08/12/2006

09/12/2006: Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

 

 

-----Message d'origine-----
De : Jacques CHEVALIER [mailto:chevaljak@mail.be]
Envoyé : mercredi 6 décembre 2006 23:39

Objet : Pour info et invitation
Importance : Haute

 

Chers amis,

Je vous invite à trouver en annexe le communiqué de presse adressé ce soir au médias relativement à notre action pour Laurence de Cheratte, si vous savez le re-mailer vers vos listes ce ne serait pas mal idem vers des journalistes de vos connaissances. Je vous en remercie d'avance. Vous êtes les bienvenus à Cheratte tant ce samedi au Tchérati dès 11 h du matin que dimanche, rue de Visé à Cheratte-bas à 12 h.

Jacques CHEVALIER

et Myriam PIRON

 

 

Les sapins en fêteS et le sapin de la Solidarité.

 

Ce samedi 9 décembre 2006 aura lieu à Cheratte-hauteurs, au Tchératî, rue Aux Communes, 37, dès 11 h, une journée intitulée « Sapins en fêteS » où quelques-uns de ces arbres de Noël seront décorés par quelques associations pendant que se déroulera à l’intérieur de la Galerie un petit Marché de Noël aux saveurs diverses. Parmi les sapins on découvrira celui de la Solidarité, un sapin militant, un sapin qui est un appel à toutes et à tous pour aider Laurence et ses enfants à enfin avoir un toit après l’incendie qui, le 16 septembre dernier, a rendu leur maison inhabitable.

Ce sapin, dès le dimanche 10 décembre à midi, sera « replanté » parmi les décombres calcinés jonchant le trottoir devant la maison vide, rue de Visé, à 50 mètres du passage à niveau de Cheratte-bas.

Dimanche il y aura 85 jours que Laurence et ses deux petits bouts sont sans logement adapté, ils ont la chance d’avoir une amie, qui les héberge dans son petit logis à la hauteur de ses tout petits moyens, Laurence n’est pas à la rue mais cette situation ne peut s’éterniser.

La Ville de Visé n’a pas fait le nécessaire lors de la catastrophe, ses logements d’urgence étant occupés. La Société Régionale d’Habitations Sociales « La Visétoise » a été sollicitée, Laurence y ayant droit à un logement prioritairement vu l’urgence, mais de ce côté là aussi on se retranche derrière l’absence de logements libres. N’y a-t-il eu aucun logement libre en habitations sociales de Visé depuis l’incendie ? Personne ne sait dire quand Laurence pourrait avoir accès à un logement, elle y a droit et tout le monde est bien d’accord sur cela, mais pas depuis très longtemps tout de même, il aura fallu se heurter à une barrière de préjugés et déployer beaucoup d’énergie au niveau politique.

Laurence a contacté la Ligue des Droits de l’homme, elle a un avocat… Elle a écrit au Roi et à la Reine pour expliquer sa détresse, elle a reçu des accusés de réception, un courrier de la Société Wallonne du Logement Social l’assurant qu’on se préoccupait de son problème. Laurence est allée avec nous, ses voisins, au Conseil Communal du 4 décembre à Visé où elle a été écoutée par divers conseillers et échevins tandis que le Bourgmestre rabrouait vivement les voisins qui l’accompagnaient, refusant de s’adresser à des « intermédiaires ».

Cette situation devient franchement intolérable, les voisins ont décidé, avec l’accord de Laurence, de passer à une vitesse supérieure en donnant toute la visibilité nécessaire aux légitimes attentes de cette maman.

Outre le sapin sur le trottoir on trouvera aux murs de la maison sinistrée plusieurs panneaux expliquant toute cette triste histoire.

Les voisins demandent à tous les Cherattois, et - pourquoi pas ? – d’autres personnes bien au-delà du quartier, de s’associer au mouvement en venant déposer symboliquement sur les décombres, près du sapin, de vieux jouets, de vieilles peluches, ils peuvent aussi déposer de bons jouets et peluches pour les gosses de Laurence (un garçon de 2,5 ans et une fille de 5 ans) chez Jacques Chevalier et Myriam Piron, au 198 rue de Visé à Cheratte-bas (en soirée).

Toutes les personnes désireuses de participer effectivement au comité des voisins de Laurence peuvent se signaler auprès de Jacques et Myriam, rue de Visé, 198 ou par gsm au 0476/479388 ou par mail myriam.piron@mail.be . Invitation, à fortiori, à toutes et à tous ce dimanche 10 décembre à midi pour la replantation du sapin de la Solidarité, rue de Visé devant la maison sinistrée de Laurence.

Espérons que ces actions soient porteuses d’une bonne suite au plus tard pour ce Noël, ce serait vraiment très navrant de devoir revenir avec Laurence au prochain Conseil Communal de janvier 2007.

Y-a-t-il un Père Noël dans la Salle du Conseil à Visé ?

 

Myriam Piron et Jacques Chevalier

Comité des voisins de Laurence. Cheratte.

6 décembre 2006.

11:25 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, capitalisme, oppression capitaliste, democratie, injustice, social, solidarite, actualite, histoire, romain, courcelles, presse, silence, logement, resistance | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.