09/03/2007

08/03/2007: COURCELLES: nous sommes en mars 1954: les communistes belges - et courcellois- réagissent au coup d' État pro-ricain au Guatémala

COURCELLES: nous sommes en mars 1954: les communistes belges - et courcellois- réagissent au coup d' État pro-ricain au Guatémala

 

Pour l’ Histoire :

 

GUATEMALA : Le colonel Jacobo Arbenz Gúzman, élu en 1951, poursuit la politique progressiste de son prédécesseur, en particulier une réforme agraire qui lèse un grand nombre d’intérêts nord-américains (une partie des terres incultes de l’United Fruit doit revenir à l’État). Bientôt les États-Unis accusent Gúzman de sympathies communistes, et son gouvernement est renversé le 07 mars 1954 par une armée d’exilés politiques dirigée par le colonel Carlos Castillo Armas et appuyée par la CIA qui rentre sur la capitale Guatemala après avoir étouffé un soulèvement de l'armée régulière du président Jacobo Arbenz Guzmán. Ce dernier est finalement renversé par la junte du colonel. Il est nommé, puis élu, la même année. Après son assassinat, en 1957, le général Ydígora Fuentes lui succède.

 

1954 : c’ était donc l’ époque où les colonialistes, impérialistes, terroristes, ricains instauraient déjà partout des dictatures et des despotes à leur solde, à la tête de tous les États d’ Amérique latine. Un coup d’ État en remplaçait un autre … pour assoir leur politique colonialiste, impérialiste, dominatrice, terroriste et … fasciste. Derrière :  Ia United Fruit Company, Itt, et autres … sociétés de rapaces …

Les communistes, les progressistes, les démocrates, les antifacistes, les anticolonialistes, n’ étaient pas dupes.

Le dimanche qui suivit le coup d’ État au Guatemala, les communistes courcellois étaient dans la rue : au cours d’ une vente au porte à porte, du « Drapeau Rouge », dans les quartiers Hamal, Déportés, Viesville, Scaude, cité Confort, Fonds de Corbeau, …

Cette photo d’ une équipe de nos militants a été prise devant le mur de l’ école gardienne de Scaude-Réguignies..

 

 Sur cette photo d’ époque, qui a été prise par ma mère,  on reconnaît, debouts au second rang, en partant de gauche : Georges GLINEUR (député, conseiller communal), Roger ROMAIN père (conseiller communal), Henri WATILLON , René MALOTTEAU,?, Jules DURIEUX

Agenouillés au premier rang : ,?, votre serviteur Roger ROMAIN fils âgé de 13 ans, ?, Richard HENNE…

 

C’ était aussi l’ époque où les communistes étaient 100% internationalistes, vivaient dans nos quartiers, nos corons, au porte  à porte, en contact direct avec la population …

12:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.