21/06/2007

21/06/2007: COURCELLES: les finances communales en faillite ? Ce jeudi-soir, grabuge à la Maison du Peuple ... ???

COURCELLES: les finances communales en faillite ?  Ce jeudi-soir, grabuge à la Maison du Peuple ... ???

Apparemment, c' est pas fini les remous qui secouent le Parti "socialiste" au Pays-Noir, la région de Charleroi ...

Après CHARLEROI-Ville, FONTAINE-L'EVEQUE..., c' est, semble-t-il, COURCELLES qui entre, à son tour, dans la danse ...

Au menu de ce jeudi-soir 21 juin 2007, une grosse réunion, convoquée à la Maison du Peuple de COURCELLES-Trieu ...

S'il y a du grabuge, les murs de la Maison du Peuple, risquent de craquer jusque sur la place Roosevelt: car un millier de membres, militants et élus du Ps, sont convoqués en assemblée générale extraordinaire (ce qui n' est pas coutumier!) par le Comité directeur de l' Usc.

Ce qui semble en cause, une fois de plus: la gestion des finances publiques communales et le rôle de gestionnaires-échevins-caïds qui veulent gérer à leur façon, intra-muros, sans même vouloir (et/ou accepter de) rendre des comptes aux organes de contrôle et/ou de direction de leur propre parti, à plus forte raison les élus de l' opposition et, in fine, la population... C' est un peu comme si l' Hôtel de Ville leur appartenait en bien propre ... et ses 29.000 habitants contribuables/électeurs ... ou non avec. Chuuut ... !

Principalement sous la loupe: la gestion de l' ex-bourgmestre  de COURCELLES  de 2001 à 2006 et de ses échevins, y compris l' ex-échevine Psc de l' ancienne majorité Ps-Cdh, aujourd'hui accusée d' avoir eu elle aussi des responsabilités ...

Des responsabilités qui sont donc collégiales, POURQUOI ? Parce que la situation financière communale serait en faillite. L'ancien Collège prenait, semble-t-il, des décisions internes qui devaient rester secrètes, sans faire l' objet de délibérations officielles obligatoires. Pendant la campagne électorale communale, le conseiller communal Pirmolin (Psc), avait d' ailleurs soulevé des problèmes de "majorité" ... et d' élus "délaissés", sous-estimés, dans la majorité  ... Un acte courageux et  une situation ... méconnue !

Au plan financier, des recettes étaient surrestimées, des dépenses sous-évaluées, pour présenter des budgets et bilans en équilibre (pm: Aurelio Cigna, à consulter éventuellement...).

Cela n' aurait pas échappé non plus au Gouverneur Ps de la Province, à un point tel que ce dernier aurait intenté un recours auprès du Ministre de tutelle, le Ps Courard, pour faire invalider le projet de budget 2007 de la Commune de Courcelles, pourtant approuvé (???) par la Déptation permanente du Hainaut ...

Résultats: le budget 2007 serait bel et bien refoulé par le Ministre, suivant en cela l' avis du Gouverneur... Des prévisions de recettes du prochain budget 2008 auraient même été imputées au budget en cours ... (?). Donc, retour à l' expéditeur ... !

Du coup, des bruits, encore intérieurs au Ps, courent: "les nouveaux", derrière Axel Soeur, auraient fait désigner une commission d' experts (Messieurs Potvin, Hirsoux et Hontoir) , renforcée par un ancien échevin des finances courcellois CR, appelé à la rescousse pour examiner les perspectives financières 2007...

De sources sûres, internes et contrôlables du Ps, les conclusions du rapport de ces experts, présentées par Mr Hirsoux (qui serait devenu aussi "Chef de Cabinet (???) de Monsieur Axel Soeur, nouveau bourgmestre), seraient grosso-modo:

-des recettes surrestimées
-des dépenses inconsidérées et sous-estimées, chevauchant plusieurs exercices
-de mauvaises perceptions de recettes
-des finances dans un état catastrophique, avec déficit important à l' ordinaire et à l' extraordinaire
-le projet de budget 2007 tout à fait irréaliste
-le léger bas de laine 2006 n' existe plus et la dette continue à s' accroître
-le précompte 2006 présenterait un déficit important (???)

Evidemment, le 1er responsable de la situation financière d' une commune est toujours, sur le papier, l' Echevin ... des Finances.

Dès lors PQ défendrait sa gestion financière: il ne nierait ni les chiffres, ni la réalité financière... Et cela ne l' étonnerait pas, car depuis 2001 et suivants, il aurait toujours présenté des "budgets-vérité"...

Mais sous la pression de l' ancien bourgmestre (le "chef de la commune") et vu les importantes dépenses supplémentaires engendréres par l' ex-échevine Psc-Cdh (Environnement, Informatique, Logement), les budgets-vérité auraient explosé et seraient devenus budgets-mensongers ...

Et de fait, certains (???), au sein du Bureau directeur de l' Usc, estimeraient maintenant que le Ps aurait donc menti aux électeurs, au cours de la campagne électorale communale, en présentant une situation fiancière communale comme étant saine ... Il y a donc aujourd'hui des retours de manivelle ...

Bref, le Président local du Ps doit savoir que le Collège ancien est responsable et que certains devraient en tirer PUBLIQUEMENT les conclusions.

Le bruit court donc que la nouvelle échevine des finances, qui hériterait elle d' une situation catastrophique et non-préparée, serait prête à remettre sa démission (???). On la comprend, car elle figurait d' ailleurs déjà dans le Collège précédent.

Nouvelle étape: après la réunion du Bureau directeur, la réunion de l' Usc de ce soir risque donc d' être très difficile. L' ancien Collège pourrait se voir désavoué par un vote ...

Sans compter l' étape d' une réunion très rapide et imprévue de la Commission des finances du Conseil (qui normalement devrait préalablement être convoquée dans de telles circonstances), la réunion du Conseil communal de ce lundi sera certainement surréaliste à propos du budget 2007, tenant compte que la présentation du budget 2007, lors de sa discussion devant le Conseil, avait fait l' objet de sérieuses critiques de la part de l' opposition, y compris Cdh d' ailleurs .

Quoi qu' il en soit, la presse régionale, "La Dernière Heure" ce mercredi, "La Nouvelle Gazette" ce jeudi, a déjà donné le ton de chroniques acerbes dans les prochains jours, les prochaines semaines, sans doute (???).

Voir ci-dessous: l' ancien Collège Ps-Psc de 2001 à 2006 risque de se voir désavoué, si les socialistes courcellois ont le sens de la transparence (la glanost!) et prennent leurs responsabilités, s' ils veulent plonger ou ... s' ils veulent reconstruire leur parti, leur majorité qui a déjà perdu 2 élus le 8 octobre 2006 ...

Chaque parti a pour devoir dee contrôler ses élus, QUI DOIVENT RENDRE DES COMPTES de leur gestion, sans écarter la population première concernée et qui les élit...

DERNIERE HEURE du 20 juin 2007:

"Les anciens du Ps sur la sellette

La question de confiance est posée aux militants socialistes courcellois

COURCELLES:
Rien ne va plus chez les socialistes courcellois. Demain soir, plus d' un millier de militants socialistes seront convoqués à une assemblée générale extradordinaire qui pourrait générer des conséquences importantes pour l' équipe d' Axel Soeur.
Les militants seront appelés à accorder ou refuser leur confiance aux membres socialistes de l' ancien collège communal. Un audit interne sur l' état des fiances communales vient en effet d' être réalisé. Les conclusions seront soumises aux militants demain soir. Elles s' annoncent catastrophiques. L' exercice 2006 est en déficit et le fond de réserve a fondu comme neige au soleil.
La situation serait donc à ce point désastreuse que l' exécutif du PS courcellois sollicite cette fois un vote de confiance envers tous les échevins socialistes qui ont participé au pouvoir de 2000 à 2006. "Nous estimons posséder suffisamment de raisons pour poser la question de la confiance", justifie Jean-Pol Rassart, président de l' Usc. Il sera également question de l' attribution de la présidence de la société de logement social A Chacun son logis.
Les militants devront décider s' il est opportun qu' elle soit confiée à Pol Quériat, ancien échevin des Finances. Ce vote de confiance est d' autant plus délicat que de nombreux anciens échevins figurent encore dans la nouvelle majorité. Quatre échevins sur six sont actuellement concernés: Christian Hansenne (travaux), Roland Lemoine (sports), Annick Pollart (Finances) et Michel Krantz (relations publiques).

Vers des démissions ?

Si ce vote est négatif, le président de l' Usc demandera à chaque échevin "d'en tirer les conséquences et de prendre leurs responsabilités". En d' autres mots, ils seront priés de prendre la porte de sortie et de rendre leur mandat.
 La seule survivante serait alors la nouvelle échevine Flora Richir et bien entendu, le bourgmestre, Axel Soeur. Un remaniement scabinal pourrait donc se profiler à Courcelles. L' USC s' en remet donc à ses militants qui devront décider du visage à donner au Ps courcellois.          M.L.G."

Donc à suivre avec le plus grand intérêt: RoRo, le 21 juin 2007

20:02 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, romain, belgique, actualite, presse, politique, ps, cdh, silence, democratie, communes, elections | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.