28/11/2011

BELGIQUE: Face aux patrons, au gouvernement, à la droite, aux ba nques et à l' EURO-DICTATURE, il faut se préparer et organiser l a résistance ! c1

BELGIQUE: Face aux patrons, au gouvernement, à la droite, aux banques et à l' EURO-DICTATURE, il faut se préparer et organiser la résistance !
 
 
Chômer ou travailler comme des chiens ???
 
 
C’est parti mes amis: Di Rupo va former son gouvernement, sur la base de toutes les mesures d’austérités et de régression sociale annoncées hier, concoctées par les 6 partis qui ont négocié le paquet ces dernières semaines.
 
La propaganda officielle, médiatique et des patrons est déjà mise en branle. C’est bien sûr haro sur les chômeurs, les fainéants qui n’ont pas le courage de se lever tôt le matin, les profiteurs sociaux, les pensionnés, les gaspillages, les fonctionnaires (les gros ou les petits ???), etc...
 
Sous prétexte de donner son avis, un zigomar expliquait ce matin, par téléphone à Benjamin, dans l’ émission télévisée et radiophonique  Vivacité, (je résume en gros) que lui avait travaillé toute sa vie, sans jamais chômer, acceptant de faire les plus sales boulots (fossoyeur, etc...),  sans doute n’importe où, pour n’importe quel patron, à n’importe quelle heure, à n’importe quelle condition, pour une moyenne de 500 euros nets par mois et qu’il n’en était pas mort...
 
Il a eu de la chance de ne pas en être mort car pour beaucoup de nos concitoyens belges wallons, flamands, bruxellois et germanophones, 500 euros (20.000 francs belges), c’ est juste à peine le montant d’un loyer/mensuel s’ils sont locataires. Il a dû sucer des cailloux car je connaîs personnellement un pensionné isolé (à 1090 euros par mois / carrière professionnelle complète) qui se prépare à commander 1.000 litres de mazout (pour un montant de quelque 850 euros) afin de chauffer sa maison ces trois prochains mois...  Faut-il être crétin ou idiot, pour se prétendre travailleur et tirer à ce point dans le dos de ses compères en répandant de telles inepties ???  Mais le régime et ses partis intégrés ont besoin de tels propagandistes ... On va tenter de nous faire avaler n’importe quoi... A moins qu’un travailleur ne doive plus vivre que dans une cabane perdue au fond d’un jardin...
 
On oublie évidemment une chose: même si certaines allocations de chômage sont parfois importantes et plus élevées même que le montant d’une pension, un chômeur est un travailleur actif qu’un patron a privé de de sa capacité et son droit au travail et rejeté sur le dos de la collectivité. Or, le droit au travail, c’ est aussi un droit de l’homme, comme celui d’être logé, instruit, soigné, ...
 
J’ ai personnellement connu cette situation: après 33 années de travail (sans avoir chômé un seul jour), je fus mis au chômage à l’ âge de 50 ans. J’ ai eu de la chance: pendant 15 ans, chômeur âgé, chef de famille, des parents handicapés, un fils à charge et aux études, j’ ai bénéficié d’ allocations maximales pendant les 15 années qui ont suivi jusqu’à l’âge de la retraite à 65 ans. Mais même ainsi: par rapport à mes années de travail, en étant chômeur, j’ ai perdu quelque 5.000 euros (200.000 f/belges) chaque année ... Et puis, au chômage, à part des tracasseries administratives, des contrôles, etc, inutile d’espérer la moindre amélioration de sa situation sociale: 15 années, avec la même allocation journalière, à part les indexations...
 
Autre couillonnade: patrons et ministres, ministres et patrons, tentent sans cesse de nous faire croire à la Tv qu’il y a du travail, mais que les chômeurs ne sont pas suffisamment formés. C’est faux: bien des travailleurs qui ont accepté 6-7 formations, suivis de stages, manipulés comme des bêtes par les sociétés d’intérim, n’ont toujours pas trouvé d’emploi. Le chômage est en réalité une réserve de main-d’oeuvre disponible à bon marché pour le patronat qui profitent des primes à l’emploi. Travailleur, tu acceptes ces conditions de travail et ce salaire, ou tu vas tefaire voir, un autre prendra la place... !
 
Alors les amis, le temps n’ est pas de raconter n’importe quoi: pour affronter les effets de la crise qui nous est imposée (y compris par les partis “socialistes” au pouvoir avec la droite et même l’ extrême-droite), il va falloir choisir: se battre ou courber l’ échine...
 
RoRo

19:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Imprimer | | |

Commentaires

"Face aux patrons, au gouvernement, à la droite, aux banques et à l' EURO-DICTATURE"

Tiens, les patrons, la droite, les banques et le gouvernement ne seraient pas qu'une seule entité à plusieurs têtes/machoires? Et l'Euro-dictature n'est elles pas qu'un de leurs éléments de domination?

Écrit par : Tanguy | 06/12/2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.