20/06/2007

19/06/2007: Electrabel • Dès septembre, les ménages paieront 172 euros de plus pour se chauffer au gaz ...

Electrabel • Dès septembre, les ménages paieront 172 euros de plus pour se chauffer au gaz

D’ici peu, les familles paieront leur gaz naturel 20 % plus cher. Jackpot pour les caisses de la multinationale et de l’État !

Auteur Ruben Ramboer

Source: traitement de données de Test-Achats et d’informations statistiques des autorités (www.statbel.fgov.be). * Une famille moyenne consomme 23 260 kWh par an.

Electrabel a tenu parole. Dans son accord en coulisse avec le gouvernement (le fameux Pax Electrica de la page d’en face), Electrabel promettait de ne pas augmenter ses prix avant les élections. En échange de quoi, la firme a obtenu du gouvernement qu’on ne lui colle pas de nouveaux impôts et taxes avant 2010.

On est à peine sorti de l’isoloir qu’Electrabel annonce une hausse des prix du gaz naturel et de l’électricité. Dès le 1er septembre 2007, les ménages et les PME vont devoir se saigner d’entre 13 et 20 % de plus pour leur consommation de gaz. De même, PME et petits indépendants vont voir leur facture de courant augmenter de 5 %.

Les hausses de prix annoncées par Electrabel ont trait à la partie variable de la facture, à savoir la consommation de gaz. Cette partie variable prend en compte 70 % de la facture. Les frais fixes d’abonnement, de distribution, etc., n’augmentent pas. La TVA non plus.Qu’est-ce que cela signifie concrètement pour un ménage moyen (voir graphique) ? Pour une famille moyenne qui se chauffe et cuisine au gaz, une hausse de 20 % du tarif d’Electrabel entraîne un surcoût de 172 ¤. Si la hausse est de 13 %, le surcoût par famille est de 116 ¤.À cette hausse, il convient d’ajouter une augmentation constante de la facture depuis des années. En 2000, un ménage moyen payait encore 788 ¤ pour sa consommation annuelle de gaz. Le 1er janvier 2006, on en était déjà à 1130 ¤. Soit 342 ¤ de plus ou 43 %. Avec son nouveau tarif, Electrabel entend imposer aux ménages une augmentation d’entre 458 ¤ et 514 ¤ par rapport à 2000. Soir des hausses de facturation d’entre 58 et 65 % par rapport à 2000.

Trois craques pour vous consoler

Electrabel a fait une retape énorme en faveur de la libéralisation du marché de l’énergie, en disant qu’il allait en résulter des baisses de prix pour les ménages. On se rend compte aujourd’hui qu’il s’agissait d’un beau bobard : les prix de l’énergie continuent à croître.

Dans ses campagnes, Electrabel étale son souci de l’environnement et dit qu’il est de ce fait partisan d’une réduction de la consommation de l’énergie afin de contrer le réchauffement climatique. Mais cette réduction de consommation via une meilleure isolation des habitations, un meilleur rendement énergétique et des hivers plus doux, Electrabel la compense très largement par une hausse de ses tarifs. Vous payez plus pour moins. Conclusion : même en consommant moins, vous n’aurez pas un centime de plus dans votre morlingue.

Tertio, à la hausse de ses tarifs, Electrabel donne pour raison la hausse des prix du gaz sur le marché international. Nico Debie, de Test-Achats, est catégorique : « Mon œil ! Electrabel tient déjà compte de l’évolution des prix sur le marché international. Et ce, sur base mensuelle, en plus ! Chaque mois, le prix par unité de gaz varie en fonction du prix sur le marché international. Vous ne remarquez rien parce que, chaque mois, vous payez un montant fixe. En outre, depuis 2007, le prix a baissé, sur le marché international. »

Entre-temps, en 2006, Electrabel s’est engraissé de 2,3 milliards d’euros de bénéfice. Et, pour 2007, on est encore parti pour une nouvelle année record. Remarquez en passant que les hausses de prix d’Electrabel font tinter un autre tiroir caisse, celui de l’État, grâce aux rentrées TVA en hausse. Car, en Belgique, l’énergie est imposée à 21 %, comme tous les produits… de luxe.

12:57 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, capitalisme, actualite, politique, romain, histoire, courcelles, syndicats, social, europe, euro-dictature, democratie | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.