28/04/2007

26/04/2007: Syninfo 26 avril - Droit de grève ...

De : Marc van Campen [mailto:marc_vancampen@skynet.be]
Envoyé : jeudi 26 avril 2007 20:14
À : Roger Romain
Objet : Fw: Syninfo 26 avril - Droit de grève

 

 

----- Original Message -----

From: syninfo

To: marc_vancampen@skynet.be

Sent: Thursday, April 26, 2007 3:30 PM

Subject: Syninfo 26 avril - Droit de grève

 

Infos syndicales

SYNINFO


du PTB

26 avril 2007

* voor Syninfo in Nederlandstalige versie hier klikken
* version imprimable cliquer ici;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;..

STIB • Transport de nuit : rien n'était prévu pour la sécurité des voyageurs
<lire plus>


Certains politiciens ont taxé les grévistes dans la soustraitance de Ford comme "irresponsables". Pourquoi pas les sept directeurs de Ford qui ont demandé 62 million à mettre dans leur poche?
<lire plus>

 

ACTIONS SPONTANÉES DANS LES TRANSPORTS PUBLICS
ET LA SOUS-TRAITANCE AUTOMOBILE

QUI SONT LES VRAIS RESPONSABLES ?

Cher(e) militant(e) syndical(e),

........Les travailleurs sont-ils tout d’un coup « irresponsables » quand ils défendent leurs droits ? Les travailleurs du rail, des bus ou de l’aéroport sont-ils des « terroristes qui prennent les voyageurs en otages » ?
........Voilà les noms d’oiseaux que leur ont donnés ces dernières semaines les patrons et les ténors des grands partis.


Qui sont les « irresponsables » dans les transports publics ?

........Le président De Leeuw, de la FGTB, déclare : « Cela fait un an que les pompiers de Zaventem ne peuvent pas reprendre leurs heures supplémentaires. À maintes reprises, les syndicats ont signalé ces doléances à la direction, mais celle-ci n’a même pas voulu discuter de l’affaire. Il ne s’agissait donc pas de vulgaires chèques repas. À la SNCB aussi, ç’a été le cas. Quelques nouveaux cas d’agression ont été la fameuse goutte de trop. Mais la violence croissante contre les accompagnateurs de trains est un mal qui ne date pas d’hier.» (1)

........Les directions font la sourde oreille aux besoins de leurs travailleurs. À Liège, la direction des TEC, la société de transports publics, a mis un ancien délégué dehors. Avec l’aide de la CGSP, les chauffeurs ont spontanément arrêté le travail pour protester contre ce licenciement. Le 18 avril, à Bruxelles, la Cour du Travail a condamné la compagnie aérienne Flightcare pour avoir licencié indûment la déléguée CSC Maria Vindevoghel. L’entreprise se moque du jugement comme de l’an quarante et refuse de réintégrer Maria.

Actions spontanées de grève :
un profond mécontentement à propos des salaires, de la pression du travail et du manque de sécurité de l’emploi

........L’effervescence règne parmi les travailleurs. Tous les jours, leur reviennent des infos sur les superprofits et traitements faramineux des patrons et des PDG. Mais dans leur CCT, eux doivent tirer leur plan avec une norme salariale qui leur laisse à peine 1 % de véritable augmentation. De plus en plus, on liquide les emplois stables au profit du travail intérimaire ou d’emplois temporaires et à temps partiel. Les travailleurs vivent sous la pression croissante du travail, pendant que – comme chez Opel et VW – des milliers d’emplois sont menacés.
Lire dans Solidaire :
"Des salaires sans limite pour les patrons"

"General Motors Anvers: dans les meilleurs de la classe, mais nous ne pouvons pas grandir"

Les travailleurs du sous-traitant SML à Genk
gagnent 30 % de moins que chez Ford

........La semaine dernière, 500 travailleurs de SML, le plus gros sous-traitant de Ford Genk, ont fait grève. Parmi ces 500 travailleurs, 300 ont un contrat temporaire. La frustration était profonde : mauvaise organisation, emplois incertains, bas salaires, manque de respect… Pourquoi gagner 30 % en moins, quand on travaille aux mêmes voitures ? Leur attitude décidée leur a valu de recevoir 4 hommes de plus par pause et 0,60 euro de l’heure en plus.
........ Durant quelques jours, Ford Genk a été à l’arrêt. Irresponsable ? Pourquoi personne ne dit-il mot des sept directeurs de Ford qui se sont octroyé ensemble 62 millions de dollars de traitement ? Ou du patron de Ford, Mulally, qui s’est offert 28,2 millions de dollars ?

6000 ouvriers et employés du pétrole :
« Les bénefs sont géants, nous voulons aussi être contents! »

........Les délégués ont commencé des actions « spontanées » pour la CCT. Le délégué principal de la LBC (CSC), Ludo Campo (Esso), déclare : « Nous avons mené des actions chez Total, Esso et BRC. Dans le secteur pétrolier aussi, les travailleurs voient que des profits énormes sont engrangés, mais ils doivent se contenter de 1,25 %. Chez Esso, la semaine dernière, la pause du matin et celle de jour ont fait grève jusque 10 h… » Entre-temps, il y a eu des projets d’accord dans les entreprises chimiques Degussa et Lanxess Rubber tournant autour de 3 % d’augmentation, en sus de l’index et sans 'all-in'.
Lire dans Solidaire: "Secteur pétrolier: On s’oriente de plus en plus vers une grève, le 9 mai"

PS, CDH et MR en front uni
contre les actions des chauffeurs de bus

........Les ténors des grands partis CDH, PS et MR ont condamné les grèves spontanées dans les bus et aux chemins de fer et ont préconisé un service minimum. Karine Lalieux, députée fédérale PS, a tiré à boulets rouges sur la CGSP liégeoise et sur les chauffeurs de bus : « Aux TEC, c’est le syndicat qui, en reconnaissant une grève sauvage, rend possible l’attaque contre le droit de grève (2). » Bref, le monde à l’envers, quoi !
........La direction des TEC fait chanter les syndicats, elle refuse de payer les crédits d’heures au syndicat si celui-ci ne condamne pas la grève. C’est donc avec le couteau sous la gorge qu’on a forcé les syndicats à condamner ouvertement les actions de grève.

Les grèves spontanées sont un droit constitutionnel
et un droit de l’homme

........Le patronat exige des mesures. Bart Somers, président de l’« open VLD » dénonce le fait que le droit de grève s’est transformé en droit de prise d’otage et, en cas de conflit, il exige un service minimum. Naturellement, on peut déplorer que les voyageurs soient lésés, mais la responsabilité écrasante de l’affaire incombe au gouvernement et aux services publics qui se moquent bien de leurs travailleurs.
........ Du côté de la CSC-Transcom, on dit : « Sur la ligne à risque Bruxelles-Hal-Mons, on a dénombré en 2006 pas moins de 46 cas d’agression physique et verbale, qui se sont traduits par 292 jours de maladie. Pour les seules gares bruxelloises, on compte 687 agressions se traduisant par 1674 jours de maladie pour les accom-pagnateurs de train concernés. Est-il si étonnant, dans ce cas (l’absence de mesures concrètes de la part de la direction), que l’on recoure à l’arme ultime qu’est la grève ? » Tant Karel Stessens, président de la CGSP, que Michel Bovy, de la CSC-Transcom, s’opposent au service minimum, appuyés par la FGTB et la CSC.

« Un syndicat doit suivre ses membres »

........Les grèves sauvages ou spontanées sont presque toujours reconnues et payées par les syndicats.
........Chez SML Genk, les centrales Métal de la CSC et de la FGTB ont longtemps hésité avant de reconnaître la grève et d’accepter de payer les indemnités. Herwig Jorissen, président de la centrale Métal de la FGTB flamande a dit dans la presse que la grève « était économiquement irresponsable et mauvaise pour l’image de l’entreprise » : « Ces grévistes se rendent-ils compte à quel point leur action est irresponsable (3) ? » Cette attitude a suscité des protestations chez les délégués et secrétaires de la centrale Métal même et dans d’autres centrales également. Finalement, la grève a été reconnue et les indemnités ont été payées.
........ Willy Peirens, ancien président de la CSC, se dit partisan d’une composition démocratique des syndicats : « Le syndicat n’est pas là pour tenir les gens sous contrôle, mais pour suivre ses membres dans les revendications qu’ils posent (4). »

Les gens d’abord, pas le profit
Avec nos salutations amicales,
Jef Bruynseels
Johnny Coopmans
Jo Cottenier

(1) De Tijd, 21 avril 2007
(2) Débat RTBF, 22 avril 2007
(3) De Standaard, 19 avril 2007
(4) Radio « Terzake », 18 avril 2007

Inscrivez-vous à Syninfo, la lettre d’infos syndicales du PTB
Communiquer s.v.p. les donées à: syninfo@ptb.be avec mention "inscription"

*Nom, prénom :
*E-mail :
Adresse :
Syndicat et secteur :
Functie :
Entreprise/Lieu de travail :

13:29 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.