25/09/2005

21/0/2005: Sonaca • Après tant de sacrifices, où vont-ils s'arrêter?

Sonaca • Après tant de sacrifices, où vont-ils s'arrêter?

Suite à l'annonce du plan de restructuration de la Sonaca, nous avons rencontré Jean-Marie De Pedro, délégué principal FGTB et Osvaldo Ceroli, délégué FGTB.

Walter Sermeus
21-09-2005

Jean-Marie De Pedro (à gauche), délégué principal FGTB, et Osvaldo Ceroli (à droite), délégué FGTB, ont consulté les travailleurs de la Sonaca en assemblée. «Ils se sont montrés décidé à défendre leurs emplois et leurs acquis!» (Photo Solidaire, Walter Sermeus)

- Cliquez sur la photo pour l'agrandir -


L'annonce du plan de restructuration de la Sonaca ce 8 septembre a constitué une onde de choc pour les travailleurs du Bassin de Charleroi. Il prévoit la perte de 279 emplois sur 1779 d'ici 2008, une hausse du temps de travail de 3 heures non rémunérées et le blocage de toute augmentation salariale, index compris.

Votre réaction à l'annonce du plan au Conseil d'Entreprise?

Jean-Marie De Pedro. En assemblées, les travailleurs se sont montrés décidé à défendre leurs emplois et leurs acquis!

Le mardi 13 septembre un premier arrêt de travail de quatre heures a eu lieu dans toutes les équipes. La direction s'attendait à une grève au finish immédiate, mais nous n'allions pas brûler toutes nos cartouches dès les premiers jours.

La Région Wallonne est actionnaire à 98% de la Sonaca. Cela facilite les choses?

Jean-Marie De Pedro. Le conseil d'administration de la S.A. Sonaca, avec des représentants du PS, du CdH et du MR, a approuvé à l'unanimité le plan de la direction. Sonnevaux, l'ancien chef de cabinet de Robert Collignon (Il oeuvrait déjà pour Clabecq, ndlr.) est le président de ce conseil d'administration. Le ministre wallon de l'économie, Marcourt (PS), rencontré ce 14 septembre à Namur avec nos secrétaires régionaux, et à qui nous avons demandé la tenue d'une table ronde, est le véritable patron de la Sonaca.

Il nous a dit qu'il est pour le développement de la Sonaca, mais qu'il n'est pas là pour éponger les dettes de la Sonaca! Il a également déclaré qu'il ne voulait pas interférer dans les négociations, que c'était une affaire entre direction et syndicats.

Le système dans lequel la Sonaca doit se mouvoir est injuste?

Osvaldo Cerolo. Oui! On est tributaire du cours du dollar par rapport à l'euro. Chaque diminution du dollar affaiblit la position concurrentielle de la Sonaca et c'est nous les travailleurs qui sommes pénalisés!

On dit aussi que la Sonaca brade ses prix à concurrence de 15% pour garder les contrats avec Airbus?

Osvaldo Cerolo. Oui et cela est répercuté sur les travailleurs, par le gel des salaires et autres économies. La Sonaca veut garder le leadership sur la partie «bord d'attaque des ailes Airbus 320, 380, etc». Entre 1996 et 2000 la Sonaca a aussi investi au Canada, au Brésil et aux Etats-Unis pour pouvoir rentrer dans d'autres programmes que Airbus, par exemple Boeing et Bombardier. Cela s'inscrit dans la guerre des marchés!

Les sacrifices peuvent-ils mener à quelque chose?

Jean-Marie De Pedro. C'est le plan le plus dur, le plus drastique que l'on a connu ces trente dernières années. Il n'y a plus que la prime de fin d'année qui n'est pas attaquée! Sans parler de tous les efforts que nous avons déjà consentis dans le passé: suppression du 14e mois, diminution des congés payés d'ancienneté, le gel des salaires pendant 5 ans (de 1996 à 2001), etcTous ces sacrifices ont déjà été consentis pour sauvegarder l'emploi et pour la pérennité de l'entreprise! Où est-ce que cela va s'arrêter!?


 Envoyez vos réactionsréagirImprimer

19:56 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.