19/12/2011

Moody's abaisse la note de la Belgique de deux crans: le Ministr e Vanackere à la Télé... b3c1

 
 
 
Note de RoRo:
 
J’ai  aussi vu le ministre Vanackere sur mon écran tv.
Pas plus inquiet que cela le personnage, il a ses solutions et sait être rassurant, face à ce nouveau scénario-à-la grecque pour les Belges:
en bref, se montrer plus actif, travailler plus et plus longtemps, accepter les sacrifice.
 
Travailler plus, être plus actif:  c’ est augmenter évidemment l’âge de la retraite. C’est le grand dada des patrons et de tous les gouvernants de l’ euro-dictature capitaliste franco-allemande en ce moment. Objectif final : en arriver à faire travailler les plus vieux jusqu’à l’ âge de 70 ans, pour gagner des années de paiement des pensions sur leur dos, en fin de carrière. Un hold-up quoi !
Peut être aussi augmenter la semaine de travail, diminuer les congés payés, supprimer des jours fériés (???). On verra, sans quoi, ce sera la fin du monde, de la Belgique, de la société ...
Accepter des sacrifices: pour les petits, c’ est payer la crise causée par les banques, le Fmi, les spéculateurs, les multinationales, l’ euro, les agences de notations, le ralentissement de l’ économie de marché, la libre circulation, la libre concurrence capitaliste...
 
Mais VANACKERE, qu’aucun wallon n’a élu, c’ est qui ???
 
Steven VANACKERE (CD&V), membre de la Chambre des représentants, ancien Vice-Premier Ministre, nommé Vice-Premier Ministre et Ministre des Finances et du Développement durable, chargé de la Fonction publique.
 
Bref, un calotin flamand, devenu Ministre des Finances du nouveau gouvernement de Di Rupo-le-Rosé ... Un ami des travailleurs et un bon compère pour le Ps, un “bon” choix “socialiste”. Avec lui, le “développement” (sic) risque en effet de durer ...
 
RoRo
 
 
 
 
 
Moody's a déclassé de deux crans la note de la Belgique. L'information est tombée ce vendredi en fin de soirée, juste après la fermeture des marchés à New-York. Etienne de Callataÿ, économiste en chef à la banque Degroof et le ministre des Finances, Steven Vanackere, nous donnent leur analyse. (Ndlr: sur le rtbf , notre télé gouvernementale).
 
 
Moody's abaisse la note de la Belgique de deux crans
 
Interrogés par Pascal Claude, à tour de rôle, dans le journal parlé de 8h sur La Première, Etienne de Callataÿ et Steven Vanackere estiment tous les deux que la situation est à prendre très au sérieux. 
 
"Il faut plus que jamais se dire que l'accord gouvernemental qui annonce qu'en 2012 le déficit doit chuter en-dessous de 3% (...), que cette ambition doit absolument être réalisée", a déclaré le nouveau ministre des Finances. Quant à savoir s'il faut aller plus loin, le ministre évoque "plusieurs contrôles budgétaires" qui devront déterminer, à chaque fois, si l'objectif fixé peut être atteint. 
 
Etienne de Callataÿ estime, lui, qu'"il va falloir probablement prendre des mesures additionnelles dans les mois qui viennent". Et l'économiste en chef à la banque Degroof de prévenir : "Il faut accepter que tant que nous aurons les grandes incertitudes qui sont les nôtres aujourd'hui (finances publiques et zone euro), les taux d'intérêt pour les Etats et notamment pour la Belgique connaîtront des variations qui vont épuiser certains nerfs".
 
C. Biourge

20:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.