12/06/2007

11/06/2007: Les élections en France et en Belgique: LE CAPITALISME continue. ...

-------- Message original --------

Sujet:  Les élections en France et en Belgique: LE CAPITALISME continue. ...
Date: Mon, 11 Jun 2007 19:09:38 +0200


Oui ceci est mon premier commentaire personnel sur les élections pseudos-démocratiques qui viennent de se dérouler en France et en Belgique ce week-end: dans un cas comme dans l' autre, LE CAPITALISME CONTINUE.   Il va seulement devoir changer de cochers et de valets.
Pour la Belgique, cela dure depuis 1830 et les élections qui se déroulent tous les 4 - 6 ans, n'ont jamais rien changé à cette vérité fondamentale.
Defuisseaux en 1886 avait tout misé sur le droit de vote dans son fameux Catéchisme du Peuple: le principe un Belge un vote a été acquis, les femmes ont aussi conquis le droit de vote, les jeunes votent de plus en plus jeune. Hélas le droit de vote a été récupéré par le système patronal en place et il est aujourd'hui bien rôdé, ce que Defuisseaux ne pouvaient prévoir à une époque où catholiques et libéraux étaient encore les seuls à se partager le pouvoir politique, rejoints ensuite par les "socialistes". Les lois électorales sont régulièrement réaménagées au gré des circonstances et des modifications des forces en présence lorsqu'elles mettent (ou peuvent mettre) en danger les fondements mêmes du régime économique en place. Les médias privés, mais aussi publics, façonnent l' opinion: leur "démocratie" ne consiste pas à donner la parole à tout le monde, mais tout simplement à faire taire, disparaître, de la confrontation électorale, tous ceux qui dérangent. Les prétendus sondages d' opinions les précèdent...
En France comme en Belgique, la fausse "gauche" participationniste, réformiste et opportuniste, finit par se casser la figure. Pour elle la lutte des classes est effectivement abandonnée au profit de la lutte des places: seuls comptent la participation au pouvoir, les privilèges, le vedettariat, le carriérisme, l' embourgeoisement, les baronnies.
En Belgique, ce n' est pas l'élection temporaire de 7 - 8 parlementaires verts supplémentaires qui changera la donne fondamentale. A peine élus, une seule chose les intéresse : avec qui participer au pouvoir, avec qui rendre le capitalisme plus digestif et comestible. Dans ce domaine, le Ps était jusqu'ici indéboulonnable: le pouvoir avec n' importe qui du moement que l' on y est... depuis des décennies. Hélas, la fin arrive toujours ..., et encore plus vite lorsque l' on est poussé par les scandales du pouvoir.
Nous allons voir la suite dans les tout prochains jours.
RoRo

13:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, elections, actualite, democratie, ps, hainaut, charleroi, courcelles, politique, histoire, romain | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.