16/01/2013

BELGIQUE: PTB et logement à Molenbeek: la misère, la honte d'un système, d'un pays dit "évolué" ...

http://static.skynetblogs.be/media/1350/677980036.jpg

 
 
 
BELGIQUE: PTB et logement à Molenbeek: la misère, la honte d'un système, d'un pays dit "évolué" ...
 
 
On a de la chance, on peut au-moins le dire et l’écrire, car nous sommes en “démocratie” qui respecte les “droits de l’homme”.  Une démocratie qui couve et qui couvre la misère cachée de milliers, voire de dizaines de milliers, de gens ...
Voilà pourquoi le 10 octobre 2012 il fallait élire des dizaines et des dizaines de conseillers communistes et Ptb et envoyer les autres à la poubelle si l’on veut que les gens soient défendus...  Libéraux (Mr) et catholiques (Cdh) règnent sur ce pays depuis 1830. Les “socialistes” sont arrivés à la fin du 19e siècle et les écolos ne roulent déjà plus en vélo pour se rendre au Parlement. Ils sont déjà bien intégrés au système.
RoRo
 
Vous pouvez aussi me donner votre avis sur: http://www.facebook.com/RomainRogerdeCourcelles. Merci !
 
 
 
Sent: Tuesday, January 15, 2013 7:49 AM
 
Subject: PTB et logement à Molenbeek
 
 
 
 
En image

Le 14 janvier 2013 18:25, Lizz printz <lizzprintz@gmail.com> a écrit :
CP et vidéo sur site du PTB : 
http://www.ptb.be/index.php?id=1326&tx_ttnews[tt_news...


Le 14 janvier 2013 18:02, Benjamin Pestieau <benjamin.pestieau@ptb.be>a écrit :

L'article originale vient de la DH. Une quasi pleine page dans l'édition bruxelloise d'aujourd'hui...
http://www.dhnet.be/regions/bruxelles/article/421102/a-se...

Le 14 janvier 2013 09:50, Dominique Meeùs <dominique@d-meeus.be>a écrit :

Dans la Libre Belgique de ce matin, 14-1-2013, édition de Bruxelles, page 12 :
 

A sept dans un clapier social moisi

Deux familles sont cloîtrées dans un logement social inhabitable.

MOLENBEEK

Cinq enfants et deux adultes entassés dans un deux-pièces rikiki et bouffé par les moisissures ! C’est le désastre sur lequel est tombé Dirk De Block (conseiller communal du PTB local), au 18 rue de Liverpool…

“On dirait qu’on nous a abandonnés !”, résumerait Fatoumata Diallo (32 ans), maman couvant Amadou, un petit bout de cinq mois, si elle n’était tétanisée par ce quotidien.

Le couple et ses marmots crèchent depuis 2008 dans l’insupportable “bien” social, du Logement molenbeekois, et aspirent à une mutation quémandée depuis 24 mois.

Le 27 décembre 2012, le médecin ne réclama-t-il pas un “impératif logement adéquat” pour cette famille dont plusieurs membres sont frappés de problèmes respiratoires ?

Deux des jeunes gens dorment, il est vrai, dans le salon/cuisine. Avéré aussi que la condensation du studio est telle (90 %, dixit une mesure labellisée Bruxelles-Environnement) que quiconque pénètre dans cet antre est instantanément pris à la gorge. “Les champignons sont inévitables…”, s’émeut l’homme du Parti du travail de Belgique, devant des lambeaux de plafond, une électricité aléatoire, des toilettes glacées en terrasse ou une absence d’eau chaude. Tout ça pour 250 € par mois…

“C’est complètement dingue !”, s’apitoie encore notre interlocuteur, alors que nous n’avions pas encore tout vu.

 

Un quartier oublié

Sur le même palier de ce miséreux premier étage, Latifa Mahjoub (44 ans), ses progénitures (11 et 5), son homme et sa maman ne sont pas logés à meilleure enseigne. “Je paie un loyer de 449 € et 21 € d’électricité”, raconte la jeune femme, domiciliée en ce 18 rue de Liverpool depuis 2004 et en attente de mutation “depuis six ans”. Doit-on en rajouter ? Le délabrement – jusqu’à une porte d’entrée déglinguée – vaut des deux côtés. “Ils espèrent qu’on retapera, indique Dirk De Block. Mais ça traîne. Les encombrants ? Rien n’est fait. Les caves ? On n’y entre plus. Le nettoyage ? Rien depuis au moins trois mois…”

Membre du PTB aussi, Riet Dhont a découvert l’horreur avant son élu. “Le quartier, dans son ensemble, est oublié !”, analyse-t-elle.

Un laisser-aller d’autant plus scandaleux et incompréhensible “que les budgets régionaux alloués aux rénovations ne sont pas épuisés”…

Guy Bernard


 
 
 

17:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.