19/09/2005

14/09/2005: Coupures de presse

Coupures de presse

14-09-2005

Chasse à Dieudonné finie. La cour d'appel de Paris a confirmé le jugement de relaxe prononcé en première instance. Le 27 mai dernier, la présidente du Tribunal de Paris avait estimé que les propos et le geste de Dieudonné ne pouvaient relever de la diffamation raciale. «Evidemment satisfait de cette décision», Dieudonné a espéré qu'elle vienne «tourner une page». (Source: Le Soir 8/9)

CDH, école et privatisation. Il faut construire et rénover les écoles, mais il manque plus de 400 millions d'euros dans les caisses. Il est temps d'envisager le refinancement? Certainement, mais ce n'est pas la solution du CDH. Joëlle Milquet propose plutôt de faire appel au privé pour les travaux. «Il financerait les travaux et mettrait les bâtiments à disposition de l'école. Pendant 50 ans, la communauté française lui verserait un loyer.» Vous aussi vous êtes choqué que le privé puisse dorénavant construire les écoles? «Oh, vous savez, les partenariats public-privé sont déjà utilisés dans bien d'autres domaines» répond Milquet. Vous voilà rassuré? (Source: La Dernière Heure, 1/9)

Albert Frère et l'argent. Albert Frère a surpris. «L'argent n'est pas ma motivation première» a-t-il déclaré. «Je ne suis pas cupide, même si j'aime gagner de l'argent.» Mieux vaut aimer un petit peu l'argent quand on possède une fortune de 2 milliards d'euros. (Source: RTBF, 9/9)

Le VB dit le contraire de ses electeurs. Comment ça, le Vlaams Belang est le parti qui dit ce que vous pensez? Alors que les hautes instances du parti ne cessent de ressasser la nécessité de travailler plus longtemps, 54,75% des électeurs du VB se disent opposés au prolongement de l'âge minimal de la prépension. C'est ce qu'on peut lire sur le site De Stemmenkampioen (Le champion des voix). Le VB n'a-t-il pas le temps de modifier ce slogan en: «Nous disons ce que nos amis du monde des entreprises pensent»? Ce serait déjà beaucoup plus proche de la réalité. (Source: De Stemmenkampioen)

TAXER LES ROBOTS? Le ministre de la Santé, Rudy Demotte, a encore eu une brillante idée: les entreprises qui emploient peu de personnel mais utilisent beaucoup les nouvelles technologies devraient payer une taxe, appelée taxe-robot. Chouette, des rentrées en plus pour la sécu? Et bien non, car les patrons ont rouspété. S'ils doivent payer une taxe, ils veulent des nouvelles réductions de cotisations sociales. Ce que Demotte veut bien leur accorder. Et qui fera encore une fois une bonne affaire? (Source: La Libre, 3/9)


 Envoyez vos réactionsréagirImprimerimprimerEnvoyer par e-mailenvoyer


20:30 Écrit par Roger Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles, Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.