22/02/2006

22/02/2006: Grève de la faim à St-Boniface

C' est en EURO-DICTATURE capitaliste !
RoRo
 
 
 
----- Original Message -----
Sent: Wednesday, February 22, 2006 5:32 PM
Subject: [ForumCommuniste] Grève de la faim à St-Boniface

Grève de la faim à St-Boniface
by Mathieu Wednesday, Feb. 22, 2006 at 3:37 PM
mathieu@cemab.be

Après plus de quatres mois d'occupation, les sans-papiers de l'église Saint-Boniface sont en train de passer par une phase difficile.

Début janvier, les occupants ont introduit une procédure de régularisation sur base de l'article 9.3 sous les conseils du centre pour l' égalité des chances. Depuis quelques jours, les réponses négatives arrivent au gouttes à gouttes provoquant un éffondrement du moral des occupants. (voir l'article "Désespoir à St-Boniface")

Selon Selma Benkhelifa, une avocate qui suit l'occupation depuis les premiers jours, le travail d'un avocat dans ce genre de situation est de traduire en termes juridiques les revendications de ces personnes. "La seule traduction possible dans le cas de ces sans-papiers est un nouveau projet de loi. Mais c'est un long combat et beaucoup de gens sont fatigués." Selma était donc d'emblée opposée à cette demande de régularisation au cas par cas et soupçonne même le centre pour l'égalité des chances d'avoir trompé délibérément les 130 occupants qui ont entamé cette démarche. Après tout, ce centre est une organisation gouvernementale.

Suite à cette pluie de refus qui peut être interprétée comme un nouveau coup porté aux occupants de l'église, une trentaine de sans-papiers ont décidé de commencer une grève de la faim ce mercredi 22 février. Selon Selma et oscar Flores (membre de la CRER), cette décision ne semble pas être un bon moyen de pression. Les derniers à avoir entamé une grève de la faim sont les Kurdes à l'église des Minimes et le ministre de l'intérieur ne les a pas régularisé pour autant. Selma ajoute qu'une grève de la faim participe au développement de l'idée qu'une solution rapide est envisageable."Dès le début de l'occupation, l'UDEP était conscient qu'il fallait se préparer à un long état de siège. Mais les occupants sont dans une situation critique et leur impatience compréhensible les pousse vers l'idée d'une solution rapide." Quoi qu'il en soit, la décision reste celle des occupants et il faut les soutenir dans leurs choix.

Dialo Ibrahim, un occupant de l'église, confirme le début de la grève de la faim et annonce que le nombre de grèvistes risque d'augmenter la semaine prochaine car beaucoup de personnes veulent rester en forme pour la manifestation nationale de ce samedi.
Les manifestations commencent à devenir une habitude pour les occupants de l'église qui se réunissent tous les mardis devant l'office des étrangers. Mais hier, la manifestation a pris une tournure inhabituelle, poursuit Dialo Ibrahim. Une centaine de policiers les attendaient et chaque manifestant s'est fait photographier par des policiers qui tentait clairement de cadrer chaque visage. L'office des étrangers est donc conscient des souffrances qu'il distribue et tente de se protéger d'éventuelles réactions de la part de ces sans-papiers.

Dans ce contexte, certains expriment leurs craintes de voir la police faire irruption dans l'église pour arrêter et expulser tout le monde. Si tel devrait être l'avenir de l'occupation, le gouvernement devra s'attendre à de vives réactions de la part de tous ceux qui soutiennent ces hommes et ces femmes en lutte.

Prenez donc garde messieurs et mesdames les décideurs(euses)!

Mathieu

 
 

20:26 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.

 

C.R.E.R.  -  Bruxelles : http://regularisation.canalblog.com/
Tél :   0496 40 33 09   -   0473 62 87 33 - CeMAB  http://www.cemab.be/
Gand : VAK
www.vluchteling.beLiege : CRACPE http://cracpe.skynetblogs.be/

Soutien a la CRER au N° Triodos : 523 - 0801898 - 74