12/06/2007

12/02/2007: BELGIQUE: Charleroi à l' issue du cirque électoral...

 

 -------- Message original --------

Sujet: RE: 1 BELGIQUE: Charleroi à l' issue du cirque électoral...]]
Date: Tue, 12 Jun 2007 12:49:39 +0200
De: Pottiez Alain <alain_pottiez.17@skynet.be>
Pour: <roger.romain@skynet.be>


Tout à fait d'accord Roger, le sort des Carolos appartient aux Carolos, il faut revoter les communales à Charleroi, ce n'est que justice! Les gens ont voté pour des candidats, ceux-ci ne sont plus présents, les votes ne seraient plus pareils maintenant. Il faut tenir compte de l'électorat, car nous sommes en démocratie, enfin j'espère!
 

 

 

 

BELGIQUE: Charleroi à l' issue du cirque électoral...

La comédie électorale à l' Américaine est terminée: deux bonnes centaines de privilégiés du système, de tous bords, célèbrent leur élection, leur succès personnel et se livrent à de brillantes analyses. Un succès dû au fric, aux médias et à un système électoral anti-démocratique...
Du boulevard de l' Empereur à Bruxelles, le chef jusqu'ici incontesté du parti "socialiste" a parlé.
Avec sa cour, il attribue la raclée électorale de son parti aux lamentables "affaires" à Charleroi. Il suit l' avis général donné dans les médias sécurisés du système, une idée aussi bien implantée dans l' opinion à coups de maillets.
C'est trop facile, car il n'y a pas que "les affaires". Il y a aussi 8 années de participation "socialiste" au gouyvernement fédéral, aux côtés de la droite libérale, du Tatcher belge qui ne doit son pouvoir que grâce aux "socialistes" du nord et du sud du pays.
Des milliers de travailleurs ont dû tirer les résultats de cette participation, car le Waterloo  social-démocrate touche en réalité toute la famille "socialiste" du pays et ces travailleurs dégoûtés ont choisi les verts espérant attendre plus et mieux ...
Y a-t-il des affaires dans le Borinage à Mons, le fief de Di Rup, où c' est aussi la débâche à certains endroits ? Y a-t-il des "affaires" dans les Flandres où le confrère SPA-Spirit est envoyé aux oubliettes par des milliers d'électeurs. "Affaires" ou pas, il était à prévoir que la fameuse alernance "gauche"-droite droite-"gauche" allait finalement jouer face aux déceptions, l' appauvrissement d'une partie de plus en plus grande de la population non-touchée par des réformettes destinées à calmer un mouvement général de révolte qui gronde.
Bref, le chef va se consacrer davantage à son Plan Marshall pour aider le patronat multinational et va mettre la Fédé "socialiste" de Charleroi et l' Union "socialiste" communale de Charleroi sous tutelle.
Cela veut dire que les affaires, la vie,  de Charleroi vont être dirigées de Namur et du bd de l' Empereur par le chef. Charleroi avait déjà un tsar local (Van Cau), il risque maintenant d' avoir un tsar régional (Di Rupo) encore plus indéboulonnable.
Cela ne peut se faire.
CHARLEROI: ne peut être dirigé que par des élus DE CHARLEROI, des élus nouveaux, non-corrompus, qui n'ont pas commis des "erreurs", qu'ils appartiennent à n' importe quel parti. Pour y arriver: il faut exiger sans tarder de nouvelles élections communales au sein de la Ville de Charleroi même, qu' il en coûte quoi que ce soit pour le Parti "socialiste".
Mais cela ne peut encore suffire: CHARLEROI est aujourd' hui en faillite financière et la population ne peut en faire les frais. Le déficit financier au budget 2007 de la Ville de Charleroi dépasse le milliard de francs belges.
Fort curieusement aucun parti n' en parle, aucun parti ne présente des solutions, des propositions financières pour combler le trou 2007, qui sera suivi d' autres trous.
Il faut pour CHARLEROI une dotation financière spéciale qui ne peut venir que de la Région wallonne, tenant compte que des dizaines d' autres communes wallonnes sont également exsangues. C' est le cas aussi à COURCELLES, où les caisses sont à ce point vides, au bord de la faillite également, qu' il devient pratiquement impossible d' envisager encore la moindre réalisation, le moindre projet.
Alors Di Rupo et les autres, il est plus que temps de tirer les conclusions et de réaliser un plan Marshall bis pour aider financièrement les communes wallonnes. La fiscalité a aussi dépassé ses limites. Investir de l' argent dans les Communes et les réalisations communales créera aussi de l' emploi.... Ce ne sera pas de l' argent perdu.
RoRo

12:19 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hainaut, courcelles, charleroi, ps, romain, histoire, elections, politique, actualite | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.