28/09/2005

28/09/2005: Belgique : le syndicat "socialiste" appelle à une grève générale le 7 octobre

Il est grand temps que les directions syndicales sortent enfin de leur torpeur.

RoRo

 

 

 

De : Marc Lemaire [mailto:fa032881@skynet.be]
Envoyé : mercredi 28 septembre 2005 18:28
Objet : Belgique : le syndicat socialiste appelle à une grève générale le 7 octobre

 

Belgique : le syndicat socialiste appelle à une grève générale le 7 octobre

BRUXELLES - Le syndicat socialiste belge FGTB a lancé mercredi un appel à la grève générale en Belgique le vendredi 7 octobre pour appuyer ses revendications dans le cadre des négociations en cours avec le gouvernement et le patronat sur la réforme des fins de carrière.

Cette grève générale, qui toucherait tant le secteur privé que public, serait la première en Belgique depuis 1993.

Les syndicats et le patronat belges ont entamé mardi un cycle de négociations visant à réformer les carrières, sur la base de propositions du gouvernement du Premier ministre Guy Verhofstadt.

"Beaucoup de points de la note gouvernementale sont inacceptables", estime la FGTB dans son communiqué de mercredi.

Le syndicat socialiste a toutefois décidé de rester à la table des négociations pour les prochaines réunions, prévues le 29 septembre et le 4 octobre.

La FGTB, qui avec 1.350.000 affiliés est le deuxième syndicat du pays derrière la centrale chrétienne CSC, évaluera la situation le 5 octobre.

"Une levée du mot d'ordre de grève est possible si la situation évolue favorablement", a déclaré à l'AFP une porte-parole du syndicat.

La CSC et le syndicat libéral CGSLB ne se sont pas associés à l'appel à la grève de la FGTB.

La CSC a toutefois averti qu'elle pourrait organiser à son tour une grève générale le 10 octobre si les négociations ne délivraient pas de résultats satisfaisants.

"Organiser des actions durant les négociations ne nous semble pas être la bonne solution, on ne mélange pas concertation et action", a déclaré le président du syndicat chrétien, Luc Cortebeeck, précisant que la CSC prendrait une décision à cet égard le 5 octobre.

La coalition libérale-socialiste au pouvoir en Belgique désire notamment réduire le recours au système des préretraites, qui menace de déséquilibrer le système de sécurité sociale.

Côté patronal, la Fédération des entreprises de Belgique (FEB) a déclaré qu'elle n'était pas prête à négocier sous la pression d'une menace de grève générale.

"Il n'est pas possible pour les syndicats de négocier d'un côté et de manifester de l'autre", a déclaré Pieter Timmermans, directeur général de la FEB, cité par l'agence Belga.

Par la voix de son porte-parole, Guy Verhofstadt a fait part de sa mauvaise humeur après l'annonce d'éventuelles grèves générales.

"Il est plus courageux de rechercher un accord que de faire la grève", a déclaré ce porte-parole.

(©AFP / 28 septembre 2005 18h20)


21:24 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.