17/02/2012

COURCELLES: affaire KEYSER: les ennuis recommencent dans les qua rtiers de La Glacerie et de la Motte ...: une pétition est en cours ...

 
COURCELLES-KEISER: les ennuis recommencent dans les quartiers de La Glacerie et de la Motte ...: une pétition est en cours (voir texte ci-dessous) ...
 
Si vous souhaitez vous joindre à cette pétition due à l’initiative d’habitants de La Glacerie, la signer et/ou participer à la récolte de signatures supplémentaires, adressez-vous à:
 
- Elie LECLERCQ et Annie GUERET, 52 rue de la Glacerie, 6180 Courcelles (tél: 071458807)
 
-Rémy DEVOS, 50 rue de la Glacerie, 6180 Courcelles kiki2968@hotmail.com
 
 
texte PÉTITION:
 
Collège Communal
Administration Communale
Rue Jean Jaurès 2 .
 
6180 COURCELLES
 
Concerne: demande de permis d'environnement par KEYSER ET FILS SA pour une
activité industrielle au n° 2 de la rue du port à Courcelles.
 
Madame, Monsieur,
 
Je vous informe que je suis totalement opposé à la délivrance du permis demandé ci-dessus.
 
TI Y a une trentaine d'années, l'entreprise KEYSER est venue s'installer sur un site du Port
Autonome de Charleroi.
 
A l'époque, l'activité de cette petite entreprise était (Grossiste en mitrailles) achat de petites
quantités auprès de petits récolteurs et vente aux usines après compactage des voitures.
 
Mais depuis cette activité commerciale a bien changé, cette entreprise est devenue une
entreprise industrielle avec de graves nuisances polluantes pour les riverains: bruit et
poussières qui envahissent les habitations.
 
Une telle situation n'est plus vivable, et nous les Courcellois de la Motte, ainsi que les enfants
qui fréquentent l'école primaire avons droit à un environnement sain et de ne plus être obligé
de subir les nuisances produites par cette entreprise.
 
C'est avec ce genre d'activité industrielle implantée en zone d'habitat que les Wallons de la
région de Charleroi ont la réputation d'être des .gens sales, qui vivent dans la crasse, et
pourtant NON, ce sont les responsables qui autorisent une telle activité polluante qui sont la
cause de cette réputation.
 
Je demande donc au Collège Communal de refuser cette demande de permis et d'inviter
l'entreprise KEYSER ET FILS à poursuivre leurs activités dans une zone industrielle
appropriée.
 
Je vous remercie pour l'attention que vous voudrez bien porter à la présente et vous prie
d'agréer, Madame, Monsieur mes salutations distinguées.
 
 
 
Lu à l'instant :
 
Bonjour Monsieur
Suite à votre article relatif à la rue de la Glacerie, j’ai une amie qui habite dans cette rue. Elle me dit : c’est infernal, soit au niveau du bruit et surtout au trafic des camions qui empruntent cette rue.
Cette rue n’avait pas été prévue pour un tel trafic, sans compter le stationnement des voitures.
Quand au pont de la Motte (au dessus du chemin de fer) dont vous faites allusion, il n’a jamais eu d’accident mortel (les conducteurs qui empruntent ce pont sont prudent), mais n’empêche, c’est un goulot dangereux pour ceux qui ignore cet endroit.
Bien à vous
R. B.
 
 
 
 
 
 
COURCELLES: les ennuis recommencent dans les quartiers de La Glacerie et de la Motte ...
 
Le quartier de la Glacerie est un quartier populaire et populeux, ce qui signifie donc un quartier pas nécessairement riche de belles villas ...
 
Dans le bas, une église, une place (Philippot qui n’ a guère connu d’ améliorations depuis la Libération), une école primaire,...
 
Un point-Poste fermé, une gare pourtant récente (qui a dû coûter plusieurs millions d’ euros) mais désaffectée totalement, un pont de chemin de fer complètement à remodeler vu son état (un goulot pour le trafic !), des commerces de quartier progressivement écrasés par les grands magasins (librairies, épiceries, boucheries, boulangeries, cabarets, ...).
 
Une rue de La Glacerie engorgée par les poids lourds qui s’entrecroisent pour se rendre aux entrepôts qui n’ auraient jamais dû exister à cet endroit, un stationnement anarchique de véhicules ...
 
Ce fut pourtant l’endroit choisi par des patrons pour implanter des entreprises et des projets qui n’ auraient jamais dû naître: TEMEREC, FOREVER, ..., surtout depuis la création d’un zoning industriel longeant l’avenue de Wallonie et la rue de Seneffe.
 
Et ce n’ est pas tout: en son temps, la partie comprise entre la ligne de chemin de fer Sncb et le canal Charleroi-Bruxelles fut expropriée car Ernest GLINNE (alors bourgmestre Ps) se voyait gêné par l’existence d’ anciennes ruines industrielles.
 
Tout cela, pour arriver finalement à créer un espace libre mis à disposition du Pac (Port autonome de Charleroi) où de nouvelles entreprises alléchées (chemin de fer, canal) pourraient venir s’installer ...
 
L’occase fut saisie notamment par l’ entreprise KEYSER (ferrailleur) qui délocalisa (quittant la rue Latérale, longeant le canal de Charleroi, traversant Marchienne-Docherie et Dampremy) pour venir à COURCELLES.
 
Et dès lors, c’est la galère pour les habitants de GOSSELIES-Sart-les-Moines (sur les hauteurs), COURCELLES-Motte et COURCELLES-Glacerie (dans le bas): bruits de grue, odeurs, incendies de pneus entreposés car surchauffés naturellement, trafic des camions, destruction de l’environnement...
 
Hors, voilà que l’entreprise en question veut encore étendre ses activités, sans que l’on sache réellement si de nouveaux emplois seront créées, en bénéficiant des aides publiques une fois de plus (Plan Marshall ou autres ?), ou s’il s’ agit d’augmenter tout simplement les profits de cette Sprl.
 
Il est question (voir Tan Que Vive du 25 janvier 2012) de l’agrandissement des installations (hangar locomotive, broyeur et local électrique, 3 hangars, voirie interne avec nouvelle entrée au site (où ?), 36 aires de parkings), augmentation de capacités et de dépollution, dépôts de liquide de frein, de lave-glace, d’huile usagée, de diésel de récupération, bonbonnes de gaz lpg, stockag de batteries usagées, filtres à mazout usagé, filtres à huile, etc, etc, ... et tout cela le long du canal et dans la vallée du Piéton...
 
Bref, c’ est même plus grave que lors des projets de FOREVER pour l’ existence et la tranquillité des riverains des quartiers concernés, de l’ environnement et de l’écologie...
 
Une enquête commodo – incommodo est donc en cours une fois de plus.
 
On va voir, en ce période électorale, où les habitants trouveront leurs meilleurs défenseurs au sein des partis composant l’ actuel Conseil communal de COURCELLES:
 
-au Ps (majorité) ?
 
-au Mr (majorité) ?
 
-au Cdh ?
 
-à l’Ucpw (devenu Fg) ?
 
-au Fn (?)
 
-aux Ecolos ?
 
-chez les dissident et/ou exclu Mr et Fn ?
 
Pour ce qui la concerne, la section locale Ptb+ RECLAME une nouvelle REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER des habitants de COURCELLES-Motte et COURCELLES-Glacerie, dans une salle de l’Ecole de La Motte, à convoquer par le Bourgmestre et le Collège communal, car pour le moment, à part l’ avis d’enquête paru dans TAN QUE VIVE, c’est LE SILENCE TOTAL, une fois de plus ...
 
Nous encouragerons d’ailleurs toute pétition allant dans ce sens et toutes les propositions constructives des riverains ...
 
 
Roger ROMAIN
ancien conseiller communal communiste et ucpw
militant du Ptb
B6180 Courcelles
 
Tél: 071.463681
 
 

20:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Commentaires

bonjour je suis un riverain de la rue de la glacerie et c est le ras de bol complet les camions pour cidicora+les poussieres de keyser et les explosions+bruit et cela a toute heure du matin au soir samedi et dimanche+jour ferierplus possible de mettre secher des linges dehors car les poussieres sont dessus plus possible de prendre un aperos dehors le bruit et poussieres alors on cherche a dememager car apres 40 ans on a a marre c est nest plus possible pour notre retraite apres 46 annee de travailles on merite mieux que cela de vos remy 50 rue de la glacerie

Écrit par : de vos remy | 18/02/2012

J'habite au 58 rue de la Glacerie,juste en face de Keyser.Je me suis toujours opposé à la situation actuelle.Faire disparaitre cette m... serait l'idéal mais je doute car ils ont reçu l'autorisation.Je demande simplement que KEYSER respecte ses obligations environnementales (bruit,explosions,hauteur des tas,).

Écrit par : Sohy Jean-Marie | 19/11/2012

J'habite au 58 rue de la Glacerie,juste en face de Keyser.Je me suis toujours opposé à la situation actuelle.Faire disparaitre cette m... serait l'idéal mais je doute car ils ont reçu l'autorisation.Je demande simplement que KEYSER respecte ses obligations environnementales (bruit,explosions,hauteur des tas,).

Écrit par : Sohy Jean-Marie | 19/11/2012

Voyons, voyons: mais les choses vont maintenant changer puisque le 14 octobre 2012, les Courcellois, y compris ceux de La Motte, de la Glacerie, ont très bien voté. Nous allons avoir une nouvelle majorité de droite, composée d'une mayoresse Mr, 3 échevins Mr, 2 échevins Cdh, et 2 échevins ... écolos qui vont évidemment s'atteler à faire respecter "les obligations environnementales (bruit,explosions,hauteur des tas,)".
Si dans 6 ans, les habitants concernés se trouvent toujours devant les mêmes problèmes, ils n'auront plus qu'à réfléchir à deux fois AVANT de voter ... Dans Ki Kwa Où n°40 de ce mois de novembre 2012, les taquinistes nous disent "L'avenir, ça se travaille".
Merci de votre message ! RoRo

Écrit par : Romain Roger | 22/11/2012

Les commentaires sont fermés.