25/01/2017

La « démocratie » locale à COURCELLES :

Romain Roger a partagé un lien.

La « démocratie » locale à COURCELLES :


Pour rappel, j’ ai personnellement siégé au Conseil communal de COURCELLES, de janvier 1971 à décembre 2004. Donc : quatre mandatures, de 6 ans…
Je fus élu pour la première fois, lors des élections d’ octobre 1970, en compagnie de Georges GLINEUR, Olivier DEPOPLIMONT et Marcel LEDUC.
Ces élections mirent fin à 6 années de majorité socialiste-communiste (7 élus PSB, 3 élus PCB, sur 17 conseillers, en octobre 1964) dans notre commune. Ernest GLINNE fut bourgmestre et Georges GLINEUR fut l’ échevin des travaux. Quant à la CAP (CPAS), elle fut présidée par le communiste Fernand GRIMART.
Aux cours de ses élections d' octobre 1970, la droite PSC fut balayée dans notre commune.
Les élections d' octobre 1970 donnèrent 11 élus au PSB (+4), 4 élus au PCB (+1), 1 RW, 1 PLP.
Ce furent donc les « socialistes » qui tirèrent le principal profit des réalisations de la législature précédente (une des plus progressistes que Courcelles avait connue !) : ils récupéraient enfin la majorité absolue au Conseil, et en bons boutiquiers, ils n’ acceptèrent pas de reconduire l’ alliance PSB-PCB et gouvernèrent de nouveau seuls, … Ernest GLINNE se frottaient les mains,…
Je suis donc passé directement pendant 4 législatures dans l’ opposition, en tant qu’ élu communiste, et ensuite PCB-UCPW.
En 1994, pour des raisons politiques internes au PCB, je me suis représenté sur une liste PTB, et je n’ ai plus été réélu,…
Mais l’ objet de ce commentaire est ailleurs,… Ce qui m’ interpellent , ce sont les changements intervenus depuis lors :
Jusqu’ à mon départ, la Commune :
- était en effet gérée depuis des décennies, selon les articles de « La Loi communale », modifiée par la loi du 02 juin 1987 (en fait, mise à jour, réactualisée). Aujourd’ hui, nous sommes régis par ce que l’ on appelle pompeusement «le code wallon de la démocratie locale et de la décentralisation», … C’ est quoi ? : certains articles de la Loi communale ont changé de numéro, ont été complétés, modifiés, voire abrogés, … D’ autres ont été ajoutés et sont censés faire fonctionner mieux et plus démocratiquement la commune, donner des droits de réactions, de propositions, d’ informations, aux habitants, …
Mais il y a loin de la coupe aux lèvres : je parlerai plutôt d’ une « démocratie » inachevée, …
-à mon époque, la commune avait un secrétaire communal. Aujourd ’ hui, nous avons une Directrice générale (on ne sait pas à combien de galons !). Nous avions un receveur communal. Nous avons maintenant une Directrice financière, … Notre Commune (les communes) est gérée désormais dans l’ esprit des entreprises : c’ est de l’ air du temps, … libéral et du système en place !
Même topo au CPAS : l(a)e secrétaire est devenu(e) Direct(rice)eur général(e), le receveur CPAS est devenu le Directeur financier,… Donner des titres pompeux, ronflants, est-il réellement nécessaire et synonyme de progrès et de plus de démocratie dans une commune ???
-nous avions un Commissaire de police, connu de tous,… Nous avons maintenant une cheffe de zone,… Résultat de l’ absorption des polices communales et autres, dans une sorte de gendarmerie unique qui nous coûte la peau des fesses en fonction d’ une réforme voulue et concoctée entre les partis dits traditionnels,…
-nous n’ avions pas de Chef de Cabinet du bourgmestre, les mayeurs étaient à cette époque censés être capables de gérer leur commune, sans recourir à des conseillers particuliers, des aides extérieures. Le premier fonctionnaire communal, c’ est-à-dire le secrétaire communal pouvait suffire.
Sur les bancs du public, j’ ai assisté à la séance du Conseil au cours de laquelle le bourgmestre (PS) Axel SŒUR (2007-2012) a proposé le recours à un chef de cabinet à son service. J’ ai aimé sa réponse du genre: « c’ est permis dans la charte de la démocratie locale, le premier ministre a bien un chef de cabinet, alors pourquoi pas moi ? ». Nous avons été plusieurs sur les bancs publics à nous poser d’ emblée des questions « tiens, c’ est pour faire quoi, il n’ est pas capable d’ assumer ses fonctions et combien ça va coûter à la Commune ? ». Et ces questions restent les mêmes sous Caroline TAQUIN, pour ceux qui ne sont pas élus, et ne sauraient pas savoir, sans être informés et avoir les possibilités de contrôle,…
Je rappelle que lors des élections communales d’ octobre 2012, je suis LE SEUL parmi l’ ensemble des candidats à avoir pris position pour la suppression de ce poste de grandeur qui me paraît inutile, et hors-communal selon le seul choix du seul bourgmestre en poste,… Quelles sont donc les limites de ses pouvoirs et de ses obligations,… ???
-il en va de même de la création sous l’ actuelle majorité de droite d’ un Poste de Président(e) du conseil communal, selon la section 8, articles 24 à 34, du règlement d’ ordre intérieur du Conseil (http://www.courcelles.eu/images/pdf/roi-conseil-2013.pdf)...
Le(s) rôle(s) et droits de cette personne déjà élue, sont exactement ceux qui appartiennent de droit à la bourgmestre, qui sont naturellement de droit dans ses prérogatives naturelles… Si elle en a réellement la capacité, le temps et l’ autorité nécessaires, pourquoi l’ actuelle bourgmestre et sa majorité ont-ils fait modifier le règlement intérieur du CC et se décharge-t’elle des prérogatives qui lui incombaient ??? Sous réserve de vérification et selon les ont-dits : ce poste donnerait un droit à un double jeton de présence au Conseil. Si c’ est exact, voilà une économie à réaliser de quelque 9.000 € à réaliser pour les finances communales au bout de la session de 6 ans, … (quelque 72 séances, à 125 €/séance). Mais ce qui prête le plus à sourire, c’ est encore le mode création et de désignation à ce poste responsable (lire les articles). Si c' est exact, et s' il s' agit bien d' un doublement de jetons de présence (sous ce nom) (???), pour une seule présence à une même séance, fallait le faire,... !
Le Bul Com nous informera-t-il un jour sur les pourquoi à ces questions, …
Si sous mêmes, vous avez des infos à ce sujet, c' est avec plaisir que je les ferai suivre à ce commentaires, si elles sont avérées et/ou plausibles, ...
RoRo

J’aimeAfficher plus de réactions

Commenter

10:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.