16/01/2013

Un texte formidable, écrasant de vérité toujours actuelle en "démocratie" bourgeoise et capitaliste ...

 
 
 
Un texte formidable, écrasant de vérité toujours actuelle en "démocratie"
bourgeoise et capitaliste  ...
 
 
‎" J'accuse" par Pablo Neruda. 

Alors qu’il siégeait au sénat chilien sous les couleurs du parti communiste depuis 1945,
le poète et prix Nobel de littérature Pablo Neruda, fut banni par le régime de Gonzalez
Videla en 1947 pour avoir commis un brûlot contre la chienlit qui gouvernait le Chili d’alors.
Dans ‘’J’accuse’’, un poème dont le titre s’inspire du fameux ‘’J’accuse’’ de Zola, le poète
qui écrivait souvent à l’encre verte (couleur de l'’espérance) a gravé dans nos consciences
engourdies des mots aux couleurs de sang.
 
 

“ Ils se sont promus patriotes.
Ils se sont décorés dans les clubs.
Ils ont aussi écrit l’histoire.
Les parlements se sont remplis de faste 
Après quoi ils se sont partagés la terre,
La loi, les plus jolies rues,
L’air ambiant, l’université, les souliers.

Leur prodigieuse initiative
C’est l’Etat ainsi érigé,
La mystification rigide.
Comme toujours, 
On a traité l’affaire avec solennité
Et à grand renfort de banquets
D’abord dans les cercles ruraux,
Avec des avocats, des militaires.
Puis on a soumis au Congrès
La Loi suprême, 
La célèbre Loi de l’Entonnoir
Aussitôt votée.
 
 
Pour le riche, la bonne table,
Le tas d’ordure pour les pauvres.
La prospérité pour les riches
Et pour les pauvres le turbin.
Pour les riches la résidence.
Le bidonville pour les pauvres.
L’immunité pour le truand,
La prison pour qui vole un pain.
Paris pour les fils à papa,
Le pauvre, à la mine, au désert !
L’excellent Rodriguez de la Crota
A parlé au Sénat
D’une voix mélliflue et élégante.
’Cette loi, établit la hiérarchie obligatoire
Et surtout les principes de la chrétienté.
C’est aussi indispensable que la pluie.
Seuls les communistes, 
Venus de l’enfer comme chacun sait,
Peuvent critiquer notre charte de l’Entonnoir,
Savante et stricte.
Cette opposition asiatique,
Née chez le sous homme, 
Il est simple de l’enrayer :
Tous en prison, tous en camp de concentration,
Et ainsi nous resterons seuls,
Nous les messieurs très distingués
Avec nos aimables larbins
Indiens du parti radical’.

Les applaudissements fusèrent
Des bancs de l’aristocratie :
Quelle éloquence, quel esprit,
Quelle philosophie, quel flambeau !
Après cela chacun courut
A son négoce emplir ses poches,
L’un en accaparant le lait,
L’autre escroquant sur les clôtures
Un autre volant sur le sucre
Et tous s’appelant à grands cris Patriotes !
Ce monopole du patriotisme,
aussi consulté dans cette Loi de l’Entonnoir.”

Pablo Neruda
 
 
 

 

Vous pouvez aussi me donner votre avis sur: http://www.facebook.com/RomainRogerdeCourcelles. Merci !

 
 

17:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

BELGIQUE: PTB et logement à Molenbeek: la misère, la honte d'un système, d'un pays dit "évolué" ...

http://static.skynetblogs.be/media/1350/677980036.jpg

 
 
 
BELGIQUE: PTB et logement à Molenbeek: la misère, la honte d'un système, d'un pays dit "évolué" ...
 
 
On a de la chance, on peut au-moins le dire et l’écrire, car nous sommes en “démocratie” qui respecte les “droits de l’homme”.  Une démocratie qui couve et qui couvre la misère cachée de milliers, voire de dizaines de milliers, de gens ...
Voilà pourquoi le 10 octobre 2012 il fallait élire des dizaines et des dizaines de conseillers communistes et Ptb et envoyer les autres à la poubelle si l’on veut que les gens soient défendus...  Libéraux (Mr) et catholiques (Cdh) règnent sur ce pays depuis 1830. Les “socialistes” sont arrivés à la fin du 19e siècle et les écolos ne roulent déjà plus en vélo pour se rendre au Parlement. Ils sont déjà bien intégrés au système.
RoRo
 
Vous pouvez aussi me donner votre avis sur: http://www.facebook.com/RomainRogerdeCourcelles. Merci !
 
 
 
Sent: Tuesday, January 15, 2013 7:49 AM
 
Subject: PTB et logement à Molenbeek
 
 
 
 
En image

Le 14 janvier 2013 18:25, Lizz printz <lizzprintz@gmail.com> a écrit :
CP et vidéo sur site du PTB : 
http://www.ptb.be/index.php?id=1326&tx_ttnews[tt_news...


Le 14 janvier 2013 18:02, Benjamin Pestieau <benjamin.pestieau@ptb.be>a écrit :

L'article originale vient de la DH. Une quasi pleine page dans l'édition bruxelloise d'aujourd'hui...
http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/421102/a-se...

Le 14 janvier 2013 09:50, Dominique Meeùs <dominique@d-meeus.be>a écrit :

Dans la Libre Belgique de ce matin, 14-1-2013, édition de Bruxelles, page 12 :
 

A sept dans un clapier social moisi

Deux familles sont cloîtrées dans un logement social inhabitable.

MOLENBEEK

Cinq enfants et deux adultes entassés dans un deux-pièces rikiki et bouffé par les moisissures ! C’est le désastre sur lequel est tombé Dirk De Block (conseiller communal du PTB local), au 18 rue de Liverpool…

“On dirait qu’on nous a abandonnés !”, résumerait Fatoumata Diallo (32 ans), maman couvant Amadou, un petit bout de cinq mois, si elle n’était tétanisée par ce quotidien.

Le couple et ses marmots crèchent depuis 2008 dans l’insupportable “bien” social, du Logement molenbeekois, et aspirent à une mutation quémandée depuis 24 mois.

Le 27 décembre 2012, le médecin ne réclama-t-il pas un “impératif logement adéquat” pour cette famille dont plusieurs membres sont frappés de problèmes respiratoires ?

Deux des jeunes gens dorment, il est vrai, dans le salon/cuisine. Avéré aussi que la condensation du studio est telle (90 %, dixit une mesure labellisée Bruxelles-Environnement) que quiconque pénètre dans cet antre est instantanément pris à la gorge. “Les champignons sont inévitables…”, s’émeut l’homme du Parti du travail de Belgique, devant des lambeaux de plafond, une électricité aléatoire, des toilettes glacées en terrasse ou une absence d’eau chaude. Tout ça pour 250 € par mois…

“C’est complètement dingue !”, s’apitoie encore notre interlocuteur, alors que nous n’avions pas encore tout vu.

 

Un quartier oublié

Sur le même palier de ce miséreux premier étage, Latifa Mahjoub (44 ans), ses progénitures (11 et 5), son homme et sa maman ne sont pas logés à meilleure enseigne. “Je paie un loyer de 449 € et 21 € d’électricité”, raconte la jeune femme, domiciliée en ce 18 rue de Liverpool depuis 2004 et en attente de mutation “depuis six ans”. Doit-on en rajouter ? Le délabrement – jusqu’à une porte d’entrée déglinguée – vaut des deux côtés. “Ils espèrent qu’on retapera, indique Dirk De Block. Mais ça traîne. Les encombrants ? Rien n’est fait. Les caves ? On n’y entre plus. Le nettoyage ? Rien depuis au moins trois mois…”

Membre du PTB aussi, Riet Dhont a découvert l’horreur avant son élu. “Le quartier, dans son ensemble, est oublié !”, analyse-t-elle.

Un laisser-aller d’autant plus scandaleux et incompréhensible “que les budgets régionaux alloués aux rénovations ne sont pas épuisés”…

Guy Bernard


 
 
 

17:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

CHARLEROI: Intervention de Sofie Merckx

 
 
 
CHARLEROI:   Intervention de Sofie Merckx
 
 
L’oeuvre de la majorité Ps étendue. On voit pourquoi Magnette a étendu la majorité “socialiste” au Mr et au Cdh. La sainte-alliance contre la population doit et sera ainsi la plus large possible ... Elle en aura besoin pour appliquer de plus en plus d’ austérité, de restrictions, de suppressions de services sociaux et culturels, restreindre le personnel, aggraver la pression fiscale ... C’est l’oeuvre des gérants honnêtes du capitalisme, des intégrés au système d’exploitation en place, en Belgique et en Europe ...
 
RoRo
 
 
 
 
Sent: Tuesday, January 15, 2013 2:06 PM
 
Subject: Intervention de Sofie Merckx
 

Ville de Charleroi : plan de gestion et Budget 2013: intervention

 http://www.gvhv-mplp.be/fr/planete/blogs/sofie-merckx/13/...

Cher bourgmestre, Chers citoyens, chers collègues ,

Aujourd'hui, on nous demande d'approuver le budget 2013 calqué sur le plan de gestion de la ville .

Le plan de gestion,  nous propos / impose  d'abandonner petit à petit nos missions facultatives et de nous concentrer sur les missions obligatoires de la ville. Selon cette logique, la ville ne s'occuperait donc plus du logement, ni de l'animation des personnes âgées et des jeunes, ni de la prévention de la toxicomanie par exemple. C'est dans cette perspective qu'il faut que nous voyons l’arrêt de Marcinelle en Montagne : ce cadre fantastique qui offre à tous les jeunes Carolos des vacances de ski à un prix abordable.. C’est ainsi que les subsides octroyés à de nombreuses ASBL sont en diminution.

A travers ce plan de gestion, la ville a déjà subi la fermeture des guichets citoyens de Couillet, Dampremy et de Roux et on nous prévoit encore la suppression de 4 guichets supplémentaires ce qui réduira leur nombre à 7 sur l’ensemble du territoire de la ville. On doit encore ajouter à cela la fermeture d’une piscine, l’abandon de certains services techniques qui passeront dans les mains du secteur privé.

Dans le plan de gestion on trouve des intitulées tels que optimalisation ,synergie,externalisation .... pour la clarté du lecteur je propose d’y mettre plutôt suppression, privatisation... C’est ainsi que les travailleurs contractuels sont de plus en plus remplacés par du personnel avec des statuts précaires. Au CPAS rien qu’en 2013    14 postes seront remplacés par des articles 60. A la ville  seulement 1 départ naturel sur trois seulement est remplacé  ; au CPAS 1 sur 2. Mais je viens d’apprendre que au CPAS on passera aussi à 1 sur 3.

Alors que les citoyens ont déjà dû subir par le passé l’augmentation de l’Impôt PP (de 8 à 8.5 %), du précompte immobilier et de la taxe poubelle, le plan de gestion prévoit l’instauration d’une nouvelle taxe sur le raccordement aux égouts et le budget 2013 une augmentation des tarifs de la garderie scolaire. 

A l’origine, le plan de gestion était présenté comme un mauvais moment à passer pour la ville après les affaires. Mais aujourd'hui, nous constatons que la situation financière de la ville est telle qu’elle va rester sous le joug du plan de gestion pendant une très longue période encore. Charleroi détient le record de pauvreté  et est  la commune dont la population est la plus pauvre parmi les villes Belges de plus de 50 .000 habitants. Et la situation risque de s'aggraver : dans les documents reçus, nous apprenons que plus de 3.500 Carolos risquent de perdre leurs droit aux allocations de chômage au premier janvier 2015.

Alors en matière de logement ou de service social le plan de gestion ville propose que ses missions seront assurées par le CPAS. Tout le monde sait que le CPAS est déjà complètement dépassé : le nombre de bénéficiaires est passé de 3.000 en 2006 à presque 8.500 en 2011.  Sans parler du fait que le CPAS est lui-même soumis à un plan de gestion qui a déjà imposé, par exemple, l’augmentation des tarifs des aides familiales et des repas à domicile. Mais ce n’est pas fini : des 66 logements loués par le CPAS il n’en restera plus que 8 en 2015. Et cerise sur le gâteau : le nombre d’antennes sociales passera de 15 à 7 dans les années qui suivent!

 

Le CPAS l'indique lui même dans son rapport : « Il sera difficile d’aller plus loin dans les mesures d’économies sans remettre en question la qualité et la diversité des services rendus à une population dont les besoins vont aller en s’intensifiant (paupérisation, vieillissement…) " ou "Soulignons que nous évoluons dans un contexte budgétaire compliqué et que le  plan de gestion actualisé nous laisse peu de marge de manœuvre pour l’instauration de politiques nouvelles ». Dans l'état actuel,  tenter de nous faire croire que le CPAS va reprendre les services que la ville supprimera, c'est nous faire croire au père Noël.

Globalement, le PTB considère  que notre ville est mise en danger par ces budgets et surtout par les plans de gestion. Et ce n’est qu’un début. L’effort à réaliser était près de 15 millions d’euros en 2012 et il sera de plus que le double en 2015. Et ce, alors que la crise économique frappe de plein fouet nombre de nos concitoyens.

Il faut d’urgence faire preuve de plus de créativité, aller chercher de nouveaux moyens, entre autres par une fiscalité solidaire à tous les niveaux de pouvoir. Par l'instauration par exemple d'une taxe sur les millionnaires. Cette taxe est d’ailleurs appuyée par 85 % de la population. On ne peut à la fois pleurer sur le manque de moyens des communes et voter au Fédéral et à la région pour des mesures qui étranglent financièrement les pouvoirs locaux. Les partis dont sont membres les représentants de la majorité communale devraient, de ce point de vue, soigner leur schizophrénie. La nouvelle équipe a promis d’aller chercher les moyens pour notre ville, pour son renouveau et ses citoyens. Mais personnellement, je n'ai trouvé aucune piste qui permettrait de libérer ses moyens dans les centaines de pages de documents ...

Pour conclure, Mr Magnette, j'ai une proposition à vous faire. Il a été dit que les vraies décisions budgétaires seraient prises lors de la première modification budgétaire au printemps et que c’est à ce moment qu'apparaîtraient les choix politiques. A la veille des ces choix, je pense donc qu’il est bienvenu le temps de vous inviter à m’accompagner auprès de mes patients pour vous offrir l’opportunité de rencontrer Kevin qui vient d’être exclu du chômage malgré qu’il suivait une formation dans le bâtiment. Vous pourriez également faire la rencontre de Jean qui vous expliquera pourquoi il prend seulement trois repas du CPAS par semaine. Et Anissa et ses enfants qui vous feront visiter leur logement imbibé d'humidité. Sans parler d’Aline qui vit avec ses 3 enfants dans un studio et qui est une de ces 4.000 familles qui attendent un logement social... Ce serait l’occasion pour vous de leur dire que la ville s'occupera de moins en moins du logement car cela ne fait pas partie des missions obligatoires. Ou l’occasion peut-être de prendre votre courage et de répondre aux problèmes des habitants de votre ville. Mr Magnette, je serais donc ravie de vous faire découvrir l’autre face du décor et éventuellement pouvoir influencer vos choix politiques.  

Sofie Merckx , 15-01-2013

PS : les noms de mes patients sont des noms d’emprunts afin de respecter le secret médical, les faits sont bel et bien réelles. 



17:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

PTB: Une réforme des droits de succession s'impose, mais pas cel le proposée par Charles Michel s1379

 
 
Sent: Monday, January 14, 2013 4:38 PM
 
Subject: CP PTB: Une réforme des droits de succession s'impose, mais pas celle proposée par Charles Michel
 
 
 
http://www.ptb.be/nieuws/artikel/une-reforme-des-droits-d...
Logo
                                      PTB
Communiqué de presse
14 Janvier 2013

Une réforme des droits de succession s'impose, mais pas celle proposée par Charles Michel
 

Charles Michel plaide pour une réforme des droits de succession. « C'est vrai qu'une réforme s'impose, mais pas exactement celle que propose le MR », note Marco Van Hees, spécialiste fiscalité du PTB.

1. Les importantes différences de taux selon que l'on soit héritier en ligne directe ou non (frère, neveu...) posent effectivement question. On cherche vainement ce qui pourrait justifier un tel écart. De même, la non-indexation des barèmes (contrairement à ceux de l'impôt des personnes physiques, par exemple), est incompréhensible.

 

2. Par contre, la progressivité des droits est un principe essentiel de justice fiscale auquel il ne faut pas toucher. Avec l'impôt des personnes physiques, les droits de succession sont l'une des rares taxes progressives de notre législation.

 

3. Le vrai problème, c'est que cette progressivité est théorique, car les plus grands patrimoines échappent souvent aux droits de succession, de manière légale ou illégale. Les droits touchent en effet essentiellement le patrimoine immobilier (celui des simples gens) et non le patrimoine financier (qui, parmi les ménages plus riches, est bien plus important que l'immobilier). Cette discrimination est légale : les droits de donation (une façon d'échapper aux droits de succession) sont uniformément de 3 % sur le patrimoine financier, alors qu'ils sont progressifs sur l'immobilier. Elle est aussi illégale : les services de l'enregistrement (SPF Finances) chargés de vérifier les déclarations de succession n'ont pas les moyens — humains, matériels, légaux — de vérifier le patrimoine financier transmis. Ils concentrent donc toute leur attention sur l'immobilier.

 

4. La Taxe des millionnaires défendue par le PTB implique la création d'un cadastre des fortunes. Ce cadastre ne servirait pas que pour la Taxe de millionnaires, mais permettrait également de lutter contre d'autres fraudes fiscales, en particulier celle relative aux droits de succession.

 

5. Le PTB dénonce la volonté du MR d'offrir des déductions fiscales sur les droits de succession en fonction d'investissements dans le capital à risque. Il dénonce d’ailleurs aussi les projets similaires du ministre des Finances, Steven Vanackere (CD&V), de favoriser fiscalement le capital à risque. Les problèmes de financement des entreprises proviennent du monde bancaire, qui a tant été choyé par le prédécesseur de Vanackere, le MR Didier Reynders. Selon ces projets libéraux, la collectivité payerait deux fois : une fois pour aider des banques qui peuvent prendre des risques inconsidérés pour augmenter leur profit, une seconde fois par des aides fiscales pour contrecarrer les manquements des mêmes banques en matière de financement des entreprises. Pour le PTB, seul un secteur bancaire public est capable d'assurer un fonctionnement sain de la finance.

 

Service de presse du PTB

www.ptb.be

 

Contact:

Raoul Hedebouw

0477986510

 

Marco Van Hees

0473 411021

 


 




 
__._,_.___
 
 
.

__,_._,___

17:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

13/01/2013

Le capitalisme ne sauvera pas le climat | Fabiola | Magnette casse le rail

 
 
 
Sent: Saturday, January 12, 2013 7:00 PM
 
Subject: Le capitalisme ne sauvera pas le climat | Fabiola | Magnette casse le rail
 
 
 
 
 
cliquez ici pour voir ce mail en ligne
Newsletter du PTB :: 12 januari 2013
Banner PTB newsletter
Première écharpe échevinale pour le PTB+

Dans le district anversois de Borgerhout, le 7 janvier, la majorité progressiste (sp.a, Groen et PTB+) a prêté serment.


Interview :: Le capitalisme ne sauvera pas le climat

De mythe van de groene economie (Le mythe de l’économie verte) est un livre marquant. Un ouvrage qui, faits et analyses à l’appui, lève le voile sur les pseudo-solutions aux problèmes climatiques et réfute l’idée selon laquelle nous sommes tous dans le même bateau. Révélateur.


Fabiola et l'hypocrisie des partis au pouvoir

Nous voyons des partis, comme le PS/SPa, MR/VLD ou CDH/CD&V, indignés par le comportement scandaleux de Fabiola. Mais qui a voté, année par année, une dotation d'1,4 million d'euros sans sourciller pour quelqu'un qui n'est plus en fonction ?


Magnette casse le rail en force

Le gouvernement adopte la réforme de la SNCB voulue par Paul Magnette (PS) et divise le groupe en deux entités séparées : Infrabel (qui gère l’infrastructure du rail) et la SNCB (l’opérateur qui fait rouler les trains). Actuellement, le groupe SNCB est constitué de trois entités : outre Infrabel et la SNCB, il existe le Holding, coupole de ceux-ci qui permet encore une certaine liaison entre les deux et garantit un seul et même statut pour le personnel. Les réactions syndicales seront fortes.


Les 4 exigences pour la rentrée sociale

Fin novembre, le gouvernement sort son budget et son plan de « relance ». Très vite, de nombreux syndicalistes ont compris qu’il s’agissait d’un budget d’austérité pour les travailleurs et de cadeaux fiscaux pour les patrons. La résistance sociale commence à se réunir autour de 4 mots d’ordre. Explications.


Faites suivre cette newsletter

Trouvez-vous cette newsletter hebdomadaire intéressante? Faites-la connaître à vos amis et collègues et forwardez-la.

  • Vous n'êtes pas encore abonné à cette newsletter? Cliquez ici.

 

Vous pouvez aussi me donner votre avis sur: http://www.facebook.com/RomainRogerdeCourcelles. Merci !

Contient


Autres nouvelles


Parti du Travail

Facebook icon Twitter icon

Solidaire

Partager sur Facebook

 

10:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |