22/12/2006

19/12/2006: Message du Comité Surveillance Otan pour le décès de Jean Van Lierde

De : info@csotan.org [mailto:info@csotan.org]
Envoyé : mardi 19 décembre 2006 23:23

Objet : Décès de Jean Van Lierde

 

Message du Comité Surveillance Otan pour le décès de Jean Van Lierde

 

Le Comité Surveillance Otan adresse ses plus sincères condoléances à la famille de Jean Van Lierde, ainsi qu'à ses compagnons de lutte pour la Paix.

 

Il tient à exprimer toute son estime pour Jean Van Lierde, pour son engagement total dans la lutte contre les guerres, le colonialisme et les violences envers les plus faibles, pour sa profonde honnêteté personnelle.

 

Nous saluons sa mémoire qui restera vive parmi nous pour poursuivre notre idéal commun, le monde sans guerre. 

 

Le Comité Surveillance Otan

 

22:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, romain, courcelles, histoire, actualite, presse, resistance, solidarite, otan, paix, colonialisme, repression | |  Imprimer | | |

22/12/2006: un peu curieux, j’ ai assisté à la réunion du nouveau Conseil communal de ce mercredi 20 décembre 2006.

COURCELLES : un peu curieux, j’ ai assisté à la réunion du nouveau Conseil communal de ce mercredi  20 décembre 2006.

 

Pas grand-chose d’ attirant : une sorte de ronronnement collectif au cours d’ une réunion  de routine nécessairement convoquée parce qu’ il fallait approuver (ou rejeter) les modifications budgétaires n°3, exercice 2006, du Cpas, réunion sous la présidence d’ un jeune bourgmestre « socialiste », fraîchement émoulu, qui se cherche avec beaucoup de tâtonnements…

 

On notera que la taxe communale sur la distribution des prospectus sera désormais établie en fonction du poids de l’ exemplaire distribué  et non plus du nombre d’ exemplaires… En l’ absence d’ informations détaillées pour le public, c’ est peut être une bonne chose pour rentabiliser davantage, au profit des finances communales et de la collectivité courcelloise, la pollution systématique et hebdomadaire de nos boîtes aux lettres… ( ?).

 

Pour le reste, parmi les interpellations reléguées au point 7 de l’ ordre du jour, on notera :

 

-une interpellation de Monsieur Clersy (Écolo) qui vise, à l’ appui d’ une série de propositions techniques et administratives, à favoriser l’ information et la participation des riverains, lors des enquêtes publiques, touchant en fait l’ autorisation d’ exploitation des installations de classes I et II. Encommissionnement, puisque, paraît-il, cela correspond aux intentions du Collège… Cela a quand même permis d’ apprendre que l’ enquête publique relative à Forever à La Glacerie va enfin démarrer… (11 mois après la réunion des riverains du 25 janvier 2006…).

 

-une déclaration d’ excuses de Monsieur Goffin (FNat), faite pour se démarquer du scandale provoqué lors du Conseil communal de Charleroi, au cours de laquelle, un élu Fn a prêté serment, en levant une main gantée de noir… symbole d’ allégeance au fascisme et au nazisme. Un débat politique que le bourgmestre a voulu d’ emblée éluder, car le problème ne touchait pas Courcelles, bien que cette tendance politique soit désormais représentée, pour 6 ans, dans notre commune par 3 élus.

 

Robert Tangre (Ucpw) a quand même eu la possibilité de rappeler que l’ on ne peut désapprouver de tels gestes tout en appartenant à un parti dont le président national vient d’ être condamné en justice pour racisme et privé de ses droits d’ éligibilité, sans compter qu’ un second élu Fn à Charleroi est celui-là même qui avait inauguré le geste, il y a 6 ans à Anderlecht… Lorsque l’ on opte pour un parti politique, au point de le représenter dans une assemblée élue, cela signifie que l’ on accepte aussi certains compagnonnages effectivement …

 

-que Monsieur Cigna (désormais indépendant) continue à ruer dans les brancards :

 

1)     il dénonce le mauvais fonctionnement de la zone de police (point aussitôt reporté au huis clos, en raison du numéro d’ une plaque de voiture…). Le public n’ en saura donc pas plus…

2)     il proteste, avec raison, contre le manque de sonorisation des débats, lors des séances du Conseil communal (de mémoire personnelle, Courcelles accuse quelque 20 ans de retard sur la Ville de Châtelet, par exemple, à ce sujet). Mais cela se fera, dans la cadre de prochains travaux de réaménagement de la salle du Conseil. Pourtant, une petite installation provisoire ne devrait pas coûter énormément à la caisse communale et pourrait être aussi utilisée lors d’ autres réunions publiques avec la population.

3)     Il s’ insurge opportunément sur la présence de tags nazis à différents endroits du parc depuis des semaines. Ernest Glinne (devenu écolo pour une seconde législature),  rappelle que les auteurs de tels actes (s’ ils sont connus) pourraient être pénalement poursuivis, en vertu de la loi dont il est l’ initiateur, réprimant les actes racistes, xénophobes, chers à l’ extrême - droite. C’ est finalement Monsieur Goffin (Fnat) qui estimera qu’ en attendant les produits et la mise en œuvre des dispositions nécessaires, les signes en question pourraient être masqués par des panneaux…

 

Bref quelque chose me dit que pendant les prochains mois, le Fnat à Courcelles va essayer de se dédouaner afin de se faire admettre sans doute au sein de la famille des partis auto-proclamés « démocratiques ».

 

A part, une intervention tonitrurante d’ un représentant en civil des forces « de l’ordre » à l’ égard d’ une élue, en bout de table et  juste avant l’ ouverture du Conseil, du Fnat, la séance fut sans imprévus et autres incidents… Le bourgmestre mettra sans doute de l’ ordre pour éviter ce genre de choses à l’ avenir ( ???), en rappelant le rôle de chacun …

 

RoRo (22/12/2006)

21:38 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : silence, democratie, racisme, romain, histoire, presse, fascisme, courcelles, belgique, hainaut, charleroi, politique | |  Imprimer | | |

14/12/2006

14/12/2006: Michel Collon - Pourquoi j'approuve le canular de la TV belge


De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : jeudi 14 décembre 2006 16:12
Objet : Belgique - Michel Collon - Pourquoi j'approuve le canular de la TV belge

 


Abonnement, désabonnement, changement d'adresse, commentaires : pueblo@sympatico.ca
To subscribe or unsubscribe, to send your new address or your comments: pueblo@sympatico.ca

Para suscribirse o de-suscribirse, enviarme su nueva dirección o sus comentarios: pueblo@sympatico.ca


Michel Collon est journaliste, chercheur, auteur d'analyses politiques, de films et militant de longue date.

 

Le texte de Michel Collon «Pourquoi j'approuve le canular de la TV belge», qui vient de paraître dans le site d'InvestigAction, est particulièrement intéressant sur la question du séparatisme flamand.

 

Son site Internet, InvestiAction (  http://www.michelcollon.info/  ) est une mine d'informations sur les manipulations et l'intoxication par les grands médias commerciaux, sur les luttes des peuples pour mettre fin à l'exploitation, aux oppressions, aux guerres et au pillage organisé par les grands monopoles et le système impérialiste.

 

Le film de Vanessa Stojilkovic «Bruxelles-Caracas», qui fait un grand succès au Québec parmi les groupes de gauche et bientôt dans le reste du Canada, est un produit de l'équipe d'InvestigAction.  Ce film sur la Révolution bolivarienne du Venezuela mérite d'être diffusé : www.film-bruxelles-caracas.info

 

Antonio Artuso


----- Original Message -----

From: Michel Collon

Sent: Thursday, December 14, 2006 9:04 AM

Subject: Pourquoi j'approuve le canular de la TV belge


 

Vous désinscrire ? Changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement: http://www.michelcollon.info/mailinglist.php

Pourquoi j'approuve le canular de la TV belge
MICHEL COLLON

Hier soir, la RTBF a présenté «en direct» la scission de la Belgique après la déclaration unilatérale de sécession du Parlement flamand.
Manifs au palais, le Roi en fuite, Wallonie rattachée à la France, bouleversements dans la vie quotidienne avec les nouvelles «frontières»... Tout en direct. Sauf que c'était une fiction. Du bluff. Comme la célèbre émission radio La guerre des mondes d'Orson Welles.
Avalanche de coups de fil alarmés et grosse émotion en Belgique. Chefs politiques scandalisés. La RTBF avait-elle le droit de piéger le public par une «politique-fiction» ?
Personnellement, je trouve ça plutôt positif, même si je comprends l'émotion. Pourquoi ?

1. En tant qu'analyste des médiamensonges, je me réjouis de cette démonstration très réussie : oui, il est possible de faire avaler à un public très large quelque chose qui n'existe pas. Il suffit de quelques journalistes, quelques interviews de prétendus «experts», deux ou trois images manipulées comme «preuves». Et j'aimerais qu'un véritable observatoire des médias fasse l'inventaire des bobards qui nous ont été servis sur les conflits des vingt dernières années : Timisoara, Panama, Nicaragua, Irak, Yougoslavie, Afghanistan, Liban, Venezuela et bien d'autres. Chiche, la RTBF ?
2. Cette émotion peut être salutaire. Jusqu'à présent, le débat sur l'avenir de la Belgique a été confiné à des politiciens très intéressés : six gouvernements (enfin, je crois) dans un pays de dix millions d'habitants ! Il est temps que les simples gens interviennent : veulent-ils ces querelles artificielles ou veulent-ils au contraire qu'on s'attaque à leurs problèmes réels : emploi, niveau de vie, avenir des jeunes ?
3. Bien sûr, les séparatistes flamands prétendent que la scission permettrait justement de mieux s'occuper de ces problèmes. Supercherie ! Leur vrai but ? Détruire la Sécurité sociale pour précariser les jeunes et offrir au patronat une main d'oeuvre corvéable à merci. Etre plus «compétitifs» dans la jungle de la mondialisation. En Italie, et ailleurs, on importe des esclaves polonais. Chez nous, on les fabriquera « made in Vlaanderen ».
4. Le séparatisme aura pour conséquence, en Flandre mais aussi en Wallonie, des politiques encore plus antisociales. L'argent économisé servira pour de nouveaux cadeaux aux multinationales. Comme VW qui a reçu des milliards pour gonfler ses bénéfices et nous laisser la casse.
5. VW, parlons-en. Avec ce bazar institutionnel, les travailleurs en lutte ont eu affaire à... trois ou quatre gouvernements différents selon la région d'où ils proviennent. Pratique !
6. Mes amis français me demandent souvent : «Et alors, les Belges, c'est vrai que vous allez finir comme la Yougoslavie ?» Je leur réponds que la grande majorité des gens est totalement contre cette excitation artificielle et ces divisions. L'émission de la RTBF ne l'a pas assez montré; elle aurait dû donner la parole à de simples Flamands.
7. Résumons. La Flandre a profité des transferts financiers entre régions pendant cent ans où elle était moins développée. A présent que la crise économique et les délocalisations frappent davantage le Sud, elle veut mettre fin à ces transferts. Mais soyons plus précis : ce sont les partis traditionnels flamands qui intoxiquent l'opinion par des discours racistes sur «les fainéants du Sud». D'abord, ils font tout simplement jeu des fascistes du Vlaams Belang en copiant son discours sous une forme «respectable». Mais surtout, ensuite, ils déclencheront la chasse aux «fainéants du Nord», qui ne voudront pas devenir des esclaves salariés. Et on sera tous perdants.

Autres articles sur la politique antisociale en Belgique et en UE :
:
Particulièrement : Débat UE
Sur la désinformation: même site, tapez "médiamensonge"

PROCHAIN MAIL : Médiamensonge par omission

16:44 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, histoire, actualite, presse, silence, democratie, liberte, belgique, romain, euro-dictature, general, hainaut, charleroi, politique, propagande | |  Imprimer | | |

SOLIDAIRE n°48 - 13/12/2006

n°48 - 13/12/2006

Solidaire
La une

Éditorial
41 milliards d’euros : des bénéfices jamais vus. Et nos salaires?

Nouvelles des entreprises
VW • Vives discussions au sujet des primes et de l’emploi

VW • Maintenant, c'est la lutte pour de bonnes conditions de travail qui commence
Daniel Savage

VW • Traiter sur le même pied les travailleurs de la sous-traitance
Jo Cottenier

L’accord interprofessionnel 2007-2008 • Les syndicats réclament 6,8% d’augmentation
Jef Bruynseels

Arcelor Mittal • Une prime à la limite de la légalité
Hubert Hedebouw

Caterpillar • Des centaines d’emplois pour ceux de VW?
Germain Mugemangango

En bref

Aviapartner • Action contre la vente au rabais de l’entreprise
Nicole Materne

SNCB Port d’Anvers • Les cheminots sur la brèche pour la sécurité au travail

Belgique
[Portrait] Hans Krammisch, docteur serein au cœur ardent
David Pestieau

Ces élus qui font la différence

Namur • Demain, 14 kilomètres pour aller à la poste
Thierry Warmoes

Enseignement • L’école mariée de force à la police?
Olivier Fellemans

Cadeau de Noël du gouvernement: la journée de 10 heures et la semaine de 48
Jef Bruynseels

Gand • Une taxe égouts cachée dans la facture d'eau
Gaston Van Dyck

In Memoriam Albert De Coninck

International
L’Amérique latine toujours plus à gauche

Liban • Un million de manifestants à la solde de la Syrie?
Luc Vancauwenberge

En bref

Régions
Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Qui va nous sortir de la?
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Expresso
Expresso

Culture
Notre marché de Noel

16:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, romain, belgique, presse, histoire, silence, actualite, solidaire, ptb, capitalisme, oppression capitaliste, euro-dictature, communisme, democratie, liberte, social, syndicats, politique, imperialisme, guerre, occupations, amerique, usa, terrorism | |  Imprimer | | |

13/12/2006

13/12/2006: COURCELLES: WTC - FOREVER: les mêmes inquiétudes ...

COURCELLES: WTC - FOREVER: les mêmes inquiétudes ...

 

Pas trop de monde à l’  Hôtel de Ville ce lundi 13 décembre 2006 pour discuter de l’  implantation de l’  entreprise Wtc sur le zoning et de ses produits chimiques, …

 

Plus de 1.000 signatures d’  habitants inquiets ont cependant été récoltées en peu de temps : pour le Collège, il fallait donc bien faire quelque chose. Outre le mauvais temps, dont personne n’  est évidemment responsable, les signataires ont été convoqués par un simple entrefilet dans « Tan Que Vive » pour … 18 heures (l’ heure du souper, pour beaucoup !). Des conseillers présents ont évidemment regretté le manque d’  informations et de convocation individualisées auprès des signataires…

Malgré le mea culpa de l’  Echevin Hansenne, il m’  étonnerait cependant que les riverains soient  reconvoqués pour une nouvelle réunion … (???).

Pour le reste, l’  exploitant, des spécialistes, des représentants de la Région wallonne et de l’ Igretec, sont venus apporter leurs garanties de sécurité (L’ entreprise étant de classe II) …

On verra : Wtc a d’ ores et déjà de toute manière obtenu tous les accords nécessaires, à commencer en première instance, celle de l’  ex-Collège à majorité Ps – Cdh. L’  affichage obligatoire aurait été effectué à l’  ouverture de l’  enquête publique, dans un rayon de 50 mètres (à l’ intention des quelques rares lapins qui doivent encore survivre sur le zoning) et n’  aurait entraîné que 2 observations de riverains. A quoi rime donc une telle réunion d’  informations, qui vient après coup, trop tard … ? Le fait accompli, une fois de plus, devant les intérêts économiques …

Des informations utiles ont quand même été données. Ainsi selon la déléguée d’ Igretec, l’ intercommunale peut implanter tout ce qu’ elle veut sur le zoning, y compris une éventuelle entreprise sidérurgique, contrairement à certains déclarations d’ époque, faites pour apaiser la population, selon lesquelles aucune entreprise polluante ne serait admise, autorisée … Les échevins et les responsables passent au cours des années et les promesses s’ envolent … La population est constamment grugée…

Pour ce qui concerne FOREVER, les riverains de La Glacerie présents retiendront simplement que le dossier ne serait pas oublié et se poursuit depuis le … 25 janvier 2006, ainsi bien sûr, en attendant, que les activités (légales ou illégales ???) de l’  entreprise. …

Selon certains conseillers de l’  opposition, des interpellations seraient enfin en vue du Conseil communal à ce sujet… Que diable ! Dans quel sens ( ?), ça c’ est la question …

RoRo (13/12/2006)

19:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, hainaut, charleroi, democratie, presse, silence, histoire, romain, politique, ptb | |  Imprimer | | |

11/12/2006

11/12/2006: Appel contre les lois liberticides en Belgique et en Turquie

 

De : Collectif1971@scarlet.be [mailto:Collectif1971@scarlet.be]
Envoyé : lundi 11 décembre 2006 15:50
À : appel
Objet : Appel contre les lois liberticides en Belgique et en Turquie

 

 

 "Chants et paroles pour la liberté d'expression": un succès!


 

D’après un dessin original de Plantu


Appel de quatre organisations contre
les lois liberticides en Belgique et en Turquie

Le Comité pour la Liberté d'Expression et d'Association (CLEA) qualifie la soirée "Chants et paroles pour la liberté d'expression", organisée le samedi 9 décembre 2006 par quatre organisations issues de l'émigration politique en provenance de Turquie, dans les termes suivants: "Succès total ! L'assistance de plus de 400 personnes très motivées a fait de cette soirée multi-culturelle de chants et de danses... et d'interventions de personnalités d’horizons différents – une manifestation très réussie pour la liberté de Bahar Kimyongür, la défense de la liberté d’expression et la solidarité avec les victimes des lois liberticides."  
(http://www.leclea.be, 10 décembre 2006)

La soirée était une co-organisation de l'Association des Arméniens Démocrates de Belgique, les Associations des Assyriens de Belgique, l'Institut Kurde de Bruxelles et la Fondation Info-Türk, avec le soutien des organisations suivantes: Les Ateliers du Soleil, Le Comité pour la Liberté d'Expression et d'Association (CLEA), la Ligue des Droits de l'Homme, Vrede vzw, FVK Rodenbachfonds, ATTAC Wallonie-Bruxelles, Liga voor Mensenrechten, le Centre de Promotion - Kollasuyu-nan Bolivia, Meervoud, la Confédération Européenne des Travailleurs de Turquie (ATIK), Atilim-Belgique, Halkin Sesi TV.
 
La famille de Bahar Kimyongür a participé à cette soirée exceptionnelle en tant qu'invitée d'honneur.
 
Lors de la soirée, les personnalités suivantes ont exprimé leur solidarité avec les victimes des lois liberticides et critiqué l'attitude répressive des autorités belges et turques:
 
Prof. Dr. Ludo Abicht (Universiteit Antwerpen), Paul Bekaert (avocat et administrateur de Liga voor  Mensenrechten), Adelheid Byttebier (membre du Parlement Bruxellois, Groen!), Jean-Marie Coen (ATTAC Wallonie-Bruxelles), Marie-France Collard (Cinéaste), Ludo de Brabander (Journaliste-Vrede), Céline Delforge  (membre du Parlement Bruxellois, Ecolo), Thierry Delforge (CLEA), Zoé Genot (députée fédérale, Ecolo), Anne Morelli (historienne à l'ULB), Remzi Kartal (président du Congrès National du Kurdistan).
 
La soirée a été animée par les artistess suivants:
 
Le joueur de duduk Araik Arzouranian, le groupe de danses assyriennes Babylone, le groupe bolivien Kollasuyu-ñan-Bolivia, le chanteur kurde Baran G, le groupe kurde Mozaïk, le groupe de musique arménien Nor Seront, l'artiste belge Sophie Servais et le guitariste chilien Julio Soto Valdes, le groupe de danses arméniennes Sevan.   
 

L'appel commun de quatre organisations

L'appel commun de quatre organisations annoncé lors de la soirée: "Chants et paroles pour la liberté d'expression":

Réagissant contre les récentes lois antiterroristes et les pratiques violant la liberté d’expression tant en Belgique que dans leur pays d’origine, quatre organisations issues de l’émigration politique en provenance de Turquie vous accueillent ce soir à cette soirée culturelle sous le thème “Chants et paroles pour la liberté d'expression”.
 
Pourquoi cette action commune?
 
Nos organisations constituées par des réfugiés politiques en provenance de Turquie avec le soutien de démocrates belges et européens luttent depuis des décennies pour la défense des droits de l'Homme en Turquie.
 
Les dirigeants de notre pays d'origine négocient actuellement avec leurs homologues européens pour l'adhésion de la Turquie à l'Union Européenne. Comme il a été indiqué dans le rapport de la Commission Européenne, malgré certaines réformes cosmétiques entamées, la violation des droits de l'Homme se poursuit toujours dans plusieurs domaines: la poursuite et l'emprisonnement de journalistes et d’intellectuels, l'interdiction et la confiscation de journaux et publications, le non-respect des droits légitimes du peuple kurde et des minorités ethniques et religieuses, la torture et les mauvais traitements de détenus, les conditions carcérales inhumaines dans les prisons dites de type-F, etc.
 
Malgré le cessez-le-feu déclaré unilatéralement par la guérilla kurde, l'Armée turque poursuit sans cesse ses opérations militaires dans le Kurdistan du Nord.
 
Au lieu de démocratiser la vie politique, en juillet 2006, le Parlement Turc a, sous la pression de l'Armée, adopté une nouvelle version de la loi anti-terroriste sous prétexte de renforcer la lutte contre le terrorisme.
 
La loi prévoit des peines lourdes même pour ceux qui seraient suspectés d'appartenir ou de soutenir une organisation illégale ou de faire la propagande de celle-ci.
 
En vertu de cette loi répressive, plusieurs rédactions de gauche ont déjà été soumises à des opérations policières et actuellement 29 journalistes se trouvent dans des prisons de haute sécurité pour délit d'"appartenance" ou de "propagande".
 
Tout récemment, la section antiterroriste de la police d'Istanbul a perquisitionné simultanément plusieurs sièges de revues, radios et associations considérées proches du Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple (DHKP-C) et arrêté un "grand nombre" d'opposants.
 
Il y a deux mois, la police d'Istanbul avait perquisitionné plusieurs sièges de revues, radios et associations considérées proches du parti communiste marxiste-léniniste (MLKP).
 
Non seulement la loi anti-terroriste, mais la Constitution de la République de Turquie, imposée en 1982 par les militaires, ainsi que plusieurs articles du Code pénal turc, du code pénal militaire, du Code de la presse et de la loi pour protéger la personnalité historique d'Atatürk constituent une menace permanente sur la liberté d'expression.
 
Alors que, dans le passé, la Belgique se montrait très critique à l'égard des législations et pratiques anti-démocratiques en Turquie, elle collabore maintenant avec le régime d'Ankara pour poursuivre, condamner, emprisonner, et si possible, extrader ses opposants se trouvant sur le territoire belge, même s'ils n’ont jamais été impliqués dans un acte de terrorisme.
 
La condamnation du jeune belge Bahar Kimyongür et de ses amis à des peines très lourdes, en vertu de la loi relative au terrorisme, adoptée par le Parlement Belge en 2003, est un signe très inquiétant. Comme plusieurs ressortissants de Turquie, nous avons été choqués de voir, le soir du 7 novembre, que la télévision officielle d'Ankara a annoncé le jugement contre les accusés du procès de DHKC deux heures avant la fin de la lecture du verdict!
 
Ce soir, nous avons l'honneur de voir parmi nous la famille de Bahar Kimyongür… Bahar est bien connu par nos organisations en raison de sa détermination pour la défense des droits de l'Homme et des peuples non seulement en Turquie mais également dans tous les pays sous régime répressif.
 
Ce jeune Belge se trouve aujourd'hui derrière les barreaux de la prison de Bruges alors que ses amis souffrent dans les mêmes conditions dans la prison de Gand.
 
Des juristes et des médias dénoncent de manière alarmante les conditions carcérales dans lesquelles se trouvent ces prisonniers politiques dans les prisons belges.
 
L'histoire montre que les pratiques répressives lancées contre une catégorie de citoyens ne restent jamais dans ces limites. Les lois liberticides pourront s'appliquer demain à n'importe qui sous l'accusation d'avoir commis un délit d'appartenance ou d'opinion.
 
C'est la raison pour laquelle, nos organisations appellent tous les démocrates à protester contre ces lois et pratiques anti-démocratiques de l'axe Ankara-Bruxelles et à se solidariser avec les victimes de cette répression interétatique.

L'Asociation des Arméniens Démocrates de Belgique
aadb.asbl@hotmail.com
 

Les Associations des Assyriens de Belgique
nahro.beth-kinne@scarlet.be
 

L'Institut Kurde de Burxelles
kib@skynet.be
 

La Fondation Info-Turk
http://www.info-turk.be

22:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, turquie, usa, terrorisme, fascisme, mccarthysme, repression, capitalisme, oppression capitaliste, europe, euro-dictature, actualite, histoire, romain, courcelles, presse, silence, democratie, liberte, resistance, solidarite, politique | |  Imprimer | | |

08/12/2006

06/12/2006: à COURCELLES aussi le problème de l' implantation des antennes GSM revient régulièrement sur le tapis ...

à COURCELLES aussi le problème de l' implantation des antennes GSM revient régulièrement sur le tapis ...


ANTENNES GSM o Attention, brouillard électromagnétique
Trois antennes relais GSM sont installées devant chez moi depuis 2003. Kiné à Médecine pour le Peuple à Herstal, je me suis inquiété de leurs répercussions sur la santé.
Franz Verdel
06-12-2006
 
Des études internationales montrent que les antennes relais ne sont pas sans danger. Pourtant, elles poussent comme des champignons, y compris dans des zones habitées (Photo archives)
________________________________________
L'utilisation des GSM est désormais totalement intégrée dans notre vie moderne. Mais les antennes relais, qui poussent comme des champignons, y compris dans des zones habitées, émettent ce qu'on appelle un " brouillard magnétique ", qui peut être dangereux pour la santé. Ces antennes nous sont imposées et, après trois années de lutte incessante à Herstal, on s'aperçoit que l'on se heurte à un immobilisme du pouvoir politique (pourtant garant de notre santé) et à une forte pression de la maffia des opérateurs, pour qui la téléphonie mobile est une poule aux œufs d'or.
Comment poussent les antennes ?
Les antennes relais sont placées par les différents opérateurs (Mobistar, Proximus etc.…) qui font une demande de permis d'urbanisme auprès de la Direction Générale de l'Aménagement du Territoire. Depuis 2000, l'Organisation Mondiale de la Santé a imposé une enquête publique lors de l'implantation d'antennes (auparavant ce n'était même pas nécessaire).
La commune concernée affiche alors un avis d'enquête publique dans un périmètre de 50 m autour du site d'installation pendant 2 semaines durant lesquelles les riverains peuvent signaler leur accord ou non sur ce projet.
Passé ce (trop) court délai, le collège des échevins de la commune donne son accord ou pas. Mais la Commune n'a qu'un avis consultatif car, seule, la Région Wallonne décide de l'accord final. Et il arrive souvent que les communes refusent, mais que la Région Wallonne donne son accord.
Les risques pour la santé
Les antennes relais GSM utilisent des fréquences (900 et 1800 mégahertz pour le moment) et émettent un champ électrique (qu'on mesure en volt/mètre). Ce rayonnement n'est pas anodin pour la santé. Des scientifiques et experts internationaux ont constaté les problèmes suivants :
" troubles du sommeil à partir de 0,6 volt/mètre1
" problèmes de migraine prouvés à partir de 1,9 volt/m2
" problèmes de baisse de l'immunité avec des conséquences avérées (infections, fausses couches) ou probables (cancers, leucémies) à partir de 1,3 v/m
Sur base de toutes les études internationales3 effectuées ces dernières années, la communauté scientifique est arrivée à la conclusion qu'il fallait exiger de limiter l'exposition permanente de la population à une valeur inférieure à 0,614 volt/mètre et de respecter une distance de sécurité de 300 mètres entre les antennes et les habitations !
Or, en Belgique, la norme est de 20,6 volt/mètre.
Pourtant, il faut bien des antennes pour couvrir tout le territoire, direz-vous. Bien sûr, mais nos GSM peuvent très bien fonctionner avec des antennes qui émettent des valeurs électro-magnétiques beaucoup plus basses, comme l'a montré l'association Teslabel. D'autres villes ou régions d'Europe prouvent que c'est possible : Luxembourg (3 volt/mètre), Salzburg (0,06 v/m), Toscane (0,5 v/m), Paris (1,5 v/m dans une charte signée entre la mairie de Paris et les opérateurs)
Alors, serions-nous les cobayes de la téléphonie mobile ? Faudra-t-il attendre l'apparition de nombreux cancers pour que les pouvoirs publics prennent enfin des mesures appropriées de protection des populations ? Après les scandales sanitaires de l'amiante, du sang contaminé, de la vache folle, celui des antennes GSM ?
1 Travaux universitaires de Huber et associés en 2002 o 2 Prof. Persson et associés 2001 o 3 Travaux des professeurs SANTINI (Lyon), P. LERUZ (Rennes), expert européen des radiations, Vander Vost (KUL et membre des Conseils de Santé en Belgique et aux Pays-Bas)
Sans danger? Tout dépend qui le demande
Les opérateurs assurent régulièrement que les symptômes dont souffrent les riverains proches des antennes-relais sont d'ordre psychologique : nous serions des " malades imaginaires ". Et ils nous servent des études qu'ils ont eux-mêmes financées. Comment s'étonner dès lors que leurs résultats ne révèlent aucun danger ! Une récente étude1 a épluché 59 publications sur la téléphonie mobile et la santé. Elle montre le lien entre la source de financement et les résultats obtenus : seules 33 % des études financées par l'industrie rapportent des effets biologiques significatifs contre 82 % bénéficiant de fonds publics ou caritatifs.
On sait aujourd'hui que le Dr Repacholi, coordinateur à l'OMS2 de l'évaluation des effets sanitaires de la téléphonie mobile, a reçu 150 000 dollars par an de la part de l'industrie de la téléphonie mobile pour minimiser les résultats des enquêtes.
Et si les antennes sont inoffensives, pourquoi les compagnies d'assurances (dont la prestigieuse Lloyd de Londres) refusent-elles d'assurer les opérateurs en responsabilité civile pour les dommages occasionnés par leur rayonnement ?
1 Huss et associés, septembre 2006, publiée sur www.001.be.cx o Organisation mondiale de la santé
Une antenne relais est prévue près de chez vous: que faire?
" Contacter le propriétaire du terrain sur lequel doit s'installer l'antenne. Sachez qu'il peut toucher jusqu'à 12 000 euros au placement de l'antenne puis environ 3 000 euros par an, pendant toute la durée du bail (en général de 10 à 15 ans).
" Créer un comité de riverains avec un maximum de personnes
" Contacter un collectif de riverains qui a déjà de l'expérience en la matière
" Prendre contact directement avec les autorités communales et leur exprimer votre mécontentement et vos inquiétudes
" Faire circuler des pétitions. Les renvoyer au ministre responsable à la Région Wallonne (André Antoine) et au ministre de la santé (Rudy Demotte)
" Contacter l'asbl Teslabel qui depuis plusieurs années œuvre à faire baisser les normes d'exposition au rayonnement électromagnétique
" Alerter les médias locaux. Plus l'information circulera et plus vite les pouvoirs politiques seront obligés de prendre des mesures de sauvegarde de votre santé.
" Contacter l'Institut Belge des Postes et Télécommunications (IBPT) qui viendra à votre domicile prendre des mesures totalement gratuites du rayonnement auquel vous êtes exposé en permanence.
" Essayer d'obtenir de l'opérateur de modifier l'orientation de l'antenne de façon à ne pas être exposé face à l'antenne, ce qui est la pire des positions pour les troubles répertoriés.
Les adresses utiles
" IBPT (Institut Belge des Postes et télécommunications) 02/226 88 00
" Teslabel asbl 02 673 12 01 www.teslabel.be
www.001.be.cx
http://csifcem.free.fr : comité scientifique sur les champs électromagnétiques
www.priartem.com et www.next-up.org, associations de défense luttant contre l'implantation d'antennes relais
" Pour plus d'info : franzverdel[at]msn.com
 

13:09 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, hainaut, charleroi, belgique, environnement, actualite, histoire, presse, silence, ecologie, capitalisme, democratie, resistance, solidarite | |  Imprimer | | |

09/12/2006: Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

 

 

-----Message d'origine-----
De : Jacques CHEVALIER [mailto:chevaljak@mail.be]
Envoyé : mercredi 6 décembre 2006 23:39

Objet : Pour info et invitation
Importance : Haute

 

Chers amis,

Je vous invite à trouver en annexe le communiqué de presse adressé ce soir au médias relativement à notre action pour Laurence de Cheratte, si vous savez le re-mailer vers vos listes ce ne serait pas mal idem vers des journalistes de vos connaissances. Je vous en remercie d'avance. Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

Jacques CHEVALIER

et Myriam PIRON

 

 

Les sapins en fêteS et le sapin de la Solidarité.

 

Ce samedi 9 décembre 2006 aura lieu à Cheratte-hauteurs, au Tchératî, rue Aux Communes, 37, dès 11 h, une journée intitulée « Sapins en fêteS » où quelques-uns de ces arbres de Noël seront décorés par quelques associations pendant que se déroulera à l’intérieur de la Galerie un petit Marché de Noël aux saveurs diverses. Parmi les sapins on découvrira celui de la Solidarité, un sapin militant, un sapin qui est un appel à toutes et à tous pour aider Laurence et ses enfants à enfin avoir un toit après l’incendie qui, le 16 septembre dernier, a rendu leur maison inhabitable.

Ce sapin, dès le dimanche 10 décembre à midi, sera « replanté » parmi les décombres calcinés jonchant le trottoir devant la maison vide, rue de Visé, à 50 mètres du passage à niveau de Cheratte-bas.

Dimanche il y aura 85 jours que Laurence et ses deux petits bouts sont sans logement adapté, ils ont la chance d’avoir une amie, qui les héberge dans son petit logis à la hauteur de ses tout petits moyens, Laurence n’est pas à la rue mais cette situation ne peut s’éterniser.

La Ville de Visé n’a pas fait le nécessaire lors de la catastrophe, ses logements d’urgence étant occupés. La Société Régionale d’Habitations Sociales « La Visétoise » a été sollicitée, Laurence y ayant droit à un logement prioritairement vu l’urgence, mais de ce côté là aussi on se retranche derrière l’absence de logements libres. N’y a-t-il eu aucun logement libre en habitations sociales de Visé depuis l’incendie ? Personne ne sait dire quand Laurence pourrait avoir accès à un logement, elle y a droit et tout le monde est bien d’accord sur cela, mais pas depuis très longtemps tout de même, il aura fallu se heurter à une barrière de préjugés et déployer beaucoup d’énergie au niveau politique.

Laurence a contacté la Ligue des Droits de l’homme, elle a un avocat… Elle a écrit au Roi et à la Reine pour expliquer sa détresse, elle a reçu des accusés de réception, un courrier de la Société Wallonne du Logement Social l’assurant qu’on se préoccupait de son problème. Laurence est allée avec nous, ses voisins, au Conseil Communal du 4 décembre à Visé où elle a été écoutée par divers conseillers et échevins tandis que le Bourgmestre rabrouait vivement les voisins qui l’accompagnaient, refusant de s’adresser à des « intermédiaires ».

Cette situation devient franchement intolérable, les voisins ont décidé, avec l’accord de Laurence, de passer à une vitesse supérieure en donnant toute la visibilité nécessaire aux légitimes attentes de cette maman.

Outre le sapin sur le trottoir on trouvera aux murs de la maison sinistrée plusieurs panneaux expliquant toute cette triste histoire.

Les voisins demandent à tous les Cherattois, et - pourquoi pas ? – d’autres personnes bien au-delà du quartier, de s’associer au mouvement en venant déposer symboliquement sur les décombres, près du sapin, de vieux jouets, de vieilles peluches, ils peuvent aussi déposer de bons jouets et peluches pour les gosses de Laurence (un garçon de 2,5 ans et une fille de 5 ans) chez Jacques Chevalier et Myriam Piron, au 198 rue de Visé à Cheratte-bas (en soirée).

Toutes les personnes désireuses de participer effectivement au comité des voisins de Laurence peuvent se signaler auprès de Jacques et Myriam, rue de Visé, 198 ou par gsm au 0476/479388 ou par mail myriam.piron@mail.be . Invitation, à fortiori, à toutes et à tous ce dimanche 10 décembre à midi pour la replantation du sapin de la Solidarité, rue de Visé devant la maison sinistrée de Laurence.

Espérons que ces actions soient porteuses d’une bonne suite au plus tard pour ce Noël, ce serait vraiment très navrant de devoir revenir avec Laurence au prochain Conseil Communal de janvier 2007.

Y-a-t-il un Père Noël dans la Salle du Conseil à Visé ?

 

Myriam Piron et Jacques Chevalier

Comité des voisins de Laurence. Cheratte.

6 décembre 2006.

11:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, capitalisme, oppression capitaliste, democratie, injustice, social, solidarite, actualite, histoire, romain, courcelles, presse, silence, logement, resistance | |  Imprimer | | |

07/12/2006

11/12/2006: CHARLEROI: Je dois comparaître devant le juge de paix...

BELGIQUE: CHARLEROI:  Je dois comparaître devant le juge de paix... L’ Ordre féodal des Médecins poursuit ses attaques contre les médecins progressistes …

 

 

De : Sofie Merckx [mailto:sofiemerckx@euphonynet.be]
Envoyé : mercredi 6 décembre 2006 23:34

Objet : Je dois comparaitre devant le juge de paix...

 

Cher(e) ami(e),

 

lundi 11 décembre à 9h00 je dois comparaître devant le juge de paix au palais de justice de Charleroi car je refuse de payer ma cotisation à l’ordre des médecins.

 

Pourquoi je ne paie pas cette cotisation ?

 

Je ne paie pas ma cotisation comme protestation car :

 

q       L’ordre défend une organisation commerciale des soins de santé. Il écrivait déjà en 1996: «Une assurance maladie à deux niveaux semble inévitable. On assure à chacun une offre minimum de soins indispensables. Le reste devrait être couvert par une cotisation personnelle».

q       L’ordre des médecins privilégie l’intérêt du médecin au détriment du patient . L'article 71 du Code de déontologie dit par exemple qu'un médecin peut demander un supplément d'honoraire en fonction de sa "renommée". Il est alors logique que certains chirurgiens refusent d'opérer quelqu'un qui ne veut pas payer de supplément. Est-ce cela l'intérêt du patient ?

q       L’ordre n’est pas soumis à un contrôle démocratique.

 

Depuis les années '80 beaucoup de personnes ont contesté le rôle de l’ordre des médecins , mais aucune proposition de loi, ni réforme n’a abouti à de réels changements.

 

Nous, médecins pour le peuple nous pensons que cette situation a assez perduré. Nous demandons tout simplement qu’on ne soit plus obligé par la loi d’adhérer à une organisation dont on ne partage nullement les fondements. L’ordre peut alors perdurer comme organisation libre. En annexe vous trouvez notre point de vue sur l’évolution du rôle de l’ordre des médecins.

 

Qu’est-ce que je risque ?

 

Je risque d’être condamnée a payer les sommes dues.

 

Pourquoi est-il important d’être présent ?

 

Sachez que depuis des années les médecins des provinces de Limbourg,de Liège et d’Anvers qui refusent de payer leurs cotisations ne sont plus poursuivi par l’ordre.

Ce n’est-que quand nous sommes soutenues que l’ordre recule.

 

 

Rendez-vous :

 

Lundi 11 décembre 2006

 

8h30

 

Palais de justice de Charleroi : entrée Boulevard De Fontaine.

 

Donnez-moi votre avis

 

Sofie

 

Dr Merckx Sofie

Rue babotterie 87

6001 Marcinelle

Inami 1-18820-05-004

tel: 071/ 47.64.96

GSM: 0473/73.55.25

20:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, belgique, hainaut, charleroi, democratie, libertensocial, solidarite, resistance, justice, repression, capitalisme, oppression capitaliste, euro-dictature, presse, silence, actualite, histoire, romain, courcelles, politique, ptb, communisme, socialisme, ps, mr | |  Imprimer | | |

06/12/2006

SOLIDAIRE n°47 - 06/12/2006

n°47 - 06/12/2006

Solidaire
La une

Éditorial
VW • On aura encore besoin de vous dans les semaines à venir

Nouvelles des entreprises
Ford Genk • Les dessous d’une cellule de reconversion
Free Van Doorslaer

L’Etat a offert 706 millions d'euros à VW en 20 ans
Marco Van Hees

GM • «Si nous acceptons une équipe en moins, nous serons de la revue»
Yannick Peeters

En bref

SADACI • Philiep De Vuyst, ancien délégué, en procès contre son ex-employeur
Anton Van Bree

VW • L’Audi A1 ou des C4 ?
Jo Cottenier

VW • 170 000 voitures dès 2007 ?
Jo Cottenier

Au bistrot avec des ouvriers VW
Romain Dierickx

Bruxelles: 25 000 fois 'Touche pas à mon job'

VW/Arvin Meritor • Les travailleurs de la sous-traitance, derniers dominos de la chaîne
David Pestieau

VW-Pampelune (Espagne) • Notre solidarité entière avec ceux de VW-Forest
Jean Pestieau

Compétitivité : un slogan patronal vieux de cent ans

Santé
ANTENNES GSM • Attention, brouillard électromagnétique
Franz Verdel

International
Syndicalistes, vous voulez découvrir la Chine ?

Liban • «Notre syndicat regroupe des affiliés des différentes religions»

En bref

Philippines • Les travailleurs de Nissan veulent retourner au travail

Mumia Abu-Jamal • Depuis 25 ans dans le couloir de la mort
Martine Raeymaekers

Journal de Bolivie [3] • Un pont d'argent jusqu'à Madrid

Régions
Zelzate-Ouest entend garder son bureau de poste
Gaston Van Dyck

Charleroi  • Martine ne sera pas expulsée de son logement social

Ça s'est passé près de chez vous

Cartoons
Cartoon • Audi ou Citroën?
Le dessin de Matiz

Presse et lettres
Lettres

Expresso
Expresso

Culture
[Portrait] L’homme en noir vient du Gabon
Thomas Blommaert

L'avocat vous répond
Jours de congés

21:17 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, romain, histoire, actualite, presse, silence, solidaire, ptb, social, syndicats, capitalisme, oppression capitaliste, europe, euro-dictature, repression, democratie, liberte, occupations, imperialisme, terrorisme, communisme | |  Imprimer | | |

05/12/2006

05/12/2006: COURCELLES: AquaSambre et la Société wallonne des Eaux se marient ...

COURCELLES: AquaSambre et la Société wallonne des Eaux se marient ...

 

Une fusion de plus : Madame et Monsieur (c’ est-à-dire tous les usagers des Communes affiliées à AquaSambre) reçoivent ce jour une lettre de Verviers, expédiée par la SWDE :

 

« Depuis le 1er décembre 2006, votre intercommunale de distribution d’ eau AQUASAMBRE a uni sa destinée à celle de la Société wallonne des Eaux (SWDE). Ce rapprochement, longuement mûri et soigneusement préparé par les deux partenaire, s’ inscrit dans le droit fil de la rationalisation et de la réforme des intercommunales voulues par le gouvernement wallon.

 

En fusionnant et en mettant leurs moyens technique et leurs ressources humaines en commun, les deux sociétés seront plus en mesure encore de vous garantir une qualité de service au prix le plus juste. Il va de soi que tous les services auxquels vous avait habitué(e) AQUASAMBRE sont maintenus. ».

 

En bons administrés de la « démocratie », il ne nous reste plus qu’ à saluer ce nouveau mariage et à espérer …

 

que l’eau va encore couler plus claire et plus pure de nos robinets et que la nouvelle société va diminuer ses tarifs. Car l’ eau devient de plus en plus chère elle aussi et est crevée désormais d’ une multitude de suppléments. L’ eau est de plus en plus chère alors que le sol de notre Wallonie regorge d’ eau et qu’ elle part aussi en direction de Bruxelles et de la Flandre, et même, je crois savoir, jusqu’ en Hollande.

A remarquer que la lettre ne parle pas de prix au plus bas, mais de prix le plus juste.

Quant à savoir aujourd’ hui ce qui est le plus juste et le moins juste …

 

Bref, si dans un an, l’ eau a encore augmenté, il ne nous restera plus qu’ à remercier les admnistrateurs de la SWDE et de la région wallonne (les ministres Ps et Cdh, une fois de plus !).

 

Quant aux questions relatives au personnel d’ AquaSambre, on verra la suite bien sûr …

 

RoRo

14:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, oppression capitaliste, courcelles, histoire, actualite, presse, silence, democratie, liberte, capitalisme, syndicats, social, politique, belgique, hainaut, charleroi, ps, cdh | |  Imprimer | | |

01/12/2006

01/12/2006: PETITION: à Charleroi et à Courcelles, nous réclamons la suppression des taxes "déchets" ...

PÉTITIONS: à Charleroi et à Courcelles, nous réclamons la suppression des taxes "déchets" ...

 

COURCELLES :

Ce 1er décembre 2006, à l’ instar de ce que font le Ptb et Médecine pour le Peuple à Charleroi, nous lançons à COURCELLES une vaste pétition pour la suppression de la taxe « Déchets » : 100 euros par ménage, 50 euros par isolé. Des millions de Fb sont prélevés, pompés, chaque année dans nos poches par la majorité en place pour faire face aux factures de plus en plus lourdes à payer par la commune à l’ Icdi, cette intercommunale à scandales. C’ en est assez des taxes de plus en plus lourdes et de plus en plus nombreuses. Les travailleurs, la population, ont de plus en plus de mal à supporter les charges du capitalisme qui réalise de profits de plus en plus fabuleux, grâce aux multinationales, aux délocalisations, aux privatisations, à une exploitation des plus en plus sauvage et à l’ Euro-dictature des patrons et des banquiers. VW : 4.000 travailleurs à la porte et des milliards de Fb de profits toujours en hausse … ! Des gouvernants qui ne cessent de faire des cadeaux aux multinationales sur notre dos … sous le prétexte de « sauver » et/ou développer l’ emploi ( ???) alors que l’ on introduit de plus en plus de machines ruineuses qui nous tuent …

Les « socialistes » ? Nulle part, dans l’ Euro-dictature, ils ne mettent plus en cause le système capitaliste d’ exploitation de l’ homme par l’ homme. Ils sont pour, complètement intégrés, ils ne présentent plus aucune différence avec les autres. Leur « socialisme » consiste seulement à nous répartir les miettes qui tombent des tables, des assiettes … du capitalisme… A l' heure actuelle, continuer à croire que la sicialo-démocratie européenne peut encore apporter aux travailleurs autres choses que des réformettes, acceptées par le régime, c' est de l' utopie. Tan que cela dure … !

Des textes de pétitions peuvent être obtenus chez Roger Romain, a/conseiller communal, avenue de Wallonie 127, 6180 Courcelles (tél : 0495.47.00.42) ou e-mail : roger.romain@skynet.be . Des affichettes-fenêtre seront bientôt disponibles également sur demande.

A CHARLEROI, près de 10.000 signatures de Carolos ont été récoltées en deux-trois mois. La situation est identique à COURCELLES : nous devons donc réagir collectivement et solidairement contre les pompistes du capitalisme, qu’ils soient « de gauche » ou de droite  !

Il nous faut des signatures et nous recherchons de plus en plus de collaborateurs pour faire signer massivement : nos parents, nos voisins, nos connaissances, nos amis, à Courcelles, Gouy, Souvret, Trazegnies, Bois du Sart…

Au boulot les amis ! Tous solidaires contre cette taxe injuste qui touche indifféremment tous les ménages, alors qu’ 1 franc n’ a pas la même valeur pour tout le monde. Entre un revenu mensuel de 30.000 Fb et un revenu mensuel de 300.000 Fb (En moyenne, c’ est +/- le cumul d’ un bourgmestre d’ une commune comme Courcelles, par exemple !), la différence est de 1 à 10… Ce sont donc les plus petits qui trinquent le plus, comme toujours …

RoRo

19:14 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cdh, ecolo, courcelles, belgique, hainaut, charleroi, democratie, capitalisme, oppression capitaliste, social, syndicats, communisme, ps, mr, ptb, ucpw, actualite, histoire, presse, silence, politique, solidarite | |  Imprimer | | |