale a supprimé les tranches barémiques de 52,5 % et 55 % permettant ainsi aux riches de devenir encore plus riches ! Une réforme qui a coûté des milliards d’euros, dont la plus grosse partie est allée aux 10  % les plus riches.
    Il est clair qu’une famille aisée qui vit dans une villa consomme plus d’énergie qu’une famille d’ouvriers qui vit dans une maison de cité. Est-ce là une raison pour appliquer un taux de TVA de 21 % sur l’énergie ? Reynders proposera-t-il bientôt d’abolir la TVA de 6 % sur l’eau parce que les familles riches qui possèdent une piscine profitent également de ce tarif réduit ? S’il veut s’attaquer aux inégalités entre riches et pauvres, Reynders ferait mieux d’appliquer un impôt sur la fortune par exemple ou de réintroduire les tranches barémiques de 52,5 % et 55 % qu’il a justement abolies en 2001.
    
3. « Nous n’avons pas d’argent »
    Réduire la TVA sur l’énergie coûterait 700 millions d’euros, une somme que le gouvernement n’a pas, ont déclaré Leterme et Reynders. Ce qui est très surprenant car pour les intérêts notionnels, une ruse fiscale pour les riches entreprises, Leterme et Reynders ont réussi à débloquer 2 milliards d’euros. Visiblement, au 16 rue de la Loi, la voix des PDG a bien plus d’impact que les protestations de près de 100 000 syndicalistes qui ont manifesté contre la baisse du pouvoir d’achat la semaine dernière.
    Reynders prétend ne pas trouver l’argent pour réduire la TVA sur le gaz et l’électricité mais refuse de prélever une taxe sur les profits illégitimes d’Electrabel qui gagne 2,3 milliards d’euros net, dont au moins 1 milliard sans le moindre effort puisque les centrales nucléaires et à charbon ont été amorties aux frais du consommateur. Une taxe « Robin des Bois » sur les profits d’Electrabel serait plus que suffisante pour payer la réduction de la TVA.

4. « Si nous réduisons la TVA, le prix de l’essence augmentera »
    Reynders s’oppose à une réduction de la TVA sur les carburants parce que, dit-il, les pays producteurs de pétrole en profiteraient pour augmenter leurs prix. Le consommateur ne sentirait pas cette hausse de prix à cause de la réduction de la TVA. Un raisonnement plutôt boiteux.
    Primo, la pétition www.6pourcent.be ne se concentre pas pour rien sur le gaz et l’électricité uniquement, qui comme nous le savons ne viennent ni du Brésil ni du Golf persique. Pour résoudre le problème, il suffirait d’imposer à Electrabel une taxe « Robin des Bois » et utiliser cet argent pour réduire la TVA sur le gaz et l’électricité.
    Secundo, plus Reynders déblatère contre les pays producteurs de pétrole, plus il couvre les multinationales pétrolières européennes et américaines à qui ces tarifs élevés rapportent des milliards. En 2007, les compagnies Exxon Mobil, Shell, BP, Chevron et Total Elf Fina, dont trois sont européennes, ont amassé 83 milliards d’euros de bénéfice. Ainsi après Electrabel, on pourrait également imposer une taxe « Robin des Bois » à ces géants du pétrole, ce qui permettrait de baisser au niveau européen le taux de TVA de 21 à 6 % sur le mazout.


20:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, actualite, belgique, energie, politique, romain, gouvernement, capitalisme, tva, presse, medias, information, television, ps, mr, cdh | |  Facebook | |  Imprimer | | |

18/06/2008

18/06/2008: De grâce, qu’on n’augmente plus ma pension !

A noter que je suis exactement dans le même cas que ce lecteur de Mouscron, de même que mon ami Rino Bellomo de Gilly: 40% de précompte professionnel retenu cette année sur mon pécule de vacances. Je serai remboursé par les Contributions lorsque sans doute fin 2009, début 2010, ils auront fait mon compte à l' Impôt global annuel (déclaration 2009, revenus 2008). D'ici là, l' État aura vécu en me devant  plusieurs milliers de francs, produisant des intérêts, comme sans doute plusieurs dizaines de milliers de retraités dans mon cas.

Nous sommes en "démocratie" capitaliste ...: toujours la même chanson !
RoRo

À l’attention de M. J-M Hanesse, médiateur des pensions

Monsieur, on dit souvent que quelques chiffres valent mieux qu’un long discours. Alors, voici les miens :
Mai 2005: pension 914,13 euros, pécule de vacance 515,18 euros, précompte 00,00. Total 1 429,3 euros.
Mai 2006: pension 932,41, pécule de vacance 525,50, précompte 2,64. Total 1 455,27.
Mai 2007: pension 951,06, pécule de vacance 535,99, précompte 60,48. Total 1 456,5
Mai 2008: pension 1 009,27, pécule de vacance 557,65, précompte 236,34. Total 1 330,5 euros.
Vous remarquerez que :
1)    Malgré quatre augmentations de pension, je touche en mai 2008, pratiquement 100 € en moins qu’en mai 2005.
2)    On me retire en mai 2008, 205, 86 euros supplémentaires par rapport à mai 2007.
De grâce, qu’on n’augmente plus ma pension !
Merci d’essayer de me comprendre.
Michel Brel, Mouscron.

19:55 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, belgique, finances, mr, romain, courcelles, actualite, capitalisme, gouvernement, ps, cdh, politique, democratie, presse, medias, information, television | |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/05/2008

01/05/2008: Le Premier ministre touche plus de 200.000 euros bruts par an...

Sans compter tous les avantages inhérents à la fonction ...
En son temps, Guy COEME disait que sa profession, c' était "député". Il était né pour "servir les gens" par vocation ...
En Belgique, nous avons aussi des ministres indéboulonnables, toujours bons pour tous les postes, dans n'importe quel gouvernement de coalition gouvernementale, pour faire n'importe quoi. Une certaine Laurette  O...  pourrait en dire quelque chose ... Eternel(e) vice-premier(e) ministre, c' est pas mauvais non plus ...
RoRo

From: Actualité belge
Sent: Wednesday, April 30, 2008 2:06 PM
Subject: Le Premier ministre touche plus de 200.000 euros bruts par an

30.04.2008 07:12

Le Premier ministre touche plus de 200.000 euros bruts par an

Les ministres belges gagnent en moyenne un peu plus de 200.000 euros bruts par an, mais le salaire des managers nommés par les ministres est de loin bien supérieur, indique mercredi La Libre Belgique.

 

Le Premier ministre et les vice-Premiers ministres gagnent 212.214 euros bruts par an. Les ministres ordinaires ont droit à 208.570 euros bruts par an et les secrétaires d'Etat à 198.583 euros bruts par an. A ce chèque, il faut ajouter, parmi les principaux avantages, une voiture avec carburant, un gsm et ses communications, de même qu'un personnel de maison (une personne) généralement affecté à l'entretien de leur domicile privé. Le salaire des top managers, des patrons d'entreprises publiques ou semi-publiques, nommés par les ministres, est de loin bien supérieur: 2,2 millions d'euros pour Didier Bellens (Belgacom), 820.000 euros pour Johnny Thijs (La Poste) ou encore 480.000 euros pour les administrateurs des holdings de la SNCB. (GFR)

18:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, romain, actualite, courcelles, politique, cdh, mr, verts, presse, silence, information, tele vision, mediaq, gouverbement, democratie, histoire, pd | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/04/2008

26/04/2008: WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !

WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !
Le logement social est dans un bien triste état en Wallonie: délabré de plus en plus, des finances en difficultés, des milliers de demandeurs en attente pendant des mois, voire des années...
Pas trop de désespoir cependant, nos partis pseudos démocratiques, qui ont tellement bien géré le secteur, en spéculant sur les subventions (voire en remplissant certaines poches), vont bien trouver LA solution.
Ainsi, une délégation de responsables et mandataires du Mr, Kubla en tête, vient d' aller étudier la question ... à Reims.
Là, pas de problèmes pour nos réformateurs libéraux: à Reims, tout va bien et à neuf, bien entretenu: le logement SOCIAL est en grande partie privatisé...
Dès lors, le sieur KUBLA estime que nous devons en tirer les enseignements pour la Wallonie ...
Et, à mon très humble avis, surtout des interrogations...
A Reims, qui décide:
-des conditions d' attribution,
-des conditions de revenus,
-des modalités de logement, de la réglementation,
-des organes de gestion et de décisions,
-et surtout, du montant des loyers et des charges, de leur fixation ???
Pas de doute: à Reims, les gestionnaires PRIVES (des sociétés immobilières ???) sont des bienfaiteurs complètement désintéressés qui y vont de leur poche ... Ils n'ont bien sûr pas pour but principal de réaliser de plantureux profits sur les loyers des classes sociales les plus modestes, les plus démunies, les plus pauvres...
Gare, les amis: la privatisation du logement SOCIAL pointe AUSSI à l'horizon. Nos libéraux francophones enfoncent le premier clou... Le secteur du logement SOCIAL peut encore devenir juteux. A l' exemple de Reims et de la France sarkozyste, on pourrait faire avec
un euro privatisé 4-5 fois plus et mieux qu' avec un euro ordinaire wallon...
RoRo

20:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, actualite, presse, media, privatisation, social, mr, politique, romain, ps, cdh, ecolo, logement, courcelles, histoire, wallonie, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/04/2008

06/04/2008: Les titres-services plus chers dès le 1er mai ....


Les titres-services plus chers dès le 1er mai

La "générosité" du gouvernement "socialistes", calottins et libéraux (du Nord et du Sud de la Belgique): 0,30 euro de l'heure d' augmentation pour les titres-services. Un bagatelle, n' est-ce pas ?

Faisons vite un petit calcul pour l' exemple: prenons Y... (88 ans, devenue handicapée) et R... (93 ans, devenu handicapé). Une petite pension mensuelle ménage de 1.170 euros ...
Etant donné leur âge et leur état, ils ont besoin d' une aide: 5 heures semaine de la part du Cpas de Courcelles (ce qui est un minimum), payés en titres-service ...
Le calcul annuel à payer en plus est le suivant: 52 x 5 x 0,30 euros = 78 euros, ou 3.147 fbelges/an.
Déductibles fiscalement ? Tintin, comme les revenus annuels de Y et R sont trop bas pour être taxés, ils ne jouissent d' aucune déductibilité fiscale. L' avantage fiscal est profitable uniquement à ceux qui ont de plus hauts revenus.
Très beau cadeau gouvernemental donc cette année pour la Fête internationale des Travailleurs, dont 600.000 assistés, de la part des "socialistes" et de leurs compères Mr et Cdh qui nous annoncent à grands fracas des allocations (des aumônes!) pour combattre les hausses scandaleuses de l'énergie et de tous les produits de consommation journalière.
C' est bien connu: ce que les partis "démocratiques" donnent d'une main, ils l' a reprennent de l'autre. Ce n' est pas nouveau, alors que les multinationales capitalistes multi-milliardaires rançonnent le pays et le Monde...
Ah oui, le Ministre Cdh-Psc à l'origine de la mesure est l' ex-syndicaliste Josly Piette. Il laissera donc une belle trace de son passage de ... "syndicaliste" lui aussi . De quoi lui dire merci ...
RoRo

From: Finances
Sent: Sunday, April 06, 2008 11:12 AM
Subject: Les titres-services plus chers dès le 1er mai

Les titres-services plus chers dès le 1er mai

Les titres-services coûteront 30 centimes d'euro de plus à partir du 1er mai 2008, et leur prix net passera de 4,69 à 4,90 euros après déduction fiscale, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Cette augmentation résulte d'une décision antérieure du gouvernement de faire passer le prix du titre-service, qui est utilisé par quelque 600.000 Belges pour disposer d'une aide à domicile, de 6,70 à 7 euros. Selon Het Laatste Nieuws, elle entrera en vigueur le 1er mai prochain, mais l'arrêté royal doit encore recevoir l'approbation du conseil d'Etat. Par ailleurs, à partir du 1er juin, un utilisateur ne pourra plus acheter plus de 750 titres-services par an, dont 350 seront fiscalement déductibles. (MPA)



--
Envoyé par romain dans Ce que la grande presse "libre", "neutre" et "indépendante" capitaliste ne vous dira pas le 4/06/2008 01:24:00 PM

21:03 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, capitalisme, cdh, romain, silence, social, actualite, belgique, presse, finance, gouvernement, histoire, injustice, medias, mr, politique, ps, syndicats | |  Facebook | |  Imprimer | | |

07/04/2008

06/04/2008: Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin...

" de soutenir les économies d'’énergie."

Cela devient un véritable cinéma pour tenter de culpabiliser de plus en plus le consommateur, la population, les travailleurs.
Question: quel propriétaire de sa maison, parfois  depuis  30, 40, 50 ans, est disposé à entamer des travaux coûteux (rentables dans seulement  6, 7, 8 ans) pour isoler complètement sa maison, remplacer ses vitres,  installer des capteurs solaires sur le toit, remplacer son chauffage au charbon/mazout par un chauffage central munis de régulateurs et thermostats à tous les radiateurs ... ? Les sdf, les chômeurs, les minimexés, les jeunesd qui se marient, les familles qui n'ont qu'un seul petit salaire ou une petite pension. ? En Belgique, 70% des retraités natteignent pas 1.250 euros par mois au bout de leur carrière professionnelle ...
Malgré toutes les aides publiques (formalités administratives et bureaucratiques incluses ...), cela doit se compter sur les doigts...
Sauf ceux, bien sûr, qui ont encore les moyens de se faire construire une nouvelle habitation de quelques 250.000 euros, car ayant de très gros revenus et un emploi garanti ...
"Ils" se foutent de plus en plus de nos g..., en cette période de ceinture et de vaches de plus en plus maigres pour plusieurs millions de Belges ...
Les Wallons sont quelque 3 millions.
Le samedi 23 juin 2007, "La Nouvelle Gazette" de Charleroi titrait:
ENERGIE/prix
-128.000 ménages dans le rouge.
-de plus en plus de Wallons ne parviennent plus à payer leurs factures d'électricité
-Une famille wallonne sur 11 dans le rouge:
1.200.000 rappels en 2006
   260.000 familles concernées
   162.000 ont reçu un recommandé
   128.000 plans de paiement
     10.000 compteurs à budgent
        5.500 coupures de gaz, dont 3.000 à Charleroi et 827 à Liège ...
 

RoRo


Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin

Après 9 mois, nous avons enfin un gouvernement. Mais il ne s'’occupe pas du problème n° 1 de l'’homme de la rue : le pouvoir d'’achat. Malgré les fins de mois difficiles. Malgré la manifestation syndicale du 15 décembre. Malgré les grèves de janvier.

David Pestieau et Mark Kennes

Ces derniers mois, une vague de grèves pour le pouvoir d'’achat a traversé le pays. Les ouvriers d'’Ekol à Houthalen voulaient obtenir un euro d’'augmentation de l'’heure.

Salaires

Le gouvernement Leterme 1er veut appliquer une norme salariale stricte (un blocage des salaires) pour que « l’'évolution des coûts salariaux soit plus avantageuse que celle de nos principaux partenaires commerciaux ». Autrement dit, faire en sorte que nos salaires soient plus bas que ceux de nos voisins allemands, français et néerlandais.

Pour les allocations sociales et les pensions, le gouvernement propose :

– d’'appliquer le mécanisme de liaison au bien-être pour les allocations sociales
– d' augmenter les pensions les plus basses
Mais cela uniquement si le budget de l'’État le permet. Or, comment le budget pourrait-il le permettre si, d'’un autre côté, le gouvernement a garanti à 100 % que la politique de cadeaux aux patrons continuera ?

Les cadeaux aux patrons se feront grâce :
• à de nouvelles réductions des cotisations patronales. Une réduction qui dépasse pourtant déjà les six milliards d’'euros par an ;
• au renforcement des avantages fiscaux pour les entreprises, que ce soit pour encourager le travail en équipe et de nuit ou pour encourager les heures supplémentaires ;
• à la prolongation des intérêts notionnels qui coûtent pourtant plus de deux milliards d’euros.

Contrôle des prix et pouvoir d’'achat

Le gouvernement propose :
• d’'installer un observatoire des prix ;
• de stimuler la concurrence sur le marché de l’'énergie ;
• de soutenir les économies d'’énergie.

Qu’'en est-il de ces mesures dans la réalité ?
    D’'un côté, Leterme 1er met sur pied un « nouvel observatoire des prix » de l’'énergie alors que de l’'autre, il refuse de mettre en pratique les conseils d’'un organe déjà existant, la CREG. En  effet, la CREG a proposé le 18 janvier 2008 des propositions concrètes afin de diminuer les factures familiales, entre autres par une régulation plus stricte des tarifs des gestionnaires de réseaux et par la diminution de la TVA de 21 à 6 % sur le gaz et l'’électricité. Toutes ces propositions ont été refusées par le gouvernement Leterme 1er.
    Si la CREG est déjà impuissante actuellement, un « observatoire des prix » ne pourra pas non plus limiter l’'augmentation des prix, puisque :
• Electrabel et Distrigaz refusent de donner des informations au sujet de la composition de leur prix au nom du secret d'’entreprise ;
• le gouvernement précédent a enlevé à la CREG toute compétence de limiter les augmentations de prix.

    En matière de contrôle des prix de l’'alimentation, les mêmes critiques sont applicables.

    Quant à la concurrence sur le marché de l'’énergie, on constate ce que celle-ci a rapporté : des hausses de prix.
    Et last but not least, la seule mesure proposée est de développer les économies d’'énergie : en clair, mettez un pull en plus…

Bref, rien n’'est prévu, si ce n’'est des mesurettes du fonds énergie qui ne s’'appliquent qu’'aux couches les plus précarisées de la population. Ces « chèques énergie » sont d'’ailleurs basés sur une forme de charité, charité à laquelle il faut prouver qu’'on a droit à coup de fiche salariale et de documents multiples.

Essence et diesel

Ici non plus, aucune mesure réelle n'’est proposée, même pas la limitation des accises touchées par l'’État avec les hausses des prix.


23:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : social, finance, injustice, actualite, belgique, cdh, courcelles, democratie, histoire, medias, mr, politique, presse, ps, ptb, romain, silence, solidaire, gouvernement | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/04/2008

http://www.solidaire.org du 02 avril 2008

1 avril 2008 12:48 | Il y a 5  jour(s) |

60 ministres en Belgique : trop c’est trop ?

15 ministres et 7 secrétaires d’Etat : le gouvernement Leterme 1er a fait fort. Aujourd’hui, il y a 60 cabinets ministériels en Belgique, tous gouvernements confondus. Un record.

David Pestieau

 

Avec le nouveau gouvernement, on atteint le chiffre d’ un ministre pour 166 000 habitants. Outre le gouvernement fédéral, le gouvernement flamand compte dix ministres, le wallon neuf ministres, le bruxellois huit (dont trois secrétaires d’Etat), celui de la Communauté française sept et le germanophone quatre. Ce qui fait 60 postes ministériels répartis entre 56 personnes car 4 ministres wallons sont en même temps ministres à la Communauté française…
    La Belgique compte dans ses parlements 534 députés et sénateurs. Et dans les dix provinces, il y a 10 gouverneurs, 60 députés permanents (les « ministres » provinciaux) et 737 conseillers provinciaux.

Pourquoi ?

Pour le gouvernement Leterme 1er, des fonctions de secrétaires d’Etat ont été créées uniquement pour satisfaire les appétits des partis au pouvoir.
    Le FDF Clerfayt est nommé secrétaire d’Etat comme… adjoint au ministre des Finances, Reynders, qui est par ailleurs son président de parti. Et un autre secrétaire d’Etat, Carl Devlies (CD&V), est en charge de la « coordination de la lutte contre la fraude ».
    Trois ministres pour la même tâche ? Les fonctionnaires du ministère qui se plaignent régulièrement de sous-effectif auraient préféré qu’on engage des gens et qu’on leur donne des moyens pour combattre réellement la fraude fiscale… Car sur le terrain, pas question de tripler les effectifs. Un fonctionnaire sur trois seulement devrait être remplacé lors de son départ à la retraite.
    Le nombre astronomique de 60 ministres vient surtout des réformes successives de l’État qui ont poussé à l’extrême le morcellement des compétences. Ce qui mène à beaucoup d’inefficacité et de gaspillage. « Avant 1980 et les débuts de l’Etat fédéral, le gouvernement national était composé de 30 à 40 ministres », confirme Jean Faniel, chercheur au CRISP.1

Sept ministres pour la santé : efficace ?

Les associations, dont Médecine pour le Peuple, qui demandent la gratuité du vaccin contre la grippe doivent s’adresser à sept ministres différents. Ceux-ci doivent se mettre d’accord dans une conférence interministérielle regroupant les ministres de six gouvernements différents…
    La meilleure preuve de l’absurdité de la régionalisation de toute une série de compétences, c’est que, pour toutes ces questions, il faut désigner des commissions de concertation, convoquer des réunions de coordination. Et donc dépenser encore de l’argent…
    La solution ? Diminuer le nombre de ministres en centralisant certaines compétences. Et refédéraliser une série de compétences qui sont actuellement éparpillées entre le fédéral et le régional…

1  Sud-Presse, le 21 mars 2008



Des ministres qui coûtent cher
Yves Leterme et ses cinq vice-premiers ministres devraient gagner un peu moins de 210 000 euros brut par an.
 
Quant aux seize autres ministres et secrétaires d’Etat, ils recevraient entre 190 000 et 200 000 euros brut par an. L’addition de sept secrétaires d’Etat aux quinze ministres fait monter l’ardoise des dépenses de nos ministres de 1,33 million d’euros. Sans compter la multiplication des coûts suite à la multiplication des cabinets ministériels, chauffeurs,...

Nom
CompétenceSalaire annuel brut estiméSalaire net mensuel estimé
Leterme1er ministre fédéral210 0008 580
Reynders
   
Ministre fédéral
Finances - réformes institutionnelles
210 0008 580
OnkelinxMinistre fédéral
Santé - affaires sociales
210 0008 580
Dewael
   
Ministre fédéral
Intérieur
210 0008 580
Milquet
   
Ministre fédéral
Emploi - égalité des chances
210 0008 580
Vandeurzen
   
Ministre fédéral
Justice
210 0008 580
DevliesSecrétaire d’état
Fraude fiscale
190 0007 830
ClerfaytSecrétaire D’état
Adjoint aux Finances
190 0007 830
Et les 14 autres (De Crem, De Gucht, Michel, Laruelle, Magnette, Arena, Wathelet,…) 14 x 190 00014 x 7 830
Total

4 030 000

11:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, romain, histoire, democratie, politique, presse, medias, silence, ps, mr, cdh, actualite, solidaire, ptb | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/03/2008

22/03/2008: Les Francophones n' étaient demandeurs de rien...


Les Francophones n' étaient demandeurs de rien. Effectivement, ils apportent maintenant l' apport nécessaire pour que la Belgique soit dirigée par un nationaliste et séparatiste flamand qui veut une nouvelle réforme des institutions...

Pas très brillant le rôle participationniste et capitulard du Ps dans cette nouvelle mixture.
RoRo


La Wallonie raffole de Leterme ?

CD&V 24 députés
Open VLD 18 députés

TOTAL 42 députés

MR 23 députés
PS 20 députés
CDH 10 députés

TOTAL 53 députés

TOTAL GENERAL 95 députés sur les 150 députés que compte la Chambre des Représentants,
C'est une majorité suffisante ! Victoire !

Mais ce gouvernement qui est soutenu par 53 Wallons contre seulement 42 flamands
... est dirigé par un Flamand,
qui est allié à un parti séparatiste,
qui a l'intention d'organiser le remaniement de la constitution,
et qui exige la scission de Bruxelles Hal Vilvorde.

Mais pour tenir, il a besoin d'une majorité de .... Wallons
qui disaient avant les élections, qu'ils ne voulaient
ni d'encore un nouveau remaniement de la constitution
ni de la scission de Bruxelles Hal Vilvorde !

Les électeurs Wallons n'ont pas l'air de s'en soucier !
Guère de commentaires dans la presse - du moins celle de Belgique.



-------- Message original --------
Sujet: Publications de la semaine
Date: Fri, 21 Mar 2008 18:31:48 +0100
De: Innocent Citron <citron.innocent@gmail.com>
Pour :: undisclosed-recipients:;


La Wallonie aime Leterme (La volaille aime se faire plumer)
La crise économique expliquée à Innocent Citron

11:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, politique, actualite, belgique, courcelles, histoire, democratie, capitalisme, ps, mr, cdh | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/03/2008

20/03/2008: La composition du gouvernement révélée...


Moi ce qui me fait quand même un peu rigoler c' est le rôle joué par la social-démocratie BELGE: ceux du Nord dans l' opposition, ceux du Sud au gouvernement ... Deux manières différentes de "défendre les travailleurs" avec ou sans participationnisme à tout prix, avec n'importe qui  (????).
On va sûrement avoir encore du plaisir dans les mois qui suivent ... A part cela, les francophones n' étaient demandeurs de rien ...
Déjà oublié le fait qu' Olivier CHASTEL (secondé par le parachutiste Paul MAGNETTE)  est le tombeur de la majorité absolue "socialiste" véreuse de CHARLEROI, première ville de Wallonie ...
RoRo


-------- Message original --------

Sujet: La composition du gouvernement révélée
Date: Thu, 20 Mar 2008 10:44:05 +0100
De: Marc Lemaire <fa032881@skynet.be>
Pour :: Roger Romain <roger.romain@skynet.be>


La composition du gouvernement révélée

 
Didier Reynders, Sabine Laruelle et Charles Michel conservent leur poste.
Laurette Onkelinx, Christian Dupont et Paul Magnette gardent leur fonction.
Melchior Wathelet devient ministre du Budget et de l'Emploi.
Patrick Dewael reste ministre de lIntérieur et Karel de Gucht conserve les Affaires étrangères.
Il aura fallu toute une nuit aux présidents des cinq partis qui formeront le gouvernement Leterme 1er pour trouver un accord sur la composition du gouvernement.

15 ministres
Il y aura finalement 15 ministres : 7 francophones (3 MR, 3 PS et 1 cdH) et 7 néerlandophones (4 Open Vld et 3 CD&V) et le premier ministre Yves Leterme (CD&V). Il y aura aussi 7 secrétaires d'Etat: 5 francophones (2 MR, 2 PS et 1 cdH) et 2 néerlandophones (CD&V).

MR et PS
Le MR et le PS gardent les mêmes compétences que dans le gouvernement intérimaire. Ces postes seront occupés par les mêmes ministres (Didier Reynders, Sabine Laruelle et Charles Michel pour le MR et Laurette Onkelinx, Christian Dupont et Paul Magnette pour le PS).

Open Vld
A l'Open Vld, Karel De Gucht reste aux Affaires étrangères, Patrick Dewael reste à l'Intérieur mais cède l'Asile et l'Immigration à Annemie Turtelboom. Vincent Van Quickenborne devient ministre chargé de la Modernisation de l'administration, une compétence dont il s'ocupait déjà dans le dernier gouvernement violet en tant que secrétaire d'Etat.

CD&V
Pour le CD&V rien ne change. Jo Vandeurzen reste à la Justice, Pieter De Crem à la Défence et Inge Vervotte aux Entreprises publiques.
Le cdH Melchior Wathelet devient ministre du Budget et de l'Emploi.
Didier Reynders (MR), Laurette Onkelinx (PS), Patrick Dewael (Open Vld), Jo Vandeurzen (CD&V) et Melchior Wathelet (cdH) seront aussi vice-premiers ministres.

Secrétaires d'Etat
En ce qui concerne les secrétaires d'Etat, tous les noms ne sont pas encore connus. Pour le MR, Olivier Chastel deviendra secrétaire d'Etat adjoint au ministres des Affaires étrangères, chargé de préparer la présidence belge de l'Union européenne en 2010. Le FDF Bernard Clerfayt deviendra secrétaire d'Etat adjoint au ministre des Finances.

Pour le CD&V, on parlait jeudi matin d'un secrétaire d'Etat à la Mobilité mais d'autre source disait qu'il s'agirait d'un secrétaire d'Etat adjoint à la Justice, chargé plus spécialement de l'exécution des peines. S'il devait s'agit de la Mobilité, le quotidien De Morgen cite Etienne Schouppe pour occuper la fonction. L'autre secrétaire d'Etat CD&V serait chargé de la lutte contre la fraude fiscale, une compétence qui pourrait convenir à Carl Devlies dont le nom a été déjà plusieurs fois cité.

Pour le PS, les deux secrétaires d'Etat seront adjoints à des ministres PS et pour le cdH il s'agira d'un secrétaire d'Etat à l'égalité des chances et à la famille, sans toutefois la compétence des allocations familiales qui reste dans le giron des Affaires sociales gérées par Laurette Onkelinx. Un des nom qui circule pour ce poste est celui d'Anne Delvaux.

Le prochain gouvernement devra aussi négocier ce qu'on a appelé le deuxième paquet de réforme de l'Etat. Les deux ministres responsables pour les Affaires institutionnelles sont Didier Reynders (MR) et Jo Vandeurzen (CD&V). Le partage finalement intervenu répond à une répartition conséquente à l'application de la clé d'Hondt.

Dans un premier temps, on avait envisagé de poursuivre avec une équipe de 14 ministres dont le premier ministre comptant parmi les flamands et sans secrétaire d'Etat mais cette formule ne satisfaisait pas tous les partenaires et notamment le CD&V.

Rééquilibrage
A partir du moment où on retombait dans la formule de 15 ministres, le MR demandait un rééquilibrage du partage des postes étant donné que parmi les députés qui soutiennent le gouvernement les francophones sont plus nombreux que les Flamands (53F pour 48N).
On entrait alors dans un calcul très compliqué qui a abouti à ce qu'il y ait 7 secrétaires d'Etat, 5 francophones et 2 néerlandophones tous deux CD&V alors que l'Open Vld recevait un 4eme ministre.

Une des options pour la répartition des postes qui a été sur la table pendant une partie de la nuit était la montée de la présidente du cdH Joëlle Milquet au gouvernement en tant que ministre de l'Intérieur mais elle a finalement été abandonnée. On remarquera encore que le nouveau venu Melchior Wathelet (cdH) se retrouvera, pour sa première expérience gouvernementale, dans une fonction particulièrement lourde à savoir ministre du Budget, de l'Emploi et vice-premier ministre.
(belga/7sur7)

21:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, actualite, romain, courcelles, histoire, politique, ps, cdh, mr, democratie, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/02/2008

29/12/2007: Hausse des taux d'imposition locaux ...

 


Tout augmente... La plupart de nos communes sont en faillite ou au bord de la faillite. Partout, dans un des pays parmi les plus riches du monde, on gratte les fonds de tiroir pour faciliter l' exploitation de multinationales milliardaires, sous le couvert de "nouveaux" emplois... On veut nous faire croire qu'il n'y a plus de fric, alors que les profits capitalistes atteignent des sommets, avec de moins en moins d' emplois ...
Faites payer les pauvres, Sire, car ils sont les plus nombreux ... !
RoRo.


From: Finances
Sent: Friday, December 21, 2007 7:39 PM
Subject: Hausse des taux d'imposition locaux

19.12.2007 09:27

Hausse des taux d'imposition locaux

Les taux d'imposition pour la taxe additionnelle à l'impôt des personnes physiques et les centimes additionnels au précompte immobilier seront plus élevés en 2008 par rapport à 2007, estime l'Association des villes et communes flamandes (VVSG) dans le quotidien De Tijd.

Une minorité des communes augmenteront leurs taux. La taxe additionnelle à l'impôt des personnes physiques et les centimes additionnels au précompte immobilier représentent 80 pc des revenus fiscaux locaux. En moyenne, l'impôt additionnel augmentera de 7,13 à 7,14% tandis que les centimes additionnels augmentera de 1.308 à 1.324. En outre, la taxe communale pour l'assainissement des eaux usagées connaîtra également une hausse presque partout en 2008. (GFR)

20:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, politique, finances, ps, syndicats, social, histoire, capitalisme, courtcelles, belgique, mr, cdh, democratie | |  Facebook | |  Imprimer | | |