28/02/2009

22/02/2009: Ptb: « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le Bourgmestre?»

From: PTB+ Hainaut
Sent: Sunday, February 22, 2009 5:02 PM
Subject: Grève du personnel de la Ville et du CPAS à La Louvière. « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le bourgmestre?»


« Indécent, ce préavis de grève, à l'heure où des milliers de travailleurs perdent leur emploi »,...
 
 
 
 
22 février 2009 17:02 | Il y a 2 jours |

Grève du personnel de la Ville et du CPAS à La Louvière. « L'indécence, de quel côté vient-elle, M. le Bourgmestre?»

« Indécent, ce préavis de grève, à l'heure où des milliers de travailleurs perdent leur emploi », dit Jacques Gobert, le bourgmestre PS de La Louvière. Pourtant, le 12 février, les travailleurs ont croisé les bras pour le pouvoir d'achat, l'emploi de qualité et de meilleures conditions de travail.

Michel Mommerency

 

 

« Les chèques repas, la ville les a quand même accordés », s'exclame le bourgmestre. « On ne les a toujours pas en poche », répondent les travailleurs. Et pour cause. La Louvière, ville fort endettée, doit présenter un budget en équilibre au gouvernement wallon. Si la majorité PS-MR-UDSC a inscrit 810.000 € dans le budget communal 2009 pour ces chèques, ceux-ci s'y trouvent comme seuls responsables du déficit pour la même somme dans les comptes. Comme pour dire à la Région wallonne : « Si vous imposez l'équilibre, les chèques repas, vous n'avez qu'à les biffer »!  Jacques Gobert copie Ponce Pilate!

Ce sont pourtant les conditions de travail de plus en plus mauvaises qui suscitent le grand mécontentement du personnel.
En novembre, celui-ci a dû batailler pour obtenir des nominations dans les catégories inférieures du personnel, plutôt que chez de nouveaux cadres.
Depuis janvier, au CPAS, les infirmières qui prestaient 8 h par jour, un weekend sur deux, devront en faire 11 (et peut-être 12, carrément illégal) un weekend sur trois, tout en restant 'appelables' un deuxième weekend. Une proposition, déjà rejetée deux fois par l'ensemble des infirmières, que le CPAS veut imposer tout de même. « Impossible, disent les infirmières, « cette charge physique et morale est trop grande. »
Les assistantes sociales ont trop de dossiers à gérer.  
Et si on engageait? « On est dans les normes », dit Gobert. « Trop basses », répond le personnel. En plus, le CPAS a économisé 500.000 € en 2008 sur le dos du personnel en ne remplaçant pas à temps des malades et certains départs naturels.  

« Je favorise le service public, plutôt que le transfert au privé », dit Jacques Gobert. En principe,  un bon service public, cela devrait se remarquer aussi dans les ateliers des travailleurs de la ville. Pourtant, il faut s'y battre pour une brosse, pour des vêtements de travail adaptés. Les pneus lisses des voitures de service sont monnaie courante, alors que le projet onéreux des « mouchards » pour surveiller le personnel n'a été retiré que sous la pression des grèves. Les chefs? « Brimades, aucun dialogue ou respect ».   
Les femmes de nettoyage s'insurgent contre les services coupés qui les occupent le matin de  « 6h à 9 h », et puis de « 15 h30 à 19 h 30 ». Elles sont appelées à des « formations », mais sur les lieux de travail, il vaut parfois mieux apporter ses propres produits. Il fait -12 C° dehors, pas de chance, il faut laver sans eau chaude. Et quand les canalisations pètent, sans eau froide! Les déplacements avec sa propre voiture se font sans indemnité.

La ville a commandé  une grande enquête auprès du personnel sur le « bien-être au travail». Pour faire oublier qu'on n'écoute pas les travailleurs? Sous l'effet de la grève, de nouvelles concertations sont quand même annoncées. L'inspection sociale entendra aussi les infirmières. On attend avec impatience la décision de la Région wallonne sur les chèques repas.
 
(photo déjà envoyée: de Michel Mommerency)
Les ouvriers au piquet devant l'atelier de la Rue de Belle Vue.
« Moins de bling-bling à la surface »,  plus pour le social et le service public ».   

21:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, wallonie, hainaut, ps, syndicats, social, romain, histoire, silence, belgique, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/02/2009: Ptb: Referendum Liège 2015 : un couac pour la démocratie directe !!!

de la part de deux partis "démocratiques" liégeois...
RoRo

From: PTB: Hebdomadaire
Sent: Monday, February 23, 2009 6:16 PM
Subject: Referendum Liège 2015 : un couac pour la démocratie directe !!!


Liège doit-elle poser sa candidature comme capitale culturelle européenne en 2015 ? C'était l'objet...
 
23 février 2009 18:16 | Il y a 1  jour(s) |

Referendum Liège 2015 : un couac pour la démocratie directe !!!

Liège doit-elle poser sa candidature comme capitale culturelle européenne en 2015 ? C'était l'objet d'un referendum le 22 février.

François Ferrara

Les Liégeois de plus de 16 ans avaient rendez vous avec l'histoire ce dimanche 22 février. En effet, Liège est la première grande ville belge à pouvoir s'exprimer directement. S'il est vrai que la consultation populaire n'a pas force de loi dans notre pays, les dirigeants politiques se doivent de tenir compte de son résultat. Mais l'organisation de cette consultation populaire soulève d'énormes questions.

Le PTB-Liège avait conseillé à tous ses membres de voter « oui » « car les  promoteurs de Liège 2015 réclament une culture populaire, porteuse de valeurs telles que l'émancipation et l'égalité sociale » a déclaré Raoul Hedebouw. Mais il relevait déjà des « bizarreries » dans l'organisation.

Liège aurait pu être en concurrence avec la ville de Mons (dont le bourgmestre est Elio Di Rupo) pour devenir la « capitale culturelle de l'Europe en 2015 » mais, 18.446 personnes se sont présentées aux 48 bureaux de vote alors que 19.010 votes (10 %) étaient nécessaires pour rendre cette consultation valable.

Une chose est sûre ce ne sont pas les autorités communales qui auront tout fait pour que ce seuil soit atteint. Aucun débat n'a été réellement organisé, rien n'a été communiqué aux habitants. La seule chose que les Liégeois pouvaient remarquer, c'est la convocation dans la boîte aux lettres. Et sur celle-ci, était inscrit en bien grand « ce vote n'est pas obligatoire ». Même quand le vote est obligatoire ils ne l'écrivent pas en si grand.

En outre, de nombreux habitants se sont plaint de ne pas avoir reçu leur convocation, rendant impossible le vote. Les assesseurs des bureaux, personnel communal, soit dit en passant, ont refusé l'accès aux urnes à ceux qui se présentaient munis de leur seule carte d'identité. Il est tentant de penser que si tous les habitants avaient reçu leur convocation, le seuil nécessaire aurait été atteint.

Pourquoi une telle mollesse de la part des autorités communales ? C'est que la majorité PS-CDH a préféré privilégier des accords faits entre politiciens plutôt que d'écouter les dizaines de citoyens qui ont signé la pétition du collectif qui a demandé cette consultation populaire. Le lendemain du vote, le collectif Liège 2015 a déclaré qu'il envisage un recours.

20:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, belgique, elections, wallonie, liege, silence, democratie, referendum | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/02/2009: Ptb: L’Union belge de football, c’est du caca*

24 février 2009 12:08 | Il y a 8  h |

L’Union belge de football, c’est du caca*

La rencontre de foot Tubize – Genk du 1er novembre avait été entachée de slogans à connotation communautaire de la part des supporters visiteurs. Ludiques ou offensants ? Ou y avait-il plus derrière ?

Nick Dobbelaere



« Et les Wallons, c’est du caca », chantaient les supporters de Genk ce fameux samedi soir. Louis Derwa, le manager de l’équipe qui recevait, Tubize, a trouvé les chants offensants. Il est descendu sur le terrain et a demandé à l’arbitre d’arrêter le match. L’homme n’a rien voulu entendre et a renvoyé Derwa à sa place. « C’était un acte symbolique », a expliqué Derwa par la suite. « Je n’espérais pas que l’arbitre allait arrêter le match. Je voulais relancer le débat. Nous devons trouver une solution à ces incidents qui se produisent chaque semaine dans plusieurs stades. »

Mais de tels chœurs de supporters sont-ils vraiment offensants ? Les supporters de Genk soutiennent mordicus que leurs chants sont ludiques. « Vous devez chercher le véritable sens. Ce n’est sûrement pas raciste mais plutôt narquois, sarcastique et, oui, ludique », écrit un supporter sur le forum du site du KRC Genk.

Dirk Vos, président de la Fédération des supporters de clubs pros, n’est pas du tout d’accord avec ce raisonnement. « La Fédé des supporters a un point de vue bien tranché, à ce propos », dit-il. « Les chants racistes ou offensants n’ont pas leur place sur des terrains de foot. Nous estimons qu’on peut soutenir son équipe de façon ludique, mais pour autant que les autres ne trouvent pas la chose offensante. C’est inadmissible dans un stade de football. Et c’est justement le cas ici. »

C’était l’arbitre

Pour son action, Derwa, le manager de Tubize, a reçu une réprimande de l’Union belge. Il n’était en effet pas habilité à pénétrer en zone neutre… Genk n’a reçu aucune sanction, du fait que les chants ont été considérés comme « ludiques, mais pas offensants ». Cela n’a pas été du goût du ministre président wallon,  Rudy Demotte (PS). « Incompréhensible et inacceptable », a-t-il commenté. « Cela témoigne d’un manque de respect envers toute une région. » Il a demandé à l’Union belge de revoir son point de vue.

Le ministre de l’Intérieur De Padt (Open Vld) se range derrière cette critique. Il veut avoir dès que possible un entretien avec l’URBSFA afin de rappeler à ses dirigeants leurs responsabilités en cas d’attitude déplorable de supporters.

Dirk Vos, de la fédé des supporters, trouve étrange, lui aussi, le prononcé de l’Union. « L’Union belge ne peut sanctionner un club pour le comportement de ses supporters. Un club n’est pas responsable de ce genre de comportement. Aussi ne vois-je pas très bien pourquoi l’Union belge a tenu ce discours. Le seul qui peut faire quelque chose, c’est l’arbitre. Dans les règlements de l’URBSFA, il est écrit que celui-ci est habilité à arrêter un match quand des supporters chantent des slogans offensants. Je soupçonne dans ce cas l’Union d’avoir dit que les chants étaient ludiques et non offensants parce que, sinon, elle dirait implicitement que l’arbitre n’a pas fait son boulot. »

Le manager de Tubize n’y comprend plus rien. « Le règlement de l’Union est très clair et il existe également des lois contre le racisme et la xénophobie. Pourquoi ne les applique-t-on pas ? », se demande-t-il.

* Cri ludique ne se voulant aucunement offensant, bien sûr !

20:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, silence, romain, histoire, belgique, sport, football | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/02/2009: La Poste :: Le partenaire privé veut s’en aller avec 150 % de profit ...

From: PTB: Hebdomadaire
 
 
 
24 février 2009 13:58 | Il y a 6  h |

La Poste :: Le partenaire privé veut s’en aller avec 150 % de profit

Les postes danoises veulent se défaire de leur participation dans La Poste (belge) pour 373 millions d’euros. Joli profit car, il y a quatre ans, l’apport des Danois était de 150 millions. Toutefois, l’État belge peut encore intervenir.

Edith Jansen

Les choses vont bien, à La Poste. Non que les clients s’en aperçoivent car, en janvier, ils ont été prévenus que les intérêts sur leur compte épargne allaient baisser, de 2 % à 0,5 %. Non, c’est pour les actionnaires, que ça plane. En 2005, le ministre des Entreprises publiques Johan Vande Lanotte (SP.a), vendait la moitié de La Poste au consortium Post Invest Europe, dont Post Danmark A/S est propriétaire à 50 %. L’autre moitié du consortium est aux mains des capitalistes à risque de CVC Capital Partners. Ils étaient nombreux à avoir déjà prévu la chose à l’époque. « Ces partenaires privés viennent pour faire du fric et ils se retireront ensuite. » Aujourd’hui, on y est. Les postes danoises veulent s’en aller après avoir multiplié son capital par 2,5 en quatre ans : pour les 150 millions apportés, elles réclament aujourd’hui 373 millions...

Le ministre voit ça en rose

Au Parlement, l’actuel ministre des Entreprises publiques Vanackere (CD&V), s’est vu adresser pas mal de questions sur le départ des postes danoises. Il voit toutefois les choses sous un jour favorable. « Si la vente se fait à un prix plus élevé que le prix initial, c’est la meilleure preuve des bons résultats de La Poste et, parant, de la valeur de l’entreprise », a-t-il dit. Et de résumer toutes les améliorations :  le chiffre de l’EBITDA (gains avant intérêts, taxes, dépréciation et amortissement) a augmenté de 47 %, la productivité exprimée dans le chiffre d’affaires par unité à temps plein a augmenté de 20 %, l’absentéisme diminue, la satisfaction de la clientèle (note de RoRo: sans blague ...!)  et du personnel augmente. La plupart des députés ont été rassurés par la réponse du ministre.

L’État a encore une marge de manœuvre

Le personnel et les syndicats sont moins heureux de la tournure des choses. Ils préféreraient que les bénéfices soient réinvestis dans La Poste. L’idée n’est pas dénuée de fondement. Si les postes danoises veulent vendre leur part, elles doivent disposer de l’autorisation préalable de l’État belge. Il y a donc encore une marge de manœuvre. Pour cela, le gouvernement n’a qu’à prendre ses responsabilités. Pourquoi l’État belge ne rachète-t-il pas lui-même la part des postes danoises ? De la sorte, l’État peut à nouveau récupérer le contrôle effectif de l’entreprise. Le moment s’y prête d’ailleurs car, la semaine prochaine, le personnel de La Poste descend dans la rue (voir encadré). Du côté des clients de La Poste aussi, il existe une foule de comités opposés à la fermeture des bureaux de poste. Maintenant qu’en ces temps de crise, des voix s’élèvent en faveur d’une véritable banque publique, il ne serait pas absurde d’en revenir à une nouvelle nationalisation de La Poste.

20:11 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, poste, belgique, capitalisme, euro-dictature, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/02/2009

27/02/2009: de Michel Collon, journaliste politique belge ...

Sent: Friday, February 27, 2009 5:59 PM
Subject: NOUVEAU: Walkyrie, Sean Penn, Guadeloupe, heures sup, Réunion, Israël, CIA, Obama...

Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Désinscrire

Nouveau sur www.michelcollon.info

INTERVIEW INVESTIG'ACTION:
Annie Lacroix-Riz
- Film Opération Walkyrie: comment Hollywood attente à l'Histoire
"Non, Monsieur Tom Cruise, Stauffenberg n’était pas un être exceptionnel"
Opération Walkyrie

ANTILLES, DOM-TOM :
Sadi Sainton - Ce que vous ne savez probablement pas sur la grève en Guadeloupe
Contre la vie chère ? "Powofitasyon" ? Slogans racistes ? Information ? Explications sur place.
Guadeloupe

Patrice - Pourquoi la colère gronde aussi à l'Ile de la Réunion
Qui sème la misère...
Réunion

Indigènes de la République - Africains, Maghrébins, Musulmans, habitants des cités, la résistance des Guadeloupéens est la nôtre!
« Non, le colonialisme n’appartient pas au passé ! »
Même combat

ACTUALITE :
Denis Clerc
- Le drame des heures supplémentaires
Travaillez plus pour que les autres chôment plus !
Heures sup

Sean Penn - Conversations avec Chávez et Castro
L'Oscar du meilleur acteur est aussi un homme engagé. Qui se fait son opinion par lui-même.
Sean Penn

Jean-Guy Allard - L'ancien coordonnateur de la transition cubaine poursuit son boulot pour la CIA
Partout dans le monde, les Etats-Unis financent « leur » démocratie
Subversion

Peter Philips - L’administration Obama maintient le cap de la domination militaire
On garde la recette : fabriquer des armes pour stimuler l'économie et contrôler le monde
Obama

ISRAEL - PALESTINE :
Rudolf Bkouche
- Un vote de petits blancs
En Israël, les politiques passent, la colonisation reste
Petits blancs

Shlomo Sand - David et Goliath ou le mythe historique inversé
"Tout Etat normal sait où sont ses frontières. Israël pas."
Goliath

Comaguer - Les Arabes israéliens sont discriminés
Pourquoi, juridiquement, Israël est bel et bien un régime d'apartheid
Arabes israéliens

Francis Wurtz - Que va faire l'Union Européenne pour Gaza?
« Jusqu’où Israël doit-elle pousser l'inhumanité pour que l'Europe réagisse ? »
UE - Gaza

Gilad Atzmon - Anatomie d'un conflit irrésolu par nature
« Il faut être mentalement malade pour parler de douleur juive et bombarder toute une région en même temps »
Conflit irrésolu

21:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, collon | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/02/2009

20/02/2009: Nos représentants politiques devant la communauté juive de Belgique...

Sent: Friday, February 20, 2009 11:45 AM
To:
Subject: TR: CCLJ et partis politiques belges

 

http://indymedia.be/fr/node/31852

Nos représentants politiques devant la communauté juive de Belgique.

J.Gregorio20 Février 2009 – 10:32


Table ronde ce mercredi 18 février 09 au Centre Communautaire Laïc Juif autour de Mme Isabelle Durand d'ECOLO, Mrs Reynders du MR, Mr Ph Mahoux du PS et Mr Dallemagne du CDH.
 

Forte présence policière rue Hôtel des Monnaies , inspection, contrôle d'identité avec ou sans fouille avant de pouvoir assister à la conférence.
Quelques
personnes, pourtant bien inscrites, sont mises sur le côté à attendre, on ne sait si c'est dû au faciès ou au foulard...finalement elles entrent ; salle comble, la conférence peut commencer!
Après les manifestations pro Palestine, on craint l'importation du conflit dans notre pays.
Les divers représentants politiques se veulent rassurants et ressassent leur volonté de "tolérance zéro" à l'égard de l'antisémitisme et du terrorisme du Hamas, seule préoccupation de la communauté juive semble-t-il.
Malgré les explications, justifications ou précisions de nos représentants politiques, certains se font littéralement huer par le public très majoritairement pro-israélien. Le PS et ECOLO, surtout pour avoir simplement revendiqué le droit à la critique des colonies et des « dégâts collatéraux ». Ambiance assez tendue qui ne prête pas au dialogue serein : pas question de parler de droit international, massacres de populations civiles, résolutions des Nations Unies ou usage d'armes prohibées, au phosphore ou uranium, etc.
Didier Reynders précise que l’antisémitisme ne doit pas être assimilé au racisme ordinaire, la xénophobie a sa hiérarchie aussi! Et l'arsenal juridique est là pour le faire comprendre à ceux qui pourraient se demander à partir de combien de morts d'innocents, les dégâts collatéraux deviendront des crimes contre l'humanité.
Les orateurs continuent à dénoncer les dangers de l’Iran, le négationnisme de Mgr Williamson, les drapeaux israéliens brûlés lors de la manifestation du 11/01/09 .
Par la suite , les questions du public ne font que confirmer ces préoccupations en rappelant les plaintes déposées par le CCLJ pour antisémitisme lors de cette fameuse manifestation.
Nos représentants politiques semblent unanimes pour une solution à deux états pour deux peuples avec reconnaissance complète et réciproque dans des frontières sécurisées et pacifiées.
Le statut de Jérusalem et le retour des réfugiés restant à préciser.
Quelques questions du public restent sans réponse si ce n’est des moues dans le public :
-Quid des ventes d’armes à Israel et des accords signés interdisant le commerce d’armes avec les pays en guerre ?
-Quid de la banque Dexia subsidiant les colonies ou le commerce issu de l’esclavage ?
-Le CCLJ en Belgique n’est pas l’AIPAC des USA mais aux prochaines élections, les communautés juive ou issue de l’immigration tenteront sans aucun doute de se faire entendre.

13:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, belgique, actualite, histoire, politique, gaza, palestine, israel, usa, sionisme, colonialisme, fascisme, guerre, nazisme, agressions | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/02/2009

13/02/2009: dans Solidaire: Wannes Van de Velde sur Charleroi ...

Wannes Van de Velde sur Charleroi‏

Voilà la chanson de Wannes sur Charleroi, traduit de l'anversois au néerlandais et puis en français (pour mes "élèves". C'est sur son dernier CD "In de maat van de seizoenen".




Charleroi


Op een heuvel in de Walen,  op een maartse regendag
Sur une colline en Wallonie, un jour de pluie en mars
heb ik ooit een stad gevonden die op mij te wachten lag
j’ai trouvé un jour une ville qui était en train de m’attendre
gelijk een zachte minnares met warme handen
comme une amante avec des mains chaudes
Klimmend langs haar stijle straten, ben ik haar opgegaan
Grimpant le long de ses rues montantes, je me suis confondue avec elle
‘k ben gaan dolen tussen d’ huizen, die daar stil te dromen staan
Je suis allé errer entre ses maisons, qui sont là, en train de rêver
en langs winkels met hun taal van alle landen
et le long des magasins avec la langue de tous les pays




    En de vaderlandse regen
    Et la pluie nationale
    cette sacrée drache nationale
die vriendelijke zegen
    cette bénédiction agréable
    in eindeloze val
    dans une chute infinie
    deed de stenen donker glanzen
    faisait briller les pierres sombrement
      lijk een Malageense wijn ;
    comme un vin de Malaga
    witte wolkenflarden flirtten
    des bribes de nuages blancs
    met de torens van de mijn
    avec les tours de la mine










Over de daken van de loodsen klinkt een donkere litanie
Au-delà des toits des remises, on entend une litanie
De moëddzin weeft zijn trage lange lijnen poëzie
Le muezzin tisse ses lignes longues lentes de poésie
draagt Mohammed in zijn stem van rijpe vijgen.
et amène Mohammed dans sa voix de figues mûres
Langs de sporen slapen treinen, leeg en uitgeprocedeerd,
Le long des voies, les trains dorment, vides et en fin de vie,
te vervallen in de nevel, en door katten g’occupeerd
en train de tomber en ruine dans la brume, et occupés par des chats
die daar ‘s avonds op ‘t perron liggen te zwijgen.
qui viennent là le soir sur le perron se couchés en silence.


‘t Is er allemaal versmolten : vlaming, waal en siciliaan,
Tout y est mélangé : le flamand, le wallon, le sicilien
griek en turk aan één tafel, bij de pita-marokkaan
grec et turc à une table, chez le marocain du pita
fluiten liedjes van Lemaire of Salvatore.
Et ils sifflent des chansonnettes de Lemaire ou de Salvatore.
Hoofdstad van het land van kolen, ‘t is voorwaar geen paradijs,
La capitale du pays du charbon n’est en vérité pas un paradis
maar deze plaats heeft duizend kleuren, ook al zeggen ze : z’is grijs,
mais cette ville a mille couleurs, bien qu’ils dissent : elle est grise
en z’heeft haar eigen stem kunnen bewaren
et elle a pu conserver sa propre voix


Op een heuvel in de Walen, onder grillig wolkenspel,
Sur une colline en Wallonie, sous un jeu de nuages capricieux
heb ik ooit een stad gevonden, somber lijk een citadel
j’ai trouvé un jour une ville, sombre comme une citadelle
tussen stilgevallen kolenwasserijen.
parmi les lavoirs de charbon qui sont à l’arrêt
Klimmend langs haar stijle straten, ben ik naar de top gegaan,
Grimpant le long de ses rues montantes, je suis allée au sommet
waar een trotse campanile stond te wijzen naar de maan
où un tour fier était en train de montrer la lune
die haar spiegelde in ‘t zwart van de kasseien.
qui la réflétait dans le noir des paves.

20:29 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, wallonie, belgique, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

15/02/2009: Petit rapport de la St Valentin au 127bis ...

C'est en Euro-dictature capitaliste:
Difficile d' accéder au Guantanamo belge ...
RoRo

From: Crer
Sent: Sunday, February 15, 2009 7:43 PM
Subject: (Crer-News-2) Petit rapport de la St Valentin au 127bis

Petit rapport de la St Valentin au 127bis

 

Nous étions entre 10 et 15 personnes pour apporter un message de solidarité aux victimes de la politique d’immigration Belge. Deux groupes de médias couvraient l’action : l’agence Belga et deux journalistes avec une caméra de Indymedia.be.

 

Le fait le plus marquant était le déploiement des forces de police au début, à la gare de Nosseghem : on pouvait dénombrer au moins une dizaine de véhicules, camionnettes et voitures avec à l’intérieur des gorilles anti-émeutes ; casques et boucliers compris, plusieurs flics en civil mais aussi des barrages et routes coupées. Une fois arrivés devant le centre fermé une deuxième rangée de flics bloquait l’accès à la petite ruelle le long du centre.

 

Conclusion : mesures complètement absurdes et disproportionnées !!

 

Une fois la parano schizophrène terminée nous avons pu parler avec les détenus femmes et hommes. Nous avons récolté de nouveaux noms de personnes demandant une visite et même parlé longuement avec certains d’entre eux. Ceci nous a permis d’en apprendre d’avantage sur leurs conditions de vie et les traitements subis.

 

Malgré les belles déclarations de Turtelboom sur les familles transférées dans des logements mieux adaptés ainsi que la large couverture médiatique prônant ces « bonnes décisions », nous avons malheureusement dû constater la présence de plusieurs enfants en bas âge derrière les barreaux, dont des fillettes et un bébé !!

 

La Belgique a pourtant déjà été condamnée à plusieurs reprises pour des faits de traitement inhumains et dégradants dans les centres fermés, notamment sur des enfants.

Le fait que nous ayons découvert à nouveau ces traitements barbares prouve que l’Etat Belge récidive sans aucun scrupule et sans aucune réaction politique pour condamner ces pratiques.

 

Nous sommes pourtant réalistes et ne demandons pas l’impossible ! Seulement un plus d’humanité et de respect du genre humain !

 
(Crer)
 


 
CRER / Tel : 0474 08 85 35
Travailleurs sans papiers :  http://1maimanif.canalblog.com/
Soutien au N° Triodos  :  523 - 0801898 - 74

13:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, belgique, democratie, droits de l homme, solidarite, colonialisme, europe, euro-dictature, medias, presse, sans-papiers, television, actualite, liberte, silence, police, repression | |  Facebook | |  Imprimer | | |

05/02/2009

05/02/2009: COURCELLES: bientôt la loi martiale ...

COURCELLES: bientôt la loi martiale ...
 
Une bande de jeunes, désoeuvrés sans doute, sème la "terreur" chez les habitants de Trazegnies: un chauffeur de bus agressé, deux voitures incendiées, etc ... Parmi cette bande de jeunes délinquants, des gosses de ... 9 ans.
 
Le problème des jeunes n' est pas isolé à l'entité de COURCELLES.
 
Il y a 589 communes en Belgique.
 
Mais à COURCELLES, nous avons un bourgmestre "socialiste" qui a accumulé 2 années de pouvoir et d' expérience "à l'écoute de la population" et qui est, sans doute, atteint de Sarkomania-karshérisme. Le couvre-feu est donc instauré pour les jeunes dans les cités à partir de 22 heures et les rassemblements de plus de 5 personnes interdits dans toute l' entité de 30.000 habitants.
 
Pas question pour le maïeur de décharger 4-5 policiers de toute autre tâche que celle de mener une enquête approfondie et discrète jusqu'à la découverte des jeunes terreurs.
 
Pourtant notre police-gendarmerie unique, sans cesse renforcée, coûte la peau des fesses aux communes et ne devrait donc pas manquer de moyens.
 
Le bourgmestre a donc pris sur lui, en bon "responsable", de s' en prendre à toute la population, et la jeunesse de toute la commune en prticulier, en limitant la liberté de mouvement pour tous. Un héros ! On se croirait revenu au temps de l'occupation ...
 
Que se passera-t-il si un groupe de 6-7 personnes honnêtes, si 2-3 jeunes calmes, se font pincer après 22 heures ?
 
Ce sera Breendonk ou Guantanamo ?
 
Quoi qu'il en soit la mesure suscite des pour et des contre, évidemment.
 
Sur Internet, certains dénoncent la racaille, le 1/4 monde (sous-entendu les insolvables, les assistés, les chômeurs, les sdf, tous ces gens qui se font un plaisir de devenir des assistés sociaux à charge des habitants...). Des voix s'élèvent déjà dans les médias pour que ces mesures soient étendues à l'ensemble du pays. Sans doute des émules de Le Pen et/ou Degrelle, car tout cela est du pain béni pour ce qui reste du Fn à COURCELLES.
 
La Belgique est patronale et capitaliste depuis 1830. Elle a bénéficié d'une main d'oeuvre exploitée à outrance et parmi les plus qualifiées au monde. Elle a pillé le Congo pendant 80 ans de colonialisme des plus cruels. Elle est donc devenue un des pays parmi les plus riches/habitant au monde. Le luxe s' étale à la vitrine de nos magasins.
 
L'Etat belge a distribué aux patrons des centaines de milliards de francs/belges d'argent public pour "sauver" et moderniser les charbonnages, ensuite la sidérurgie. créé des zonings, ... Aujourd'hui l' Etat vole au secours des banquiers et demain ce sera le tour des multinationales de la construction et de l'automobile, en attendant ce qui va suivre... Aujourd'hui, la mode n'est plus de donner des cadeaux aux multinationales pour "créer des emplois" (sic), mais tout simplement pour maintenir ceux qui existent encore ...
 
Dans ces conditions ne devrait-on pas se poser une fois pour toutes simplement la question de savoir pourquoi il y a encore un quart-monde qui n'arrête pas de gonfler dans la Belgique pseudo "démocratique" où la société se déglingue, l'agressivité et tous les égoïsmes ne cessent  de grandir de même que l'intolérance ?
 
Ne devrait-on pas se poser la question du rôle joué par la télévision ? Les guerres, les destructions, les tueries, kgb, terrorisme, Cia, violence, on ne nous sert plus que cela, sous l'influence des films et navets de séries anglo-saxons. Nous vivons de plus en plus sous le signe de l'american way of live, à l' exemple du Texas. La Belgique ne doit pas avoir beaucoup plus d'habitants que la Ville ... de Chicago.
 
La plupart des Wallons ne se reconaissent plus dans ce pays de magouilleurs et de rackets. Il faut effectivement être à l'écoute de ce que les gens disent, essayer de comprendre et trouver des solutions collectives.
 

21:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liberte, medias, occupation, police, presse, ps, repression, romain, silence, societe, television, actualite, belgique, courcelles, trazegnies, bruxelles, capitalisme, colonialisme, charleroi, democratie, euro-dictature, histoire, hainaut, information, jeunesse, chomage, social | |  Facebook | |  Imprimer | | |

04/02/2009

03/02/2009: Mais quand ce cirque de Bruxelles va-t-il enfin s'arreter ?

Note de RoRo: en ce qui concerne COURCELLES, 1.785 signatures ont été recueillies sur papier à ce jour, grâce à l'aide de commerçants et de nombreux pétitionnaires-collaborateurs bénévoles. Merci à tous, nous continuons !!!

Sent: Tuesday, February 03, 2009 12:36 AM
Subject: Mais quand ce cirque de Bruxelles va-t-il enfin s'arreter ?

Nouvelles de la campagne 6 pourcent de TVA sur l'énergie
::
2 février 2009
 

Cher(e) signataire de la pétition,
 
« Où reste donc cette TVA à 6 % sur l'énergie ? » Au 16, rue de la Loi, le Premier ministre Leterme a presque avalé son café de travers quand il a découvert en tout et pour tout… 13 143 e-mails dans sa boîte à messages. Donc, si on est sûr d'une chose, c'est que le message est bien arrivé à Bruxelles.

Et nous continuons, avec une nouvelle campagne. Car il est clair que Leterme et Van Rompuy ne se soucient guère de notre facture d'énergie. La course à la planque et nous vider les poches, ça, ils connaissent, par contre. Quel cirque ! C'est pourquoi nous voulons faire une liste des priorités de la population et organiser sur Internet un sondage d'opinion auprès de 10 000 personnes. Donnez-nous votre avis, faites valoir réellement votre voix. Cela ne vous prendra même pas cinq minutes.
Halte au gâchis politique, et remplissez ce sondage. Car nous estimons que votre avis a vraiment de l'importance.

Tom De Meester
Responsable de l'initiative
www.6pourcent.be

Donnez votre avis et gagnez un week-end

Indiquez vos priorités, donnez-nous votre avis. Puisque vous allez y consacrer deux ou trois minutes, vous voudrions vous donner quelque chose en retour. Complétez le sondage d'opinion et gagnez un bon Bongo : un séjour d'une nuit, avec petit déjeuner, pour deux personnes, dans un endroit pittoresque de votre choix.

Aidez-nous à collecter 200 000 signatures, invitez vos amis

Le cap des 200 000 signatures est en vue. Aidez-nous à le franchir. Demandez à vos amis de signer la pétition sur notre site. Un tout petit effort et le résultat sera garanti !

À propos de ce bulletin

Inscrire |

 
Parti du Travail 2008 - Bd M.Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contactez le webteam



--
Envoyé par Romain dans
Dans les pays de l' Euro-dictature capitaliste ... le 2/03/2009 04:40:00 PM

13:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, presse, information, television, solidaire, belgique, bruxelles, euro-dictature, gouvernement, finance, medias, silence, ptb, politique, tva, actualite, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |