27/09/2008

24/09/2008: Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Réduire la TVA sur l’énergie ? Pétitionner ? Un faux argument contre...

Comme on le sait, la pétition www.6pourcent.be réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le gaz, l’ électricité, le mazout de chauffage, marche très bien à Courcelles.
    Au dernier bilan : 609 signatures déjà récoltées en quelques semaines. Et un peu partout dans la localité, on continue à pétitionner et à signer avec l’aide de commerçants volontaires d’ailleurs ...
    C’était évidemment à prévoir : des personnes refusent de signer. Leur argument : « ce sont les riches qui vont en profiter aussi... ! ».
    C’est en partie vrai, en tenant compte cependant que les riches, eux, ont de toute manière de quoi payer quel que soit le prix de l’énergie et le montant de la tva... Ce n’est pas cela qui les retiendra...
    Cet argument est avant tout propagé par les ministres du gouvernement des riches et des capitalistes pour ne pas donner satisfaction à cette revendication de plus en plus populaire. Parmi eux, les sieurs Reynders, Magnette et cie, qui eux ne comptent pas évidemment parmi les pauvres ni les bas revenus, comme on le sait.
    D’ ailleurs avec un tel raisonnement, il ne serait même plus nécessaire de lutter contre le coût de la vie de plus en plus cher ... Pourquoi ? Mais si les prix tombent, ce sont encore une fois les riches qui vont en profiter le plus puisque ce sont eux qui ont le plus d’argent pour acheter et le plus gros pouvoir d’achat ...
    Tant pis, si en attendant de plus en plus de gens n’ont plus assez de fric pour se nourrir, se déplacer, payer leurs médicaments indispensables, se chauffer, s’éclairer, payer le loyer, les frais d’ études des gosses et recourent de plus en plus nombreux à l’emprunt, s’endettent donc, pour faire face à ces dépenses les plus élémentaires et les plus indispensables !
    Un franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde, je ne cesse de le répéter. Un exemple : dans les circonstances actuelles, si la tva est réduite à 6 %, j’économiserai annuellement quelque 20 000 frs belges  (500 euros) sur l’énergie. Pour un riche, un Reynders, Magnettes et cie, c’est une bagatelle 500 euros. Pour moi, et beaucoup d’autres, c’est la moitié de ma pension mensuelle qui m’est indispensable pour (sur)vivre face à la vie de plus en plus chère.
    Alors, signons les amis: cette revendication est éminemment sociale.


Roger Romain, lettres@solidaire.org

13/09/2008

11/09/2008: Mes 'Questions à la Une'...

-------- Message original --------

Sujet : 11/9 : ma réaction à une curieuse émission télé : mes 'Questions à la Une'
Date : Thu, 11 Sep 2008 18:30:11 +0200
De : Michel Collon <michel.collon@skynet.be>
Pour : <romain-proprietaire@yahoogroupes.fr>



11 septembre : réaction à chaud sur une curieuse émission télé
Mes 'Questions à la Une'

MICHEL COLLON


Ce 10 septembre, la télévision belge RTBF a diffusé une curieuse émission : « 11 septembre: nous a-t-on caché la vérité? - Bloggeurs et journalistes: la guerre de l'info ? »

Nous encourageons chacun à la visionner (elle passera sans doute sur TV5 Monde ?). Car elle pose des questions fort actuelles, qui interpellent toute démarche d'info citoyenne. Malheureusement, pour des journalistes qui ont mis en avant le sérieux et la déontologie, on ne peut pas dire qu'ils les aient eux-mêmes respectés. L'émission s'appelant Questions à la Une (beaucoup mieux inspirée d'habitude et même courageuse parfois), c'est donc le moment de leur adresser ces « Questions à la Une »...

Question 1 : Est-il déontologique de réduire tous ceux qui se posent des questions sur le 11 septembre à des fous obsédés, antisémites et manipulés par l'extrême droite, comme l'a fait l'émission ? Beaucoup de gens dans le monde, notamment des scientifiques, des journalistes réputés et des gens de gauche, mettent en doute la version officielle de l'administration Bush.

Par exemple, sur l'effondrement du troisième bâtiment, j'ai entendu des avis de physiciens dans un sens et dans l'autre. N'ayant pu consacrer à une question aussi complexe le temps qu'il faudrait pour me faire un avis personnel, je ne me suis jamais prononcé. Je n'ai pas été convaincu par les arguments de ReOpen ni ceux de Thierry Meyssan. Mais la version officielle présente de nombreuses incohérences. Ce que j'apprécierais, c'est qu'il y ait un débat sérieux, avec échange des arguments entre partisans des diverses thèses afin que le public puisse se faire une opinion.

Je suis agacé par les super - conspirationnistes qui voient des complots partout. Mais l'acharnement de la RTBF contre tous les blogueurs (voir plus loin) m'a fait l'effet d'une super - théorie du complot. Ce matin, 11 septembre, le quotidien belge Le Soir publie un dossier de deux pages, beaucoup plus équilibré que la RTBF, sur les doutes raisonnables qui entourent la version officielle de l'administration Bush.

Question 2 : Est-il déontologique de passer sous silence la troisième hypothèse ? En 2003, le chercheur belge Peter Franssen publiait 11 septembre : Pourquoi ils ont laissé faire les pirates de l'air ? Il relevait les invraisemblances manifestes de la version Bush. Et il émettait une hypothèse que je trouve intéressante. Des services secrets US et sans doute certains responsables politiques US (pas Bush personnellement bien sûr, c'est une marionnette) auraient été au courant qu'un attentat se préparait (il y avait eu beaucoup d'avertissements venant de services étrangers). Ils auraient laissé faire car ils avaient besoin d'un nouveau Pearl Harbour. Et pourquoi ?

Parce que l'administration Bush avait élaboré un programme (intitulé Project for a New American Century) de recolonisation brutale de régions stratégiques, liées au pétrole, qu'elle avait besoin de prétextes pour envahir l'Irak et l'Afghanistan (et d'autres pays encore), que l'administration Bush à ses débats patinait lamentablement et que le 11 septembre a été une aubaine pour ces gens-là.

Le 11 septembre 2001, à 18 h 40, à peine dix heures après les attentats, Donald Rumsfeld, ministre US de la Guerre, interpelle un sénateur démocrate : « Ce qui s'est passé aujourd'hui suffit-il à vous convaincre que ce pays doit, de toute urgence, accroître ses dépenses pour la défense et que l'argent pour financer ces dépenses militaires doit être prélevé, si nécessaire, dans les caisses de la Sécurité sociale. »

« Si nécessaire » ? Quelle hypocrisie ! Rumsfeld sait très bien que l'argent ne peut venir que de la Sécu. Et c'est sur cet argent que, depuis longtemps, il compte faire main basse pour enrichir le complexe militaro-industriel (dont il fait lui-même partie) !

Tout ça fournit un mobile, au moins pour l'hypothèse n° 3, mais ne fournit pas de preuves, reconnaissons-le. Voilà pourquoi une enquête objective serait tellement nécessaire. Des millions de gens n'ont-ils pas été victimes de la prétendue 'guerre contre le terrorisme' ? Alors que les talibans offraient de livrer ben Laden et que Bush a refusé ! Ca ne pose toujours pas de questions à nos courageux journalistes ? Il est vrai que quelques mois plus tôt, Questions à la Une avait essayé de démolir le film de Michaël Moore avec des arguments assez lamentables également.

Le vrai courage en télé serait d'investiguer sans tabous sur les dessous de la « guerre contre le terrorisme ».

Question N° 3 : Est-il déontologique d'attaquer Internet et les blogueurs, tous dans le même sac ? Oui, il y a sur Internet des fous et des obsédés. Comme dans la société réelle. Oui, Internet augmente leur impact et crée des risques. Mais est-il honnête de ne présenter d'Internet que le pire, des blogueurs farfelus ou suspects, et de censurer le meilleur ? Les images finales de l'émission : un faux JT RTBF, présenté par son vrai présentateur, qui qualifiait Internet de 'insultes à gogo' et de défoulement étaient d'une incroyable bassesse.

Cette fois, Questions à la Une a employé les pires procédés. Pour réfuter les critiques adressées aux médias traditionnels, on les caricature grossièrement. Alors que des auteurs sérieux comme Chomsky, Ramonet, Bricmont Morelli, Geuens et d'autres ont publié des travaux sérieux avec des preuves sur des médiamensonges précis, travaux que la RTBF ignore soigneusement, c'est devenu dans l'émission, je cite : « Tous les journalistes seraient pourris, payés pour cacher la vérité alors que les internautes seraient tous indépendants ». N'est-ce pas une caricature grossière !

Les critiques ne défendent pas cette thèse. Par exemple, dans mon livre Attention, médias (Les médiamensonges de la guerre du Golfe), j'avais, comme Chomsky, présenté une analyse en termes de système des médias. L'émission n'a pas cessé de confondre 'médias' et 'journalistes'. Or, ce ne sont pas les journalistes qui décident, ce sont les patrons des grands médias. Dont la majorité représente une catégorie sociale très limitée puisqu'il faut être milliardaire pour posséder une télé ou un empire de presse.

La question-clé dans la guerre de l'info, c'est en effet la question du pouvoir sur les médias. Les médias des multinationales Lagardère, Berlusconi, Murdoch et Cie ne sont pas des 'informateurs', ce sont des armes de guerre économique et politique. Et malheureusement, les médias publics ont de moins en moins d'indépendance, autocensurés par le poids énorme de la publicité des multinationales et par les complicités au sommet avec les mêmes milieux économiques et politiques.

La différence n'est pas entre info Internet ou pas Internet. De nouveaux médias, commerciaux, se lancent aussi sur Internet et ils sont également soumis aux mêmes règles de concurrence, de course à la rentabilité et à la pub, de production rapide, de non vérification. La différence est entre info marchandise (soumise à la pub) ou info citoyenne (mais avec des critères de rigueur). Internet offre de nouvelles possibilités. Nous y reviendrons dans un prochain texte.

Question n° 4 : Pourquoi avez-vous escamoté la question essentielle ?
L'émission constate : « Sur Internet de plus en plus de citoyens engagés font concurrence aux journalistes traditionnels ». Elle ne cesse de se lamenter sur la 'perte de confiance' envers les médias traditionnels. Puis, elle se lance dans un plaidoyer de mauvaise foi pour discréditer les internautes et restaurer le prestige de la carte de presse.

Mais vous avez escamoté la question essentielle : d'où provient cette perte de confiance ? Pourquoi les gens ne croient-ils plus automatiquement ce qu'on leur raconte à la télé ? Voilà la question intéressante, non ?

Un élément de réponse ? A chaque grande guerre, l'opinion publique a été manipulée par des médiamensonges. Les gouvernements et les armées engagent des dizaines de 'spin doctors', spécialistes de l'intox. Comment avez-vous réagi ? Avez-vous lancé une grande enquête, un grand débat ? Avez-vous été plus prudents dans vos JT en donnant aussi la parole aux critiques, en faisant appel à la prudence, en rappelant les manipulations passées ?

C'est le moment d'ajouter un témoignage personnel. On me demande souvent (sur Internet, désolé !) comment les médias réagissent à mes travaux sur les médiamensonges. Et pourquoi on ne voit pratiquement jamais à la télé des travaux comme les miens. J'en profite pour répondre à tout le monde sur ce point. Il faut distinguer deux périodes...

et les télés françaises (faut dire qu'ils y étaient pris la main dans le sac), mais pas par la Mon premier livre sur les médiamensonges du Golfe, paru en 1992, a été censuré par Le Soir, Le Monde, Libération,RTBF bien que celle-ci ait également été critiquée. Ce fut une exception remarquable. Entre 92 et 94, j'ai été invité à plusieurs émissions, on a même publié ma contribution dans la revue interne de la RTBF et les discussions étaient très positives. Plus tard, j'ai aussi eu l'occasion de participer à trois débats de feu L'Ecran - Témoin ou Lieu Public. Mais par la suite, ces émissions de véritables débats sont passés à la trappe, et les gens comme moi sont persona non grata à la RTBF également. Pressions politiques ?

Question n° 5 : Les médias publics ne devraient-ils pas se différencier ?
Finalement, comment juger cette émission ? Certes, on peut comprendre l'agacement des journalistes honnêtes qui n'aiment pas de se faire traiter de pourris. Mais leur émission n'ouvrait pas un vrai débat, il le refermait. En effet, pour nous aussi, journalistes alternatifs sur Internet, la fiabilité de l'info qui circule sur le Net pose de vrais problèmes. Mais il existe des critères pour trier le vrai du faux. Nous y reviendrons dans de prochains courriers.

La RTBF a produit non pas une émission pour débattre, mais une attaque en dessous de la ceinture, inspirée par la panique. Comme les quotidiens, la télé est en crise, ses revenus publicitaires sont concurrencés par le média qui monte : Internet. Brandir la carte de presse officielle comme un sésame garantissant l'infaillibilité était pathétique, quand on pense à tous les médiamensonges qui ont été relayés (et parfois même produits) par des journalistes avec carte.

La frilosité de la RTBF s'explique-t-elle par la crainte de perdre de l'audience, et donc des recettes publicitaires ? Je suis convaincu qu'une télé publique qui jouerait le jeu et qui mènerait des investigations sans tabous sur les médiamensonges, retrouverait au contraire sa crédibilité. Les gens sont attachés à la qualité de l'info qu'on leur donne, c'est pour ça qu'ils passent de plus en plus de temps à chercher sur Internet.

Le service public veut sauver sa peau ? Il aurait un rôle à jouer. Ca passe par la suppression de la publicité, le relèvement des dotations publiques (peut-être par un impôt sur la pub justement), la lutte contre la mainmise des partis dominants sur la télé (comme sur la Justice et d'autres services publics).

Et par le développement d'un vrai débat sur les médiamensonges et la qualité de l'info. Avec des citoyens traités en adultes et pas en consommateurs passifs.

Chiche ?

MICHEL COLLON
11 septembre 2008

PS. J'ai réagi très vite, tout ça mériterait un débat posé et serein. Le site
:
et l'équipe Investig'Action vous invitent à envoyer vos commentaires. Nous n'aurons pas les moyens de creuser le débat maintenant sur le 11 septembre lui-même. Mais bien sur la question la plus importante : Internet offre-t-il une alternative, comment s'assurer une info fiable, comment dépister les médiamensonges ?

Notre site contient une rubrique d'articles sur les médimensonges :
Notre rubrique médias

Le livre Attention, médias! est épuisé, on peut en trouver des pages gratuites sur : Livre Attention, médias!

16:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, fascisme, guerre, histoire, israel, irak, information, mensonges, medias, presse, propagande, politique, rsf, romain, silence, television, usa, actualite, afghanistan, agressions, bruxelles, cia, courcelles, collon, democratie | |  Imprimer | | |

12/09/2008

12/09/2008: COURCELLES: MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !

COURCELLES:   MERCI aux SIGNATAIRES, aux PÉTITIONNAIRES VOLONTAIRES, aux COMMERCANTS !
 
-UN PREMIER BILAN (arrêté au 13/09/2008) de la PÉTITION réclamant la réduction de la tva de 21 à 6% sur le mazout, le gaz, l' électricité:
 
 
-UN SUCCÈS en très temps de temps: déjà 544 signatures, dont celle d' Ernest GLINNE, conseiller communal, a/bourgmestre.
 
-UNE PREMIÈRE LISTE (à compléter) des COMMERCANTS  qui ont déjà rentré des signatures et où VOUS POUVEZ TOUJOURS SIGNER,
SI CE N'EST PAS ENCORE FAIT (et soyons sûrs que d' autres vont encore nous rejoindre et/ou sont en cours, ..., car la revendication est de plus en plus populaire et ne
cesse de progresser):
 
-Boulangerie COHART, rue Wartonlieu 63, 6180 Courcelles
-       "          DESCLIN, rue de Gaulle 46,   
-          "       LA TRADITION, rue Churchill (face à La Poste), 6180 Courcelles
-Fleuriste EDELWEISS, rue de Trazegnies 47, 6180 Courcelles
-PROMO FASHION, rue de Gaulle 3, 6180 Courcelles
-SHOE DISCOUNT,    "          "     22,            "
-CAFE LADIES AND GENTLEMEN, place Roosevelt 30, 6180 Courcelles
-VIDEOTHEQUE, rue Churchill 20, 6180 Courcelles
-CAFE DE LA POSTE, rue Rectem 59, 6183 Trazegnies
-CAFE DES QUATRE CHEMINS, 6183 Trazegnies
...
 
NOUS CONTINUONS LE COMBAT !
 
Roger ROMAIN
a/conseiller communal
 
http://romaindecourcelles.spaces.live.com/                                                                                          

roger.romain@skynet.be

Tél: 0495.470042

23:11 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petitions, prix, television, solidaire, actualites, belgique, charleroi, courcelles, capitalisme, cdh, histoire, hainaut, information, medias, mr, ptb, presse, ps, politique, romain, syndicats, social, silence, exploitation capitaliste, vie chere, gouvernement, wallonie, pays-noir | |  Imprimer | | |

07/09/2008

15/08/2008: A l'occasion de la tuerie rexiste du 18 août 1944 au Rognac à Courcelles, le camarade René ANDERSEN, militant communiste belge de Monceau s/sambre, qui réside maintenant dans la région de Dresden (ex-Rda), m'envoie le massage ci-dessous...

COURCELLES:  A l'approche du 18 août.... et 64 ans plus tard.

A l'occasion de la tuerie rexiste du 18 août 1944 au Rognac à Courcelles, le camarade René ANDERSEN, militant communiste belge de Monceau s/sambre, qui réside maintenant dans la région de Dresden (ex-Rda), m'envoie le massage ci-dessous que je m'empresse de reproduire.
Je le remercie de son petit texte de réflexions.
A bientôt Cher Ami René !
RoRo


-------- Message original --------

Sujet: A l'approche du 18 août....et 64 ans plus tard.
Date: Fri, 15 Aug 2008 20:31:12 +0200
De: René Andersen <rene.andersen@online.de>
Pour :: Romain <roger.romain@skynet.be>, René Andersen <rene.andersen@online.de>

 

Avec la raclée qui faisait plus que se confirmer pour les agresseurs allemands

face á la glorieuse Armée Rouge et le débarquement (oh combien tardif )en

Normandie, le désespoir et la rage des nazis et collaborateurs de tout poil

s'amplifiait.Partout la mise en oeuvre de leurs crimes de plus en plus nombreux

et immondes s'accélérait.18 août 1944...Les rexistes à Courcelles et leurs

maîtres à Buchenwald frappérent encore fort ce jour-là.L'assassinat de Ernst

Thällmann-qui passa plus de 11 ans  dans les camps nazis-et le massacre sans

nom de ces civils innocents au lieu-dit Rognac (courcelles, limite de Monceau)

est un sujet dont il faut se souvenir. Pas comme une "prière" commémorative,

mais comme une raison en plus (s'il en fallait encore une...) de se battre contre

la barbarie de l'impérialisme yankee et ses complices.Pour info, concernant

le massacre de courcelles je ne puis que recommander la lecture de ton site.

Ici en Allemagne, une série de rencontres sont programmées à la triste occasion

de l'assassinat de Ernst thälmann.64 ans déja...

Je participerai á celle-ci à Dresden et tu recevras quelques photos.

Bien à toi Roger

René Andersen

21:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, belgique, fascisme, allemagne, actualite, capitalisme | |  Imprimer | | |

06/09/2008

24/08/2008: interpellation pour le prochain Conseil " sur le sort du Fonds d'impulsion à la politique d'intégration ( FIPI ) "

----- Original Message -----
Sent: Friday, August 15, 2008 6:14 PM
Subject: interpellation pour le prochain Conseil " sur le sort du Fonds d'impulsion à la politique d'intégration ( FIPI ) "

A L' ATTENTION DU COLLEGE COMMUNAL
_____________________________________
 
CHE(E)RS COLLEGUES, voici une proposition d' interpellation
 
" Le Fonds d' impulsion à la politique d' intégration", mieux connu sous son sigle FIPI, est financé par les bénéfices
nets de la Loterie nationale, la répartition de l'avoir disponible étant déterminée par le Gouvernement fédéral, c.à.d.
concrètement aujourd'hui par les Ministres Reynders et Milquet. L' attribution des encouragements pécuniaires s' est trouvée retardée en 2008,
NOTAMMENT en raison d'un éventuel transfert de la responsabilité et du partage au niveau
des communautés et régions dans le cadre de l'hypothétique révision institutionnelle et du chaos permanent qui la caractérise. Indépendamment
du choix des pouvoirs compétents, des parlementaires fédéraux de la " gauche plurielle"
se sont inquiétés du montant menacé et par ailleurs insuffisant du FIPI, dont le rôle doit rester important à l'égard des problèmes de cohésion
sociale dans les quartiers populaires des villes grandes et moyennes. Des actions sociales
d' intégration et de cohabitation - volets éducatif et culturel compris- doivent rester prioritaires ALORS QUE LEUR
DOTATION DE 2008 ET EN PERIL..
J' aimerais donc obtenir réponse aux questions ci-après.
1) Quelles ont été , au cours des récentes années qui ont précédé et suivi l'arrêt du subsidiement par notre Conseil du Centre régional d'intégration
culturelle de Charleroi ( CRIC ) , les montants reçus du FIPI et quels sont nos services locaux gestionnaires de l'ensemble des charges dites d'intégration?
Sous quelle(s) responsabilité(s) scabinales -l'éventail de celles-ci, relevant peu rationnellement de plusieurs "couronnes " ( combien d' échevin(e)s ne se
partagent-ils pas la responsabilité culturelle lato sensu )- ,la politique d' intégration - pour nos habitants wallons comme pour les
immigrés - s' est-t-elle et se trouve-t-elle mise en oeuvre? Le Bourgmestre a la responsabilité officiellement déclarée et d'ailleurs indispensable de la
" transversalité "..
2) N' est-il pas opportun de soutenir par une résolution présentée par le Collège communal au Conseil les groupes parlementaires fédéraux
( ECOLO, PS, CDU assurément ) qui se sont préoccupés et s'activent en faveur du maintien, voire de l'accroissement, du financement du FIPI et de l
a  politique d'intégration ? ".
 
Bien cordialement...

21:18 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, capitalisme, democratie, ps, mr, communes, belgique, charleroi, hainaut, medias, presse, information, television, silence, courcelles | |  Imprimer | | |

29/08/2008: COURCELLES - ARTOGNE: des remarques-réponses de Claudy BASTIN à propos des questions posées par le conseiller communal courcellois Ernest Glinne...

COURCELLES - ARTOGNE: des remarques-réponses de Claudy BASTIN à propos des questions posées par le conseiller communal courcellois Ernest Glinne...
RoRo



Claude Louis bastin a écrit :


Cher Ernest, bonjour à toi,
 
Nous ne pouvons que féliciter ton initiative, mais il serait peut-être judicieux (et intéressant!) d'avoir aussi des informations concernant  le volet financier , depuis la création ,  de ce jumelage avec Artogne , car il est de notoriété publique  que beaucoup de "facilités financières communalesauraient été accordées à certains Courcellois, qui confondraient fonctions représentatives et vacances personnelles (à la belle montagne surplombant Artogne !).
 
Pour gouverne, le budget voté et alloué pour couvrir les frais courcellois de ce jumelage fût de  1.200.000 FB !!!!!
 
Tu comprendras ma révolte et mon amertume concernant cette affaire car nous savons qu'aucun des subsides (sollicités!) n'a jamais été accordé par l'Administration communale, au Comité des Fêtes communales du Trieu, organisateur pendant plus de 15 ans des relations et retrouvailles avec nos amis bretons.
 
J'avais en son temps, tenté de convaincre le MR  d'interpeller au sujet de ce jumelage ; le "chef de groupe" de l'époque (J.C. Meurée) s'y est opposé (on ne doit pas offenser ses amis !!!) et manque de pot , à ce moment, nous bénéficions d'une période de temps très sec et tu sais que les limaces ne montrent un semblant d'activité que par temps de pluie ....
 
Bien à toi et surtout porte toi bien.
 
Claude Bastin.
 
 


Date: Sat, 16 Aug 2008 21:20:00 +0200
From: roger.romain@skynet.be
To:
Subject:  COURCELLES: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE

ARTOGNE (Italie):   http://www.comune.artogne.bs.it/
commune jumelée avec Courcelles: nous attendrons donc d'en savoir un peu plus à l'occasion de cette initiative d' Ernest GLINNE, conseiller communal courcellois ...
RoRo



-------- Message original --------
Sujet: Fw: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE
Date: Sat, 16 Aug 2008 15:42:38 +0200
De: ernest glinne <ernest.glinne@skynet.be>


 
----- Original Message -----
Sent: Saturday, August 16, 2008 3:39 PM
Subject: question orale ( huis clos ) sur la composition du Conseil communal d'ARTOGNE

A L' ATTENTION DU COLLEGE COMMUNAL
_____________________________________
 
 
J' AIMERAIS CONNAITRE, OUTRE LE NOMBRE D' HABITANTS, LES NOMS ET APPARTENANCES POLITIQUES
DES MEMBRES DU " MUNICIPIO ", D' ARTOGNE, AINSI QUE:
1) L' ETIQUETTE POLITIQUE DE L' AUTORITE DE TUTELLE DONT RELEVE CETTE COMMUNE;
2) LA DOTATION BUDGETAIRE ACCORDEE PAR LE BUDGET D' ARTOGNE - POUR LES EXERCICES 2007 ET 2008 - AU JUMELAGE COURCELLES-GUEMENE/PENFAO-ARTOGNE.
A L' OCCASION DE LA CEREMONIE QUALIFIABLE DE SYMPATHIQUE ET TECHNIQUEMENT REUSSIE DE JUILLET DERNIER, J' AI PU APPRENDRE QUE LE CONSEIL D' ARTOGNE SERAIT DOMINE PAR DES PARTIS
DE LA DROITE DURE ET DE L' EXTREME-DROITE. LE FAIT QUE LA SYNDACO S' APPELLE LORENZETTI ET
SERAIT RELATIVEMENT INDEPENDANTE DE SA MAJORITE NE JUSTIFIE PAS TOUT.
 
JE RAPPELLE QUE LORSQUE LE CONSEIL MUNICIPAL DE GUEMENE-PENFAO S' EST VU DOMINE PAR LA DROITE NON DEMOCRATIQUE, LE JUMELAGE A ETE TEMPORAIREMENT GELE ( à mon initiative d' ailleurs..).
 
IL NE SUFFIT PAS DE PORTER UN INSIGNE ANTIFASCISTE AU REVERS D' UN VESTON OU D' UN HABIT POUR
ETRE COHERENT...

21:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, politique, romain, silence, television, information, artogne, belgique, charleroi, courcelles, communes, cdh, democratie, medias, mr, euro-dictature, histoire, wallonie | |  Imprimer | | |

03/09/2008: COURCELLES : excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...

 

COURCELLES :  excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...
 
 
A COURCELLES: le démarrage de la pétition connaît déjà un grand succès.
 
Les gens signent pour la plupart spontanément sur le comptoir des commerçants. Ils sont déjà informés et d' accord avec la pétition. Pas besoin de discuter pour convaincre.
 
Pourquoi ce premier succès rapide ?:
 
-de plus en plus de commerçants s' engagent volontairement, font signer et ne cessent de réclamer des listes, voire le tract-affichette-fenêtre ou affiche plus grand format... Les commerçants sont en contact avec de + en + de clients qui ont de + en + difficile de payer et qui réduisent de + en + leurs achats en raison du coût de la vie de + en + cher et d' une fiscalité sans cesse aggravée par tous les pouvoirs en place. Nous les remercions car ils ont compris que leur intérêt est du côté des petits.
 
Et ce, contrairement aux politiciens du régime et aux médias qui voudraient faire croire le contraire tout en essayant de culpabiliser ... les consommateurs sur tous les plans. Exemple, ce Defeyt, dirigeant écolo, "économiste", président du Cpas de Namur qui a voulu prouver que le pouvoir d' achat de la population n' est pas en train de dégringoler par référence à une certaine période antérieure...
 
Informés les gens ?
 
-d'abord par leur porte-monnaie
 
-ensuite par une distribution militante de tracts que nous menons progressivement dans les différents quartiers de la localité et qui va continuer à s' étendre. Cette information commence d' ailleurs à faire tache d'huile dans les localités immédiatement limitrophes de Courcelles...
 
Alors ? Mettons-nous au boulot partout. Plus nous amplifierons la contestation et plus vite nos gouvernants devront céder et prendre des mesures radicales. La discussion sur Bhv, ne remplit pas nos assiettes. Les gens en ont assez. De + en + d'ailleurs, ils accusent l' Europe, l' euro et comprennent que les multinationales sont derrière et nos gouvernants, tous partis confondus, sont à leur solde car ils ne cessent de saigner les petits, en appliquant les doigts sur la couture du pantalon les injonctions de l' Euro-dictature capitaliste dans laquelle ils n'ont pas cessé de nous y introduire, vendant notre indépendance et notre souveraineté nationales, créant de plus en plus un nouvel empire totalitaire...
 
RoRo
03/09/2008

20:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mr, medias, prix, politique, ptbromain, resistance, social, silence, histoire, information, vie chere, wallonie, actualite, belgique, charleroicourcelles, capitalisme, bhv, petitions, ptb, presse, ps, syndicats, television, euro-dictature, exploitation capitaliste, finances, gouvernement, hainaut | |  Imprimer | | |

02/09/2008

02/09/2008: COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...

COURCELLES: à propos de l' attaché de cabinet du nouvia maïeur ... et du code wallon de la "démocratie" locale ...
 
-J'ai assisté à cette amusante séance publique du Conseil communal au cours de laquelle il fut question de la désignation, sans vote et grands débats, d'un attaché de cabinet pour le bourgmestre...
 
-Dans notre commune, de 30.000 habitants, presque au bord de la faillite financière, SOEUR, le novia maïeur, estime avoir droit à un attaché de cabinet, au même titre que le Premier ministre ... puisque le Code wallon de la prétendue "démocratie" locale le lui permet dorénavant. Et il ne s' en prive donc pas ...
 
-Dès lors, le personnage désigné, assis parmi le public, fut comme un ambassadeur venu présenter ses lettres de créances, invité à prononcer un laïus devant le Conseil communal, ce qu'il fit avec une certaine hauteur.
 
-Très attentif à ce qui se dit et se fait au Conseil, à peine terminé, il quitta presque immédiatement la salle avant la fin de la séance...
 
-Depuis lors, en tant que simple citoyen courcellois, mais quand même ancien conseiller, et n'ayant pas très bien compris l'événement, je ne cesse de m'interroger sur le rôle réel, les attributions, les pouvoirs d' un attaché mayoral aux dimensions de notre modeste commune..
 
-Est-il simplement désigné ailleurs, révocable, ou est-il nommé par le Conseil comme tous les membres du personnel communal et tombe-t-il sous le contrôle de ce dernier ? S'agit-il d'un agent statutaire prévu dans le cadre ?
 
-Est-il payé ? Par qui ? Et pour quel traitement supplémentaire à celui qu'il perçoit déjà du Cpas ? 
 
-Quels sont ses pouvoirs ?
 
-Naguère, le premier personnage de la commune, en dehors du bourgmestre élu pour 6 ans pas nécessairement répétitifs, était en fait le Secrétaire communal, le plus haut chef administratif. Qu'en est-il aujourd'hui ? A quoi sert-il encore le Secrétaire, puisque, paraît-il, contrairement aux membres membres du personnel nommés par le Conseil, l' attaché de cabinet de Monsieur le Bourgmestre, serait le seul personnage externe à pouvoir assister d' autorité aux séances du Collège et autorisé, sans doute, à mettre le nez partout dans les dossiers de la Commune, au nom du bourgmestre ?
 
-Et en fin de compte, le travail administratif et politique du bourgmestre, qui jouit pourtant d'un confortable traitement mensuel proche de celui d'un fonctionnaire de haut niveau, serait-il devenu tellement important qu'il aurait maintenant besoin d'un assistant et conseiller extérieur (jusqu'à quel point et dans quelles directions)?
 
-Mais comme je le suppose, tout cela ne regarde pas les simples citoyens - contribuables - électeurs, il est possible que les 28 autres élus supplémentaires au bourgmestre, de la majorité comme de l'opposition, doivent quand même commencer à réfléchir à ces questions. Quoique, pour se faire élire, le mayeur a promis d' être à l'écoute de la population. Je suppose aussi qu'il ne lui est donc déjà plus possible d' être partout et que dès lors, il est devenu nécessaire pour lui de se faire remplacer de temps à autre....
 
-Mais un attaché de cabinet, outre un salaire, il est à supposer aussi que cela nécessité des frais de fonctionnement matériel (à charge du budget communal, ou à prélever sur le traitement du bourgmestre ?). Il n'y a plus qu' à espérer que Bourgmestre et attaché ne réclament pas à leur tour l' attribution d'un secrétaire particulier chacun ... Alors là, on sombrerait dans le luxe qui entoure les pachas ... Nous avons de la chance quand même: le bourgmestre ne dispose pas encore d'une voiture de fonction, avec chauffeur ...
 
RoRo
02/09/2008

19:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ps, politique, belgique, communes, capitalisme, cdh, charleroi, courcelles, democratie, medias, mr, presse, romain, silence, television, ucpw, actualite, finances, histoire, hainaut, information, wallonie | |  Imprimer | | |

01/09/2008

31/08/2008: L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...

L'incident nucléaire à l' Ire de Fleurus ...
 
Pour rassurer complètement les habitants éventuellement alarmés et facilement apeurés, je me permettrai de rappeler tout simplement que nos ministres et toutes nos autorités "compétentes" veillent avec vigilance ...
 
Ainsi, il y a quelques années à peine, un de nos gouvernements "démocratiques" a fait distribuer GRATUITEMENT à tous les Belges qui le demandaient via leur pharmacien, une boîte de 10 comprimés de 65 mgs d'iodure de potassisum "à n'utiliser qu'en cas d' accident nucléaire" ...   Ces comprimés sont à peine périmés depuis mars/avril ... 2008.
Faut-il en rire ou en pleurer ???
 
RoRo
 
31/08/2008

21:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wallonie, medias, societe, presse, romain, television, actualite, bruxelles, charleroi, courcelles, communes, capitalisme, democratie, cdh, ps, mr, ecolo, verts, droits de l homme, sante, euro-dictature, gouvernement, histoire, hainaut, information, silence, belgique, nucleaire | |  Imprimer | | |