03/03/2007

28/02/2007: Ca va mal, mes amis, en Wallonie, européanisée et pillée elle aussi par les multinationales capitalistes !

Ca va mal, mes amis,  en Wallonie, européanisée et pillée elle aussi par les multinationales capitalistes !

De plus en plus d’ institutions publiques (de communes, de sociétés de logement, sociales, culturelles, éducatives, etc …) et de Wallons sont à bout de souffle.

La Ville de Charleroi, première ville de Wallonie, présente un budget en déficit énorme de 26 millions d’ euros (1 milliard de francs belges !).

Dans les sociétés de logement (à Châtelet, à Charleroi, à Courcelles, etc…) la grogne s’ installe et les gens s’organisent pour se défendre et riposter. En cause : la sécurité, le mauvais entretien des maisons louées, les notes de chauffage de plus en plus exorbitantes, les frais d’ entretien de plus en plus élevés et non-justifiés, …

Des mesures de plus en plus impopulaires sont imposées par nos dirigeants, élus directs ou à divers degrés, des partis pseudos et autoproclamés démocratiques : certaines mettent à mal nos libertés individuelles, notre vie privée. Un exemple : l’ Ausweis imposé par l’ Icdi pour accéder aux containers communaux, déplacements, frais, tracasseries administratives, contrôles divers, pour les administrés.  Les gens en parlent partout et les dépôts clandestins vont proliférer…

Autre sujet, la fermeture de 270 bureaux de Poste. Les dirigeants de la nouvelle banque privatisée devraient questionner la population. Ce mercredi, j’ ai fait un premier plongeon, pendant une heure, à l’ entrée du Bureau de la Poste principale de Courcelles-Trieu, pétition en mains, pour protester contre la fermeture du Bureau de Poste de la Gare de Courcelles-Motte. Di Rupo et la plupart des dirigeants du Part « socialiste » devraient m’ accompagner. Les protestations de gens et le mécontentement fusent. Châtelet, Marchienne, Monceau, Leernes, Fontaine l’ Evêque, Gouy lez Piéton, Souvret, partout c’ est la même chose, le même raisonnement : « ils » ferment tout, « ils » ne songent pas aux vieux, « ils » ne gagnent pas encore assez de fric sur notre dos, où va-t-on aller travailler ?, « ils » nous embobinent, nous devons courir de plus en plus loin, leurs tarifs ne cessent d’ augmenter même pour sortir notre propre argent de leurs coffres-forts,…

En quelques jours, 118 signatures rentrées contre cette fermeture, 210 signatures récoltées réclamant la suppression de la taxe de 50 euros (isolés) et 100 euros (ménages) imposées sur les « déchets ménagers ». Dans la cité Guémené, les pétitions circulent pour réclamer à l’ encontre de A Chacun son Logis (arriérés d’ entretien illégaux, etc, etc…).

Charleroi, mais aussi Courcelles est au bord de la faillite. Depuis 2000, la majorité Ps-Cdh a augmenté la taxe sur les raccordements à l’ égout, ensuite ce fut la taxe sur les déchets ménagers, et ce lundi, c’ est une augmentation de 10 % des additionnels communaux à l’ impôt des personnes physiques qui a été votée sur proposition de la nouvelle majorité Ps-Mr. Les élections passent, les majorités changent mais les procédés restent les mêmes. Pour aboutir à quoi ? Payer de plus en plus, pour obtenir des services de moindres qualités, réduits, et voir nos quartiers populaires tomber dans un véritable désert, dans la pauvreté par manque d’ entretien, d’ initiatives, alors que la situation financière ne s’ améliore pas pour autant.  Selon Axel Soeur, notre nouveau maïeur "socialiste" l' augmentation votée ne représentera pas plus, pour la plupart des ménages courcellois, que le prix de 2 paquets de cigarettes. L' ennui, c' est que le prix des cigarettes n' arrête pas d' augmenter, de même que le prix du pain, des médicaments, du médecin, des légumes, des assurances, des cotisations de "solidarité", des redevances en tous genres, de l' energie de chauffage et d' éclairage, des transports, des frais scolaires, etc, etc ...

Lors du vote du budget communal, ce lundi, le conseiller communal Robert Tangre, fut le seul (au cours d’ une excellente intervention) à mettre réellement le doigt sur les responsabilités des autorités supérieures, des capitalistes, des partis au pouvoir, face à une telle situation. Le manque de volonté politique est évident de la part des partis dits « démocratiques », depuis des années. Plonger dans nos poches, vendre nos bijoux de famille, pour donner toujours plus aux multinationales. « Ils » grattent partout les fonds de tiroirs. Un exemple : le plan Marshal de Van Cau et de Di Rupo en faveur des multinationales… Les résultats ? Effectivement des emplois créés, mais quand même une nouvelle progression du chômage de 5.000 unités. Car les multinationales créent ici, avec notre fric, et ferment ailleurs, privatisent, délocalisent, dégraissent pour augmenter la rentabilité avec des outils de plus en plus coûteux et de plus en plus performants.

L’ exigence d’ un plan Marshall (50 milliards de francs belges,  1.250 millions d’ euros) pour sauver les communes wallonnes va de plus en plus se faire sentir. 50 milliards investis dans le social, le culturel, l’ éducation, la construction et l’ entretien de nos routes et infrastructures, dans la préservation, l’ entretien, la construction du logement social, la rénovation de l’ habitat, cela crée aussi de l’ emploi. Des maisons sociales en bon état, cela se loue, s’ achète, se revend et les fonds se réinvestissent. Ce n’ est pas de l’ argent perdu !

A Courcelles, malgré l’ aggravation constante de la fiscalité, l’ état des finances, au bord de la faillite, permettra à peine l’ entretien des rues Hamal, de la Madeleine, du Sécheron, la restauration de la salle des Fêtes de Trazegnies et une légère restauration des anciennes écoles gardiennes de Scaude-Réguignies, si j’ ai bien suivi les débats sur le banc du public lors du Conseil communal.

Il y a de quoi pleurer. Surtout quand l’ on doit entendre un représentant du Front nat(ional) reprocher aux « socialistes » d’ agir désormais contre les travailleurs en les taxant de plus en plus. C’ est ainsi que Degrelle avait déjà progressé dans les années ’30. Par la faute de qui ?

RoRo

19:48 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.