08/12/2005

08/12/2005: Harold Pinter veut voir juger Bush et Blair pour la guerre en Irak

 
----- Original Message -----
From: Yves Wangneur
Sent: Thursday, December 08, 2005 3:51 AM
Subject: [mannekenpeace] Harold Pinter veut voir juger Bush et Blair pour la guerre en Irak



STOCKHOLM (AP) - Le dramaturge britannique Harold Pinter, prix Nobel de littérature, a estimé mercredi que le président américain George W. Bush et le Premier ministre britannique Tony Blair devraient être traduits devant la Cour pénal internationale (CPI) pour l'invasion de l'Irak.

Harold Pinter aurait dû prononcer en personne ce traditionnel discours d'acceptation de son prix devant l'Académie royale de Suède, mais il s'agissait d'une vidéo pré-enregistrée, l'homme de théâtre, âgé de 75 ans, souffrant, ayant dû annuler son voyage en Suède. Son éditeur Stephen Page recevra le prix en son nom lors de la cérémonie de samedi.

"L'invasion de l'Irak était un acte de banditisme, un acte de terrorisme d'Etat flagrant, la preuve d'un mépris absolu pour le droit international", dénonce Pinter, connu depuis de longues années pour ses critiques virulentes de la politique étrangère américaine.

Son discours, bien plus consacré à la politique qu'à la littérature, aura été une féroce diatribe contre Bush et Blair, qu'il juge responsables de dizaines de milliers de morts en Irak.

"Combien de personnes faut-il tuer avant de mériter d'être décrit comme un massacreur et un criminel de guerre? Cent mille?", lance Pinter d'une voix rauque dans cette vidéo.

"Nous avons amené la torture, les bombes à fragmentation, l'uranium appauvri, d'innombrable assassinats commis au hasard, la misère, la dégradation et la mort au peuple irakien, et on appelle ça 'apporter la liberté et la démocratie au Proche-Orient'", a-t-il tempêté.

Et d'accuser Washington d'avoir soutenu "toutes les dictatures militaires de droite du monde" après la deuxième guerre mondiale, du Chili aux Philippines.

Les Etats-Unis ont "exercé une manipulation très clinique du pouvoir dans le monde entier, tout en se faisant passer pour une force prônant le bien universel. C'est un geste d'hypnotisme brillant, voire plein d'esprit, et très réussi".

Quant à la Grande-Bretagne, elle n'est selon lui que le "petit mouton bêlant" qui suit les Etats-Unis, "la minable et molle Grande-Bretagne". AP



18:58 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.