10/10/2011

nouvelles d'Athènes ---> ce qui nous attend demain en Belgique?

La GRECE, c’ est aussi en EURO-DICTATURE grâce à qui les saucisses allaient pousser sur les arbres du capitalisme “social” et “à visage humain”...
Il y a loin de la coupe aux lèvres et des belles promesses de l’”Europe sociale”...
RoRo
 
Sent: Monday, October 10, 2011 9:16 AM
 
Subject: nouvelles d'Athènes ---> ce qui nous attend demain en Belgique?
 

 
Nouvelles de Grèce
Cécile Chams, depuis Athènes, dimanche 9 octobre 2011
Un vent de désespoir et de colère souffle sur la Grèce. C’est l’hécatombe dans les salaires et les prix explosent. Dans ce café populaire du Pirée où nous nous sommes arrêtés, le café est à 3,50 euros. « Et ce n’est pas encore cher, m’explique Christos. Ailleurs, il se vend jusqu’à 5 ou 6 euros. » Il y a du monde dans le café situé face à la mer, mais les gens restent des heures avec une seule consommation. Les serveurs sont compréhensifs.
Sur le mur de l’école primaire publique du quartier, une affiche annonce une réunion de parents pour protester contre l’absence de manuels scolaires. Pour la première fois, les enfants sont rentrés à l’école sans manuels ni livres.
Nous attendons le bus pour rentrer à Athènes. Sur les vitres de l’arrêt de bus, il y a des petits annonces pour des cours privés : biologie, anglais, espagnol… Le ticket de bus ou métro est passé à 1,60 euros. Ici, il n’y a pas de carte de réduction de 5 ou 10 voyages. Nous attendons le bus pendant une heure. Des postes de chauffeurs ont été supprimés et les transports fortement réduits. Ce qui alimente les conversations aux arrêts de bus. Demain, l’ensemble des transports publics sera en grève générale dans la région d’Athènes, où vivent 5 millions de gens, près de la moitié des habitants de la Grèce. Les voyageurs sont résignés ; ils ont l’habitude de ces grèves. Des montagnes de poubelles remplissent les trottoirs, car les ouvriers en charge de l’enlèvement des immondices sont en grève depuis plusieurs jours.
Ici, la crise est le seul sujet de conversation entre les gens. Un vieil homme peste contre l’Etat et les voleurs qui le dirige. Une dame retraitée explique qu’elle ne peut plus payer le crédit de l’appartement qu’elle a acheté pour sa fille. Sa pension de fonctionnaire a été fortement réduite et sa fille est sans emploi. Et revendre l’appartement, n’est pas une option, car plus personne n’a les moyens d’acheter un logement. Une jeune fille explique qu’elle travaille dur pour un salaire de 600 euros. Beaucoup de travailleurs sont obligés de rester vivre avec leurs parents, jeunes ou moins jeunes, car ils ne peuvent plus payer un loyer.
Christos, enseignant, m’explique : « Heureusement, je n’ai pas acheté d’appartement. Les gens qui ont fait des crédits au logement connaissent de graves problèmes. C’est un risque que je n’ai pas voulu prendre. Mon salaire était de 1300 euros il y a 3 ans. Aujourd’hui, je ne touche plus que 940 euros par mois. Et j’ai dû payer 520 euros d’impôts. Les congés payés et la prime de Pâques ont été totalement supprimés. En principe, je vais toucher cette année une prime de 100 euros pour la fin d’année. On parle de réduire davantage les salaires. Qui sait, dans quelques années, je ne toucherais plus que 600 euros, juste de quoi payer mon loyer de 300 euros et manger. »
Le loyer de Christos pour un appartement de 45m2 à Athènes était de 350 euros l’an dernier. Mais son propriétaire a accepté de le baisser à 300 euros. Beaucoup d’autres propriétaires ont fait de même, préférant garder un locataire qui paye plutôt que de risquer de ne pas relouer leur logement. Il paye l’électricité environ 30 euros. Mais elle n’est pas encore privatisée. On parle d’une augmentation de 100% dans les mois à venir.
« On apprend à vivre au jour le jour, précise Christos. Et je peux m’estimer heureux d’avoir un emploi assuré. D’autres n’ont pas cette chance. Le gouvernement prétend que le taux de chômage est de 17%, mais c’est en mensonge. En réalité, il est de 25%. »
Nous regardons les nouvelles à la télé. Le ministre de l’Intérieur a voulu aller au cinéma ce dimanche à Thessalonique. Reconnu par des étudiants, il a été copieusement arrosé d’eau et de yaourt et a dû quitter la salle de cinéma sous les slogans militants des étudiants.
Des parts de l’aéroport international d’Athènes sont  en vente pour une somme de 350 millions d’euros. L’Allemagne et la Chine se disputent ce paquet, qui permettra le contrôle de l’aéroport jusqu’en 2046.
 
.

__,_._,___

22:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Capitalisme, Grèce, Politique, Romain, RoRo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

15/09/2011

PTB: BELGIQUE: dans "SOLIDAIRE du 30 août 2011: Note Di Rupo :: Ça va (nous) faire mal (4)

Note Di Rupo :: Ça va (nous) faire mal

On a l’impression que même les journalistes habitués au 16 rue de la Loi sont lassés, après la énième tentative de négociations depuis juin 2010. La note Di Rupo est pourtant la base des négociations en cours. Même si cette fameuse note ne fait plus recette dans les médias, il est important de voir ce qui se cache dans ces 113 pages. Car il y a de quoi s’inquiéter. Il suffit de voir les chantiers proposés dans ce texte pour comprendre les réactions virulentes des syndicats. A l’ordre du jour : assainissement des finances publiques, autonomie fiscale et plus grande responsabilité des Régions, réforme de l’État avec transfert de compétences du fédéral vers les entités fédérées, etc. Et surtout, des réformes sociales et économiques qui vont toucher l’ensemble de la population. En langage européen, on dit « austérité » : tous les pays de l’Union sont ou vont être touchés. Et la Belgique n’échappe pas aux fausses solutions à la crise de la Commission européenne. Poussez pas, y en aura pour tout le monde.

 

Note salée de Di Rupo :: Travailler toujours plus longtemps (4)

Axel Bernard
 

Alors qu’il y a tant de chômeurs, Di Rupo s’inscrit dans la pensée unique néolibérale qui pousse à travailler plus longtemps. Il invoque la nécessité d’avoir plus de personnes au travail afin de pouvoir payer les pensions et l’assurance maladie d’une population vieillissante. Mais la politique suivie ne mènera pas à créer des emplois. Tout comme les mesures de contrôle et de sanction des chômeurs, cette politique d’activation des personnes âgées va encore plus augmenter la concurrence entre les travailleurs ce qui poussera vers le bas les salaires et les conditions de travail. 
    Concrètement, avec la note du formateur, il sera de plus en plus difficile de bénéficier de la prépension et d’une pension anticipée avant 65 ans et d’avoir droit à une pension complète. Le texte prévoit également de généraliser le deuxième pilier de pensions (assurance privée groupée par entreprise ou par secteur) au détriment de la pension légale.
    En matière de prépensions, si les mesures prévues par le Pacte de solidarité entre les générations ne s’avèrent pas suffisantes pour dissuader les départs en prépension, la note Di Rupo envisage une série de mesures « correctrices » :
• la carrière pour accéder à la prépension pour les carrières complètes sera rallongée (de 38 à 40 ans);
• l’âge d’accès à la prépension pour les carrières complètes sera relevé (de 58 ans à 60 ans).
    Les cotisations patronales dues sur les indemnités de prépension seront plus élevées en fonction de l’âge.
    Par ailleurs, toute une série de mesures sont prévues en vue d’empêcher le départ en pension anticipée. Ainsi, l’impôt sur les pensions du deuxième pilier sera plus élevé si on part en pension à 60 ans. La retraite anticipée à 60 ans ne restera possible que pour ceux qui, à cet âge-là, atteignent 40 ans de carrière. Pour les fonctionnaires, la durée minimum de carrière passera progressivement d’ici 2020 à 35 ans. A terme, on veut rendre ce mécanisme impossible. L’âge minimum de la retraite anticipée, actuellement de 60 ans, sera en effet augmenté de 2 mois par an jusqu’à ce que l’âge de la pension anticipée coïncide avec l’âge légal de la pension, c’est à dire 65 ans.

Exemple de l’application de la note Di Rupo dans la vie de tous les jours :

Pensions des fonctionnaires : jusqu’à 100 euros par mois en moins

Fabienne travaille à la poste. Elle y travaille depuis 40 ans, dans des conditions de plus en plus difficiles. Elle n’a jamais gagné beaucoup d’argent (1 600 euros net par mois à la fin de sa carrière), mais elle a droit à une bonne pension (environ 1 200 euros net par mois). Par la réforme de Di Rupo (calcul de la pension des fonctionnaires sur base des 10 dernières années et non plus des 5), sa pension sera diminuée à 1 100 euros/mois. C’est-à-dire une perte de 100 euros/mois.

14/05/2010

04/05/2010: BELGIQUE: la burqa bientôt interdite ...

From: Roger Romain de Courcelles
Sent: Tuesday, May 04, 2010 11:47 AM
Subject: BELGIQUE: la burqa bientôt interdite ...


 


BELGIQUE: les fameux "démocrates" qui nous dirigent (tous partis confondus) viennent de voter à l'unanimité de la Chambre des "Représentants" l'interdiction de la burqa. Au-moins pour une fois, ils sont d' accord sur quelque chose et viennent de faire avancer la fameuse "démocratie" et nos libertés d'un millimètre... Bravo !
Drôle de démocratie en effet qui prétend dire à quelques dizaines de femmes arabes: "Libérez-vous de votre soumission à l' Islam et/ou de votre mari" et enlevez obligatoirement votre voile !"
Sinon (je ne connais pas encore le suivi de cette loi, mais j'imagine ainsi la suite): 100 euros d'amende par exemple, un mois de trou (en cas de récidive par exemple), un embarquement au Poste avec un petit tabassage et des injures racistes dans un commissariat du coin (en cas de rebellion, de refus d'obtempérer par exemple), et gâteau sur la cerise la perte de son emploi (comme cette enseignante de Charleroi (qui se contentait de faire honnêtement et calmement son travail sans emmerder personne, par exemple).
Des sanctions, de la répression, voilà comment les "démocrates" du pays, unis avec des racistes, entendent combattre l' Islam et aider les femmes arabes à se libérer de la domination de leur mari.
Pendant ce temps, dans les pays de "civilisation" "chrétienne" occidentale, des milliers de femmes sont maltraitées, perdent la vie dans leur foyer victimes des maltraitances conjugales, tandis que celles qui travaillent se voient dans l'obligation de travailler 5 années en plus pour leur pension (comme en Belgique), et des centaines de milliers de femmes revendiquent toujours le simple principe à travail égal, salaire égal. Et personnes ne pipe.
Enfin, ceci n' est que mon simple avis personnel sur cette CRUCIALE question qui empêchait (beaucoup plus que BHV), la Belgique de tourner ! Les autres pays de l' EURO-DICTATURE capitaliste n' attendaient évidemment qu'une première initiative du genre pour suivre dans la voie de la répression. Ont-ils déjà songé à interdire également les crânes rasés et le port de la perruque ???.

A part cela, je viens d' apprendre que le patron de Carrefour qui lui licencie 1.700 travailleurs belges (dont des centaines de femmes !) ne serait pas Français comme je l'imaginais, mais un Arabe-proche-d'Al Qaïda ...

Cela étant dit, mon autre avis personnel reste que TOUTES les religions constituent l'opium DES peuples ... Elles ne sont pas non plus à l'abri de toutes les saloperies (voir les récents événements qui touchent le Pape, le Vatican et son Eglise).

RoRo

 

18:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, france, romain, belgique, europe, euro-dictature, capitalisme, silence, medias, islam, repression, roro | |  Imprimer | | |

07/04/2010

02/04/10: de Michel Collon, journaliste politique belge...

Sent: Friday, April 02, 2010 12:13 AM
To:
Subject: NOUVEAU: UE/Maroc, 3°Guerre mondiale, Haïti, Honduras, Nigéria, Boycott, OGM, Grèce...



Nouveau sur michelcollon.info - Investig'Action

USA :
Chris Hedges
- Le Hindenburg du système de santé a atterri
Réforme d'Obama: un cadeau pour le peuple américain ou pour les assureurs du privé ?

John Pilger - Passez une bonne guerre mondiale, brave gens
Jamais deux sans trois... Merci Washington!

AFRIQUE :
Youssef Girard
- « Malheur aux vaincus » : note pour une lecture politique d'Ibn Khaldoun
Leçon de résistance pour tous les opprimés

Funmi Feyde-John - La crise constitutionnelle du Nigeria et l'ingérence américaine
Démocratie: régime politique où le pouvoir est contrôlé par le peuple... avec l'aval de Washington

Lucile Daumas - Sommet UE/Maroc : construire des résistances et des alternatives à un projet d'inspiration coloniale
On pille vos ressources et on vous renvoie vos pauvres en charter, d'accord ?

AMERIQUE LATINE ET CARAIBES :
Jean Ortiz - Honduras: la guerre sale
Le nouveau gouvernement en pleine campagne de liquidation des résistants

João Pedro Stédile - Victoire des peuples d'Amérique latine contre l'hégémonie du capital et du gouvernement US
Amérique latine 33 - USA 0

Marc Maesschalck - Haïti : leçons pour l'avenir
Mode d'emploi pour reprendre son destin en main

ISRAEL :
Serge Halimi - Coup de froid entre les Etats-Unis et Israël
Le début de la fin d'un soutien inconditionnel ?

James Petras - Le Mossad vient en Amérique: escadrons de la mort sur invitation
Quelques astuces pour bafouer le droit international et la souveraineté des Etats

Alain Gresh - Quand la France laisse entrer les produits des colonies et poursuit ceux qui s'y opposent
La France téméraire s'oppose au droit international !

ATTENTION MEDIAS :
Emrah Kaynak - Le rôle des dissidents dans la stratégie de subversion
"Tout l'art de la guerre est fondé sur la duperie"

Daniel Tencer - La CIA projette de manipuler l'opinion publique européenne sur l'Afghanistan
Prêts pour une nouvelle affaire de burqa cet été ?

Jean-Pierre Berlan - "Derrière les OGM, c'est un projet de mort qu'on impose."
L'agriculture industrielle et ses armes de destruction massive

LECON D'ECONOMIE :
Gérard Filoche - Fitch Ratings et le pouvoir des agences de notation
Les agences de notation font la pluie et le beau temps dans l'économie mondiale

Charles Hoareau - Grèce: petite leçon de syndicalisme à l'intention des sceptiques
Et si la Grèce tournait le dos à l'?uro ?

LECON DE POLITIQUE :
Jean-Marie Dermagne -Belgique : vite une République tranquille !
"Comme on l'enseigne depuis Platon, monarchie et démocratie sont antinomiques"

VIDEO :
Keny Arkana - Jeunesse du monde
Clip illustré de la rappeuse marseillaise

NOUVEAU LIVRE DE MICHEL COLLON :

Israël, parlons-en !

22:45 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, usa, presse, television, romain, israel, amerique, silence, collon, medias, ogm, haiti | |  Imprimer | | |

30/03/2010

05/03/10: CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

RoRo

Willy Claes (SP.a) reste au conseil d’administration de Carrefour

Dehaene (CD&V) chez AB InBev, Willy Claes chez Carrefour, Karel Van Miert chez Philips… bon nombre d’hommes politiques des grands partis ne rechignent pas à entamer une seconde carrière chez un tueur d’emplois.

Tom De Meester

« Nous ne pouvons tolérer ce bain de sang social », écrit Gennez sur le site du SP.a. « Ensemble, nous pouvons intervenir contre les grands patrons qui jouent avec nos emplois. » Mais un de ces grands patrons « jouant avec nos emplois » n’est autre que Willy Claes, gros ponte du SP.a « à la retraite » ; ancien ministre et ancien patron de l’Otan. Depuis deux ans, il siège au conseil d’administration de Carrefour Belgique. Après les 1 672 licenciements, il a fait savoir qu’il n’était « pas l’homme à s’enfuir quand il y avait le feu ». « Appelons les choses par leur nom », corrige le professeur Carl Devos. « Un siège au conseil d’administration, ça paie bien. »

Willy, l’amateur de planques

Chez le concurrent Delhaize, un administrateur se fait entre 80 000 et 90 000 euros par an. Pour assister en moyenne à 7 ou 8 assemblées. Pour gagner la même chose, une caissière de Carrefour doit travailler 7 ou 8 ans ! On présume que Claes touche également quelque 10 000 euros par assemblée… Pas étonnant qu’il s’accroche à sa planque.

En tant qu’administrateur chez AB InBev, Dehaene (CD&V) a droit, outre son fixe d’environ 80 000 euros par an, à un bonus annuel de 9 000 options d’actions (environ 130 000 euros). La présidente du CD&V Marianne Thyssen attache beaucoup d’importance aux postes dans les CA des grandes entreprises. « Une entreprise a également une fonction sociale – l’emploi, pour n’en citer qu’une – sur laquelle l’homme politique peut imprimer sa marque », a déclaré Thyssen le 23 janvier dans une interview accordée au Nieuwsblad

22:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, actualite, courcelles, presse, television, ps, romain, belgique, capitalisme, silence, multinationales, medias, carrefour | |  Imprimer | | |

20/03/2010

19/03/10: Solidaire: Carrefour :: Bernard Arnault, l'homme qui se cache derrière les licenciements ...

Carrefour :: Bernard Arnault, l'homme qui se cache derrière les licenciements

Il y a deux ans, Bernard Arnault, la deuxième fortune de France, ami intime de Sarkozy, débarque dans l'actionnariat de Carrefour. Pour ce milliardaire, Carrefour doit rapporter plus. Quitte à sabrer dans l'emploi.

Alice Bernard, François Ferrara et Benjamin Pestieau

 

L'actionnaire principal de Carrefour, Bernard Arnault possède 14,5 milliards d'euros. C'est la deuxième fortune de France. Combien d'années doit travailler une caissière pour posséder autant ? Plus de 800 000 années de travail en laissant 1500 euros de côté chaque mois!

Dans la distribution, le rendement est en général faible mais stable. Autrement dit, si l'action rapporte peu, elle rapporte sûrement, car les gens devront toujours faire leurs achats de base (alimentation, vêtements,…). Cela intéresse donc beaucoup de petits actionnaires. Mais on rencontre aussi quelques requins de la finance chez Carrefour. Solidaire (25 février) vous a déjà présenté Robert Halley, 11e fortune de France et Jacques Badin, domicilié en Belgique pour échapper à l'impôt français sur la fortune. Depuis mars 2008, le premier actionnaire est le groupe de Bernard Arnault, qui, à travers les fonds Blue Capital et Colony Capital, détient 11 % des parts. Arnault c'est aussi, pour ceux qui ne le savent pas, le groupe LVMH, leader mondial de l'industrie du luxe (Luis Vuitton, champagne Moet et Chandon, parfums Christian Dior,…). Personnellement, il possède 14,5 milliards d'euros. D'après le magazine Challenges, il est la deuxième fortune de France, juste derrière les Mulliez, propriétaires du groupe Auchan (tiens, aussi la grande distribution). Le Monde diplomatique (août 2008) révèle que son salaire chez Carrefour est de 3 millions d'euros, et qu'il a touché 335 millions d'euros de dividendes en 2007. De plus, il a perçu en tant que dirigeant de LVMH 4 millions d'euros en 2008, ce qui fait de lui le deuxième patron le mieux payé de France.
Un investisseur comme Arnault espère un rendement beaucoup plus élevé et rapide. Ce qui explique la nouvelle stratégie de Carrefour, axée sur une diminution des coûts, d'une part, et une expansion là où ça rapporte le plus d'autre part. C'est pourquoi ils ont engagé comme PDG Lars Olofsson, ancien dirigeant du groupe agroalimentaire suisse Nestlé, le qualifiant de « professionnel ayant une connaissance intime du marketing, des produits de marques » (La Libre, 25 février).

Deuxième au monde, derrière Wal-Mart

« Malgré une grosse restructuration en 2007, Carrefour continue à perdre de l'argent », affirme la direction pour justifier la fermeture de 21 magasins. Mais le groupe Carrefour est-il si mal en point qu'il le prétend ?
En quarante ans, le groupe Carrefour est en fait devenu un leader de la distribution dans le monde. Il est le deuxième mondial, derrière le groupe nord-américain Wal-Mart, et premier en Europe. Actuellement, près de la moitié du chiffre d'affaire (44%) se fait en France, 37% en Europe (hors France), 12% en Amérique et 7% en Asie.

Il a fait 1,2 milliard d'euros de bénéfice net en 2008 et 327 millions d'euros en 2009. Même s'il diminue, le profit est toujours bien là. Le groupe est bien sûr coté en Bourse. Les comptes d'une multinationale (comme dans l'automobile) sont établis en fonction des objectifs du groupe. Les seuls chiffres qui sont « réels » sont ceux du groupe. Ce sont donc les chiffres de l'ensemble qu'il faut bien examiner pour pouvoir en tirer des conclusions. Car comme on l'a vu avec l'exemple du beurre (voir ci-dessus) il y a bien souvent des transferts de profits des filiales vers le groupe...
Dans le monde entier, presque 500 000 personnes travaillent pour Carrefour, ce qui fait du groupe le 7e employeur mondial. Dans notre pays, le groupe représente 15 000 emplois ce qui fait de Carrefour le 4e employeur belge, derrière La Poste, la SNCB et Randstad. Les 15 000 travailleurs de Belgique ont réalisé ensemble un chiffre d'affaires commercial de 5,2 milliards d'euros en 2008 et 66 millions de bénéfice. Mais le centre de coordination de Carrefour a fait 391 millions d'euros de profit.

Didier Reynders plus à gauche que la gauche ?

On avait peine à en croire ses oreilles le week-end dernier : Didier Reynders, l'homme qui parle à l'oreille des riches, a proposé que l'Etat refuse de financer les prépensions chez Carrefour, car « le groupe fait des bénéfices » et a donc les moyens de « supporter seul la restructuration ». Au point que Joëlle Milquet aurait dit au cabinet restreint « Je pars trois jours à Kinshasa et quand je reviens, Didier est passé au PTB » (la Libre, 7 mars 2010). Trêve de plaisanterie. Une première chose à retenir, c'est que le ministre des Finances admet publiquement que Carrefour fait des bénéfices. Cela contredit le discours de la direction qui dit que « ça va mal ». Ensuite, déclare Myriam Delmée (Setca-FGTB) « ce que Didier Reynders cherche à obtenir, ce n'est pas que Carrefour paye, c'est que le système des prépensions, qui constitue un élément de la protection sociale, soit démantelé1 ». La CSC de son côté suppose que Reynders « réclamera les impôts que Carrefour n'a pas payés grâce au système des intérêts notionnels défendus par le MR2 ».
1 Le Soir, 6 mars • 2 La Libre, 6 mars

21:03 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, actualite, courcelles, presse, television, romain, economie, silence, multinationales, medias, carrefour, crisencapitalisme | |  Imprimer | | |

10/03/2010

07/03/10: Le Guide du Richard : Famille Janssen...

Le Guide du Richard : Famille Janssen

Un pouvoir allant de la Table ronde au… champ de bataille de Waterloo. Descendre à la fois des banquiers Janssen, des chimistes Solvay et des sidérurgistes Boël garantit une fortune certaine. Qui a permis au baron Daniel Janssen de siéger dans les plus puissants cercles patronaux.

Marco Van Hees, avec « Robert »

 

Où dormir ?

Cher

● LA HULPE. Si vous avez déjà été à La Hulpe, en Brabant wallon, vous connaissez sans doute le château Solvay et son parc, ouvert au public. Juste en face, un parc privé, encore nettement plus beau, abrite les trois frères Janssen.

À une époque, ces deux parcs n'en faisaient qu'un. En 1893, le célèbre industriel Ernest Solvay achète parc et château au marquis de Roest, qui a lui-même acquis le domaine au comte de Béthune, administrateur de la Société générale. Cette dernière est en effet propriétaire de la forêt de Soignes depuis 1822 et en cède de grands morceaux, dont le futur parc Solvay, à des particuliers.

La partie formant l'actuel parc des Janssen sera léguée à Jeanne Solvay, fille d'Ernest Solvay et arrière-grand-mère de Paul, Eric et Daniel Janssen, la génération actuelle. Propriété d'Imbra, la société familiale, ce domaine compte trois châteaux et autres demeures de prestige, des étangs, jardins, collines, vergers, vallées de rhododendrons et d'azalées, le tout sur 205 hectares. Sachant que le m2 tourne autour de 250 € à La Hulpe, cela valorise le terrain à un demi-milliard d'euros, bâtiments non compris.

● LASNE. Au sud de La Hulpe, Imbra possède également 425 hectares sur diverses localités de Lasne, la commune la plus riche de Wallonie. Ce patrimoine comprend le Royal Waterloo Golf Club et une partie du champ de bataille de Waterloo.

● LOMBISE. Deux fils d'Eric Janssen, Marc-Eric et Cyril, sont propriétaires du château de Lombise (entre Mons et Ath) et de son vaste domaine, légués par leur défunte mère, la comtesse Michèle de la Boëssière-Thiennes. Notons que leur patronyme a été modifié en « Janssen de la Boëssière-Thiennes ». La classe… Sauf venues épisodiques de leur grand-mère, la baronne Renée Carton de Wiart (91 ans), le château est inoccupé.

Où trouver femme à marier ?

Les Janssen, famille de banquiers et d'industriels depuis le 19e siècle, ne sont pas les derniers pour tisser des liens matrimoniaux ayant de gros effets patrimoniaux. Le baron Emmanuel Janssen (1879-1955), fondateur de l'Union chimique belge (UCB), a épousé la fille de Jeanne Solvay, tandis que leur fils aîné, Charles Janssen (1907-1985), a marié Marie-Anne Boël. Les trois fils de ceux-ci – Paul-Emmanuel, Eric et Daniel – sont donc des descendants à la fois des Janssen, des Solvay et des Boël. Et actionnaires des sociétés contrôlées par ces familles : UCB, Solvay et Sofina, toutes trois cotées en Bourse.

A leurs tours, les trois fils et leurs enfants se sont alliés à de nobles et/ou riches familles : Bracht, de la Boëssières-Thiennes, van der Straten-Waillet, de Spoelberch, Goblet d'Alviella, etc.

Où rencontrer dirigeants politiques et gratin du patronat ?

Jusqu'à ce qu'il abandonne nombre de ses mandats en 2006, à ses 70 ans, le baron Daniel Janssen sera un des capitalistes belges les plus en vue. Il dirigera les deux multinationales familiales, Solvay et UCB, tout en étant administrateur de la Sofina, de la Générale de Banque, puis de Fortis qui rachète cette dernière (à cette occasion, il affronte son frère aîné Paul-Emmanuel, président de la Générale, qui s'oppose – en vain – à Fortis).

Mais il va également baigner dans d'importants cercles politico-patronaux. Alors que son père a été député libéral, il va lui-même commencer sa carrière en politique, comme secrétaire d'Albert-Edouard Janssen (1883-1996), cousin éloigné qui est à la fois ministre des Finances et… banquier.

En 1969, Daniel Janssen entre au Club de Rome (influent groupe de pression international) et au conseil d'administration de l'Université libre de Bruxelles (où il s'occupera de l'école de commerce… Solvay). En 1981, il accède à la présidence de la fédération patronale FEB. En 1991, il s'assoit à la Table ronde des industriels européens – qui dicte ses recommandations à l'Union européenne – où il présidera pendant dix ans l'incontournable « groupe de travail compétitivité ». Il sera aussi actif dans le groupe Bilderberg et à la Commission Trilatérale, autres cénacles internationaux.

Notons aussi qu'Armand de Decker (MR), président du Sénat et ancien ministre, est administrateur d'UCB. Et a eu comme collaborateur politique… Nicolas Janssen, un des fils de Daniel Janssen.

Où trouver un médicament pour perdre du poids ?

Depuis sa création en 1928, l'Union chimique belge (UCB) s'est muée en multinationale pharmaceutique présente dans plus de 40 pays. Propose-t-elle un médicament pour perdre du poids ? Seulement le poids de ses effectifs. Fin 2009, elle a annoncé la suppression de 174 emplois à Braine-l'Alleud (ramené à 135 après négociation) et 44 au Royaume-Uni. L'année précédente, le groupe avait déjà lancé un plan visant 2 000 emplois dans le monde, dont un quart en Belgique. « Le monde financier a des exigences de plus en plus grandes, explique le directeur du site brainois, nous voulons (…) regagner sa confiance. »

UCB a en tout cas toujours la confiance de la Région wallonne, qui l'a subsidiée dans le cadre du pôle « sciences du vivant » du plan Marschall. À moins que ce soit le pôle « emploi mort »…

Comment polluer pour un montant confidentiel ?

Quelle est la friche industrielle de Wallonie dont la dépollution est la plus chère ? L'ancienne usine UCB de Ville-sur-Haine (Le Roeulx), avec un coût de 24,4 millions d'euros. Active des années 1920 à 1985 dans le traitement du benzol et du goudron, elle a laissé 24 hectares de sous-sol et eaux souterraines chargés d'hydrocarbures, huiles minérales, métaux lourds, cyanures et phénols, dont une partie doit se perdre dans la Haine, la rivière qui longe le site et a donné son nom au Hainaut. Si les riverains sont allergiques à ces substances, ils peuvent toujours prendre du Zyrtec, médicament phare d'UCB.

A-t-on adressé la facture de 24,4 millions à UCB ? Les porte-parole du groupe et de la Spaque nous ont indiqué qu'en vertu d'un accord entre le ministre Lutgen et UCB, cette dernière interviendrait dans les travaux d'assainissement « pour un montant qui resterait confidentiel ». Le cabinet Lutgen s'est gardé de tout commentaire au motif que le ministre n'a plus l'environnement dans ses compétences.

La fortune des Janssen

● Fortune 2009 : 622 millions € (13e du top 100). Ce montant ne comprend pas l'immobilier.
● Evolution 2000-2009 : + 46 %.
● Taxe des millionnaires sur cette fortune : 18 597 700 €. De quoi augmenter de 100 € par mois la pension de 15 498 pensionnés.

20:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, romain, belgique, capitalisme, silence, medias, misere, exploitation, finance | |  Imprimer | | |

08/03/2010

05/03/10: CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

 

CARREFOUR, PHILIPS, AB InBev: voilà pourquoi, "ils" sont dans les grrrands partis "démocratiques" ...

RoRo
 

Willy Claes (SP.a) reste au conseil d’administration de Carrefour

Dehaene (CD&V) chez AB InBev, Willy Claes chez Carrefour, Karel Van Miert chez Philips… bon nombre d’hommes politiques des grands partis ne rechignent pas à entamer une seconde carrière chez un tueur d’emplois.

Tom De Meester

« Nous ne pouvons tolérer ce bain de sang social », écrit Gennez sur le site du SP.a. « Ensemble, nous pouvons intervenir contre les grands patrons qui jouent avec nos emplois. » Mais un de ces grands patrons « jouant avec nos emplois » n’est autre que Willy Claes, gros ponte du SP.a « à la retraite » ; ancien ministre et ancien patron de l’Otan. Depuis deux ans, il siège au conseil d’administration de Carrefour Belgique. Après les 1 672 licenciements, il a fait savoir qu’il n’était « pas l’homme à s’enfuir quand il y avait le feu ». « Appelons les choses par leur nom », corrige le professeur Carl Devos. « Un siège au conseil d’administration, ça paie bien. »

Willy, l’amateur de planques

Chez le concurrent Delhaize, un administrateur se fait entre 80 000 et 90 000 euros par an. Pour assister en moyenne à 7 ou 8 assemblées. Pour gagner la même chose, une caissière de Carrefour doit travailler 7 ou 8 ans ! On présume que Claes touche également quelque 10 000 euros par assemblée… Pas étonnant qu’il s’accroche à sa planque.

En tant qu’administrateur chez AB InBev, Dehaene (CD&V) a droit, outre son fixe d’environ 80 000 euros par an, à un bonus annuel de 9 000 options d’actions (environ 130 000 euros). La présidente du CD&V Marianne Thyssen attache beaucoup d’importance aux postes dans les CA des grandes entreprises. « Une entreprise a également une fonction sociale – l’emploi, pour n’en citer qu’une – sur laquelle l’homme politique peut imprimer sa marque », a déclaré Thyssen le 23 janvier dans une interview accordée au Nieuwsblad.

20:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, actualite, courcelles, presse, television, ps, romain, mr, capitalisme, silence, cdh, medias, carrefour, exploitation, crise, finance | |  Imprimer | | |

07/03/2010

05/03/10: BELGIQUE: Double discours: la duplicité de la Feb...

BELGIQUE: la duplicité de la Feb

 

 


 

 

 

Double discours

David Pestieau

 

Pour le grand public, Leysen décrit le « cauchemar » des entrepreneurs, mais aux investisseurs, Leysen déclare que la Belgique est un paradis fiscal. C’est de la duplicité et de l’hypocrisie. La réalité montre que seule la version pour les investisseurs qui correspond aux faits.

« Le président de la Fédération des Entreprises de Belgique peut-il tenir deux discours totalement différentes sur le climat pour les entreprises en Belgique ? »

Cette question, c’est le magazine financier Trends qui se la pose cette semaine 1. Sans cacher sa source d’inspiration : « L’hebdomadaire Solidaire du PTB a placé dans son édition du 18 février les déclarations totalement opposées de Leysen : celles d’un pays difficile pour entreprendre avec un handicap salarial lourd et un marché du travail peu flexible et celles d’un pays disposant d’un climat d’investissement exceptionnel tel que décrit dans la nouvelle brochure de la Chambre de commerce belgo-japonaise. »

Trends a demandé à Rudi Thomaes, administrateur délégué de la FEB, son avis sur le grand écart de son président. Thomaes n’y voit « pas vraiment d’inconsistances »: « Le rapport du BJA apporte seulement d’autres accents. Sur base des mêmes faits et chiffres mais dépendant du contexte pour lesquels ils doivent servir, vous avez d’autres accents »

Pour l’opinion publique, Leysen décrit un cauchemar pour les entreprises et prévient que « toute hausse des charges  affectera notre compétitivité et donc l’emploi». Pour les investisseurs, il annonce que la Belgique est un paradis fiscal : « La Belgique a l’impôt sur les sociétés le plus bas du monde.».

S’agit-il simplement « d’autres accents » ?  Non c’est de la duplicité et de l’hypocrisie. La réalité montre que c’est la version destinée aux investisseurs qui correspond aux faits.

 

AB InBev, la filiale Cobrew du groupe n’a payé, via les intérêts notionnels, que 2,38 % d’impôts. Soit un cadeau fiscal de 70 millions d’euros. Chez Carrefour, le centre de coordination a fait 381 millions de profits sur lesquels il a payé 0,008 % d’impôts. Un cadeau fiscal de 129 millions. Pourtant, Rudi Thomaes prétend à Trends : « L’affirmation que les entreprises ne paieraient pas d’impôts ou recevraient de gros cadeaux, est absolument non fondée » Ah bon ?

Chez Carrefour c’est aujourd’hui 5 000 emplois qui sont menacés. Le secteur bancaire a supprimé 3 000 emplois l’an dernier mais BNP-Paribas vient d’annoncer 5,8 milliards de profit et Dexia 1 milliard.

Un salarié moyen de Carrefour paie pourtant proportionnellement 3 700 fois plus d’impôts que le centre de coordination de l’entreprise.

Et tout ceci n’empêche pas ces multinationales de licencier. Au contraire, chez Carrefour c’est aujourd’hui 5 000 emplois qui sont menacés. Le secteur bancaire a supprimé 3 000 emplois l’an dernier mais BNP-Paribas vient d’annoncer 5,8 milliards de profit et Dexia 1 milliard.

Pourtant nos ministres versent des larmes de crocodiles en se déclarant impuissants face à chaque restructuration. Pour reprendre ensuite ensemble la chansonnette de Leysen : « nos coûts salariaux sont trop élevés », « les cotisations patronales doivent baisser ».

Or, plus on donne de cadeaux au patronat, plus ils restructurent et licencient. Qui croit qu’un loup peut devenir végétarien ? Qu’il ne faut pas lui mettre une muselière ? L’État doit-il continuer à donner de l’argent à des entreprises qui croulent sous les dividendes ? Non, il doit leur interdire de licencier. Tout simplement.

1.Trends, 1er mars, http://trends.rnews.be

15:07 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, television, romain, belgique, euro-dictature, capitalisme, silence, medias, gouvernement, exploitation, crise, finance, feb | |  Imprimer | | |

02/03/2010

08/01/10: Les comiques, les "joyeux" du capitalisme "social" et "à visage humain"...


Les comiques, les "joyeux" du capitalisme "social" et "à visage humain": André ANTOINE, ce soir 8 janvier 2010, sur Rtl-Tvi ...
 
 
 
"Nous sommes au début de la rigueur... !"
 
L' austérité, c' était du Belge ...
 
La rigueur, c' était français ...
 
Les Belges ont déjà connu la crise, le "bout du tunnel",  l' austérité depuis quelque 30 ans: 8 gouvernements Wilfried Maertens, suivi du Jean-Luc De Haene (plus les suivants...!),  et de son plan global ...
 
Nous quittons maintenant, selon André ANTOINE, ministre Psc-Cdh du Budget en Région wallonne (majorité Ps_Cdh_Ecolo), l' austérité pour ... la rigueur (sic) !
 
Dans le passé, Guy Spitaels (président "socialiste" Ps) avait déjà dit: "ce sera dur, mais les Wallons s' en sortiront ... !"
 
RoRo

22:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, courcelles, romain, belgique, cdh, crise, gouverbement | |  Imprimer | | |

31/01/2010

24/02/10: C'est daerdennesque ...

 

Amusez-vous quand même un peu, avec notre actuel Ministre "socialiste" des Pensions: c' est daerdennesque ...
 

RoRo

22:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, ps, romain, wallonie, silence, gouvernement | |  Imprimer | | |

29/01/2010

26/01/10: les gaffes de Leterme et des autres ...

 


Yves Leterme récidive! Voir les 2 vidéos trouvées pour Comprendre
de "salimmarseille @ ...fr>
Bsr!

Après la gaffe des gaffes de M. Leterme, Premier ministre de Belgique :

http://www.youtube.com / watch?v = ABTR2Xe_SGW & feature =connexes

Déjà Qu'il ne connaissait pas son hymne national! L'Apatride récidive avec un moment d'Grâce rares Une:

http://www.youtube.com / watch?v = KaNwGsAckWE

Cette vidéo est gravissime! Le Premier ministre BELGE est un pantin sans cerveau! IL a relu la question du député sans même s'en rendre compte!

Voici un débat intéressant sur la loyauté des élites actuelles, la santé de leur état mental ... etc

Vous devez maintenant comprendre pourquoi on est dans la mousse actuelle sans que personne ne réagisse!

:

12:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, romain, belgique, euro-dictature, silence, gouvernement | |  Imprimer | | |

16/01/2010

16/01/10: COURCELLES: souvenirs d' "Èl Catula", vî militant communiste ...

Sent: Saturday, January 16, 2010 5:06 PM
Subject: [romainroger]

 

Cher Roger,
 
Connaissant le respect que tu avais de mon grand-père, tu trouveras un texte en "copie jointe" , extrait d'un mémoire que j'ai fait sur ma famille.
Peut-être que certain de tes amis et sympathisants seraient heureux de découvrir qui était "El Catula" dont tu parles quelques fois avec beaucoup d'amiration.
 
Bien à toi et surtout porte-toi bien.
 
Claudy



Èl Catula « Pa’ Bastin » comme toute la famille l’appelait, était un homme moyennement grand, au caractère calme mais obstiné, sa vie s’est déroulée entre la mine, sa famille, l’entretien de son jardin et de ses cultures de tabac , récolté pour son usage personnel, mais qu’il vendait aussi aux amis et voisins ( les accisiens étaient plus laxistes à l’époque et ne repartaient jamais les mains ni les poches vides . . . de tabac !). Il était taiseux, très peu expansif, mais tous les ans, fin automne , il se faisait une joie d’organiser une grande fête réunissant toute sa famille (que personne n’eut osé manquer !), à l’occasion de l’abatage du cochon, qu’il élevait et soignait avec une attention que certains parmi sa descendance auraient pu envier ! Il s’évertuait à découper le lascar avec beaucoup de précaution pour ne pas abîmer les morceaux, qu’ils distribuaient le plus équitablement possible entre ses cinq enfants, devenus chefs de famille. Mis a part un petit rôti et 2 ou 3 petites côtes, il ne gardait pour lui que quelques bas-morceaux en disant « C’èst bén assèz come çà, pou s’què dju mind’je co !» (1). Il habitait seul « ô fond dèl coumèn’» (2), impasse située en haut de la rue Bayet à Courcelles, et passant tous les jours en face de chez lui pour me rendre à l’école, je lui rendais presque quotidiennement visite pour lui dire bonjour et lui ramener du Trieu, quelques menues courses plus ou moins urgentes et cela malgré l’indifférence et la froideur qu’il manifestait à mon égard. Cette attitude qui me peinait un peu, lui était dictée par ses convictions politiques (nous y reviendrons) car en ces temps, les flamands étaient toujours un peu considérés comme des étrangers et des slogans tel que «1 flamind = 1 chômeû wallon »(3) , était toujours dans les mémoires, et n’étais-je pas à ses yeux ; « èl djoûne dèl flamindje !»(4). Son habitation située à l’écart de tout charroi lui permettait, lorsque le temps s’y prêtait, de se reposer en « trônant » sur son trottoir, semblable à ces figurines de plâtre qui représentent « les vieux du temps passé », sauf que lui il ne portait plus le sarrau bleu. Il pouvait rester des heures assis sur sa chaise à fond de paille, méditant dans le calme qu’offrait le fond de son impasse, en fumant «son» tabac dans une grande pipe de bruyère en forme d’esse, qui lui descendait jusqu’au nombril et qu’il tenait d’une main aux doigts bruns et recuits par le fourneau de sa pipe. Cette sérénité contrastait terriblement avec l’homme aux convictions bien définies, qu’il avait défendues et propagées avec exaltation et détermination, lors de réunions ou de meetings souvent houleux. N’avait-il pas été à la base de l’instauration de la première cellule courcelloise du Parti communiste, dans les rangs duquel il avait milité toute sa vie d’ouvrier (bien soutenu dans son action par ma grand-mère !). Il avait épousé ma grand-mère Alphonsine Dehon, d’origine boraine . Ils avaient eu 5 enfants, dont mon père René. Ma grand-mère était politiquement aussi engagée (sinon plus) que lui . Après sa retraite, il recevait toujours régulièrement ses amis partisans, qui plus jeunes, continuaient « La Lutte », je me rappelle bien de ces visites qui devenaient vite très animées et dont l’ambiance m’attirait. Ces débats animés me tétanisaient et ont probablement été le ferment de mon attirance pour la vie associative et politique et c’est peut-être une des rares bonne chose que je doive à « Pa Bastin ». Quelques jours avant sa mort, sa compagne lui demanda « René, s’ i vos –arivoû n’saqwès, qwés qui dju d’vreû fé avoû l’drapia ? »(5). Sachant sa fin proche ; il lui répondit : « vos l’mètrèz d’ssus m’bwèss’, eyèt s’is vèneûs a l’ètermint vos l’yeû don’rèz »(6). Le 1er. drapeau du P.C. local avait été confectionné et brodé par ma grand-mère Alphonsine, c’était un beau drapeau, rouge bien sûr, et brodé de lettre or. Il recouvrit le cercueil, accompagna « Pa Bastin » jusqu’à sa dernière demeure et fut remis à Mer. Georges Glineur, chef de file d’une importante délégation représentante du P.C. et composée d’une vingtaine d’ex-compagnons, qui avaient tenus à lui rendre les honneurs. Et paradoxe, le Curé de la Motte (l’abbé Suys), qui avait voulu témoigner par sa présence aux funérailles, du respect qu’il portait à « René du Catula » fut la cible d’une «pique» du genre « eh curè, vos n’avèz nén peû qu’i n’ vène vos satchî les ôrtias dè l’ nût »(7), lancée grossièrement par un ultra anti-clérical. Le foudroyant d’un regard d’acier et avec beaucoup de sang-froid, notre Mer. le Curé lui rétorqua : « Non, car lui (en insistant sur le –lui-), c’était un brave homme, un vrai ! » Longtemps après sa mort les anciens qui parlaient de lui le surnommait encore ; « René du Catula, èl comuniss’ »(8). Malgré que cet homme n’aie jamais eu envers moi le moindre geste gentil, ni manifesté à mon égard le moindre sentiment de filiation, je le respectai car pour moi, il incarnait le chef de clan, le « Patriarche ». Maintenant encore il représente pour moi l’homme courageux qui a su, sans se voiler la face, combattre et défendre ses convictions en œuvrant pour la défense des droits des travailleurs. N’ayant reçu de sa part le moindre signe de bon accueil et de semblant d’amitié, je ne m’y suis jamais vraiment attaché, il n’a jamais été pour moi un « pèpère », mais tout simplement « Pa Bastin » pour lequel j’éprouve surtout et toujours beaucoup d’admiration et une certaine fierté d’avoir reçu de lui (a son insu !), quelques uns de ses chromosomes qui m’ont orienté vers l’engagement politique. Heureusement, nous n’avons pas vécu notre vie d’adulte à la même époque, car nos différences de convictions auraient été j’en suis persuadé ; source et projections d’ « Etincelles »( 9). NOTES : 1- C’est bien assez comme cela ; pour ce que je mange encore. 2- Au fond de la « Coumène », lieu-dit attribué à cette impasse. 3- 1 flamand = 1 chômeur wallon !. 4- L’enfant de la flamande. 5- René, s’il vous arrivait quelque chose (la mort !), que devrai-je faire avec le drapeau ? 6- Vous le mettrez sur ma boite (cercueil !) et si ils viennent a l’enterrement (ces amis du Parti), vous leurs donnerez. 7- Eh Curé, vous n’avez pas peur qu’il (le mort) vienne vous tirer les orteils de la nuit. 8- Le Communiste. 9- l’ « Etincelle » hebdomadaire édité par le Parti Communiste.

20:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, politique, courcelles, communisme, hainaut, romain, belgique, wallonie, pc, communes | |  Imprimer | | |

14/12/2009

14/12/09: BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...


BELGIQUE: Jean-Louis LEJEUNE veut entrer à son tour en politique ...
 
Aujourd'hui, les hommes "politiques" se vendent et/ou s'achètent comme une vulgaire marchandise, indépendamment de l' emballage...
Ainsi, Jean-Louis LEJEUNE voudrait se lancer à son tour. Son langage est somme toute assez juste : "Aujourd'hui pour arriver à quelque chose, il faut faire de la politique. Tout en dépend !".
Comme il possède des convictions très profondes, la nouvelle "vedette" ajoute : "J' attends des propositions, on verra ... !".
PS, Cdh, Mr ou Ecolo ?  Autrement dit: quel parti autoproclamé démocratique a une place de député, sénateur, parlementaire européen (voire ministre ?) en trop à lui offrir ???
LEJEUNE n' a pas dit s'il envisage de payer lui-même la taxe "récupel" ...
Fini la lutte des classes ...   Tous dans l'même sac pour le bien commun ... du capitalisme multinational  !
RoRo

20:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, democratie, mr, capitalisme, silence, cdh, medias, information | |  Imprimer | | |

06/12/2009

04/12/09: de Michel COLLON, journaliste politique belge ...

Sent: Friday, December 04, 2009 7:37 AM
Subject: NOUVEAU: Honduras, Afghanistan, Tunisie, Thierry Henry, Big Pharma, Abbas, uranium...

Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

Nouveau sur michelcollon.info - Investig'Action

Si vous souhaitez offrir pour Noël le livre Les 7 péchés d'Hugo Chavez, nous pouvons vous l'envoyer avec une dédicace. contact@investigaction.info

HONDURAS :
Magali Urbain - Brèves: la grande mascarade des élections au Honduras
Résultats, réactions, commentaires, dernières infos...

Giorgio Trucchi - Quels que soient les résultats, ne les croyez pas !
Répression, abstentionnisme, confusion des chiffres, la démocratie n'en sort pas vainqueur

Yan - L'élection au Honduras pourrait froisser les relations entre les pays d'Amérique latine
Obama qui soutient un coup d'Etat, c'est pas très bon pour l'image...

GUERRES DES USA :
David MacGregor
- L'uranium en Irak, héritage empoisonné de la guerre
Recyclage façon US: avec les déchets nucléaires, faisons des bombes qui tueront longtemps

Sara Flounders - Pourquoi l'occupation américaine ne peut transformer l'Afghanistan ou l'Irak
Pourquoi Obama est dans l'incapacité de développer et moderniser ces pays
  
Claude Herdhuin - Lynne Stewart en prison : Quand la justice déraille
Quand défendre devient un délit dans la plus grande démocratie du monde

ANALYSES :
Napakatbra - Les Big Pharma en rêvaient, Sarko le fait !
Le coût de la recherche pour le public, les bénéfices pour le privé

Norman Ray - Petits meurtres entre amis
Pour se donner l'impression qu'il tourne rond, le monde du foot sacrifie Thierry Henry, le Fredo de la Famille

René Naba - Tunisie: Le pays du jasmin, le miroir déformé de l'Occident
Ce qui est mal à Téhéran, est bien à Tunis

Jean-Claude Paye, Tülay Umay - Le renversement de la place de la victime : un paradigme de la modernité
11/9, USA "victimes", psychose du voile et "péril islamo-gauchiste" en Belgique ?

ISRAEL - PALESTINE :
Gilad Atzmon  - "Comme la lumière parmi les nations"
Israël, un modèle ? Oui, quand on cherche à terroriser vieillards, femmes et enfants.

Daniel Vanhove - Ni Arafat, ni Abbas, ni Haniyeh ne conviennent, peut-être serait-il temps de tirer les conclusions
Pourquoi l'éventuel retrait d'Abbas plonge certains dans la panique

VIDEO :
Jorge Furtado - L'île aux fleurs
Un court métrage exceptionnel : l'économie et les relations humaines décryptées à travers l'histoire d'une tomate pourrie. Drôle et sérieux.

Obama, 1 an : le bilan avec Michel Collon
Envoyez vos questions et remarques sur ce bilan: << obamawatch@investigaction.info >>

11:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, courcelles, presse, irak, palestine, television, romain, israel, silence, tunisie, sarkozy, collon, medias, obama | |  Imprimer | | |

23/10/2009

22/10/09: de Michel COLLON, journaliste politique belge ...

 

Sent: Thursday, October 22, 2009 8:53 PM
Subject: Nouveau : Twitter, Facebook, Amin, Bricmont, Nobel, Pakistan, Lisbonne, Obama, Marx...

Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

Nouveau sur michelcollon.info - Investig'Action

AGENDA :
Bruxelles 23 octobre : Investig'Action soutient le Collectif Bruxelles-Palestine qui organise une conférence-débat "Le boycott d'Israël pour la paix et la justice", avec Ilan Pappe et Samia Botmeh. 19h. 19, rue Pletinckx. 1000 BXL.

ATTENTION, MEDIAS :
Laurent Dauré - Traité de Lisbonne : le soulagement des fulminants
Quand les médias déploient leur dispositif d'approbation béate

Eva Golinger Washington met en place ses réseaux Twitter - Facebook pour réaliser des coups d'Etat soft
"Les nouvelles technologies nous permettent des choses incroyables pour changer des régimes"
Samir Amin - Marx n'a jamais été aussi utile
Sortir de la crise du capitalisme ou sortir du capitalisme en crise?

Iran-Resist - Washington frappe les Pasdaran via le Jundallah
Le "remake" de l'invasion irakienne dans l'impasse : Obama opte pour une stratégie de déstabilisation

Eric Margolis - La guerre d'à côté sème la désolation au Pakistan
Ce pays est-il sur le point d'exploser ?

AMERIQUE LATINE:
Bernard Cassen - Le sabre, le goupillon et la salle des marchés
Après le Nobel d'Obama, un cardinal putschiste et un cambrioleur international décorés à Paris

Mario Casasus - "Le temps accordé aux putschistes est du temps perdu pour le Honduras"
Une interview exclusive de Zelaya qui s'exprime sur l'impasse des négociations


Eyal Sivan - Pourquoi je ne participerai pas au festival de films israëliens
Le réalisateur juif justifie le boycott d'Israël

Jean Bricmont - Antifascistes encore un effort, ...si vous voulez l'être vraiment
A-t-on le droit de soutenir un bon bouquin sur le lobby juif ?

Thierry Meyssan - Le dessous du prix Nobel de la paix
Obama récompensé alors qu'il a contribué à plonger le Kenya dans le chaos


Salim Lamrani - Cuba face aux contradictions de l'administration Obama
"Yes, we can maintain the embargo on Cuba!"

Emmanuel Raison - Les USA attaquent un défenseur belge des Droits de l'Homme
La très arbitraire No Fly List s'allonge...Dites Stop en soutenant Paul-Emile Dupret

VIDEO:
M.A.P. - La chasse est ouverte
"Le gibier sans-papier a du souci à se faire"

Pour avancer et lancer de nouveaux projets, Investig'Action a besoin de votre soutien financier.
Faites un don ici
NOUS SOUTENIR:

USA :
ISRAEL :

ANALYSES:

 

 
.

__,_._,___

19:09 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, actualite, courcelles, presse, television, romain, europe, imperialisme, silence, collon, medias, roger | |  Imprimer | | |

12/10/2009

08/10/09: de Michel COLLON, journaliste belge ...

Sent: Thursday, October 08, 2009 8:14 PM
Subject: NOUVEAU: Iran, Honduras, Guinée, Chine, Afghanistan, France Télécom, Lisbonne, Médias alternatifs...

Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

Nouveau sur www.michelcollon.info - Investig'Action

BRUXELLES : ATELIER TEST-MEDIAS
Attention, c'est le 17 octobre (et non le 19 comme annoncé dans notre précédente newsletter) que Michel Collon animera un atelier de test-médias. Deux thèmes : "L'image de Chavez" et "Gaza 2009 : des médias équidistants ?". Vous pouvez nous envoyer ou apporter sur place des coupures de presse et extraits de télé. Inscription souhaitée - Renseignements sur le site de l'APED.

IRAN:
Michel Collon et Grégoire Lalieu - « Les événements du monde n'arrivent pas toujours avec l'emballage que nous préférons »
Trop complaisant envers Ahmadinejad ? Notre expert répond aux questions des lecteurs.

Sara Flounders - Iran et G-20: Créer une crise pour masquer des divisions
Nous voulons des solutions, pas une nouvelle guerre du pétrole

John Pilger - Le jeu du mensonge ou comment se prépare une guerre d'agression
Le célèbre journaliste britannique compare les cas Irak et Iran

HONDURAS:
Giorgio Trucchi - Maintenant le dialogue, après 100 jours de résistance
Même si un accord est conclu, le Honduras ne sera plus celui d'avant le 28 juin

Jorge Majfud - Honduras : L'illégitimité d'une Constitution
"Aucune constitution moderne n’a été écrite sous la dictée de Dieu"

ANALYSES:
Peter Franssen - Chine: la quête d'un modèle de développement
Mais au fond, c'est quoi finalement, le socialisme ?

John Catalinotto - Le rapport général attise le débat sur l'escalade en Afghanistan
"Il faut 40.000 soldats US de plus". Pour finalement perdre comme au Vietnam ?

Ali Abunimah - La faillite d'Obama et la lutte des Palestiniens
La reprise kitsch d'une célèbre poignée de mains qui ne mène à rien

Thierry Bodson - L'agenda caché du traité de Lisbonne
"Un marché commun avec les Etats-Unis serait une mauvaise voie"

ATTENTION, MEDIAS!
William Grisby Vado - Des médias alternatifs pour une grande cause
"Oui, il est possible de vaincre la dictature médiatique!"

Plateforme-Palestine - « Incidents inter-religieux » à Jérusalem - Réponse à la presse française
Peut-on se contenter de la police d'occupation comme source unique ?

TEMOIGNAGES:
Tony Busselen - Massacre en Guinée-Conakry: échos du mouvement social
Un mois de salaire pour un sac de riz au pays le plus riche en aluminium

Maxime Vivas - Hier, j'ai surpris France Télécom semant des graines de suicide
Aujourd'hui, on ramasse les fruits du "management par le stress"


Pancrace - Des Pampers pour les sans-papiers !
Le centre fermé pour sans-papiers de Bruxelles, sur la voie d'Abou Graïb?

VIDEO:
Hugo Chavez - "Il faut éviter que la Colombie ne devienne l'Israël de l'Amérique latine"

19:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, romain, belgique, afghanistan, chine, europe, democratie, iran, euro-dictature, sans-papiers, silence, collon, medias, colombie, obama | |  Imprimer | | |

25/09/2009

25/09/2009: Après le décès de mes deux parents: les banques ne seront jamais à sec ...

Après le décès de mes deux parents: les banques ne seront jamais à sec ...
 
Comme on le sait, mon père est décédé le 01 juin 2009, à l'âge de 94 ans, après 35 jours d'hospitalisation  (je reviendrai probablement sur ce sujet). Et ma mère l' a suivi le 04 août 2009, après 69 jours d'hospitalisation également.
 
Avec une pension de retraite ménage de quelque 1.250 euros par mois, mes parents n' avaient rien de gros, ni même de petits, épargnants...
 
Ils avaient juste un simple compte courant à la Banque de la Poste afin de percevoir leur pension, payer leurs dépenses courantes: les courses, soins de santé, électricité, chauffage, téléphone, télédistribution, eau courante, multiples taxes, redevances, assurances, etc, etc...
 
Leur compte à la banque est désormais inutile et je l' ai fait fermer évidemment.
 
Après l' avoir bloqué pendant 3 mois et m' avoir imposé de multiples tracasseries, démarches, déplacements, frais, pertes de temps, j' ai reçu la note de la banque: 4.000 fb (100 euros), retenus d'office par la Banque de la Poste, pour ses ... frais.
 
Dès lors, je me suis livré à un petit calcul peut être un peu simpliste. Suivez-moi bien :
 
-comme la Belgique est peuplée de plus de 10 millions d' âmes qui ouvriront probablement UN compte courant de leur vie et qu'ils s'éteindront aussi un jour, rien que pour cette opération de fermeture-succession, les banques se serviront pour un montant de 40 milliards de fb (1 milliard d' euros).
 
Et comme ces 10 millions de Belges et ces 40 milliards de fb vont faire des petits et des intérêts et que les banques n' arrêteront pas d'indexer régulièrement leurs "frais", histoire de tenir le coup, leurs caisses ne seront jamais à sec ...
 
Moralité: ne multipliez pas vos comptes inutiles chez les banques. Ces comptes sont gratuits à l'ouverture. Mais pour les fermer et récupérer leur contenu, c' est une autre histoire ...
 
RoRo
Courcelles
 

21:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, romain, belgique, euro-dictature, capitalisme, silence, medias, finance | |  Imprimer | | |

12/09/2009

07/09/2009: COURCELLES: la Poste privatisée sur ordre de l'EURO-DICTATURE devient de moins en moins un service public ...

lundi 7 septembre 2009

COURCELLES: la Poste privatisée sur ordre de l'EURO-DICTATURE devient de moins en moins un service public ...

COURCELLES: la Poste privatisée sur ordre de l'EURO-DICTATURE devient de moins en moins un service public ...
 
De plus en plus de gens ont bien du mal à pouvoir tout simplement téléphoner au Bureau de Poste de COURCELLES- Trieu.
 
La raison en est simple: dans l' annuaire téléphonique 2009, rubrique "COURCELLES", page 175, il n'y a plus que le service clientèle & Courrier qui figure, au numéro d' appel 02.201.23.45.
 
Les autres numéros locaux ont été supprimés purement et simplement.
 
Dans l' annuaire 2008, page 181, figuraient encore les numéros locaux de Courcelles-Trieu (071.46.97.70), Souvret et Trazegnies.
 
La Poste auprès de Vous, au service de la population...  Bernique !
 
Des services de plus en plus merdiques, bureaucratiques, centralisés et ... de plus en plus chers, ça oui !
 
C' est pas nous, c' est le Europe, clament nos ministres et présidents des partis auto - proclamés démocratiques. ... Mais qui nous a amenés dans cette m... , au seul profit des banques, des patrons, des multinationales, cet empire qui intègre de force les peuples sans demander leur avis et dissout tous les pouvoirs nationaux ???
 
A oui, encore autre chose qui concerne cette fois le fichage de plus en plus systématisé, et  la surveillance de la population: il m' est revenu la semaine dernière qu' au Bureau de COURCELLES-Trieu de la Fédération des Mutualités "socialistes", les Chers affiliés sont maintenant invités à présenter leur carte SIS ( http://users.skynet.be/roger.romain/Social01.html ) et en plus ... leur carte d'identité électronique qui serait scannée... Tu parles la fameuse loi sur le respect de la vie privée...
 
RoRo

21:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, romain, belgique, euro-dictature, capitalisme, silence, poste, liberte, democrtatie | |  Imprimer | | |

04/09/2009

15/08/2009: Le roi des Belges dans une belle galère...

Sent: Monday, August 17, 2009 9:07 PM
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] Le roi des Belges dans une belle galère

15/08/2009 à 06h51

Le roi des Belges dans une belle galère

Le nouveau yacht du roi des Belges déclenche un véritable tollé dans son royaume. 4,6 millions d’euros : c’est le prix de ce beau bateau blanc, baptisé Alpa - «Al» pour le roi Albert, «Pa» pour son épouse, Paola. Les Belges ont découvert ce navire de luxe dans la presse people, qui a publié des photos du souverain en pleine manœuvre à l’entrée du port sicilien de Lipari. Selon l’hebdomadaire belge le Soir magazine, la famille royale a acheté ce yacht à moteur de 27 mètres de long, qui peut atteindre une vitesse de 30 nœuds, en 2008. En 2007, le roi avait déjà acheté un bateau, moins grand mais plus rapide, le Quatuor, estimé à 1,5 million d’euros.

«La personne qui possède deux bateaux de luxe d’une valeur de 6 millions d’euros nous dit qu’il y a trop de matérialisme dans notre société !» s’est insurgé le député Ben Weyts, membre du parti conservateur N-VA (Nouvelle Alliance flamande). Il faisait allusion au dernier discours du souverain à la nation, le 21 juillet, à l’occasion de la fête nationale, où il était question de la crise que traverse le pays. Albert II avait invité les Belges à s’interroger sur «le caractère de plus en plus matérialiste de nos sociétés et sur la nécessité d’accorder plus de place aux valeurs familiales, à celles de la convivialité, de la solidarité et du respect de l’autre».

La question, posée par la presse, est aussi de savoir avec quel argent le roi a payé l’Alpa. Chaque année, il reçoit 10 millions d’euros, selon la loi du 16 novembre 1993 établissant la liste civile. Cette dernière doit officiellement permettre au monarque «d’exercer ses tâches constitutionnelles». Cette somme a-t-elle aussi servi à renouveler sa flotte de yachts ? Le parti N-VA plaide pour réformer le système actuel et fixer un salaire au roi, comme tout autre haut fonctionnaire belge. Afin d’assurer la transparence, le parti propose que chaque nouvelle acquisition ne soit remboursée que sur présentation de la facture.

http://www.liberation.fr/monde/0101585399-le-roi-des-belges-dans-une-belle-galere

 

 

__._,_.___

17:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, romain, belgique, europe, euro-dictature, silence, monarchie, medias, republique, finance, royante | |  Imprimer | | |

06/08/2009: COURCELLES: encore une triste nouvelle: ma mère Yvonne MESSE, a/militante communiste, s'est éteinte à son tour ce mardi 04 août 2009, après une longue hospitalisation de 65 jours...

 
COURCELLES: encore une triste nouvelle: ma mère Yvonne MESSE, a/militante communiste, s'est  éteinte à son tour ce mardi 04 août  2009, après une longue hospitalisation de 65 jours...
 
Ma mère, en compagnie de mon père, ne connut pas non plus une existence toujours facile ...
Elle est née à Pont-à-Celles le 09 novembre 1919, dans une famille nombreuse, d'un père belge (Oscar MESSE) et d'une mère française (Marie-Rose FAUCHART, née à Caudry, dans le Nord). D'un première mariage, son père avait déjà 2 filles: Madeleine et Alice. De son second mariage, il eut 4 filles: Yvonne, Renée, Raymonde et Fernande.
Ainée, elle, ma mère dut très tôt s'occuper de ses soeurs, plus jeunes.
C'était encore l'époque où l'on n'avait pas toujours l'occasion de terminer son cycle de 6 années d'école primaire. Les enfants des grosses familles pauvres se rendaient encore en classe en sabots et encore enfants, ils partaient "à briques" ... Ma mère en compagnie de ses parents dut y aller également dans le Nord de la France et ensuite elle fut "mise en service" dans une famille bourgeoise, menée par une femme arrogante et avare... 
Fin des années '30, elle décide de partager son existence avec mon père Roger ROMAIN avec qui elle se marie le 23 septembre 1939. Mon futur père était mobilisé pour la guerre depuis le 1er septembre 1939...
Pour pouvoir se marier, il dut obtenir l' accord de son commandant de régiment et obtint ... 1 jour de congé.
Dès lors, elle s'installe chez ses beaux-parents, une famille de chiffonniers, de pères en fils. C' est chez eux que je naquis le 02 avril 1940.
10 mai 1940, c'est la guerre et mon père est au front. Mes grands-parents, ma mère et moi, âgé d'à peine 6 semaines, évidemment, nous embarquons bien inutilement dans le flot des réfugiés fuyant les Allemands en évacuant vers la France, jusqu'au-delà de Valenciennes, au milieu des combats et des bombardements, au travers de communes en ruines et de maisons détruites et abandonnées...
Le 2 mai 1940, à la fin de la campagne des 18 jours, mon père est prisonnier des Allemands dans les Flandres et s'évadent, avec un compagnon, d'une colonne pédestre de prisonniers de guerre en route pour 4 ans vers les stalags de l'Allemagne nazie. De braves flamands leur donnent des vêtements civils et ils peuvent ainsi regagner leurs domiciles en Wallonie.
Dès ce moment, mon père devint réfractaire au travail en Allemagne et doit donc se cacher pendant une bonne partie de la guerre. Pour vivre, en cachant aussi des Juifs, ils fabriquent des savonnettes qu'ils vont revendre au porte à porte dans d'autres régions du pays, y compris Bruxelles
1943, encouragés par ses parents, mon père suit leur voie et devint membre du Parti communiste clandestin...
Dès la fin de la guerre, il trouve enfin un peu de travail: comme garde de nuit des convois militaires Us à la douane de Charleroi, il descend par la suite dans les égouts pour les nettoyer, s'engage ensuite comme mineur du fond au Charbonnage de Mariemont-Bascoup où périrent en 1950, lors d'un coup de grisou, 38 de ses ex-compagnons de travail, dont ses 2 beaux-frères, Pierre STANSON et Henri CHIRAC.
Août 1945 naît ma soeur Marie-Claire qui décèdera malheureusement en décembre 1945 des suites d'une infection pulmonaire. Ma mère fut très affectée par son dècès et ne s'en remettra jamais complètement ...
Vers 1946-1945, mon père parvint à quitter le charbonnage et entre aux Acec comme planeur de toles à la chaudronnerie, jusqu'à la prise de sa pré-pension en 1975... Il prend part aux luttes ouvrières aux côtés de ses compagnons de travail, grâce à une puissante FGTB, poussée par une très forte section d'entreprise du Parti communiste. Mon père devient délégué syndical jusqu'à son départ...
A la même époque, mon père succède à Gustave DUBOIS, en tant que secrétaire politique de la puissante section communiste de COURCELLES. Dès lors, ma mère partage toutes ses activités militantes aux Parti et au sein du Rassemblement des Femmes pour la Paix. Elle devint aussi une ardent militante et fait souvent équipe lors des campagnes du Parti et du RFP avec Lucienne GLINEUR-DECHAMP, l'épouse du député communiste courcellois.
Ce sont de très nombreuses réunions en soirée et tous nos dimanches sacrifiés pendant des années (on travaille encore à ce moment 6 jours sur 7 dans les entreprises).
Tout gosse, je vis dans ce milieu militant, j'y grandis et j'y prend gout également. Mais c' est encore une autre histoire à écrire ...
Dans le quartier de la Réguignies, Hamal et des Fonds de Corbeaux, mon père recrute 80 nouveaux membres cotisants au Parti et reçoit les félicitations nationales comme l'un des meilleurs recruteurs... Dans ce quartier, avec ma mère, il diffuse chaque dimanche plus de 60 "Drapeau Rouge", journal du Parti.
C'est le début de la Guerre Froide, de la campagne anti-soviétique et anti-communiste acharnée et la Révolution chinoise et le Parti y perd malheureusement des plumes en influence et en militants...
Mon père reprend une tournée de diffeur militant dans le quartier du Trieu des Agneaux et ma mère une autre dans le quartier de Forrière et de Sart lez Moulin où elle recueille énormément de sympathie et chaque mois mes parents diffusent en plus jusqu'à 80 exemplaires de la revue soviétique "L'Urss en reconstruction" devenue ensuite "L'Union soviétique".
Pour parvenir à cela, "j'hérite" tout gosse de la tournée dominicale de mes parents dans les quartiers Hamal, Fonds de Corbeaux. Je la garderai, jus'en 1990, époque où je suis "suspendu" (sic) anti-statutairement du Parti pour mes divergences politiques au plan international et mes sympathies ptbistes...
Chaque soir, ma mère et moi, à l'écoute de Radio Moscou, Radio Prague, Radio Budapest, Ce Soir en France, nous nous tenons informés des événements internationaux.
Ma mère restera une militante très active jusqu'au début des années '50.
Elle sera encore présente en participant encore activement à la campagne électorale de 1961 qui connut une importante avancée électorale grâce l' excellent travail des militants communistes lors de la grande grève du Million qui dura plus de 6 semaines contre la fameuse Loi unique du Psc Gaston EYSKENS. Déclenchée à Charleroi par les communistes, elle s'étendra à tout le pays...
Le début et la décennie '50 ne furent pas faciles pour les communistes: après la "Crise de Berlin", viennent la campagne mondiale de signatures au bas de l' Appel de Stockholm contre la bombe atomique, la grande grève contre Léopold III, la guerre de Corée, Suez, Budapest et en Belgique la grève des métallos, la grève des mineurs, le soutien au Fln lors de la guerre d' Algérie, le soutien aux indépendantistes du Congo, etc...
C' est aussi en 1952, que mon père est élu est élu au Conseil communal de Courcelles et y rejoint Goeorges GLINEUR jusqu'en 1958... 1952, mes parents font construire leur propre maison, rue de Gouy, là où je suis né et où j'habite encore aujourd'hui.
Malheureusement, de santé fragile, ma mère abandonna l'action politique au lendemain de ma démobilisation du service militaire fin septembre 1961. Mais elle n' en restera pas moins profondément communiste jusqu'au bout de sa vie.
Le 6 octobre 1972, je me marie à mon tour à l' âge de 32 ans et le 02 mai 1973, naît mon fils Stéphane ROMAIN.
En 1974, j'agrandi la maison de mes parents afin d'y avoir mon propre appartement et je divorce. J'élève mon fils, avec l'aide de mes parents.
1975, mon père devient pré - pensionné des Acec et mes parents peuvent enfin espérer vivre une vie plus ou moins tranquille. 
Hélas, fin 1995, ma mère subit plusieurs opérations chirurgicales à la colonne vertébrale et au bassin et en deviendra handicapée.
Et le plus grand de nos malheurs arrive: mon fils Stéphane périt tragiquement le 1er mai 1998, en gare de Forest, après avoir célébré la veille de ses 25 ans, avec ses collègues de la Poste locale où il était facteur.
Dès lors, ma mère ne cessera plus de diminuer physiquement et moralement de chagrin.
De 2001 à 2005, ma mère perd successivement ses trois soeurs plus jeunes et restera la dernière en vie.
Septembre 2002, c' est mon père qui a un accident cérébral qui le rend handicapé à son tour.
Une des dernières conséquences: il entre de nouveau à l'hôpital le 11 mars 2009, y reste 35 jours et rentre pour un mois de convalescence à la maison où il fêtera ses 94 ans en famille. Hélas, il retourne de nouveau à l'hôpital et décède le lundi 1er juin 2009, après une véritable agonie de 10 jours...
Ma mère est donc veuve à 89 ans, ce qu'elle ne saura jamais. En effet, entrée à l'hôpital de 27 mai 2009, elle décède à son tour ce mardi 04 août 2009, au bout de 69 jours.
Ses derniers 48 heures, elle mourra en rappelant sans cesse le nom de son petit fils qui n' est jamais sorti de sa mémoire.
Et voilà donc la fin de mes deux parents.
Ce vendredi midi, l'on assistera donc à sa crémation et vers 14,30 heures, ses centres seront enterrées dans le nouveau cimetière de Courcelles...
 
RoRo
(Roger ROMAIN fils)
 
écrit en souvenir de mes deux parents et plus particulièrement
en hommage à ma mère à l'occasion de son décès et de ses funérailles.
 
 

05:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, communisme, romain, belgique, ptb, pc | |  Imprimer | | |

01/09/2009

29/08/2009: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


From: Roger Romain
Sent: Saturday, August 29, 2009 11:17 PM
Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] (suite) 

ELECTRABEL: un véritable racket ... ! 


  Merci de ton message instructif, Cher Ami ...
"Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente. "
 
Oui, bien sûr: à part le fait que naguère, les "chers clients, abonnés" n' avaient pas tous ces emmerdes. Mon habitation a été construite en 1952 et nous avons vécu pendant quelque 55 ans sans problème ( s ). Avec l' Euro-dictature, les "libéralisations" capitalistes, la libre concurrence, j' en connais qui vont chaque année changer de compagnie d'assurances, changer de société de télédistribution, de fournisseur gsm, changer de banque, changer de fournisseur d' électricité, ... "Ils" sont occupés à nous faire devenir dingues...
Mais les gens se rassurent et sont vite contents : une connaissance, m' a dit "ici, nous sommes en "démocratie", on peut aau-moins dire ce que l'on pense !". J' aurais dû ajouter : et manifester son mécontentement une fois par semaine dans les rues de Bruxelles, ça ne fait pas trembler le régime en place...   En "Démocratie", il faut de temps en temps laisser sortir la vapeur des casseroles à pression et ensuite tout rentre dans l'ordre ... capitaliste des choses. 
RoRo
 
 
 


From: Gil ....
Sent: Friday, August 28, 2009 11:53 PM
To: romainroger Mod é rateur
Subject: ELECTRABEL: un véritable racket ... !


Réponse à : ELECTRABEL: un véritable racket ... !
Ah, Romain, " c’est un peu court, jeune homme, on pourrait dire bien des choses en somme… "
(c’est comme cela que Cyrano de Bergerac répondait, selon l’auteur Edmond Rostand, à celui qui lui avait dit : " votre nez, il est… long ! ", et il enchaînait avec la " tirade des nez ").
Voici donc la tirade de ’"Electrabel et la libéralisation du marché".
Épisode 1 : On apprend vers 2006 que les communes belges vont avoir un gros problème avec la libéralisation, parce que nos vieilles factures d’électricité comportaient une ristourne aux communes en tant qu’intercommunales de distribution de l’électricité d’ Electrabel, monopole privé (sauf quelques communes liégeoises qui avaient constitué un producteur intercommunal, la SPE, " société publique d’électricité ") et que cela arrondissait largement leur budget.
Épisode 2 : On apprend vers 2006 que Electrabel propose aux communes un contrat exclusif de fourniture de leur population pour quelques décennies avec ristourne importante pour la commune : espoir de contourner la directive européenne et les lois belges de libéralisation.
Épisode 3 : on apprend que la libéralisation du marché a ces conséquences : vous allez devoir payer deux services : le service de distribution locale, qui est une institution publique, et le service de production, qui est une institution commerciale privée. En principe, la concurrence entre privés devrait faire baisser la part " production " (le monopole privé d’Electrabel va s’écrouler) de votre facture. Idéalement, vous achèterez vote électricité comme vos communications GSM, On apprend aussi que l’expérience de certains pays et aussi de la région flamande, libéralisée avant les wallons et les bruxellois, ne montre pas du tout cette diminution.
Épisode 4 : en principe, la libéralisation commence en Wallonie le 1er janvier 2007 : donc à l’échéance de votre prochaine facture annuelle (en mars pour moi), et Electrabel doit vous informer que vous pouvez faire option pour le distributeur de votre choix, ou rester (" par défaut ", si on ne fait rien) abonné aux conditions " de base " de l’opérateur " historique " Electrabel. D’ailleurs dès l’automne, on a commencé à voir des commerciaux dans les grandes surfaces, qui vous ont proposé des contrats " avantageux " " pour votre prochaine échéance ". Au printemps, Electrabel vous envoie une belle lettre vous informant que il y a libéralisation, et que si vous ne faites rien, il fera toujours son plus bel effort pour vous servir " aux meilleurs conditions " comme par le passé. Dans la même semaine, Electrabel vous envoie une autre lettre pour vous informer que vous avez tout intérêt à quitter votre abonnement historique et adopter un nouvel abonnement Electrabel, plus vert, plus moderne, et moins cher ! Bref, à " de meilleures conditions que nos meilleures conditions " ! On se fout de nous…
Épisode 5 : Fin février 2007, on relève les index, comme d’habitude. Et j’attends la facture annuelle. Soudain, on apprend par les médias que Electrabel aurait des problèmes pour établir les factures mais que, pas de souci, on l’aura en mai et que c’est la même chose. Pour ceux qui ont pris un abonnement à la concurrence, c’est un peu le bordel : ils n’ont pas de preuve de fin de contrat avec Electrabel, etc. Et PERSONNE ne tape sur les doigts d’Electrabel, surtout pas les médias…
Épisode 6 : Au mois de mai 2007, la facture Electrabel, enfin arrivée, vous apprend que vos relations avec l’intercommunale de distribution sont terminés depuis le 31 décembre, et que l’index de cette date est XXXXX. Pure invention d’index ! Comme je note mon compteur régulièrement, j’ai pu voir une surévaluation de consommation flagrante : c’est toujours cela que les producteurs concurrents n’auront pas en payement alors que vous allez le leur consommer en l’ayant payé à Electrabel  ! Et que la structure du calcul est pour 2007 différent : une part " production Electrabel " et une part " distribution publique " font un total de xxx, un prix au kWh un peu plus cher qu’en 2006. Pour ma part, on me dit que mon index final de février a été transmis par la société Elia. Or il est faux et largement surévalué ! Je me renseigne. La société Elia me dit que mon index n’est pas arrivé, mais qu’ils n’ont donc rien transmis. Je fais rectifier et Electrabel m’envoie une facture dont l’index est juste mais dont les bases de calcul en 2006 (redevance, etc.) sont modifiées, à leur profit bien sûr ! Heureusement, je leur devais encore un peu d’euros en plus de mes acomptes, et ma protestation écrite… les a fait taire définitivement et abandonner leur facture.
Fin du premier cycle : " avec la libéralisation, le château Kafka maintient ses beaux restes ".
Deuxième cycle : " la libéralisation vous promet encore bien des surprises "
Épisode 7 : vous pensez bien qu’en mai 2007, je décide de quitter mon opérateur historique. Je consulte le site Web ‘de service public’ CWAPE et leur outil de simulation. Celui-ci me demande de préciser ma localité (tiens, mon intercommunale est toujours présente pour définir le montant des prix de " distribution ", pas de concurrence européenne à ce niveau-là. Bon, je préférerais le néolibéralisme total ou j’admets ce clientélisme partisan local ? Pas de réponse prévue par le site Web !). Avec ma consommation, le fournisseur ESSENT est le plus avantageux pour la part " production " de la facture. Prudent, je choisis le contrat d’un an, j’accepte la domiciliation et sa réduction de tarif, la prime d’arrivée, etc.
Épisode 8 : J’ai signé dès juin mais le contrat ne commence qu’en août 2007. Tout se passe bien. Le contrat se reconduit tacitement en août 2008. Boum ! Augmentation des acomptes. Je téléphone : oui on vous envoie le formulaire. Je le remplis, bien qu’il est écrit : " toute demande est inutile si la différence d’acompte demandée n’est pas de 10 % au minimum ". Je n’ai pas de réponse. L’acompte me paraît avoir été réduit avec trois mois de retard…
Épisode 9 : en octobre, on m’annonce que mon contrat va se renouveler en février avec un nouveau tarif, dépendant du pétrole (au plus haut en été 2008 !). Je ne lis pas les tarifs, je fais rectifier l’erreur de date, pour reporter l’échéance à août 2009. Plusieurs contacts téléphoniques me donnent finalement une approbation orale. Dois-je faire confiance ?
Épisode 10 : la méfiance est bonne conseillère : je lis mon contrat et je découvre qu’une augmentation de tarif doit être annoncée avec trois mois d’avance et possibilité de renonciation. Et effectivement, en mai 2009, je reçois une offre mirobolante de réduction des tarifs si je souscris un abonnement de trois ans. Mais en tous petits caractères, je découvre que le tarif annuel est nouveau et que si je suis un désaccord avec ces nouveaux tarifs et ces offres promotionnelles, je dois envoyer une lettre de rupture par recommandé. Si vous avez bien suivi, vous découvrez que ESSENT, le héros du 2e cycle, a retrouvé les méthodes du héros du premier cycle, ELECTRABEL : perturbation des dates annuelles, brouillard autour des niveaux de tarifs, etc. En fait, en étudiant mieux les tarifs sur le site public de la CWAPE, je découvre que le producteur avantageux de 2007 augmente ses tarifs de 10% en 2009 et n’est plus du tout concurrentiel (tout comme Electrabel).
Fin du deuxième cycle et conclusion
J’ai changé de producteur cet été 2009 ; et j’ai du me battre sur la date de clôture et sur l’index de transmission.
J’en conclus que la libéralisation apporte du brouillard dont les producteurs profitent dans tous les sens. Mais aussi que le monopole privé était cher auparavant, et reste cher actuellement (car une bonne partie des ménages ne changera pas de contrat). J’ai fait le moins mauvais choix du moment, mais ma vigilance (dont je me passerais bien) peut être en défaut à tout moment.
Ce qui a disparu avant tout, c’est le rapport de force Electrabel – élus politiques et représentants sociaux. Il était biaisé par le financement discret des communes. Mais aujourd’hui nos représentants sont à la CWAPE, et les concurrents producteurs n’ont plus de comptes à rendre (seul le tarif " opérateur historique " est négociable). La résistance individuelle est mieux informée, mais plus faible qu’une résistance collective !
Signalons que le gouvernement a obligé ELECTRABEL en 2008 a vendre des outils de production pour réduire son monopole (ce qui était demandé par l’Europe) mais il l’a vendu à des sociétés étrangères non concurrentes sur le marché belge. Le gouvernement n'agit pas pour des motifs sociaux, mais suite à des plaintes des concurrents d'Electrabel...
Donc la puissante société monopolistique triche toujours avec les projets " de concurrence parfaite " concoctée par les néo-libéraux européens.
Commentaire sur le message de Romain : tu as un contrat pluriannuel parce qu’on t’a incité à le signer. Tous font du racket, mais le monopole privé du passé n’était pas mieux. Modifier le rapport de force, voilà le problème. Remarque : on t’impose des acomptes, mais tu peux les refuser en négociant, ou en stoppant (ou réduisant à ta convenance) le payement automatique à ta banque. Tu peux dès aujourd’hui organiser sa résiliation future, mais la libéralisation est une lutte permanente.
Et pour info : je suis en France, et j’ai reçu des vendeurs de " Direct Energie " qui voulaient voir mes factures (avec toutes mes données bancaires !) et me faire signer un contrat nouveau. Or : 1/ cette société vend de l’énergie EDF en attendant de produire sa propre énergie au gaz ; 2/ elle prétend qu’elle n’a aucun contrôle sur les techniques de vente de ses vendeurs sous-traitants ! 3/ On n’a pu me remettre aucun dépliant, et les forums Internet décrivent des dizaines d’arnaques au contrat : en fait, vous pouvez le dénoncer dans les huit jours par recommandé, mais vous n’avez aucun document et on vous a endormi en disant que c’est " à l’essai " et résiliable " par téléphone " (toujours occupé). Bref, la libéralisation est balbutiante (les droitiers protègent le service public EDF !) mais les arnaques sont déjà florissantes...
Amicalement (vous ferez les commentaires plus politiques d'évidence)
Chabian
 
ELECTRABEL: un véritable racket ... !
 
Je suis un client obligé d' Electrabel pour ma consommation d' Electricité ...
 
Pour 2 années antérieures consécutives, ma consommation annuelle d' électricité a diminué.
 
Ce fut le cas en 2008 pour les 12 mois écoulés.
 
Au moment du décompte annuel 2008, j'étais en crédit. Malgré cela, "ils" ont augmenté mes acomptes mensuels OBLIGATOIRES pour les mois à venir...
 
En 2009, ma consommation a de nouveau diminué par rapport à 2008. Je viens de recevoir mon décompte annuel pour les 12 mois écoulés.
 
Malgré mes acomptes augmentés, ma consommation en diminution, je ne suis plus en crédit, mais en débit de 105,08 euros à payer avant le O6 septembre 2009, sinon gare aux frais de rappels et de sommations prohibitifs à la limite de la légalité portés à votre compte par Electrabel en cas de retard de paiement ... indépendamment des raisons justifiées ou non.
 
ELECTRABEL, malgré la libéralisation imposée par l' Euro-dictature capitaliste et nos gouvernants valets, le jeu de la concurrence, son électricité "verte", malgré ses super-bénéfices, Electrabel est une société de racket pour ses clients ...
 
RoRo
écrit le 27 août 2009

15:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, presse, television, ecolo, ps, romain, belgique, europe, mr, euro-dictature, capitalisme, wallonie, silence, cdh, medias, electrabel | |  Imprimer | | |

31/08/2009

31/08/2009: COURCELLES: Et la rue de Seneffe ? Et l' avenue de Wallonie ? Et la détérioration de la voirie ? Et le sort des riverains ?

.

__,_._,___

 

COURCELLES: Et la rue de Seneffe ? Et l' avenue de Wallonie ? Et la détérioration de la voirie ? Et le sort des riverains ?


 

Je reviens sur ce texte pour ajouter que si la majorité "socialiste"- libérale était vraiment inspirée à nouveau, elle prendrait la même mesure en ce qui concerne la rue de Seneffe et l' avenue de Wallonie.
Qu'ils interdisent donc également la circulation des poids lourds de plus de 3,5 tonnes entre le rond-point de l' autoroute et le rond-point près de l' ex-dépôt de Taxi-Post...
Proposition non-réaliste, farfelue, incongrue ???
 
 
Voyez plus tot ce qui est arrivé à la voirie, avenue de Wallonie, entre l'habitation de Monsieur Gaone et le Garage Weibel. Résultat du passage de centaines de poids lourds sur une voirie non-adaptée à de tels poids, de tels gabarits .
 
 
 
Sans compter le boucan permanent ... !
 
 
 
RoRo
le 31 ao^^ut 2009
 
 
 
 
 
 
 
 
COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...
 
 
Enfin, une excellente mesure destinée à assurer la sécurité routière, la protection de la voirie rénovée récemment et des biens des riverains, ainsi que le retour à un peu de tranquillité (le boucan, les maisons qui tremblent aux passage des poids lourds, etc...): des panneaux de signalisation viennent d' être installés, aux entrées de la rue du Nord (rond-point de Ste Rosette et carrefour avec l'avenue de Wallonie), interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes (sauf fournisseurs).

Pour une fois, merci aux autorités communales d' avoir pris cette bonne décision, mais il aura fallu plusieurs années de difficultés, de doléances, pour être entendus et y parvenir ...

RoRo
a/conseiller communal
écrit le 17 août 2009

13:29 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, ps, romain, mr, wallonie, ourcelles | |  Imprimer | | |

29/08/2009

17/08/2009: COURCELLES: encore une disparition brutale: celle de Richard HENNE, militant communiste courcellois de longue date ...

COURCELLES: encore une disparition brutale: celle de Richard HENNE, militant communiste courcellois de longue date ...
 
C' est incidemment, ce samedi 15 août 2009, en me rendant au funérarium Jonckers, avenue Jean Jaurès, pour rendre un dernier hommage à Ernest GLINNE, que j' ai appris avec surprise la mort brutale elle aussi de Richard HENNE, militant de longue date de la section courcelloise du Parti communiste, a/conseiller communal de 1982 à 1988, aux côtés de Georges GLINEUR et de moi-même.
Nous nous sommes connus et avons milité ENSEMBLE pendant une quarantaine d' années au sein de la section courcelloise du Parti communiste.
Richard était un ancien mineur, ancien délégué syndical Fgtb, un ardent défenseur de la Paix.
Je me suis toujours souvenu de son arrivée au Parti. C' était en 1949-1950 ... J' avais 9-10 ans et nous habitions mes parents et moi rue Eliaers à COURCELLES.
Les communistes courcellois avaient tenu un stand lors du marché hebdomadaire du mercredi-matin sur la place de COURCELLES-Trieu et recueillait des signatures au bas de l' appel de Stockholm, lancé par le Conseil mondial de la Paix, pour l'interdiction de la bombe atomique ...
Richard était apparu et avait signé sans hésiter, prenant ainsi son premier contact avec les communistes ... Il n' avait que le mot "Paix" en bouche, se souvenant des années de guerre difficiles et des privations au sein de sa famille nombreuse...
Quelques jours après, Henri WATILLON, militant communiste à COURCELLES-Coupe venait nous le présenter pour adhérer et MILITER au Parti, mon père étant à l' époque le secrétaire politique de la section du Parti.
A partir de ce moment, Richard n' a plus jamais cessé de lutter, participant à toutes les actions, mobilisations, manifestations du Parti, depuis la base de la section courcelloise jusqu' aux plus haut niveaux de responsabilités de la Fédération communiste de Charleroi: secrétaire politique de la section de Courcelles pendant une certaine période, membre du Comité fédéral, membre du Bureau, membre du Secrétariat fédéral, pour devenir pendant quelque 20 années permanent à mi-temps. C' est en 1965, que je suis entré à mon tour à la Fédé de Charleroi comme permanent ... administratif, rejoignant ainsi le camarade Félicien NIESON et Richard au sein du cadre permanent.
Nous avions chacun notre caractère, notre manière de voir les choses, d' analyser les événements, de travailler, mais j' ai côtoyé Richard, pratiquement chaque jour, de 1965 jusqu'à mon écartement du Parti en 1990, au sein de la Fédération de Charleroi, de la section de Courcelles, et même depuis les années '50. On ne saurait compter le nombre de réunions, d' activités que nous avons menées ensemble, avec les autres militants de la section et de la Fédé carolorégienne.
Les dernières images que je garde de lui sont celles de son passage sur TéléSambre à l'occasion de la célébration ce 8 août 2009 de la terrible catastrophe minière du Bois du Cazier à Marcinelle en 1956, cérémonie au cours de laquelle il fut encore interviewé par les journalistes de service...
Il serait tout simplement tombé lui aussi quelques jours plus tard à la sortie d'une dernière réunion...
Aujourd'hui, malgré nos "accrochages" de travail (selon nos sensibilités), je lui rends un hommage mérité, car il fut un ardent militant, un communiste de combat et convaincu, sur lequel le Parti communiste pouvait compter sans défaillance ...
Ses funérailles et sa crémation auront lieu ce mardi 18 août 2009, le jour d'une autre célébration tragique: celle du Rognac à Courcelles qui a vu l' assassinat d'une vingtaine d'otages en 1944 par les rexistes, au service des nazis, à la suite de l'exécution commandée par la Résistance armée du Bourgmestre Kollabo du Gross-Charleroi.
Aujourd ' hui, je rends un sincère hommage à Richard et à ses proches...
Roger ROMAIN
(RoRo)
a/conseiller communal.
 
Commentaires de la photo (en cliquant sur le lien ci-dessous) :
 
 
Roger ROMAIN a écrit :
COURCELLES: nous sommes en mars 1954: les communistes belges - et courcellois- réagissent au coup d' État pro-ricain au Guatémala
Pour l’ Histoire :
GUATEMALA : Le colonel Jacobo Arbenz Gúzman, élu en 1951, poursuit la politique progressiste de son prédécesseur, en particulier une réforme agraire qui lèse un grand nombre d’intérêts nord-américains (une partie des terres incultes de l’United Fruit doit revenir à l’État). Bientôt les États-Unis accusent Gúzman de sympathies communistes, et son gouvernement est renversé le 07 mars 1954 par une armée d’exilés politiques dirigée par le colonel Carlos Castillo Armas et appuyée par la CIA qui rentre sur la capitale Guatemala après avoir étouffé un soulèvement de l'armée régulière du président Jacobo Arbenz Guzmán. Ce dernier est finalement renversé par la junte du colonel. Il est nommé, puis élu, la même année. Après son assassinat, en 1957, le général Ydígora Fuentes lui succède.
1954 : c’ était donc l’ époque où les colonialistes, impérialistes, terroristes, ricains instauraient déjà partout des dictatures et des despotes à leur solde, à la tête de tous les États d’ Amérique latine. Un coup d’ État en remplaçait un autre … pour assoir leur politique colonialiste, impérialiste, dominatrice, terroriste et … fasciste. Derrière : Ia United Fruit Company, Itt, et autres … sociétés de rapaces …
Les communistes, les progressistes, les démocrates, les antifacistes, les anticolonialistes, n’ étaient pas dupes.
Le dimanche qui suivit le coup d’ État au Guatemala, les communistes courcellois étaient dans la rue : au cours d’ une vente au porte à porte, du « Drapeau Rouge », dans les quartiers Hamal, Déportés, Viesville, Scaude, cité Confort, Fonds de Corbeau, …
Cette photo d’ une équipe de nos militants a été prise devant le mur de l’ école gardienne de Scaude-Réguignies..
Sur cette photo d’ époque, qui a été prise par ma mère, on reconnaît, debouts au second rang, en partant de gauche : Georges GLINEUR (député, conseiller communal), Roger ROMAIN père (conseiller communal), Henri WATILLON , René MALOTTEAU,?, Jules DURIEUX
Agenouillés au premier rang : ,?, votre serviteur Roger ROMAIN fils âgé de 13 ans, ?, Richard HENNE…
C’ était aussi l’ époque où les communistes étaient 100% internationalistes, vivaient dans nos quartiers, nos corons, au porte à porte, en contact direct avec la population, réagissant directement aux événements, popularisaient ainsi les positions et infos du Pcb …
 

21:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, communisme, romain, belgique, pc | |  Imprimer | | |

14/08/2009

14/08/2009: le décès et les funérailles d' Ernest GLINNE ...

NOTE DE SERVICE N° 21

 

 

 

            Nous apprenons le décès de Monsieur Ernest GLINNE, Conseiller communal.

 

            Les funérailles auront lieu le lundi 17 août 2009.

 

 

      Levée du corps au funérarium DEMIERBE/JONCKERS,  avenue Jean Jaurès, 50, à 10h10'

(Visites le samedi et dimanche de 16h à 18h)

 

Cérémonie d'hommage à la Posterie à 10h30'

 

Crématorium de Gilly à 12h30'

 

Dispersion des cendres à Gilly ou à Forchies la Marche.

 

  

 

                                                                   Courcelles, le 11 août 2009.

 

 

 

 

                                                                  Le Secrétaire communal,

 

 

 

                                                                  C. HENRY.

 

 

Note de RoRo:

j'ajoute qu'Ernest GLINNE fut

-député national

-ancien Ministre de l' Emploi et du Travail

-député socialiste européen, il fut président du groupe au P.E.

-bourgmestre de COURCELLES

-membre du Bureau national du Psb

-vice-président de la Fédération Ps de Charleroi

-présenté à diverses reprises comme homme de gauche et rebelle

au sein du Parti "socialiste". Je reviendrai sans doute sur le sujet

dès que possible, car il fut aussi à bien des égards un anti-soviétique et anti-communiste de combat.

Cela n' empêche, l'homme était très intelligent, très instruit, très combatif et travailleur. Il a droit à mon plus profond respect fraternel, car COURCELLES, perd, après Georges GLINEUR, député communiste qui siégea 50 ans, au sein du Conseil communal local, une de ses très grandes pointures politiques locales, régionales, nationales et même internationales.

Il laisse beaucoup de traces à Courcelles, certaines très à propos, d' autres sujettes à critique et à discussion, du moins de mon point de vue de communiste l' ayant connu depuis la fin de 1961, dès le lendemain de mon service militaire et l' ayant très souvent affronté pendant mes 24 années de présence au sein du Conseil communal de

Courcelles.

Sa vie politique et ses choix furent assez souvent chaotiques ...

Un de ses derniers choix un peu surprenant,  toutefois motivé par son attachement à la culture francophone et à la France, fut son récent ralliement électoral à RWF ...

Mes dernières rencontres avec Ernest remontent aux funérailles de mon père le 05 juin 2009, et lors de la séance d'hommage du Conseil communal de Courcelles qui suivit.

Comme tout le monde, adversaires et amis, je suis très troublé et peiné par un départ aussi inopiné.  

Ces derniers temps, nous nous étions cependant très rapprochés sur certains points de vue, actions et prises de position.

Pas mal de mandataires et ex-mandataires Ps courcellois lui doivent leur carrière, ce qui ne les a cependant pas empêché de le decevoir et de le lâcher ... au point de le pousser dehors.

 


--
Envoyé par Romain dans Dans les pays de l' Euro-dictature capitaliste ... le 8/14/2009 11:23:00 AM

17:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, politique, actualite, courcelles, france, hainaut, ps, romain, belgique, europe, wallonie, pc | |  Imprimer | | |

16/07/2009

16/07/2009: COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...

COURCELLES: enfin une bonne mesure rue du Nord et pour le quartier des "Fonds de Corbeau",...
 
Enfin, une excellente mesure destinée à assurer la sécurité routière, la protection de la voirie rénovée récemment et des biens des riverains, ainsi que le retour à un peu de tranquillité (le boucan, les maisons qui tremblent aux passage des poids lourds, etc...): des panneaux de signalisation viennent d' être installés, aux entrées de la rue du Nord (rond-point de Ste Rosette et carrefour avec l'avenue de Wallonie), interdisant la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes (sauf fournisseurs).

Pour une fois, merci aux autorités communales d' avoir pris cette bonne décision, mais il aura fallu plusieurs années de difficultés, de doléances, pour être entendus et y parvenir ...

RoRo
a/conseiller communal

22:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, presse, hainaut, ps, romain, belgique, mr, wallonie, cdh, medias, communes, information | |  Imprimer | | |

25/06/2009

25/06/29: Michel COLLON, journaliste politique belge ...

Sent: Thursday, June 25, 2009 8:25 AM
Subject: NOUVEAU: Iran, Pérou, Obama, Sarkozy, enfants, Belgique, Colombie, Israël, RSF...

Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

Nouveau sur www.michelcollon.info - Investig'Action

AMERIQUE LATINE :
Alfredo Gómez-Müller - Le néolibéralisme européen en Amérique Latine
L'instrument privilégié des Etats-Unis pour persévérer dans le néolibéralisme

Carlos Iaquinandi Castro Alan Garcia : coup de reins du néolibéralisme
Les multinationales estiment que l'Amazonie leur appartient

Salvador Morales Pérez - La conquête continue
Le passé colonial se reproduit aujourd'hui au Pérou et en Amérique latine

Hernando Calvo Ospina - La Colombie devrait demander pardon à Cuba
Le rôle du régime colombien dans l'action contre Cuba

OBAMA :
Paul Craig Roberts - Obama est en train de se transformer en un Dick Cheney
" On pourrait déjà écrire un livre entier sur les promesses non tenues ".

John Pilger - Obama : le sourire du tigre
" La seule critique formulée par Obama à l'égard d'Israël était... "

ACTUALITE :
James Petras - Elections iraniennes : le bobard du « vol du résultat »
« En Iran, la politique a énormément plus à voir avec la lutte des classes qu'avec la religion » (Financial Times)

Raquel Garrido - Sarkozy à l'OIT : Faites ce que je dis mais pas ce que je fais
Un merveilleux discours. Si seulement il l'appliquait lui-même !

Adolfo Pérez Esquivel - «Les enfants ne se considèrent pas comme sujets de droits»
Le Nobel argentin appelle à se mobiliser pour les adolescents

Paye, Bricmont, Dermagne... - La Belgique rode sa loi antiterroriste
Liberté de réunion et d'expression ou construction mentale arbitraire ? Rendez-vous le 14 juillet.

Salim Lamrani - Les mensonges de Reporters sans frontières sur le Venezuela
" RSF n'est pas une organisation de défense de la presse mais une entité avec agenda politique"

PROCHAINEMENT : Une interview de Mohamed Hassan sur l'Iran

23:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, courcelles, presse, television, romain, silence, collon, medias, information | |  Imprimer | | |

03/06/2009

03/06/2009: COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi Ier juin 2009 ...


COURCELLES: Roger Romain père s'est éteint ce lundi  Ier juin 2009 ...


Début mars, je vous avais informé du ralentissement de mes activités Internet en raison de l'hospitalisation d'un de mes parents.
Finalement après 2 hospitalisations en un mois de convalescence difficile, mon père s' est finalement éteint, à l'âge de 94ans, ce lundi-soir 1er juin 2009, à l'Hôpital Vésale de Montigny-le-Tilleul, à l'issue d'une pénible agonie. Et ma mère Yvonne MESSE, 89 ans, y est hospitalisée à son tour.
 
Brièvement que fut mon père.
 
Roger ROMAIN père est né le 25 avril 1915, dans le quartier de La Docherie à Marchienne-au-Pont, au sein d'une famille de chiffonniers de père en fils ...
En 1923, la famille vient s' établir à COURCELLES dans le quartier des Fonds de Corbeau (l'ex-rue de Gouy) où elle s' est définitivement ancrée.
Outre celle d'un modeste ouvrier d'usine et comme ouvrier mineur de fond à la Libération, la vie de mon père fut aussi une longue période de militant syndicaliste et communiste, pendant plus de
30 ans.
 
Dans son enfance, ses parents le mirent en pension chez les frères à Manage.
Son adolescence pendant les années "30 fut difficile: la crise, le chômage, la recherche d' emplois toujours précaires (Beaume-Arpent, les Ateliers Pélerin, Jouret, Montagne, etc, etc...), l' arrivée de la guerre...
 
Le 1er septembre 1939, il est mobilisé. Sous les drapeaux, il se marie le même mois et le 02 avril 1940, je nais à Courcelles. Le 10 mai 1940, mes grands-parents, ma mère et moi-même, nous nous retrouvons sur le chemin de l' évacuation vers la France, sous les bombes allemandes et au milieu des combats.
 
Le 29 mai 1940, mon père est prisonnier des Allemands jusqu'au 06 juin 1940. Il s' évade d'un convoi de prisonniers en route vers l' Allemagne et échappera ainsi à 4 années de stalag...
 
1943, comme ses parents, il devient membre du Parti communiste clandestin. La famille et dans le quartier, on cache des Juifs et leur procure du ravitaillement. Le quartier à la limite de Courcelles-Trazegnies est propice à l'organisation de la Résistance (les PA et l' AS que rejoint mon oncle Fernand, avant de partir pour l'Irlande et participer au débarquement).
Mon père se cache pratiquement toute la guerre car il est réfractaire au travail obligatoire en Allemagne au service de l' économie nazie.
 
A la Libération, il trouve du travail comme gardien de nuit à la Douane de Charleroi pour surveiller les convois militaires Us en partance pour l' Allemagne. Il descend ensuite avec un de ses beaux-frères nettoyer les égoûts... Il s' engage aussi comme mineur de fond. Il parvient à se faire démobiliser du charbonnage en 1947 grâce à sa carte de membre du Pcb. Il sauvera ainsi sa vie, car le 11 mai 1950, deux de ses beaux-frères, Henri Chirac et Pierre Stanson sont tués en compagnie de 36 autres mineurs dans son ex-taille, lors de la catastrophe de Mariemont-Bascoup.
 
En 1947, il succède à Gustave Dubois, comme secrétaire politique de l'importante section communiste de Courcelles. Entré aux Acec de Charleroi, il deviendra délégué syndical Fgtb à la Chaudronnerie.
 
Commence toute la période de guerre-froide et d'anti-communisme forcené. Les communistes y font face avec beaucoup d'intransigeance, d' acharnement, d' attachement aux principes et
d' internationalisme. Ce seront la création de l'Otan, la Révolution chinoise, les événements  de Berlin, le réarmement de l'Allemagne, la grève contre Léopold III et l'assassinat de Julien Lahaut président du Parti communiste, la guerre de Corée, la contre-révolution hongroise et bien d' autres événements.
 
1952, il est élu au Conseil communal de Courcelles et y siège aux côtés du député communiste Georges Glineur.
 
1960-61, éclate en décembre la grande grève du million pendant plus d'un mois contre la Loi unique du Psc Gaston Eyskens. Chaque jour, mon père manifeste en moto pour ouvrir la manifestation
journalière des travailleurs des Acec au travers des rues de Charleroi. Au service militaire, je suis aussi à ses côtés avec ma moto pendant toute ma semaine de congés de Noël. Nous y vendons Le Drapeau Rouge et mon père revient à Courcelles pour participer aux piquets locaux. Il est arrêté par un de nos gendarmes bien connus. Emmené à la caserne de Charleroi, il est relâche aussitôt grâce à l'intervention du bourgmestre socialiste dissident Robert Sampos qui était solidaire dans la grève. Le 1er janvier 1961, je suis muté pour achever mon service militaire en Allemagne et y perdre inutilement 9 mois supplémentaires de ma propre existence. Quant à ma famille elle est finalement recherchée par la gendarmerie et doit se terrer par précautions jusqu'à la fin de la grève sur instructions du Parti.
 
1963, son père Fernand Baude, surnommé Moustache, est assassiné dans la maison où je suis né par un voleur.
 
1964, Roger Romain père est de nouveau élu au Conseil communal, en compagnie de Georges Glineur et Marcel Leduc. Le député Glineur devient échevin des travaux au sein de la nouvelle majorité socialiste-communiste. C' est le député Ps Ernest Glinne qui deviendra bourgmestre. Des 15 mandataires communaux de cette époque, seul Ernest Glinne, toujours conseiller communal actuellement, et mon père étaient les derniers survivants.
 
Fin des années '60, RRP deviendra aussi membre du Comité fédéral de Charleroi du Parti communiste.
 
1974, en raison de problèmes familiaux mon père quitte la vie active de militant à Courcelles.  30 années de militantisme auront passé.
 
1975, il part en prépension à 60 ans et s' efforcera de vivre tranquillement.
 
Hélas, le 1er Mai 1998, mon fils Stéphane décède lors d'un accident (???) en gare de BRUXELLES-Forest, la veille de ses 25 ans, après avoir célébré son anniversaire avec ses camarades de la Poste de Forest.
 
Les années qui suivront suite à ce décès ne seront plus des plus joyeuses évidemment.
 
2002, mon père est hospitalisé à la suite d'une trombose cérébrale et est finalement décédé ce lundi 1er juin 2009 en soirée ...
 
Roger Romain (fils)
en souvenir de mon père

12:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, histoire, courcelles, communisme, presse, hainaut, romain, belgique, ptb, wallonie, pc, syndicalisme | |  Imprimer | | |

26/04/2009

25/04/2009: 7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement de Charleroi pour le Ptb +

J' en informe tous mes amis sur Internet et Facebook et je les invite

à voter PTB +, tête de liste, ou par préférence pour l'un ou l'autre
de ses candidats.

L' essentiel est de progresser, de gagner, tous ensemble, pour marquer le ras-le-bol général
 des travailleurs de notre pays face à la dictature capitaliste et la faillite du système !
L'avenir reste successivement le Socialisme véritable, et ensuite : LE COMMUNISME !

Roger ROMAIN

21:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, europe, presse, actualite, wallonie, charleroi, elections, romain, courcelles, histoire, hainaut, medias, silence, ptb | |  Imprimer | | |

13/04/2009

09/04/2009: voyage coûteux aux frais de la princesse ...

Note de RoRo: voyage  aux frais de la Princesse: pas très souhaitable en période de crise, bien sûr. Mais aussi en période électorale...
Le Ptb a bien raison quant à lui de mener sa campagne électorale sur le thème : Stop au cirque politique !
On remarquera que l' ami Jean-Claude Van Cau de Charleroi est du voyage: il aime donc toujours faire parler de lui.
 
 
 

From: Actu24 - Toute l'info en direct
Sent: Thursday, April 09, 2009 3:59 PM
Subject: Le PS ne cautionne pas le voyage californien


Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.
 
 
 

Le parti socialiste ne cautionne en aucun cas la mission organisée par plusieurs membres du Bureau du parlement wallon en Californie et souhaite réglementer les missions des élus à l'étranger.

Le PS dit regretter l'organisation de cette mission en cette période de crise. C'est une question de décence vis-à-vis des citoyens, dit-il.

A l'avenir, le PS souhaite encadrer davantage les missions à l'étranger pour garantir un travail parlementaire irréprochable. Pour ce faire, il proposera un règlement plus strict et plus transparent permettant de réduire les coûts. Il prévoit également des mesures internes pour les missions de ses parlementaires dans le cadre de la rénovation de la charte déontologique du parti.

Le PS regrette aussi que cette polémique puisse jeter le discrédit sur tout le travail des députés et notamment des députés wallons. Les parlementaires sont en effet tous amenés à partir un jour à l'étranger. Dans la majorité des cas, ces missions ont pour objectif d'établir des relations de travail et de réflexion avec d'autres pays. Ainsi, toute la législation belge d'interdiction des mines anti-personnelles a nécessité une mission au Cambodge, afin que les parlementaires puissent prendre connaissance de la réalité de terrain, explique encore le communiqué.

Le président du parlement wallon José Happart (PS) s'est envolé samedi à destination d'Albuquerque en compagnie de Michel Lebrun (cdH), Jean-Claude Van Cauwenberghe (PS), Jean-Pierre Dardenne (MR), René Thissen (cdH) et Maurice Bayenet (PS).

Accompagnés de leurs épouses, ces parlementaires sillonneront la Californie, l'Arizona et le Nouveau-Mexique jusqu'au 15 avril. Ce voyage a créé la polémique: participation des compagnes, indemnités journalières de 150 euros, intérêt de la mission, durée de celle-ci, etc...

AFP

16:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, ps, romain, cdh, gouvernement, courcelles, histoire, actualite, belgique, wallonie, hainaut, charleroi, presse, medias, silence, democratie | |  Imprimer | | |