11/09/2012

COURCELLES: ces militants et/ou vieux amis qui viennent de nous quitter ...

 
 
 
 
COURCELLES: ces militants et/ou vieux amis qui viennent de nous quitter récemment ... et à qui je souhaite rendre un petit hommage, répéter mon dernier adieu ...
RoRo
 
Marcel BEYNAERTS: j’ai siégé à ses côtés de 1977 à 1982, au Conseil communal de COURCELLES.
Il était élu Gptc: Groupe politique des Travailleurs chrétiens.
Le Gptc était a l’époque un essai de travailleurs chrétiens progressistes qui visaient à se regrouper afin d’obtenir des élus et pouvoir jouer ainsi un rôle sur le plan politique.
Marcel fut un partenaire honnête et loyal pendant ces 6 années.
Je me souviens du jour, lors d’un Bal du mayeur dans la Grande salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville, où je lui dis:
“Viens avec nous les communistes et tu seras élu!”!
Et ce fut fait.
En 1976, à la veille de la fusion des communes, la section communiste courcelloise lança un appel en vue de constituer une liste unitaire pour les communales
du mois d’octobre.
Marcel répondit à cet appel. Il fut élu et siégea donc au Conseil, aux côtés de Georges GLINEUR et de moi-même, ainsi que de René SMOES, ancien président, de la Cap et
socialiste dissident de Gouy.
Marcel fut d’ailleurs le seul élu du Gptc en Belgique.    Il nous a quittés il y a déjà quelques semaines...
 
 
Willy GERMAUX: un vieil ami, depuis plus de 60 ans.
La mère de Willy était communiste. Je l’ai donc connu déjà au sein de la Jeunesse populaire de Belgique dès la fin des années ‘40, début des années ‘50.
Je me souviens de l’époque où j’allais lui vendre chaque semaine l’hebdomadaire “Vaillant”, dont il était un fervent lecteur, au 5 rue du Godet là où il vécut pendant longtemps.
Très courageux Willy fit ses études en constructions civiles, le soir, à l’ Ecole industrielle du Trieu.
Grâce au diplôme ainsi obtenu, il fut nommé directeur des travaux à Gerpinnes où il partit habiter.
Partisan du sport amateur, Willy fut notamment coureur à pieds. Formé par Olivier DEPOPLIMONT, il fut (si mes souvenirs sont bons) champion du Hainaut du 5.000 m.
En fin de carrière, après le décès accidentel de sa fille et la mort de son épouse, il est donc revenu vivre, rue de Gaulle à COURCELLES.
Il vient de partir...
 
 
Le docteur José TORDEUR: je le connais depuis plus 50 ans.
J’ai très bien connu aussi son épouse, aujourd’hui décédée et qui fut une très bonne amie du temps de ma jeunesse: Jeannine DUBOIS.
Son père, ancien cheminot, fut mayeur socialiste de COURCELLES dans l’après-guerre.
Le médecin généraliste José était donc socialiste lui aussi, ce qui méritait quand même notre estime réciproque.
Il a exercé longtemps à COURCELLES où il était très connu et devint finalement médecin conseil des Mutualités socialistes.
Ses funérailles ont eu lieu ce mardi-matin, 11 septembre 2012.
 
 
Aimé LACROIX de SOUVRET: était devenu secrétaire de la Régionale inter-professionnelle FGTB de CHARLEROI.
C’est toute une histoire la manière dont nous nous sommes rencontrés.
C’était l’époque, où Aimé LACROIX, jeune délégué CNE employés (syndicat chrétien) de Glaverbel-Roux, rencontrait quelques problèmes, à cause d’un licenciement...
Il fallait organiser la solidarité. Une réunion eu lieu chez le communiste Marius RIDIAUX à Trazegnies qui avait aussi le contact avec Les Equipes Populaires. Je fus invité en tant que permanent communiste, en compagnie de Stany DAMBOURG (prêtre progressiste), Jean DEBIEVE (militant socialiste), Aimé LACROIX, notamment.
Je me mis donc au travail pour tirer un tract du Parti communiste, appelant à la solidarité, mais il ne fut pas distribué et finit à la poubelle.
Le problème était qu’à l’époque le délégué principal FGTB chez GLAVERBEL-Roux, un certain Jules N.... avait aussi en poche une carte du Parti communiste et menait aussi quelques activités militantes sur le plan local à GOSSELIES.
Et il n’était pas question pour J.N. de déclencher la moindre solidarité vis-à-vis des “calotins”. Le permanent communiste responsable pour Glaverbel et la section communiste à
GOSSELIES était Richard H.... et il n’était pas non plus question pour lui de contrer son poulain J.N. car il le portait aux nues.
Une rencontre fut donc organisée par Richard chez J.N. à Gosselies, mais elle tourna vite au vinaigre... Et la discussion se poursuivit jusqu’au sein du Bureau fédéral du Parti communiste à CHARLEROI où tout le monde resta évidemment sur ses positions.
J.N. fila finalement au Ps et le “calotin” Aimé LACROIX fit finalement carrière syndicale à la ... Fgtb, qualifiée aujourd’hui de “syndicat socialiste”. Nous avons donc eu l’occasion de nous revoir souvent par la suite.   Il vient lui aussi de mourir ...
 
 

19:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Commentaires

Merci pour les informations que j'ai pu lire de cette façon.
Je suis Courcelles parce que je suis à la recherche d'un copain de travail ancien (dans la mine) de mon père(mon pere etait mineur)
J'espère trouver d'autant plus, que les gens de votre pensée(voir pas des fautes svp)
Merci
sincèrement
Longinius

Écrit par : Schietecatte | 17/10/2012

Les commentaires sont fermés.