21/01/2006

02/02/2006: Charleroi: café politique: Jeudi 2 février 2006 à 19h: « Quelle stratégie contre les partis fascistes ? »

 

 
----- Original Message -----
Sent: Friday, January 20, 2006 2:03 PM
Subject: Fw: café politique

 
 

La Braise Culture organise

 

Jeudi 2 février 2006 à 19h

 

 

Un café politique

 

« Quelle stratégie contre les partis fascistes ? »

 

 

Pour enrichir la discussion, nous avons invité

 

Rudy Pirquet, permanent SETCA Charleroi, Pedro Rodriguez, permanent CSC Charleroi, Alec de Vries, administrateur CNAPD pour l’asbl Empreintes,

Denis Uvier, Solidarités nouvelles,

Herwig Lerouge, éditeur, spécialiste PTB du fascisme.

 

 

Les élections communales approchent. Celles de 2000 avaient vu les partis d’extrême-droite obtenir des scores importants dans certaines grandes villes : résultat, 6 conseillers communaux et un conseiller provincial pour le FN. A Charleroi, le FN devait, en principe, être représenté par trois élus. En réalité, du fait de sa cuisine interne (démissions et autres avatars), un seul conseiller siège encore régulièrement. Aucun travail digne de ce nom n’est réalisé par ce ou ces élus d’extrême-droite au conseil communal. Il n’empêche, on peut s’attendre à des scores aussi importants, si pas plus, en octobre 2006.

Les affaires de la Carolo, de Francorchamps, des logements sociaux en général, ne plaident pas pour les partis au pouvoir. Le PS est sérieusement secoué.

« Critiquer ces partis, c’est faire le jeu de l’extrême-droite », disent certains. « Non, c’est la politique qu’ils mènent et les scandales qui les touchent, qui poussent un fort pourcentage de la population à émettre un vote de défiance », répondent les autres.

 

Beaucoup ne se résignent pas et ont décidé de réagir concrètement. Deux manifestations anti-Vlaams Belang ont eu lieu en Flandre, à Gand et à Louvain. Celle de Gand avait été lancée à l’initiative des jeunes de Comac (jeunes PTB), qui basent d’ailleurs toutes leurs campagnes auprès des jeunes sur le thème de la lutte contre l’extrême-droite.

Des syndicalistes, aussi bien à Liège qu’à Charleroi se mobilisent pour créer un front anti-fasciste.

 

Paf : 2,50€ (étudiants, chômeurs,..1,50€)

 

Salle La Braise, 21, rue Zénobe Gramme 6000 Charleroi

 

 

Ed ;resp. : Marc van Campen, rue des Sports, 6000 Charleroi

13:45 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.