28/12/2007

Deurne :: BAM se moque de la population ...

La Beheersmaatschappij (société de gestion) Antwerpen Mobiel (BAM) a dépensé 3,4 millions d’euros pour une consultance en communication. Manifestement, l’avis de la population compte pour du beurre.

Mark Kennes
28-11-2007

Dirk Van Duppen, conseiller de district PTB+ à Deurne, en a plus qu’assez des cachotteries de la BAM, qui doit établir le nouveau plan de mobilité pour la Ville d’Anvers.

 

« Au conseil de district de juin, j’ai déjà demandé si le collège savait quelque chose à propos du plan d’une nouvelle bretelle qui viendrait derrière les habitations de la ten Eekhovenlei vers le nord et qui doit rejoindre le viaduc d’Oosterweel », déclare van Duppen. « On n’a toujours pas d’infos concrètes, en dehors de l’entrefilet inquiétant dans De Antwerpenaar (le bulletin d’infos de la Ville d’Anvers, NdlR), qui confirme ces plans à demi-mot »

Si cela est vrai, cela entraînera de lourdes conséquences pour un quartier déjà aux prises avec les nuisances et la pollution. Et, de ce fait, la possibilité de placement d’un mur contre le bruit et les fines particules, comme cela a été demandé plus tôt déjà par le conseil de district, sous l’impulsion de Van Duppen, tombe à l’eau.

« Au début de cette semaine, j’ai demandé au collège de district d’inviter des représentants de BAM à une commission de district, afin qu’ils viennent exposer concrètement leurs plans. Le comble, c’est que BAM a répondu : “Si l’info est officielle, ce ne sera pas avant le printemps 2008 et on n’y pourra plus rien changer” », dit-il.

Entre-temps, on a appris que BAM a déjà versé 3,4 millions d’euros à l’agence publicitaire de Noël Slangen (Open VLD). Celle-ci a développé un « thermomètre » qui doit chiffrer ce que les gens pensent du « Masterplan pour Anvers ». « Ce “thermomètre” ne sert toutefois pas à corriger le Masterplan en fonction des aspirations des gens, au contraire. Ce sont les avis des gens qui sont remaniés afin qu’ils finissent par renoncer à leurs aspirations », conclut Van Duppen, indigné.

19:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, silence, courcelles, romain, belgique, histoire, actualite, communes, capitalisme, politique, presse | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.