11/07/2006

11/07/2006: L' Internationale, sera le genre humain ... Un peu d' histoire ouvrière ...

L' Internationale,

                                            Sera le genre humain ...

Toujours draps de soie tisserons

Et n' en serons pas mieux vêtues

Toujours serons pauvres et nues

Et toujours faim et soif aurons

Jamais tant ne saurons gagner

Que nous en ayons à manger

A grand peine avons-nous du pain

Peu le matin, au soir bien moins ...

Ce poème n ' est pas l' oeuvre d' une ouvrière de chez Motte ou de chez Fabelta. Il a été chanté par le trouvère Chrestien de Troyes qui, vers 1170, décrivait la misère des ouvrières tisseuses du Moyen-Age.

On le voit, à côté des genres épiques, romanesques ou courtois, que l' on nous décrit sur les bancs de l' école, existait déjà à l' époque le genre social. Mais de celui-là bien rares sont ceux qui en parlent. Pourtant, la chanson de lutte, de révolte, de détresse, de misère, de revendications jalonne, l' histoire des travailleurs depuis la plus haute antiquité. Malheureusement, très peu d' entre elles ont survécu. Le peuple ne savait ni lire, ni écrire. Et les oeuvres se transmettaient de bouche à oreille.

Ainsi, à l' aube du capitalisme triomphant, qui peut dire qu' une chanson a décrit la grève déclenchée à Prayon le 9 mars 1699 ? Et qui constitue une des plus anciennes grèves de l' histoire sociale européenne. Le mot "grève" n' existait d' ailleurs pas encore. Selon le vocabulaire de l' époque, les ouvriers "mirent les mains aux cordes du vieil engin". Entendez par engin la machine assurant l' évacuation des eaux  qui auraient noyé les mines d' où on extrayait plomb, fer, cuivre et soufre.

Dans la région du Centre (Belgique), aucune chanson n' a-t-elle décrit la riposte au premier lock-out décidé par le patron du charbonnage de Houssu le 2 juin 1870 ? Ce qui amena le Conseil fédéral du Centre de l' Association internationale des travailleurs (la 1ère Internationale) à décider, le 26 juin 1870, "que toutes les sections paieront 20 centimes par homme pour les grévistes de Houssu". Comme quoi ce type de pratique patronale est beaucoup moins récent que l' on croit généralement.

La chanson est présente dans toutes les luttes engagées par le monde du travail. Ainsi en 1950, c' est "Popol a stî battu" (Léopold a été battu), concluant, si l'on peut dire, l' Affaire royale. Quelques mois plus tard, c' est "Brisons les 24 mois", sur l' air d' "Etoile des neiges", une chanson en vogue à l' époque, qui constitue la riposte de la jeunesse belge au Premier ministre Psc (contre les 24 mois de service militaire: pendant la Guerre de Corée, le service militaire obligatoire fut porté de 12 à 24 mois. Devant la riposte dans les casernes, il fut immédiatement ramené à 21, puis 18, 15 et finalement 12 mois à la fin des années '50. Personne n' a effectué réellement les 24 mois finalement) "et banquier de profession", M. Pholien, et aux militaristes américains. Car

... Deux ans de militaire

Ca sent trop la guerre

Comme en juillet le roi

Brisons les 24 mois..

Plus tard, pendant l' hiver 1960-61, c' est six semaines de grève contre le gouvernement Psc de M. Gaston Eyskens et sa Loi unique. La encore, la chanson est présentée avec "Gaston", sur l' air de "C' est vrai" que chantait Mistinguett. Plus près de nous encore, c' est,  entre cent autres, "Nous les ouvriers de Siemens", "Les Fonderies Mangé", "Chez Hanrez", "Le chant des verriers" (à ne pas confondre avec L' Hymne aux verriers", chant de l' Union verrière de Charleroi, "Hand in hand", "Chant des femmes de la FN", "Chanson de Salik", "Chant des chômeuses de La Louvière", "Le syndicat de combat", ""Délégué", "Métallurgie-Hoboken ", "Du travail", et venant de France, "Le chiffon rouge".

Mais aucune chanson n' a eu autant de retentissement que "L'Internationale", écrite par Eugène Pottier et mise en musique par Pierre Degeyter.

Histoire de l' Internationale   (cliquer, svp)

22:39 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : courcelles, belgique, charleroi, communisme, france, histoire, politique, ptb, romain, culture | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.