30/04/2006

29/04/2006: Un premier mai bousculé par la police... Mobilisation générale pour libérer Bahar

C' est en EURO-DICTATURE capitaliste !
RoRo
 
 
 
----- Original Message -----
Sent: Saturday, April 29, 2006 10:00 PM
Subject: [Difpol_mbietlot] Un premier mai bousculé par la police... Mobilisation générale pour libérer Bahar

Venez nombreux au rassemblement devant l'ambassade des Pays-Bas, lundi 1er mai à 10h30. Envoyez ce communiqué au ministre des affaires étrangères kab.bz@diplobel.fed.be  et à l'ambassade des Pays-Bas bru@minbuza.nl

 

Après avoir fait le tour des différents rassemblements de premier mai, nous irons à 17h30 au Ministère des Affaires étrangères déposer une pétition demandant le rapatriement de Bahar en Belgique.

 

 

Communiqué du Comité pour la liberté d'expression et d'association (Clea) du 29-04-2006.

 

 

 

BAHAR KIMYONGUR A ETE ARRETE AUX PAYS-BAS SUR DEMANDE DE LA TURQUIE qui exige son extradition.

Sa vie est en danger. Les libertés d'expression et d'association sont une nouvelle fois bafouées.

 

 

- NON A L’EXTRADITION DE BAHAR KIMYONGUR VERS LA TURQUIE

- Liberté pour Bahar

- La Belgique doit protéger son ressortissant et exiger son rapatriement dans notre pays

 

Rassemblement et conférence de presse

Lundi 1er mai 10h30

Devant l’ambassade des Pays-Bas

(Avenue Herrmann-Debroux 48, 1160 Bruxelles)

Entrevue entre la famille de Bahar accompagnée de personnalités politiques et l’ambassadeur

 

 

 

Dans la nuit du 27 au 28 avril, Bahar Kimyongur, ressortissant belge membre du bureau d'informations du DHKC en Belgique, a été arrêté en Hollande alors qu’il s’y rendait pour organiser une activité culturelle. Des indices sérieux font penser que  son intégrité physique et sa vie sont menacées.

 

 

Bahar :  prisonnier politique en Europe !

Bahar est un citoyen belge engagé qui exprime un point de vue critique sur la répression féroce menée par l’Etat turc contre les minorités et les opposants au régime. Il n’a commis aucun crime ni délit en Belgique, en Turquie ou ailleurs. Mais, en vertu des nouvelles législations antiterroristes mises en place en Europe, son engagement politique est présenté comme terroriste, ce qui permet aujourd’hui à la Turquie d’exiger son extradition.

Pourtant, s’exprimer, s’organiser, contester ne sont pas des actes terroristes mais demeurent des libertés démocratiques protégées par les Constitutions belge et hollandaise. Il  paraît donc essentiel de dénoncer toute tentative détournée de faire taire une parole alternative au nom de la lutte contre le terrorisme.

L’Etat turc pratique la torture des prisonniers, Bahar dénonçait ces exactions, c’est pour cela que la Turquie veut le faire taire !

Son extradition vers la Turquie constituerait une menace grave pour sa vie car ce pays est connu comme pratiquant la torture des prisonniers (décharges électriques, violences sexuelles…) et les exécutions sommaires d’opposants en toute impunité, comme le condamnent régulièrement Amnesty International et la Cour Européenne des Droits de l’Homme. L’Etat belge doit se positionner officiellement contre l’extradition de son ressortissant et prendre toutes les dispositions diplomatiques nécessaires pour ramener Bahar en Belgique.

 

Bahar Kimyongur a décidé d'entamer une grève de la faim pour protester contre son arrestation et sa détention qu'il considère comme arbitraires.

Lundi 1er mai, une instance hollandaise doit rendre son verdict sur la demande de la Turquie.

 

 

Nous appelons les citoyens, les autorités publiques et les organisations démocratiques à interpeller les autorités hollandaises afin qu'elles ne donnent pas suite à la demande d'extradition formulée par la Turquie.

 

 

! LIBERATION IMMEDIATE POUR BAHAR KIMYONGUR !

 

 

 

 

Contact : cleaclea@laposte.net

12:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.