20/03/2008

20/03/2008: La composition du gouvernement révélée...


Moi ce qui me fait quand même un peu rigoler c' est le rôle joué par la social-démocratie BELGE: ceux du Nord dans l' opposition, ceux du Sud au gouvernement ... Deux manières différentes de "défendre les travailleurs" avec ou sans participationnisme à tout prix, avec n'importe qui  (????).
On va sûrement avoir encore du plaisir dans les mois qui suivent ... A part cela, les francophones n' étaient demandeurs de rien ...
Déjà oublié le fait qu' Olivier CHASTEL (secondé par le parachutiste Paul MAGNETTE)  est le tombeur de la majorité absolue "socialiste" véreuse de CHARLEROI, première ville de Wallonie ...
RoRo


-------- Message original --------

Sujet: La composition du gouvernement révélée
Date: Thu, 20 Mar 2008 10:44:05 +0100
De: Marc Lemaire <fa032881@skynet.be>
Pour :: Roger Romain <roger.romain@skynet.be>


La composition du gouvernement révélée

 
Didier Reynders, Sabine Laruelle et Charles Michel conservent leur poste.
Laurette Onkelinx, Christian Dupont et Paul Magnette gardent leur fonction.
Melchior Wathelet devient ministre du Budget et de l'Emploi.
Patrick Dewael reste ministre de lIntérieur et Karel de Gucht conserve les Affaires étrangères.
Il aura fallu toute une nuit aux présidents des cinq partis qui formeront le gouvernement Leterme 1er pour trouver un accord sur la composition du gouvernement.

15 ministres
Il y aura finalement 15 ministres : 7 francophones (3 MR, 3 PS et 1 cdH) et 7 néerlandophones (4 Open Vld et 3 CD&V) et le premier ministre Yves Leterme (CD&V). Il y aura aussi 7 secrétaires d'Etat: 5 francophones (2 MR, 2 PS et 1 cdH) et 2 néerlandophones (CD&V).

MR et PS
Le MR et le PS gardent les mêmes compétences que dans le gouvernement intérimaire. Ces postes seront occupés par les mêmes ministres (Didier Reynders, Sabine Laruelle et Charles Michel pour le MR et Laurette Onkelinx, Christian Dupont et Paul Magnette pour le PS).

Open Vld
A l'Open Vld, Karel De Gucht reste aux Affaires étrangères, Patrick Dewael reste à l'Intérieur mais cède l'Asile et l'Immigration à Annemie Turtelboom. Vincent Van Quickenborne devient ministre chargé de la Modernisation de l'administration, une compétence dont il s'ocupait déjà dans le dernier gouvernement violet en tant que secrétaire d'Etat.

CD&V
Pour le CD&V rien ne change. Jo Vandeurzen reste à la Justice, Pieter De Crem à la Défence et Inge Vervotte aux Entreprises publiques.
Le cdH Melchior Wathelet devient ministre du Budget et de l'Emploi.
Didier Reynders (MR), Laurette Onkelinx (PS), Patrick Dewael (Open Vld), Jo Vandeurzen (CD&V) et Melchior Wathelet (cdH) seront aussi vice-premiers ministres.

Secrétaires d'Etat
En ce qui concerne les secrétaires d'Etat, tous les noms ne sont pas encore connus. Pour le MR, Olivier Chastel deviendra secrétaire d'Etat adjoint au ministres des Affaires étrangères, chargé de préparer la présidence belge de l'Union européenne en 2010. Le FDF Bernard Clerfayt deviendra secrétaire d'Etat adjoint au ministre des Finances.

Pour le CD&V, on parlait jeudi matin d'un secrétaire d'Etat à la Mobilité mais d'autre source disait qu'il s'agirait d'un secrétaire d'Etat adjoint à la Justice, chargé plus spécialement de l'exécution des peines. S'il devait s'agit de la Mobilité, le quotidien De Morgen cite Etienne Schouppe pour occuper la fonction. L'autre secrétaire d'Etat CD&V serait chargé de la lutte contre la fraude fiscale, une compétence qui pourrait convenir à Carl Devlies dont le nom a été déjà plusieurs fois cité.

Pour le PS, les deux secrétaires d'Etat seront adjoints à des ministres PS et pour le cdH il s'agira d'un secrétaire d'Etat à l'égalité des chances et à la famille, sans toutefois la compétence des allocations familiales qui reste dans le giron des Affaires sociales gérées par Laurette Onkelinx. Un des nom qui circule pour ce poste est celui d'Anne Delvaux.

Le prochain gouvernement devra aussi négocier ce qu'on a appelé le deuxième paquet de réforme de l'Etat. Les deux ministres responsables pour les Affaires institutionnelles sont Didier Reynders (MR) et Jo Vandeurzen (CD&V). Le partage finalement intervenu répond à une répartition conséquente à l'application de la clé d'Hondt.

Dans un premier temps, on avait envisagé de poursuivre avec une équipe de 14 ministres dont le premier ministre comptant parmi les flamands et sans secrétaire d'Etat mais cette formule ne satisfaisait pas tous les partenaires et notamment le CD&V.

Rééquilibrage
A partir du moment où on retombait dans la formule de 15 ministres, le MR demandait un rééquilibrage du partage des postes étant donné que parmi les députés qui soutiennent le gouvernement les francophones sont plus nombreux que les Flamands (53F pour 48N).
On entrait alors dans un calcul très compliqué qui a abouti à ce qu'il y ait 7 secrétaires d'Etat, 5 francophones et 2 néerlandophones tous deux CD&V alors que l'Open Vld recevait un 4eme ministre.

Une des options pour la répartition des postes qui a été sur la table pendant une partie de la nuit était la montée de la présidente du cdH Joëlle Milquet au gouvernement en tant que ministre de l'Intérieur mais elle a finalement été abandonnée. On remarquera encore que le nouveau venu Melchior Wathelet (cdH) se retrouvera, pour sa première expérience gouvernementale, dans une fonction particulièrement lourde à savoir ministre du Budget, de l'Emploi et vice-premier ministre.
(belga/7sur7)

21:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, actualite, romain, courcelles, histoire, politique, ps, cdh, mr, democratie, capitalisme | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.