09/01/2006

09/01/2006: Un nouveau gag du Nouvel-Obs


----- Original Message -----
From: Maxime Vivas
Sent: Monday, January 09, 2006 9:46 AM
Subject: Un nouveau gag du Nouvel-Obs



 
 

Un nouveau gag du Nouvel-Obs

J'ai ironisé le 26 décembre 2005 (voir legrandsoir, Indymedia-Paris, Oulala, Cubasolidarityproject)  sur une erreur du Nouvel-Obs.com du 23. (http://permanent.nouvelobs.com/social/20051223.OBS9941.html). Un article sur la grève des 6000 médecins étrangers qui exercent en France, était illustré par une photo de médecins cubains du "contingent Henry Reeve" s'apprêtant à partir en mission humanitaire.

Je posais alors quelques questions : Le Nouvel-Observateur publiera-t-il un erratum, comment le rédigera-t-il alors que ses lecteurs ne savent rien de ce contingent, pourquoi n'en avoir pas parlé naguère, pourquoi avoir d’abord archivé cette photo si mal utilisée ensuite, comment expliquer qu'un petit pays pauvre offre ses services médicaux au monde alors que la France doit importer des médecins, pourquoi ces diplômés retournent-ils ensuite dans l'enfer des tropiques, etc. ?

J'avais envoyé mon texte au Nouvel-Obs et à son responsable de la rubrique "Monde".

Il s’est alors passé deux choses :

La deuxième d’abord : en cliquant début janvier sur le lien indiqué, on s’aperçoit que la photo ne figure plus à côté de l'article du Nouvel-Obs. Envolée la photo ! On a reproché à Staline de gommer des visages honnis sur des clichés. Le Nouvel-Obs, lui, escamote la photo tout entière, en catimini et sans le moindre mot d’excuse à ses lecteurs bernés. Dame ! en avouant l’erreur, en répondant à mes questions, il était forcé (horreur !) d’écrire une chose positive sur Cuba.

En vérité, pour avoir une chance de voir le Nouvel-Obs publier mes remarques, j’aurais dû les formuler ainsi : « Je me permets de vous signaler que la photo qui illustre votre article représente des médecins cubains envoyés par le lider maximo en mission à l’étranger. En même temps que des soins, ils sont chargés d’administrer aux patients des discours de propagande castriste. Combien d’entre eux choisiront de ne pas retourner dans le goulag tropical ? »

La première, maintenant : le Nouvel-Obs m'envoya illico une circulaire déguisée en accusé de réception : « Merci de votre mail. Les remarques, les suggestions et les critiques que vous formulez nous sont très utiles. En effet, nous attachons beaucoup d'importance aux réactions de nos lecteurs. Jean-Marcel Bouguereau, rédacteur en chef de la rubrique " la Parole aux lecteurs " lira votre contribution avec la plus grande attention. Cordialement. »

Conclusion : quand le Nouvel-Obs est avisé d’une erreur dont l’aveu peut contredire ses croisades, il flatte exagérément son correspondant avant d’opter pour une filouterie silencieuse. C’est : « Cause toujours tu m’intéresses » ou « J’en parlerai à mon cheval (de bataille) » ou encore « Parle à ma rubrique La parole aux lecteurs, ma tête est malade. »

Mais si le lectorat du Nouvel-Obs ignore tout de cette affaire, il existe sur le Net des citoyens curieux, aptes à diffuser des informations et qui savent, eux, pourquoi le tirage de la presse écrite est en baisse ainsi que le niveau de crédibilité des journalistes.

Maxime Vivas



12:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.