14/03/2012

La BELGIQUE connaît donc depuis hier-soir un nouveau drame national

 
La BELGIQUE connaît donc depuis hier-soir un nouveau drame national: 28 Belges (22 enfants qui rentraient de classe de neige et 6 adultes) morts, tués dans cet imprévisible accident de la route en SUISSE.
 
Les images du car détruit sont impressionnantes quant au terrible choc subi à grande vitesse, ce qui m’incite à la réflexion suivante que l’on appréciera comme l’on veut dans un sens ou dans l’ autre.
 
Eté 1980, je séjournais pour repos pendant 15 jours dans cette “sinistre” “dictature” “communiste””stalinienne” qu’était la Rda (DDR), l’ Allemagne de l’ Est, la République démocratique allemande.
 
A cette époque, la vitesse maximale autorisée SUR AUTOROUTE pour le transport des personnes en bus/car était de .... 50 kms/heure.
 
Je vois bien sûr les objections: c’était en 1980 et en Rda, il n’y a avait pas beaucoup de circulation, de voitures personnelles, par rapport aux pays capitalistes.
 
Et c’ est vrai mais en Rda, on ne proclamait pas le slogan “Ma voiture, c’ est ma liberté !” et pour le transport des personnes le régime privilégiait les transports en commun, les transports publics, développés. Les tarifs étaient pour une croute de pain et ces transports entre les mains d’une société nationale publique uniquement.
 
Si l’on se rendait de BERLIN-Est, par autoroute, en direction de BAABE (par exemple) sur la Mer Baltique, sur l’île de Rügen, pas loin du grand (à l’époque) Port de Rostock, vous en preniez pour 10 heures pour parcourir quelque 525 kms. Mais, vous arriviez à bon port.
 
Ici, c’ est l’encombrement, la course contre la montre, et la voiture personnelle est devenue pratiquement indispensable tant les transports publics sont rentabilisés et de plus en plus chers quand ils ne sont pas privatisés...
 
Je viens d’ apprendre que si vous montez dans un bus des Tec à la gare de COURCELLES-Motte pour parcourir un trajet de quelque 2,5 kms vers la place de COURCELLES-Trieu, il nous en coûte 1,70 euro (bref, 69 FBelges).
 
Deux régimes, deux systèmes différents, avec des conséquences différentes évidemment, où il n’ aurait rien à revoir  ... ???  Le “progrès” (sic) ne peut connaître aucun coup de frein, aucun retour (même petit) en arrière évidemment ... Il n’ est même plus évidemment question de se rendre en classe de neige en SUISSE ... tout simplement en train...
 
RoRo
 
 

19:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.