15/12/2005

15/12/2005: Médias : Arrêtez de cacher la vérité: En France aussi ...

C' est en EURO-DICATURE capitaliste !
RoRo
 
 
 
 
----- Original Message -----
From: Combat
Sent: Thursday, December 15, 2005 10:05 PM
Subject: Sup du journal Combat



Médias menteurs, manipulateurs.
Faites actes de résistance aidez-nous à diffuser nos courriels et journaux.
Pour plus d'information ou pour relire nos articles : visitez le site COMBAT sur :
===> http://perso.wanadoo.fr/echanges ou http://perso.wanadoo.fr/combat
Pour recevoir ou ne plus recevoir nos lettres, contactez-nous au :
===> combat.94@wanadoo.fr

Médias : Arrêtez de cacher la vérité

guy poussy

 

Près du stade de France un sdf est mort de froid dans la nuit du 22 novembre. Cette information n’a pas intéressé les salles de rédaction. Il en est de même de l’aggravation criante de la misère et de la paupérisation dans le Pays. Comment ignorer le dernier constat  dressé par la fondation Abbé Pierre qui s’inquiète de la progression de la pauvreté » qui touche de plus en plus de jeunes , de familles » Le secours catholique (carithas France) avait titré son rapport 2004 » les pauvres encore plus pauvres » Au coté des 2,5 millions de personnes au chômage, et des 1,1millions qui disposent du revenu minimum d’insertion pour seule ressources, il faut désormais compter les 1,2 millions de personnes qui sont en situation de sous emploi. Aux cotés des sdf, combien de travailleurs pauvres qui n’ayant pas les moyens de payer un loyer couchent dans les rues de Paris et des grandes villes ? Combien meurent de froid ? Les chiffres existent, ils sont cachés, jamais publiés. Les salles de rédaction sont aussi silencieuses s’agissant des richesses insolentes d’une minorité de nantis. L’écart des revenus  entre les PDG et l’immense majorité des salariés est de 60% du SMIC à 700 fois le SMIC. Seul Daniel Mermet dans l’émission de France Inter « là bas si j’y suis » a consacré du temps à ce sujet. Le budget 2006 offre un cadeau de 6,2 milliards d’euros aux plus riches. Exonérations pour les actionnaires, changement du barème de l’impôt sur le revenu qui profite surtout aux 100000 foyers les plus aisés, bouclier fiscal qui avantage surtout les assujettis à l’impôt sur la fortune, 14000 très fortunés profiteront d’un pactole de 250 millions € . Aujourd’hui l’essentiel  des nouvelles richesses crées vont dans la poche des nantis. Dans les salles de rédaction la consigne est d’ignorer les choses qui fâchent, et par ailleurs de démolir toutes résistance. IL en fut ainsi lors de la grève des marins de la SNCM, et des traminots de la RTM de Marseille. Les médias ont été d’une rare violence contre la grève des cheminots. Grève inutile, grève politique, conflit interne à la CGT. Le pouvoir et le MEDEF veulent imposer l’idée que toute contestation de leurs choix politiques est anti démocratique et que les grèves ne servent à rien. La machine médiatique leur emboîte le pas. Pour les besoins de la cause capitaliste cette machine n’hésite pas à transformer la petite minorité d’incendiaires des cités en héros qui écriraient l’histoire. Durant les premières semaines de novembre l’ambiance médiatique générale, la rhétorique des images et des mots a été désastreuse. En comptant les points des voitures, des bus ou des lieux publics brûlés au nom de la vérité et de la transparence, la machine médiatique faisait oublier la privatisation d’ EDF, le chômage, la situation des pauvres qui ne peut être réduite à la victimisation des «  jeunes des cités ». Il est temps de donner la parole aux sans voix, aux exploités, aux travailleurs pauvres, aux abandonnés qui dorment dehors. C’est moins spectaculaire qu’un bel incendie, mais il est du devoir du service public de l’information de montrer, et de dire, la vérité toute la vérité.

 


- Tous nos articles ou courriels peuvent être reproduits à volonté, ou être redirigés vers vos relations.
Nous vous en remercions par avance.


20:54 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.