25/01/2008

Syndicats, PS, CREG ... tous pour une réduction de la TVA sur l'énergie

Syndicats, PS, CREG ... tous pour une réduction de la TVA sur l'énergie
 

Gaz et électricité :: Le PTB lance une pétition pour baisser la TVA sur l’énergie de 21 à 6 %

De plus en plus de voix se prononcent en faveur d’une réduction de la TVA sur l’énergie. Une revendication pour laquelle le PTB se bat déjà depuis deux ans.

Tom De Meester
23-01-2008

C’est annoncé : l’augmentation du prix du gaz et de l’électricité sera de 300 euros en moyenne pour 2008 selon la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (CREG). Le prix du gaz devrait en effet augmenter de 200 euros et celui de l’électricité de 100 euros. Pour la plupart des ménages, cette hausse des prix est intenable. Les grèves spontanées qui se sont déclenchées la semaine dernière à Ford, DHL, Marine Harvest Pieters et Syncreon pour réclamer des augmentations de salaire (voir article page 5) indiquent en effet que même ceux qui travaillent se font de plus en plus de soucis à propos de leur pouvoir d’achat.

C’est dans ce cadre que la CREG a proposé au gouvernement de réduire à 6 % la TVA sur l’énergie, reprenant ainsi une revendication portée par le PTB depuis déjà deux ans. C’est remarquable car cette commission fédérale officielle s’oppose ainsi directement au point de vue du gouvernement. « L’énergie est un produit de base », dit la CREG, « il n’est pas logique que nous payions 6 % de TVA sur les denrées alimentaires et 21 % sur le gaz et l’électricité ». Pour une famille moyenne, une telle réduction de la TVA représenterait une épargne de plus de 200 euros sur la facture d’énergie, ajoute-t-elle.

La semaine dernière, la CSC s’est rangée derrière cette revendication et, lundi dernier, la FGTB organisait elle aussi une action en ce sens devant le siège principal d’Electrabel, qui a enregistré plus de 2 milliards d’euros de bénéfices en un an.

Le PTB se réjouit de la proposition de la CREG de ramener la TVA sur l’énergie de 21 à 6 %, annonçant qu’il compte s’employer à faire de cette proposition une réalité. Alors que le PTB a quasiment clôturé son Congrès du Renouveau, il entend lancer dès février une campagne nationale de pétition et propose de combler le manque à gagner via un impôt sur les superprofits d’Electrabel.

Electrabel devient Electracash

Lundi matin, 150 militants de la FGTB ont manifesté devant le siège principal d’Electrabel à Bruxelles, rebaptisé Electracash pour la circonstance. « Nous ne sommes pas des distributeurs de billets », a protesté la FGTB, « les prix de l’énergie doivent diminuer » ! La FGTB, qui s’en prend aux superprofits d’Electrabel (2,3 milliards d’euros en 2007), a distribué des « Electrachèques », c’est-à-dire des bons pour « 20 % de réduction sur votre facture d’énergie ». La Secrétaire générale Anne Demelenne a d’ores et déjà annoncé d’autres mobilisations syndicales contre la vie chère. (Photo Solidaire, Riet Dhont )

Deux ans de campagne pour une baisse
de la TVA sur le gaz et l’électricité

Pour le PTB, rendre l’énergie meilleur marché grâce à une réduction de la TVA est un sujet brûlant ! Petit historique de deux ans de campagne…

Depuis les élections communales de 2006 : les élus du PTB lancent des campagnes de pétition en faveur de l’énergie moins chère, proposant notamment de ramener la TVA sur l’énergie de 21 à 6 %.

Élections parlementaires de 2007 : cette revendication figure parmi les cinq principales du programme électoral du PTB+. Le PTB est à l’époque le seul parti qui fait de cette réduction de la TVA sur l’énergie une priorité. Après les élections de juin, le PTB demande au futur gouvernement de reprendre cette réduction de la TVA à son programme.

1er octobre 2007, jour où entre en vigueur une hausse de 17 % du prix du gaz : le PTB remet 2 000 cartes personnelles de protestation à Griet Heyvaert, responsable de la communication chez Electrabel.

Manifestation syndicale du 15 décembre, Sauvons le pouvoir d’achat, sauvons la solidarité : le PTB réitère son plaidoyer en faveur d’une réduction de la TVA dans un plan en dix points contre la vie chère et pour la solidarité qui est diffusé en plus de 100 000 exemplaires lors de la manifestation et, par la suite, dans les entreprises et les quartiers.

21 décembre 2007 : dans une réaction à la déclaration gouvernementale de Verhofstadt III, le PTB répète sa revendication en faveur d’une réduction à 6 % de la TVA sur l’énergie.


18:32 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, silence, courcelles, belgique, romain, capitalisme, presse, actualite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.