30/08/2011

C0A4C1: BELGIQUE "démocratique": ACTION AUTO 5

From: Evelyse Begon
Sent: Tuesday, August 30, 2011 2:31 PM
 
Subject: TR: ACTION AUTO 5
 

 

From: u63bst@acv-csc.be
Date: Tue, 30 Aug 2011 10:04:48 +0200
Subject: ACTION AUTO 5
To:

 

BONJOUR

 

VOICI UN MESSAGE DE LA PART DE IRENE PETRE, PERMANENTE NATIONALE DU SECTEUR COMMERCE

CET APPEL EST EVIDEMMENT DESTINE A TOUT LE MONDE, PAS UNIQUEMENT AUX MILITANTS COMMERCE

 

Cher-e-s,

 

Pépé et ses 3 collègues ne sont toujours pas réintégrés.

Demain mercredi, 2 ou 3 cars partiront pour Lille, remplis de militant-e-s qui iront dire à Norauto que nous n’acceptons pas ces licenciements injustes et non fondés.

 

Cette action sera suivie immédiatement d’une autre.

Samedi 3 septembre nous fermerons à nouveau tous les AUTO 5 intégrés en Wallonie et à Bruxelles.

Les militant-e-s du Commerce ont répondu massivement présent-e-s le week-end dernier.  Il faut que nous soyons encore plus nombreux ce samedi parce qu’il n’est pas inimaginable que le ton se durcisse avec le temps.

 

Comme précédemment merci de mobiliser l’ensemble des militant-e-s du secteur : ce licenciement nous concerne tou-te-s !

L’indemnité de grève sera payée à ceux qui perdraient leur journée.

A votre disposition pour toute question à ce propos.

 

Bonne mobilisation

 

Irène Pêtre

Secrétaire Nationale

 

 

 

CPNAE 27 Aug 2011 
Tous les centres Auto 5 de Wallonie et de Bruxelles sont fermés

Ce samedi, tous les centres intégrés Auto 5 sont fermés, par solidarité avec le centre Auto 5 de Waterloo. Les travailleurs apportent ainsi leur soutien complet à Giuseppe Di Verde, délégué CNE, et 3 de ses collègues, tous licenciés abusivement ce mercredi 24 août.


Lors de la conférence de presse de ce samedi matin, Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général de la CNE, a d’abord replacé le dossier dans son contexte : « Nous sommes à quelques mois des élections sociales, la protection des délégués est donc au plus bas. Ce qui se passe chez Auto 5, c’est ce qu’on appelle « la chasse aux délégués » (1) : l’entreprise tente de se débarrasser de son contre-pouvoir, au moment où c’est le plus avantageux », explique-t-il.
 
Cette semaine, la direction d’Auto 5 a créé l’amalgame entre le licenciement des 4 travailleurs et une affaire de harcèlement qui remonte à décembre 2010, à coups de communiqués de presse habiles. Jean-Raymond Demptinne, secrétaire permanent régional, a donc ensuite remis les choses au clair en rappelant les faits : « En décembre 2010, un travailleur dépose plainte auprès de sa direction, pour harcèlement moral. Après enquête du conseiller en prévention, la direction reçoit un rapport indiquant que des faits de harcèlement avaient été commis. Le travailleur accusé est convoqué, en présence de son délégué, Giuseppe Di Verde. La direction, le travailleur accusé et le délégué concluent un accord sur la sanction adéquate et mesurée au regard des faits : une note au dossier du travailleur accusé. L’affaire est bouclée. Et puis, s’inquiétant de ne pas voir arriver cette note dans le dossier du travailleur concerné, Giuseppe m’appelle. Après quelques semaines, non seulement la direction revient sur sa parole, mais en plus elle décide de licencier 3 autres travailleurs jusque là non impliqués, dont Giuseppe. »
 
Giuseppe Di Verde raconte alors « l’opération commando » menée par la direction pour avertir les 4 travailleurs de leur licenciement : " Le directeur général d’Auto 5, Monsieur Lebourgeois, est venu me trouver dans l’atelier. J’étais en train de travailler sur un véhicule, lorsqu’il m’a demandé de le suivre pour discuter. Je l’ai suivi dehors, pensant que nous allions discuter de la note au dossier qui n’arrivait pas. 

Après quelques mètres, je m’étonne de la direction que nous prenons : Monsieur Lebourgeois m’emmène vers l’hôtel Ibis un peu plus loin, disant que l’endroit est plus calme pour discuter. Arrivé devant l’hôtel, Monsieur Lebourgeois m’entraîne au club de tennis juste derrière, et je m’aperçois que Madame Kinif DRH, nous attend. Ils m’annoncent tous les deux que la collaboration s’arrête là. Pensant toujours qu’ils parlaient du travailleur mis en cause dans l’affaire de harcèlement et déjà sanctionné, j’essaie de discuter. C’est à ce moment qu’ils me disent : « Monsieur Di Verde, nous parlons de notre collaboration avec vous. » J’étais estomaqué. 

Au même moment, deux de mes collègues reçoivent la visite de quatre personnes responsables de l’entreprise,  envoyées par la direction. Ces personnes avaient attendu que je quitte le centre avec le directeur, dans une voiture sur le parking, pour annoncer à mes collègues qu’ils étaient également licenciés sur le champ. Monsieur Lebourgeois m’a simplement dit qu’en Belgique, la loi permet à l’entreprise de licencier un travailleur comme elle le veut, du moment qu’elle paie les indemnités de rupture. J’ai répondu que ça ne se passerait pas comme ça.


La quatrième personne, qui ne travaillait pas ce jour-là pour cause d’accident de travail, a reçu le lendemain sa notification de renvoi immédiat. Mes trois collègues et moi-même sommes licenciés pour motifs graves, avec paiement d’indemnité de rupture pour nous tous ce 24 août 2011 à 12h 30."

Jean-Raymond Demptinne a ensuite relevé l’hypocrisie de la direction : « La direction a reçu le rapport début juillet. Pourquoi n’a-t-elle pas engagé la procédure de licenciement pour faute grave à l’encontre de Giuseppe à ce moment-là ? Parce qu’elle savait pertinemment que dans ce cas, c’est le tribunal du travail qui aurait tranché, et que la faute grave aurait dû être prouvée. Au contraire, elle a directement proposé à Giuseppe de lui payer son indemnité de rupture, sa protection syndicale et l’outplacement sans discuter ! »
 
L’entreprise considère ainsi qu’elle peut renvoyer des travailleurs non fautifs sur le champs, puisqu’elle donne de l’argent. Giuseppe n’en veut pas : « C’est une question de principe ! Ni moi, ni mes collègues ne méritons d’être licenciés, même si on nous paie ! »
 
Accusé d’insubordination par la direction dans sa lettre de licenciement, Giuseppe tient encore à répondre, manifestement ému : « Si insubordination veut dire défendre le respect des travailleurs, du règlement de travail, de la loi et des acquis, si insubordination veut dire contester les mauvaises décisions de l’entreprise, si insubordination veut dire constituer un contre-pouvoir face à la direction, alors oui, je suis coupable d’insubordination. Mais c’est mon boulot de délégué. Et ça fait 30 ans que je le fais. »
 
La CNE exige donc la réintégration des 4 travailleurs et prévoit des actions dans les prochains jours, notamment auprès du groupe français Norauto, auquel appartient Auto 5. Le centre Auto 5 de Waterloo sera quant à lui fermé toute la semaine prochaine, suite au choix unanime des 11 collègues de Giuseppe.


En savoir plus


(1) La protection des délégués syndicaux fixe le montant de l’indemnité de rupture, composée d’une partie fixe (de 2 à 4 ans de salaire selon l’ancienneté du travailleur dans l’entreprise), et d’une partie variable, calculée selon le laps de temps entre le licenciement du travailleur et les élections sociales suivantes. Pour éviter que des candidats délégués potentiels ne soient licenciés juste avant les élections, tous les travailleurs bénéficient de « la protection occulte » à partir de janvier 2012. La période durant laquelle licencier un délégué syndical coûte le moins cher à l’entreprise se situe donc juste avant janvier.


Piquet de grève au Centre Auto 5 de Waterloo ce samedi 27 août 11




Giuseppe, dit "Pépé" est entouré par ses collègues et des militants d'autres secteurs qui le connaissent depuis longtemps.


















Les travailleurs qui sont venus le soutenir restent sous le choc de la nouvelle.





 

DONNEZ NOUS VOTRE AVIS!

Vous n'êtes pas identifié
Cliquez ici pour vous identifier. ou 
ici pour vous inscrire
Paulauskas alain, le 28-08-2011 (15:44)
Courage à Pépé et ses collègues...les liégeois sont (aussi) avec vous!

PARTAGEZ CETTE NEWS SUR VOS RÉSEAUX SOCIAUX

 

21:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

29/08/2011

c: Un peu de tout: Quelques titres et citations relevés personne llement sur Facebook ce 29 août 2011... RoRo

Quelques titres et citations relevés personnellement sur Facebook ce 29 août 2011...
RoRo
 
 
Sauvez l'économie, mangez un banquier.
 
Nouveau proverbe pour les femmes !!!
Mieux vaut un petit canard dans sa baignoire
qu'un gros connard dans son plumard !!!
 
‎" Tant qu'on votera pour des cravatés, on élira des têtes de noeud " ! 
 
Près d'un million de chiliens dans la rue pour un enseignement public et gratuit ! ça fait chaud au coeur !
 
J'ai visité un asile psychiatrique et j'ai demandé au directeur :
- Comment pouvez-vous dire si une personne a besoin d'être internée ?
- Nous remplissons une baignoire avec de l'eau et nous leur offrons 1 petite cuillère, 1 tasse ou 1 seau, en leur demandant de vider la baignoire.
- Je vois... Une personne normale aurait choisi le seau parce qu'il est plus gros, c'est ça ?
- Non. Une personne normale retirerait le bouchon de la baignoire... Vous voulez une chambre avec ou sans fenêtre ?
 
 Bonne semaine, Doris! Ici, nous avons la queue de l'ouragan Irène qui fait des siennes! Du vent et de la pluie! Bisous !
 
Il faut connaître son passé pour ne pas être condamné à le revivre.
 
Etre sensible c'est bien, être naïf c'est autre chose
 
Carlos Acosta : « Mon cœur est à Cuba »

21:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

26/08/2011

BELGIQUE-Marcinelle: Médecine Pour Le Peuple: Pas de saisie chez Sofie Merckx ...

NE LAISSONS PAS FAIRE L’ORDRE  CONSERVATEUR DES MEDECINS !
RoRo
 
Sent: Friday, August 26, 2011 4:29 PM
 
Subject: Pas de saisie chez Sofie Merckx
 
 
 
 
 



Chers amis ,
 
les péripéties de MPLP Marcinelle versus ordre des médecins : 
 
Annonces :
le soir:
La Nouvelle Gazette ' éditie charleroi'
 
 
Le jour après l'action : 
reportage telesambre
 
Le Soir
 
Vers l'avenir :
 
reportage d'un ami journaliste
 
 
 
Bien à vous
Sofie Merckx
 
__,_._,___

21:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

20/08/2011

BELGIQUE: ManiFiesta à BREDENE: samedi 24 septembre 2011

 

6.000 entrées et 2010... On peut faire encore mieux cette année !

RoRo

 

ManiFiesta : face à la crise, le nombre, l’espoir, la fête et la solidarité

Krach dans les Bourses, émeutes à Londres, tueries en Norvège, famine en Afrique, austérité annoncée... Le monde semble trembler sur ses bases en cet été 2011. Il y a ceux qui disent qu’il n’y a rien à y faire. Qu’il faut s’en sortir tout seul. Que le coupable est votre voisin chômeur, le Grec, le Flamand (ou le Wallon, au choix). Ou même vous. Etes-vous assez responsable avec vos enfants ? Ne gagnez-vous pas trop ? Ne vivez-vous pas au-dessus de vos moyens ? Ne partez-vous pas trop tôt à la retraite ?
    Et puis, il y a ceux qui voient ça autrement. Comme chez nous, à Solidaire et à Médecine pour le Peuple. Non, cette crise n’a rien de naturel. C’est la crise de quelques-uns qui font du profit sur notre dos. Qui spéculent sur nos vies, sur notre énergie, sur notre nourriture. Qui nous appellent à la rescousse quand leurs banques crashent. Et qui veulent aujourd’hui nous faire payer l’addition une deuxième fois, nous dresser les uns contre les autres.
    Non, les peuples ne doivent pas payer une crise dont ils ne sont pas responsables. Ni en Grèce, ni aux États-Unis, ni en Espagne, ni en Belgique. Ce qui nous inspire, c’est la solidarité. A la division, nous répondons l’unité. Au profit, nous répondons « les gens d’abord ». Face au repli sur soi, nous appelons à nous mettre debout.
    Oui, il y a une alternative. Une autre société est possible. Un autre choix est possible : les responsables de la crise doivent payer.
    Nous ne nous résignons pas au fatalisme. Nous disons : partageons les expériences, prenons des initiatives collectives. C’est ainsi que nous avons conçu, il y a un plus d’un an, un projet un peu fou. Réunir dans un même endroit des familles venues de tout le pays. Des Belges de toute origine et parlant toutes les langues. Des travailleurs et des étudiants. Des jeunes et des vieux. Des syndicalistes et des tiers-mondistes.
    Et ce projet a marché : 6 000 personnes se sont rassemblées l’an dernier à Bredene-sur-Mer. Une première fois. Un grand souvenir avec sa folle ambiance mais aussi ses premiers couacs. Forts de notre expérience, nous avons remis l’ouvrage sur le métier. Et nous avons préparé un programme plus large avec une affiche exceptionnelle de concerts, de débats, de repas, de stands...
    Un programme pour les parents et les enfants. Pour ceux qui veulent débattre et ceux qui veulent faire la fête. Pour ceux qui veulent être regonflé à bloc en ce début de l’année ou simplement se retrouver entre amis lors d’un week-end à la mer.
    ManiFiesta sera le rendez-vous, « the place to be » pour tous ceux qui préfèrent la vie à la bourse, les gens au profit. Pour ceux qui cherchent la force du nombre pour résister à la crise et l’espoir d’une alternative. En un mot : la solidarité. Point de départ d’une année qui s’annonce toute particulière, une fête pour réchauffer les coeurs. Alors, rendez-vous à tous le 24 septembre à Bredene !

Dirk Van Duppen, président de Médecine pour le Peuple
David Pestieau, rédacteur en chef de Solidaire

roger.romain@skynet.be

Mes messages portant cet intitulé " [Skynet Blogs] Newsletter du blog " en objet comporte à la fin une url de désinscription. Utilisez la pour désinscription éventuelle, svp. Merci !

09:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

18/08/2011

BELGIQUE: 18 août 1944-18 août 2011: COURCELLES commémore aujour d'hui la tuerie du Roganc, parles rexistes ...

BELGIQUE: 18 août 1944-18 août 2011: COURCELLES commémore aujourd'hui la tuerie du Rognac, par les rexistes, à la rue des Martyrs ...
 
Ce jour-là, le bourgmestre Kollabo du Gross Charleroi, est exécuté sur ordre de la Résistance (non pas assassiné, comme le laissent entendre certains officiels des partis “démocratiques” aujourd’hui).
Aussitôt, les rexistes, ivres de sang, d’alcool et de vengeance, organisent une rafle dans la région, prennent des otages parmi les notables, les enferment dans une cave, les font sortir un par un et les exécutent un par un d’une balle dans la nuque.
Les responsables rexistes furent condamnés après la guerre par un tribunal d’ exception, composé de trois juges et furent fusillés à la prison de Charleroi...
Mais COURCELLES et toute la région n’ont pas oublié: chaque année ce tragique évènement est commémoré officiellement depuis la Libération...
RoRo 
 
COURCELLES : la tuerie du 18 août 1944 par les rexistes au Rognac ...

Belgique, Wallonie : aux origines du rexisme

Quand des Belges traquaient les Juifs

6 JUIN 1944 : débarquement en NORMANDIE : autres points de vue, autres vérités...

Sang et Lumière L'esprit de Résistance   au Club des poètes...

L' Insurrection du Ghetto de Varsovie

1952: La Guerre des Mercenaires 
 




IL Y A QUATRE ANS ... à COURCELLES:
C' était le 18 août mil neuf cent quarante-quatre. Le débarquement avait eu lieu. On sentait que la fin était proche. L' action des Partisans s' élargissait, la Résistance s' affirmait de plus en plus. Englebin, traître au Pays et au Peuple, traître à la Liberté venait d' être abattu par des patriotes.
Ses pareils, Belges et boches, tremblaient. La peur les amena à la vengeance.
Et ce fut Courcelles.
... Victimes: jeunes et vieux, hommes et femmes, ouvriers et intellectuels, médecin et prêtre. Du sang. Un charnier parmi les autres. Puis conséquence logique de la peur qui continue, des assassins aux mains rouges qui se saoulaient aux terrasses de café.
C' était, il y a quatre années. Ils payeraient leur forfait.
Les Allemands pour avoir été trop longtemps complices du régime nazi paieraient aussi leurs forfaits.
Camarades, souvenons nous !
Non pas pour prononcer des discours, pour déposer des fleurs... et pour agir ensuite comme si rien ne s' était passé.
Mais pour que la leçon de Courcelles ne soit pas perdue.
Parce que nous savons que Courcelles et les mille autres lieux pareils ne sont pas des faits isolés dans le grand drame de la guerre, mais parce que nous savons qu' ils sont la guerre elle-même, dans toute son abjection et dans toute son horreur.
Parce que nous savons que si demain la guerre recommençait, elle multiplierait par cent les horreurs que nous avons connues, comme QUARANTE a multiplié par cent QUATORZE - DIX-HUIT.
Pour cela, nous dénonçons la guerre contre laquelle nous luttons de toutes nos forces.
Car il ne suffit pas d' affirmer EN PAROLES que l' on est contre la guerre. Il faut AGIR dans le sens concret d' éviter son renouvellement .
Pouvons-nous dire qu' à cet égard, quatre ans après Courcelles, on ait fait de grands progrès ? Non, sans doute !
Jamais on a autant parlé de guerre que maintenant. 
Jamais la campagne d' excitation des bellicistes n' a été aussi poussée. Jamais on n' a tant agité d' épouvantail d'un conflit possible. Et comme si la "guerre des Nerfs" que l' on a pratiquée dans la période 38-39 avait laissé trop de souvenirs dans les masses, on parle maintenant de la guerre froide.
Parce que, dans le fond, tous les bellicistes du monde sont convaincus qu' aucun peuple ne veut la guerre. Parce qu' ils savent qu' il n' y a pas une nation où les travailleurs qui constituent les armées, accepteraient de reprendre les armes sous quelque prétexte que ce soit. Qu' à cela ne tienne, on a repris le procédé qui est maintenant classique.
On reconstruit en Allemagne.
Comme après 14-18, on reforme le potentiel de guerre allemand en réinstallant par priorité l' économie de la Ruhr. 
Personne n' ignore qu' il existe dans les zones anglaises et américaines de soi-disant forces de police qui, en collaboration avec les armées "occidentales", entreraient en lutte contre les forces de l' "Orient".
Tout le monde doit savoir qu' il existe, même dans notre pays, des excitateurs à la guerre qui ont l' impudeur de réclamer un conflit.
Un conflit auquel bien entendu notre armée belge, engagée par les accords de Londres, devrait participer.
Des batailles au cours desquelles nos uniformes se mêleraient à des "forces de police allemandes" dans lesquelles se trouveraient peut être des Tueurs de Courcelles ou des S.S. de Stavelot.
Au souvenir de Courcelles, nous affirmons que cela ne sera pas.
 
René J. PAQUAY
Dans "L' Etincelle"
journal hebdomadaire de la Fédération de Charleroi du
PARTI COMMUNISTE DE BELGIQUE
 
LE 22/08/1948
 

15:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

17/08/2011

BELGIQUE: Conférence Anne Morelli à La Braise Charleroi

 
 
 
Sent: Wednesday, August 17, 2011 7:04 AM
 
Subject: Fw: Conférence Anne Morelli à La Braise Charleroi
 
 
 
 
 
 

La Braise culture asbl

 

 

Mardi 13 septembre

 à 19h30

 

 

 

 

"Rebelles et subversifs

de nos régions"

 

 

Anne Morelli

vient présenter le dernier livre publié sous sa direction

 

Maison d’édition : Couleur livres

 

On entend souvent la réflexion : « ça ne sert à rien de se battre, de manifester, de faire grève ». Dans ce livre, on apprend que tout au long de l’histoire de ce qui constitue la Belgique, de nombreuse actions collectives ont permis de changer le cours des évènements

 

Anne Morelli est docteure en histoire, professeur à l’ULB (Critique historique)

A coordonné des ouvrages comme « Histoire des étrangers et de l’immigration en Belgique » et « Les grands mythes de l’histoire de Belgique »

 

 

La Braise, rue Zénobe Gramme 21, Charleroi

Paf: 2,50 € (étudiants, chômeurs,...1,50 € )

Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe Gramme, 21, 6000, Charleroi

 

 

roger.romain@skynet.be

Mes messages portant cet intitulé " [Skynet Blogs] Newsletter du blog " en objet comporte à la fin une url de désinscription. Utilisez la pour désinscription éventuelle, svp. Merci !



la braise1.pdf

11:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

13/08/2011

BELGIQUE: nous sommes "informés" et dirigés par une bande de fau x-c... A propos des révoltes et émeutes de Londres...

 
BELGIQUE: nous sommes "informés" et dirigés par une bande de faux-c...
 
 
Ce samedi 13 août 2011, La Nouvelle Gazette de CHARLEROI consacre une double colonne de sa page 17 aux états d’ âme du sieur Didier REYNDERS, ministre Mr (Parti libéral) des finances du gouvernement déchu qui expédie les affaires courantes (la Belgique n’ a toujours pas de gouvernement légalement constitué et résultant des élections législatives de juin 2010, donc depuis 19 mois. Un cas unique au monde!).
 
Cet article nous apprend que le pire moment de la semaine de Didier serait “La violence en Grande-Bretagne”. Il explique: “J’ai bien sûr, vécu ces évènements à distance (comme tout le reste du monde d’ailleurs) et, plus que les faits, c’ est l’ampleur de la violence qui m’a frappé (on ne s’en étonnera pas!). On incendie des commerces, on s’en prend à des gens sans moyens et sans responsabilités dans tout ce qui se passe, des gens qui essaient de faire vivre leur famille (et c’est vrai !)”.
 
Mais ce que le personnage libéral oublie de rappeler évidemment: c’est que les révoltés, les voleurs, les casseurs, les émeutiers, c’est que ces gens vivent dans les quartiers les plus pauvres, les plus misérables, les plus défavorisés, des banlieues des grandes-villes anglaises que le pouvoir ultra-conservateur britannique laisse pour compte généralement sans – travail et sans prise en main sociale, c’ est-à-dire ces quartiers que son copain français Nicolas SARKOSY veut nettoyer au kärcher en guise de solution finale.
 
De tous temps, les riches, les seigneurs, les exploiteurs, ont fait la chasse aux gueux et aux mécréants qu’ils exploitaient et réduisaient en esclaves, sans droit.
 
Un mécréant qui volait une poule et le seigneur lui tranchait la main.
 
Un mécréant qui lui manquait de respect et/ou se révoltait, le seigneur le faisait pendre haut et court.
 
Ce qui a changé aujourd’hui: les mécréants de plus en plus nombreux ne vivent plus dans les campagnes entourant les châteaux des riches seigneurs. Ils vivent dans nos banlieues et doivent continuer à trimer pour gagner leur croûte. Si nos seigneurs leur donnent du travail....
 
Quant au seigneurs d’aujourd’hui, ils se font élire “démocratiquement” pour légitimer leur pouvoir. Leurs châteaux se trouvent à Dubaï et dans d’ autres paradis éloignés, quand ils ne vivent pas à Knokke-le-Zoute. Ils ont eux aussi quitté les campagnes...
 
Pour rappel, en 1886, la Belgique a aussi connu des évènements précurseurs à ceux de nos jours. En Wallonie, Liège et Charleroi, les révoltés, les émeutiers,  de l’époque se sont d’ abord mis en grève et ensuite ont mis à sac et incendié les villas des riches, des patrons: ils n’ avaient pas de travail et crevaient de faim. A ROUX, l’armée mobilisée contre les crève-la-faim a tiré et a fait de nombreuses victimes parmi les gueux et les mécréants. La répression organisée par la suite par le gouvernement catholique fut sans pitié. A ce moment catholiques et libéraux se partageaient successivement le pouvoir depuis 1830. Le mouvement ouvrier allait seulement commence à s’organiser  http://users.skynet.be/roger.romain/rouxfusillades1886.htm .
 
Alfred Defuisseaux a très bien expliqué l’ambiance de l’époque dans “Le Catéchisme du Peuple” http://users.skynet.be/roger.romain/Defuisseaux.html
 
Il faut toujours se rappeler que la révolte des gueux et des esclaves remonte déjà à Spartacus ... et que sans révolte populaire, sans luttes sociales, il n’ y a pas de changement. Et encore: voir la situation d’ aujourd’hui en Tunisie et en Egypte... Le pouvoir des riches et des exploiteurs ne donne rien pour rien
 
RoRo
 
 

21:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

12/08/2011

PARTI DU TRAVAIL DE BELGIQUE: Telex PTB Charleroi d'août

MANIFIESTA à BREDENE, la crise, Commémoration Julien LAHAUT, Palestine occupée, autres infos utiles...
 
Sent: Friday, August 12, 2011 2:21 PM
To: destinataires inconnus:
Subject: Telex PTB Charleroi d'août
 

                                Telex PTB Charleroi



Achetez vos tickets Manifiesta :

  • La fête de la solidarité « Manifiesta » aura lieu le samedi 24 septembre à partir de 11 h à Bredene sur Mer. Il est maintenant temps d'acheter vos tickets d'entrée et billets de tombola. Si vous désirez venir, veuillez réserver vos places dans le car et éventuellement le logement si cela vous intéresse.

        Nous demandons aux présidents de groupe de base de nous informer en temps réel de l'évolution de la vente des tickets et billets de                 tombola sur charleroi@ptb.be. A partir de cette semaine, vous trouverez dans la newsletter et au secrétariat un baromètre reflétant                     l'évolution de la mobilisation pour Manifiesta. Si vous voulez faire progresser le baromètre, donnez-nous vos données.

        Vous pouvez consulter le site : www.manifiesta.be pour de plus amples informations.

        Vous pouvez acheter dès à présent vos tickets d'entrée et billets de tombola soit à la Maison Médicale pour le Peuple à Marcinelle, soit au         PTB de Charleroi.

        Billets de tombola vendus : 83.

        Promesse de participation suite à l'envoi d' un message sur toute la province: 96 réponses.

        Nombres de tickets vendus Charleroi-Mons par rapport aux personnes prévues : 15

Communication du parti concernant la crise actuelle :

  • 1. La crise commencée en 2008 est rentrée dans une deuxième phase. De
    nombreux experts annoncent le fameux « double dip », ce que le PTB
    annonçait déjà en mars à sa conférence nationale alors que tout le monde
    parlait d'une reprise. Vous pouvez commander le dernier « Etudes
    marxistes », n°94, http://www.ptbshop.be/em-94-les-defis-de-la-crise.html. Il est également disponible au secrétariat.
  • 2. Suite aux nombreuses questions et interpellations, nous avons réalisé
    avec Henri un article sur l'évolution de la crise et sur l'alternative.
    L'article est en ligne en français et sera mis en ligne mercredi en
    néerlandais. C'est évidemment un premier article. Remarques et critiques
    bienvenues.
    http://www.ptb.be/nieuws/artikel/krach-2011-deuxieme-tour... ou disponible aussi au secrétariat.
  • 3. Un communiqué du parti sera réalisé cette semaine sur les réactions
    politiques sur la crise (notamment le rappel du Parlement), en
    particulier le fait que tous les partis suivent la logique de l'Union
    européenne et l'agenda des marchés.
  • 4. Le numéro de Solidaire du 26 août (le premier est un spécial
    ManiFiesta) sera consacré en grande partie à la crise :
    analyse, alternatives, dossier sur la Grèce ....
  • 5. Et dès maintenant, la mobilisation pour ManiFiesta sera aussi le
    grand rendez-vous de la rentrée de mobilisation contre la crise.

Commémoration de Julien Lahaut le 18/08 à Liège :

    Il est important d'être présent dans le cadre d'une plus étroite collaboration entre le PC et le PTB. Un départ collectif de La Braise Charleroi sera organisé le 18/08 à 15h.

    Pour plus d'informations veuillez contacter Germain au 0487/42 78 48.

Palestine :

  • Le vendredi 02 septembre à 19h aura lieu à La Braise, rue Zénobe Gramme 21 une soirée de témoignages avec Yannick Van Onckelen, participante belge sur le bateau Tahrir en Grèce lors de la mission " Belgium to Gaza" ; Lucie Nardella, David Dupire et Myriam De Ly, arrêtés et emprisonnés en Israël lors de la mission "Bienvenue en Palestine" ; Yvonne Wavreille et Jacqueline Perlot de retour de Palestine lors de la même mission.

  • Le 17 septembre dès 14h aura lieu une conférence du Dr Christophe Oberlain : chirurgien français spécialiste de la main qui opère dans la Bande de Gaza.

Activités « Marianne »:

  • L'atelier de couture fonctionne les lundis 1/08 et 8/08 puis est en congé.

  • Le samedi 17 septembre rendez-vous à La Braise à 10 h pour la réunion de « lancement » des activités « Marianne » suivie de l'activité « danse orientale ». Cette réunion permet aussi d'acheter vos places pour Manifiesta.

Festivals à La Braise :

  • Le 12 août à 17h, ouverture des portes du festival « Open Rock » à La Braise de Charleroi rue Zénobe Gramme 21, entrée : 3,00 €. Au programme : Mushroom Parano, The Switch, My Imaginary Rock Band, Primate's Troopers, Free Beers et également Open Mic (Jam Session).

  • "L'amour c'est tout un système": spectacle humoristique écrit, mis en scène et joué par Marie Goutière et Laura Bellomo. Représentation à La Braise les Samedi 20 août à 20h et dimanche 21 août à 15h. Entrées: 5,00 € Pour plus d'informations et pour pouvoir réserver : veuillez contacter Laura Bellomo au 0496/24 72 32.

Pour information :
  • Il n'y a pas de journal Solidaire du 13 juillet au 10 août inclus. Le dernier journal avant les vacances est en date du 6 juillet (journal des membres). Le premier journal après les vacances est celui du 17 août (journal des membres).

Contact :

  • Aurélie au secrétariat de Charleroi : le mardi et vendredi de 9 h à 17 h 30 et le mercredi et jeudi de 9 h à 13 h. Pour rappel notre ligne fixe est le 071/32 45 65 et notre numéro de GSM est le 0491/33 34 30.




Telex d'août.doc

21:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

[alerte_otan] La monarchie de Barhein, défenseur des droits de l 'homme ... en Syrie

 
 
Sent: Friday, August 12, 2011 12:56 PM
Subject: [alerte_otan] La monarchie de Barhein, défenseur des droits de l'homme ... en Syrie
 
Il ne faut jamais oublier que les soi-disant démocraties capitalistes ne sont  “démocratiques” que dans la mesure où elles n’ont pas de véritable ennemi à l’intérieur, susceptible de remettre en cause le système en place.
Je vais faire une supposition: j’habite en BELGIQUE pays sans gouvernement depuis 19 mois parce que les partis dits “démocratiques” n’ arrivent pas à se mettre d’accord, because la Nv-a, parti nationaliste flamand, a fait 1/3 des voix dans le nord du pays lors des élections législatives de juin 2010. Supposons qu’au lieu de la Nv-a, ce soit un véritable Parti communiste marxiste-léniniste qui aurait fait 33% des voix...  Vous verriez avec quelle rapidité partis “démocratiques” et nationalistes du Nord, du Centre, du Sud et de l’ Est du pays constitueraient un barrage, une coalition, pour empêcher “les rouges” d’ arriver au pouvoir, quitte à tordre le coup à la “Démocratie”.  Nous avons eu l’exemple de la GRECE des colonels, le CHILI de Pinochet. Sans compter que des hommes providentiels peuvent sortir des tiroirs en pareil cas: exemple le retour de de Gaulle en FRANCE (le Pcf faisait à ce moment quelque 25% des voix). 500.000 communistes ont aussi été massacrés en INDONESIE. 1960-1961, 1 million de travailleurs se sont mis en grève en BELGIQUE contre la Loi unique du Psc Gaston EYSKENS. La gendarmerie était sur pied de guerre (ses supplétifs ont été rappelés) et l’ armée a été mobilisée.
La Loi unique a été finalement appliquée par la suite morceau par morceau, avec l’ aide des “socialistes” revenus au pouvoir. L’épisode du McCarthysme ne doit pas être oubliée non plus ainsi que la période de Konrad ADENAUER (une “des pères” de l’ actuelle EURO-DICTATURE), qui mit beaucoup de zèle à faire interdire le Parti communiste d’ Allemagne et à mettre en place les interdits professionnels, tandis que d’ anciens juges de la période nazie restaient en place dans l’appareil judiciaire de la Rfa.
Quant au reste, bien sûr les amis de l’ Otan veillent, avec le regard de Washington.
La pseudo “démocratie” capitaliste n’ est qu’un leurre pour ceux qui y croient, ou feignent d’y croire.
RoRo
 
From: Hess Madeleine
Sent: Friday, August 12, 2011 11:24 AM
 
Subject: Tr : [alerte_otan] La monarchie de Barhein, défenseur des droits de l'homme ... en Syrie
 
 
 
de : Ginette Hess Skandrani : grianala@yahoo.fr
Nous aurons tout vu cet été 2011 : Abdallah, le dictateur anti femmes,  de Saoudie, qui veut donner des leçons de démocratie à Bachar, Sarkozy qui laisse dormir ses pauvres dans la rue, qui contrôle la presse et tous les mass-média et qui veut démocratiser la Libye à coup de missiles avec l'aide de ce pauvre Cameron qui pense que les émeutes justifiées des jeunes anglais sont des émeutes de voyous qu'il faut réprimer par la violence. On se croirait dans un western américain où des rustres de cow-boys partent à la conquête de "Dame démocratie". Si ce n'était aussi dramatique pour les Libyens nous pourrions en rigogler.
Ginette

Envoyé le : Ven 12 août 2011, 9h 40min 35s
Objet : Fw: [alerte_otan] La monarchie de Barhein, défenseur des droits de l'homme ... en Syrie

 
----- Original Message -----
Sent: Tuesday, August 09, 2011 10:00 PM
Subject: [alerte_otan] La monarchie de Barhein, défenseur des droits de l'homme ... en Syrie
 
 
A peu près personne ne semble relever le "comique" de la situation actuelle. Le Barhein qui vient d'écraser dans le sang des manifestations pacifiques (elles) se déclare outré des violences du "régime" syrien.  A Londres nos journaleux n'ont pas de mots assez durs pour condamner la violence criminelles des hooligans... mais ceux qui en Syrie ou en Libye brûlent des commissariats, portent des armes, tuent des militaires gouvernementaux, ceux-là sont des bons manifestants pacifiques, et les pays occidentaux sont tout prêts à les reconnaître comme le gouvernement légitime...
La destruction de la Libye par l'Otan est une violence sans commune mesure avec celle de Londres en tout cas.

++++++
 
L'Iran veut enquêter sur les manifestations britanniques
Le Point.fr - 09/08/2011
 
 
La République islamique d'Iran tient sa solution pour mettre fin aux émeutes qui touchent le Royaume-Uni depuis samedi : l'envoi d'un groupe de rapporteurs iraniens pour enquêter sur les "violations des droits de l'homme" en Angleterre. C'est en tout cas ce qu'a annoncé, mardi, le député Hossein Ebrahimi, chef de la commission de la Sécurité nationale et de la Politique étrangère du Parlement iranien, selon l'agence de presse semi-officielle Fars. D'après le député, le groupe en question souhaiterait interroger les "détenus politiques" anglais dans le but de rédiger un rapport sur les traitements infligés aux manifestants anglais.
 
Hossein Ebrahimi en a profité pour presser le gouvernement anglais, ainsi que l'ambassade britannique à Téhéran, de faciliter une telle visite "sans invoquer de fausses excuses". Le député n'est pas le seul représentant iranien à tancer les autorités britanniques. Mardi matin, c'est le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Ramin Mehmanparast, qui a appelé la police britannique à la "retenue", avant de conseiller au gouvernement anglais d'entamer un dialogue avec les manifestants afin d'"apaiser la situation". Des mots pour le moins étonnants dans la bouche d'un régime dont les forces de sécurité sont responsables de la mort, en 2009, d'au moins 150 manifestants pacifiques qui avaient contesté la réélection de Mahmud Ahmadinejad à la présidence du pays. [Le Point n'est évidemment pas en mesure d'apprécier à sa juste valeur l'ironie de la situation]
[...]
 
++++++
 
Sensationnel : les monarchies du Golfe au secours de la liberté !
Par Louis Denghien, le 9 août 2011
 

S.A.R. Abdallah d'Arabie saoudite ne supporte plus les atteintes aux droits de l'homme (en Syrie)

Il y a dans l’actualité politique comme dans celle de la mode des « tendances ». En ce qui concerne la Syrie, les commentateurs et analystes ont, par exemple, privilégié un temps le cas des milliers de réfugiés syriens de Turquie. Il est aujourd’hui difficile d’avoir la moindre nouvelle de ceux-ci, comme s’ils étaient « démodés » depuis que nombre d’entre eux ont choisi de regagner leur pays. [au contraire des millions de réfugiés irakiens en Syrie par ex.]
 
La dernière « tendance » – qui s’est imposée voici quelques jours seulement – c’est de pointer l’ « isolement croissant » du régime. Les médias d’Occident semblent très excités par les récentes condamnations ou prises de distance émanant de la Ligue arabe et du Conseil de coopération du Golfe. Certains des Etats membres du CCG  -Arabie Saoudite, Koweit et Bahrein – ont même rappelé théâtralement, dimanche 7 et lundi 8 août, leurs ambassadeurs et le roi Abdallah d’Arabie Saoudite est sorti de sa traditionnelle réserve pour condamner la répression en Syrie, exigeant que s’arrête « la machine à tuer et l’effusion de sang »  .
 
L’ « autorité morale » des monarchies pétrolières

Cette recommandation, venant d’un monarque absolu ne tolérant pas la moindre contestation chez lui et ayant envoyé ses troupes réprimer le soulèvement populaire chiite au Bahrein, est tellement surréaliste que même la correspondante de l’Associated Press à Beyrouth le remarque au passage. Et faut-il parler des dictatures couronnées du Koweit et du Bahrein où l’on n’a guère hésité à tirer sur la foule – au Bahrein – voici quelques mois.
 
Bref la presse française convoque comme témoins de moralité anti-Bachar des autocrates – les derniers monarques absolus de la planète – dirigeant des sociétés théocratiques où femmes et minorités religieuses sont confinées dans un statut subalterne.
 
[...] suite, et autres articles à lire sur l'excellent site www.infosyrie.fr
 
__._,_.___
 

14:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |