06/09/2008

03/09/2008: COURCELLES : excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...

 

COURCELLES :  excellent démarrage de la pétition pour la réduction de 21 à 6% de la tva sur le mazout, l'électricité, le gaz: déjà 413 signatures en très peu de temps et ça continue ...
 
 
A COURCELLES: le démarrage de la pétition connaît déjà un grand succès.
 
Les gens signent pour la plupart spontanément sur le comptoir des commerçants. Ils sont déjà informés et d' accord avec la pétition. Pas besoin de discuter pour convaincre.
 
Pourquoi ce premier succès rapide ?:
 
-de plus en plus de commerçants s' engagent volontairement, font signer et ne cessent de réclamer des listes, voire le tract-affichette-fenêtre ou affiche plus grand format... Les commerçants sont en contact avec de + en + de clients qui ont de + en + difficile de payer et qui réduisent de + en + leurs achats en raison du coût de la vie de + en + cher et d' une fiscalité sans cesse aggravée par tous les pouvoirs en place. Nous les remercions car ils ont compris que leur intérêt est du côté des petits.
 
Et ce, contrairement aux politiciens du régime et aux médias qui voudraient faire croire le contraire tout en essayant de culpabiliser ... les consommateurs sur tous les plans. Exemple, ce Defeyt, dirigeant écolo, "économiste", président du Cpas de Namur qui a voulu prouver que le pouvoir d' achat de la population n' est pas en train de dégringoler par référence à une certaine période antérieure...
 
Informés les gens ?
 
-d'abord par leur porte-monnaie
 
-ensuite par une distribution militante de tracts que nous menons progressivement dans les différents quartiers de la localité et qui va continuer à s' étendre. Cette information commence d' ailleurs à faire tache d'huile dans les localités immédiatement limitrophes de Courcelles...
 
Alors ? Mettons-nous au boulot partout. Plus nous amplifierons la contestation et plus vite nos gouvernants devront céder et prendre des mesures radicales. La discussion sur Bhv, ne remplit pas nos assiettes. Les gens en ont assez. De + en + d'ailleurs, ils accusent l' Europe, l' euro et comprennent que les multinationales sont derrière et nos gouvernants, tous partis confondus, sont à leur solde car ils ne cessent de saigner les petits, en appliquant les doigts sur la couture du pantalon les injonctions de l' Euro-dictature capitaliste dans laquelle ils n'ont pas cessé de nous y introduire, vendant notre indépendance et notre souveraineté nationales, créant de plus en plus un nouvel empire totalitaire...
 
RoRo
03/09/2008

Les commentaires sont fermés.