16/01/2013

CHARLEROI: Intervention de Sofie Merckx

 
 
 
CHARLEROI:   Intervention de Sofie Merckx
 
 
L’oeuvre de la majorité Ps étendue. On voit pourquoi Magnette a étendu la majorité “socialiste” au Mr et au Cdh. La sainte-alliance contre la population doit et sera ainsi la plus large possible ... Elle en aura besoin pour appliquer de plus en plus d’ austérité, de restrictions, de suppressions de services sociaux et culturels, restreindre le personnel, aggraver la pression fiscale ... C’est l’oeuvre des gérants honnêtes du capitalisme, des intégrés au système d’exploitation en place, en Belgique et en Europe ...
 
RoRo
 
 
 
 
Sent: Tuesday, January 15, 2013 2:06 PM
 
Subject: Intervention de Sofie Merckx
 

Ville de Charleroi : plan de gestion et Budget 2013: intervention

 http://www.gvhv-mplp.be/fr/planete/blogs/sofie-merckx/13/...

Cher bourgmestre, Chers citoyens, chers collègues ,

Aujourd'hui, on nous demande d'approuver le budget 2013 calqué sur le plan de gestion de la ville .

Le plan de gestion,  nous propos / impose  d'abandonner petit à petit nos missions facultatives et de nous concentrer sur les missions obligatoires de la ville. Selon cette logique, la ville ne s'occuperait donc plus du logement, ni de l'animation des personnes âgées et des jeunes, ni de la prévention de la toxicomanie par exemple. C'est dans cette perspective qu'il faut que nous voyons l’arrêt de Marcinelle en Montagne : ce cadre fantastique qui offre à tous les jeunes Carolos des vacances de ski à un prix abordable.. C’est ainsi que les subsides octroyés à de nombreuses ASBL sont en diminution.

A travers ce plan de gestion, la ville a déjà subi la fermeture des guichets citoyens de Couillet, Dampremy et de Roux et on nous prévoit encore la suppression de 4 guichets supplémentaires ce qui réduira leur nombre à 7 sur l’ensemble du territoire de la ville. On doit encore ajouter à cela la fermeture d’une piscine, l’abandon de certains services techniques qui passeront dans les mains du secteur privé.

Dans le plan de gestion on trouve des intitulées tels que optimalisation ,synergie,externalisation .... pour la clarté du lecteur je propose d’y mettre plutôt suppression, privatisation... C’est ainsi que les travailleurs contractuels sont de plus en plus remplacés par du personnel avec des statuts précaires. Au CPAS rien qu’en 2013    14 postes seront remplacés par des articles 60. A la ville  seulement 1 départ naturel sur trois seulement est remplacé  ; au CPAS 1 sur 2. Mais je viens d’apprendre que au CPAS on passera aussi à 1 sur 3.

Alors que les citoyens ont déjà dû subir par le passé l’augmentation de l’Impôt PP (de 8 à 8.5 %), du précompte immobilier et de la taxe poubelle, le plan de gestion prévoit l’instauration d’une nouvelle taxe sur le raccordement aux égouts et le budget 2013 une augmentation des tarifs de la garderie scolaire. 

A l’origine, le plan de gestion était présenté comme un mauvais moment à passer pour la ville après les affaires. Mais aujourd'hui, nous constatons que la situation financière de la ville est telle qu’elle va rester sous le joug du plan de gestion pendant une très longue période encore. Charleroi détient le record de pauvreté  et est  la commune dont la population est la plus pauvre parmi les villes Belges de plus de 50 .000 habitants. Et la situation risque de s'aggraver : dans les documents reçus, nous apprenons que plus de 3.500 Carolos risquent de perdre leurs droit aux allocations de chômage au premier janvier 2015.

Alors en matière de logement ou de service social le plan de gestion ville propose que ses missions seront assurées par le CPAS. Tout le monde sait que le CPAS est déjà complètement dépassé : le nombre de bénéficiaires est passé de 3.000 en 2006 à presque 8.500 en 2011.  Sans parler du fait que le CPAS est lui-même soumis à un plan de gestion qui a déjà imposé, par exemple, l’augmentation des tarifs des aides familiales et des repas à domicile. Mais ce n’est pas fini : des 66 logements loués par le CPAS il n’en restera plus que 8 en 2015. Et cerise sur le gâteau : le nombre d’antennes sociales passera de 15 à 7 dans les années qui suivent!

 

Le CPAS l'indique lui même dans son rapport : « Il sera difficile d’aller plus loin dans les mesures d’économies sans remettre en question la qualité et la diversité des services rendus à une population dont les besoins vont aller en s’intensifiant (paupérisation, vieillissement…) " ou "Soulignons que nous évoluons dans un contexte budgétaire compliqué et que le  plan de gestion actualisé nous laisse peu de marge de manœuvre pour l’instauration de politiques nouvelles ». Dans l'état actuel,  tenter de nous faire croire que le CPAS va reprendre les services que la ville supprimera, c'est nous faire croire au père Noël.

Globalement, le PTB considère  que notre ville est mise en danger par ces budgets et surtout par les plans de gestion. Et ce n’est qu’un début. L’effort à réaliser était près de 15 millions d’euros en 2012 et il sera de plus que le double en 2015. Et ce, alors que la crise économique frappe de plein fouet nombre de nos concitoyens.

Il faut d’urgence faire preuve de plus de créativité, aller chercher de nouveaux moyens, entre autres par une fiscalité solidaire à tous les niveaux de pouvoir. Par l'instauration par exemple d'une taxe sur les millionnaires. Cette taxe est d’ailleurs appuyée par 85 % de la population. On ne peut à la fois pleurer sur le manque de moyens des communes et voter au Fédéral et à la région pour des mesures qui étranglent financièrement les pouvoirs locaux. Les partis dont sont membres les représentants de la majorité communale devraient, de ce point de vue, soigner leur schizophrénie. La nouvelle équipe a promis d’aller chercher les moyens pour notre ville, pour son renouveau et ses citoyens. Mais personnellement, je n'ai trouvé aucune piste qui permettrait de libérer ses moyens dans les centaines de pages de documents ...

Pour conclure, Mr Magnette, j'ai une proposition à vous faire. Il a été dit que les vraies décisions budgétaires seraient prises lors de la première modification budgétaire au printemps et que c’est à ce moment qu'apparaîtraient les choix politiques. A la veille des ces choix, je pense donc qu’il est bienvenu le temps de vous inviter à m’accompagner auprès de mes patients pour vous offrir l’opportunité de rencontrer Kevin qui vient d’être exclu du chômage malgré qu’il suivait une formation dans le bâtiment. Vous pourriez également faire la rencontre de Jean qui vous expliquera pourquoi il prend seulement trois repas du CPAS par semaine. Et Anissa et ses enfants qui vous feront visiter leur logement imbibé d'humidité. Sans parler d’Aline qui vit avec ses 3 enfants dans un studio et qui est une de ces 4.000 familles qui attendent un logement social... Ce serait l’occasion pour vous de leur dire que la ville s'occupera de moins en moins du logement car cela ne fait pas partie des missions obligatoires. Ou l’occasion peut-être de prendre votre courage et de répondre aux problèmes des habitants de votre ville. Mr Magnette, je serais donc ravie de vous faire découvrir l’autre face du décor et éventuellement pouvoir influencer vos choix politiques.  

Sofie Merckx , 15-01-2013

PS : les noms de mes patients sont des noms d’emprunts afin de respecter le secret médical, les faits sont bel et bien réelles. 



17:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.