24/11/2014

BELGIQUE: Wallonie: Quand le dernier charbonnage fermait il y a 30 ans ...

WALLONIE:

Quand le dernier charbonnage fermait il y a 30 ans ...

 

 1902742_10204825166217323_1228271492283005488_n

 

Roton: fermeture

C’était il y a 30 ans: le Roton, dernier charbonnage wallon en activité, fermait ses portes. Coup d’œil dans le rétro.

C’était le 29 septembre 1984, à 5 heures 43 précisément. Les mineurs de la pause 10-6 remontaient à la surface. Derrière eux, la grille de la cage se refermait pour la dernière fois. Le Roton, à Farciennes, avait vécu. Avec lui, c’est tout un pan d’une industrie qui, pendant des décennies, avait concouru à faire de la Wallonie une des régions les plus riches d’Europe, qui disparaissait.

Cette disparition de l’industrie houillère wallonne avait été programmée de longue date, quelques années seulement après la Seconde Guerre mondiale. Les charbonnages belges ayant peu souffert du conflit, notre pays peut redémarrer immédiatement l’extraction et, sous l’impulsion du premier ministre, Achille Van Acker (PSB), se lancer dans la «bataille du charbon». Objectif: retrouver la production d’avant-guerre.

Mais deux facteurs, à terme, condamneront l’industrie charbonnière belge. Une main-d’œuvre abondante est nécessaire et peu de Belges sont candidats à ce métier. Le recours à une main-d’œuvre étrangère s’impose donc, et ça coûte cher à la Belgique. À cela s’ajoute l’obsolescence des charbonnages belges, wallons en particulier, épargnés par la guerre, certes, mais dont les installations remontent souvent au XIXe siècle.

Il faudra rationaliser, et surtout mettre en place un plan de fermeture des charbonnages pur et simple qui s’étalera sur une trentaine d’années. On commence par fermer les puits les moins rentables, la Grande Veine, près de Mons, inaugurant la triste série. Le Roton sera le dernier grâce à ses installations modernisées. Et le couperet tombera finalement le 30 septembre 1984.

 

Notes de RoRo:

Cet article oublie cependant de rappeler quelques autres vérités:
-la main d’ oeuvre importée italienne était sous-payée par rapport aux salaires en vigueur chez nous... en Belgique.
-pour nombre de travailleurs italiens, les conditions de travail dans nos charbonnages étaient déplorables ... 
-les travailleurs italiens ont été importés comme du bétail en échange de la fourniture à l’ Italie de dizaines de milliers de tonnes de charbon produit en Belgique ...
-de la fin de la guerre à la fermeture du Roton, les patrons ont reçu des centaines de milliards de francs de subsides publics soi-disant pour les moderniser les charbonnages, avant d’ aboutir progressivement à leur fermeture définitive...
-la fermeture de nos charbonnages était effectivement programmée, dès la création de la CECA (Commission Européenne du Charbon et de l’ Acier), déjà une des premières oeuvres néfastes de l’ Europe capitaliste actuelle. La sidérurgie a suivi le même chemin.
-pour mener ce travail, un “Directoire charbonnier” fut, dont la direction fut confiée à une “lumière” “socialiste” de la Fédération PSB de Charleroi, René ÉVALENKO ...

Pendant des années cde l’ après guerre, le Parti Communiste de Belgique n’a pas cessé de réclamer la nationalisation des charbonnages. Hélas, ... !

 

René Évalenko 
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Naissance 31 août 1920
Bruxelles 
Décès 22 février 1980 (à 59 ans)
Bruxelles 
Nationalité: Belge 
Pays de résidence: Belgique 
Activité principale Directeur national de l'équipement du Groupe G

René Evalenko, né à Bruxelles, le 31 août 1920, également décédé à Bruxelles, le 22 février 1980, est un résistant (membre du groupe G), directeur de la Banque nationale de Belgique, président du Directoire Charbonnier, directeur de l’Institut Emile Vandervelde.

Après des études secondaires à l’Athénée de Saint-Gilles, René Evalenko entame, en 1938, des études d'ingénieur commercial à l’école de commerce Solvay.
Son action dans la résistance

Président d'une association étudiante (le cercle Solvay), René Évalenko commence ses activités de résistance à l'occupation en organisant des cours clandestins suite à la fermeture de l'Université libre de Bruxelles en protestation à la tentative de nomination par les autorités occupantes de professeurs non agréés par les facultés.
En 1943, René Évalenko est contacté par Jean Burgers, le dirigeant du groupe G (Groupe de sabotage) qui lui propose de reprendre la direction du service « Matériel » du groupe suite à l'exécution de Richard Altenhoff par l’occupant.

RoRo

 

BELGIQUE : en hommage aux ouvriers mineurs, de toutes nationalités, victimes du travail et de l'exploitation des patrons-charbonniers capitalistes.

BELGIQUE : le Pays-Noir (Hainaut, région de Charleroi) fut, avec le Pays de Liège, le Centre, le Borinage, le Limbourg (en Flandre), une des régions charbonnières où des centaines d' ouvriers-mineurs furent victimes du travail (tués, blessés,silicosés ...), de l'exploitation et de l'incurie des patrons-charbonniers capitalistes qui jouirent de toutes les protections des gouvernants, de plantureux subsides et des mansuétudes de la "Justice". 
Deux catastrophes minières importantes (à l' exemple de Courrières en France) ont eu lieu au cours desquelles plusieurs dizaines, plusieurs centaines, de travailleurs (Belges et "étrangers") y ont perdu la vie...., à cause de la rapacité et de l'incurie patronales : à Mariemont-Bascoup en 1950 et au Bois du Cazier en 1956. 
J' y consacre deux pages sur mon site en hommage à ces travailleurs, des pages dont je ne suis d'ailleurs pas l' auteur (quoiqu' ayant vécu ces événements), aux adresses suivantes :

http://users.skynet.be/roger.romain/COURCELLES_Bascoup.htm 
http://users.skynet.be/roger.ro…/boisducazier_08_08_1981.htm

Nul doute qu' elles rappelleront de douloureux souvenirs, malheureusement, en Belgique et à l' étranger ...

RoRo

18:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

22/11/2014

COURCELLES: Olivier DEPOPLIMONT ???

 
Olivier DEPOPLIMONT ? Pour l’ Histoire, dans mes archives communistes courcelloises: cette photo de 2 coureurs à pied date déjà de près de 38 ans. Elle est parue dans la presse régionale le 25 février 1977...
 
 
depoplimont
 
Certains d’ entre-nous ont encore connu Olivier DEPOPLIMONT. Mais l’ auraient-ils reconnu tel qu’ il était à l’ époque ?
 
Déjà avant-guerre, mon père l’ avait fréquenté en s’ entraînant à la boxe au “Castadot” à Sart-lez-Moulins.
 
Mais selon lui, il n’ aimait pas encaisser les coups ...! Dès lors, Olivier n’ alla pas plus loin dans cette discipline sportive.
 
N’ empêche, ardent défenseur du sport amateur, il se lança dans l’ athlétisme, plus particulièrement la course à pied... Les vieux Courcellois ne l’ ont jamais rencontré dans les rues de COURCELLES que se déplaçant à pied, en vélo, ou en courant et s’ entraînant. Il avait la profession de cheminot à la SNCB.
 
Courageux, plein de dévouement et d’ enthousiasme, il a fait énormément pour entraîner bénévolement, à COURCELLES d’ abord, à TRAZEGNIES ensuite, des dizaines, voire des centaines, de jeunes. Willy GERMAUX notamment était de ceux-là en remportant le championnat du Hainaut du 5.000 mètres dans sa catégorie...
 
Olivier était surtout un coureur d’ endurance, un coureur de fond. Il a remporté plusieurs championnats internationaux du 10.000 mètres et même organisé de telles rencontres à COURCELLES.
 
Mais Olivier était aussi devenu membre pendant des années et finalement militant du Parti communiste de Belgique (PCB) dans notre section locale. En octobre 1970, il est élu conseiller pour 6 ans, aux côtés de Georges GLINEUR, Marcel LEDUC (malheureusement décédé subitement en août 1971 et remplacé par Fernand GRIMART) et de moi-même.
 
Sportif né, Olivier était un connaisseur sportif difficilement constestable. Courageux, travailleur, c’ était aussi un “bucheur” de dossiers qu’ ils connaissaient très bien. Que de discussions mémorables et impayables avec le député-bourgmestre Ps Ernest GLINNE, à propos des subsides insuffisants aux clubs sportifs à COURCELLES, du bassin de natation, du fonctionnement du Conseil des Sports, et surtout par la suite du projet d’ Ernest de construire à la Ferme de “La Posterie”, un centre culturel, complété à l’ arrière d’ une plaine multi-sport, avec piste de courses olympique, etc... Si le Foyer culturel a été finalement réalisé, complété d’ un Centre europa et par le transfert de la Bibliothèque communale, la fameuse plaine des sports n’ a jamais évidemment vu le jour, l’ emplacement servant actuellement de parking à la rue Bronchain... Ce qu' il fallait surtout à Ernest, c' était avant tout de marquer son passage par quelques réalisations de prestige personnel, à l' époque...
 
Pendant son mandat de conseiller, le Comité local du Parti lui avait proposé et confié d’ autres tâches spécifiques, notamment l’ initiative de créer une section des jeunes pionniers de Belgique (UPB). Ce fut une réussite. Chaque semaine au cours de ses réunions hebdomadaires, entraînant nos jeunes et futurs jeunes communistes au sport, il animait des séances éducatives, culturelles, de danses folkloriques. Devenu véritable polyglotte par ses livres de leçons, il alla même (mais oui!) jusqu’ à donner des leçons de langue russe aux pionniers qui le désiraient ...
 
Pendant une courte période, il prêta son concours bénévole en publiant des articles et commentaires dans la rubrique sportive du “Drapeau Rouge Hebdomadaire”. Articles qu’ il consacrait bien sûr aux disciplines du sport amateur et qui étaient très appréciés. Mais pas par tout le monde, hélas. Robert D., directeur politique du D.R. à ce moment, aurait préféré qu’ il consacre ses articles aux sports professionnels du week-end: football, Tour de France, boxe,etc... Dès lors, Olivier fut assez rapidement “lessivé”... Ce fut bien sûr pour lui une déception compréhensible.
 
Arrive l’ année électorale de 1976. La section Pionniers organise, avec l’ aide du Parti et de tous nos militants, dans la grande salle des fêtes de l’ Hôtel de Ville, un magnifique spectacle avec l’ ensemble folklorique des Jeunes Pionniers de Pologne “GAWENDA”. Ce fut un immense succès, un spectacle de grande qualité, une salle des fêtes remplie, quelque 200 spectateurs émerveillés...
 
Et patatra: à la fin du spectacle, notre Olivier confie au correspondant local d’ un journal régional (à l' affut et qui n' attendait que cette aubaine) qu’ il démissionne du Pc et remet au Parti son mandat de conseiller communal. Nous en apprenons, avec fracas et étonnement, les “raisons” dans ce même journal, notamment que les communistes courcellois se seraient embourgeoisés, certains d’ entre-eux possédant une voiture personnelle et d’ autres fumaient des cigarettes, même aux réunions...
 
Olivier était subitement devenu écologiste et végétarien. Dès lors, il s’ engage chez Écolo, sans doute moins bourgeois (???). Il ne va pas y faire long feu, malgré le fait que les premiers députés écolos s’ étaient rendus au Parlement en vélo, lors de la première séance de prestation de serment ...
 
Dès lors, Olivier est devenu isolé politiquement, mais continua à prôner l’ écologie, le respect de la Nature et devient végétarien, donnant partout à ses interlocuteurs des exemples, des conseils persos.
 
Tout cela n’ empêche: Olivier fut un excellent camarade, un attachant et sympathique camarade, très connu, courageux, respecté, instruit, érudit, un autodidacte, une grande figure locale, dévouée et sportive, connu aussi bien au-delà de nos frontières courcelloises.
 
RoRo (photo ajoutée le 21 novembre 2014).
 
https://www.facebook.com/groups/roger.romain/photos/

21:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

20/11/2014

BELGIQUE: Courcelles: à propos du BulCom ...

BELGIQUE: Courcelles: à propos du BulCom ...
 
BulCom ou BulMr-Cdh-Écolo ??? Depuis le changement de majorité, le Bulletin communal est devenu le BulCom, présenté sous une formule plus agréable, c' est vrai. Mes constatations: c' est surtout qu' il est devenu de moins en moins pluraliste et prend de plus en plus un bon coup de bleu. Plus une seule trace des partis de la minorité Ps et Front des Gauches. À part les infos d' agenda et des services communaux, il n' est plus question que des initiatives des partis de la majorité: tout se déroule, à chaque page, "à l'initiative de l' un ou l' autre Échevin, avec le soutien de Caroline Taquin". Le vrai changement serait qu' elle ajoute "avec ausi l' argent de certains commerçants, des contribuables et des électeurs de tous bords". À croire qu' avant l' arrivée de ces gens au pouvoir jamais rien n' a été réalisé et que COURCELLES aurait été construit par eux dans un véritable désert. Ça devient un certain culte de la personnalité, nuisible, comme on le sait, aussi bien à droite qu' à gauche. Il est vrai aussi que chacun défend sa carotte !
 
RoRo, a/conseiller communal.
 
 

17:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

14/11/2014

COURCELLES-Trazegnies: pour l' Histoire: dans mes archives communistes courcelles: à la mémoire du camarade Cali xte POURTOIS: de Trazegnies:

COURCELLES-Trazegnies: pour l' Histoire: dans mes archives communistes courcelles:
 
à la mémoire du camarade Calixte POURTOIS: de Trazegnies:
 
Pendant des dizaines d' années, la propaganda patronale, de droite, fasciste et/ou social-démocrate et les merdias ont véritablement sali les communiste, à un point tel qu' aujourd' hui la population a "oublié" les inestimables services que nos militants ont rendu aux travailleurs, leurs combats, leur dévouement allant bien souvent jusqu' au sacrifice de toute une vie entière.
 
En 1944, c' est la Libération du pays, mais la Victoire n' est pas encore acquise contre l' oppression nazie qui ne sera complète que le 08 mai 1945. Le 17 décembre 1944, l' Étincelle, le journal de la Fédération de Charleroi, du Parti communiste de Belgique, déplorait en ces termes le décès du camarade Calixte POURTOIS de Trazegnies:
 
"Né le 14 août 1907, Pourtois a toute sa vie durant, travaillé sans relâche à la défense de la classe ouvrière. Il est un des premiers à percevoir en faveur du Secours Rouge International, acte qu' il s' empresse de rééditer lors la guere d'Espagne. Adhérant en 1932 au P.C, section de CourceIles, il s' y fait remarquer par sa volonté tenace et son ardeur jamais affaiblie.
 
La guerre le trouve à son poste de combat. II reste à la tâche et assène à l' ennemi le plus de coups possibles. Il dépense tout le temps disponible au service de «Solidarité»,  Croix Rouge du F.I. (RoRo: Front de l' Indépendance).  Bientôt. ses forces s' effondrent, sa santé chancelle. La libération le trouve toujours debout, mais gravement malade, 
 
Fin septembre, il est élu président de la section de Trazegnies. Aujourd'hui, notre camarade Calixte Pourtois vient de mourir en vrai défenseur de la classe ouvriêre. C' était un ouvrier simple mais puissant dans sa volonté de remplir la tâche qu' il s' était assignée.
 
Nous présentons, avec la section locale de Trazegnies, nos condoléances à sa famille éprouvée."
 
*     *      *     *     *     *     *     *     *     *     *
 
La place nous faisant défaut, nous publierons la semaine prochaine dans notre numéro spécial, les biographies de nos deux camarades René Genaux et Roger Istasse de Ransart, fusillés par l' ennemi, ainsi que des extraits de la dernière lettre qu' ils envoyèrent chacun a leur famille.
 
17/12/1944
 
Courcelles Romain Les actions de la Résistance en Belgique:
 
 
 
Les communistes du "Grand-Courcelles" -users.skynet.be/roger.romain/Courcellesmilitantscommunistes.htm

22:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Manifestation contre la fermeture de la piscine de GILLY:

Manifestation contre la fermeture de la piscine de GILLY:

BONJOUR A TOUS,

Comme dit la ville de Charleroi ( ville du sport) elle envisage de supprimer toutes les petites piscines du grand Charleroi, et de garder la très coûteuse piscine Hélios, ce qui en conclut que la ville se moque bien de nos enfants, car même les écoles ne pourront plus avoir accès aux piscines pendant les cours de gym.

Que deviendront nos nageurs de compétitions s'il n'y a plus de piscines pour leurs entrainements ?? Nous étions un club qui aimait donner cours aux enfants pour qu'ils puissent prendre confiance en eux s'ils tombaient à l'eau et jouer avec leurs parents en toute confiance à la mer ou à la piscine. Mais la ville en a décidé autrement, elle va désormais en faire un bureau de police ( les travaux coûtent 10 petits pourcent moins cher que pour la réparation de ce joyau qui a fait tant de bien à nos enfants ???.) nos piscines sont devenues chères, grâce a nos élus, qu'ils soient PS, MR ou autres. Ils ne pensent plus qu'à eux et à leur bien-être ! Mais je ne suis pas la pour parler politique mais pour montrer ma tristesse pour mes petits nageurs. Je compte sur votre solidarité pour venir nombreux et leur montrer à tous la grosse "Bourde" qu'ils sont en train de commettre !!!!

RENDEZ-VOUS TRES TRES NOMBREUX CE SAMEDI 15 NOVEMBRE 2014 À 11H A LA PISCINE DE GILLY

 

Oui, à Charleroi, dans toute la région wallonne, les programme du gouvernement ultra-libéral et ultra-droite fédéral, préparé par Di Rupo, est déjà appliqué, avant la lettre, par la majorité régionale Ps-Cdh ... On met tous les partis intégrés du capitalisme dans la même poubelle, et on secoue très fort. ... !

 

Magnette a d' ailleurs la double-casquette: Région et Bourgmestre

 

https://www.facebook.com/groups/roger.romain/

13:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |