27/04/2008

26/04/2008: WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !

WALLONIE : le logement SOCIAL aussi en route vers la privatisation... Farceurs nos libéraux !
Le logement social est dans un bien triste état en Wallonie: délabré de plus en plus, des finances en difficultés, des milliers de demandeurs en attente pendant des mois, voire des années...
Pas trop de désespoir cependant, nos partis pseudos démocratiques, qui ont tellement bien géré le secteur, en spéculant sur les subventions (voire en remplissant certaines poches), vont bien trouver LA solution.
Ainsi, une délégation de responsables et mandataires du Mr, Kubla en tête, vient d' aller étudier la question ... à Reims.
Là, pas de problèmes pour nos réformateurs libéraux: à Reims, tout va bien et à neuf, bien entretenu: le logement SOCIAL est en grande partie privatisé...
Dès lors, le sieur KUBLA estime que nous devons en tirer les enseignements pour la Wallonie ...
Et, à mon très humble avis, surtout des interrogations...
A Reims, qui décide:
-des conditions d' attribution,
-des conditions de revenus,
-des modalités de logement, de la réglementation,
-des organes de gestion et de décisions,
-et surtout, du montant des loyers et des charges, de leur fixation ???
Pas de doute: à Reims, les gestionnaires PRIVES (des sociétés immobilières ???) sont des bienfaiteurs complètement désintéressés qui y vont de leur poche ... Ils n'ont bien sûr pas pour but principal de réaliser de plantureux profits sur les loyers des classes sociales les plus modestes, les plus démunies, les plus pauvres...
Gare, les amis: la privatisation du logement SOCIAL pointe AUSSI à l'horizon. Nos libéraux francophones enfoncent le premier clou... Le secteur du logement SOCIAL peut encore devenir juteux. A l' exemple de Reims et de la France sarkozyste, on pourrait faire avec
un euro privatisé 4-5 fois plus et mieux qu' avec un euro ordinaire wallon...
RoRo

20:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, actualite, presse, media, privatisation, social, mr, politique, romain, ps, cdh, ecolo, logement, courcelles, histoire, wallonie, information | |  Facebook | |  Imprimer | | |

26/04/2008: sur le site de Michel Collon, journaliste politique belge...

-------- Message original --------

Sujet: NOUVEAU: Biocarburants, Cuba, Egypte, RSF, Croatie, Mapuche, Chomsky...
Date: Sat, 26 Apr 2008 08:22:51 +0200
Répondre à :: michel.collon@skynet.be


Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement à :

Nouveau sur www.michelcollon.info

Reprise de notre newsletter. Je me trouvais au Venezuela pour des entretiens pour mon prochain livre "Les 7 péchés d'Hugo Chavez". Vu que Washington prépare pour le 4 mai un coup contre Evo Morales, bientôt un Spécial Bolivie.
MICHEL COLLON


Edward S. Herman et David Peterson - Il n'y a pas de guerre contre le terrorisme
A propos de la naïveté de la gauche aux Etats-Unis
Terrorisme


AL-Quds Al-Arab - Le géant égyptien se met en marche
Grèves et manifestations dans les villes égyptiennes après trente ans de mensonges et de tricheries
Egypte

Hernando Calvez Ospina - Portrait du président Uribe
Trafic de drogue, paramilitarisme et la famille

Uribe

Nedeljni Telegraf - Les Etats-Unis « font cadeau » de 40 avions de combat à la Croatie
Zagreb, gendarme des Balkans ?
Avions Croatie


Noam Chomsky - L'Amérique latine est hors de contrôle
Bilan de Bush. Ses échecs en Irak, mais aussi dans le sous-continent latino.
Chomsky


Salim Lamrani - Biocarburants et crise alimentaire
Qui a raison ? La FAO, Ziegler et Castro ou bien Bush et Lula ?

Biocarburants

Salim Lamrani - Abandon ou progrès du socialisme ? Changements à Cuba.
Quelle est la signification des récentes mesures prises à La Havane ?

Abandon

Pascual Serrano - Cette tragédie que nous confortons avec nos troupes
"Espace vide" : territoire sans intérêt économique, administré au plus bas prix. Les secrets de l'Afghanistan.

Afghanistan

Augusto Samaniego Mesias - Histoire, politique et revendications mapuches
Pour des intérêts économiques, l'Etat chilien refuse toujours de reconnaître les droits des indigènes

Mapuche

Jean-Philippe Peemans - Territoires et mondialisation : enjeux du développement
"La modernisation du Sud n'a pas tenu ses promesses"

Territoire

ATTENTION MEDIAS !
Marc-Antoine Coppo - Le Monde, la Serbie et l'UE
En 2008, le quotidien français contredit ce qu'il écrivait en 2000, mais...

Le Monde et la Serbie

Jean-Guy Allard - RSF reçoit son financement de Taipei
100.000 dollars de Taïwan : pas si désintéressée, la campagne de Ménard!
Reporters sans frontières

20:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, belgique, actualite, politique, information, guerre, democratie, liberte, romain, courcelles, medias, presse, silence, television, collon, imperialisme, capitalisme, colonialisme, usa, cuba, veneuela | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/04/2008

16/04/2008: Les Fraises ... !



Achetons donc, chez Carrefour et ailleurs en Belgique, les fraises d'Espagne ...!
RoRo


-------- Message original --------

Sujet: Gourmandise hors-saison... Mort lente ... 
Date: Wed, 16 Apr 2008 10:23:10 EDT
Pour :: Xarlo@aol.com


  Les Fraises ... !

Communiqué par Philippe Mora.

D'ici à la mi-juin, la France aura importé d'Espagne plus de 83 000 tonnes de fraises. 
Enfin, si on peut appeler «fraises» ces gros trucs rouges, encore verts près de la queue car cueillis avant d'être mûrs, et ressemblant à des tomates.
Avec d'ailleurs à peu près le goût des tomates...
Si le seul problème posé par ces fruits était leur fadeur, après tout, seuls les consommateurs piégés pourraient se plaindre d'avoir acheté un produit qui se brade actuellement entre deux et trois euros le kilo sur les marchés et dans les grandes surfaces, après avoir parcouru 1 500 km en camion. 
À dix tonnes en moyenne par véhicule, ils sont 16 000 par an à faire un parcours valant son pesant de fraises en CO2 et autres gaz d'échappement. Car la quasi-totalité de ces fruits poussent dans le sud de l'Andalousie, sur les limites du parc national de Doñana, près du delta du Guadalquivir, l'une des plus fabuleuses réserves d'oiseaux migrateurs et nicheurs d'Europe. 
Cette agriculture couvre près de six mille hectares, dont une bonne centaine empiètent déjà en toute illégalité (tolérée) sur le parc national.
Officiellement, 60% de ces cultures seulement sont autorisées; les autres sont des extensions «sauvages» sur lesquelles le pouvoir régional ferme les yeux.
Les fraisiers destinés à cette production, bien qu'il s'agisse d'une plante vivace productive plusieurs années, sont détruits chaque année. Pour donner des fraises hors saison, les plants produits in vitro sont placés en plein été dans des frigos qui simulent l'hiver, pour avancer leur production. 
À l'automne, la terre sableuse est nettoyée et stérilisée, et la microfaune détruite avec du bromure de méthyl et de la chloropicrine. Le premier est un poison violent interdit par le protocole de Montréal sur les gaz attaquant la couche d'ozone, signé en 1987 (dernier délai en 2005); le second, composé de chlore et d'ammoniaque, est aussi un poison dangereux: il bloque les alvéoles pulmonaires. 
Qui s'en soucie?  Un écologiste de la région raconte l'explosion de maladies pulmonaires et d'affections de la peau. 
Les cultures sont alimentées en eau par des forages dont la moitié ont été installés de façon illégale. Ce qui transforme en savane sèche une partie de cette région d'Andalousie, entraîne l'exode des oiseaux migrateurs et la disparition des derniers lynx pardel, petits carnivores dont il ne reste plus qu'une trentaine dans la région, leur seule nourriture, les lapins, étant en voie de disparition. 
Comme la forêt, dont 2 000 hectares ont été rasés pour faire place aux fraisiers. 
La production et l'exportation de la fraise espagnole, l'essentiel étant vendu dès avant la fin de l'hiver et jusqu'en avril, représente ce qu'il y a de moins durable comme agriculture, et bouleverse ce qui demeure dans l'esprit du public comme notion de saison. 
Quand la région sera ravagée et la production trop onéreuse, elle sera transférée au Maroc, où les industriels espagnols de la fraise commencent à s'installer. Avant de venir de Chine, d'où sont déjà importées des pommes encore plus traitées que les pommes françaises... 

Claude-Marie Vadrot 
Politis jeudi 12 avril 2007

20:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, belgique, espagne, europe, euro-dictature, capitalisme, presse, medias, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/04/2008

06/04/2008: Les titres-services plus chers dès le 1er mai ....


Les titres-services plus chers dès le 1er mai

La "générosité" du gouvernement "socialistes", calottins et libéraux (du Nord et du Sud de la Belgique): 0,30 euro de l'heure d' augmentation pour les titres-services. Un bagatelle, n' est-ce pas ?

Faisons vite un petit calcul pour l' exemple: prenons Y... (88 ans, devenue handicapée) et R... (93 ans, devenu handicapé). Une petite pension mensuelle ménage de 1.170 euros ...
Etant donné leur âge et leur état, ils ont besoin d' une aide: 5 heures semaine de la part du Cpas de Courcelles (ce qui est un minimum), payés en titres-service ...
Le calcul annuel à payer en plus est le suivant: 52 x 5 x 0,30 euros = 78 euros, ou 3.147 fbelges/an.
Déductibles fiscalement ? Tintin, comme les revenus annuels de Y et R sont trop bas pour être taxés, ils ne jouissent d' aucune déductibilité fiscale. L' avantage fiscal est profitable uniquement à ceux qui ont de plus hauts revenus.
Très beau cadeau gouvernemental donc cette année pour la Fête internationale des Travailleurs, dont 600.000 assistés, de la part des "socialistes" et de leurs compères Mr et Cdh qui nous annoncent à grands fracas des allocations (des aumônes!) pour combattre les hausses scandaleuses de l'énergie et de tous les produits de consommation journalière.
C' est bien connu: ce que les partis "démocratiques" donnent d'une main, ils l' a reprennent de l'autre. Ce n' est pas nouveau, alors que les multinationales capitalistes multi-milliardaires rançonnent le pays et le Monde...
Ah oui, le Ministre Cdh-Psc à l'origine de la mesure est l' ex-syndicaliste Josly Piette. Il laissera donc une belle trace de son passage de ... "syndicaliste" lui aussi . De quoi lui dire merci ...
RoRo

From: Finances
Sent: Sunday, April 06, 2008 11:12 AM
Subject: Les titres-services plus chers dès le 1er mai

Les titres-services plus chers dès le 1er mai

Les titres-services coûteront 30 centimes d'euro de plus à partir du 1er mai 2008, et leur prix net passera de 4,69 à 4,90 euros après déduction fiscale, rapporte samedi Het Laatste Nieuws.

Cette augmentation résulte d'une décision antérieure du gouvernement de faire passer le prix du titre-service, qui est utilisé par quelque 600.000 Belges pour disposer d'une aide à domicile, de 6,70 à 7 euros. Selon Het Laatste Nieuws, elle entrera en vigueur le 1er mai prochain, mais l'arrêté royal doit encore recevoir l'approbation du conseil d'Etat. Par ailleurs, à partir du 1er juin, un utilisateur ne pourra plus acheter plus de 750 titres-services par an, dont 350 seront fiscalement déductibles. (MPA)



--
Envoyé par romain dans Ce que la grande presse "libre", "neutre" et "indépendante" capitaliste ne vous dira pas le 4/06/2008 01:24:00 PM

21:03 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, capitalisme, cdh, romain, silence, social, actualite, belgique, presse, finance, gouvernement, histoire, injustice, medias, mr, politique, ps, syndicats | |  Facebook | |  Imprimer | | |

07/04/2008

06/04/2008: Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin...

" de soutenir les économies d'’énergie."

Cela devient un véritable cinéma pour tenter de culpabiliser de plus en plus le consommateur, la population, les travailleurs.
Question: quel propriétaire de sa maison, parfois  depuis  30, 40, 50 ans, est disposé à entamer des travaux coûteux (rentables dans seulement  6, 7, 8 ans) pour isoler complètement sa maison, remplacer ses vitres,  installer des capteurs solaires sur le toit, remplacer son chauffage au charbon/mazout par un chauffage central munis de régulateurs et thermostats à tous les radiateurs ... ? Les sdf, les chômeurs, les minimexés, les jeunesd qui se marient, les familles qui n'ont qu'un seul petit salaire ou une petite pension. ? En Belgique, 70% des retraités natteignent pas 1.250 euros par mois au bout de leur carrière professionnelle ...
Malgré toutes les aides publiques (formalités administratives et bureaucratiques incluses ...), cela doit se compter sur les doigts...
Sauf ceux, bien sûr, qui ont encore les moyens de se faire construire une nouvelle habitation de quelques 250.000 euros, car ayant de très gros revenus et un emploi garanti ...
"Ils" se foutent de plus en plus de nos g..., en cette période de ceinture et de vaches de plus en plus maigres pour plusieurs millions de Belges ...
Les Wallons sont quelque 3 millions.
Le samedi 23 juin 2007, "La Nouvelle Gazette" de Charleroi titrait:
ENERGIE/prix
-128.000 ménages dans le rouge.
-de plus en plus de Wallons ne parviennent plus à payer leurs factures d'électricité
-Une famille wallonne sur 11 dans le rouge:
1.200.000 rappels en 2006
   260.000 familles concernées
   162.000 ont reçu un recommandé
   128.000 plans de paiement
     10.000 compteurs à budgent
        5.500 coupures de gaz, dont 3.000 à Charleroi et 827 à Liège ...
 

RoRo


Leterme 1er et le pouvoir d’'achat : des cadeaux pour ceux qui n'’en ont pas besoin

Après 9 mois, nous avons enfin un gouvernement. Mais il ne s'’occupe pas du problème n° 1 de l'’homme de la rue : le pouvoir d'’achat. Malgré les fins de mois difficiles. Malgré la manifestation syndicale du 15 décembre. Malgré les grèves de janvier.

David Pestieau et Mark Kennes

Ces derniers mois, une vague de grèves pour le pouvoir d'’achat a traversé le pays. Les ouvriers d'’Ekol à Houthalen voulaient obtenir un euro d’'augmentation de l'’heure.

Salaires

Le gouvernement Leterme 1er veut appliquer une norme salariale stricte (un blocage des salaires) pour que « l’'évolution des coûts salariaux soit plus avantageuse que celle de nos principaux partenaires commerciaux ». Autrement dit, faire en sorte que nos salaires soient plus bas que ceux de nos voisins allemands, français et néerlandais.

Pour les allocations sociales et les pensions, le gouvernement propose :

– d’'appliquer le mécanisme de liaison au bien-être pour les allocations sociales
– d' augmenter les pensions les plus basses
Mais cela uniquement si le budget de l'’État le permet. Or, comment le budget pourrait-il le permettre si, d'’un autre côté, le gouvernement a garanti à 100 % que la politique de cadeaux aux patrons continuera ?

Les cadeaux aux patrons se feront grâce :
• à de nouvelles réductions des cotisations patronales. Une réduction qui dépasse pourtant déjà les six milliards d’'euros par an ;
• au renforcement des avantages fiscaux pour les entreprises, que ce soit pour encourager le travail en équipe et de nuit ou pour encourager les heures supplémentaires ;
• à la prolongation des intérêts notionnels qui coûtent pourtant plus de deux milliards d’euros.

Contrôle des prix et pouvoir d’'achat

Le gouvernement propose :
• d’'installer un observatoire des prix ;
• de stimuler la concurrence sur le marché de l’'énergie ;
• de soutenir les économies d'’énergie.

Qu’'en est-il de ces mesures dans la réalité ?
    D’'un côté, Leterme 1er met sur pied un « nouvel observatoire des prix » de l’'énergie alors que de l’'autre, il refuse de mettre en pratique les conseils d’'un organe déjà existant, la CREG. En  effet, la CREG a proposé le 18 janvier 2008 des propositions concrètes afin de diminuer les factures familiales, entre autres par une régulation plus stricte des tarifs des gestionnaires de réseaux et par la diminution de la TVA de 21 à 6 % sur le gaz et l'’électricité. Toutes ces propositions ont été refusées par le gouvernement Leterme 1er.
    Si la CREG est déjà impuissante actuellement, un « observatoire des prix » ne pourra pas non plus limiter l’'augmentation des prix, puisque :
• Electrabel et Distrigaz refusent de donner des informations au sujet de la composition de leur prix au nom du secret d'’entreprise ;
• le gouvernement précédent a enlevé à la CREG toute compétence de limiter les augmentations de prix.

    En matière de contrôle des prix de l’'alimentation, les mêmes critiques sont applicables.

    Quant à la concurrence sur le marché de l'’énergie, on constate ce que celle-ci a rapporté : des hausses de prix.
    Et last but not least, la seule mesure proposée est de développer les économies d’'énergie : en clair, mettez un pull en plus…

Bref, rien n’'est prévu, si ce n’'est des mesurettes du fonds énergie qui ne s’'appliquent qu’'aux couches les plus précarisées de la population. Ces « chèques énergie » sont d'’ailleurs basés sur une forme de charité, charité à laquelle il faut prouver qu’'on a droit à coup de fiche salariale et de documents multiples.

Essence et diesel

Ici non plus, aucune mesure réelle n'’est proposée, même pas la limitation des accises touchées par l'’État avec les hausses des prix.


23:10 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : social, finance, injustice, actualite, belgique, cdh, courcelles, democratie, histoire, medias, mr, politique, presse, ps, ptb, romain, silence, solidaire, gouvernement | |  Facebook | |  Imprimer | | |

06/04/2008

http://www.solidaire.org du 02 avril 2008

1 avril 2008 12:48 | Il y a 5  jour(s) |

60 ministres en Belgique : trop c’est trop ?

15 ministres et 7 secrétaires d’Etat : le gouvernement Leterme 1er a fait fort. Aujourd’hui, il y a 60 cabinets ministériels en Belgique, tous gouvernements confondus. Un record.

David Pestieau

 

Avec le nouveau gouvernement, on atteint le chiffre d’ un ministre pour 166 000 habitants. Outre le gouvernement fédéral, le gouvernement flamand compte dix ministres, le wallon neuf ministres, le bruxellois huit (dont trois secrétaires d’Etat), celui de la Communauté française sept et le germanophone quatre. Ce qui fait 60 postes ministériels répartis entre 56 personnes car 4 ministres wallons sont en même temps ministres à la Communauté française…
    La Belgique compte dans ses parlements 534 députés et sénateurs. Et dans les dix provinces, il y a 10 gouverneurs, 60 députés permanents (les « ministres » provinciaux) et 737 conseillers provinciaux.

Pourquoi ?

Pour le gouvernement Leterme 1er, des fonctions de secrétaires d’Etat ont été créées uniquement pour satisfaire les appétits des partis au pouvoir.
    Le FDF Clerfayt est nommé secrétaire d’Etat comme… adjoint au ministre des Finances, Reynders, qui est par ailleurs son président de parti. Et un autre secrétaire d’Etat, Carl Devlies (CD&V), est en charge de la « coordination de la lutte contre la fraude ».
    Trois ministres pour la même tâche ? Les fonctionnaires du ministère qui se plaignent régulièrement de sous-effectif auraient préféré qu’on engage des gens et qu’on leur donne des moyens pour combattre réellement la fraude fiscale… Car sur le terrain, pas question de tripler les effectifs. Un fonctionnaire sur trois seulement devrait être remplacé lors de son départ à la retraite.
    Le nombre astronomique de 60 ministres vient surtout des réformes successives de l’État qui ont poussé à l’extrême le morcellement des compétences. Ce qui mène à beaucoup d’inefficacité et de gaspillage. « Avant 1980 et les débuts de l’Etat fédéral, le gouvernement national était composé de 30 à 40 ministres », confirme Jean Faniel, chercheur au CRISP.1

Sept ministres pour la santé : efficace ?

Les associations, dont Médecine pour le Peuple, qui demandent la gratuité du vaccin contre la grippe doivent s’adresser à sept ministres différents. Ceux-ci doivent se mettre d’accord dans une conférence interministérielle regroupant les ministres de six gouvernements différents…
    La meilleure preuve de l’absurdité de la régionalisation de toute une série de compétences, c’est que, pour toutes ces questions, il faut désigner des commissions de concertation, convoquer des réunions de coordination. Et donc dépenser encore de l’argent…
    La solution ? Diminuer le nombre de ministres en centralisant certaines compétences. Et refédéraliser une série de compétences qui sont actuellement éparpillées entre le fédéral et le régional…

1  Sud-Presse, le 21 mars 2008



Des ministres qui coûtent cher
Yves Leterme et ses cinq vice-premiers ministres devraient gagner un peu moins de 210 000 euros brut par an.
 
Quant aux seize autres ministres et secrétaires d’Etat, ils recevraient entre 190 000 et 200 000 euros brut par an. L’addition de sept secrétaires d’Etat aux quinze ministres fait monter l’ardoise des dépenses de nos ministres de 1,33 million d’euros. Sans compter la multiplication des coûts suite à la multiplication des cabinets ministériels, chauffeurs,...

Nom
CompétenceSalaire annuel brut estiméSalaire net mensuel estimé
Leterme1er ministre fédéral210 0008 580
Reynders
   
Ministre fédéral
Finances - réformes institutionnelles
210 0008 580
OnkelinxMinistre fédéral
Santé - affaires sociales
210 0008 580
Dewael
   
Ministre fédéral
Intérieur
210 0008 580
Milquet
   
Ministre fédéral
Emploi - égalité des chances
210 0008 580
Vandeurzen
   
Ministre fédéral
Justice
210 0008 580
DevliesSecrétaire d’état
Fraude fiscale
190 0007 830
ClerfaytSecrétaire D’état
Adjoint aux Finances
190 0007 830
Et les 14 autres (De Crem, De Gucht, Michel, Laruelle, Magnette, Arena, Wathelet,…) 14 x 190 00014 x 7 830
Total

4 030 000

11:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, romain, histoire, democratie, politique, presse, medias, silence, ps, mr, cdh, actualite, solidaire, ptb | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/04/2008

30/03/2008: COURCELLES: Ernest Glinne, à propos du Tibet ...

 -------- Message original --------
Sujet: Fw: TIBET: réponse interne avec élargisements potentiels..
Date: Sun, 30 Mar 2008 19:41:06 +0200
De: ernest glinne <ernest.glinne@skynet.be>


----- Original Message -----
Sent: Sunday, March 30, 2008 6:36 PM
Subject: TIBET

Cher Tim,
J'ai tenté d'atteindre le www..end the violence..etc, pour tomber sur une demi-douzaine de textes assez curieux, dont une publicité pour un Tshirt < à ne pas montrer aux Jeux Olympiques >.. Je te communiqueà toutes fins utiles mon appréciation, pour toi et les ami(e)s intéressé(e)s.
1. Le Tibet a été une extension-tampon de l'Empire britannique jusqu'au milieu du 17ème siècle. La suzeraineté de la Chine a alors été reconnue au point que le Tibet, sa hiérarchie et ses temples ont dès lors payédes redevances à Pékin. L'appartenance à la Chine a été confirmée ( à la demande de Tchang Kaï Chek et avec l'accord de tous les Occidentaux ) à la fin de la la deuxième guerre mondiale. Cette appartenance n'est pas discutable et il serait potentiellement désastreux de créer un nouveau problème à la Taïwan-Formose..Il est impossible que je souscrive à toute forme d'indépendantisme tibétain, littéralement exprimée ou par implication...
2.La tradition théocratique féodale du < tibétisme > n'est pas motivante pour nos militants de gauche. Est par contre attachante, comme ce fut démontré à l'égard de Ghandi et des non-violents de l'Inde, la solidarité avec la protestation ou l'affirmation paisible et sans arme ,sinon celle de la dignité. De la Birmanie au Tibet, la solution de gravissimes problèmes INTERIEURS a tout à gagner de la démonstration d'un soutien extérieur,éthique et politique, à l'égard des pacifistes rabroués , a fortiori lorsqu'ils sont assassinés.
3. La fin de mesures répressives et la reconnaissance réelle d'une autonomie culturelle( dans le cadre de la protection des minorités ) sont des exigences justifiées au niveau du droit des gens et de la moralitéinternationale. La sinisation du Tibet par une affluence démesurée de Chinois devrait préoccuper l'UNESCO.
4.J'ai mes raisons de croire que l'Administration Bush et ses services de déstabilisation ne sont pas étrangers à la création de dérives médiatiques en ce moment où l'Irak, l'Afghanistan (où sont engagés 500militaires belges et 5 F16..) et l'effondrement du capitalisme US proche d'un 1929 font que Washington est le centre de gravité négatif du monde.
5. Quoique je déteste très fort des écrits de de Coubertin, <père> des Jeux Olympiques, il ne faut pas mêler leur réunion à Pékin avec la question tibétaine. Les JO doivent dissocier sport et politique à leur niveau.
C'est une tradition qui a ses bons et ses mauvais côtés. Les JO ont eu lieu à Berlin en 1936, trois ans après la conquête du pouvoir par Hitler, ...qui a quitté la tribune lorsqu'un athlète afroaméricain a spectaculairement battu les invincibles aryens... Le Dalaï Lama lui-même ne demande pas du tout un boycott des Jeux. Les Ministres des Affaires étrangères ( joignons-y Chastel...) sont là pour user de la voie diplomatique...Et pourquoi pas un débat avec notre < bourgmestre pour la paix > locale !
A toi d'apprécier si et comment il conviendrait de diffuser cette opinion..


-------- Message original --------
Sujet: [romain : paix_socialisme_communisme] A l' occasion des Jeux olympiques de Pékin ...
Date: Mon, 31 Mar 2008 13:31:34 +0200
De: Romain <roger.romain@skynet.be>



A l' occasion des Jeux olympiques de Pékin ...

STOP à la civilisation et à la "répression" chnoises contre les émeutiers, vandales, incendiaires et meurtriers du Tibet !

Avec la Cia, Reporters sans frontières et l'infatigable Robert Ménard, exigeons la restauration du pouvoir absolu, féodal, dictatorial, exploiteur et criminel du dalaï-lama, de ses seigneurs et moines à Lhassa.

Ce jour, le courageux Ménard et ses gangs d' émeutiers manifestent à Bagdad.

Demain, ils seront à Kaboul.

Après-demain à Tel Aviv et à Gaza.

Dans 3 jours, ils remettront leurs protestation devant le camp de concentration ricain de Guantanamo.

Dans 4 jours, ce sera le tour du 127bis à Steenokkerzeel en souvenir de Semira Adama, étouffée avec un coussin pour que l'on n'entende pas ses cris...

Ensuite, à Washington, ils réclameront enfin un procès équitable pour le noir Abu-Jamal emprisonné depuis près de 30 ans au paradis ricain pour un crime qu'il n'aurait pas commis...

Toutes ces manifs de protestations légitimes en présence d' "Euronew" et des autres médias domestiqués et sécurisés du capitalisme et du Monde "libre", mobilisés pour nous "informer".

Justice, Paix, "démocratie", "Droits de l' Homme", "Liberté"...: si les émeutes "pacifiques" de Lhassa  se produisaient à Bruxelles, Paris, Londres, Berlin, New York, Séoul, Gênes, ...,

elles ne seraient évidemment pas réprimées par les robocops de nos régimes "libres" et "démocratiques" capitalistes !

Les infos que l'on vous cache: pour en savoir un peu plus sur le Tibet et le chef de bandes Robert Ménard, cliquez donc sur les liens ci-dessous ...

 

http://lecapitalismecestlaguerre.skynetblogs.be

http://histoire.skynetblogs.be
http://romainroger@blogspot.com

http://users.skynet.be/roger.romain/rsf_menard.htm


roger.romain@skynet.b

13:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, droits de l homme, dalai-lama, imperialisme, courcelles, romain, histoire, belgique, actualite, presse, medias, silence, liberte, cia, usa, chine, tibet | |  Facebook | |  Imprimer | | |