21/10/2013

CHARLEROI: "magnettologie" PS ...

Paul Magnette, bourgmestre (Ps), et son échevin Véronique Salvi (Psc-Cdh),  font la chasse aux mendiants

La Ville de Charleroi vient d'adopter un nouveau règlement : dès le 15 septembre 2013, les mendiants devront se répartir dans les différentes communes de l'agglomération, avec des horaires limités. Ceux-ci sont surtout présents dans le centre, et ce spectacle (juste le spectacle) de cette pauvreté déplaît à la majorité socialiste présidée par le bourgmestre Paul Magnette. Loin de s'attaquer aux causes de la misère, elle a décidé de la répartir géographiquement : à Charleroi, la mendicité sera autorisée de 8 à 18 heures le lundi, le mardi à Gilly et Marcinelle, le mercredi encore ailleurs, etc. Le dimanche, c'est carrément interdit. En cas d'infraction, la « recette » du « mancheur » sera saisie et, s'il récidive, il fera l'objet d'une arrestation administrative. La FGTB Charleroi Sud Hainaut s'est déclarée outrée de cette mesure, « à l'aube de la mise en application des mesures d'austérité portées au gouvernement fédéral par les mêmes partis, ce qui aura, entre autres pour résultat, de réduire des milliers de chômeurs à la rue ». Ce dimanche 1er juin, elle a participé, tout comme le PTB carolo, à une action

organisée devant l'hôtel de ville par l'association Occupy Charleroi.

Pour rappel Véronique Salvi (3e échevin- Centre "Démocrate" Humaniste") a dans ses attributions notamment: la petite enfance, la personne handicapée, la santé, l' intégration et l' égalité des chances (mai oui !)

 

CHARLEROI: la gloire pour Magnette: à la tête de sa majorité Ps-Cdh-Mr, il organise désormais la chasse aux mendiants et aux sdf, de plus en plus nombreux.

 

Liège l' inspire: nos grandes villes doivent devenir de plus en plus propres... Incapables d' éliminer la misère qui grandit, les partis du pouvoir s' attaquent à ceux de plus en plus nombreux qui en souffrent. Les restos du coeur regorgent en hiver, à Charleroi, 25-30% des travailleurs actifs sont au chômage. Qu'à cela ne tienne: les mendiants, les sdf, vont devoir tourner de commune en commune, à jours fixes. Histoire en fait de les dégouter et de les voir partir ailleurs. S'ils ne plient pas, Magnette, mayeur et président du Ps, va utiliser ses flics à la matraque, pour qui il recrute avec ses alliés des deux partis de droite: les libéraux et les "démocrates" "humanistes"... J' ai connu l' époque, où en dessous du nom des rues, une plaque était ajoutée: "La mendicité est interdite à COURCELLES". C' était "l'oeuvre" des majorités de droite, conservatrices et réactionnaires (libérales et catholiques) du 19e siècle. On n' a donc pas avancé d'un pas. On recule, même si la misère, cela devrait se soigner, dans un pays qui se dit démocratique, civilisé et qui a des "valeurs"... Combien coûte l'intervention et l'occupation militaires belges en AFGHANISTAN aux côtés des Ricains et des autres pays otaniens ??? A quand un plan Marshall wallon contre la pauvreté ???

 

Sofie Merckx au Conseil Communal de Charleroi

Ce lundi 9 Septembre, vous étiez nombreux devant l'hôtel de ville pour protester contre le plan mendicité ! Merci!
Le conseil communal a duré longtemps mais le moment du sujet mendicité venu, la fatigue ne m'a pas empêché de m'exprimer avec vigueur contre ce règlement humainement et socialement inacceptable, qui frôle l’illégalité ! Faire disparaître les pauvres, mais laisser se développer la pauvreté, c'est la gauche de Magnette... Malgré l'opposition, le règlement est passé.. mais nous ne nous arrêterons pas là! Nous continuerons de lutter contre ces idées absurdes, contre la pauvreté et pas les pauvres! (Le texte complet de mon intervention est lisible ici : http://charleroi.ptb.be/ La mobilisation au CC montre que pas mal de Carolos sont pour un « vivre ensemble » qui ne procède pas par l’exclusion des plus faibles !

La prochaine étape est le conseil communal du 30 Septembre où j'interviendrai sur l'emploi à la ville et le logement. Pour l’emploi, il est essentiel de protéger les travailleurs de notre ville contre les plans de non remplacements et licenciements qui par ailleurs créent des conditions de travail difficiles par manque d’effectifs.

Je revendrai aussi avec ce point crucial pour Charleroi qu’est le logement. Combien de gens sont en attente de logement social et ne s'inscrivent même plus sur les listes vu leur longueur! Et combien vivent dans des logements insalubres!? Trop. Là dessus, on est d'accord Mr Magnette, mais mettre en place l'expulsion massive de gens de leurs logements sans prévoir de quoi les reloger, c'est insensé! Je ne peux que m'indigner et réclamer plus de logements sociaux, plus de rénovations par la ville : un meilleur système qui inclut les gens plutôt de les exclure systématiquement!

Sofie Merckx, conseillère communale PTB de CHARLEROI

08:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.