31/10/2007

31/10/2007: France, le nouveau maître Sarko ne va pas crever de faim ....

C' est fait depuis ce premier message ... Sarko plaide la transparence ... (la glasnost d' un certain contre-évolutionnaire bien connu...!)
RoRo

-------- Message original --------

Sujet: La 'civilisation' progresse sans arrêt gagner plus... uniquement pour les parasites]]
Date: Tue, 30 Oct 2007 20:26:13 +0100
De: Romain <roger.romain@skynet.be>


La 'civilisation' progresse sans arrêt...

En fait, en 2007, nous vivons toujours au temps du Moyen-Age, le temps des Seigneurs ...
Les différences éventuelles ?
-les serfs (les travailleurs, les prolétaires, les esclaves): 'on' leur retient 30, 40, 50, 60%, de leur traitement, de leurs revenus du travail, en tant que charges sociales, impôts professionnels, redevances obligatoires, cotisations de 'solidarité',  tva à la consommation, assurances, soins de santé, etc, etc...   Mais les seigneurs des temps modernes modernes ont supprimé la dîme...
-les seigneurs n'imposent plus leur pouvoir absolu: ils se font élire tous les 4, 5, 6 ans... C' est plus malin, plus légitime. Comme ils sont devenus "démocrates", ils disparaissent plus facilement dans la nature en cas de problème(s) et deviennent insaisissables ...
-leurs guerres de conquêtes, d' enrichissement, de pouvoir: c' est toujours les peuples, les esclaves, qu'ils dressent les uns contre les autres ... pour la patrie, pour Dieu, pour leur 'justice', pour se défendre, pour la race supérieure, pour la 'civilisation', pour le 'droit', pour le Roi ou le Führer, pour le capitalisme et les banquiers, pour   ...
LE PROBLEME: c' est que des millions de gogos marchent ...   En '14-'18, tant en France qu' en Allemagne, d' un côté comme de l' autre, 'ils' partaient tous pour 8 jours, en chantant ... On les aura ceux d' en-face... ! Le hic: c' est que la promenade militariste, voulue par les capitalistes et impérialistes, a duré 4 ans ... 20 millions de victimes !  Et 25 ans après, 'on' a remis cela. 'On' croît mourir pour la Patrie, 'on' meurt pour les coffres-forts. Le capitalisme porte en lui la guerre comme les nuées portent l' orage  !  Et qui peut donc prouver le contraire ???
RoRo


-------- Message original --------
Sujet: [controle_omc] gagner plus... uniquement pour les parasites
Date: Mon, 29 Oct 2007 22:39:20 +0100
De: mikara <mikara@teaser.fr>


QUEL SCANDALE !
MK
---------------


Sarkozy veut gagner plus
 
Selon un note interne de L'Elysée, que l'hebdomadaire «Profession Politique» s'est procurée, le salaire du Président pourrait augmenter de 140%.
Alexis DANJON
LIBERATION.FR : lundi 29 octobre 2007
Nicolas Sarkozy moins payé que François Fillon. Une réalité qui ne devrait plus l’être pour très longtemps. Selon une note que l’hebdomadaire Profession Politique s’est procuré, rédigée par Emmanuelle Mignon – la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy – et transmise à l’Assemblée nationale, le salaire du Président pourrait augmenter de 140%.
Nicolas Sarkozy touche actuellement 8.300 euros brut par mois. Il est un des chefs d’états européens les moins payés en Europe, très loin derrière Angela Merkel et ses 21.262 euros mensuels. Mais le chef de l’Etat n’a aucune facture à payer, il ne règle pas les dépenses courantes (électricité, taxe d’habitation, costumes…).

L'explication d'une telle augmentation est simple pour la directrice de cabinet du Président: il faut que la rémunération de Sarkozy «soit fixée par la loi à un niveau comparable à celle du Premier ministre et des homologues étrangers du président de la République française». Il pourrait donc passer à 20.000 euros brut, le même salaire que son Premier ministre. Et être ainsi mieux payé plus que ses ministres et secrétaires d’Etat, qui gagnent respectivement 13.471 euros et 12.795 euros.
Selon Europe 1, qui cite un proche du Président, cette modification ne devrait toutefois pas être effective en 2008. Après le refus du gouvernement d’accorder le «coup de pouce»
aux Smicards en juin dernier, l’augmentation des émoluments présidentiels serait mal perçue.

Par ailleurs, cette note précise que «le budget de l’Élysée va tripler en 2008», la présidence réintégrant dans son budget plus de 800 personnes actuellement «prêtées» par les administrations. Une «opération de transparence» pour Profession Politique qui «conduira mécaniquement à une augmentation de la dotation grosso modo de 32 à 100 millions d’euros.»
© Libération

21:06 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : france, paris, capitalisme, europe, euro-dictature, belgique, romain, courcelles, histoire, actualite, presse, silence, politique, exploitation capitaliste, democratie, liberte | |  Facebook | |  Imprimer | | |

31/10/2007: GREENPEACE, Electrabel ( dite encore Electralaide..)...et Courcelles!! ...



-------- Message original --------

Sujet: GREENPEACE, Electrabel ( dite encore Electralaide..)...et Courcelles!!
Date: Wed, 31 Oct 2007 13:40:20 +0100
De: ernest glinne <ernest.glinne@skynet.be>


Bonjour à toutes et tous..
Il est très opportun de faire diffuser le clip de GREENPEACE < Tous plumés par Electrabel >. Il n'est pas sans intérêt de rappeler comment le Conseil communal de Courcelles a délibéré- NOTAMMENT au cours de ses séances publiques des 06/10/2005, 16/12/2OO5 ET 30/01/2OO6 - sur la reprise totale d'Electrabel par Suez ( déjà actionnaire au niveau de 49,9% ) et les conséquences pour la Commune via notre participation aux intercommunales distributrices d'énergie, dont singulièrement l'IEECH ( Intercommunale d'électricité de l'Est et du Centre du Hainaut, aujourd'hui dissoute et dont j'étais administrateur ). Le règlement d'ordre intérieur du Conseil communal confiant à nos élus locaux le devoir ( très relativement observé, même à < A Chacun son Logis >...) de rendre compte de leurs mandats dérivés, j' ai  voulu agir à notre plan, d'autant plus que l'Union des Villes et Communes de Wallonie ( signature de Mme.Louise-Marie Bataille) avait communiqqué sans éclat excessif le 09/09/2005 une note intitulée < OPA DE SUEZ SUR ELECTRABEL: QUELLES PERSPECTIVES POUR L'ANCRAGE COMMUNAL? >.
Ce document proposait trois options: 1) refuser l'OPA et conserver la participation dans Electrabel; 2) échanger les Electrabel contre des Suez; 3) vendre les Electrabel et prendre la recette. J'ai défendu cette dernière, libellée comme suit: < Dans le cadre de cete hypothèse, le Conseil d'administration de l' Union des Villes et Communes de Walonie demande une concertation avec le Gouvernement wallon quant aux options envisagées sur les affectations de cette recette importante pour les communes. La négociation sur la réafffectation devra permettre de dégager des solutions qui tiennent compte à la fois d'une gestion prudente et éclairée des deniers publics et des besoins communaux en investissements ( création de logements, assainissement des friches industrielles, économies d'énergie, constitution de fonds de pension,soutien des PALME -NDLR: programmes d'actions locales pour la maîtrise de l'énergie-,etc..) >. Présentée au nom de notre groupe, nous avons eu la surprise d'obtenir le vote favorable de l'UNANIMITE du
Conseil. Le Bourgmestre Trigaut a transmis cette prise de position à l'Intercommunale concernée. Le Collège s'est vite fait rabrouer pour avoir permis au Conseil de sortir de ses compétences, seul le CA de l'IEECH étant compétent. Le problème s'est chargé de venin lorsque je me suis abstenu au CA...L'IEECH a été reprise par l'IPFH ( Intercommunale pure de financement du Hainaut) où je suis resté assez longtemps pour m'entendre refuser tout débat sur le projet de fusion engagé de Suez avec GDF, aujourd'hui accompli sans discussion dans nos parlements de Belgique...Tout ce que j'ai pu obtenir pour ma part est l'insertion d'une note au procès-verbal du dernier CA de l'IPFH. Je vous l'enverrai si vous le jugez utile...
Alors qu'il n'y a pas de politique européenne de l'énergie ( j'ai remis un dossier en <information> au Conseil communal, que je vous transmettrai aussi si c'est jugé utile ), les intercommunales et Electrabel ( qui ne fait aucune publicité sous le nom de Suez bien qu'elle y soit totalement intégrée..) plument le consommateur dans des proportions gigantesques.La politique des prix n'est pas sérieusement discutée. Les accises de l'Etat fédéral en perdition profitent des hausses pétrolières. Les intercommunales de distribution aussi, fort capables de faire chanter les communes avec l'argument des ristournes/recettes communales . Les budgets de Charleroi ET DE COURCELLES viennent de réduire leur étranglement grâce au versement immédiat, en 2007, de 7O% de leurs ristournes de 2008, soit une anticipation amputant le budget prochain.
Le consommateur va être ponctionné et il le sera plus encore. Les intercommunales sont complices de Suez et les communes sont satisfaites de participer, même en d'étranges conditions, à la prédation exercée sur l'usager familial. DES POLITIQUES COMMUNALES DE L'ENERGIE SONT POSSIBLES, MEME PARTIELLEMENT ET/OU GRADUELLEMENT. Des exemples existent, à Virton et ailleurs..., dans lerenouvelable notamment. Que va devenir le PALME initié à Courcelles, qui se bornera probablement à diffuser des conseils de sobriété et d'épargne aux consommateurs!?
Je ne serai pas à la réunion de la Locale du 05/11 et demande d'y être excusé. Si toute cete prose vous a intéressé(e), faites-le moi savoir. Merci.
Très cordialement....

20:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, europe, capitalisme, presse, silence, courcelles, belgique, romain, histoire, hainaut, politique | |  Facebook | |  Imprimer | | |

31/10/2007: Lettre ouverte à l'attention des 280 sénateurs et des 50 députés qui ont voté « oui » à la ratification du protocole de Londres...

-------- Message original --------
Sujet: Les Liquidateurs
Date: Wed, 31 Oct 2007 01:11:05 +0100
De: cgt.carrefour@tiscali.fr <cgt.carrefour@tiscali.fr>


 
Communiqué du syndicat CGT Carrefour Nîmes-Sud
(www.CGTCarrefourNimes-Sud.com)
 

Lettre ouverte à l'attention des 280 sénateurs et des 50 députés qui ont voté « oui » à la ratification du protocole de Londres.

 

Mesdames et Messieurs,

Le 26 septembre 2007 à l'Assemblée nationale pour certains d'entre vous et le 10 octobre 2007 au Sénat pour les autres, vous avez dit « oui » au protocole de Londres.  Pourtant de nombreuses associations de défense de la langue française, tant au Québec, Impératif français, le MEF, l'Asulf qu'en France, Avenir de Langue française, le FFI, DLF, l'A.FR.AV ont toutes dénoncé ce protocole comme étant le cheval de Troie de la mise en place du tout anglais dans la rédaction des brevets en France et en Europe. De grands linguistes comme Claude Hagège, Bernard Lecherbonnier, des syndicats tels la CGT et la CFTC, le Collectif pour le droit de travailler en français, se sont eux aussi prononcés contre ce traité. De nombreux journaux, aussi variés que l'Humanité et le Figaro, ont publié des articles dénonçant également ce protocole. Il y a même eu une pétition en ligne (www.lapetition.be) qui a obtenu près de 3 mille signatures demandant que la France ne signe pas cet accord. Bref, malgré tout cela, malgré toutes ces mises en garde, vous avez dit « oui » au protocole de Londres. Force est de constater alors que la voix du peuple, relayée dans cette affaire par des associations, des syndicats, des collectifs, des personnalités, des pétitions n'a pas compté pour vous et que seule, apparemment, la voix défendant les intérêts des multinationales -- surtout pharmaceutiques, dit-on -- a su obtenir votre agrément. De mêmes capitulards ont signé un jour un traité comme quoi il y aurait de l'anglais dans la signalétique de nos aéroports, sans demander la réciproque, c'est-à-dire, sans demander qu'il y ait aussi du français dans la signalétique des aéroports des pays anglophones ! De mêmes capitulards ont accepté que la BCE, la Banque centrale Européenne ; que l'Eurocorps, la future armée européenne ; le FMI, le Font Monétaire International ; et bien d'autres machins à caractère mondial aient l'anglais comme seule langue de travail ! De mêmes capitulards ont décidé que l'Europe parlerait anglais et Darcos, un pseudo homme politique français, capitulard parmi les capitulards, vient d'introduire l'anglais obligatoire pour nos enfants dès le CE1 (7 ans) dans toutes les écoles de France. Son rêve est même de les relier par visioconférence avec des écoliers de Grande-Bretagne pour qu'ils puissent mieux s'imprégner du Native English. À quand la déportation massive de nos enfants vers le pays de la langue élue ? De mêmes capitulards n'ont rien trouvé à redire lorsqu'en France à Cannes dernièrement, l'on a constaté qu'au MIP - le Marché International des Contenus télévisuels -- l'anglais était obligatoire. Rien à redire non plus lorsque Nagui, un employé du Service public de la télévision,  s'est exprimé en anglais à la tribune, ou que des journalistes français devaient poser leurs questions en anglais, même à des Français !

Je ne parlerai pas de l'anglomanie ordinaire celle de RMC Talk Show avec le Bourdin and Co, du World Orange OPEN ONE et du Happy zone de SFR, alias France Télécom, du Michelin On Way,  du Made in Palmade ou du 50 mn Inside de notre chère télévision française, je finirais par vous lasser avec mes histoires d'anglais, il y en a tellement.

Non, mais je vous dirais par contre, car après tout cela vous siérait bien, d'aller chercher chez Citroën un ouaté aux couleurs de l'Écotendance, ou plutôt un "tee-shirt design Ecotendance", comme ils disent. Le slogan adopté sur ces ouatés est en anglais, le français est en tout petit, exprès, pour qu'on ne le voie pas, cela devrait donc vous plaire.

 

Pourtant, si la France vous paraît trop petite pour oser exiger le respect plein et entier de la langue française en France, en Europe et dans le monde, force serait de vous demander pourquoi vous ne regardez pas alors vers le grand large, vers la Francophonie ?

Vous verriez plus de 50 pays de par le monde composer ce qu'on appelle l'Espace francophone, un potentiel pour demain de plus de 600 millions de parlant français !

Vous comprendriez alors peut-être qu'il n'y a donc pas de quoi se coucher devant la dictature du tout anglais et de capituler face aux desiderata des multinationales anglomaquées.

À l'heure où  à l'école, l'on parle de RÉSISTANCE à nos enfants en leur lisant la lettre de Guy Môquet, votre allégeance à la langue impériale fait désordre et sonne même comme une seconde salve à son corps destinée.

Honte à vous.

  Régis Ravat

Délégué syndical

 

(http://www.CGTCarrefourNimes-Sud/)

20:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurpe, euro-dictature, democratie, liberte, imperialisme, belgique, romain, histoire, actualite, presse, silence, politique, france, paris, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

30/10/2007

SOLIDAIRE du mercredi 24/10/2007 ...

Solidaire n° 43 - 24/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Orange bleue : service maxi pour les fortunés, mini pour les autres ?

Nouvelles des entreprises
En bref
Droit de grève :: L'accord de l'orange bleue sur le service minimum
Riet Dhont
Bayer – Anvers :: Non à l’externalisation
Fiat • Bruxelles :: Licenciement de 25 travailleurs
Riet Dhont et Raymond
Fortis Belgique :: Instauration du salaire au mérite
Alice Bernard

Belgique
Justice :: L’orange bleue et la réforme de la Protection de la jeunesse
Joke Callewaert
Communautaire :: Des électeurs actifs pour la Belgique
Série « Belgique, ne me quitte pas » (8) :: L’Ecrivain Tom Lanoye
Thomas Blommaert
Réchauffement climatique :: Journée internationale d’action du 8 décembre
Thierry Warmoes
Extrait :: Vingt ans d’accueil des demandeurs d’asile
Emploi :: Kifkif organise une bourse interculturelle de l’emploi
Mark Kennes
La proposition du PTB+ pour le vaccin antigrippal donne la fièvre au Vlaams Belang
Gaston Van Dyck

International
Le dangereux nouveau traité européen
Herwig Lerouge
11.11.11. :: La campagne contre les accords de libre-échange
Bert De Belder
Interview :: Roberto Tardío du ministère de la Santé bolivien
Pol De Vos
En bref
Chine :: Congrès du Parti communiste
Tony Busselen

Régions
Quoi de neuf docteur ?
Liège :: Action pour le maintien d’un bureau de poste
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Charleroi - Malines
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Payer moins chez le spécialiste après y avoir été envoyé par le généraliste

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait Danny Glover :: Je suis un enfant du mouvement des droits civiques
Mark Kennes


Solidaire n° 42 - 17/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Porte-monnaie : une espèce à protéger

Nouvelles des entreprises
Sidérurgie - Liège :: 100 000 tonnes de fer blanc en moins
Hubert Hedebouw
En bref
Anvers :: Action spontanée chez Bayer/Lanxess
Sita Recycling Services :: 24 h de solidarité le 11 octobre
Alice Bernard
Rousselot Gand :: Cinquante emplois menacés
Philiep De Vuyst

Belgique
Energie :: Les gestionnaires de réseau augmentent les tarifs
Tom De Meester
17 octobre :: Journée mondiale de résistance contre l’extrême pauvreté
Koen Calliauw
Démocratie :: Interview de Peter De Smet (Greenpeace)
Mark Kennes
Série « Belgique, ne me quitte pas » (7) :: Marc Goblet, président de la FGTB Liège-Huy-Waremme
Raoul Hedebouw
Naturalisation : les restrictions pénaliseront les plus faibles
Orange bleue :: Accord sur les sans-papiers et la naturalisation
Procès Van Themsche :: L’avis de l'avocate du ptb Zohra Othman
David Pestieau

International
France :: Sarkozy-Fillon : risque de régression sociale sans précédent
Alex Pozetti
Zoom sur la procédure de licenciement néerlandaise
Pays-Bas :: Le gouvernement veut réformer la loi sur les licenciements
Jo Cottenier
Interview :: Leila Shahid, représentante de la Palestine en Belgique
Bert De Belder
En bref
Irak :: Vers l’unification de la résistance ?
Marc Botenga

Régions
Charleroi :: Les « Mariannes » apprennent le néerlandais
Myriam De Ly
Genk :: Problème de logement
Harrie Dewitte
Ça s'est passé près de chez vous

Dossier
Octobre 1917 : les jours qui ébranlèrent le monde
Julien Versteegh

Cartoons
Cartoon • Miroir, miroir, mon beau miroir
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Culture
Portrait :: Le belge Nic Balthazar et son premier long métrage Ben X
Sophie Van den Eynde

L'avocat vous répond
La législation sur les divorces


Solidaire n° 41 - 10/10/2007

Solidaire
La une

Éditorial
Tout le monde au travail

Nouvelles des entreprises
En bref
Projet d’accord Carrefour :: Personne ne sera obligé de partir
SNCB :: Le nettoyage ne sera pas privatisé
Riet Dhont
Poste :: L’Europe impose la libéralisation totale pour 2011
Marco Van Hees
Poste :: Aux Pays-Bas et en Allemagne, la libéralisation casse les salaires
Edith Janssens

Santé
Santé :: Campagne de vaccination « La grippe, c’est pas une blague »
Mark Kennes & Free Van Doorslaer
Médecine pour le Peuple primé dix fois

Belgique
Energie :: L’essence plus chère depuis le 1er octobre
Marco Van Hees
Pétition :: Plus de 60 000 signatures pour «Sauvons la Solidarité»
Série « Belgique, ne me quitte pas » (6) :: Stephan Vanfleteren, photographe pour De Morgen
Thomas Blommaert
Le procès Van Themsche est aussi le procès de l’extrême droite
Portrait :: Marie-Claire Houard
François Ferrara
Fortunes :: Elles ont doublé en sept ans
La Sécu est bien à l’agenda des négociations du gouvernement
David Pestieau

International
Hongrie :: Le parti communiste en prison ?
Jef Bossuyt
En bref
L’ancien agent de la CIA, Philip Agee sera l'invité d’honneur de Che Presente
Bert De Belder
Equateur :: Nouvelle victoire de la gauche
Pol De Vos
Conférence :: La révolution d’Octobre a nonante ans
Burkina Faso :: Thomas Sankara, assassiné il y a 20 ans
Accident d’avion au Congo :: Les enfants appellent à l’aide

Régions
Hoboken :: Le second de la fraction SP.a démissionne
Jan Franssen
Quoi de neuf docteur ?

Dossier
Crise immobilière américaine : bientôt en Belgique ?
François Ferrara & Henri Houben

Cartoons
Cartoon • Davignon 75
Le dessin de Matiz

Le médecin vous répond
Prendre sa tension soi-même ?

Presse et lettres
Lettres

18:41 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, histoire, politique, presse, silence, belgique, ptb, communisme, hainaut, charleroi, capitalisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

29/10/2007

28/10/2007: de Michel Collon, journaliste politique belge ...


-------- Message original --------

Sujet: NOUVEAU: Ziegler, Irak, Iran, FARC, uranium, UE, Bush, surveillance, Sahara, milices, Asie...
Date: Sun, 28 Oct 2007 02:42:45 +0200
De: Michel Collon <michel.collon@skynet.be>


Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement à :

Nouveau sur :
Retrouvez les nouveaux articles au format XML
VEUILLEZ EXCUSER : UN PEU TROP D'ARTICLES A CAUSE DU RETARD.
JE VAIS ME FAIRE AIDER (250 personnes ont répondu à l'offre d'emploi! Ca vient.)


Abdel Bari Atwan
- La guerre arrive et les préparatifs doivent commencer
Dick Cheney est le maître à Washington. Tout se met en place. Comme pour l'Irak.
La guerre arrive

Jean Ziegler - Protéger ceux qui fuient la faim
Chaque mois, mille réfugiés de la faim meurent en voulant atteindre l'Europe. Urgence!
Ziegler

John Catalinotto - Irak : interview d'un front de la résistance
"Si Bush avait cru aux armes de destruction massive, jamais il n'aurait envahi l'Irak"
Irak

François Houtart - Le coût social des agrocarburants : le cas de la palme africaine en Colombie
Co-fondateur du Forum Social Mondial, il a été voir sur le terrain les ravages de nos multinationales
Houtart

Rodrigo Granda - Réponse à toutes les questions qu'on pose au sujet des FARC
Lutte armée, taxes, narco-trafic, prisonniers, réconciliation ? Pas de tabous.
FARC

Armand Mattelart - La globalisation de la surveillance
La vie quotidienne des citoyens sous surveillance totale. Vous croyez tout savoir ?
Mattelart

Avigolfe - Uranium appauvri : la Défense italienne reconnaît enfin. Et la France ?
Après des années de dénégation, la cause des souffrances de ces soldats est admise. Pas partout.
Uranium

Kaveh Afrasiabi - Sommet de la Caspienne : un triomphe pour l'Iran
Passé inaperçu, un tournant dans le rapport de forces face aux Etats-Unis
Sommet

Daniel Ellsberg - Bush prépare un autre type de gouvernement
L'auteur des 'Dossiers du Pentagone' est inquiet : coup d'Etat en vue ?
Bush

Jean-Paul Le Marec - La répression est quotidienne au Sahara occidental
On assiste même au retour des disparitions forcées. Qui en parle ?
Sahara

Arnaud Ghys - UE : les gens n'ont rien compris, on ne demandera plus leur avis
Ce qui est sorti par la porte est rentré par la fenêtre. "Les gens sont trop bêtes".
Rien compris

Michele Giorgio - "Victimes civiles ? Les conventions de Genève ne sont pas une vache sacrée!"
Pour Israël, la guerre moderne ne s'encombre plus des conventions internationales
Victimes civiles

Srdja Trifkovic - MPRI est à Blackwater ce qu'un général est à un sergent
Mettre en place et diriger les opérations militaires 'parallèles' : les exploits de MPRI
Milices

Mahdi Darius Nazemroaya - Chine, Russie et Iran contre la stratégie US en Asie
Washington voulait encercler la Chine et la Russie. Elles ne se laissent pas faire.
Asie

William Blum - Si j'étais président...
Une petite fable toute brève et limpide
Si j'étais président

18:45 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, actualite, politique, presse, silence, democratie, liberte, romain, collon | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/10/2007

28/10/2007: Devinette ...

Devinette
MICHEL COLLON

Le président A propose une nouvelle Constitution. Il la soumet au vote de son peuple.

Le président B propose aussi une Constitution. Dès qu'une partie du peuple a dit non, on cesse de voter. Un peu plus tard, la même Constitution est imposée. Sans vote. Qui est le démocrate ?

Vous avez tout faux. Le premier président s'appelle Chavez, c'est donc un populiste et un dictateur. Le second s'appelle Sarkozy et l'Union Européenne, ce sont donc des démocrates.

Vive la démocratie !

21:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, romain, histoire, actualite, europe, euro-dictature, france, democratie, liberte, politique, capitalisme, presse, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/10/2007

24/10/2007: COURCELLES: la réunion avec les riverains de La Glacerie ...

COURCELLES: la réunion avec les riverains de La Glacerie ...

Même si la presse sécurisée régionale n' en a guère fait écho, dont TéléSambre, elle a bien eu lieu la réunion des riverains de La Glacerie à COURCELLES, le mercredi 17 octobre 2007, dans une ambiance assez tendue ...
Et ce fut un succès de participation. La classe de l' Ecole de La Glacerie était pleine à craquer. Des gens debouts jusque dans le couloir de l' école ...
Convoquée par l' Echevin des travaux, réclamée par une pétition de 191 habitants inquiets, les représentants de "Forever products" et d' Ageco ont bien dû venir s' expliquer pour la seconde fois, même si la réglementation n' imposait pas cette seconde réunion convoquée ... 2 jours à peine avant la clôture de l' enquête publique obligatoire...
Les riverains voulaient discuter avec les gens de Forever évidemment, mais aussi et surtout avec les élus de la Commune, principalement ceux de la majorité Ps-Mr. En effet, quel avis va donner le Collège communal sur le dossier: favorable, ou défavorable ???
19 heures, début de la réunion: tout le monde était présent. TOUS, sauf nos élus communaux !
Très "à l' écoute des Courcellois", le nouvia mayeur, et ses échevins, n' avait rien trouvé de mieux que de convoquer une réunion exceptionnelle du Conseil communal, le même jour,
à la même heure ...
La réunion était donc largement commencée lorsque l' échevin Hansenne s' est amené étant donné certaines protestations et interrogations... Les gsm doivent avoir fonctionné ...
La réunion du Conseil devait être courte. Elle aurait donc pu être convoquée pour 18 heures, par exemple ... Mais l' imagination ne doit pas être au pouvoir à Courcelles...
Finalement, seuls quelques élus Mr, Ucpw, Ecolo ont finalement pu rejoindre les rangs pour participer à la discussion avec les habitants-électeurs...
A part l' échevin responsable des travaux Hansenne, aucun élu "socialiste", ni donc le maïeur, n'a cru bon y venir passer le nez. Quant  à ceux qui espéraient être mieux défendus par les 3 conseillers Fn, ils resteront sur leur soif ... ...Pas question d' espérer non plus la présence de l' ex-échevine Psc-Cdh de l' ex-majorité, de surcroit conseillère provinciale...
Les riverains eux ne sont toujours guère rassurés. Deux choses restent présentes dans leurs têtes et leurs esprits, après de nombreuses lettres personnelles, des pétitions, deux réunions publiques, et une longue traversée du désert qui a duré pendant 20 mois de silence:
a) la dangerosité de cette entreprise chimique étrangère, venue s' installer d' elle-même à Courcelles on se demande bien pourquoi, en plein milieu d' un quartier populeux, à quelques pas d' une école primaire communale ...
b) l' arrivée par poids lourds et citernes de produits chimiques, leur entreposage et ensuite leur réexpédition vers la distribution commerciale et industrielle, par poids lourds empruntant une rue étroite, en forte pente, difficile d' accès, encombrée de véhicule en stationnement, ou en réparation.
Le bruit, les trépidations, la détérioration de la voirie et des accotements, les risques d' accrochage, c' est pour les riverains et la Commune...
Les gens de Forever comprennent bien évidemment tout cela, mais "il n'y aurait aucun danger, aucun risque ... " ...
Sachons quand même pour rappel que certains riverains gardent en mémoire l' incendie des anciennes installations de La Glacerie qui eut lieu il y a 27 ans ...
Quant aux produits qui seront sans doute utilisés et manutentionnés chez Forever sachons quand même qu' ils sont considérés comme ceci:
-le pétrole lampant: inflammable
-le white spirit: nocif
-l'acétone: irritant
-le lave-glace: toxique
-l'alcool méthylique: toxique
-le thinner cellulosique: inflammable et nocif
-l' ammoniaque: corrosif
-le thinner synthétique: facilement inflammable
-le pétrole désaromatisé: nocif
-l'alcool à brûler: facilement inflammable et nocif
-le carloxyl: inflammable
-le vernis noir: formation possible de mélange vapeur-air inflammable
-l' essence de thérébenthine: nocif
-l' essence de nettoyage: nocif
-l'alcool isopropylique: facilement inflammable et irritant
-la levure de soude: corrosif
-l' hypochlorure de sodium: combustible
-le trichloréthylène: nocif
-le formol: toxique
-l'acide acétique: inflammable
-le perchloroéthylène: nocif
-le bisulfite de soude: nocif
-le thinner-C de nettoyage: nocif
-le perchlorure de fer: corrosif
-la carbure de calcium: corrosif
-l'herbicide: oxydant fort, nocif, réagit violemment avec des substances comburantes
-le perhydrol: corrosif
sans compter l' alcool méthylique et acéthylique, et sans doute d' autres joueusetés du genre ...
Par corrosif, nocif, toxyque, irritant, etc..., il faut comprendre pour le toucher, la peau, les voies digestives, respiratoires, etc...
Quant aux problèmes de circulation, on n' est pas sorti de l' auberge.
Nos autorités invoquent toujours la possibilité d'un passage d' accès côté Sncb, MAIS ce n' est pas pour demain. Pourquoi ? C' est expliqué dans le dossier Forever.
D' abord le tracé actuel des poids lourds est considéré comme le moindre mal, car c'est, en venant de la rue Churchill, le trajet le plus court entre Forever et l' autoroute A54...
Ensuite, parceque une autre solution est seulement envisagée et à très long terme éventuel.  Le dossier d' incidence dit ceci:
"Cependant,  le chargé d' étude estime ENVISAGEABLE l' accès du côté Nord du zoning par LA CONSTRUCTION, à l' Est du site, le long de la ligne SNCB, d'une voirie exclusivement réservée aux camions et autres véhicules SE RENDANT SUR LE ZONING. Cette OPTION nécessite bien évidemment la généralisation d' UNE ETUDE de FAISABILITE précise et la CONCERTATION de NOMBREUX acteurs autres que le Demandeur. En effet, la PROBLEMATIQUE DE LA CIRCULATION dans la rue de La Glacerie n' est pas due uniquement AU CHARROI PROVOQUE PAR L'EXPLOITATION du SITE du DEMANDEUR mais au charroi provoqué par l' ENSEMBLE DES ENTREPRISES localisées dans le zoning. Le chargé d' études encourage donc LES AUTORITES COMMUNALES à prendre l' INITIATIVE d'une concertation AVEC LA SNCB, le PROPRIETAIRE du zoning, les SOCIETES du zoning et la REGION WALLONNE, afin d' ETUDIER cette POSSIBILITE et de la concretiser SI la faisabilité technique et économique et l' OPPORTUNITE est prouvée..."
Si vous n' avez pas bien compris ce texte, vous pouvez me faire signe, je tenterai de vous l' expliquer...
Pour le reste, j' incite les riverains à surveiller de près toutes les recommandations formulées à l' égard de Forever, notamment celles contenues dans le Volume 3 du dossier, intitulé RNT (résumé non-technique) quant à leur mises en oeuvre ou non ...

Oui, pour terminer:
-Forever a promis une journée portes ouvertes en novembre 2007
-ce mercredi 24 octobre 2007:
a) un stock d' engrais prend feu à Moutier nécessitant l' évacuation des riverains
b) sur le site de Jumet, un dépôt de déchets médicamenteux prend feu chez "Sita" ... De quoi rassurer tout le monde sur les normes de sécurité imposées ... par les entreprises classées Seveso, ce qui n' est même pas le cas de Forever .
RoRo
(24/10/2007)

19:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, courcelles, politique, ps, cdh, actualite, capitalisme, democratie, silence, mr, communes, histoire, belgique, hainaut, charleroi, presse, environnement | |  Facebook | |  Imprimer | | |

23/10/2007

23/10/2007: NON à la Constitution européenne maquillée ...


L' EURO-DICTATURE capitaliste est de plus en plus dirigée par des "démocrates" qui ont ... la trouille des peuples !
RoRo

-------- Message original --------

Sujet: Constitution européenne en contrebande: exigeons un référendum!
Date: Tue, 23 Oct 2007 16:40:22 +0200
De: info@comite-valmy.org <info@comite-valmy.org>




                                                                                                            www.comite-valmy.org
NON à la Constitution européenne maquillée :
EXIGEONS LA TENUE D’UN REFERENDUM POPULAIRE !
Faire ratifier le nouveau traité européen par les Assemblées, et cela dès le mois de décembre, tel est le projet de Nicolas Sarkozy. Le Président veut aller vite et priver le peuple français du droit élémentaire de décider souverainement de son avenir. Son clan prétend que le vote majoritaire qui l’a élu en mai tient lieu de referendum ! Comme si les électeurs lui avaient donné un blanc-seing sur un texte qui n’était pas, alors, rédigé et donc inconnu ! En fait, les commentateurs politiques doivent reconnaître que le refus de donner la parole au peuple est motivé par la « prudence », c’est-à-dire la crainte d’un nouveau scrutin de rejet. Une fois suffit, considère l’oligarchie qui accapare le pouvoir et qui est hostile à une France libre
La propagande officielle, relayée par les médias, presque tous aux mains de la finance mondialisée, avance un second argument : cette fois, il ne s’agit plus de constitution. L’accord signé à Lisbonne par les dirigeants des 27 Etats de l’Union européenne ne serait plus qu’un ‘mini traité’, ‘simplifié’ par surcroît (le texte compte 256 pages …), qui ne porterait que sur son organisation administrative. Ses symboles, tels le drapeau étoilé et son hymne, ont disparu. Pour rassurer davantage, on prétend mensongèrement que la référence au «marché libre et non faussé » est passée à la trappe. Cette mise en scène vise à désintéresser les citoyens et à semer la confusion : ‘Circulez, il n’y a rien à voir !’.
La vérité est autre. Tous les gouvernements  fédéralistes et tous ceux qui refusent la souveraineté populaire et qui avaient encensé le projet de constitution (Giscard d’Estaing, en tête), se déclarent plus que satisfaits du texte élaboré à Lisbonne. Ils ne cachent pas qu’ils y voient une revanche aux Non français et néerlandais de 2005.  De leur point de vue, ils ont raison. Tous les traités signés depuis Maastricht, ceux d’Amsterdam, de Barcelone, de Lisbonne déjà, demeurent la pierre angulaire de la politique économique et anti-sociale de l’Union européenne . Le « marché libre », « la concurrence » à tout va, la réduction du coût du travail et toute l’idéologie néo-libérale restent le fondement du nouveau traité, véritable constitution européenne en contrebande. Tous les peuples d’Europe en font les frais : la pauvreté, la misère même, gagnent chaque année du terrain. L’accord de Lisbonne permettrait, s’il était appliqué, d’accentuer le processus : par une centralisation accrue (un Président de l’Union qui parlerait au nom de tous), et un système de vote majoritaire au sein des instances qui serait imposé aux nations récalcitrantes.
     Ainsi, le Pouvoir en France, chaque jour plus autoritaire, voudrait priver les citoyens de leur droit imprescriptible de décider de leur avenir. Le Comité Valmy, estime qu’il  est de l’intérêt du peuple de France d’ imposer sa consultation par un nouveau referendum.
        La
voie parlementaire dans ce cas précis, c’est le moyen par excellence de museler la voix des Français.
La majorité automatique acquise, par la manipulation des Français, au parti du Président, tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat, fausse toute représentativité réelle de notre peuple.
Forces républicaines et progressistes, Français  fidèles à la souveraineté populaire et nationale,  unissons nous  pour exiger un referendum !
Appel du Comité Valmy. Paris le 21.10.2007

23:29 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, democratie, belgique, actualite, capitalisme, liberte, europe, euro-dictature, presse, politique, silence, fascisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

21/10/2007: Une présidence belliciste, antidémocratique et antisociale de l'’Union Européenne, se prépare, pour l'’année 2009, à huis clos à Prague...

 Pire que la "clique stalinienne" (sic) qui dirigeait  la Tchécoslovaquie en 1968 !         Prague "libérée" et L' Euro-dictature capitaliste sont aujourd'hui sur le nouveau chemin du fascisme ...
RoRo

-------- Message original --------

Sujet: CONTRE LE NOUVEAU TRAITE EUROPEEN
Date: Sun, 21 Oct 2007 22:25:26 +0200 (CEST)
De: FISCHER BERNARD <fischer02003@yahoo.fr>


Une présidence belliciste, antidémocratique et antisociale de l'’Union Européenne, se prépare, pour l'’année 2009, à huis clos à Prague.
 
Par Karel Kostal , Socialiste franco-tchèque, Cercle PRS Fontaine- Rive gauche .
 
 
 

 
L'’administration Bush installe actuellement un système de défense antimissile en République Tchèque, avec l'’accord et le concours actif du gouvernement de ce pays, malgré l'’hostilité massive de l’'opinion publique nationale. En ouvrant le territoire tchèque aux bases militaires américaines, le gouvernement  Klaus-Topolanek foule aux pieds les droits élémentaires des citoyens tchèques et européens. La République Tchèque fait partie de l'’Union Européenne. Aucun peuple d'’Europe n’'a été ni consulté ni informé. La Commission de Bruxelles se tait.   
 
 Officiellement, le dispositif américain n’'est même pas destiné à protéger le sol européen. Il est destiné à protéger le territoire des Etats-Unis contre la « menace terroriste » des « Etats voyous », l'’Iran et la Corée du Nord. Le gouvernement Bush et le gouvernement Klaus nous expliquent sans rire que les missiles tirés du territoire iranien ou nord-coréen en direction de l’'Alaska ou des Iles Salomon sont susceptibles de survoler la banlieue de Prague.
 
Le gouvernement tchèque, appelé à présider l'’Union Européenne en 2009, a établi un traité militaire bilatéral secret avec les Etats-Unis, dans le dos des peuples d'’Europe.  La droite ultralibérale a soigneusement caché ses intentions bellicistes et a commencé à dévoiler ses projets après avoir remporté de justesse les élections législatives. La direction du Parti civique démocratique, (ODS), dont Vaclav Klaus est le président d'’honneur, agit comme un véritable agent secret américain infiltré dans le pays. C’'est par Internet que les citoyens tchèques ont appris l’'existence de la « lettre d’'invitation » du gouvernement Klaus à Bush, sur le modèle de la fameuse « lettre d'’invitation » que la clique stalinienne de Prague avait envoyée à Brejnev, en août 1968. Décidément, le  gouvernement Klaus–Topolanek était à bonne école. La ministre de la défense a fait composer une chanson qui reproduit la musique de la fameuse chanson à la gloire du premier cosmonaute soviétique : à la place de « Bonjour commandant Gagarine », c’'est « Bonjour radar américain ». Quant à l'’ancien président Havel, ancien dissident, ancien démocrate, il estime qu’ « il faut être borné mesquinement pour ne pas saisir la grandeur de la proposition américaine ».
 
Les dominants défendent leur pouvoir et leurs privilèges. Le fanatisme et la précipitation avec lesquels ils veulent imposer la présence militaire américaine en République Tchèque, malgré l’'hostilité massive de l’'opinion démocratique nationale, m’'amène à croire qu’'ils sont persuadés que l’'armée américaine les protègera. Leurs richesses matérielles accumulées, dans les conditions que l’'on sait, sont trop précieuses pour qu'’ils puissent risquer de les perdre un jour. Il n’'est pas vain de signaler que ceux qui profitent des récentes « réformes » ultralibérales du gouvernement Klaus, largement favorables aux riches, sont « favorables » aux bases militaires américaines sur le sol tchèque.
  
Le gouvernement Klaus-Topolanek est le seul gouvernement de l’'Union au pouvoir à l'’heure actuelle à aller jusqu’à dénigrer ouvertement la Déclaration universelle des droits de l'’homme. Le président Klaus dénonce régulièrement le caractère « inutile » et « nuisible » de ce document, il lui plaît de comparer les droits de l'’homme à de la « mauvaise herbe qui nuit à l’'économie qu’'elle envahit ». Le gouvernement Klaus n'’a pas ratifié la Charte sociale européenne. La Commission de Bruxelles a « omis » de nous signaler ces  « détails ».
Le gouvernement tchèque est le seul gouvernement de l'’Union Européenne qui utilise publiquement l’'expression « l’'Etat privé ». Pour la droite ultralibérale au pouvoir en République Tchèque, il ne s’agit plus seulement de « supprimer l'’Etat social », il s’'agit de « privatiser l'’Etat ». « Nous avons toutes les raisons de penser que tout peut et doit être privatisé », annonce la profession de foi du Parti civique démocratique au pouvoir, « parti du président Klaus ». Qu’'est-ce que tout cela veut dire ?
 
On annonce la privatisation « prochaine », « complète » et « définitive » des services publics : santé, éducation, eau, gaz, électricité, transports en commun, services municipaux. Le programme du gouvernement prévoit la fin prochaine de l’'école gratuite, « à partir de la maternelle ». La nouvelle franchise médicale, par un rapport de comparaison, est déjà cinq fois plus élevée en République Tchèque qu'’en France. Dans les couloirs des ministères on entend : « Ceux qui ne pourront pas payer ne se soigneront pas. » Cela s’'appelle « contracting out ». La privatisation des prisons existantes est annoncée, les prisons sont « une  source potentielle importante de profit », et on apprend la construction en catimini de  nouvelles prisons privées. La privatisation des fonctions de juges et de procureurs  est « envisagée », par l’'achat de leurs charges. La création d'’une « justice privée » progresse à huis clos rapidement. La question  de la privatisation de la police et son remplacement par des « détachements privés d’hommes armés » est âprement discutée dans les ministères concernés, toutes portes fermées. Les ministères compétents s'’interrogent publiquement : « comment privatiser la culture ?». La protection de la nature sera confiée aux « entreprises privées outsourcing ». Les élites libérales tchèques parlent à présent tchéco-américain. 
 
Enfin, le ministre de l'’économie a récemment posé cette question : « Comment privatiser le chômage ? »La contribution du gouvernement Klaus-Topolanek à l'oe’œuvre européenne commune a incontestablement quelque chose de sensationnel. Je n'’arrive pas à savoir si monsieur le ministre  veut « privatiser » aussi les chômeurs, s'’il veut  privatiser seulement les chômeurs tchèques, ou s'’il a l’'intention de profiter avantageusement de la présidence tchèque en 2009  pour privatiser aussi  les chômeurs européens. J’'attends impatiemment les premiers éléments d'’explication.    
   
Aucune droite européenne n'’ose afficher aussi ouvertement son appartenance aux  nouveaux riches. Un sénateur affirme sans vergogne qu’'il s’agit d’ « imposer des sacrifices indispensables aux classes moyennes, fonctionnaires et retraités », d’'une part, et d'’autre part, d’ « aligner les salaires des parlementaires tchèques sur les traitements  des eurodéputés ». Le cynisme des parvenus tchèques dépasse largement  le cynisme des classes possédantes de la vieille Europe.   
 
Le président de la République Tchèque Vaclav Klaus est le seul chef d'’Etat européen qui nie, à l'’aide d’'arguments « scientifiques », le réchauffement de la planète, et classe l’'écologie parmi les « idéologies totalitaires des temps modernes ». Vouloir s’'occuper des générations futures est selon Klaus « prétentieux », « économiquement incorrect », « nuisible », et de toute façon « inutile », « l’'adaptabilité de l'’homme semble infinie ». Dans un an, le président Klaus pourra répandre ses idées massivement, dans le cadre des institutions européennes.
 
Il y a lieu d’'ajouter encore quelques détails au tableau. Le gouvernement tchèque veut « supprimer » la fête du 1er Mai. Officiellement, il s'’agit d'’effacer « toutes les survivances du communisme ». Mais  surtout, il s'’agit de supprimer cette journée revendicative. La droite tchèque a horreur de la « foule » dans la rue. Je préfère avertir de suite tous ceux qui auraient l’'intention de provoquer des « attroupements » en France durant la présidence tchèque en 2009.    
 
Le Sénat de la République Tchèque a « décrété » récemment que faucille et marteau sont des « symboles criminels ». Je ne sais pas si la droite tchèque a l'’intention d'’interdire d’'autres « symboles criminels » pendant sa présidence européenne. Elle a déjà dans son collimateur le chant de l'’Internationale et la Journée internationale de la femme.   
 
Plus de doute possible désormais, le nouveau traité a désormais la faveur de la droite ultralibérale tchèque. Le gouvernement Klaus-Topolanek a soudainement cessé d’'être « eurosceptique », et pour cause, il se prépare à soutenir le  nouveau traité « simplifié », certes « un peu compliqué » à ses yeux, mais suffisamment antisocial, antidémocratique et atlantiste. 
  Voilà le gouvernement que les puissants ont désigné pour présider l'’Union Européenne en 2009.   
  
L'’arrivée à la présidence européenne de ce gouvernement belliciste, antisocial et antidémocratique, par le procédé de simple alternance,  révèle en effet au grand jour que le déficit démocratique de la communauté européenne n’'est pas qu'’un simple défaut de construction facilement réparable par des méthodes administratives. Cet événement révèle au grand jour une faille majeure dans laquelle s'’engouffrent les pires adversaires de l'’Europe des Lumières. Les récents élargissements « globalement positifs » se conjuguent avec l’'arrivée des fauteurs de guerre d’outre-Atlantique .
 
Avec la présidence tchèque de 2OO9, la militarisation de l'’Europe, sous la conduite des Etats-Unis, est en marche forcée. L’'accélération de la militarisation de l'’Europe commence déjà avec les préparatifs de la présidence tchèque. Les gouvernements européens laissent faire ainsi que la commissions de Bruxelles. L'’intégration européenne est virtuellement rompue.
 
Je ne saurais poser la plume sans dire que je suis convaincu que les citoyens de la République Française, eux aussi odieusement trompés et tenus à l’'écart par les puissants et médias, sauront se prononcer, le moment venu, sur la présidence tchèque de 2009 en particulier et sur la construction européenne en général. J’'en appelle à tous mes amis politiques en France.
 

 
consulter la Déclaration de Prague: si vous souhaitez vous porter signataires de l'’Appel, indiquez vos noms, prénoms, adresse électronique et appartenance et envoyez un courrier à l’'une des deux adresses suivantes : n'’hésitez pas en signant à consigner vos propres commentaires dans le mail :

23:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, presse, politique, europe, euro-dictature, democratie, liberte, romain, courcelles, actualite, silence, capitalisme, fascisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

17/10/2007

17/10/2007: COURCELLES: c' est finalement 90 personnes qui ont signé la lettre collective de Madame Mariette DUJACQUIER dans le cadre de l' enquête "FOREVER PRODUCTS" ...

COURCELLES: c' est finalement 90 personnes qui ont signé la lettre collective de Madame Mariette DUJACQUIER dans le cadre de l' enquête "FOREVER PRODUCTS" ...

COURCELLES: Forever Products et l' action des riverains de La Glacerie, Wartonlieu et de La Motte ...

L' enquête publique "Forever Products" est toujours en cours dans ces trois quartiers de Courcelles-Motte, Glacerie et Wartonlieu .
Elle se terminera obligatoirement ce vendredi 19 octobre 2007, à 10 heures, après 20 mois de silence et de non-information de la population ...
C' est pourquoi les riverains ont réclamé, avec raison, la convocation par le Collège et dans leur quartier, d' une réunion publique d' information et de consultation de la population.
Cette réunion se tiendra effectivement ce mercredi 17 octobre 2007, à 19 heures, dans une classe de l' Ecole de La Glacerie.
Difficile en effet d' ignorer une demande-pétition signée par 191 personnes en quelques jours à peine ...
C' est donc un résultat de l' action mobilisatrice des habitants, obtenue sans l' aide d' aucun média... A part des question orales et autres remarques de passage, le fond du problème n' a toujours pas été débattu en profondeur au sein du Conseil communal ... Les élus attendent quoi exactement pour prendre position ... ?
La réunion devrait donc réussir une importante participation de gens tant les réactions et les inquiétudes sont nombreuses en raison de l' implantation de cette entreprise chimique au beau milieu d' un quartier populaire, aux voies de circulation difficiles, à quelques pas à peine d' une école primaire communale...
Ce dimanche 13 octobre 2007, une lettre collective réunissant 63 signatures supplémentaires sera encore transmise au Collège communal. En voici sa teneur:

"Monsieur le Bourgmestre,
"Mesdames et Messieurs les Echevins,

"Enquête publique "FOREVER PRODUCTS"

"   La première réunion publique a eu lieu à l' Hôtel de Ville le 25 janvier 2006 en rassemblant quelque 80 personnes du quartier.
"   A la suite de cette réunion, vous avez reçu de la part de nombreux riverains des remarques et questions, soit par lettres individuelles, soit par pétitions collectives (des centaines de signatures!)..
"   Pendant 20 mois de silence complet, aucune information, aucune explication, aucune réponse de votre part, ni de "FOREVER, ni de son Bureau d' études.
"   Pourtant, nous restons inquiets, non seulement en raison des actvités chimique de "FOREVER" sur le site, mais aussi et surtout en raison de tout ce qui y entre et y (re)sort par poids lourds entiers, en plein quartier populeux et à quelques pas d' une école communale, à destination de tout le Bénélux, et au-delà ...
"   Le 14 septembre 2007, à 13 heures, un camion-remorque brûlait sur l' autoroute de Wallonie, à l' entrée du Viaduc de Viesville.
"   Ce n' était pas beau à voir: à l' arrivée des pompiers, il ne restait déjà plus qu' une carcasse calcinée, noircie, toujours en flammes. Pourtant, ce camion ne transportait pas des produits nocifs, chimiques, inflammables, toxiques, explosifs, ...
"   Imaginons que ce cas puisse se reproduire lors d' une explosion d' un camion devant la sortie de l' école par exemple ...
"   FOREVER aura 60 emplois, les riverains de La Glacerie risquent d' avoir 60 cadavres ...
"    Les patrons de FOREVER diront :
Nous n' avons rien à voir avec cette explosion, nous respectons toutes les normes actuelles (?) de sécurité, nous avons reçu toutes les autorisations requises, c' est l' entreprise de transport, voir le chauffeur, qui est responsable !!
"    C' est pourquoi nous maintenons notre opposition aux activités chimiques de "FOREVER" et espérons que toutes nos remarques et questions antérieures restent valables dans le dossier.
"    Ce n' est pas la place d' une entreprise chimique en plein milieu de notre quartier quand on songe qu' il n' est même plus permis aujourd'hui de maintenir l' existence sur la place Roosevelt d' une simple friterie, par exemple, car ont vient de découvrir que les friteries traditionnelles nuisent à l' environnement, que des bonbonnes pourraient exploser, causant des incendies, dégâts et victimes...
"   La place de "FOREVER" est ailleurs: sur un zoning, à distances respectables des habitations, avec des voies routières et d' accès modernes et sans entraves ...
"   "FOREVER" est d' autant plus dangereux que d' autres sociétés et entrepôts, pour lesquels il n' y a pas d' enquête, sont également présents et voisins sur le même site ... On n' en parle évidemment pas à la population ...
"   Pourrions-nous également savoir quelle compagnie d' assurances couvre l' entreprise FOREVER et pour quels montants ? Ce simple renseignement nous donnera une idée, une évaluation faite par "FOREVER" elle-même, de l' ampleur des risques encourus ... ???
"   En espérant un avis défavorable du Collège et des autres autorités successives sur ce dossier, nous vous prions d' agréer, Mesdames, Messieurs les Bourgmestre et Echevins, nos sincères salutations.
"   Courcelles, le 06 octobre 2007.


suivent 90 signatures...

RoRo
Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....


On le sait depuis le dernier Conseil communal, à la suite de la question orale posée conjointement par les conseillers Clersy et Taquin: la réunion réclamée  par 191 riverains-signataires aura lieu ce mercredi 17 octobre 2007, dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour discuter de l' enquête publique en cours avec les responsables communaux et de Forever...
Le hasard fait parfois étonnamment les choses: le receveur communal est malade. Le Collège convoque une réunion extraordinaire du Conseil communal, le même jour, à la même heure, pour désigner un remplaçant, s'il faut en croire l' information affichée sur le site Ecolo...
C' est donc en grand nombre que nos élus communaux auront la possibilité de venir discuter directement avec les riverains de La Glacerie... puisqu'ils devront se trouver au même moment à deux endroits différents...
C' est sans doute pour être mieux "à l' écoute des Courcellois" ? Peut être que quelques élus de l' opposition s'en étonneront ???

RoRo
De quoi foutre la bisbouille supplémentaire, les Ecolos informent depuis hier sur leur site que la réunion serait convoquée pour ... 20 heures, passant ainsi outre de la convocation officielle adressée aux riverains il y a une dizaine de jours par l' Echevin des Travaux Christian Hansenne qui lui a bien convoqué pour 19 heures comme prévu initialement ...
De plus en plus amusante (ou grave?) l' anarchie actuelle dans la gestion communale courcelloise....
Une preuve supplémentaire: je renvoie à l' article commentaire, publié ce 17 octobre 2007 dans "TANQUE VIVE" par l' Ucpw et relatif à la dernière séance du Conseil communal et aux finances courcelloises. Point de vue que je partage entièrement...
RoRo

11:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, presse, communes, ecolo, courcelles, romain, actualite, democratie, ps, mr, ucpw, politique, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/10/2007

10/10/2007: Voici une première réaction sur l'accord sur l'immigration conclu hier, de la part de Selma Benkhelifa ....

 -------- Message original --------

Sujet: [Fwd: accord sur l'immigration]
Date: Wed, 10 Oct 2007 23:01:55 +0200
De: André Despontin <andna@skynet.be>


Merci de diffuser largement.


Sujet:
accord sur l'immigration
De:
"Myriam De Ly" <myriam.dely@brutele.be>
Date:
Tue, 9 Oct 2007 15:37:12 +0200
Pour ::
André Despontin <andna@skynet.be>





Bonjour,
Voici une première réaction sur l'accord sur l'immigration conclu hier, de la part de Selma Benkhelifa. Merci de forwarder.   Myriam.
-----------------------
L'accord sur l'immigration est catastrophique. Tout ce qui se passait mal sous la précédente législature va continuer à mal se passer : même flou dans les critères, même absence de commission indépendante, même arbitraire du seul Ministre qui peut tout décider.

L'accord prévoit même de renforcer cette omnisprésence du Ministre de l'Intérieur en lui confiant l'acceuil des demandeurs d'asile aussi ( qui auparavant dépendant du Ministre de l'intégration sociale ).

Nous avons connu une législature caractérisée par 10 grèves de la faim et plus de 40 occupations. Dans tout le pays, il n'y a jamais eu autant de crises sur la question. La  seule revendication des sans-papiers et de l'ensemble de la société civile belge ( associations, syndicats, églises,  citoyens... ): des critères clairs, humains, permanents, une commission  indépendante, en finir avec l'arbitraire. Cette revendication simple et légitime n'a pas été rencontrée du tout.
La seule petite amélioration c'est que les années passées en procédure au Conseil d'Etat pourront compter ( 5 ans pour les familles, 6 ans pour les  isolés ) pour une régularisation.
A part ça, rien.
Un projet pour 2008, instaurer une "green card" comme aux Etats-Unis.
Prendre l'exemple des Etats-Unis en la matière est une abbération. C'est le pays où il y a le plus de clandestins, où le problème est le plus aïgu. Une "green card" signifie en gros une carte avec laquelle on peut travailler mais on est exclu des droits sociaux. Donc encore plus de discriminations,  encore moins de droits, encore plus de concurrence entre les travailleurs.

Alors que tout le monde s'est plaint de la manière dont les procédures de  régularisation fonctionnaient, rien ne change.
Par contre, en matière de naturalisation personne ne se plaignait, en dehors  du Vlaams Belang, personne n' a revendiqué de changements en matière de naturalisation. Pourtant on passe de 3 ans de séjour légal pour devenir  belge à 5 ans. Pourquoi? Aucune expliquation. Il faudra également prouver sa  connaissance d'une des trois langues nationales.

En matière de centres fermés, le gouvernement va mettre des moyens pour  augmenter le nombre de détenus. En ce qui concerne les enfants, ils pourront  être détenus avec leurs parents, mais on va prévoir "un accueil spécifique".
Alors que Médecins sans frontières, le délégué aux droits de l'enfant, des  psychologues, ect... ont tous dit que des enfants ne devaient pas être  détenus, le gouvernement ne renonce pas à détenir des enfants. Ils persistent.

Le gouvernement orange bleu s'annonce bleu à la Sarkozy.

A nous de réagir!

Selma Benkhelifa
Avocate
Progress Lawyers Network
Chaussée de Haecht 55
1210 Bruxelles
00 32 2 215 26 26
00 32 2 215 80 20

11:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, democratie, liberte, capitalisme, politique, presse, silence, actualite, romain, courcelles, histoire, cdh, mr | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/09/2007: La plus importante concentration navale de l’histoire contemporaine au large du Golfe arabo-persique ....

Sujet: René Naba : La plus importante concentration navale de l'histoire contemporaine au large du Golfe arabo-persique
Date: Sat, 22 Sep 2007 08:47:41 +0200
De: Marc Lemaire <fa032881@skynet.be>
Pour :: Roger Romain <roger.romain@skynet.be>

 

Les ricano-otano-occidentaux préparent une nouvelle guerre d' agression impérialiste contre l' IRAN au moyen de nouveaux prétextes ...
RoRo

La plus importante concentration navale de l’histoire contemporaine au large du Golfe arabo-persique
René Naba*

 

Paris le, 19 septembre 2007

La plus importante concentration navale de l’histoire contemporaine est déployée dans la zone Golfe arabo-persique/Océan indien, dans une démonstration de force américaine sans précédent face à l’Iran, alors que le Conseil de Sécurité des Nations-Unies se penche le 21 septembre 2007 sur le programme nucléaire iranien avec en arrière plan la menace d’une intervention américaine contre le Régime islamique de Téhéran.

1- Les forces en présence

A)- L’armada américaine

Trois porte-avions, dont un porte-avion nucléaire le Nimitz, ainsi que le Dwight Eisenhower et le John Stennis- soutenus par une quarantaine de bâtiments d’escorte, et près d’une centaine d’appareils de l’aviation embarquée, ont été affectés à cette zone oû ils bénéficieront de l’appui de la gigantesque infrastructure militaire américaine en Irak, le nouveau champ d’expérimentation de la guerre moderne américaine dans le Tiers-monde, de la base navale de Manana (Bahrein), point d’ancrage de la Vme flotte américaine dans cette région pétrolifère, d’Israël, le partenaire stratégique des Etats-Unis dans la zone, ainsi que des bases relais de Diégo Garcia (Océan indien) et de Doha (Qatar), qui abrite le poste de commandement opérationnel du CentCom (le commandement central américain) et dont la compétence s’étend sur l’axe de crise qui va de l’Afghanistan au Maroc.

Cette Armada, plus substantielle que celle massée face à l’Irak, en 2003, et face à l’Afghanistan, en 2001, constitue la plus importante concentration navale depuis le déploiement occidental au large de Beyrouth, en février 1984, qui était intervenu après la prise de contrôle de la capitale libanaise par les milices chiites et les attentats anti-occidentaux contre le quartier général français du Drakkar (59 morts français) et le quartier général américain de l’aéroport de Beyrouth (212 Marines US tués).

Le porte-avions nucléaire Nimitz est en effet accompagné du croiseur lance-missiles Princeton et de quatre destroyers lance-missiles (Higgins, Chafee, John Paul Jones et Pinckneyles), renforcés par l’escorte des deux autres portes avions constituant «l’Entreprise Strike Group» : le destroyer U.S.S. McFoul, la frégate U.S.S. Nicholas, le croiseur cuirassé U.S.S. Leyte Gulf, le sous-marin d’attaque U.S.S. Alexandria et le bâtiment de soutien U.S.N.S. Supply», un bâtiment dont l’efficacité a été démontrée dans les affrontements en close-combat avec les forces iraniennes dans le golfe Persique.
Cette concentration tend à marquer la détermination des Etats-Unis à peser, peu ou prou, sur le programme nucléaire iranien en faisant planer la menace d’une intervention militaire. Les trois porte-avions et leur escorte devant avoir, dans l’esprit de Washington, un effet dissuasif et «empêcher et dissuader certains pays d'agir contre les intérêts nationaux des Etats-Unis».

B- Le dispositif iranien

Face à une telle concentration, l’Iran a aligné une flotte de sous-marins de fabrication iranienne ou russe, une flotte d’aéroglisseurs, l’une des plus importantes du monde, de ROV (véhicules actionnés à distance), de navires de surface de différentes tailles, d’unités aéroportées comprenant plusieurs escadrons d’hélicoptères, des dragueurs de mines et un important arsenal de missiles antinavires. La flotte sous-marine iranienne comprend également des «sous-marins de poche» de fabrication iranienne.

A en juger par un tel dispositif, tout porte à croire que l’Iran pratiquera la guérilla navale à coup d’opérations commandos, comme tend à le démontrer le dernier coup de main contre une unité britannique au printemps 2007 ou Téhéran avait réussi à capturer quinze marins anglais.
Mais au vu dispositif américain, l’Iran ne parait pas devoir se contenter d’opérations de harcèlement, mais pourrait moduler sa riposte en fonction de la frappe adverse et le cas échéant compter sur son propre hinterland stratégique d’une densité démographique sans pareille pour des opérations «derrière les lignes ennemies» avec le concours de leurs alliés régionaux, notamment une large fraction de l’importante communauté chiite du Monde arabe implantée à Bahreïn, en Arabie saoudite, dans la région pétrolifère de l’est du Royaume, dans la zone pétrolière du Nord du Koweit ainsi qu’en Irak et au Liban, dans la zone limitrophe d’Israël.
Tirant les enseignements des trois dernières guerres du Golfe (1979-89), 1990-1991 et 2003), l’Iran a considérablement renforcé sa flotte militaire au cours de la dernière décennie présentant ses nouvelles réalisations au cours de ses deux dernières grandes manœuvres navales. Lors de ces exercices, en Avril et en Août 2006, l’Iran a présenté les derniers nés de sa flotte, notamment le dernier torpilleur de patrouille, petit bâtiment efficace dans l’attaque de grands navires de guerre.

Doté d’une technologie de pointe sans doute parmi les plus avancés du monde notamment en ce qui concerne les équipements électroniques, pouvant atteindre une vitesse de pointe de 45 nœuds, le «Joshan» de même que son frère jumeau, le «Peykan», disposent d’une redoutable puissance de feu. Patrouilleur lance-missiles, armé en supplément d’un canon sous-marin de 76 mm, à usage variable, le plus moderne du monde, appelé Fajr, il peut atteindre des cibles sous-marines et aériennes distantes de 19 km. Il peut lancer également plusieurs types de missiles et des roquettes d’une portée dépassant 100 km.
L’Iran a également testé une série de missiles antinavires mer-surface, réputé être «le plus rapide du monde». Propulsé à une vitesse de 362 km/h, le missile est destiné à détruire de grands sous-marins.

2- Les objectifs de guerre et les arguments des protagonistes

Bon nombre d’observateurs inclinent à penser que le président américain serait tenté par l’option militaire contre l’Iran pour «une sortie par le haut», selon le jargon en vigueur ans les cercles atlantistes, en vue de restaurer son prestige terni par l’échec irakien et de consacrer durablement la primauté occidentale dans la gestion des affaires du monde, alors que le leadership américain est ouvertement contesté par ses compétiteurs militaires et économiques, la Chine, l’Inde et à un degré moindre la Russie, l’Afrique du sud, en ce qui concerne le leadership moral sur l’Afrique, ainsi que le Brésil et le Venezuela de Hugo Chavez, pour l’Amérique latine.
L’Iran, par effet d’aubaine, a acquis une stature de puissance régionale du fait de la politique erratique des Etats-Unis tant en Afghanistan qu’en Irak, où ses rivaux idéologiques le radicaux taliban sunnites et le laïc baasiste irakien ont été éliminés par leur ancien protecteur américain. Il entend se faire reconnaître la place qu’il estime sienne dans le concert régional, qui était en fait sienne il y trente ans lorsque les Américains avaient confié au Chah d’Iran un rôle de «super gendarme» dans le golfe en proie alors à la rébellion communiste du Dhofar (Sultanat d’Oman) et à la contestation nationaliste du «Front de Libération Nationale de la Péninsule Arabique» tant en Arabie saoudite qu’au Yémen que dans les Emirats pétroliers.

Les Etats Occidentaux considèrent, pour leur part, que la détention de l’arme atomique par l’Iran constitue une menace à la paix mondiale dans la mesure où le régime islamique de Téhéran est de nature anti-démocratique et, du fait de ses alliances avec la Syrie et le Hezbollah libanais, un facteur de subversion intégriste qu’il importe de combattre au même titre que les autres composantes de «l’axe du mal». Ils tirent argument supplémentaire du fait que l’Iran a ratifié le traité de non prolifération nucléaire qui lui commande de s’abstenir d’accéder à la puissance militaire nucléaire.
L’argument gagnerait en crédit si les pays occidentaux observaient la même rigueur juridique à l’égard des autres protagonistes du dossier nucléaire. L’Inde et le Pakistan, par exemple, sont l’un comme l’autre détenteur de l’arme atomique. Bien que ces deux puissances asiatiques antagonistes n’aient jamais ratifié le traité de non prolifération nucléaire, ils bénéficient néanmoins d’une forte coopération nucléaire de la part des Etats-Unis et de la France.
Il en est de même d’Israël, lui aussi non adhérent au traité de non prolifération qui a, lui aussi, bénéficié de la coopération active des Etats occidentaux membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne) pour se doter de l‘arme atomique et dont l’arsenal s’élèverait à une centaine d’ogives.
En revanche, les Etats arabes notamment l’Egypte, a dû renoncer à l’option nucléaire sous la pression de Washington en contrepartie d’une aide annuelle d’un milliard de dollars, abandonnant de fait la maîtrise de l’espace stratégique moyen oriental à l’aviation israélienne.

En porte à faux devant leur opinion publique dont ils redouteraient un débordement, l’Egypte et la Jordanie ont été autorisés, fin 2006, dans la perspective de l’épreuve de force irano-américaine, à s’engager dans la production nucléaire à usage civil sous contrôle américain, accumulant ainsi un retard technologique de trente ans sur leur voisin israélien.
La neutralisation de l’Iran ne répondrait donc pas exclusivement à des considérations de formalisme juridique, -le respect de la légalité internationale, tant bafouée par ailleurs par les états occidentaux eux-mêmes-, mais relèverait aussi d’impératifs militaires sous jacents: le maintien d’une supériorité stratégique d’Israël sur l‘ensemble des pays du Moyen-orient réunis, et, au-delà, la persistance de la mainmise occidentale sur les réserves énergétiques de l’Asie occidentale et le contrôle des nouveaux oléoducs stratégiques en construction depuis l’Asie centrale, une des motivations latentes de l’intervention américaine en Afghanistan et en Irak.

La dernière transaction militaire américaine à destination du Moyen-orient tendrait à accréditer la thèse du primat israélien qui trouve sa justification la plus récente dans le comportement de l’administration américaine à l’égard de ses amis et alliés au Moyen-orient: le président Bush a en effet promis à Israël, en Août 2007, des fournitures d’armes de l’ordre de trente milliards de dollars sur dix ans, à titre gracieux, en contrepartie de la vente d’équipements militaires d’une valeur équivalente à quatre pays arabes représentant une population de cent millions d’habitants.
Dans son approche des problèmes du Moyen-orient qu’il souhaite équilibrée, Washington offre ainsi gracieusement des armes à Israël, pourtant déjà doté de la bombe atomique, mais en vend, en revanche, à ses alliés arabes, dont il réclame pourtant avec insistance la coopération pour sortir du bourbier irakien. Cette distorsion de traitement est à l’origine de bon nombre de dysfonctionnements entre les pays occidentaux et l’ensemble arabo-musulman et sa persistance à l’origine des flambées de violence cycliques anti-occidentales.

Au-delà du nucléaire iranien, La Révolution Islamique Iranienne s’est heurtée dès sa naissance, en 1979, et sous divers prétextes, à l’ostracisme occidental, d’abord via une guerre déclenchée par l’irakien Saddam Hussein encouragé en sous mains par les Américains et les Français, ensuite par l’embargo de fait imposé à son économie, enfin par sa diabolisation permanente, quand bien même les Etats-Unis instrumentalisaient la frange la plus radicale de l’Islam sunnite, «les talibans» afghans, dans leur guerre contre l’Union soviétique en Afghanistan.

Ce bras de fer diplomatico-militaire intervient alors que le Moyen-Orient, déstabilisé par une série de revers militaires américains et israéliens, est à la veille d’échéances diplomatiques capitales: l’élection d’un nouveau président au Liban, à l’automne 2007, la conférence de Paix du Moyen-orient que le Président George Bush en perte de vitesse s’emploie à mettre sur pied, à la mi-novembre, en vue de s’aménager une sortie honorable de l’Histoire, la consolidation du pouvoir politique des régimes arabes sous perfusion permanente américaine, notamment le premier ministre libanais Fouad Siniora, le premier ministre irakien Noury al-Malki, et le président palestinien Mahmoud Abbas, ainsi que le premier ministre israélien Ehud Olmert déconsidéré par ses déboires militaires au Liban, en juillet 2006.

3- La position française et l’alarmisme de Bernard Kouchner, «un tiers mondiste, deux tiers mondain»

Dans ce contexte hautement volatile, un homme s’est distingué gravement, Bernard Kouchner, le nouveau ministre français des Affaires étrangères. Aux vertus préventives de la diplomatie, dont il devrait être, es qualité, le parangon, ce médecin urgentiste secouriste des misères du monde parait préférer les avantages d’un bellicisme purificateur, suscitant l’émotion de la communauté diplomatique internationale par des propos alarmistes sur l’Iran le 15 septembre.
De retour d’une visite en Israël, et relayant sans doute les préoccupations de ses interlocuteurs, Bernard Kouchner, ce récidiviste en la matière, partisan auparavant d’une intervention musclée en Irak pour évincer Saddam Hussein, n’a pas écarté l’hypothèse d’une guerre contre l’Iran rejoignant en cela les thèses atlantistes de son nouveau mentor Nicolas Sarkozy, auteur d’une équation aussi sommaire que rudimentaire «la bombe iranienne ou le bombardement de l’Iran», seul dirigeant au Monde d’ailleurs à adopter ouvertement sur ce thème un lexique identique aux Israéliens, désignant Gaza de «Hamastan» et le Hezbollah libanais de «terroriste».
Ce grand bourgeois parisien, -«un tiers mondiste, deux tiers mondain», selon le jugement charitable de ses anciens compagnons de route-, a souvent témoigné de son intérêt pour les minorités ethniques, avec une prédilection pour celles situées dans les zones pétrolifères, le Biafra (Nigéria), le Kurdistan (Irak), le Darfour (Soudan), mais ce transfuge socialiste humanitariste a réussi le tour de force de blanchir, contre toute évidence, la junte birmane de l’accusation d’esclavage des jeunes travailleurs dans un rapport commandité par la firme pétrolière française «Total».
Toute honte bue, il n’a pas hésité, non plus, à revendiquer le bénéfice de la politique menée par son prédécesseur Dominique de Villepin, qu’il couvrait pourtant de sarcasme, ainsi que son nouveau parrain, pour son hostilité à l’invasion américaine de l’Irak.
Le Quai d’Orsay, souvent brocardé pour sa frilosité, s’est mû en antre d’ultra-faucons avec la propulsion de Bernard Kouchner à sa tête et la promotion de l’ancien ambassadeur de France à Tel-Aviv, Gérard Araud, au poste de Directeur des Affaires politiques, celle de son adjoint, Michel Miraillet, ancien deuxième conseiller à Tel-Aviv, au poste de Directeur des affaires internationales et stratégiques (AIS) au Secrétariat général de la défense nationale (SGDN), en charge de la synthèse stratégique quotidienne, celle enfin de Thérèse Delpech, la nouvelle théoricienne de l’«Empire du mal absolu» représenté, selon elle, par le quatuor diabolique: Iran ,Syrie, Hezbollah libanais et Hamas palestinien).
A ce vétéran au comportement néophyte, et à ses collaborateurs d’un néo-conservatisme déconsidéré par ses multiples avatars en Afghanistan et en Irak, une salutaire piqûre de rappel s’impose pour qu’aux rodomontades si égoïstement valorisantes au départ mais coûteuses en fin de compte se substitue la prise en considération des intérêts des divers protagonistes.

4- La sortie de crise

Il est vain et illusoire de compartimenter les problèmes du Moyen-orient, de découpler le conflit d’Irak de celui de la Palestine ou du Liban. Les combats croisés menés par l’Amérique pour le compte d’Israël en Irak et d’Israël pour le compte des Etats-Unis au Liban, de même que le propre combat mené par Israël pour son compte avec le soutien américain contre les Palestiniens relèvent d’une même intrication dont l’élément central demeure la revendication nationale palestinienne à un Etat viable, indépendant et souverain.
Il est tout aussi vain et illusoire de jouer la division des peuples dans l’adversité et d’attiser la rivalité séculaire entre sunnisme et chiite à la faveur des incessants retournements d’alliance américains en Irak. La démarcation majeure contemporaine de l’Orient ne réside pas dans la fallacieuse distinction entre la «modération» présumée des régimes arabes proaméricains sunnites et le «totalitarisme» ou l’«intégrisme» de leurs adversaires chiites.
L’antagonisme n’est pas, dans son aspect primordial, de nature religieux, mais se situe au niveau d’une éthique de gouvernement. En Palestine, le combat de libération contre l’occupation israélienne est mené exclusivement par des Sunnites que cela soit le Fatah ou le Hamas. Mais la différence entre ces deux formations sunnites n’est pas un problème d‘intégrisme religieux mais d’intégrité politique

Un modus vivendi opératoire aussi bien en Irak, qu’au Liban que dans le Golfe visant à une stabilisation de la sphère arabo-musulmane constituerait un prélude à des efforts conjugués non vers la neutralisation de la capacité nucléaire iranienne mais vers la dénucléarisation d’Israël et de l’ensemble du Moyen orient en vue de déblayer la voie à la promotion d’un règlement d’ensemble des problèmes régionaux, en tête desquels le problème palestinien.
Les pays arabes ont dépensé mille cinq cent milliards de dollars dans le domaine de l’armement au cours du dernier quart du vingtième siècle sans se doter ni de la capacité nucléaire, ni de la capacité spatiale ni d’une capacité de projection de force. Plutôt que d’ameuter la planète de leurs jérémiades, ou de se placer dans le sillage de maîtres occidentaux successifs, ils seraient avisés de prendre exemple sur l’Iran et de se doter d’une capacité de dissuasion à l’effet de rétablir la parité stratégique avec Israël et de forcer ainsi le respect des autres pays et du reste du monde.

5- le précédent historique du déploiement occidental de Beyrouth, en 1984

La dernière grande concentration navale au Moyen-Orient, en février 1984, s’est produite avec une participation significative de la France, avec la présence du porte-avions «Clemenceau» et ses avions «super-étendards», avant le rocambolesque feuilleton de son désamiantage, en 2006, et de six bâtiments d’escorte: la frégate «Duquesne», l’escorteur d’escadre «d’Estrée», le bâtiment de soutien logistique «La Rance», un transport de chalands de débarquement (BDC), deux bâtiments de débarquement d’infanterie et de chars (EDIC) 9070 et 0094 et le pétrolier « La Meuse».

Vingt trois ans après, la nouvelle armada américaine se déploie en l’absence de la moindre unité française en accompagnement amical, sauf à dérouter de l’Afghhanistan vers l’Iran l’escadrille aérienne basée au Kandahar en soutien aux opérations militaires américaines au Régime de Kaboul. Le fleuron de la flotte le porte-avions, le «Charles de Gaulle» est en phase de révision, absent du Golfe comme lors de l’intervention américaine en Afghanistan.

Au delà de l’infléchissement géostratégique de la nouvelle diplomatie française, cette évolution, pour bon nombre d’observateurs du Moyen-orient, signe symboliquement la contribution de la France aux affaires du monde, en la confinant à un rôle déclamatoire dont elle devrait user sinon avec sagesse du moins avec parcimonie.

En guise d’épilogue à la démonstration de force occidentale de Beyrouth, en 1984, Américains et Français ont dû subir les affres de la spirale des otages occidentaux au Liban (1984-1988), la vague des attentats de Paris (1986-1987), la guerre des ambassades entre Paris et Téhéran (1987), l’assassinat du Général Rémy Audran, un des responsables de la Direction Générale de l’Armement, le scandale de l’Irangate, la vente clandestine d’armes américaines à l’Iran sous embargo, le scandale Luchaire en France relatif à la vente du matériel de guerre français à l’Iran……La liste n’est pas limitative.

Le reste, connu, se passe de commentaires.

René Naba

Auteur « aux origines de la tragédie arabe » Editions Bachari 2006
« Du bougnoule au sauvageon, voyage dans l'imaginaire français » Harmattan 2002

« Rafic Hariri, un homme d'affaires premier ministre » - Harmattan 2000
« Guerre des ondes, guerre des religions, la bataille hertzienne dans le ciel méditerranéen »- Harmattan 1998


Source : Blog René Naba
http://renenaba.blog.fr/...

Jeudi 20 Septembre 2007
Daryoush SALIMIZADEH [daryoush@neuf.fr]

11:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, palestine, syrie, liban, romain, histoire, actualite, guerre, imperialisme, otan, euro-dictatire, usa, iran, presse, silence, barbarie, belgique, israel, irak, afghanistan | |  Facebook | |  Imprimer | | |

15/10/2007

15/10/2007: Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....

Enquête Forever Products à COURCELLES-Glacerie et rencontre avec les habitants ....


On le sait depuis le dernier Conseil communal, à la suite de la question orale posée conjointement par les conseillers Clersy et Taquin: la réunion réclamée  par 191 riverains-signataires aura lieu ce mercredi 17 octobre 2007, dans une classe des Ecoles de La Glacerie, pour discuter de l' enquête publique en cours avec les responsables communaux et de Forever...
Le hasard fait parfois étonnamment les choses: le receveur communal est malade. Le Collège convoque une réunion extraordinaire du Conseil communal, le même jour, à la même heure, pour désigner un remplaçant, s'il faut en croire l' information affichée sur le site Ecolo...
C' est donc en grand nombre que nos élus communaux auront la possibilité de venir discuter directement avec les riverains de La Glacerie... puisqu'ils devront se trouver au même moment à deux endroits différents...
C' est sans doute pour être mieux "à l' écoute des Courcellois" ? Peut être que quelques élus de l' opposition s'en étonneront ???

RoRo

21:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, belgique, hainaut, charleroi, politique, communes, democratie, actualite, silence, presse, ps, mr, environnement, ecolo | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/10/2007

13/10/2007: COURCELLES: Forever Products et l' action des riverains de La Glacerie, Wartonlieu et de La Motte ...

COURCELLES: Forever Products et l' action des riverains de La Glacerie, Wartonlieu et de La Motte ...

L' enquête publique "Forever Products" est toujours en cours dans ces trois quartiers de Courcelles-Motte, Glacerie et Wartonlieu .
Elle se terminera obligatoirement ce vendredi 19 octobre 2007, à 10 heures, après 20 mois de silence et de non-information de la population ...
C' est pourquoi les riverains ont réclamé, avec raison, la convocation par le Collège et dans leur quartier, d' une réunion publique d' information et de consultation de la population.
Cette réunion se tiendra effectivement ce mercredi 17 octobre 2007, à 19 heures, dans une classe de l' Ecole de La Glacerie.
Difficile en effet d' ignorer une demande-pétition signée par 191 personnes en quelques jours à peine ...
C' est donc un résultat de l' action mobilisatrice des habitants, obtenue sans l' aide d' aucun média... A part des question orales et autres remarques de passage, le fond du problème n' a toujours pas été débattu en profondeur au sein du Conseil communal ... Les élus attendent quoi exactement pour prendre position ... ?
La réunion devrait donc réussir une importante participation de gens tant les réactions et les inquiétudes sont nombreuses en raison de l' implantation de cette entreprise chimique au beau milieu d' un quartier populaire, aux voies de circulation difficiles, à quelques pas à peine d' une école primaire communale...
Ce dimanche 13 octobre 2007, une lettre collective réunissant 63 signatures supplémentaires sera encore transmise au Collège communal. En voici sa teneur:

"Monsieur le Bourgmestre,
"Mesdames et Messieurs les Echevins,

"Enquête publique "FOREVER PRODUCTS"

"   La première réunion publique a eu lieu à l' Hôtel de Ville le 25 janvier 2006 en rassemblant quelque 80 personnes du quartier.
"   A la suite de cette réunion, vous avez reçu de la part de nombreux riverains des remarques et questions, soit par lettres individuelles, soit par pétitions collectives (des centaines de signatures!)..
"   Pendant 20 mois de silence complet, aucune information, aucune explication, aucune réponse de votre part, ni de "FOREVER, ni de son Bureau d' études.
"   Pourtant, nous restons inquiets, non seulement en raison des actvités chimique de "FOREVER" sur le site, mais aussi et surtout en raison de tout ce qui y entre et y (re)sort par poids lourds entiers, en plein quartier populeux et à quelques pas d' une école communale, à destination de tout le Bénélux, et au-delà ...
"   Le 14 septembre 2007, à 13 heures, un camion-remorque brûlait sur l' autoroute de Wallonie, à l' entrée du Viaduc de Viesville.
"   Ce n' était pas beau à voir: à l' arrivée des pompiers, il ne restait déjà plus qu' une carcasse calcinée, noircie, toujours en flammes. Pourtant, ce camion ne transportait pas des produits nocifs, chimiques, inflammables, toxiques, explosifs, ...
"   Imaginons que ce cas puisse se reproduire lors d' une explosion d' un camion devant la sortie de l' école par exemple ...
"   FOREVER aura 60 emplois, les riverains de La Glacerie risquent d' avoir 60 cadavres ...
"    Les patrons de FOREVER diront :
Nous n' avons rien à voir avec cette explosion, nous respectons toutes les normes actuelles (?) de sécurité, nous avons reçu toutes les autorisations requises, c' est l' entreprise de transport, voir le chauffeur, qui est responsable !!
"    C' est pourquoi nous maintenons notre opposition aux activités chimiques de "FOREVER" et espérons que toutes nos remarques et questions antérieures restent valables dans le dossier.
"    Ce n' est pas la place d' une entreprise chimique en plein milieu de notre quartier quand on songe qu' il n' est même plus permis aujourd'hui de maintenir l' existence sur la place Roosevelt d' une simple friterie, par exemple, car ont vient de découvrir que les friteries traditionnelles nuisent à l' environnement, que des bonbonnes pourraient exploser, causant des incendies, dégâts et victimes...
"   La place de "FOREVER" est ailleurs: sur un zoning, à distances respectables des habitations, avec des voies routières et d' accès modernes et sans entraves ...
"   "FOREVER" est d' autant plus dangereux que d' autres sociétés et entrepôts, pour lesquels il n' y a pas d' enquête, sont également présents et voisins sur le même site ... On n' en parle évidemment pas à la population ...
"   Pourrions-nous également savoir quelle compagnie d' assurances couvre l' entreprise FOREVER et pour quels montants ? Ce simple renseignement nous donnera une idée, une évaluation faite par "FOREVER" elle-même, de l' ampleur des risques encourus ... ???
"   En espérant un avis défavorable du Collège et des autres autorités successives sur ce dossier, nous vous prions d' agréer, Mesdames, Messieurs les Bourgmestre et Echevins, nos sincères salutations.
"   Courcelles, le 06 octobre 2007.


suivent 88 signatures...

RoRo

23:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, hainaut, charleroi, politique, environnement, belgique, romain, histoire, actualite, democratie, presse, capitalisme, silence, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/10/2007: de Michel Collon, journaliste politique belge ...

 -------- Message original --------

Sujet: NOUVEAU: Pays basque, Iran, Irak, Cuba, Kosovo, Palestine, retraites, lobby sioniste...
Date: Tue, 9 Oct 2007 13:48:09 +0200
De: Michel Collon <michel.collon@skynet.be>
Pour :: <roger.romain@skynet.be>


Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement X

Nouveau sur :
Retrouvez les nouveaux articles au format XML

Hector Arturo - L'assassin du Che retrouve la vue grâce ... aux médecins cubains !
Il tua Ernesto Guevara en 1967. Mais c'est à Cuba qu'il a pu se faire guérir!
L'assassin du Che

Fatih Abdulsalam - Balkanisation de l'Irak ?
Le Congrès US vote pour diviser l'Irak en trois. Et si on divisait plutôt les Etats-Unis?
Irak

Lisa Karpova - Tony Blair : "La guerre, c'est pour persuader les peuples"
Crédibles, les 'valeurs occidentales' ? Rappels et citations scandaleuses...
La guerre

Norman Finkelstein - USA : le nouveau MacCarthysme consiste à déclarer antisémites tous ceux qui...
"Quand Dieu a créé la colonne vertébrale des profs US, il n'avait plus que de la marmelade"
Finkelstein

John Brown - Pays basque : les rafles du juge Baltasar Garzón
Au pays basque, avoir la mauvaise opinion vous mène en prison. Pour longtemps.
Pays basque

ACDN - Attaquer l'Iran ? Aux USA et en France, refusez d'obéir aux ordres !
Des personnalités US appellent à désobéir aux ordres d'invasion. Et les Français ?
Refusez d'obéir!

Georges Berghezan - L'Union européenne survivra-t-elle au Kosovo ?
Les Européens se divisent. Et les Serbes ne veulent pas se battre pour l'Otan.
Kosovo

Roi Peled - Les enfants font partie de la "machine de guerre palestinienne"
Quand l'armée israélienne justifie l'injustifiable
Enfants

Claude Danthony - 37,5 ou 40 ? Torchons ou serviettes ?
Une supercherie médiatique pour embrouiller le problème des retraites
37,5 ou 40 ?

Grégoire Seither - Pour avoir osé critiquer Israël, Desmond Tutu censuré aux Etats-Unis
Le prestigieux évêque anti-apartheid n'est pas le bienvenu partout
Desmond Tutu

12:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, courcelles, romain, actualite, presse, silence, collon, politique, cuba, irak, iran, usa, terrorisme, imperialisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

12/10/2007

12/10/2007: COURCELLES, après l' audit INTERNE, aura son audit EXTERNE: C' est quoi les sociétés d' audit ?

COURCELLES, après l' audit INTERNE, aura son audit EXTERNE:  C' est quoi les sociétés d' audit ?

S'il faut en croire ce qui se dit et se propose au Conseil communal, ce qui s' écrit dans "La Nouvelle Gazette", ce que réclame le groupe Ecolo et notre nouvia maïeur (et sans doute aussi l' Ucpw?) , COURCELLES, commune heureuse, pourrait avoir droit à son audit EXTERNE... On s' en dispute la paternité de la proposition parmi nos joyeux élus ...
Pour rappel, un audit INTERNE a déjà eu lieu, commandé par le bourgmestre, paraît-il. C' est lui qui aurait permis de mettre à jour certaines anomalies au point d' entraîner la démission (voire la chute ?) du Président de l' Union socialiste communale et de provoquer ... le ramdam actuel au sein du Ps et du groupe "socialiste" du Conseil communal...
Mené par des fonctionnaires compétents, il est à espérer qu' il n' en aura rien coûté pour les finances communales ... (?), déjà à plat.
Il apparaît cependant insuffisant pour mettre tous nos mandataires d' accord quant aux résultats financiers désastreux de la défunte majorité Ps-Cdh qui a mené les affaires de la Commune de 2000  à 2006.  Et oui, on oublie de rappeler que le Ps était accoquiné pour 6 ans au Psc-Cdh (qui a gagné 1 élu le 8 octobre 2006, on se demande bien pourquoi ?, et qui fait aujourd'hui le gros dos dans l' opposition, face au Mr, autre larron de circonstance) .
A son arrivée au pouvoir, Alex SOEUR aura dû constater que les caisses communales étaient vides pratiquement. Plus de fric, je comprends son désir d' en savoir un peu plus, en sus de la propagande électorale du Ps... servie dans nos boîtes aux lettres !
Mais, ça ne suffit pas: un audit EXTERNE devrait être commandé. L' ennui: il en couterait 75.000 euros à la Commune  (3 millions de fb !)... C' est pas rien !
Car, je suppose que de tels audits ne sont pas menés par des fonctionnaires et/ou mandataires de l' Etat, des Régions, des communes, mais que l' on s' adresse généralement à des sociétés PRIVEES d' expertises financières et administratives (?), hautement "spécialisées".
Ces experts, qui se déplacent, qui viennent mettre le nez, pendant des heures, des jours, des semaines, des mois, dans les affaires et la comptabilité, des entreprises privées ou publiques, des asbl, des communes, des sociétés de logements et/ou sportives, de toutes les institutions publiques, doivent coûter un  "osse" et leurs bureaux doivent réaliser en ce moment des affaires en or ...
Qui n' a pas son audit ? Qui veut son audit ? Qui propose un audit ?
C' est devenu une mode: Ecolo vient encore de proposer un audit pour examiner la gestion de l' Enseignement provincial en Hainaut ...
En ce moment, quand un parti "démocratique" de l' opposition veut mettre en difficultés un autre parti "démocratique" de la majorité, il propose  un audit ... A tort ou à raison ? Dans certains cas oui, dans d' autres non !
On y trouve quoi dans certains cas, dans les conclusions de l' audit ?: une mauvaise gestion, des tripotages budgétaires, le constat du mauvais rendement de certaines taxes insuffisamment rentables, des agents en surnombre, des subsides injustifiés et octroyés par générosité orientée politiquement et parfois, on met la main sur l' un ou l' autre mandataire et/ou fonctionnaire qui s' est copieusement arrosé et/ou favorisé...
Résultats: c' est l' électeur_contribuable_consommateur qui passe au presse-citron...
RoRo


 Envoyez vos réactionsréagirImprimerimprimerEnvoyer par e-mailenvoyer

lundi, 12 avril 2004, 8h51


C'est pas la crise pour tout le monde [partie 7] • Comment les sociétés d'audit contrôlent les comptes... et organisent la fraude

Quatre firmes se partagent le marché mondial de l'audit. Elles sont chargées de contrôler la régularité des comptes des sociétés. Une commission sénatoriale américaine a montré qu'en réalité, elles vendent elles-mêmes à leurs clients des techniques de fraude.

Henri Houben
14-04-2004

Scène quotidienne à New York. Il fut un temps où les impôts servaient à redistribuer les richesses. Du moins, c'était l'argument officiel. Aujourd'hui, on voit l'inverse: la taxation est utilisée pour aggraver les déséquilibres de revenus. Et la fraude en est un moyen essentiel. (Photo Solidaire, Roland Teirlinck)


«La vente de produits fiscaux potentiellement abusifs ou illégaux est devenue une activité lucrative aux Etats-Unis. Et certaines entreprises professionnelles, comme les sociétés d'audit, les banques, les sociétés de conseil en investissements et les firmes de loi sont des participants majeurs dans la vente massive de ces produits fiscaux génériques à de multiples clients.».

Cette citation n'est pas la conclusion d'un rapport d'une quelconque organisation altermondialiste fustigeant l'évasion fiscale aux Etats-Unis. Elle est issue du document officiel d'une commission sénatoriale américaine mise sur pied suite à la retentissante banqueroute d'Enron, qui avait révélé le laxisme de la société d'audit Arthur Andersen (aujourd'hui liquidée). La commission a enquêté un an sur les pratiques des sociétés d'audit. Ce qu'elle a découvert dépasse tout ce qu'on pouvait imaginer.

Etant donné la diversité des opérations, la commission sénatoriale s'est concentrée sur une seule société, KPMG, la prenant comme cas particulier.

Première constatation de la commission: KPMG a un département dont le but est de créer des produits fiscaux. Officiellement, il s'agit de livrer des conseils sur les taxes aux différents clients qui le demandent. Dans la réalité, ce sont des procédés sophistiqués (lire p. 11) pour échapper à l'impôt qui sont vendus de façon agressive.

KPMG et ses principaux dirigeants savent que ce sont des opérations soit illégales, soit abusives (c'est-à-dire dont le but n'est pas de créer une nouvelle activité, mais seulement de ne pas payer les taxes). Néanmoins, ils ne les présentent pas pour vérification aux organismes publics de contrôle. Et ils ne s'en soucient finalement que fort peu car dans les cas où ces infractions sont jugées, les sanctions sont faibles.

Les clients de KPMG signent une clause
de non-divulgation

KPMG fait signer une clause de non-divulgation aux clients. Ce qui alimente certainement les suspicions sur la manoeuvre. Celle-ci implique la société d'audit (KPMG), une société de conseil en investissements, une ou plusieurs banques et un cabinet d'avocats, qui confirmera au besoin la légalité des opérations. Tous sont dans le coup. Et KPMG approuvera les comptes comme société d'audit. Le tour est joué pour les obligations légales. Ce, moyennant une commission versée par le client à tous ces participants dans l'évasion fiscale.

Mais les organismes de contrôle de l'Etat ne vont pas rester dupes longtemps. Seulement, ils doivent prouver leurs allégations. Ce qui demande des investigations d'autant plus fastidieuses que le montage financier est complexe, impliquant de nombreuses sociétés, souvent même des firmes «écrans», installées éventuellement dans des paradis fiscaux.

Dès que le processus d'enquête est enclenché, KPMG nie tout en bloc et refuse de donner les documents nécessaires à l'organe de contrôle. La société d'audit fait tout ce qui lui est possible pour entraver la procédure.

Et quand finalement le jugement est prononcé et condamne l'opération, KPMG arrête la vente de son produit et le change légèrement. De cette façon, cela apparaît comme un nouveau produit, demandant une nouvelle investigation de l'organisme de contrôle.

Le plus grand redressement de l'histoire des Etats-Unis

En même temps, KPMG continue de se donner une image d'intégrité et de pureté pour ses différents clients. Dans son rapport 2003 et malgré les interrogations de plus en plus nombreuses des instances publiques, elle n'hésite pas à écrirequ'elle voit le fait d'avoir des clients prestigieux «comme la confirmation de notre intégrité».

La commission d'enquête a pu mettre la main sur des documents internes de KPMG qui démontrent le double langage de ses dirigeants.

KPMG est, par exemple, la société d'audit de Xerox. Or, cette multinationale de la photocopie a dû réaliser le plus grand redressement comptable de l'histoire des Etats-Unis. L'organisme de contrôle boursier, la SEC (Standard Exchange Commission) a déclaré que KPMG avait aidé Xerox à gommer 3 milliards de dollars de ses résultats entre 1997 et 2000. Le géant du matériel de bureau a payé, en 2002, une indemnité de 10 millions de dollars à la SEC, soit la plus grande sanction jamais commise dans la fraude comptable américaine. Et six directeurs ont dû verser 22 millions de dollars comme pénalité.

«La fraude fiscale est une véritable
industrie de masse»

Ceci, c'est pour KPMG. Mais les autres sociétés d'audit ont des pratiques identiques. Les produits fiscaux sont vendus aussi massivement. Ils impliquent d'autres banques, d'autres entreprises de conseil en investissements, d'autres sociétés d'avocats. Et ils sont tout autant illégaux ou abusifs. Ce qui pousse la commission d'enquête à cette conclusion: la fraude fiscale est une véritable industrie de masse aux Etats-Unis.

L'organisme de contrôle a établi des estimations d'après les investigations qu'il mène. En ne prenant en compte que les grandes firmes, soit celles qui ont des actifs supérieurs à 250 millions de dollars, les affaires en cours montrent une évasion fiscale d'environ 33 milliards de dollars, essentiellement sur la période de 1993 à 2002. Mais ce qui n'a pas encore fait l'objet d'enquête pourrait révéler une fraude portant sur 52 milliards. Ce qui fait un manque à gagner pour les impôts américains de 85 milliards de dollars.

De 1993 à 1999, le montant éludé s'élève en moyenne entre 11,6 milliards et 15,1 milliards de dollars par an. En comparaison, la somme totale des profits avant impôt en 2002 se chiffre à 904 milliards de dollars, sur lesquels sont prélevés 195 milliards de taxes. Dès lors, la fraude correspond à 6, 7 ou 8% du total des impôts. Et, encore, ceci est sans doute une sous-évaluation étant donné que les mesures sont prudentes et se fondent sur une définition stricte de l'évasion fiscale.

Il est particulièrement scandaleux qu'en même temps, le gouvernement américain - comme d'autres dans le monde, en particulier en Europe - lance des réformes fiscales qui avantagent surtout ceux qui disposent de véritables fortunes, ceux qui peuvent le plus facilement éluder l'impôt. En même temps, il réduit les dépenses sociales en faveur des plus démunis. Cette affaire fiscale est matière à inégalités sociales.

Il fut un temps où les impôts servaient à redistribuer les richesses. Du moins, c'était l'argument officiel. Même si c'était relatif, cela avait un certain fondement. Aujourd'hui, on voit l'inverse: la taxation est utilisée pour aggraver les déséquilibres de revenus. Et la fraude en est un moyen essentiel.

> Top

L'audit: une mission publique accomplie par le privé

- Cliquez sur le dessin pour l'agrandir -


Qu'est-ce que l'audit? Qui sont les «Big Four»? Que faire pour combattre la fraude?

Une société d'audit est une firme qui vérifie, au nom des autorités publiques, les comptes des entreprises. Il s'agit de voir si leur manière de procéder correspond bien aux normes comptables et à la légalité. Mais les sociétés d'audit sont privées. Ce sont des associations qui, à côté des activités d'audit, vendent également des conseils en tout genre.

Le monde de l'audit est extrêmement concentré. Il y a peu, cinq firmes géraient l'essentiel de la vérification comptable à l'échelle internationale: Arthur Andersen, PricewaterhouseCoopers, Ernst & Young, Deloitte & Touche et KPMG. C'étaient les Big Five.

Avant que la faillite d'Enron n'éclate. Une banqueroute où la société d'audit, en l'occurrence Arthur Andersen, a laissé faire les fraudes comptables. Ainsi, Enron plaçait une partie de sa dette dans des sociétés contrôlées par ses employés et, de cette façon, présentait des chiffres continuellement en progression pour bénéficier de l'appui de la Bourse. Arthur Andersen, également impliquée dans les problèmes de Worldcom et de Vivendi, a été liquidée, malgré ses 85.000 salariés au niveau mondial. Restent les Big Four.

KPMG est donc une de ces firmes. Géante, elle emploie 100.000 personnes (dont 1.000 en Belgique) et a un chiffre d'affaires de 12,2 milliards de dollars pour 2003, répartis en 5,7 milliards pour les activités d'audit, 3,3 milliards pour les avis sur les impôts et 3,1 milliards pour les autres conseils.

KPMG est une société d'associés, de droit suisse, mais dont le siège central est basé à Amsterdam. Elle a pour client des entreprises tels que Intel, Xerox, Bayer, BP ou des banques comme la Deutsche Bank et la Morgan Chase. Un symbole de la mondialisation.

Les sociétés d'audit aident les entreprises clientes à falsifier leurs comptes pour, selon les cas, hausser artificiellement le résultat bénéfice afin de soutenir le cours en Bourse (comme pour Enron) ou, à l'inverse, pour réduire leur bénéfice imposable. Les produits incriminés par la Commission d'enquête sénatoriale américaine ayant enquêté sur KPMG (voir page 10) font partie des revenus de la section «taxes» du groupe d'audit et sont parmi les plus populaires de ce département.

Comment l'Etat
pourrait combattre
la fraude fiscale?

Dans ces conditions, on comprend que les dirigeants d'entreprise ne soient pas de chauds partisans de la transparence financière. Ce qui est moins normal, c'est que les gouvernements continuent, contre vents et marées, à refuser cette transparence.

Pourtant, la forte concentration internationale des sociétés d'audit montre qu'un contrôle à grande échelle des transactions des multinationales serait possible. Il s'agirait d'abord de séparer complètement les activités de conseil aux entreprises et l'audit: il est en effet aberrant qu'une société contrôlant les comptes d'une firme soit aussi celle qui la conseille. Mais plus fondamentalement, les missions d'audit devraient être exclusivement accomplies par des sociétés publiques et non plus par des groupes privés. Que faut-il de plus que la démonstration de leurs agissements frauduleux par une commission sénatoriale américaine pour leur retirer de telles compétences?

Evidemment, une lutte efficace contre la fraude implique encore d'autres mesures. Par exemple: augmenter les moyens et le personnel des organismes de contrôle fiscal (comme l'Inspection spéciale des impôts en Belgique), renforcer les pouvoirs de contrôle du personnel sur les entreprises via le conseil d'entreprise, rendre publics les documents comptables et fiscaux des entreprises (comme le sont actuellement les seuls comptes annuels) et, bien sûr, lever le secret bancaire. Car une série de transactions des firmespassent par les banques. La levée du secret bancaire assurerait donc la «traçabilité» des opérations financières des entreprises.

> Top

Une construction financière complexe

Petit aperçu (en plus simplifié) d'un des procédés créés par les sociétés d'audit, dont KPMG, pour échapper à l'impôt.

Prenons un capitaliste qui doit payer des impôts sur un revenu de 10 millions de dollars. Il est approché par KPMG et par une société d'investissement liée à cette dernière. Ceux-ci proposent leur produit.

Le capitaliste va d'abord créer une société A grâce à un apport en capital de 700.000 dollars. Ceci correspond à 7% du montant qui doit échapper à l'impôt.

La société A demande un crédit à une banque, qui est dans le coup, pour 25 millions de dollars. Celle-ci pratique un taux supérieur au marché, par exemple 16%, et ajoute un crédit de 10 millions, soit le montant qui doit échapper au fisc. Cela fait donc 35 millions.

Avec cet argent, la société A crée une nouvelle firme, la société B, dont elle apporte 90% du capital. Les 10% restants sont avancés par la société d'investissement qui avait approché le capitaliste.

Une série de transactions sont réalisées et, en fin de compte, la société d'investissement décide de se retirer de la firme B, entraînant la dissolution de celle-ci. La société A se retrouve avec une perte qui doit correspondre aux 10 millions devant échapper à l'impôt. Comme elle appartient au capitaliste, celui-ci déclare la perte de 10 millions, ce qui lui permet de ne pas devoir payer d'impôt sur ce montant. Pour un taux de 40%, cela lui fait un gain de 4 millions.

Il doit verser la commission aux différents partenaires: en général, 2,75% pour la société d'investissement, 1,25% pour la société d'audit (KPMG), 1,25% pour la banque créditrice et une somme qui peut se monter à 50.000 dollars (ou davantage) pour le cabinet d'avocats contacté par KPMG afin d'assurer la légalité de l'opération. Evidemment, KPMG en profite aussi pour approuver les comptes.

Finalement, ces différentes sociétés empochent 1,8 million. Le capitaliste, lui, gagne 4 millions moins 1,8 million et moins sa mise de 0,7 million. Soit 1,5 million.

> Top

Et en Belgique?

La Belgique est-elle épargnée par l'action frauduleuse des sociétés d'audit? Il est permis d'en douter puisque ce sont les quatre mêmes sociétés qu'on retrouve partout dans le monde. Il suffit d'examiner qui audite la plupart des sociétés du Bel 20 (qui font référence à la Bourse de Bruxelles). On retrouve les incontournables Ernst & Young (Almanij, Barco, Belgacom, KBC, Mobistar), PricewaterhouseCoopers (Dexia, Fortis, Omega Pharma, Umicore), Deloitte & Touche (Bekaert, Cofinimmo, Delhaize, Electrabel, GBL, Solvay) et KPMG (Agfa-Gevaert, Colruyt, Interbrew)

KPMG est aussi l'ancien auditeur des comptes de Lernout & Hauspie (L&H), la société de technologie vocale d'Ypres à l'origine d'un scandale du type de celui d'Enron. Aujourd'hui, un tribunal de Boston exige que KPMG livre ses documents de travail relatifs à l'audit de L&H. KPMG refuse, se retranchant derrière le secret professionnel. Qu'a-t-elle à cacher?



 

21:31 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, histoire, actualite, belgique, communes, politique, capitalisme, democratie, presse, silence, ps, mr, cdh, ecolo, ucpw, hainaut, charleroi | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/10/2007

09/10/2007: COURCELLES: le Conseil communal du 04 octobre 2007: fatigant pour tout le monde ...

COURCELLES: le Conseil communal du 04 octobre 2007: fatigant pour tout le monde ...

Le Conseil communal de COURCELLES s' est réuni le jeudi 04 octobre 2007.
Rien de bien saillant n' en est sorti.
Certains parmi le public disent de plus en plus: "C'est Bouglione, c' est du cinéma ... !"
Moi, je dis tout simplement: c' est le ronronnement collectif habituel entre les représentants des partis pseudo-démocratiques, dont certains représentants se grattent pour se faire rire. Que pourraient-ils encore offrir ou promouvoir de neuf, de progressiste ... ? C' est l' usure d' un système dans 589 communes du pays ...
Je relèverai donc à peine quelques actes et décisions qui nous concernent directement dans notre vie de tous les jours ...

LE FN SE RÉTRÉCIT:
Résultats des bisbouilles internes et démêlés du Président du FN avec la Justice, Monsieur Roland Goffin jette l' éponge à Courcelles (A Charleroi, depuis le 8 octobre 2006, une conseillère a déjà fait de même..., pour rappel). Il annonce qu' il a remis sa carte au Fn et qu' il siégera désormais comme conseiller indépendant ... Il n' est plus en phase avec la gestion et les idées (?) du parti ... Du coup, certains le voient déjà se reconvertir et entrer dans un parti "démocratique" du capitalisme...
Le groupe Fn ne compte donc plus que 2 conseillères qui, sans grande expérience politique, ne feront guère le poids au sein du Conseil ...
Sale coup pour le parti et pour ces 10% d' électeurs déçus pour la plupart et qui ont bêtement voté à Courcelles pour ce parti raciste d' extrême-droite, en disant "Avec eux, ça va changer ...!".
C' était en effet Monsieur Goffin qui avait tiré la charrette procédurière et s' était tapé tout le boulot éléctoral pour faire entrer ce parti au Conseil, obtenant 3 élus, on se demande bien pourquoi et comment ...
En attendant, avec Monseiur Goffin (sorti du Fn) et Monsieur Cigna (exclu du Mr), nous voilà désormais avec 2 conseillers indépendants... Mais indépendants de quoi, en fait ? A mon avis, dans les 5 ans à venir, nous risquons de voir encore d' autres bouleversements qui cadrent, évidemment, en 'démocratie', avec la volonté exprimée dans l' isoloir par bien des électeurs ...

ADMINISTRATEUR de "A CHACUN SON LOGIS" ?
Il fallait désigner 10 administrateurs, élus ou non-élus, présentés par les groupes politiques, pour représenter la Commune de Courcelles dans la société de logement social.
Bizarre, bizarre: suivant une certaine clé de répartition "démocratique", concocté en haut - lieu,
-le Ps, 12 conseillers sur 29 (grand perdant des communales !), a droit à 6 administrateurs (la majorité absolue ...!)
-le Mr, 5 élu sur 29 (il a déjà perdu des plumes en la personne de Cigna!), a droit à 2 administrateurs...
-l'ensemble de l' opposition, 12 élus sur 29, a droit à 2 administrateurs (1 Psc-Cdh, 1 Ecolo)...
Le Fn (3 élus) n' a droit à aucun représentant, car ce n' est pas un parti démocratique ...
Effectivement, un raciste ne peut être un démocrate, même s' il a été démocratiquement élu.... Un "stalinien" ne peut être qu' un dictateur ... Un partisan, intégré de la dictature capitaliste, qu' il soit Ps, Mr, Cdh ou Ecolo, ne peut être qu' un "démocrate" auto-proclamé ... C' est à mourir de rire !
Un peu de retenue et une meilleure connaissance de l' Histoire, chez tous ces "démocrates" ronronneurs, ne ferait pas de mal... Pour être "démocrate", il suffit de faire allégeance au capitalisme pur ou mou. Dans ce cas, le groupe parlementaire est même largement subventionné par les institutions fédérales et régionales, avec le fric des contribuables, et les médias "sécurisés" sont à ses bottes...
Donc 8 administrateurs Ps-Mr, 2 administrateurs pour toute l' opposition réunie Cdh, Ucpw, Ecolo, Indépendants, Fn ... Ca, c' est de la "démocratie" ... !

"FOREVER PRODUCTS" à La Glacerie:
La fond du problème n' a toujours pas été examiné en profondeur, ni débattu, par le Conseil.
Certains, vite contents, y voient une bonne affaire du fait que la Société Forever met ses dossiers en ordre, même si pas mal de riverains verraient avec bonheur Forever aller mener ses activités chimiques ailleurs, au sein d' un zoning approprié, par exemple ...
Monsieur Clersy (Ecolo) et Madame Taquin (Mr) ont posé une question orale: à savoir si une réunion publique d' information des riverains serait convoquée effectivement par le Collège AVANT la clôture de l' enquête publique comme le réclame une pétition des habitants comportant 191 signatures, réunies en quelques jours. Elle sera convoquée, après 20 MOIS DE SILENCE, pour le 17 octobre 2007, a 19 heures, dans une salle des Ecoles de La Glacerie. La première réunion a eu lieu à l' Hôtel de Ville le 25 janvier 2006, même si l' Echevin Hansenne, sans doute pris par la fatigue, a affirmé que c' était en novembre, sans d' ailleurs préciser de quelle année ...
Cette réunion n' aurait pas été convoquée, s'il n' y avait pas eu l' opposition et la mobilisation des riverains, car évidemment la procédure, voir Monsieur Soeur selon "La Nouvelle Gazette", ne les y oblige plus ...

LES FRITERIES, place Roosevelt, c' est fini !
En 67 ans, j' ai toujours connu 1 ou 2 friteries sur la place du Trieu...
C' est fini: en haut-lieu, on a subitement découvert que les "baraques à frites" ne cadrent plus avec l' environnement, que des bonbonnes peuvent exploser, que les friteries peuvent s' enflammer ...
Bref, dans la pratique, elles ne peuvent donc plus être construites qu' en dur, en sites propres, voir des sites aménagés et mis en soumission (comme à Charleroi) que par les communes elles-mêmes dans les faits ...
Bref, c' est la place du Trieu, qui avec le "Festival aux Moules" parti à Chappelle-Godarville, se vide un peu plus, sans que cela ne chagrine aucun de nos élus qui ont décidé, au point 11 de l' ordre du jour, de l' expulsion de la friterie "pour occupation illicite du domaine public...". Bof ! Il faut vivre avec son temps ...

LA "GESTION COMMUNALE":
Elle se poursuit. Au point 20.02.a), le conseiller communal Ecole Christophe Clersy a interpellé pratiquement pour rien sur "la situation politique communale".
Pas de problème: le maïeur restera en place malgré les tirages dans son groupe politique, le Ps. Les 3 échevins Ps, dont le médiateur demande la démission, ne le feront pas. Ils restent bien à leur place, dans leurs fonctions. Et l' ambiance serait même meilleure qu' avant au sein du Collège. Leur retirer leur signature? Au fond, c' est complètement idiot, il faudra continuer à les payer pour ne plus rien foutre. Et les autres échevins devront se répartir leur boulot. Alors, autant qu' ils continuent à boulotter... D' autant que les 3 échevins, jurent qu' ils n' ont fait que leur travail au service du populo...
Des problèmes au Ps?  On va surmonter cela ... A moins que le judiciaire ne vienne pertuber tout cela ...?
Tout au juste, on discute encore sur les finances et la manière d' interpréter comptes et budgets. La majorité a approuvé le compte communal 2006. Dans le public, on se demande toujours si le déficite du compte est celui de l' année 2006 ou le déficit cumulé de tous les exercies annuels de la Commune depuis 1830. C' est mon cas, car je n' ai pas bien compris. Nos conseillers eux ont des façons divergentes d' interpréter et comprendre tout cela. L' ex-échevin de finances Pol Quériat verrait même le déficit prévu virer au boni.
Ce que je sais, c' est que le budget communal 2008 n' existe toujours pas, que la commune vit, en octobre 2008 (du jamais vu !), sous le régime des douzièmes provisoires, que la taxe à l' Ipp a déjà vu sa part communale augmenter de 10% (Les "chers" électeurs constateront cela sur leur facture de l' an prochain... en attendant tout le reste).
Présent en séance, l' actuel receveur communal et très mal pris, est venu expliquer ses difficultés de gestion informatique et expliquer en fait qu' au compte 2006, il n' a fait qu' enregistrer les droits constatés... C' est-à-dire les recettes et dépenses réelles sur lesquelles la Commune peut effectivement compter par rapport aux prévisions budgétaires prévues par le Conseil antérieurement...
RoRo

00:43 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, courcellles, romain, histoire, actualite, presse, silence, politique, ps, mr, cdh, fn, ecolo, ucpw, democratie, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

03/10/2007

03/10/2007: COURCELLES: l' enquête publique "FOREVER PRODUCTS" à La Glacerie ...

COURCELLES: l' enquête publique "FOREVER PRODUCTS" à La Glacerie

Les riverains des quartiers de La Glacerie, du bas de La Motte et de Wartonlieu continuent à s' organiser, dans le cadre de l' enquête en cours, en raison des activités chimiques de cette entreprise, en plein centre d' un quartier populeux et à proximité d' une école.
Inquiets les riverains: pas seulement pour les activités à l'intérieur de l' entreprise, mais aussi en raison de tout ce qui y entre et y sort par de nombreux poids lourds à destination de  tous le Benelux et des grandes surfaces de distribution...
Cet après-midi, 191 signatures, récueillies en quelques jours à peine chez 4 commerçants du quartier et parmi les parents d' élève, ont été déposées au Secrétariat communal. Objet:  réclamer des autorités communales une réunion publique d' information et de consultation des riverains AVANT la clôture de l' enquête, dans une salle des Ecoles communales de La Glacerie.
On verra au cours du Conseil communal de ce jeudi la suite qui sera réservée par les élus communaux, échevins et conseillers, à cette requête bien légitime, comment elle sera répercutée dans les débats.
La vigilance reste de mise dans le quartier et l' affaire Forever est sans doute très loin d' être terminée ... (?)
RoRo

19:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : democratie, belgique, courcelles, actualite, histoire, romain, presse, politique, capitalisme, silence, communes | |  Facebook | |  Imprimer | | |

02/10/2007

02/10/2007: FOREVER PRODUCTS: question orale du groupe Ecolo lors du Conseil communal de ce jeudi 4 octobre 2007 ....




Sujet: [FOREVER PRODUCTS: question orale du groupe Ecolo lors du Conseil communal de ce jeudi 4 octobre 2007


COURCELLES: la pression des habitants de La Glacerie, de la Motte et de Wartonlieu, commence à se faire sentir dans le cadre de l' enquête FOREVER PRODUCTS: diable, près de 20 mois de silence de l' entreprise et des  autorités, alors que les activités de Forever se poursuivent. Pas la moindre information ...

Les habitants pétitionnent donc: ils réclament une réunion d'urgence, avant la date limite de clôture de l' enquête le 19 octobre 2007, d' une réunion publique d' information et de consultation de la population, dans une classe des Ecoles de La Glacerie, et à une heure acceptable, afin de permettre au plus grand nombre de personnes intéressées de pouvoir assister. Ne faut-il pas être enfin à l' écoute des Courcellois et faire descendre la "démocratie" dans les quartiers. Les élus et les autorités "compétentes" décident évidemment. Mais l' avis, les inquiétudes des habitants, entre deux élections communales qui ont lieu tous les 6 ans ... ?

Bref, les signatures récoltées devraient être remises au Secrétariat communal ce jeudi au plus tard, alors que le Conseil communal se réunira en soirée.

La pétition sera remise à l' intention du Collège, mais aussi des Membres du Conseil communal, afin que l' ensemble des élus de TOUS les partis soient informés.

En effet, indépendamment des lois et réglementations communales, PETITIONNER, s' adresser à n'importe quel corps constitué, est un droit en Belgique, y compris celui de s' adresser aux 2 chambres législatives.

On verra la suite qui sera donnée à la question orale d' Ecolo et s'il sera permis aux élus de s' exprimer, d' émettre un avis, des propositions, ou si l' actuel maïeur va se borner, une fois de plus, à écouter et passer au point suivant de l' ordre du jour. Car dans ce domaine, la fameuse "démocratie" communale n' a pas avancé grâce aux tripotages du Ministre Couard et compagnie en faisant adopter sa fameuse Charte. Elle a plutôt reculé... Les droits des élus ont plutôt été rabotés... C' est ce qui faisait sans doute, dans la bouche du conseiller Robert Tangre, parler de "démocratie" inachevée... Moi, j' aurais plutôt parlé de "démocratie" bafouée, si je trônais encore aujourd'hui parmi nos 29 élus de tous bords... Et un Conseil communal doit toujours évidemment avoir la possibilité de discuter librement de son ordre du jour, de l'ordonancement de ses débats, même s'il faut décider d'une proposition et d' un vote majorité contre opposition... Ou alors, il s' agit même d' une "démocratie" cadenassée ... C' est du moins mon avis extérieur ...

RoRo
a/conseiller communal


FOREVER PRODUCTS: question orale du groupe Ecolo lors du Conseil communal de ce jeudi 4 octobre 2007

Courcelles, le 2 octobre 2007. 

 





A l’attention du Collège des Bourgmestre et Echevins de et à Courcelles
Rue Jaurès
6180 - COURCELLES
 
   
Mesdames, Messieurs,
 
Concerne : ajout d’une question orale à l’ordre du jour du prochain conseil communal
 
Pourriez-vous ajouter, à l’ordre du jour du prochain conseil communal, un point ayant trait à l’enquête publique en vue d’obtenir un permis de classe 1 de la société Forever Products ?
 
Je vous en remercie.
 
Veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes salutations les plus sincères.
 
Christophe CLERSY,
Conseiller communal ECOLO 
 
 
Question orale relative à l’enquête publique en vue d’obtenir un permis de classe 1 de la société Forever Products
 
Nous avons appris récemment que la demande de permis visant à régulariser les activités de la Société Forever Products établie à la rue de la Glacerie était enfin sur les rails.
 
Nous nous en réjouissons.
 
L’enquête publique a d’ailleurs démarré.
 
Plusieurs promesses avaient, à l’époque, été formulées afin qu’une réunion citoyenne sur le dossier soit mise sur pied afin que les riverains puissent rencontrer le Collège et les représentants de la société.
 
Les réunions de ce type ont déjà, par la passé, prouvé toute leur pertinence.
 
Qu’en est-il de vos intentions à ce sujet ?
 
Je vous remercie.
 
Christophe CLERSY

20:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silence, capitalisme, courcelles, romain, belgique, actualite, presse, democratie, solidarite, politique, communes, ps, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

01/10/2007

30/09/2007: Jeanne d'Arc démystifiée: sans doute ni bergère ni pucelle ....


-------- Message original --------
Sujet: Jeanne d'Arc démystifiée: sans doute ni bergère ni pucelle
Date: Sun, 30 Sep 2007 08:45:51 +0200
De: Marc Lemaire <fa032881@skynet.be>
Pour :: Roger Romain <roger.romain@skynet.be>


Jeanne d'Arc démystifiée: sans doute ni bergère ni pucelle

AFP - Vendredi 28 septembre, 13h40

NANCY AFP) - Jeanne d'Arc, petit bergère inculte mandatée par Dieu pour sauver le royaume de France: le mythe, véhiculé depuis des siècles, est à mille lieux de la réalité, tentent de démontrer Marcel Gay et Roger Senzig dans "L'affaire Jeanne d'Arc".

Le simple nom de l'héroïne est une "hérésie", estime Marcel Gay, journaliste à L'Est républicain, qui a enquêté plus de dix ans sur le sujet. On connaît 19 lettres écrites par Jeanne. Cinq (dont trois étaient signées) ont été vues par les auteurs: sur aucune d'entre elles Jeanne ne s'est appelée "d'Arc".

Ses origines modestes paraissent aussi suspectes. La prétendue bergère, lors de son procès à Rouen, a déclaré n'avoir "jamais gardé les moutons et autres bêtes". Excellente cavalière, Jeanne maîtrisait en outre le français de la cour, comme le rapportent des écrits cités dans l'ouvrage.

Les circonstances de sa mort laissent également perplexes. Si l'Histoire veut que Jeanne d'Arc meure sur le bûcher en 1431, des centaines de documents attestent de la présence de "La Pucelle de France" à Metz, Arlon (Belgique), Cologne (Allemagne) ou encore Orléans après 1436.

"Au XVe siècle comme aujourd'hui, on manipulait l'opinion publique. Jeanne d'Arc, c'est de la diplomatie secrète, observe Marcel Gay. La légende est belle, mais la vérité l'est encore plus."

La thèse des auteurs, étayée par de très nombreux documents, est que Jeanne, de son vrai nom Jeanne d'Orléans, était une arme "psychologique" de la couronne française, alors en difficulté face aux Anglais.

L'"opération Pucelle", conçue par la belle-mère du roi, Yolande d'Anjou, fait entendre des voix à Jeanne, pour l'introniser comme messager de Dieu et inspirer de la crainte à ses adversaires. Le stratagème fonctionne durant ses campagnes militaires.

Dernier accroc à la légende: Jeanne se marie en 1436 avec Robert des Armoises, pour devenir Jeanne des Armoises. La Pucelle n'est plus.

Son mythe sera ravivé à la fin du XIXe siècle. La France, après la défaite de 1870, se cherche une icône. Jeanne la Lorraine devient un symbole fondateur de la République. Elle sera canonisée en 1920.

("L'affaire Jeanne d'Arc". Editions Florent Massot. 280 pages + annexes. 19,5 euros)

21:21 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, belgique, france, courcelles, histoire, actualite, presse, silence | |  Facebook | |  Imprimer | | |