31/10/2007

31/10/2007: GREENPEACE, Electrabel ( dite encore Electralaide..)...et Courcelles!! ...



-------- Message original --------

Sujet: GREENPEACE, Electrabel ( dite encore Electralaide..)...et Courcelles!!
Date: Wed, 31 Oct 2007 13:40:20 +0100
De: ernest glinne <ernest.glinne@skynet.be>


Bonjour à toutes et tous..
Il est très opportun de faire diffuser le clip de GREENPEACE < Tous plumés par Electrabel >. Il n'est pas sans intérêt de rappeler comment le Conseil communal de Courcelles a délibéré- NOTAMMENT au cours de ses séances publiques des 06/10/2005, 16/12/2OO5 ET 30/01/2OO6 - sur la reprise totale d'Electrabel par Suez ( déjà actionnaire au niveau de 49,9% ) et les conséquences pour la Commune via notre participation aux intercommunales distributrices d'énergie, dont singulièrement l'IEECH ( Intercommunale d'électricité de l'Est et du Centre du Hainaut, aujourd'hui dissoute et dont j'étais administrateur ). Le règlement d'ordre intérieur du Conseil communal confiant à nos élus locaux le devoir ( très relativement observé, même à < A Chacun son Logis >...) de rendre compte de leurs mandats dérivés, j' ai  voulu agir à notre plan, d'autant plus que l'Union des Villes et Communes de Wallonie ( signature de Mme.Louise-Marie Bataille) avait communiqqué sans éclat excessif le 09/09/2005 une note intitulée < OPA DE SUEZ SUR ELECTRABEL: QUELLES PERSPECTIVES POUR L'ANCRAGE COMMUNAL? >.
Ce document proposait trois options: 1) refuser l'OPA et conserver la participation dans Electrabel; 2) échanger les Electrabel contre des Suez; 3) vendre les Electrabel et prendre la recette. J'ai défendu cette dernière, libellée comme suit: < Dans le cadre de cete hypothèse, le Conseil d'administration de l' Union des Villes et Communes de Walonie demande une concertation avec le Gouvernement wallon quant aux options envisagées sur les affectations de cette recette importante pour les communes. La négociation sur la réafffectation devra permettre de dégager des solutions qui tiennent compte à la fois d'une gestion prudente et éclairée des deniers publics et des besoins communaux en investissements ( création de logements, assainissement des friches industrielles, économies d'énergie, constitution de fonds de pension,soutien des PALME -NDLR: programmes d'actions locales pour la maîtrise de l'énergie-,etc..) >. Présentée au nom de notre groupe, nous avons eu la surprise d'obtenir le vote favorable de l'UNANIMITE du
Conseil. Le Bourgmestre Trigaut a transmis cette prise de position à l'Intercommunale concernée. Le Collège s'est vite fait rabrouer pour avoir permis au Conseil de sortir de ses compétences, seul le CA de l'IEECH étant compétent. Le problème s'est chargé de venin lorsque je me suis abstenu au CA...L'IEECH a été reprise par l'IPFH ( Intercommunale pure de financement du Hainaut) où je suis resté assez longtemps pour m'entendre refuser tout débat sur le projet de fusion engagé de Suez avec GDF, aujourd'hui accompli sans discussion dans nos parlements de Belgique...Tout ce que j'ai pu obtenir pour ma part est l'insertion d'une note au procès-verbal du dernier CA de l'IPFH. Je vous l'enverrai si vous le jugez utile...
Alors qu'il n'y a pas de politique européenne de l'énergie ( j'ai remis un dossier en <information> au Conseil communal, que je vous transmettrai aussi si c'est jugé utile ), les intercommunales et Electrabel ( qui ne fait aucune publicité sous le nom de Suez bien qu'elle y soit totalement intégrée..) plument le consommateur dans des proportions gigantesques.La politique des prix n'est pas sérieusement discutée. Les accises de l'Etat fédéral en perdition profitent des hausses pétrolières. Les intercommunales de distribution aussi, fort capables de faire chanter les communes avec l'argument des ristournes/recettes communales . Les budgets de Charleroi ET DE COURCELLES viennent de réduire leur étranglement grâce au versement immédiat, en 2007, de 7O% de leurs ristournes de 2008, soit une anticipation amputant le budget prochain.
Le consommateur va être ponctionné et il le sera plus encore. Les intercommunales sont complices de Suez et les communes sont satisfaites de participer, même en d'étranges conditions, à la prédation exercée sur l'usager familial. DES POLITIQUES COMMUNALES DE L'ENERGIE SONT POSSIBLES, MEME PARTIELLEMENT ET/OU GRADUELLEMENT. Des exemples existent, à Virton et ailleurs..., dans lerenouvelable notamment. Que va devenir le PALME initié à Courcelles, qui se bornera probablement à diffuser des conseils de sobriété et d'épargne aux consommateurs!?
Je ne serai pas à la réunion de la Locale du 05/11 et demande d'y être excusé. Si toute cete prose vous a intéressé(e), faites-le moi savoir. Merci.
Très cordialement....

20:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, europe, capitalisme, presse, silence, courcelles, belgique, romain, histoire, hainaut, politique | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.