30/07/2006

29/07/2006: Liban: chez nous aussi les protestations et la solidarité s' organisent ... Pas celles des gouvernants évidemment ...


Liban: chez nous aussi les protestations et la solidarité s' organisent ... Pas celles des gouvernants évidemment ... Les dirigeants des partis "démocratiques", intégrés au capitalisme, se taisent ...

 

 

De : mannekenpeace@yahoogroupes.fr [mailto:mannekenpeace@yahoogroupes.fr] De la part de Danièle Fayer-Stern
Envoyé : samedi 29 juillet 2006 22:48
Objet : [mannekenpeace] Fw: Urgence Liban Palestine

 

 

1) INVITATION :Attac Bruxelles , Cafe politique extraordinaire Liban Palestine ce jeudi 3 août :

LIBAN PALESTINE : L'AGRESSION ISRAELIENNE PREMEDITEE ?

 

 

Dans le cadre des cafés politiques d'Attac , Attac Bruxelles 1% organise un café politique extraordinaire  jeudi 3 août 2006 à 20h au 61 rue de la victoire , 1060 Bruxelles (près de l'arrêt métro Porte de Hal, St Gilles):

Le gouvernement Bush est-il le commanditaire ?

Syrie , Iran, prochaines étapes ?

L'Europe a-t-elle une politique indépendante des USA ?

 

 Avec, pour introduire le débat : 

 

- Rudolpf El-Khareh ,docteur ,professeur associé ULB, collaborateur Monde Diplo

- Baudouin Loos, journaliste du Soir, chargé du Proche Orient

- Nidal Amer, Attac et membre de l'Association pour un Liban laique

 

 

2) MANIFESTATION dimanche 6 août à 14h, gare du Nord, à l'appel de la coordination Solidarité Liban-Palestine (coordination pluraliste citoyenne)

Stop à l'agression israélo-americaine , stop aux massacres et crimes de guerre et solidarité avec les peuples libanais et palestinien.  

Nous revendiquons la condamnation de l'agression par la Belgique et l'Union Européenne .

__._,_.___

 

22:33 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : israel, liban, onu, otan, occupations, palestine, politique, romain, racisme, resistance, sionisme, silence, solidarite, terrorisme, usa, actualite, belgique, barbarie, courcelles, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

30/07/2006: EURO-DICTATURE capitaliste: la libéralisation des services postaux...

EURO-DICTATURE capitaliste: la libéralisation des services postaux...

 

Tout va bien les Amis : l’  Union européenne n’ arrête pas de se construire dans … le capitalisme !

On nous apprend ce dimanche que l’ Euro - dictature va donner un coup d’ accélérateur supplémentaire à la libéralisation (entendez par là : la privatisation) des services postaux.

Cela signifie que de plus en plus de multinationales et de margoulins du capitalisme vont s’  enrichir sur notre dos d’ usagers (pardon : de Chers clients !).

Cela signifie aussi que bientôt les Postes vont fonctionner comme les chemins de fer anglais,  privatisés en de multiples compagnies …

Cela nous promet encore plus de plaisir à l’  avenir.

RoRo

11:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, capitalisme, democratie, espagne, europe, euro-dictature, histoire, politique, poste, presse, romain, silence, courcelles, sondage | |  Facebook | |  Imprimer | | |

29/07/2006

29/07/2006: 1980 : à Moscou et en Afghanistan. 2006 : la barbarie ricano-sioniste en Palestine occupée et au Liban

1980 : à Moscou et en Afghanistan.        2006 : la barbarie ricano-sioniste en Palestine occupée et au Liban

 

1980 : Le gouvernement progressiste afghan faisait front à une rebellion (ainsi appelée pour la cause) intérieure, de forces contre-révolutionnaires, réactionnaires, féodales, islamistes, financées, armées, formées, soutenues, par les États arabes les plus anti-communistes, ainsi que par les Ricano-otano-occidentaux. La Cia formait des dizaines de Ben Laden …

A la demande du gouvernement légal afghan et en vertus d’ accords d’ assistance mutuelle, déjà signés dans les années ’20, l’ Urss est intervenue militairement aux côtés du gouvernement de gauche.

Il n’ en fallait pas plus : les médias « libres » capitalistes organisaient le tollé anti-soviétique et anti-communiste, tandis que certains États du « Monde libre » organisaient le boycott des … jeux olympiques de Moscou, se servant du sport universel, comme moyen de pression et de propagande.

2006 : le gouvernement fasciste et sioniste de Tel-Aviv met en ruines la Palestine - occupée et le Liban, avec le soutien des Anglos-ricains et des autres pays satellites occidentaux.

Alors, on boycotte qui et quoi, pour répondre à cette barbarie, à ces crimes de guerre, contre les civiles ???

RoRo

23:49 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, onu, otan, occupations, palestine, politique, presse, courcelles, romain, racisme, sionisme, silence, solidarite, sondage, terrorisme, usa, afghanistan | |  Facebook | |  Imprimer | | |

28/07/2006

28/07/2006: 10 commandements pour un bon usage des médias "libres" capitalistes ...

Voici, en exclusivité, ces règles que tout le monde doit avoir à l´esprit lorsqu´il regarde le JT le soir, ou quand il lit son journal le matin. Tout deviendra simple.

Règle numéro 1 : Au Proche Orient, ce sont toujours les Arabes qui attaquent les premiers et c´est toujours Israël qui se défend.

Cela s´appelle des représailles.

Règle numéro 2 : Les Arabes, Palestiniens ou Libanais n´ont pas le droit de tuer des soldats ou des civils de l´autre camp.

Cela s´appelle du terrorisme.

Règle numéro 3 : Israël a le droit de tuer les civils arabes.

Cela s´appelle de la légitime défense.

Règle numéro 4 : Quand Israël tue trop de civils, les puissances occidentales l´appellent « proportionner » son attaque

Cela s´appelle la réaction de la communauté internationale.

Règle numéro 5 : Les Palestiniens et les Libanais n´ont pas le droit de capturer des militaires israéliens, même si leur nombre est très limité et ne dépasse pas trois soldats car cela menace l´existence même de l´état d´Israël.

Règle numéro 6 : Les Israéliens ont le droit d´enlever autant de Palestiniens qu´ils le souhaitent (environ 10000 prisonniers à ce jour dont près de 300 enfants). Il n´y a aucune limite et nul besoin d´apporter aucune preuve de la culpabilité des personnes enlevées. Il suffit juste de dire le mot magique "terroriste".

Règle numéro 7 : Quand vous dites "Hezbollah", il faut toujours ajouter « islamistes », « chiites » et l´expression «soutenu par la Syrie et l´Iran».

Règle numéro 8 : Quand vous dites "Israël", Il ne faut surtout pas ajouter : « Etat juif » ni « armée juive » encore moins «soutenu par les Etats-Unis, la France et l´Europe», car on pourrait croire qu´il s´agit d´un conflit déséquilibré.

Règle numéro 9 : Ne jamais parler de "Territoires occupés ", ni de résolutions de l´ONU (sauf de la N°1559 qui demande le désarmement du Hezbollah), ni de violations du droit international, ni des Conventions de Genève. Cela risque de perturber le téléspectateur et l´auditeur radio et le faire réfléchir.

Règle numéro 10 : Les Israéliens parlent mieux le français que les Arabes. C´est ce qui explique qu´on leur donne, ainsi qu´à leurs partisans, aussi souvent que possible la parole.  Ainsi, ils peuvent nous expliquer les règles précédentes (de 1 à 9).

Cela s´appelle de la neutralité journalistique.

__._,_.___

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ...

Visitez Al-Oufok : http://www.aloufok.net


 

23:05 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, courcelles, histoire, imperialisme, israel, liban, onu, otan, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, silence, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/07/2006: Contre les expulsions arbitraires: Message du CRACPE ...

-----Message d'origine-----
De : Jacques CHEVALIER [mailto:chevaljak@mail.be]
Envoyé : jeudi 27 juillet 2006 21:38
À : undisclosed-recipients:
Objet : Message du CRACPE

 

L'Assemblée Générale du CRACPE a décidé de suspendre nos présences à Vottem tous les mercredis du mois d'août 2006, nombre de nos militants habituels étant en vacances durant cette période.

Toutefois la présence militante continuera chaque samedi d'août de 16 à 17 h devant le camp de la honte (rue Visé Voie et rue Verte Voie à Vottem, en face de l'Aldi). S'il y a parmi vous des personnes qui s'expriment en anglais, allemand, néerlandais, russe etc, ils (elles) sont les bienvenu(e)s.

Rien de changé pour nos permanences (04/2320104) quotidiennes du lundi au samedi de 17 h à 18 h 30.

Rien de changé non plus pour nos appels en cas d'expulsions au jour le jour, simplement rappeler que la ligne d'urgence 0476/479388 n'est réservée qu'aux infos nous venant des occupants des centres fermés ou d'ailleurs pour nous annoncer une expulsion ou une autre réelle urgence, ce n'est pas un service social.

Pour le retour à Vottem le mercredi, c'est dès septembre 2006.

Du 4 au 21 août inclus pour nous écrire ne plus utiliser l'adresse mail cracpe@skynet.be mais celle de ce site : chevaljak@mail.be .

Jacques Chevalier

www.cracpe.tk

 

nb : vous pouvez aussi consulter notre blog :

http://cracpe2.skynetblogs.be

11:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, colonialisme, democratie, europe, euro-dictature, expulsions, histoire, immigres, politique, romain, solidarite, sans-papiers, 127bis, racisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

27/07/2006

27/07/2006: Des Belges vont déposer plainte contre Israël pour crimes de guerre


De : Xarlo@aol.com [mailto:Xarlo@aol.com]
Envoyé : jeudi 27 juillet 2006 14:01
Objet : Israël accusé de crimes contre l'Humanité

 

ça se passe en Belgique... pas en France... Douste-Blazy est à Jérusalem pour apporter son soutien à ce pays du tiers-monde qui a tant de mal à se défendre des enfants surarmés de la Palestine richissime... Hollande est pro-Isrëalien aussi...

La France, ça vous dit quelque chose? la Patrie des Droits de l'Homme, Fille aînée de l'Eglise romaine, apostolique et oecuménique? celle qui a , en douce, aidé les USA à devenir indépendants? celle qui a inventé la liberté d'expression? la Patrie de Robert Ménard, caudillo des JSS, Journalistes Sans Scrupule (officiellement, RSF)?

ça ne vous dit rien? Vous êtes incorrigibles! Je renonce...

 

PS. moi, non plus, je n'y crois plus, depuis mes "vacances" en Algérie, rassurez-vous.

Le peu de prestige récupéré par le niet de Chirac à la guerre en Irak a fondu comme neige au soleil... Ce n'est pas le PSF qui va redorer le blason !

 

**********

 

 

AFP 27.07.06 | 10h42

Des Belges vont déposer plainte contre Israël pour crimes de guerre

Des Belges d'origine libanaise vont déposer plainte pour crimes de guerre contre le Premier ministre israélien Ehud Olmert, le ministre de la défense Amir Peretz et le chef d'Etat major de l'armée Dan Halutz, rapporte jeudi le quotidien Le Soir.

Ali Abdul-Sater et son épouse Farkad El Hussein, qui passaient leurs vacances au Liban avec leurs trois enfants, ont vu leur appartement à Beyrouth détruit, selon le texte de leur plainte vu par l'AFP et qui devait être déposé jeudi auprès du parquet fédéral belge. Selon le droit belge, les tribunaux peuvent juger "des crimes internationaux si les victimes sont des Belges ou ont vécu en Belgique pendant au moins trois ans au moment où les faits ont été commis".

Le code pénal a en fait intégré, en restreignant sa portée, la loi "de compétence universelle", qui avait été abolie à l'été 2003. Cette loi accordait aux tribunaux le droit de juger les auteurs présumés de crimes internationaux, même si ni les auteurs ni les victimes n'avaient aucun lien avec la Belgique. Mais, à la suite d'une avalanche de plaintes concernant des hauts responsables comme Ariel Sharon et George Bush, qui avait provoqué une tempête diplomatique, le Parlement belge avait abrogé cette loi à l'été 2003, en en reprenant certains éléments dans le code pénal.

En février 2003, la Cour de cassation belge, amenée à juger de la recevabilité d'une plainte contre Ariel Sharon pour les massacres de Sabra et Chatila au Liban en 1982 avait reconnu que l'ex-dirigeant israélien bénéficiait de son immunité de Premier ministre.

14:40 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, justice, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, france, guerre, imperialisme, israel, liban, onu, occupations, palestine, agressions, politique, presse, romain, racisme, resistance, salidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

26/07/2006

27/07/2006: Manifestation à Charleroi

MANIF JEUDI 27 A CHARLEROI !!!!

 


De : assawra@yahoogroupes.fr [mailto:assawra@yahoogroupes.fr] De la part de Waroquiez Dominique
Envoyé : mercredi 26 juillet 2006 9:26
À : Assawra
Objet : [assawra] MANIF JEUDI 27 A CHARLEROI !!!!

 

Secours Populaire Wallonie-Bruxelles
  Rue Jules Destrée, 11
  6020 DAMPREMY
  
  Dampremy, le 25 juillet 2006   
  
  
  APPEL A TOUTES LES ASSOCIATIONS  
  Les associations signataires souhaitent la création d'un large front de soutien au peuple libanais, et à sa résistance, face à l'agression sauvage dont il est victime :
  
  -        condamnent vigoureusement l’agression israélienne barbare et non justifiée qui vise la population civile et les infrastructures du pays
  -         tiennent à assurer le peuple palestinien de leur soutien contre l’injustice permanente qui lui est faite
  -         réclament un cessez le feu immédiat
  -         réclament le respect strict des droits de l’homme et des conventions de guerre, ainsi que le respect du droit international
  -         appellent à l’organisation d’aides humanitaires immédiates et urgentes
  -         réclament le retour de plus de 500.000 déplacés libanais dans leurs foyers
  
  Dans le but de manifester notre solidarité avec les peuples libanais et palestiniens,
   nous vous invitons à la
  
  MANIFESTATION
   qui se déroulera le jeudi 27 juillet à 11 heures
  devant la Palais de Justice de Charleroi .
  
  Les associations qui nous apporteront leur soutien auront la possibilité de laisser un message .
  
  Robert Tangre
Président

           


__._,_.___

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ...

Visitez Al-Oufok : http://www.aloufok.net


Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

22:01 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, charleroi, courcelles, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, imperialisme, israel, liban, otan, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, sionisme, solidarite, terrorisme, usa, histoire | |  Facebook | |  Imprimer | | |

25/07/2006

25/07/2006: à propos du Liban et de la Palestine

De : Xarlo@aol.com [mailto:Xarlo@aol.com]
Envoyé : mardi 25 juillet 2006 18:28
À : Xarlo@aol.com
Objet : à propos du Liban et de la Palestine

 

 

 

 


LES AMIS DE KARL MARX

 

Notre but : la révolution

 

 

 

DU MONDIAL AU LIBAN :

LA MANIPULATION MEDIATIQUE

 

 

Durant tout un mois, grâce à la télévision, le Mondial de football (vingt deux types qui courent derrière un ballon mais aussi, une gigantesque opération commerciale de 8 milles millions de dollars) est devenue la préoccupation essentielle de milliers de millions de personnes scotchées devant les images diffusées 24 heures sur 24 par les chaînes internationales.

La grand’ messe terminée, voici que le bon peuple de France est appelé à réagir face à l’odieuse provocation dont a été victime notre Zidane national.

Une question vitale accapare les esprits : « Materazzi, le fourbe, a-t-il insulté la mère de Zizou ? »

 

L’état d’Israël a décidé de déclencher un véritable massacre, tout d’abord à Gaza, puis au Liban. A ce jour, plus de 200 personnes  (on compte parmi elles, des femmes et des enfants, parfois en bas âge) ont perdu la vie au cours de la destruction massive des infrastructures et du milieu ambiant des populations  sans défense.

 Sans doute, sans doute, mais les terroristes du Hamas n’ont-ils pas enlevé un soldat israélien ? Répondez plutôt à la question : « Les insultes de l’infâme Materazzi ne s’adressaient-elles pas plutôt à la sœur de Zizou ? »

 

A Gaza et au Liban, il s’agit d’un massacre militaire perpétré par une superpuissance, l’état d’Israël, qui utilise contre des civils désarmés, des avions de chasse F16, de l’artillerie lourde, des tanks et des blindés, des avions espions pour assassinats sélectifs, des hélicoptères Apache et l’infanterie couverte par des blindés qui avance et encercle villes et villages.

D’accord, la riposte peut sembler quelque peu disproportionnée. N’oublions pas, toutefois, que les assassins du Hezbollah ont quand même capturé deux soldats israéliens en vue d’un échange de prisonniers ? 

Mais, vous ne m’avez toujours pas éclairé : « L’ignoble Materazzi n’aurait-il pas aussi, insulté la cousine de Zidane ? »

 

A Gaza et au Liban, il faut ajouter à cette boucherie militaire le véritable désastre humanitaire engendré par la situation sanitaire et alimentaire des populations bloquées par les troupes sionistes.

Mon cher Monsieur, à la guerre comme à la guerre ! Il y a toujours eu des dommages collatéraux. Mais…aie ! Ce n’est pas une raison pour que vous me donniez un coup de tête dans la poitrine !... 

 

 

Comment sommes-nous arrivés à une telle aberration, à cet individualisme atroce, à cette déshumanisation, à cette indifférence devant la mort, à cette vie où les seuls facteurs de mobilisation collective sont les idoles sportives ou du show biz ?

 

La question possède une réponse : La manipulation de l’information (*).

 

Les grands médias (CNN en tête) aux ordres de ceux qui les payent, distillent jour après jour, l’idéologie dominante du capitalisme mondial. Les techniques de manipulation servent pour vendre tout ce qui peut être rentable pour les multinationales mais aussi, pour cacher la vérité et fabriquer à la commande les réactions du public envers les évènements de l’actualité.

 

C’est ainsi que l’invasion du Liban par Israël est requalifiée en « conflit », en « affrontement » ou même en « crise ». Et voila qui met Israël (la puissance qui agresse) sur un même pied d’égalité avec Gaza ou le Liban (pays agressés).

Les civils innocents et désarmés, écrasés sous les bombes israéliennes, sont répertoriés sous le vocable « personnes mortes ». Et les actions militaires des groupes qui combattent et résistent à l’invasion avec un armement précaire et très limité sont présentées comme le pendant sensiblement équivalent à la formidable puissance de feu de Tsahal.

Le carnage militaire en cours au Liban est affublé du nom de « guerre », ce qui évite de désigner l’envahisseur et l’envahi.

 

Les techniques utilisées par les grands moyens d’information (Télévision, radios, presse écrite) sont d’une efficacité redoutable et sans cesse accrue. La présentation des faits est toujours orientée.

Minimisée, déformée, l’impact des images et du son soigneusement réduit, l’information n’est jamais occultée mais simplement transformée en un spectacle ennuyeux suscitant l’indifférence. 

 

Ainsi va dans notre belle et exemplaire démocratie la liberté de l’information.

 

 

Daniel Maisonnave

Secrétaire de l’Association « Les Amis de Karl Marx »

 

(*) A lire absolument l’analyse sur ce sujet de Manuel Freytas www.kaosenlared.net

 

                                                                                                                      Boucau le 17 juillet 2006

 

 

 

 

 

 

« Les Amis de Karl Marx » BP 59 – 7, avenue Maurice Perse – 64340 BOUCAU

http:// lesamisdekarlmarx.site.voila.fr   e-mail : akmarx@voila.fr

****
www.bijoux-euskal-herria.com

www.droitsdelhommepb.com

http://blogs.aol.fr/xarlo/txakal

http://www.diasporavasca.org/herri

www.kubakoetxea.com


******

" Pour abolir la pauvreté, il faut donner le pouvoir aux pauvres " Hugo Chavez

"Sans le pouvoir, les idéaux ne peuvent être réalisés ; avec le pouvoir, ils survivent rarement" - Fidel Castro.

"Tu peux ne pas participer à la lutte, tu participeras obligatoirement à la défaite" - B. Brecht

"La vida es muy peligrosa. No por las personas que hacen el mal, sino por las que se sientan a ver lo que pasa." - Albert Einstein

"Con el tiempo... entiendes que los verdaderos amigos son contados, y que el que no lucha por ellos tarde o temprano se verà rodeado solo de amistades falsas" - J.L.Borges

"Si el comunismo se desinteresa de los hechos de conciencia, podrá ser un método de distribución, pero no será jamás una moral revolucionaria" - El Che.

"Si nous étions en dictature, les choses seraient plus simples dès l'instant où ce serait moi le dictateur" - G.W.Bush

"Ceux qui vivent sont ceux qui luttent" - Victor Hugo.

"¡Asegúrate, cuando dejes el mundo qué no sólo fuiste bueno, sino que dejas un buen mundo!" - Bertolt Brecht.

*****
EUSKAL PRESOAK ETXERA !!! ORAIN !!!

19:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, barbarie, communisme, crimes, colonialisme, fascisme, france, football, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/07/2006: PTB: Israël veut « une rupture nette »

 


De : Jean Pestieau [mailto:gr010471@worldonline.be]
Envoyé : samedi 22 juillet 2006 11:34
À : eerstdemensen@yahoogroups.com
Objet : PTB: Israël veut « une rupture nette »

 

Israël veut « une rupture nette »

Au nom de la capture de deux de ses soldats par le mouvement de résistance libanais Hezbollah, Israël entraîne tout le Moyen-Orient dans la guerre. Une habitante chrétienne de Beyrouth s’interroge 1 : « deux soldats valent-ils la mort de centaines de civils, y compris des enfants et la destruction d’un pays entier ? ».

Herwig Lerouge
20-07-2006

• De Gaza au Liban, l’Union Européenne reste sourde
• Un prétexte

• Une alliance d’intérêts pour une
« rupture nette »
• Nouvelle étape de la colonisation du Moyen-Orient

Le 12 juillet, l’armée de l’Etat d’Israël a attaqué le Liban, un pays indépendant. Pour récupérer deux soldats capturés, plus de trois cents civils libanais, dont de nombreux enfants, sont déjà tombés sous les bombes. L'armée israélienne attaque les populations  fuyant sur les routes ou réfugiées dans leurs maisons. Elle bombarde  sans discernement des quartiers populaires à Beyrouth.

Le gouvernement israélien dit répondre à la capture, en Israël, de deux de ses soldats. Si le Hezbollah a effectivement fait prisonnier, mercredi 12 juillet, deux soldats israéliens, la police libanaise affirme qu’ils ont été capturés en territoire libanais, dans la région d’Aïta al-Chaab, près de la frontière, où une unité israélienne avait pénétré1. Le Hezbollah a d’ailleurs immédiatement proposé d’échanger les soldats israéliens contre des prisonniers libanais et palestiniens gardés dans les prisons israéliennes.

Alors que le Premier ministre israélien Ehoud Olmert avait à présenter des excuses pour avoir violé la souveraineté du Liban, il a qualifié cette capture «d’enlèvement » et même «d’acte de guerre ». Et de faire bombarder Beyrouth et des villages avoisinants le lendemain.

De Gaza au Liban, l’Union Européenne reste sourde

Cette invasion survient alors que la population civile de Gaza est plongée depuis trois semaines dans la terreur de l’offensive israélienne déclenchée suite à la capture d'un soldat israélien à un poste-frontière de la bande de Gaza. Cette capture cadre dans la lutte contre l'occupation israélienne de la Palestine. Ces six dernières années l’Etat d’Israël a tué 4.490 Palestiniens, détruit 71 470 habitations palestiniennes et confisqué 221 hectares de terres palestiniennes pour construire un mur entre Israël et les territoires palestiniens. Plus de 9.000 Palestiniens croupissent dans les prisons israéliennes.

Au lieu de négocier la libération du soldat capturé contre celle de 95 femmes palestiniennes et 313 jeunes de moins de 18 ans emprisonnés en Israël, l’armée israélienne a arrêté un tiers des ministres du gouvernement palestinien démocratiquement élus dans les territoires occupés, détruit des centrales électriques et des conduites d’eau potable et viser directement la population civile.

L'Union européenne reproche à Israël un « emploi disproportionné de la force » dans sa riposte contre le Hezbollah. La vérité est que tant dans les territoires occupés de Gaza et de Cisjordanie qu’au Liban, Israël se rend  coupable de crimes de guerre.

Le Protocole additionnel aux Conventions de Genève parle du comportement à observer par des belligérants envers la population civile2. On y lit : « En vue d'assurer le respect et la protection de la population civile et des biens de caractère civil, les Parties au conflit doivent en tout temps faire la distinction entre la population civile et les combattants ainsi qu'entre les biens de caractère civil et les objectifs militaires et, par conséquent, ne diriger leurs opérations que contre des objectifs militaires. ... Il est interdit d'attaquer, de détruire, d'enlever ou de mettre hors d'usage des biens indispensables à la survie de la population civile »

Quand les Palestiniens ont donné au Hamas la majorité à la suite d'élections libres, l'Union européenne a refusé de reconnaître le gouvernement Hamas. Maintenant qu'Israël commet, au Liban, des crimes condamnés par le droit international, la moindre des choses serait que l'Union européenne condamne cette agression. Répondre à un acte contre des militaires par des représailles contre des civils et des infrastructures vitales est un crime de guerre, sans discussion.  L'Union européenne doit suspendre immédiatement l’accord d’association qui l’unit à Israël. Cet accord  de libre échange ou de taxes préférentielles pour les produits israéliens exige notamment le respect des droits humains et des principes démocratiques.

Un prétexte

Personne ne peut croire que les soldats israéliens capturés puissent être récupérés par voie de guerre. C'est la pire des solutions pour atteindre le but visé. Ils ne pourront être libérés que dans le cadre d’un échange de prisonniers.
La capture est le prétexte sur lequel Israël a sauté pour mettre en pratique une agression planifiée de longue date, avec le soutien de l’extrême droite américaine aujourd'hui au pouvoir. Coordonner les opérations aériennes, maritimes et terrestres nécessite une minutieuse préparation.

D'après Uri Avnery, dirigeant du mouvement pacifiste israélien Gush Shalom, « l’objectif réel est de changer le régime au Liban et d’y installer un gouvernement fantoche. (...). C’était l’objectif de l’invasion du Liban par Ariel Sharon en 1982. Ce fut un échec. Comme en 1982, l’opération actuelle a été planifiée et est menée en totale coordination avec les Etats-Unis (...) et est coordonnée avec une partie de l’élite libanaise »3.

À la veille de l’invasion de 1982, le Secrétaire d’Etat américain, Alexander Haig, conseillait Ariel Sharon de la nécessité d’une provocation claire qui rendrait l’invasion acceptable par l’opinion mondiale. La provocation a bien dans le chef de la tentative d’assassinat l’ambassadeur israélien à Londres par le groupe

 

terroriste d’Abou Nidal.

Cette fois, c'est la capture de deux soldats israéliens qui a servi de prétexte. Et la campagne militaire, prête depuis des mois, a été vendue comme une opération de secours.

Officiellement, le gouvernement israélien demande que le gouvernement libanais désarme le Hezbollah et l’éloigne de la région frontalière. Mais Israël sait très bien que le gouvernement libanais actuel, mélange de communautés ethniques et religieuses, dont le Hezbollah, ne peut le faire. Cela équivaudrait à une nouvelle guerre civile.

En détruisant les infrastructures et en bombardant les populations, les dirigeants israéliens escomptent que les Libanais, furieux de voir leur pays détruit, se retournent  contre le Hezbollah et acceptent une dictature installée avec le soutien d’Israël. Mais c’est le contraire qui se passe. La majorité des Libanais se tourne contre Israël. Et le Hezbollah répond à juste titre qu’il ne désarmera que si Israël applique les dizaines de résolutions de l’ONU qui lui sont destinés, notamment celles sur le droit au retour des réfugiés palestiniens et le retrait des territoires illégalement occupés.

Le gouvernement israélien veut éliminer la résistance palestinienne et toutes les forces qui la soutiennent. Avec le soutien des USA et de l'Arabie saoudite, il tente de faire désarmer le Hezbollah depuis des années.

L'invasion israélienne de 1982 au Liban a coûté la vie à plus de 12 000 civils, fait quelque 30 000 blessés et a laissé 200 000 sans-abri.  Sharon qui laissa massacrer 1500 Palestiniens, femmes et enfants, dans les camps de Sabra et Chatila, disait alors : « Nous ne sommes pas contre le Liban. Nous voulons seulement expulser l'OLP de Yasser Arafat », la direction de la résistance palestinienne. Les successeurs de Sharon disent la même chose aujourd'hui sur le Hezbollah. Mais qu’on le veuille ou non, le Hezbollah, c'est le peuple libanais d’aujourd'hui. Au Sud Liban, la majorité de la population soutient le Hezbollah.   Vont-ils chasser toute cette population ? 

Une alliance d’intérêts pour une « rupture nette »

L’invasion au Liban et l’extension de la guerre vise également la Syrie et l’Iran, accusés par Bush de soutenir des mouvements de résistance en Palestine.

Les dirigeants européens se font très discrets quand il s’agit d’évoquer le soutien américain à Israël qui n’a rien de comparable avec l’éventuel soutien de la Syrie ou de l’Iran au Hezbollah. Les F-16 et les hélicoptères Apache qui bombardent les civils au Liban et à Gaza sont de fabrication US. Tout comme les Caterpillar qui détruisent les maisons palestiniennes.

D'après Rainer Rupp, spécialiste international du journal allemand « Junge Welt »4, cette nouvelle guerre contre le Liban est aussi la deuxième phase d’un plan stratégique élaboré en 1996 par l'extrême droite américaine. Cette stratégie est exposée dans un document, « A Clean Break » (une rupture nette),5 soumis à l'époque au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Elle visait à rompre avec le processus de paix d'Oslo et de fournir a Israël la possibilité d'étendre une fois pour toute son empire loin au-delà des frontières actuelles.  Tous les auteurs d'extrême droite du document sont des Américains d'origine juive dont Richard Perle, le conseiller du Pentagone. Le document parlait déjà du changement de régime en Irak comme un but stratégique important pour Israël. C'est fait. Dans la phase II du plan, sont visés le Liban, la Syrie et l'Iran. Il s'agissait de chasser la Syrie du Liban. C'est fait aussi. Ensuite, dit le document, Israël pourra compter sur l'approbation américaine quand il « attaquera le Hezbollah le long de sa frontière nord et désignerait ensuite la Syrie et l’Iran comme les véritables responsables ».

Ce sera la phase suivante de la colonisation israélienne. Entre 1947 et 1949, l’Etat d’Israël a  déplacé purement et simplement 70 % des autochtones palestiniens du secteur qui devait devenir Israël en 1949. Plus de 530 villages et villes palestiniens ont été complètement dépeuplés et rayés de la nouvelle carte israélienne. Les enfants de ces Palestiniens chassés de leurs terres vivent entre autres dans des camps du Sud Liban. Israël a ensuite mené la guerre de 1967 pour acquérir plus de terres. Immédiatement après, une nouvelle phase de colonisation a commencé dans les territoires occupés de Cisjordanie (y compris à Jérusalem-Est). 450 000 colons sont entrés dans ces territoires au cours des 39 dernières années. 2 % ont été retirés de Gaza l’année dernière, 4 % de plus se sont installés dans d’autres secteurs.
Depuis 40 ans, Israël  rejette les résolutions de l’ONU qui demandent le retrait total de tous les secteurs illégalement occupés en 1967, le droit au retour des réfugiés dans leurs foyers et sur leurs terres, la pleine souveraineté ou d’autodétermination pour les Palestiniens. Israël refuse toujours de changer les lois fondamentales d’Israël qui discriminent les non juifs.

Amnesty International a constaté : « En Israël, plusieurs lois sont explicitement discriminatoires. Celles-ci remontent à la création d’Israël en 1948 qui a été basé sur la notion d’un État juif pour les juifs ». La « loi du retour », par exemple, fournit automatiquement la citoyenneté israélienne aux immigrés juifs, tandis que les réfugiés palestiniens, qui sont nés et ont été élevés dans ce qui est maintenant Israël, se voient refuser même le droit de rentrer chez eux.

Nouvelle étape de la colonisation du Moyen-Orient

Nous assistons maintenant à une nouvelle étape de la colonisation du Moyen-Orient par Israël. C’est la phase II du plan « Clean Break » qui risque d'entraîner tout le Moyen-Orient dans la guerre.

Tout cela cadre dans les plans américains. Dans le Grand Moyen-Orient que veulent instaurer Bush et ses amis du lobby du pétrole et de l’armement, il n’y a de place que pour des gouvernements prêts à sacrifier les richesses de la région aux intérêts impérialistes américains. L’Egypte et l’Arabie Saoudite ne sont en rien plus démocratiques que l’Iran ou la Syrie. Mais elles sont de fidèles valets de Washington.

Après les introuvables armes de destruction massive de l’Irak de Saddam, voici le soutien au terrorisme comme prétexte pour une guerre contre des Etats qui s’opposent à la recolonisation du Moyen-Orient par Israël et les Etats-Unis. Ils occupent l’Irak et poussent maintenant le pays dans une guerre civile. Ils peuvent obtenir la même chose au Liban.
Mais la guerre contre le Hezbollah peut soulever la colère des peuples, non seulement en Iran, mais également parmi les Chiites d’Irak. En Egypte et en Arabie saoudite, des opposants dénoncent déjà la complicité de leurs gouvernements avec l'agression israélienne. La cause palestinienne est populaire dans tout le monde arabe. Alors que tous les dirigeants Arabes trahissent cette cause, le Hezbollah ne fera qu’augmenter sa popularité.

• Nous soutenons les peuples palestinien et libanais en résistance.
• Retrait immédiat des soldats israéliens de Palestine, du Liban
• Cessez-le-feu immédiat
• La Belgique et l’Union Européenne doivent condamner l’agression et les crimes de guerre israéliens au Liban et a Gaza. L'Union européenne doit suspendre immédiatement l’accord d’association entre l’UE et Israël.
• Pas de paix sans justice, indépendance et intégrité territoriale pour la Palestine!

• Nous soutenons le récent appel du Parti communiste d'Israël « à toutes les personnes éprises de paix, Juifs et Arabes, pour qu'elles intensifient leur lutte en vue d'une solution politique fondée sur le démantèlement des colonies, le retrait de l'armée israélienne des territoires occupés en 1967, l'établissement d'un État palestinien ayant pour capitale la partie Est de Jérusalem, existant à côté d'Israël et l'adoption d'une solution à la question des réfugiés/ées conformément aux résolutions des Nations Unies »..
• Libération de tous les prisonniers libanais et palestiniens!


Nous appelons tous les démocrates et progressistes épris de paix et de Justice à participer aux actions de protestation
Prochain rendez-vous • Vendredi 28 juillet a 16h30 devant la Bourse de Bruxelles

Notes

1. Journal France 2, mercredi 19 juillet, 20 heures

2. Le Figaro, 12 juillet 2006.

3. http://zope.gush-shalom.org/home/en

4. Junge Welt, 17 juiillet 2006

5. http://www.iasps.org/strat1.htm

18:50 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, communisme, crimes, colonialisme, europe-euro-dictature, barbarie, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, politique, ptb, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

24/07/2006

24/07/2006: écrivons à Karel De Gucht: kab.bz@diplobel.fed.be

----- Original Message -----

From: Nadia Farkh - ABP

To: abp.eccp@skynet.be

Sent: Monday, July 24, 2006 2:52 PM

Subject: TR: Appel à action: Une guerre criminelle en Palestine et au Liban

 

Une guerre criminelle en Palestine et au Liban

 

 

« L’avant-poste de l’Occident contre la Barbarie », c’est ainsi que certains stratèges au département d’Etat américain désignent Israël. Ce point de vue est partagé par une partie importante des dirigeants européens et relayé par les grands mass media.

Rien d’étonnant donc à ce que le Sénat des Etats Unis adopte, sans débat, une résolution de soutien à Israël dans son offensive contre la Palestine et le Liban. Ce faisant, Israël remplit donc la mission qui lui est impartie dans la redéfinition géopolitique du Proche-Orient.

 

La Ministre israélienne des Affaires étrangères a déclaré, plus de dix fois ces derniers jours : « Israël et la communauté internationale ont un but commun : promouvoir un processus qui amènera à un changement fondamental et à long terme dans la réalité politique de la région ». Monsieur Solana participait d’ailleurs à une conférence de presse où la Ministre s’est ainsi exprimée, ajoutant « Israël se bat pour éliminer l’axe de la terreur et de la haine : Hezbollah – Hamas – Iran – Syrie ». Ces propos, rapportés par l’Agence France Presse du 19 juillet 2006, ont le mérite de la clarté. Voilà donc Israël mandaté pour combattre l’axe du mal, tel que conçu par l’Administration Bush.

Le silence, l’absence de condamnation des gouvernements européens, à l’exception de la Suisse et de l’Espagne à ce jour, préfigurent l’allégeance des Européens et, c’est à craindre, de la plupart des régimes arabes, à ces nouvelles réalités politiques, telles que conçues à Washington.

 

L’OTAN, haut-lieu de cohésion, voire de coercition, du « bien-pensé » occidental, intègre déjà dans ses projets la nécessité d’une réforme en profondeur de l’Alliance, afin d’en permettre l’ouverture à de nouveaux membres chargés d’appliquer la nouvelle sécurité mondiale made in USA.

 

Du 8 au 11 juin 2006, se tenait à Ottawa la réunion d’un cercle très fermé « Le Bildeberg ». L’agence France Presse rapporte que ce cercle d’initiés, réunis sous la présidence du Vicomte Davignon, avait plaidé pour l’entrée d’Israël dans l’OTAN.

 

Parmi les documents préparatoires au sommet de l’OTAN à Riga en novembre prochain, c’est d’une Alliance élargie, entre autres au Japon, à la Nouvelle-Zélande, à la Corée du Sud, dont il est question mais aussi de la « mission civilisatrice » de l’OTAN. De nouveaux alliés de choix sont donc ainsi désignés à des missions de rétablissement d’un ordre « colonial et impérial », que l’on pouvait croire remisé au rang de l’histoire du siècle dernier.

Aujourd’hui, l’accès aux champs pétrolifères et les velléités de confinement de la Chine passent donc au-dessus de toutes les règles de droit international, de droit humanitaire et de la guerre, ainsi que des Conventions sur l’usage des armes en cas de conflits. Toute cette architecture de la coexistence entre les nations et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes risque donc d’être bafouée et reléguée aux oubliettes au nom de « la lutte contre le terrorisme », invoquée pour seule légitimité. Nous voilà loin du Sommet du Millénaire des Nations Unies de 2005 qui proclamait, lui, que le principal risque pour l’humanité était l’extrême pauvreté.

La solidarité avec le peuple palestinien et envers le peuple libanais nous impose donc de remettre cette guerre, les crimes et destructions massives qui se perpètrent au Proche-Orient dans leur contexte afin d’en saisir toute la signification pour l’avenir du Proche-Orient et notre avenir à tous.

 

Il nous faut comprendre que de tels événements criminels n’arrivent pas par hasard aujourd’hui. Ils ont été planifiés. Des peuples sont aujourd’hui punis de manière exemplaire afin que les autres peuples soient avertis de ce qu’il en coûte de défier le nouvel ordre états-unien et pour que chacun choisisse son camp.

Réaffirmons donc avec force, comme nous l’avons fait lors du déclenchement de la guerre états-unienne en Irak, «Not in my name ». 

 

Soyons clairement aux côté de ceux qui se font agresser et sauvagement massacrer et réorganisons-nous afin de faire obstacle à cette barbarie du XXI° siècle.

Nous risquons ainsi d’assister à une guerre mondiale décentrée. Soyons donc aux côtés des résistances et construisons d’urgence un grand mouvement anti-guerre et anti-colonial.

Des forces militantes anti-impérialistes relèvent la tête partout, y compris en Israël. Mêlons notre voix à celle de ces femmes et de ces hommes qui refusent de servir les desseins des Etats-Unis et de leurs alliés, sous peine d’assister à l’un des plus cruels et désastreux reculs de l’humanité.

 

 

 

20 juillet 2006

Pierre GALAND,

Président ABP-ECCP

 

 

 

Que faire ?

 

Le travail de solidarité et de résistance anti-impérialiste se fait dans la durée. Pourtant, dès aujourd’hui, vous pouvez exercer votre responsabilité de citoyen.

 

1.  Où que vous soyez, chez vous ou en vacances, envoyez d'urgence une lettre (postale ou courriel) à vos sénateurs, députés fédéraux, communautaires et régionaux ainsi qu'au ministre des Affaires étrangères de notre pays, Karel DE GUCHT. (liste de tous les députés de Belgique francophone ci-jointe)

 

2. Faites adopter une motion par l’association, le syndicat ou l’organisation à laquelle vous appartenez.

3. Écrivez à vos élus belges et européens pour leur demander :
- de faire respecter par Israël les résolutions de l’ONU ;
- d’intervenir auprès de l’Union européenne pour lui faire restaurer l’aide aux Palestiniens ;

- d’envoyer une force internationale d’interposition dans les Territoires palestiniens occupés ;
- de faire adopter des sanctions économiques contre Israël et suspendre l’Accord d’association Union européenne/Israël
(signer la pétition sur le site : www.against-the-wall.org ).

4. Écrivez à votre Collège des bourgmestre et échevins pour lui demander de prendre position en faveur des droits légitimes du peuple palestinien et de proposer au conseil communal un jumelage avec une commune palestinienne.

5. Écrivez aux candidats aux prochaines élections communales pour leur demander leur position sur l’occupation illégale de la Palestine et sur l’agression au Liban.

6. Écrivez aux médias pour leur demander de rendre compte de manière équilibrée du conflit israélo-palestinien et de l’agression que subit le Liban.

7. Marquez votre soutien aux Palestiniens et aux Libanais en affichant un autocollant ou affichette sur votre voiture, à votre fenêtre…

8 Tenez-vous au courant de ce qui se passe au Liban en visitant le blog que Nidal Amer vient de créer sur la destruction du Liban. http://urgence-liban.blogspot.com/. Vous y trouverez des informations sur la mobilisation en Belgique et des modèles de lettres à envoyer au Ministre des Affaires étrangères, …

- Participez aux rassemblements au Rond Point Schumann qui reprendront du Lundi 24 jusqu'à vendredi 28 de 12h30 à 14h

- Participez au rassemblement, organisée par le Centre Culturel Arabe en Pays de Liège le mardi 25 juillet à 18 h, devant l'Hôtel de Ville de Liège, place du Marché Le secrétariat de l’ABP est fermé jusqu’au 15 août, mais nous passerons de temps en temps pour relayer des informations.

 

 

Le secrétariat de l’ABP est fermé jusqu’au 15 août inclus, mais nous passerons de temps en temps pour relayer des informations.

 

 

---------------------------

Lettre type aux parlementaires :

 

"Monsieur X ou Madame Y,

 

Je vous demande de vous élever contre la politique de silence qui confine à la coopération  de notre pays avec l'occupation israélienne et avec ses méthodes terroristes.

Vous êtes censé(e) représenter les citoyens belges et me représenter.

Je fais partie des très nombreux citoyens qui sont terriblement choqués par ce qu’Israël est  en train d'infliger au peuple palestinien, et  également aux Libanais, avec la complicité passive de la Belgique, qui contribue ainsi à affamer le peuple palestinien, à lui nier ses droits les plus élémentaires à l'autodétermination, à le punir d'avoir exprimé un choix lors d'élections qui se sont déroulées démocratiquement.

Je vous demande donc instamment d'intervenir d'urgence pour faire cesser ces cr, pour faire respecter le droit international et vous prie de me faire connaître toutes les mesures que vous aurez prises dans ce sens.

Je m'emploierai à les faire connaître autour de moi.

Avec mes remerciements,
Signature,

Adresse

 

 

A Karel DE GUCHT, envoyez une lettre, une carte ou un courriel à l’adresse suivante :

Rue des Petits Carmes 15

1000 Bruxelles

ou un mail à

kab.bz@diplobel.fed.be

 

"Monsieur le Ministre,


Je m'élève contre ce que vous-même, et vos collègues de l’Union Européenne,  laissez subir actuellement au peuple palestinien, et depuis peu, au peuple libanais

Votre charge de Ministre des Affaires étrangères d’un pays démocratique comme le nôtre vous oblige à rappeler Israël à ses obligations internationales et à condamner les méthodes de terrorisme d’état utilisées par ce pays dans sa guerre d’occupation en Palestine et au Liban.

L’absence de réaction et de l’application de sanctions contre Israël, après son refus d’arrêter la construction du Mur et l’annexion continue de territoires palestiniens, et le manque d’une condamnation claire de l’agression israélienne à Gaza et au Liban ont des conséquences tragiques pour les populations civiles de toute la région, y compris en Israël.

La Belgique, au titre de haute partie contractante des Conventions de Genève se doit d’intervenir et d’appuyer les efforts de la Suisse pour le respect de ces Conventions.

Le silence, ou les déclarations tantôt timorées, tantôt de compréhension pour Israël, range notre pays parmi les complices de ces crimes de guerre.

Je vous appelle donc à réagir avec fermeté, à l’exemple de certains de vos collègues en Espagne et en Suède notamment, afin qu’Israël se retire à l’intérieur des frontières lui reconnues par la Communauté internationale.

Dans l’attente urgente de votre réaction, je vous prie de croire, ….

 

 

 

Signature,

Adresse

 

 

Merci d'écrire dès maintenant et de faire circuler cette information le plus largement possible.

 

 

 

 

 

 

Association Belgo-Palestinienne

9 quai du Commerce

1000 Bruxelles

tel: 02 223 07 56

fax: 02 250 12 63

@: abp.eccp@skynet.be

www.association-belgo-palestinienne.be

22:27 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, europe, imperialisme, israel, liban, otan, occupations, palestine, politique, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

22/07/2006

06/08/2006: commémoration Hiroshima à Mons-Bruxelles


De : claudine pôlet [mailto:claudine.polet@chello.be]
Envoyé : vendredi 21 juillet 2006 16:02
Objet : COMITE SURVEILLANCE OTAN - 6 aout 2006: commémoration Hiroshima à Mons-Bruxelles

 

Le CSO vous transmet ci-dessous le communiqué concernant la commémoration - comme chaque année - des bombardements nucléaires américains sur Hiroshima et Nagasaki.

Ce 6 août 2006,  nous ne ferons pas simplement une commémoration. Ce sera aussi pour nous une manifestation de notre indignation et révolte face aux nouveaux crimes de guerre commis par Israel - la seule puissance nucléaire effective de la région - contre la Palestine et le Liban et un appel pressant au gouvernement belge pour ne pas se rendre complice de ces crimes par son silence ou par un soutien à une intervention soi-disant humanitaire de l'Otan!

 

 

 

 

 

COMITE DE SURVEILLANCE OTAN 

 

                                                          

 

Chers amis,

 

Le 6 août 2006, nous commémorons le 61e anniversaire de l’holocauste d’Hiroshima et de Nagasaki. Nous vous invitons à prendre part à cette action qui a pour but de condamner tout recours aux armes nucléaires et de réclamer l’abolition totale et urgente de tout l’armement nucléaire existant.

 

Rendez-vous le 6 août à 11 heures campus de la plaine de Nimy

devant le mémorial du parc Hibakusha de l’université de Mons.

Ensuite, nous nous rendrons au Shape pour remettre notre lettre au commandant de la Saceur.

 

Cette action est soutenue notamment par la CNAPD, l’AMPGN, l’AEPGN, le Comité Surveillance de l’OTAN, Voor MoederAerde, le Mouvement Chrétien pour la Paix, Abolition 2000, Stop USA, Bomspotting, l’Association de Cuesmes pour la Paix.

 

Tous ceux qui le souhaitent pourront prendre la parole, au nom de leur association ou en leur nom personnel. Nous demandons seulement d’être brefs et de nous prévenir de votre intention afin d’organiser les temps de parole. Nous pouvons également lire votre message si vous ne pouvez être présents en personne. Faites-nous savoir si vous avez besoin d’un moyen de transport.

 

Voici les moyens de nous contacter :

gsm 0486.82.09.24 (Claudine Pôlet)

        0476.85.56.52 (Marcel Poznanski)

e-mail claudine.polet@chello.be

adresse : rue des Cultivateurs, 62 – 1040 Bruxelles

 

 

Nous vous signalons par ailleurs la commémoration qui aura lieu à Bruxelles le même jour

à 20 heures aux Etangs d’Ixelles

rendez-vous place Flagey devant la statue de Thyl Uylenspiegel

pour envoyer sur l’eau des lanternes japonaises lumineuses

Un programme détaillé de cette soirée vous parviendra incessamment.

23:13 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, crimes, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, politique, romain, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

21/07/2006: Belgique et Euro-dictature capitaliste: la honte !


De : assawra@yahoogroupes.fr [mailto:assawra@yahoogroupes.fr] De la part de Waroquiez Dominique
Envoyé : vendredi 21 juillet 2006 17:29
À : assawra
Objet : [assawra] Ce pays me fait honte , l'UE aussi !

 

Dominique Waroquiez
  30 allée de la frénaie
  B1300 Wavre
  dominicwa@yahoo.fr                                        Jour de la fête nationale de Belgique, 2006
  
  
  Monsieur le Premier Ministre,
  
  Excusez-moi, mais je tiens à vous dire en ce jour de fête nationale belge ma colère , mon dégoût, ma honte , d’être citoyenne de Belgique et de l’Union Européenne .Les avions militaires de Belgique survolent ma maison en guise de « fête nationale » pendant que le Liban meurt sous les attaques d’Israël , qui non content d’occuper ,de coloniser, de démolir la Palestine et le Golan syrien depuis des dizaines d’années avec notre complicité, celle de l’ONU  et le soutien des USA  , s’en  prend  une nouvelle fois au peuple libanais .Cela me donne la nausée … de savoir que pendant ce temps des milliers de familles se terrent , fuient tout près de chez moi le terrorisme israélien …au Liban, dans les restes de la Palestine arrosés par « Les pluies d’été » programmées par Monsieur Ehud Olmert (comme c’est joli, « les pluies d’été » !).

  Combien  de Jénine faut-il encore ???? Combien ????? Et on nous demandera ensuite d’aller pleurer devant des bougies quand ce sera fait, c’est cela , monsieur le Premier ministre ? Nous paierons  une fois encore  les dégâts faits par Israël qui jusqu’à présent n’a jamais eu à ce soucier de cela. Mais enfin ? où va-t-on ? Prend-t-on dans ce pays les citoyens pour des bénêts ?
  
  Israël à le droit de se défendre , dites-vous, ah bon , mais que faites-vous , que font les dirigeants de mon pays et de l’Union Européenne  du droit à la défense des peuples Palestiniens et Libanais ? Considèrent-ils que des paroles suffisent pour protéger les populations des attaques d’une des plus puissantes armées au monde ? Allons donc ! Considèrent-ils comme un « détail » le fait que les frontières d’Israël sont aussi extensibles qu’un élastique et qu’il y a des milliers de prisonniers palestiniens et libanais dans les geôles israéliennes, dont des femmes et leurs bébés, des enfants , des élus, considèrent-ils qu’Israël a tous les droits , comme s’il s’agissait d’un état divin ?

  Nous répéter sans cesse les mêmes « excuses » ou « explications » , cela ne marche pas face à la réalité que nous allons continuer à faire connaître au peuple belge et européen, confiant du fait que celui-ci comprendra  …  

  Si réellement, Monsieur le Premier Ministre, la sécurité des peuples palestiniens et libanais comptait , il y a belle lurette que les violations commises par l’Etat d’Israël auraient donné lieu à des sanctions , mais c’est tout le contraire que nous observons : Israël a droit à l’impunité totale et juste quelques avertissements bien significatifs de notre complicité, et ce quelque soient le nombre de crimes de guerre commis par ses dirigeants dans les territoires occupés et maintenant une fois encore au Liban  . L’Union Européenne ou pardon, son parlement avait voté la suspension de l’Accord d’Association en avril 2002, jamais cela n’a été appliqué … Et on va avoir le culot de me demander de venir voter et encore voter …Pour les responsables de la situation , celles et ceux qui auparavant nous bassinaient les oreilles avec l’équidistance ???? 

  Excusez-moi, je suis épuisée de vous écrire, d’écrire aux dirigeants ,de leur demander jusque quand ils vont laisser faire Israël ? Je suis dégoûtée d’avoir des réponses sibyllines , des phrases toute faites dont certaines mensongères du style : l’UE ne peut rien faire ou que sais-je. Cela ne marche plus : quand le peuple palestinien a été appelé à voter et qu’il a vôté majoritairement Hamas , en un rien de temps la décision de l’UE est tombée ,injuste, honteuse : coupons les vivres au Palestiniens (mais si mais si !) , on va « leur faire comprendre » qui dirige en ce monde  et on a fait fi de l’occupation et la colonisation croissante dont souffre le peuple … Notre pays, l’UE, ne vont quand même pas s’en prendre au terrorisme d’Etat israélien … dont l’armée est presque devenue « notre » alliée dans le cadre de l’OTAN ….

  Soyons francs, Monsieur le Premier Ministre , les droits humains (boire, être soigné, se nourrir …) , les résolutions de l’ONU ,  lorsque c’est Israël qui est  responsable de violations , deviennent aussi futiles  que du vent . Vous vous discréditez et vous rendez complices de l’aggravation de la situation , je dis bien vous car je refuse, vous l’aurez compris , que pareille politique , que tant d’injustices soient faites en mon nom et s'ajoutent à la construction du mur de l'apartheid . Faire partie de cet Occident prêt à mettre en place  un « Choc des civilisations », un monde « pacifié » tel que c’est voulu par les Faucons des USA , je le refuse et je m’y opposerai et  nous serons nombreux .
  
  En espérant que vous comprendrez à quel point j’ai honte d’être de ce pays et de cette Union Européenne , je vous informe que je vais également m’adresser à Monsieur Solana et au Ministre André Flahaut entre autres pour leur dire :  Niet in mijn naam ! Voor me te veel, is te veel . Vous n’êtes pas mes représentants politiques.
  
Dank u, Monsieur Verhofstadt, 
Dominique Waroquiez
  


__._,_.___

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ...

Visitez Al-Oufok : http://www.aloufok.net

11:00 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, crimes, colonialisme, democratie, europe, euro-dictature, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, politique, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, turquie, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

20/07/2006

20/07/2006: Oui, il faut écrire d’ urgence aux autorités belges … Et protester …

Oui, il faut écrire d’ urgence aux autorités belges … Et protester …    Karel De Guth kab.bz@diplobel.fed.be

Qu’ ils interrogent la population sur les crimes de la barbarie sioniste avant d’ ouvrir la bouche. Ils verront que tous les Belges ne participent pas à cette duperie supplémentaire à la solde du sionisme et des maîtres ricains.

RoRo

 

Je vous invite à voir la réalité de ce qu'Israël commet comme crimes au Liban et à signer la pétition dont le lien se trouve en fin de page : http://fromisraeltolebanon.info/

 

 


De : Demunter - Dellau [mailto:mmla@skynet.be]
Envoyé : mercredi 19 juillet 2006 22:05
À : kab.bz@diplobel.fed.be
Cc : Nadia Farkh - ABP; Daniel Dekkers; uneautregauche@agora.eu.org; Roger Romain; Nadine Rosa-Rosso; ptb@ptb.be
Objet : Votre communiqué sur l'agression israélienne au Liban pour occulter son agression à Gaza

 

Monsieur le ministre des Affaires israélo-états-uniennes en territoire belge occupé par la belliqueuse OTAN,

 

Il est intolérable qu'un homme de paille de votre acabit se croie autorisé à engager l'opinion de tout un pays dans un texte scandaleusement partisan de la pire agressivité au monde, celle de l'impérialisme américano-israélien.

Je condamne absolument votre soumission aux intérêts du capitalisme guerrier de la busherie (prononcer : boucherie) yankee et de l'expansionnisme permanent de son représentant au Moyen-Orient.

En tant que citoyen belge indépendant, je récuse totalement le contenu de votre innommable "communiqué".

Pour tenter de vous expliquer, avec l'humour noir qui s'impose, en quoi vous vous plantez lamentablement à propos de la démesure israélo-capitaliste, je vous renvoie au dessin de Kroll de ce samedi dans le Soir 

et j'ajoute :

1) tout cela pour deux (trois) prisonniers isaréliens

2) Sartre : "un homme fait de tous les hommes, et qui les vaut tous, et que vaut n'importe qui"

Oui, Monsieur, philosophiquement, ils se prennent pour quoi ceux que vous devriez blâmer ????????????

 

Martial Demunter

Anti-impérialiste

136 Route de Genval 

1380 Ohain    

12:04 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, barbarie, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, solidarite, terrorisme, usa, politique, romain, racisme, resistance, sionisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

19/07/2006

19/07/2006: de Michel Collon, journaliste belge


De : Michel Collon [mailto:michel.collon@skynet.be]
Envoyé : mercredi 19 juillet 2006 20:35
À : Roger.romain
Objet : NOUVEAU : Spécial Liban + Palestine

 

Vous désinscrire ? Changer ou ajouter une adresse ? Ne pas répondre, cliquer directement: http://www.michelcollon.info/mailinglist.php

Spécial Liban + Palestine sur :

Tanya Reinhart - Rien à voir avec la libération de ce soldat !
Israël préparait ses attaques depuis des mois. Pour d'autres objectifs.
Rien à voir

Roland Marounek - La guerre contre le Liban : autodéfense ?
Le gouvernement belge complice de la violation des conventions de la guerre
Autodéfense

Willy Beauvallet - Témoignage d'un Français à Beyrouth
Parmi les cibles, des casernes de pompiers et une usine de lait
Témoignage

Dr. Virginia Tilley - Mourir de faim, dans le noir -
Les bombardements épouvantables de la bande de Gaza
Bombardements

PC israélien - Pour un cessez-le-feu immédiat !
La politique d'Olmert - Peretz met en danger la vie des deux peuples
Cessez-le-feu!

John Pilger - Palestine : une guerre contre les enfants
"Punition collective" ? Comme les nazis à Varsovie !
Enfants

Association Belgo-Palestinienne - Personne ne pourra dire qu'il ne savait pas...
L'Europe et la Belgique auraient-elles oublié leur responsabilité ?
Personne ne pourra dire

Daniel Vanhove - Nos démocraties de plus en plus fragilisées par nos lâchetés...
"Droit de défense" ? C'est bien Israël l'agresseur !
Nos démocraties

20:59 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, palestine, politique, presse, ptb, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

18/07/2006: L'agression israélienne contre le Liban

Cette fois, c’ est de plus en plus clair : depuis plus de 50 ans, la fameuse « Communauté internationale », les ricano-otano-occidentaux en tête, soutient et/ou est complice, d’ un État raciste, fasciste, , expansionniste, terrorisme colonialiste, intégriste, belliciste…  Et ceci n’ a rien à voir avec des sentiments antisémites, voire même anti-religieux, ni avec l’ extermination de millions de Juifs par les nazis ….

Pérès, ancien « socialiste », intégré dans une alliance de massacreurs,  confirme en fait qu’il est un prix Nobel … de la guerre …

Cherchons d’ où vient le fric pour pouvoir en permanence mener une telle politique de guerre, de conquêtes, de destructions, d’ occupations et l’on aura compris beaucoup de choses.

RoRo

.


De : assawra@yahoogroupes.fr [mailto:assawra@yahoogroupes.fr] De la part de Véronique Vilmont
Envoyé : mardi 18 juillet 2006 23:59
Objet : [assawra] Appel à la solidarité d'Attac Liban

 

L'agression israélienne contre le Liban
MIS EN LIGNE LE 18 juillet 2006


Depuis mercredi 12 Juillet 2006 Israël a entamé son plan de destruction du Liban et de massacre des populations libanaises au vu et au su du monde entier et cela en toute impunité !!

L'impuissance du gouvernement libanais pris en otage, la lâcheté des Etats de la Ligue arabe, la position biaisée des Etats-Unis et le laxisme de la communauté internationale donnent libre court à la folie meurtrière israélienne et à sa logique de sanction collective contre le Liban exsangue. Les bombardements quotidiens n'épargnent ni les civils, ni les ports, ni les aéroports, ni les infrastructures (ponts, autoroutes, usines, centrales électriques, réserves d'hydrocarbures .) isolant ainsi les différentes régions du Liban les unes des autres et de la capitale. La hargne israélienne ne s'est pas contentée d'isoler les différentes régions sinistrées, elle a aussi séquestré le Liban tout entier imposant un blocus maritime, aérien et terrestre.

Des villages et des villes entières sont rasés : Certains habitants se trouvent contraints de rester sur place sous les bombardements et souffrent d'une pénurie de médicaments et des produits alimentaires de première nécessité. Même les secouristes se trouvent dans l'impossibilité de les atteindre. Plus de 27 000 déplacés (aux dernières estimations) évacuent le sud Liban et la banlieue sud de Beyrouth suite à la destruction de tous leurs biens. Ils se retrouvent entièrement démunis et même quelques uns sans un toit pour passer la nuit, et ce, malgré les efforts du ministère des affaires sociales en collaboration avec diverses associations de la société civile et d'un réseau de jeunes volontaires.

Alors que le Liban et les libanais tentaient d'émerger tant bien que mal d'une (longue) période de transition, le pays est à nouveau plongé dans une crise politique, économique et humanitaire.

Les militants d'Attac Liban joignent leur cri de colère et de refus à celui de tous les libanais pour vous appeler à vous mobiliser - sous les formes qui vous semblent les plus adéquates - en solidarité avec nous et contre les agressions violentes et aveugles d'Israël.
          
lubnan@attac.org



__._,_.___

ASSAWRA, liste de diffusion dédiée à l'Intifada ...

Visitez Al-Oufok : http://www.aloufok.net


Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

18:23 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : a2ctualite, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, histoire, imperialisme, israel, liban, occupations, politique, romain, racisme, resistance, sionisme, terrorisme, solidarite, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

19/07/2006: ALERTE: Précision sur le nom de la dame Ivoirienne qui sera déportée demain 20 juillet 2006 du 127bis ...

ALERTE: BELGIQUE:    Précision sur le nom de la dame Ivoirienne qui sera déportée demain 20 juillet 2006 du 127bis ...

 

 

 

 

-----Message d'origine-----
De : Jacques CHEVALIER [mailto:chevaljak@mail.be]
Envoyé : mercredi 19 juillet 2006 8:44

Objet :
Précision sur le nom de la dame Ivoirienne qui sera déportée demain.
Importance : Haute

 

Une dame Ivoirienne vient de m'appeler sur la ligne d'urgence, elle est au 127 bis elle me dit qu'elle sera expulsée (2ème tentative) vers Abidjan ce jeudi 20 juillet 2006 à 13 h 45, son nom, du moins ce que j'ai compris, est TAPELEANDO BOH NONGOE Adani. J'ai cherché après ce vol, introuvable. Le plus proche est à 12 h 10 c'est le SN 239 à destination directe d'Abidjan, tous les autres vols partent à 13 h 35 mais de Paris Charles de Gaulle et aucun ne correspond en heure de BXL forcément à ce qu'elle me dit.

Alors disons 12 h 10, présence Zaventem à 10 h 10, mails : info@brusselsairlines.com et fax : 02/7233599.

Merci pour elle.

Jacques Chevalier CRACPE Liège

www.cracpe.tk

 

NOUVEAU :

 

En fait le nom exact de la dame Ivoirienne qui sera déportée demain serait KPELEAN Anne-Dany et effectivement elle craint pour sa vie en rentrant au pays.

Jacques Chevalier

www.cracpe.tk

17:57 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, colonialisme, democratie, europe, euro-dictature, histoire, immigres, politique, romain, racisme, resistance, solidarite, sans-papiers, 127bis | |  Facebook | |  Imprimer | | |

18/07/2006

17/07/2006: L'union européenne exige l'arrêt des attaques... sur les villes israéliennes!!!!!!!!

Ce n’ est pas nouveau : les ricano-otano-occidentaux, dont la Belgique, l’ Euro-dictature capitaliste, sont les complices et les souteneurs de Tel-Aviv !

RoRo

 

 

 


De : mannekenpeace@yahoogroupes.fr [mailto:mannekenpeace@yahoogroupes.fr] De la part de Roland Marounek
Envoyé : lundi 17 juillet 2006 22:49
À : romain@yahoogroupes.fr; siecle_de_combat@yahoogroupes.fr; mannekenpeace@yahoogroupes.fr
Objet : [mannekenpeace] L'union européenne exige l'arrêt des attaques...

 

.... sur les villes israéliennes!!!!!!!!

 

Ces gens sont supposés nous représenter?

 

Selon un bilan provisoire du ministère de la Santé libanais, 200 civils ont trouvé la mort et 400 autres ont été blessés depuis le début de l'agression israélienne. L'armée israélienne pilonne sans discontinuer avec toute la puissance de la technologie financé par l'Occident, mais ce sont les quelques roquettes du Hezbollah-financé-par-l'Iran qui sont bien sûr condamnables. "Israël a le droit de se défendre". Et donc:

Le peuple palestinien a le droit de se défendre. Le Liban a le droit de se défendre.

Si le Liban avait la même puissance militaire qu'Israël, la destruction du Liban devrait avoir quelle réponse?

 

Lundi 17 juillet 2006, mis à jour à 19:00

Bruxelles se contente d'appeler à la retenue au Proche-Orient Reuters

A l'instar du G8, l'Union européenne s'est contentée d'appeler les protagonistes du conflit au Proche-Orient à la retenue sans demander un cessez-le-feu, faute de consensus pour aller plus loin.

Les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Cinq se sont réunis à Bruxelles alors que, tant dans les territoires palestiniens qu'au Liban, la violence ne cesse de monter, Israël répliquant de plus en plus durement aux tirs de roquettes et autres opérations menées par des milices islamistes.

Mais l'UE n'est pas prête à aller plus loin que la déclaration du groupe des huit pays les plus industrialisés publiée dimanche à Saint-Pétersbourg.

Le document adopté par les ministres européens sur le Liban appelle les deux parties "à la retenue", "condamne l'enlèvement de deux soldats israéliens" par le Hezbollah libanais et demande "l'arrêt des attaques sur les villes israéliennes".

"L'UE reconnaît le droit légitime d'Israël à l'autodéfense, mais appelle Israël à ne pas agir de manière disproportionnée", peut-on lire dans ce texte qui est calqué sur celui du G8.

Pour Bernard Bot, le ministre néerlandais des Affaires étrangères, c'est logique, puisqu'il est "équilibré". "Nous devons considérer la situation des deux côtés, tout comme le G8", a-t-il déclaré à son arrivée à la réunion.

Nombre de pays estimaient pourtant que l'UE devrait aller "plus loin", selon les mots du Luxembourgeois Jean Asselborn, ce qui explique la longueur et la difficulté des discussions.

Outre le Luxembourg, on trouve dans ce camp l'Espagne, la Belgique, l'Irlande, Chypre, Malte, la Suède et la Finlande, même si ce dernier pays, qui assume la présidence de l'UE pour l'instant, est lui aussi contraint à une certaine retenue.

LA "FEUILLE DE ROUTE" REMISE EN QUESTION

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos, qui fut l'envoyé spécial de l'UE au Proche-Orient lorsqu'a été signée la "feuille de route" du Quartet (Etats-Unis, UE, Russie et Onu), a même rué dans les brancards.

"Allons-nous parler sans cesse de la feuille de route si nous ne savons pas quelle route emprunter?", a-t-il demandé à propos de ce texte qui prévoyait la création d'un Etat palestinien aux côtés d'Israël en... 2005.

"L'escalade en cours dans la région (...) menace toute la stabilité de la région, tout le processus de paix au Proche-Orient", a renchéri Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes de la France.

Mais la notion juridique de "cessez-le-feu", dont ne veut pas Israël dans la mesure où cela mettrait les attaques du Hezbollah sur le même plan que ses représailles au Liban, n'a pas été retenue, l'Allemagne refusant cette inclusion.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a ainsi estimé qu'il ne fallait pas mélanger les provocations du Hezbollah à la réaction israélienne.

On trouve toutefois dans le texte un appel à la "cessation des hostilités" à l'insistance des autres pays, qui se sont réjouis de ce terme proche de leur objectif initial.

"Il est de la plus haute importance que nous parvenions à une désescalade de la situation", a déclaré la commissaire européenne aux Affaires étrangères. "Et cela signifie qu'à la fin, nous devons avoir un cessez-le-feu."

De même, l'idée du déploiement d'une nouvelle force militaire internationale dans le sud du Liban pour surveiller la région frontalière ne figure pas dans le projet de déclaration, même si les Européens sont prêts à y participer.

Pour le ministre finlandais des Affaires étrangères, Erkki Tuomioja, ce dossier est du ressort du Conseil de sécurité de l'Onu. Israël a jugé lundi l'idée prématurée.

20:52 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, euro-dictature, guerre, histoire, imperialisme, israel, occupations, palestine, politique, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa, belgique, crimes, colonialisme, europe, fascisme, liban, romain | |  Facebook | |  Imprimer | | |

17/07/2006

17/07/2006: Silence, Israël détruit et massacre !

Une fois de plus, la grande presse sécurisée capitaliste joue son rôle complice, hypocrite et de brouilleur de  pistes. Elle pleure depuis plusieurs jours, à juste titre d’ ailleurs, sur les étrangers qui fuient et les « inquiétudes de la communauté libanaise de France » …

Question n’ y a-t-il pas d’ autres communautés inquiètes en France « libre » et « démocratique » ?

N’ y aurait-il pas une aussi une communauté palestinienne, une communauté arabe, une communauté juive athée et non-sioniste ?

RoRo

 

 

De : ForumCommuniste@yahoogroupes.fr [mailto:ForumCommuniste@yahoogroupes.fr] De la part de Al Faraby
Envoyé : lundi 17 juillet 2006 11:25
À : Forum Communiste
Objet : [ForumCommuniste] Silence, Israël massacre et détruit ...

 

 Liban, juillet 2006

Silence, Israël massacre et détruit ...

photos sur

 

http://www.aloufok.net/liban1.htm

 

 

 

Non au terrorisme de l'État d'Israël

contre les peuples Palestinien et libanais


 

Signez et faites signer la pétition à l'adresse :

http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=32

 

 

 

2012 signatures

 

 

 

__._,_.___

Pour vous abonner à ce groupe, envoyez un email à :
ForumCommuniste-subscribe@yahoogroups.com

Visitez le site de ForumCommuniste
http://perso.wanadoo.fr/forumcommuniste/index.htm

Pour consulter votre groupe en ligne, accédez à :
http://fr.groups.yahoo.com/group/ForumCommuniste/

13:28 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, crimes, colonialisme, fascisme, france, guerre, imperialisme, israel, occupations, palestine, presse, romain, racisme, resistance, sionisme, solidarite, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2006

16/07/2006: Communiqué du Parti du Travail de Belgique: Israël embrase le Moyen-Orient

 

De : rchabert [mailto:rchabert@wanadoo.fr]
Envoyé : dimanche 16 juillet 2006 13:12

Objet : communiqué du parti du Travail de Belgique

 

Communiqué du Parti du Travail de Belgique

 

 

 

Israël embrase le Moyen-Orient

 

Crimes contre l'humanité à Gaza et au Liban

 

La Syrie et l'Iran sont les cibles désignées

 

 

 

Ce 12 juillet, l’armée de l’Etat d’Israel a envahi le Liban, un pays indépendant. Des dizaines de civils, dont au moins dix enfants, sont déjà tombés sous les bombes israéliennes. Des quartiers populaires à Beyrouth sont bombardés sans discernement.

Israël prend prétexte de la capture de deux de ses soldats par le mouvement de résistance libanais Hezbollah, pour entraîner tout le Moyen Orient  dans la guerre.

Hezbollah avait demandé un échange entre les soldats israéliens et des prisionnniers libanais et arabes gardés dans les prisons israéliennes.

 

Cette invasion survient après deux semaines de crimes de guerre  commis par Israel dans le territoire palestinien de Gaza.

Israel y a refusé de negocier la libération d’un soldat israélien contre celle de 95 femmes palestiniennes et 313 jeunes de moins  de 18 ans emprisonnés en Israel.

A Gaza, l’armée israélienne a arrêté un tiers des ministres du gouvernement palestinien démocratiquement élu, détruit des centrales électriques et des conduites d’eau potable visant ainsi directement la population civile.

Les six dernières années l’Etat d’Israel a tué 4 490 Palestiniens, détruit 71 470 habitations palestiniennes et confisqué 221 hectares de terres palestiniennes pour construire un mur entre Israel et les territoires palestiniens.

 .

L'Union européenne et la Russie reprochent à Israël  un "emploi disproportionné de la force" dans sa riposte contre le Hezbollah. C'est le moins qu'on puisse dire!  Israël envahit un pays indépendant et commet des crimes de guerre au Liban et à Gaza.

Quand les Palestiniens ont donné au Hamas,  la majorité à la suite d'élections libres et démocratiques, l'Union européenne  a collaboré activement à l'embargo visant à asphyxier la Palestine, a refusé de reconnaître le gouvernement du Hamas. Maintenant qu'Israël commet, au Liban,des crimes inqualifiables et condamnés par le droit international, la moindre des choses serait que l'UE et les différents pays la composant  rompent leurs relations diplomatiques avec Israël.

 

Le but de l’Etat d’Israel, soutenu par l’extrême-droite américaine, est de détruire d’abord le gouvernement palestinien démocratiquement élu et les mouvements nationalistes palestiniens. L’invasion au Liban et l’extension de la guerre visent également la Syrie et l’Iran, accusés par Bush de soutenir des mouvements de résistance en Palestine, au Liban, mais aussi en Irak.  Ces forces veulent à tout prix impliquer la Syrie et l'Iran dans la nouvelle guerre du Liban et faire de la guerre actuelle, une guerre globale. Dans le Grand Moyen Orient que veulent instaurer Bush et ses amis du lobby du pétrole et de l’armement il n’y a de la place que pour des gouvernements prêts à sacrifier les richesses de la région aux intérêts impérialistes américains. Celui qui s’y oppose est taxé de terroriste.

 

Nous soutenons les peuples palestinien et libanais en résistance.

Nous soutenons le récent appel du Parti communiste d'Israël qui lance « un appel à toutes les personnes éprises de paix, Juifs et Arabes, pour qu'elles intensifient leur lutte en vue d'une solution politique fondée sur le démantèlement des colonies, le retrait de l'armée israélienne des territoires occupés en 1967, l'établissement d'un État palestinien ayant pour capitale la partie Est de Jérusalem, existant à côté d'Israël et l'adoption d'une solution à la question des réfugiés/ées conformément aux résolutions des Nations Unies".

 

Cessez-le-feu immédiat  ou rupture diplomatique immédiate de l'UE et de la Belgique avec Israël.

 

Retrait immédiat des soldats israéliens de Palestine, du Liban et du Golan

 

Libération de tous les prisonniers libanais et palestiniens!

 

Pas de paix sans justice, indépendance et intégrité territoriale pour la Palestine!

 

Non à l'extension de la guerre en Syrie et en Iran!

21:20 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, crimes, colonialisme, fascisme, guerre, imperialisme, israel, occupations, palestine, politique, ptb, romain, resistance, sionisme, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2006: La Bru, chez Carrefour, vous connaissez ???

Vous vous souviendrez : il y a 1 ou 2 ans à peine, les grandes surfaces magasins Carrefour de Gosselies et Jumet menaient campagne contre la pollution…

Le but évident : supprimer les sacs plastique, qui étaient délivrés gratuitement aux caisses, pour emballer nos achats. Ce qui fut fait rapidement évidemment. Ils sont les maîtres et nous les cochons de payant, les « chers clients », …

Chez moi, on consommait régulièrement de l’eau en bouteille, la Bru : c’ était le choix fait par mon défunt fils…

Chez Carrefour, on vendait la Bru, en bouteilles de 1 litre, sous 2 formes : le plastique ou le verre cautionné.

Lorsque vous faisiez vos comptes, après avoir rentré vos vidanges au magasin Carrefour, la différence était de 5 – 6 fb au litre d’ eau…

Enorme : ces 5-6 francs, sont en fait le prix  supplémentaire que nous payons pour une bouteille en plastique pour laquelle nous devrons ensuite nous débrouiller, en payant de nouveau, pour l’ éliminer.

Les marchands, producteurs, distributeurs, capitalistes n’ en ont donc rien à foutre de l’ environnement. La Bru, cautionnée sous des vidanges en verre, ils viennent de l’éliminer de la vente chez Carrefour. C’ est le profit qui compte, avec le moins de main d’ œuvre possible, une fois de plus. La correspondance ci-dessous en est la preuve :

RoRo

 

 

 

 

De : Roger Romain [mailto:roger.romain@skynet.be]
Envoyé : mercredi 12 juillet 2006 19:23

 



 

Je ne m' attendais pas à ce genre de réponse de votre part...

Merci !

Si vous avez une adresse Carrefour où protester, merci, je le ferai avec plaisir, car la multinationale française Carrefour ( qui se vante d'être le

Carrefour Belgium est le leader sur le marché de la grande distribution en Belgique",

 n' en a vraiment rien à foutre des intérêts de la population belge (et autre).

Dans ce cas, je protesterai, vous enverrai copie et j' en ferai un bon usage sur mes sites et listes de diffusion.

Sans me mettre évidemment au service particulier de votre société, ou de qui que ce soit... Mais l'information à ses droits ...

"L' inaction est la politique du boeuf vers l' abattoir !"

Merci à vous !

RoRo

 

 

 

 

 


De : p.fagnan@spawater.com [mailto:p.fagnan@spawater.com]
Envoyé : mercredi 12 juillet 2006 9:07
À : roger.romain@skynet.be
Cc : y.dang@spawater.com
Objet : BRU


Bonjour Monsieur Romain,

Je lis ce mercredi matin votre mail concernant la BRU en bouteille de verre.

Nous ne pouvons que vous confirmer que la BRU 1 litre en bouteille de verre a été déréférencée par Carrefour.
Cela signifie qu'ils ont pris la décision de ne plus commander ce produit chez nous.

Croyez bien que cela ne nous enchante pas, nous avons insisté auprès de Carrefour afin qu'ils maintiennent ce produit en assortiment, mais leur décision est (actuellement) irrévocable.
Votre réaction nous encourage à insister auprès de Carrefour.

Nous vous encourageons à leur faire part de votre mécontentement suite à cette décision.
Nous espérons qu'ils seront aussi attentifs que nous à leurs consommateurs.

Pour votre information, la BRU en bouteille de verre est également vendue au Cora de Chatelineau.

Nous vous remercions pour votre fidélité à la marque BRU.

Bien à Vous,

Philippe Fagnan
Field Sales Manager
Spadel s.a.  

 

 

De : Roger Romain [mailto:roger.romain@skynet.be]
Envoyé : dimanche 9 juillet 2006 21:01
À : y.dang@spawater.com

Objet : cautionnement


Objet : cautionnement

 

 

 

Bonjour,

Dans ma famille (mon fils, mes parents et moi-même), on consommait de la Bru depuis quelque 20 ans.

Je l'achetais, cautionnée en bouteilles de verre, aux magasins Carrefour de Jumet et Gosselies.

Je n' en trouve plus sous bouteilles de verre.

Sous vos saloperies de bouteilles pcv, la Bru revient 5-6 Fb plus chère.

En plus, nous devons encore payer pour les évacuer (taxes de toutes sortes), nous déranger et ces foutues bouteilles encrassent et polluent notre environnement.

Alors, chez nous, Bru, c' est fini... Beaucoup de consommateurs se laissent faire comme des imbéciles. C' est évidemment leur affaire. Mais gare à vos produits et à ... vos bénéfices !

Roger ROMAIN

a/conseiller communal

avenue de Wallonie 127

B6180 Courcelle's

 

14:08 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, politique, romain, social, syndicats, environnement, belgique, capitalisme, courcelles | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2006: COURCELLES: la majorité en 1958 ...

Courcelles: 1958 ....

 

En 1958, à COURCELLES, les élections communales furent particulièrement méchantes : il en résultat que la direction droitière du Psb local (Parti « socialiste ») réussit à faire éclater la majorité communale que le …  Psb détenait depuis des dizaines d’  années…

C’  était aussi une campagne électorale pendant laquelle l’ Echevin Meunier voulait déjà « stériliser » les communistes, une campagne électorale anti-communiste rabique …que les communistes courcellois avaient dénoncée avec vigueur. Elle était menée par certains dirigeants locaux du Comité central du Psb… Le résultat, c’  est le Psc (Parti social chrétien) qui en a profité. Déjà, l’  anticommunisme « de gauche »  avait profité surtout à la droite… Mais aussitôt les résultats connus, la bataille des mandats et les magouilles firent rage au sein du Psb qui avait obtenu les voix nécessaire pour garder la majorité communale « socialiste »

A la surprise générale, les candidats –qui avaient fait les très bons résultats du Psb en votes de préférence, furent  écartés des postes de Bourgmestre et Echevins. Ils entrèrent donc en dissidence et furent exclus du Psb local.

Les dirigeants « socialistes » recherchèrent donc des alliés pour conserver la majorité. Au lieu de s’  adresser à gauche (l’élu communiste et l’ élu libéral), ils s’ agressèrent à droite : au Parti social chrétien. L’  intérêt du mouvement ouvrier, la nécessité de veiller à garder intacte l’ unité de la section locale Psb n’ entrèrent pas en ligne de compte pour les dirigeants locaux du Psb.

Mais le Psc était maître du jeu : Dans l’  opposition depuis des dizaines d’ années, il choisit les dissidents « socialistes », l’ élu libéral et format la majorité pour 6 ans, envoyant ainsi les dirigeants « socialistes » dans l’ opposition. Robert SAMPOS devint bourgmestre dissident pendant 6 ans, Camille CHEVALIER (libéral) , Mathieu THIRY (Psc), MEUNIER et DECHAMP, furent échevins.

6 ans plus tard (en octobre 1964), les Courcellois votèrent pour une majorité socialiste-communiste. Le PCB passa de 1 à 3 élus: Georges GLINEUR (qui siégea pendant 50 ans), Roger ROMAIN père (qui fut déjà conseiller de I952 à 1958) et Marcel LEDUC (qui ségea pour la première fois).

Mais,  c’ est un autre épisode … Les socialiste (7 élus, avec à leur tête Ernest GLINNE, catapulté de Forchies-la-Marche), avaient besoin de nous pour récupérer un de leurs fiefs perdus par sectarisme politique ...

RoRo

 

12:16 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, communisme, courcelles, democratie, histoire, politique, ptb, romain, ps | |  Facebook | |  Imprimer | | |

16/07/2006: Il faut en finir avec l'Etat d'Israêl

 

De : democrite [mailto:democrite@neuf.fr]
Envoyé : dimanche 16 juillet 2006 10:14
À : democrite
Objet : Fw: Il faut en finir avec l'Etat d'Israêl
Importance : Haute

 

 

----- Original Message -----

From: Combat

To: Combat

Sent: Sunday, July 16, 2006 9:52 AM

Subject: TR: Il faut en finir avec l'Etat d'Israêl

 

 

 

Courriel envoyé ou retransmis par : Combat.94@wanadoo.fr

Site : http://perso.wanadoo.fr/echanges

 

 


De : bleitrach.danielle [mailto:bleitrach.danielle@wanadoo.fr]
Envoyé : dimanche 16 juillet 2006 :07:21
À : combat
Objet : Il faut en finir avec l'Etat d'Israêl

 

Il faut en finir avec l’Etat d’Israël et le sionisme

Si j’appartenais à un quelconque organisation sans doute je n’oserais pas engager ses membres dans cette position, mais étant désormais un individu libre de toutes attaches, j’affirme qu’il n’y aura de solution qu’à travers la suppression de l’Etat d’Israël, de l’entité étatique qui aujourd’hui fait la démonstration de sa nocivité pour tout le monde, pour les Palestiniens, pour tout le Moyen orient, pour les juifs de la région et ceux du monde entier. Cet Etat, pure création coloniale, à travers lequel depuis les origines jusqu’à nos jours, les Européens, les Occidentaux font payer le génocide nazi à des peuples du Moyen-Orient qui n’y sont strictement pour rien, est de ce fait une monstruosité morale et politique.

Que ceux que l’on a dupé avec le sionisme aient le droit de rester sur la terre, qui est devenue la leur, ne dépend que de leur capacité à la coexistence et, pendant un certain temps d’une surveillance internationale, mais le sionisme et l’Etat d’Israël n’ont pas le droit à la survie politique. Mais il faut dire du sionisme ce qu’il est en réalité, une entreprise coloniale par laquelle les puissances occidentales ont prétendu se débarrasser des juifs qu’ils n’avaient cessé de martyriser pendant des siècles, une manière de considérer les juifs comme étrangers dans leurs pays, une sinistre duperie. Le sionisme n’est que le prolongement de la haine contre le capitaine Dreyfus, l’impossibilité de considérer un juif comme un citoyen. 

Pour tous ceux qui, comme moi, sont conscients de l’horreur de ce qui se passe en Palestine et de l’ignominie d’un Etat raciste, théocratique, nous pouvons et devons affirmer notre refus de cette création artificielle. Les rapports de forces internationaux sont tels que les impérialistes vont continuer à porter à bout de bras leur rejeton sanglant, mais le monde change, les résistances se développent. Il faut tabler là-dessus et non sur les fanatismes. Et dès aujourd’hui il faut en finir avec les ambiguïtés et dire qu’Israël en tant qu’Etat théocratique, basé sur le droit du sang, création coloniale, doit disparaître pour voir naître un Etat de tous les citoyens.

En Afrique du Sud, un Etat raciste basé sur l’apartheid devait disparaître, et cela n’a pu se faire que par le fait que les premiers occupants, ceux qui étaient humiliés non seulement ont été réinvestis dans leurs droits, mais des élections leur ont donné le pouvoir. C’est cette démarche là à laquelle j’adhère et qui devrait donc se traduire par le retour des Palestiniens sur leur terre.

 

 A partir de là, grâce à un Nelson Mandala il y a eu constitution d’une autre nation, ce qui signifie pas qu’il n’y a plus de problème, en particulier économiques et il faudra bien les vaincre, mais un processus a été mis en marche et il est passé par la dénonciation de l’Etat de l’apartheid. Si les racistes d’Afrique du Sud ne veulent pas de cette réalité, ils peuvent partir effectivement, mais le but n’est pas là bien sûr... simplement les Israéliens doivent comprendre que comme les racistes d’Afrique du Sud qu’ils n’ont plus aucune complaisance à attendre.

De surcroît, Israël est une puissance nucléaire, la France porte une lourde responsabilité dans ce domaine, et fait donc peser sur cette région une menace beaucoup plus grave que celle hypothétique de l’Iran. Un tel Etat qui agit comme il le fait en ce moment dans la bande de Gaza, contre le Liban est une menace terrible à partir du moment où il a l’arme nucléaire.

Donc pour ces deux raisons politiques il faut orienter notre action contre la fin de l’Etat d’Israël et du sionisme comme droit au retour mythique et mystificateur.

Et je souhaite que cet objectif soit posé dans la clarté et que nous nous donnions comme objectif de combattre cet Etat comme celui de l’apartheid, ainsi que la dénonciation au Conseil de sécurité de cet Etat nucléaire.

C’est d’abord en tant que communiste non encartée, en tant qu’être humain, mais aussi au nom de mes origines juives que j’affirme cela. Je suis athée et ne puis donc faire état de l’appartenance à une communauté religieuse, mais d’autres décident souvent pour moi en étant antisémites de cette appartenance, ils m’ont appris par leur stupidité ce que pouvait être le racisme et je m’opposerai toujours à eux, mais c’est au nom de ce savoir qu’ils m’ont infligée depuis l’enfance que je dénonce l’Etat d’Israël. Comme je revendique le droit pour tous les être humains à jouir de la paix, de l’absence de discrimination. Ce combat de toujours contre le racisme et l’antisémitisme me pousse désormais à lutter contre l’Etat d’Israël comme j’ai lutté en son temps contre l’Afrique du Sud, Etat de l’apartheid. Il n’y a eu de solution que par la restitution d’une nation à Nelson Mandala. Souhaitons que surgisse de la terre de Palestine, comme de tout le Moyen-orient de nombreux Nelson Mandala.


De : Danielle Bleitrach
vendredi 14 juillet 2006

11:51 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, colonialisme, fascisme, guerre, imperialisme, israel, occupations, palestine, politique, romain, resistance, sionisme, terrorisme, usa, europe | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/07/2006

10/07/2006: Des "Américains inconnus" en train de provoquer une guerre civile

De : Transfer_info@yahoogroupes.fr [mailto:Transfer_info@yahoogroupes.fr] De la part de FISCHER BERNARD
Envoyé : jeudi 13 juillet 2006 12:20
À : Transfer info
Objet : [Transfer_info] ANALYSE : Des "Américains inconnus" en train de provoquer une guerre civile

 

Des "Américains inconnus" en train de provoquer une guerre civile

10 juillet 2006

Des "Américains inconnus" en train de provoquer une guerre civile

Robert Fisk

 

Le célèbre reporter britannique Robert Fisk : Découverts via une loupe syrienne, des « Américains inconnus » sont occupés à provoquer une guerre civile en Irak. L’Amérique est piégée dans les sables sanglants de l’Irak et tente désespérément de provoquer une guerre civile autour de Bagdad afin de pouvoir réduire ses propres pertes militaires.

 

29 avr 06 « The Independent » -- En Syrie, le monde semble de plus en plus sombre, vu par la lorgnette locale. Aussi sombre que les vitres fumées de la voitture qui m’emmène vers un bâtiment situé dans la zone occidentale de Damas et où un homme que je connais depuis quinze ans - appelons-le une « source sûre », pour reprendre les termes utilisés par les correspondants américains quand ils parlent de leurs puissants officiers de renseignements - m’attend avec son horrible récit du désastre irakien et des dangers au Moyen-Orient.

Ce qu’il dépeint, c’est un portrait effrayant d’une Amérique piégée dans les sables ensanglantés de l’Irak et tentant

désespérément de provoquer une guerre civile autour de Bagdad afin de réduire ses propres pertes militaires. C’est un scénario dans lequel Saddam Hussein reste le meilleur ami de Washington, dans lequel la Syrie a répliqué aux insurgés irakiens avec une absence de pitié que les États-Unis préfèrent ignorer. Et dans lequel le ministre de l’Intérieur syrien, découvert mort par balle dans son bureau l’an dernier, s’est suicidé en raison de sa propre instabilité mentale.

 

Les Américains, soupçonnait mon interlocuteur, tentent de provoquer une guerre civile en Irak de façon que les rebelles musulmans sunnites dépensent leur énergie à tuer leurs coreligionnaires chiites plutôt que les militaires des forces d’occupation occidentales. « Je vous jure que nous avons d’excellentes informations », me déclare ma source, lançant un index péremptoire devant lui. « Un jeune Irakien nous a raconté qu’il avait subi de la part des Américains un entraînement de policier à Bagdad et qu’il avait passé 70 pour 100 de son temps à apprendre à conduire et 30 pour 100 à s’entraîner avec des armes. Ils lui ont dit : ‘Reviens dans une semaine.’ Quand il est revenu, ils lui ont refilé un GSM et lui ont dit de rouler dans une zone très peuplée, à proximité d’une mosquée, et de leur téléphoner. Il a attendu dans le véhicule mais n’a pu obtenir le signal mobile adéquat. C’est ainsi qu’il est sorti de son véhicule pour avoir un meilleur signal. Et, à ce moment, son véhicule a explosé. »

 

Impossible, me dis-je. Mais ensuite, je me rappelle le nombre de fois où des Irakiens, à Bagdad, m’ont raconté des histoires du même genre. On croit ces rapports, même s’ils paraissent invraisemblables. Et je sais où l’on peut glaner une bonne part des informations syriennes : parmi les dizaines de milliers de pèlerins chiites qui vont prier à la mosquée de Sayda Zeinab, à l’extérieur de Damas. Ces hommes et ces femmes viennent des quartiers déshérités de Bagdad, tels Hillah et Iskandariyah, de même que des villes de Najaf et Bassora. Des sunnites de Fallujah et Ramadi vont également visiter Damas pour y voir des amis et des proches et parler librement des tactiques américaines en Irak.

 

« Il y avait un autre homme encore, entraîné par les Américains pour faire partie de la police. À lui aussi, on a donné un GSM et on lui a dit de téléphoner vers une zone où se massait une foule - peut-être une action de protestation - et de leur raconter ce qui se passait. Là non plus, le GSM ne fonctionnait pas. Il s’est donc servi d’un téléphone par fil et a appelé les Américains pour leur dire : ‘C’est moi, à l’endroit où vous m’avez envoyé, et je puis vous raconter ce qui se passe ici.’ Et, au même moment, il y a eu une énorme explosion à son véhicule. »

 

Ma source ne m’a pas spécifié qui pouvaient bien être ces « Américains ». Dans le monde frappé par l’anarchie et la panique qu’est l’Irak, il y a de nombreux groupes américains - y compris les innombrables satellites supposés travailler pour l’armée américaine et le nouveau ministère irakien de l’Intérieur soutenu par l’Occident - qui opèrent au mépris de toutes lois et règles. Personne n’a pu être accusé de l’assassinat de 191 professeurs d’université et autres enseignants depuis l’invasion de 2003, ni du fait que plus de 50 anciens pilotes de chasseurs bombardiers qui ont attaqué l’Iran lors de la guerre irano-irakienne de 1980-88 ont été assassinés dans leurs villes de résidence en Irak ces trois dernières années.

 

Au milieu du chaos, un collègue de ma source me demanda comment on pouvait escompter que la Syrie allait réduire le nombre d’attaques et d’attentats contre les Américains à l’intérieur de l’Irak. « Notre frontière n’a jamais été sûre », dit-il. « À l’époque de Saddam, les criminels et les terroristes de Saddam traversaient nos frontières pour attaquer notre gouvernement. J’ai construit un mur de terre et de sable le long de la frontière, à cette époque. Mais trois voitures piégées envoyées par des agents de Saddam ont explosé à Damas et à Tartous - c’est moi qui ai capturé les criminels responsables. Mais nous n’avons pu les empêcher d’agir. »

 

Maintenant, me dit-il, le rempart longeant sur des centaines de milles la frontière entre la Syrie et l’Irak a été surélevé. « J’ai fait placer des barbelés au sommet et, jusqu’à présent, nous avons capturé quelque 1500 Arabes non syriens et non irakiens essayant de traverser et nous avons également empêché 2700 Syriens de franchir cette frontière... Notre armée est sur place - mais l’armée irakienne et les Américains ne sont pas présents de l’autre côté. »

 

Derrière ces graves soupçons entretenus à Damas, il y a le souvenir de la longue amitié entre Saddam et les États-Unis. « Notre Hafez el-Assad [l’ancien président syrien décédé en 2000] avait appris qu’au début de son pouvoir, Saddam avait rencontré les Américains une vingtaine de fois en quatre semaines. Cela avait convaincu Assad que, en paroles, ‘Saddam était avec les Américains’.

 

Saddam fut le principal assistant des Américains au Moyen-Orient (lorsqu’il attaqua l’Iran en 1980) après la chute du shah. Et il l’est toujours ! Après tout, c’est lui qui a amené les Américains en Irak ! »

 

Ainsi, je débouche sur une histoire qui est plus déprimante pour mes sources : la mort par balle du général de brigade Ghazi Kenaan, ancien chef des renseignements militaires syriens au Liban - un poste particulièrement influent - et ministre syrien de l’Intérieur lorsque son suicide fut annoncé par le gouvernement de Damas l’an dernier.

 

Des rumeurs très répandues à l’extérieur de la Syrie ont suggéré que Kenaan avait été soupçonné par les enquêteurs de l’ONU d’avoir été impliqué dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre libanais Rafik Hariri lors d’un gigantesque attentat à la voiture piégée à Beyrouth, l’an dernier, et qu’il avait été « suicidé » par des agents du gouvernement syrien afin de l’empêcher de dire la vérité. Mais ce n’est pas vrai, a insisté mon premier interlocuteur. « Le général Ghazi était un homme qui croyait qu’il pouvait donner des ordres et que tout ce dont il rêvait pouvait se réaliser. Quelque chose s’est produit qu’il n’a pu digérer - quelque chose qui lui a fait comprendre qu’il n’était pas tout-puissant. Le jour de sa mort, il s’est rendu à son bureau au ministère de l’Intérieur, puis il est reparti et s’est rendu chez lui durant une demi-heure. Puis il est revenu avec un pistolet. Il a laissé un message à sa femme dans lequel il lui disait au revoir en lui demandant de veiller sur leurs enfants et il a dit également que ce qu’il allait faire, c’était ‘pour le bien de la Syrie’. Puis il s’est tiré une balle dans la bouche. » À propos de l’assassinat de Hariri, les officiels syriens aiment à rappeler les relations de l’homme avec l’ancien Premier ministre intérimaire irakien, Iyad Alawi - de son propre aveu, un ancien agent de la CIA et du MI6 - ainsi qu’un marché d’armes supposé, de 20 milliards de USD, entre la Russie et l’Arabie saoudite, marché dans lequel aurait été impliqué Hariri, toujours selon les dires des officiels syriens.

 

Les partisans libanais de Hariri continuent à réfuter l’argument syrien en prétendant que la Syrie avait identifié Hariri comme étant le coauteur, avec son ami le président français Jacques Chirac, de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui exigeait le retrait des Syriens du territoire libanais.

 

Mais si les Syriens - et cela se comprend - sont obsédés par l’occupation américaine de l’Irak, la longue haine qu’ils vouent à l’égard de Saddam - et cette haine, ils la partagent avec la plupart des Irakiens - est toujours intacte.

 

Quand j’ai demandé à ma première source « sûre » quel serait le sort de l’ancien dictateur irakien, il m’a répondu, en frappant sa paume du poing : « Il sera exécuté ! Il sera exécuté ! Il sera exécuté ! »

 

http://lesogres.info/article.php3?id_article=2134


Forums amis :

http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

http://fr.groups.yahoo.com/group/islam_jeunesse_internati...


21:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : colonialisme, democratie, guerre, histoire, irak, imperialisme, occupations, politique, romain, terrorisme, usa | |  Facebook | |  Imprimer | | |

13/07/2006: 70ème ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE : APPRENDRE DU PASSÉ POUR LUTTER AU PRÉSENT !

De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : jeudi 13 juillet 2006 13:44
À : 00-artusoantonio
Objet : Hier et aujourd'hui - Front populaire en France - 70ème anniversaire

 


Texte diffusé par le Parti du Travail de Belgique (wpb@wpb.be)


[Voir texte ci-joint]

 

70ème ANNIVERSAIRE DU FRONT POPULAIRE : APPRENDRE DU PASSÉ POUR LUTTER AU PRÉSENT !

 

Jean-Luc Sallé, secrétaire général de l’URCF (Union des révolutionnaires communistes de France) (http://www.urcf.net/)

est le directeur politique du journal  « Intervention Communiste ».

Il prépare la sortie pour septembre de deux ouvrages :

« Réflexions sur la construction du Parti Communiste »,

« Leçons d’avenir : tactique et stratégie des communistes de l’URCF».

 

Le 25 mai 2006

 


[...]

Question : Beaucoup d’observateurs trouvent des analogies entre aujourd’hui et la période des années 30, êtes-vous d’accord avec cette vision ?

 

Oui. La politique de guerre de l’administration Bush est une politique internationale de type fasciste. Le nouvel Ordre mondial Impérialiste ressuscite la colonisation sous d’autres formes dans les  Etats du « Tiers-Monde ». La fascisation des institutions bourgeoises, partout, bat son plein : télé-surveillance ; vigie-pirate avec le déploiement de l’armée ; état d’urgence en France avec la réactivation d’un décret colonial ; restriction drastique des libertés démocratiques sous couvert de « lutte contre le terrorisme » ; loi CESEDA qui discrimine les populations  et instaure un apartheid « à la française » avec l’ « immigration choisie ». Enfin, toute politique de fascisation nécessite l’anticommunisme, c’est le cas avec le « rapport Lindbläd » qui appelle au reniement révisionniste des communistes sous peine d’interdiction.  Cette criminalisation de  communisme développe un véritable maccarthysme en Europe. On voit que la lutte contre la « bête immonde » est plus que jamais d’actualité. Prenons garde aussi aux formes nouvelles de fascisation. La dictature des monopoles a depuis longtemps liquidé les traits principaux de la démocratie bourgeoise. Partout, l’oligarchie s’appuie sur des exécutifs « forts » dotés d’immenses pouvoirs, organisant l’alternance entre néo-libéraux et sociaux-libéraux, sans risque pour le système d’exploitation comme en Italie avec Berlusconi/Prodi, aux Etats-Unis avec démocrates/républicains, en France avec Sarkozy/Ségolène Royal.  

[...]

21:22 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, capitalisme, communisme, euro-dictature, fascisme, histoire, politique, ptb, romain | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/07/2006

11/07/2006: L' Internationale, sera le genre humain ... Un peu d' histoire ouvrière ...

L' Internationale,

                                            Sera le genre humain ...

Toujours draps de soie tisserons

Et n' en serons pas mieux vêtues

Toujours serons pauvres et nues

Et toujours faim et soif aurons

Jamais tant ne saurons gagner

Que nous en ayons à manger

A grand peine avons-nous du pain

Peu le matin, au soir bien moins ...

Ce poème n ' est pas l' oeuvre d' une ouvrière de chez Motte ou de chez Fabelta. Il a été chanté par le trouvère Chrestien de Troyes qui, vers 1170, décrivait la misère des ouvrières tisseuses du Moyen-Age.

On le voit, à côté des genres épiques, romanesques ou courtois, que l' on nous décrit sur les bancs de l' école, existait déjà à l' époque le genre social. Mais de celui-là bien rares sont ceux qui en parlent. Pourtant, la chanson de lutte, de révolte, de détresse, de misère, de revendications jalonne, l' histoire des travailleurs depuis la plus haute antiquité. Malheureusement, très peu d' entre elles ont survécu. Le peuple ne savait ni lire, ni écrire. Et les oeuvres se transmettaient de bouche à oreille.

Ainsi, à l' aube du capitalisme triomphant, qui peut dire qu' une chanson a décrit la grève déclenchée à Prayon le 9 mars 1699 ? Et qui constitue une des plus anciennes grèves de l' histoire sociale européenne. Le mot "grève" n' existait d' ailleurs pas encore. Selon le vocabulaire de l' époque, les ouvriers "mirent les mains aux cordes du vieil engin". Entendez par engin la machine assurant l' évacuation des eaux  qui auraient noyé les mines d' où on extrayait plomb, fer, cuivre et soufre.

Dans la région du Centre (Belgique), aucune chanson n' a-t-elle décrit la riposte au premier lock-out décidé par le patron du charbonnage de Houssu le 2 juin 1870 ? Ce qui amena le Conseil fédéral du Centre de l' Association internationale des travailleurs (la 1ère Internationale) à décider, le 26 juin 1870, "que toutes les sections paieront 20 centimes par homme pour les grévistes de Houssu". Comme quoi ce type de pratique patronale est beaucoup moins récent que l' on croit généralement.

La chanson est présente dans toutes les luttes engagées par le monde du travail. Ainsi en 1950, c' est "Popol a stî battu" (Léopold a été battu), concluant, si l'on peut dire, l' Affaire royale. Quelques mois plus tard, c' est "Brisons les 24 mois", sur l' air d' "Etoile des neiges", une chanson en vogue à l' époque, qui constitue la riposte de la jeunesse belge au Premier ministre Psc (contre les 24 mois de service militaire: pendant la Guerre de Corée, le service militaire obligatoire fut porté de 12 à 24 mois. Devant la riposte dans les casernes, il fut immédiatement ramené à 21, puis 18, 15 et finalement 12 mois à la fin des années '50. Personne n' a effectué réellement les 24 mois finalement) "et banquier de profession", M. Pholien, et aux militaristes américains. Car

... Deux ans de militaire

Ca sent trop la guerre

Comme en juillet le roi

Brisons les 24 mois..

Plus tard, pendant l' hiver 1960-61, c' est six semaines de grève contre le gouvernement Psc de M. Gaston Eyskens et sa Loi unique. La encore, la chanson est présentée avec "Gaston", sur l' air de "C' est vrai" que chantait Mistinguett. Plus près de nous encore, c' est,  entre cent autres, "Nous les ouvriers de Siemens", "Les Fonderies Mangé", "Chez Hanrez", "Le chant des verriers" (à ne pas confondre avec L' Hymne aux verriers", chant de l' Union verrière de Charleroi, "Hand in hand", "Chant des femmes de la FN", "Chanson de Salik", "Chant des chômeuses de La Louvière", "Le syndicat de combat", ""Délégué", "Métallurgie-Hoboken ", "Du travail", et venant de France, "Le chiffon rouge".

Mais aucune chanson n' a eu autant de retentissement que "L'Internationale", écrite par Eugène Pottier et mise en musique par Pierre Degeyter.

Histoire de l' Internationale   (cliquer, svp)

22:39 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, charleroi, communisme, france, histoire, politique, ptb, romain, culture | |  Facebook | |  Imprimer | | |

11/07/2006: (vous méritez tous ça, vous les enculés de musulmans, sales terroristes)

 
Le racisme, le fascisme et l' anti-communisme également présents dans le football, aux côtés du fric bien sûr ....
RoRo
 
 
 


De : Transfer_info@yahoogroupes.fr [mailto:Transfer_info@yahoogroupes.fr] De la part de Said DAOUI
Envoyé : mardi 11 juillet 2006 12:48
À : Transfer info
Objet : [Transfer_info] RACISME : Ce que Materazzi aurait dit à Zidane...

Zinédine Zidane : Selon le quotidien anglais The Guardian / (vous méritez tous ça, vous les enculés de musulmans, sales terroristes)
lundi 10 juillet 2006
Selon le quotidien anglais The Guardian, le litige qui s’est déroulé entre le défenseur italien Marco Materazzi et le capitaine français Zinedine Zidane,qui s’est soldé par un terrible coup de tête asséné par Zinédine Zidane, et qui vaudra au meneur de jeu tricolore un carton rouge, se serait déroulé de la sorte : suite à une action française non fructueuse, et alors que les italiens avaient récupéré le ballon et avaient débuté une contre attaque, seuls quelques joueurs demeuraient dans la surface de réparation italienne, David Trezeguet, Gennaro Gatuso, Zinedine Zidane, Marco Materazzi et le gardien Gianluca Buffon.
 
Zinedine Zidane était au cours de l’action précédente très strictement surveillé par Marco Materazzi, qui le ceinturait fermement des deux bras, et lui tiraillait le maillot...Le ballon a été pris par Del Piero, et se trouvait déjà à ce moment au delà du milieu de terrain. Les caméras "live" ont alors complètement déserté la scène où le litige a eu lieu. Mais pas les caméra "Off"... Tout au long de la rencontre, Marco Materazzi, qui était chargé de surveiller Zidane dans la surface de réparation, avait apparemment continuellement matraqué le capitaine français de paroles indélicates, voire même injurieuses, que le milieu de terrain français a longtemps fait de négliger.
 
Toutefois, après cette séquence, Zidane a signalé à Materazzi, en lui montrant la manche de son maillot :
 
- "Ordinanza de tirare il costume !!" (arrete de me tirer le maillot !!) Déclaration à laquelle réponds Materazzi :
-  "Taciti, enculo, hai solamente cio che merite..." (Tais toi enculé, tu ne reçois que ce que tu mérites...)
-  "si e cio..." (oui...c’est ça...) C’est à ce moment que Zidane s’éloigne quelque peu du défenseur italien, qui poursuit, dans son dos :
-  "meritate tutti ciò, voi gli enculato di musulmani, sporchi terroristici" (vous méritez tous ça, vous les enculés de musulmans, sales terroristes)
 
C’est alors que Zidane, désabusé, fatigué, mentalement fragilisé, assène un coup de tête terrible au torse du défenseur, qui toutefois en fais des tonnes, action qui demeure toutefois inexcusable....
 
Le second problème soulevé est la question de la prise de décision des arbitres par visionnage vidéo...soir la fifa décide d’arbitrer un match avec les données des arbitres, soit elle décide de promulguer l’assistance vidéo, qui demeure à ce jour interdite.Mais elle a toutefois été appliqué lors de la finale de la coupe du monde. Effectivement, cette énorme bavure du capitaine français n’aurait pas pu passer inaperçue, mais aurait donc du être jugée et sanctionnée à postériori...à d’autres.
 
 
 
Mondial-2006 - L’Italie l’a emporté sur des "noirs et des islamistes" (ancien ministre)
lundi 10 juillet 2006
 
L’Italie l’a emporté sur une équipe de France qui a renoncé à son identité en alignant des noirs, des islamistes et des communistes pour obtenir des résultats, a affirmé dimanche un des dirigeants du mouvement populiste et xénophobe de la Ligue du nord.
 
(JPG)
 
"La victoire de Berlin est une victoire de notre identité, d’une équipe qui a aligné des Lombards, des Napolitains, des Vénitiens et des Calabrais et qui a gagné contre une équipe qui a sacrifié sa propre identité en alignant des noirs, des islamistes et des communistes pour obtenir des résultats", a soutenu dans un communiqué Roberto Calderoli, ancien ministre du gouvernement de droite dirigé par Silvio Berlusconi.
 
M. Calderoli est coutumier des écarts et des déclarations outrancières. Ministre chargé des réformes institutionnelles, il avait multiplié les propos racistes et les critiques contre l’Islam en pleine crise provoquée par les caricatures controversées du prophète Mahomet et avait choqué le monde musulman en arborant un T-shirt avec une des caricatures sur la première chaîne de télévision publique RAI.
 
Silvio Berlusconi avait été contraint de le limoger.
 

le nouveau Yahoo! Mail et son interface révolutionnaire. __._,_.___

Forums amis :

http://fr.groups.yahoo.com/group/assawra/

http://fr.groups.yahoo.com/group/islam_jeunesse_internati...


20:09 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, actualite, fascisme, france, histoire, politique, romain, racisme | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/07/2006: Histoire : Occupation et Résistance - L'affiche rouge - Aragon



De : Antonio Artuso [mailto:pueblo@sympatico.ca]
Envoyé : lundi 10 juillet 2006 19:59
À : 00-artusoantonio
Objet : Histoire : Occupation et Résistance - L'affiche rouge - Aragon


 
Histoire : Occupation et Résistance - L'affiche rouge - Aragon
 
1940 - Invasion et occupation nazie de la France :
 
En 1940, la France est envahie par les troupes nazies.  Le gouvernement collaborateur de Pétain appuie l'occupation.
 
1940 - Naissance de la Résistance française :
 
Dès 1940, la résistance intérieure se développe en France : Elle est d'abord le fait de personnes isolées, et se manifeste par la distribution de tracts, des inscriptions murales antiallemandes, des manifestations, mal coordonnées, comme celle des étudiants parisiens sur la tombe du Soldat incon N u le 11 novembre 1940.  Des «réseaux» s'installent, pour faire évader de France les personnes recherchées par les Allemands ou procurer des renseignement aux Anglais.  Mais très vite la résistance intérieure prend une signification politique, se dresse aussi bien contre le régime de Vichy que contre l'occupant et s'organise.
 
En zone non occupée, trois mouvements ne tardent pas à dominer :
 
1) le «Mouvement de Libération nationale», plus tard dénommé «Combat», réorganise sous une forme très hiérarchisée une «armée secrète», sans d'ailleurs envisager une reprise immédiatede la lutte;
 
2) «Libération» groupe surtout des socialistes et des syndicalistes soucieux de constituer les cadres d'un futur soulèvement populaire;
 
3) «Franc-Tireur» organise les premiers maquis importants.
 
Les conditions de la résistance sont, jusqu'à la fin de 1942, infiniment plus périlleuses en zone occupée.  Les premiers groupes, isolés, sans expérience de la clandestinité, sont décimés.  Ensuite, apparaissent des mouvements plus amples, aux ramifications nombreuses, parmi lesquels :
 
1) «Libération-Nord», à clientèle socialiste et syndicaliste chrétienne;
 
2) l'«Organisation civile et militaire», qui noyaute les administrations et se spécialise dans le renseignement.
 
3) Le «Front national» est dominé par les communistes : bénéficiant d'une pratique de l'action clandestine, mais aussi particulièrement visés par la répression tant allemande que vichyssoise, ils jouent, surtout à partir de 1941, un rôle déterminant dans la résistance.  Leurs groupes de choc, les «Francs-tireurs et partisans français» (FTPF) sont les premiers à organiser systématiquement sabotages et attentats contre les Allemands.  Mais les communistes veulent surtout donner à la résistance un sens politique et la transformer en mouvement de masses; ils s'efforcent à cet effet d'organiser des grèves ouvrières et de coordonner les mouvements de protestation populaire suscités par les difficultés de la vie quotidienne.
 
Chacun de ses mouvements, mais aussi les partis politiques d'avant-guerre, diffusent u N e presse clandestine : au début de 1944, on évalue à plus d'un million et demi le nombre mensuel d'exemplaires imprimés et distribués clandestinement, sans compter les innombrables tracts.
 
Novembre 1942 : la France entière est occupée :
 
La répression nazie, organisée par la Gestapo et les S.S. se fait très dure, appuyée par une police supplétive et paramilitaire française, la «milice», créée par Darnand en janvier 1943.

 

Février 1944 - L'affiche rouge :
 
En février 1944, la propagande pro nazie du gouvernement de Vichy, publie une affiche rouge en 150 000 exemplaires, après l'arrestation de membres de la Résistance française.
 
L'affiche associe la Résistance française à une "armée du crime" et indique que les résistants sont des juifs, des communistes, des étrangers : un Arménien, un Espagnol, un Hongrois, un Italien, des Polonais.  Elle vise à créer un état de panique dans la population française.
 
Le 21 février 1944 - Exécution des membres du groupe Manouchian par les nazis au Mont-Valérien.
 

 
Voir ci-dessous :
 
1) L'affiche rouge
2) Le poème d'Aragon;
3) Une biographie de Missak Manouchian;
4) La dernière lettre de Manouchian à sa femme.
 
Ces quatre documents viennent d'être diffusés par le Mouvement démocratique arabe «Al-Oufok».
 
Ils rappellent le devoir de résistance et de solidarité internationale de toutes les personnes et de tous peuples envers les envahis et occupés par des forces étrangères.
 


L'affiche rouge, qui inspira à Aragon son célèbre poème, présente, dans sa partie supérieure, les visages des dix partisans. Les traces de trois mois de tortures n'arrivaient pas à effacer l'expression de fierté dans leurs yeux.

Voici les noms des partisans figurant sur l'affiche et les « légendes »
accompagnant la photo de chacun d'eux :

Fingercwajg, juif polonais, 3 attentats, 5 déraillements ;
Boczow, juif hongrois, chef dérailleur, 20 attentats;
Witchitz, juif polonais, 15 attentats;
Wajsbrot, juif polonais, 1 attentat, 3 déraillements,
Elek, juif hongrois, 8 déraillements,
Grzywacz, juif polonais, 2 attentats,
Fontanot, communiste italien, 12 attentats;
Rayman, juif polonais, 13 attentats;
Alfonso, Espagnol rouge, 7 attentats;
Manouchian. Arménien, chef de la bande, 56 attentats, 150 morts, 600 blessés.
(A Manouchian on attribua toutes les actions de son détachement.)

Sous les photographies des « terroristes » figurent, à côté d'images de catastrophes ferroviaires et d'un arsenal d'armes des partisans, des corps criblés de balles : les « victimes » des « terroristes ». Le texte ne comporte que quelques mots : en haut : « DES LIBERATEURS? »,
En bas : « La Libération! par l'armée du crime ».

 

L'affiche rouge

Vous n'avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L'affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE

Et les mornes matins en étaient différents
Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le coeur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le coeur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant

Poème de Louis Aragon, chanté par Léo Ferré


Le 21 février 1944, les membres du groupe Manouchian étaient éxécutés par les nazis au Mont-Valérien.

Missak Manouchian, de la poésie à la lutte armée

Missak Manouchian, responsable des FTP-MOI de Paris (été 1943), est né le ler septembre 1906 dans une famille de paysans arméniens du petit village d’Adyaman, en Turquie.

Il a huit ans lorsque son père trouvera la mort au cours d’un massacre par des militaires turcs. Sa mère mourra de maladie, aggravée par la famine qui frappait la population arménienne.

La résistance arménienne à la domination turque accentuée par le conflit religieux opposant les deux nations, les premiers étant chrétiens orthodoxes entraîne de terribles massacres par le gouvernement turc. Près de deux millions d’arméniens, hommes et femmes, y ont trouvé la mort (1915-1918).

Agé de neuf ans, témoin de ces atrocités qu’on qualifie aujourd’hui de génocide par référence à celui des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale Missak Manouchian en restera marqué pour la vie. De nature renfermée, il deviendra encore plus taciturne ce qui le conduira, vers l’âge de douze ou treize ans, à exprimer ses états d’âme en vers : "Un charmant petit enfant /A songé toute une nuit durant/ Qu’il fera à l’aube pourpre et douce / Des bouquets de roses". Recueilli comme des centaines d’autres orphelins par une institution chrétienne après avoir été hébergé dans une famille kurde, Missak gardera toujours le souvenir du martyre arménien mais aussi de la gentillesse des familles kurdes, ce qui le rapprochera, 25 ans plus tard, de ses camarades juifs de la résistance en France, eux-mêmes confrontés au génocide de leur peuple.

Arrivé en 1924 avec son jeune frère à Marseille, Missak apprendra la menuiserie et s’adonnera à des métiers de circonstance. Il consacrera les journées de chômage aux études, fréquentant les "universités ouvrières" créées par les syndicats ouvriers (CGT). Il fonde successivement deux revues littéraires, Tchank (Effort) puis Machagouyt (Culture). Dès 1937, on le trouvera en même temps à la tête du Comité de secours à l’Arménie, et rédacteur de son journal, Zangou (nom d’un fleuve en Arménie).

Le tragique rendez-vous du 16 novembre 1943 à Évry Petit-Bourg Rien à signaler sur les divers fronts. Mais ce matin-là, sous un ciel lourd, aux environs immédiats de la gare d’Évry Petit-Bourg (Essonne), va se jouer un épisode dramatique du " front invisible " où s’affrontent, à armes inégales, les Francs-Tireurs et Partisans immigrés (FTP-MOI) et les Brigades Spéciales de la police française aux ordres de la Gestapo.

" Filé " à partir de son domicile parisien, Missak Manouchian devait rencontrer, sur les berges de la Seine, Joseph Epstein, responsable des Francs-Tireurs Français pour l’Ile-de-France. Ils seront capturés sur la rive gauche après avoir tenté d’échapper aux policiers en civil lancés à leurs trousses. Ainsi a pris fin l’une des plus grandes opérations de police contre la résistance, notamment la formation militaire des volontaires immigrés d’origines juive, italienne, espagnole, arménienne... dont les faits d’armes, dans la capitale même, furent autant de coups portés au prestige de l’occupant. Ce qui leur valut la colère de Berlin qui exigeait de mettre rapidement les "terroristes juifs et étrangers hors d’état de nuire".

Missak Manouchian tombera au Mont-Valérien, avec vingt-et-un de ses camarades, sous les balles de l’ennemi, le 19 février 1944. Également condamnée à mort, la jeune femme, Olga (Golda) Bancic, sera décapitée en Allemagne. Joseph Epstein et vingt-huit autres partisans français seront fusillés le 11 avril 1944. Louis Aragon a écrit sur cet épisode un poème magnifique, chanté avec beaucoup d’émotion par Léo Férré.


 
Dernière Lettre de Missak Manouchian
Mont-Valérien, le 19 février 1944.
dimanche 31 août 2003.

Ma Chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée,

Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. Nous allons être fusillés cet après-midi à 15 heures. Cela m’arrive comme un accident dans ma vie, je n’y crois pas mais pourtant je sais que je ne te verrai plus jamais.

Que puis-je t’écrire ? Tout est confus en moi et bien clair en même temps.

Je m’étais engagé dans l’Armée de Libération en soldat volontaire et je meurs à deux doigts de la Victoire et du but. Bonheur à ceux qui vont nous survivre et goûter la douceur de la Liberté et de la Paix de demain. Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement. Au moment de mourir, je proclame que je n’ai aucune haine contre le peuple allemand et contre qui que ce soit, chacun aura ce qu’il méritera comme châtiment et comme récompense. Le peuple allemand et tous les autres peuples vivront en paix et en fraternité après la guerre qui ne durera plus longtemps. Bonheur à tous... J’ai un regret profond de ne t’avoir pas rendue heureuse, j’aurais bien voulu avoir un enfant de toi, comme tu le voulais toujours. Je te prie donc de te marier après la guerre, sans faute, et d’avoir un enfant pour mon bonheur, et pour accomplir ma dernière volonté, marie-toi avec quelqu’un qui puisse te rendre heureuse. Tous mes biens et toutes mes affaires je les lègue à toi à ta sœur et à mes neveux. Après la guerre tu pourras faire valoir ton droit de pension de guerre en tant que ma femme, car je meurs en soldat régulier de l’armée française de la libération.

Avec l’aide des amis qui voudront bien m’honorer, tu feras éditer mes poèmes et mes écrits qui valent d’être lus. Tu apporteras mes souvenirs si possible à mes parents en Arménie. Je mourrai avec mes 23 camarades tout à l’heure avec le courage et la sérénité d’un homme qui a la conscience bien tranquille, car personnellement, je n’ai fait de mal à personne et si je l’ai fait, je l’ai fait sans haine. Aujourd’hui, il y a du soleil. C’est en regardant le soleil et la belle nature que j’ai tant aimée que je dirai adieu à la vie et à vous tous, ma bien chère femme et mes bien chers amis. Je pardonne à tous ceux qui m’ont fait du mal ou qui ont voulu me faire du mal sauf à celui qui nous a trahis pour racheter sa peau et ceux qui nous ont vendus. Je t’embrasse bien fort ainsi que ta sœur et tous les amis qui me connaissent de loin ou de près, je vous serre tous sur mon cœur. Adieu. Ton ami, ton camarade, ton mari.

Manouchian Michel.

P.S. J’ai quinze mille francs dans la valise de la rue de Plaisance. Si tu peux les prendre, rends mes dettes et donne le reste à Armène. M. M.


 
Ces documents sont diffusés par le Mouvement démocratique arabe «Al-Oufok» :

19:36 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : romain, fascisme, france, guerre, histoire, occupations, politique, resistance | |  Facebook | |  Imprimer | | |

10/07/2006

10/07/2006: C' était encore la période Germinal: la vie, le labeur, de nos mineurs ...

 
 

BELGIQUE: Pays de Charleroi - Pays-Noir: La vie des Mineurs fin XIXe - début du XXe  s. : Départ - Travail

 
 
Mineurs
Départ

Le ciel est sombre encore. La nuit s'efface avec peine 
dans la clarté grise de l' aube qui s'avance à pas lents,
qui s'élève toujours plus haut dans l'espace.
Tout est norne. Les chemins tortueux sont voilés par
la boue, des flaques noirâtres, semblables à de grands
miroirs ridés, s.'étalent sur la route et frissonnent par
instants prolongés sous le vent qui gémit entre les
maisons.
Le réveil est sonné. Comme un grand corps meurtri
revenant à la vie, le village s'étend, se raidit, se secoue.
Sans bruit les portes s'ouvrent; pesamment les mineurs
sortent de leur maison à laquelle ils jettent, avant de par-
tir, un dernier regard plus long, plus profond que le 
regard d'adieu échangé entre' deux êtres qui s'aiment et
qui vont se quitter pour toujours.
Ah! leur maison!
Pour ces malheureux, le toit où ils abritent leur tête est
plus grand, plus riche, plus beau, plus doux que toutes
les merveilles de la terre.
Leur maison! ... C'est pour eux le lieu où l'on goûte
le véritable bonheur, le lieu où la tendresse déverse en
leur personne une douce béatitude, le lieu où vivent leur
iemme et leurs enfants. '
Et ils la regardent encore une dernière fois; il s' em-
plissent les yeux de son image, ils se bercent le coeur en
pensant à leur famille.
Les reverrront-ils jamais les êtres et les choses qu' ils
aiment ?
Et les mineurs, tristement, la tête courbée s' en vont à
grands pas pesants.
L' eau et la boue jaillissent sur leurs sabots.
Ils marchent ... Ils marchent vers l' inconnu en pensant
au Destin qui les enlèvera peut - être tantôt et les empor-
tera ensuite dans le domaine lugubre du néant. Ils voient
l' avenir rougi de leur sang, et alors, doucement, une
larme d' envie, de regrets et de détresse coule, brûlante
sur la peau sèche et fiévreuse de ces pauvres travailleurs..
 
Travail
 
Les boyaux étraoits de la mine s' entrecroisent, se pénètrent,
mélangent leur obscurité éternelle.
L' air pur semble les déserter et il y reste un gaz pesant,
chaud qui opprisse, qui comprime les poitrines.
Enfermé dans ces murs de pierre, de terre et d' ombre,
l' homme sent sa faiblesse, il comprend la grandeur, la force
qui l' entoire, et il pleure en se sentant seul, abandonné,
si petit dans cette tombe immense qui semble se resserrer
sur lui en une formiable étreinte.
Dans ce domaine de la nuit affreuse, la mort rôde, elle est
là, partout à chaque carrefour elle semble vous guetter et
attendre silencieusement votrfe passage pour vous emporter
à jamais entre ses bras blanchis et cliquetants.
Et pourtant, en ce lieu de peur et d' angoisse, on travaille;
jusqu' en ces profondeurs sombres et mystérieuses, le
labeur trop dur affaiblit, tue des hommes.
Ils sont deux, là, dans la lumière blafarde de leur lampe,
deux pauvres corps brisés qui frappent dans le vague.
Leur visage tout noir, où les yeux vifs, ardents regardent
azu lointainavec un feu bizarre, est à peine éclairé d' un
rayon pâle qui traîne dans la nuit.
Leur tronc se glisse entre les roches.
Les deux mineurs rampent sur le ventre; ils s' arrachent
la peau aux parois rugueuses de leur tombe future; et
pourtant affaiblis par le labeur et la détresse, ils frappent,
ils frappent sans relâche le dur "caillouu" qui se creuse
lentement.
Des pierres en tombant déchirent leur poitrine; la poussière
de charbon se mélange à leur sang ... et ils frappent ...
ils frapperont pendant toute leur vie les parois de leur
prison, toujours silencieusement jusqu' à la prochaine
hécatombe.
... Gloire! ... Gloire à toi, mineur au masque fier !, à toi
travailleur de l' enfer !, à toi qui, du labeur est la grande
effigie.
 
Sortie

 
 
 
(à suivre: on retrouvera les différents chapitres texte
 
1924
 
 

09:35 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgique, charleroi, courcelles, histoire, politique, ptb, romain, solidarite | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/07/2006

09/07/2006: L'évacuation musclée de l'église Notre-Dame immaculée d'Anderlecht

Nous vivons toujours en EURO-DICTATURE capitaliste ...
RoRo
 


De : Sub Terra [mailto:subterra02@yahoo.fr]
Envoyé : dimanche 9 juillet 2006 13:57
À : Concert
Objet : L'évacuation musclée de l'église Notre-Dame immaculée d'Anderlecht

L'évacuation musclée de l'église Notre-Dame immaculée d'Anderlecht
 
48 personnes interpellées ce matin, 45 ont été conduites vers des centres fermés (Vottem, Bruges et Merksplas)  
 
 
PLUS D'INFO SUR : 
 
Le JT de la RTBF
 
 

J’allais oublier le caoutchouc...

Monsieur le Bourgmestre d’Anderlecht,
Cher Jacques, cher voisin de mon enfance,
 
Figure-toi que j’ai grandi pas loin de chez toi ! À deux rues seulement de l’avenue des Crocus où ton papa Henri, Socialiste, menait discrètement sa vie privée de Bourgmestre.
Enfin... Il n’était pas Socialiste depuis si longtemps quand il a émigré près de chez moi, juste quelques mois avant le décès du très vieux Bourgmestre d’Anderlecht Joseph Bracops, vers l’avenue même où habitait ce dernier. Ton papa est devenu Bourgmestre par adoubement, en quelque sorte. Quoi de plus admirable !
 
Souvent je t’ai vu gamin, toi avec ton frère dans votre cossu jardin où, au milieu des jonquilles printanières, ton visage déjà bourgeonnait. Déjà... tu étais un être humain, déjà... tu n’étais pas parfait. Nul n’est parfait, mais toi, cher Jacques, ton admirable imperfection frise la perfection. Je l’ai enfin profondément saisi aujourd’hui !
 
Je me souviens que, bien qu’étant voisins, je ne croisais jamais ton papa. Pourtant, ça me revient... Dans les semaines précédant l’élection, chaque jour, ce cher Henri Simonet, courageusement pédestre pour l’occasion, descendait ostensiblement la rue du Potaerdenberg, passait sous les fenêtres de ma maison et allait acheter son journal à la librairie du quartier. Quel beau spectacle c’était que de voir les fortes enjambées et les énergiques coups de chapeau de ce citoyen ordinaire en pleine action !
 
Ah ! La belle enfance que tu as eue... Tu mangeais des bananes et des oranges d’Afrique et, sans doute, buvais-tu du café et du cacao d’Afrique. Et du Banania : "Y’a bon Banania !" Tes chemises et tes slips étaient tissés de coton d’Afrique et le fer qui composait la carrosserie de la limousine de papa et des casseroles de maman provenait, lui aussi, d’Afrique. Et le caoutchouc des pneus... J’allais oublier le caoutchouc !
 
Souvent, quand je m’endors, je revois les très poétiques affiches qui ornaient l’absolue intégralité des panneaux publicitaires de ma très vaste Commune. C’était à la veille de l’élection communale où ton papa fut élu : on l’y voyait marchant. Avec énergie, avec un but. Courrait-il acheter son journal ? Nul ne l’a jamais su... Mais, aucun Anderlechtois n’a pu oublier son riche programme, répété à l’infini sur chacune de ces affiches :
 
"Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht - Simonet Anderlecht..."
 
D’ailleurs, il m’obsède encore.
 
Il se fait (il faut avoir l’élégance de le reconnaître, ton papa eut un parcours exemplaire) il se fait, disais-je, il se fait que, un peu plus tard, ton cher papa devint Libéral. Et... À l’évidence, c’est là qu’il accéda au statut définitif : celui de grand homme ! En effet...

Le Peuple, c’est certain, garde encore en mémoire son inlassable combat contre le racisme. Et pour cause : qui d’autre que lui, en ces années-là, réussit l’incomparable exploit de faire appliquer la loi Moureaux contre ce fléau ? Il est parvenu, excuse du peu, très cher Jacques (et, tu en conviendras, le mot parvenu sonne, en ce centre de mon éloge, parfaitement) il est parvenu à faire condamner un jeune marocain (à moins qu’il ne fut Polonais, ma mémoire flanche soudainement ici, je l’avoue) il est parvenu à faire condamner ce pouilleux qui l’avait traité de "Sale Belge" alors que lui faisait paisiblement crotter son chien, un matin, sur les pelouses du bois de La Cambre.
 
Je l’ai lu sur ton site, tu es fiers de ton cher papa. Tu lui voues une admiration sans bornes et tu as raison : son nom t’a porté, gloire suprême, au mayorat d’Anderlecht. Et, grâce à ce nom, tu as pu goûter aux délices régionaux des fonctions ministérielles les plus hautes. Je n’ai certes pas connu cet honneur et nous nous sommes perdus de vue, ce que je regrette très vivement aujourd’hui que je peux plus aisément apprécier ton talent. En effet...

Je viens de te voir élocuter dans le micro sur le petit écran où tu racontais modestement ton exploit avec toute la componction qui te caractérise. Ainsi, comme ton papa, tu viens de poser un acte héroïque, un acte mémorable, un acte hautement responsable : tu as mis fin à l’occupation de cette église des bas-quartiers. Quoi... Ces gueux venus d’on ne sait d’où l Ne risquaient-ils pas de troubler la quiétude du voisinage ! C’est contagieux, les gueux et... il leur arrive de manger toutes les bananes ! Puis, a-t-on idée de venir souffrir sous les yeux des gens ?

Tu as eu le courage, car c’est bien de courage dont il s’agit, tu as eu le courage de faire séquestrer ces hommes, ces femmes et... ces petits enfants. Stacy et Nathalie n’ont pas été occises à Bruxelles-Capitale : il te fallait procéder à un rééquilibrage régional. Ce n’est que bonne gouvernance.
 
Très sincèrement, j’ai beaucoup apprécié la conscience professionnelle de tes policiers en cette occasion : "on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs" répétait inlassablement ton papa dans ses mémorables discours que j’ai, à mon grand regret, tous ratés.
Ah ! J’en bande ! Tu es, toi aussi, devenu un héros. Et ce minable curé de paroisse qui est venu te contredire au petit écran... Qu’on le crucifie ! C’est vrai, à la fin... Si les églises devaient être considérées comme des lieux inviolables, où irait le monde !
Bien vu Jacques ! Tu nous gardes le fer et les bananes au chaud ! J’allais oublier le caoutchouc...
 
Si j’étais resté Anderlechtois, c’est sûr, je voterais pour toi !
Mais, il me reste quelques amis à Anderlecht.
Je leur dirai de le fer. Promis juré !
 
Jean-Marie Lison.
Bruxelles - Mardi 4 juillet 2006...


J'invite tous mes amis à t'envoyer leurs meilleurs souhaits
avant tes vacances certes bien méritée après ce bel effort que tu fis.
C'est à   
jsimonet@jacques-simonet.be

SUBTERRA asbl - Agenda Internet  :  http://subterrabxl.canalblog.com/
Rue de Dublin 33 - 1050 Bruxelles
tel 0496 40 33 09
INFO generales de SUB TERRA : http://subterra.canalblog.com/

20:37 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, anderlecht, belgique, courcelles, democratie, mr, politique, ps, romain, racisme, colonialisme, immigres | |  Facebook | |  Imprimer | | |

09/07/2007: Les véritables démocrates ont empêché qu' il soit livré aux tortionnaires turcs ...

 Très chers amis et camarades: 68 jours de détention arbitraires, après avoir été livré à la Hollande par la police belge ... Les véritables démocrates ont empêché qu' il soit livré aux tortionnaires turcs ...


De : ALDEKO [mailto:aldekoak@gmail.com]
Envoyé : dimanche 9 juillet 2006 18:08
À : ForumCommuniste; DHKC
Objet : TR: Très chers amis et camarades

« Je suis donc depuis mardi 4 juillet, de nouveau à vos côtés, dans le tumulte de la vie et l'ardeur de la lutte. »

                                                                                                                                                                                   Bahar Kimyongür

 


De : Turquie Rebelle [mailto:turquie.rebelle@gmail.com]
Envoyé : dimanche 9 juillet 2006 13:49
À : selma benkhelifa
Objet : Très chers amis et camarades

 

 

Très chers amis et camarades,

 

 

Au bout de 68 jours de détention, la justice néerlandaise a, logiquement pour un Etat de droit, déclaré le mandat d'arrêt émis à mon encontre par la Turquie  irrecevable et m'a libérée sans délai.

 

Je suis donc depuis mardi 4 juillet, de nouveau à vos côtés, dans le tumulte de la vie et l'ardeur de la lutte.

 

Cette petite victoire appartient à tous les démocrates et permettra je l'espère, d'éviter qu'un autre cas similaire se reproduise quoiqu'il nous faille rester très vigilants face aux nouvelles lois liberticides et aux collaborations policières entre Etats qui nous menacent tous.  

 

Aujourd'hui, vous adresser un simple merci aurait été une offense.

 

Aussi, pour tout l'effort auquel vous aurez consenti pour obtenir ma libération, pour tout le soutien moral et matériel que vous m'avez apporté durant ma détention, pour tout le réconfort que vous avez prodigué à ma famille, pour votre dévouement, votre tendresse et votre générosité, je tiens à exprimer une immense reconnaissance, qui se traduira par un engagement plus vif de ma part pour le respect de la justice et de la dignité, en Belgique, en Turquie et partout dans le monde.

 

Grâce au succès de cette campagne pour ma libération que vous avez si brillamment mené, je peux à présent affronter ma nouvelle épreuve judiciaire du 11 septembre prochain à la Cour d'appel de Gand dans des conditions plus favorables et surtout poursuivre urgemment mon travail de soutien aux prisonniers politiques de Turquie qui depuis 6 ans, réclament au prix de leur vie, l'abolition des mesures d'isolement qui sévissent dans les prisons de type F.

 

Je ne pouvais espérer un meilleur dénouement dans mon procès néerlandais honteux et absurde.

 

Vous avez fait de moi un prisonnier des plus comblés hier et un homme libre des plus allègres aujourd'hui.

 

Je vous salue toutes et tous avec amour et respect.

 

Bahar Kimyongür 

20:12 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : actualite, belgique, courcelles, democratie, fascisme, general, politique, romain, solidarite, europe | |  Facebook | |  Imprimer | | |